La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
138 histoires et 1066 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

No Pain... Gain anyway ? ( PV Selena Dobrev)

  • En ligne
    Arthur Lumière
    Rebelle
    (8)37+010021207030151520V.I.P.Chance du débutant
    id17.07.17 18:38
    (8)Volonté : 37Messages : +0Réputation : 100$US : 21Xp : 20Force : 70Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 15Spiritualité : 20Astuce : V.I.P.Chance du débutantBadges :
    avatar
    (8)37+010021207030151520V.I.P.Chance du débutant
      * BIP! BIP! BIP! BIP! BIP! BIP! BI-*

      " Huh..."

      Arthur coupa machinalement le réveil de sa montre et tenta comme il put de se redresser, endurant un début de mal de dos carabiné.

      Déjà trois nuits que celui-ci dormait dans la voiture, refusant d'aller dormir dans l'appartement de ses "anges" par principe et au grand dam de celles-ci. Il n'avait toujours pas réussi à se trouver d'appartement et le manque d'activité physique couplé à un manque de sommeil commençait à attaquer sa santé sérieusement. Si il voulait toujours être capable de faire son travail il allait devoir se reprendre et faire une chose qu'il n'avait jusque là ni eut le temps, ni eut l'envie de faire : du sport.

      " Bon sang..." pesta-t'il dans le vide, le regard à moitié endormi et bougon. Oui, Arthur n'était clairement pas du matin... et l'absence de café, d'une literie descente et de compagnie féminine n'arrangeaient sans aucuns doutes pas son humeur!

      Il regarda autour de lui - ou plutôt tenta de regarder vu que toutes les vitres étaient embuées-, s'accorda une petite minute assit sans bouger et alluma la radio. Décidant qu'il était temps de bosser !
      Il sortit de la voiture, la verrouilla, et monta à l'appartement de ses anges afin de prendre une douche et boire un petit café. Ayant un double des clés, il entra directement et fut accueillit par Virginia, une brune métissé, toujours en nuisette noire comme à son habitude et ne laissant que très peu à l'imagination.

      " Bonjour Arthur! Je viens de faire du café sers-toi! Angie n'est pas encore levée!" lança-t'elle de bonne humeur.

      Arthur acquiesça en remerciement et se servit une tasse de ce nectar envoyé par les dieux aux travailleurs nocturnes.

      " Vous serez seules jusqu'à midi je pense aujourd'hui. J'ai prévu de m'inscrire dans une salle de sport pas trop loin et continuer à chercher un appartement. Alors soyez prudentes en mon absence d'accord?" démarra-t'il avec un sourire tendre et une once d'inquiétude dans la voix.

      La jeune femme le fixa une seconde, passa à côté de lui et se pencha - de toutes évidences inutilement jambes bien tendues et sur la pointe des pieds- afin de prendre une petite boite en bas d'un meuble de rangement. Elle se redressa, lança un sourire des plus mutins à Arthur et saisit le contenu de la boite dans une main : Un glock, armé et chargé.

      " Il faut que tu arrêtes de nous prendre pour de faibles princesses incapables de s'occuper d'elles-mêmes tu sais Lulu... on est tout à fait capable de se défendre durant la journée! C'est la nuit, avec les clients, où j'avoue que ta présence est souhaitée... après tout les dangers sont siiiii nombreux..." rétorqua-t'elle en posant le canon du pistolet entre ses seins.

      Arthur répondit en levant les yeux au ciel. C'était leur jeu habituel : les filles tentaient de le faire craquer et céder à la tentation et lui résistait du mieux qu'il pouvait. Hors-de-question qu'il touche à ses propres anges! Tout d'abord car ce n'était pas professionnel, mais surtout car elles avaient besoin de se sentir en sécurité avec lui, et donc de pouvoir avoir pleinement confiance en sa maîtrise de lui-même. Ce jeu était surtout une manière de les rassurer au final.

      " J'y vais. N'oubliez pas vos téléphones et vos tasers." lança-t'il avant de refermer la porte de l'appartement et monter en voiture.

      Quelques minutes plus tard il se gara devant une sorte de vieil hangar retapé en salle de sport dernier cri, de toutes évidences en plein boom de popularité pour une quelconque raison. Cette salle n'était qu'à 5 min en voiture de l'appart des filles...Arthur estima donc que c'était un bon choix.

      Il s'avança jusqu'à l'accueil et demanda les informations habituelles : prix de l'abonnement, horaires, services, facilités, etc... tout semblait convenir parfaitement. La salle semblait être moitié salle de sport classique et moitié sport de combat... ayant même des professeurs pour plusieurs d'entre eux comme la boxe anglaise, la boxe thaï, le MMA... principalement les sports de contacts ayant lieu dans des rings donc.

      Parfait.

      Arthur signa pour la semaine d'essai gratuite et se rendit alors compte qu'il n'avait pas d'équipements de sport : sportswears, de quoi se doucher, une bouteille d'eau... un sac... rien.

      " Zut. J'ai la tête ailleurs aujourd'hui." se dit-il à lui-même plus qu'autre chose en se grattant la tête.

      Il sortit, se rendit dans le magasin de vêtement le plus proche - et ce n'est pas ce qu'il manquait à Gamma- pour ensuite revenir tout sourire et se laisser conduire par un homme qui se présenta comme l'un des professeurs de boxe anglaise. Ce dernier lui offrit une visite guidée des lieux et lui expliqua chaque appareil et facilités en détails avant de le conduire au vestiaire...


    • Selena Dobrev
      Rebelle
      (0)7+0/3000000none
      id18.07.17 0:40
      (0)Volonté : 7Messages : +0Réputation : /$US : 3Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
      avatar
      (0)7+0/3000000none
        D'un geste rapide, Selena noua ses cheveux en un chignon haut. Elle avait déjà enfilé son attirail de sportive assidue, et ses gants de boxe, dont la couleur rouge s'était transformée en un triste gris saumon au fil des utilisations, étaient posés sur le banc juste à côté. Chaque semaine elle venait distribuer quelques coups dans cette salle de sport, parfois contre un sac de sable, parfois contre un adversaire intrigué par ce poids plume qui s'aventurait sur le ring. Elle aimait dépasser ses limites, frapper encore et encore en pensant à tout, en ne pensant à rien. Se vider l'esprit, recharger ses batteries pour la semaine suivante.

        Selena ferma son casier à clé puis se dirigea vers la salle principale. Il y avait pas mal de monde aujourd'hui et une moue se forma sur son visage à cette perspective. Peut-être qu'un jour elle finirait par changer de salle pour en choisir une moins fréquentée. Pour le moment, son abonnement était loin d'être terminé et elle n'était pas du genre à jeter de l'argent par les fenêtre, elle allait devoir faire avec le monde. Avant de se mettre à boxer, elle procéda à quelques étirements. Ce serait débile de se blesser à cause d'un muscle mal étiré. Enfin, elle passa une vingtaine de minute sur le tapis de course afin de s'échauffer, ses écouteurs bien enfoncés dans les oreilles pour être coupé du reste. Juste sa petite bulle de musique et sa respiration qui devenait de plus en plus rapide.

        Elle enfila ses gants d'un geste machinale, presque automatique. Il y avait quelque chose de rassurant dans le port de ces étranges moufles en cuir, comme celui qui après le travail endosse ses pantoufles. On se sent enfin à la maison, loin des idées noires de la vie quotidienne.
        Coups après coups, le front de Selena se mit à perler de sueur et les mèches de cheveux rebelles qui étaient habituellement libres dessinaient des sillons sombres sur ses tempes. Sa cage thoracique se levait en rythme, ses joues devenaient écarlates.

        Épuisée, elle s'affala sans réserve sur un banc qui bordait la salle, juste à côté d'une fenêtre qui faisait entrer de l'air frais. Elle porta goulûment à ses lèvres une bouteille d'eau qui était en ce moment, à ses yeux, le breuvage le plus délicieux au monde. Elle avait fini sa séance mais elle n'avait pas envie de retourner chez elle. De temps en temps elle aimait rester plus longtemps pour regarder les autres habitués en découdre sur le ring, et même parfois, après avoir récupéré, repartir pour un petit tour de vélo ou de tapis. Elle s'installa sur une chaise bien placé où l'on pouvait observer une grande partie de la salle. Les corps travaillaient, souffraient, se gonflaient dans l'espoir d'atteindre un objectif fixé par soi même, ou, malheureusement, par les foutus magazines aux physiques photoshoppés. Selena aimait l'ambiance de ce genre d'endroit où les gens s'entraident, compliments les progrès de chacun, partagent leurs astuces et techniques.
        Le regard passant d'une machine à l'autre, elle couvrit ses épaules avec une serviette et s'enfonça dans le dossier, le corps encore bercé par l'endorphine produit lors de son effort.


      • En ligne
        Arthur Lumière
        Rebelle
        (8)37+010021207030151520V.I.P.Chance du débutant
        id18.07.17 18:06
        (8)Volonté : 37Messages : +0Réputation : 100$US : 21Xp : 20Force : 70Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 15Spiritualité : 20Astuce : V.I.P.Chance du débutantBadges :
        avatar
        (8)37+010021207030151520V.I.P.Chance du débutant
          La salle était occupée à part égale de clients des deux sexes, et Arthur ne put que s'étonner d'une telle chose: après tout les salles spécialisées dans les sports violents avaient logiquement plus d'hommes que de femmes en général.

          " C'est normal qu'il y'ait autant de clientes?" demanda-t'il au coach.

          " Oui et non. Nous sommes la seule salle de combat de la ville avec autant de pratiquantes, et c'est grâce à une star qui vient s'entraîner ici depuis quelques temps je pense!" dit-il en souriant, non sans une expression de fierté certaine.

          " Ah? Qui ça?" enchaîna Arthur.

          " Emily Reyes bien sûr ! Championne régionale de boxe Thaïlandaise en Californie, et nationale aux U.S.A. !!!" Cria-t'il presque en lançant ses bras en l'air, les yeux écarquillés du fanboy.

          " Ah. Ok." répondit Arthur d'un ton plat. Il n'y connaissait déjà rien en boxe thaï... alors en boxe thaï féminine... ce genre d'infos n'était pas vraiment médiatisé au 20h...

          Le coach baissa les bras, à la fois un peu gêné et déçu par la réponse peu enthousiaste du jeune homme face à lui.

          " Hum!... enfin bref, une grande championne donc. Rien qu'à voir comment vous marchez, je peux voir que vous n'avez pas l'habitude de vous battre, elle vous mettrait ko en moins d'un round haha!" taquina-t'il.

          Arthur savait parfaitement que beaucoup de femmes étaient de meilleurs combattants que la majorité des hommes, mais le fait de lui rappeler sa propre faiblesse alors que son travail était justement de protéger des femmes le vexa quelque peu.
          Son sourire habituellement naturel et chaleureux se mua en sourire poli et crispé, mais le coach ne le remarqua absolument pas. Impossible de dénier ce fait : il était faible et ne savait pas vraiment se battre, et c'était d'ailleurs en partie pour ça qu'il était là. Les bagarres de rue avaient leur limite, et il en avait fait le tour.

          Le coach laissa Arthur se changer puis finit sa visite par la présentation des différents rings.

          " Voilà la fierté du club ! Deux rings par discipline : Boxe Thaï, Boxe anglaise et MMA ! Les rings de boxes sont plutôt similaire mais ceux de MMA sont faciles à reconnaître... ce sont ceux avec les grillages tout autour! D'ailleurs on les appelles des "cages" et non des rings contrairement aux autres. Noté?"

          Arthur acquiésca.

          " Génial! Alors ? Vous êtes là pour quoi exactement monsieur..."

          " Arthur. Juste Arthur."

          " Arthur ce sera donc ! Alors quels sont vos objectifs Arthur ? C'est très important de se fixer un but à atteindre ici !"

          C'était une bonne question.

          L'idée de base était d'améliorer son état physique général, mais il fallait choisir un sport de combat aussi ? L'idée était séduisante mais il y avait un léger problème : il n'y connaissait rien.

          " Quelles sont les différences entre les trois ?"

          Arthur regretta presque immédiatement d'avoir posé cette question, voyant les pupilles du coach s'élargirent et son sourire monter jusqu'aux oreilles.

          " Oh!! Un bébé ! Heu pardon... je voulais dire un novice! Je vais vous expliquer en détails:

          Tout d'abord, il y'a la boxe Thaïlandaise. C'est un des sports de combats les plus populaires depuis une dizaine d'années pour diverses raisons... tout d'abord elle a été beaucoup utilisée au cinéma, et de là les gens ont commencé à se renseigner. Ce que peu d'entre eux savent, y compris les pratiquants, est que la boxe thaï - ou Muay Thaï- n'est en fait qu'une désignation générique de 4 écoles proches mais différentes. Je vous passe l'explication technique, mais si vous voulez envoyer des coups de pieds à déraciner des arbres... C'est la boxe Thaï qu'il vous faut.
          Ensuite nous avons le MMA - pour Mixed Martial Arts- qui n'est à proprement parlé pas UNE technique, ce sont quelques gars à Vegas dans les années 70 qui se sont mis en tête de mélanger les " meilleurs" art martiaux de chaque domaine et voir ce que ça pouvait donner... au final ils ont réussi à obtenir un truc plutôt efficace pour le combat réel, en particulier le combat au sol et les prises de soumission.
          Et enfin! Il y'a le sport noble par excellence ! Le plus ancien des trois avec prêt de 6000 ans derrière lui - contre à peine 500 ans pour la boxe thaï et moins de 50 pour le MMA- et le grand champion des plus grosses patates ! Si vous voulez savoir donner un coup de poing... c'est la boxe anglaise qu'il vous faut! Enfin on devrait dire boxe grecque puisqu’à la base c'est issue du pugilat grec... mais bon.

          Alors? vers quoi votre cœur balance mon grand ?"
          lança-t'il enfin avec un "sourire email diamant".

          Explication des plus égales envers les trois disciplines...*sigh*

          Note pour plus tard: ne plus demander au coach de question sur les sports de combat... ce mec était un passionné au stade terminal...

          Mettant de côté l'incitation aussi lourde qu'amusante du coach à rejoindre la boxe anglaise, Arthur prit quelques secondes pour réfléchir à ce qu'il comptait faire de ces leçons... en gros, les trois disciplines étaient ok, mais chacun avait une spécialité sur laquelle elle travaillait plus que sa voisine... La boxe anglaise pour les poings, la boxe Thaï pour les pieds, le MMA pour le sol et les prises. Résumé simpliste mais pour un débutant tel qu'Arthur, c'était suffisant.

          " Je vais prendre le MMA." dit-il un peu hésitant.

          "Ha... bon ben... là les coachs MMA sont occupés mais si tu veux on peut se faire un round de boxe? peut-être changerez-vous d'avis !"

          Effectivement, le mieux était encore d'essayer les trois, tout simplement. Arthur enfila donc les gants, mit un casque et prit un protège-dent neuf que lui offrit le coach avant de monter sur le ring... les anciens occupants s'étant fait éjectés par le coach d'un simple mot.


        • Selena Dobrev
          Rebelle
          (0)7+0/3000000none
          id19.07.17 2:06
          (0)Volonté : 7Messages : +0Réputation : /$US : 3Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
          avatar
          (0)7+0/3000000none
            Cela faisait un bon quart d'heure que Selena était prostré sur sa chaise, observant ce qui se passait autour d'elle dans la salle de sport. L'adrénaline avait laissé place à une légère fatigue qui pesait sur ses paupières. Alors qu'elle allait se lever pour rentrer chez elle, quelque chose l'interpella. Un des rings avait été vidé de ses boxeurs, laissant la place à un des coach de la salle, ainsi qu'un grand blond que Selena n'avait jamais vu ici. Il était loin d'être chétif, ou enrobé, mais on devinait par ses gestes légèrement hésitants que le sport n'était pas une habitude périodique.


            Les deux hommes commencèrent à échanger des coups. Droite, gauche, touché. Gauche, droite manqué. Sans qu'elle ne puisse savoir pourquoi, Selena avait la certitude que quelque chose clochait dans ce combat. Elle en observait des dizaines par semaine, connaissait le bruit du poing qui atteint la mâchoire, du souffle qui se coupe après une esquive, la position des corps, leur affaissement lorsque le gant s'écrasait contre la poitrine d'un des adversaires. Justement, c'était la qu'il y avait un hic.


            Curieuse, elle se leva afin de mieux voir ce qui la dérangeait tant. Lorsqu'elle fut à quelques centimètres du ring, le détail lui sauta aux yeux. À chaque fois que le coach arrivait à frapper le nouveau venu, le corps de ce dernier ne réagissait pas comme il aurait du le faire. Alors que le coup était fort, ce dernier semblait perdre toute sa puissance à son contact, à l'image d'un mur inaltérable. Il était difficile de comprendre ce qui se passait réellement, et le coach lui même fronçait de temps en temps les sourcils, intrigué.


            Selena n'arrivait pas à savoir si elle hallucinait ou si ce qu'elle voyait signifiait vraiment quelque chose d'important. Depuis de nombreux mois déjà, avec l'apparition des méta-humains, les événements inhabituels et impossible se multipliaient de façon exponentielle. Au fond d'elle même elle avait envie de croire à la plus étrange des explications. Mais si elle voulait vraiment avoir une réponse, il fallait qu'elle monte à son tour sur le ring.


            Elle endossa de nouveau son équipement de boxeuse et attendit que le combat prenne fin. Lorsque ce fut le cas elle s'approcha des deux hommes avec entrain. Elle connaissait de vue le coach, assez pour engager la conversation. Son visage se fendit d'un sourire qui se voulait sincère.


            - Si vous voulez vraiment lui montrer ce qu'on peut faire ici, pourquoi ne pas lui faire combattre un élève plutôt que quelqu'un d'expérimenté comme vous? Ça pourrait lui permettre de voir le niveau des autres sans être décourager par vos longues années d'entraînement.


            Puis elle se tourna vers l'homme qui était la source de tous ses questionnements.


            - Promis j'y vais doucement.


            Tant pis si elle sonnait arrogante, donnait l'impression de flirter, elle voulait lui donner un coup. Elle voulait confirmer les hypothèses qui se formaient dans sa tête.


          • En ligne
            Arthur Lumière
            Rebelle
            (8)37+010021207030151520V.I.P.Chance du débutant
            idHier à 22:48
            (8)Volonté : 37Messages : +0Réputation : 100$US : 21Xp : 20Force : 70Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 15Spiritualité : 20Astuce : V.I.P.Chance du débutantBadges :
            avatar
            (8)37+010021207030151520V.I.P.Chance du débutant
              Le combat s'était déroulé... étrangement ?

              Le coach et Arthur ne firent qu'un simple round et, comme attendu, le coach avait commencé en envoyant simplement de petits jabs au torse ou au visage afin de lui montrer la différence entre un coup de poing de rue et celui d'un pro. Chaque coup toucha systématiquement, Arthur se révélant incapable d'en bloquer un seul, frustré. Une fois le round fini, le coach commençait à transpirer alors qu'Arthur... n'avait pas une goutte de sueur! Il n'empêche, Arthur se rendit compte aisément de la différence entre un réel entraînement et des combats de rue : Bien que ces sports de combats ne soient pas forcément une bonne chose par bien des aspects, il restait qu'ils apportaient vitesse, coordination, précision et surtout rapidité de décision. C'était exactement ce qu'il lui manquait ! Ses mouvements étaient trop amples, trop télescopés, et surtout trop lents!

              Le round se termina sur un instant de silence jusqu'à ce qu'une des clientes du club décida d'intervenir, à moins que ce ne soit une coach elle aussi ?...

              ... Ah non. Elle se désigna elle-même comme une élève.

              Elle semblait vouloir s'amuser avec Arthur mais affronter une femme... d'un autre côté ce n'était pas vraiment un combat, au mieux un jeu?

              Pourquoi pas après tout !

              De toutes manières, Arthur n'eut pas vraiment son mot à dire, le coach donnant son accord à la jeune femme d'un grognement et d'un high-five en sortant... lui laissant la place sur le ring. Cette dernière montant d'un petit bond agile, de toutes évidences sportives et à l'aise.
              Le grand blond se retrouva face à une jeune brune dont les yeux pétillaient pour une raison qui échappait totalement au jeune homme.

              " Enchanté mademoiselle. Oui, soyez douce... c'est ma première fois." répondit-il avec timidité avant de laisser un léger sourire naître aux commissures de ses lèvres.

              La jeune femme se mit en position et commença de la même manière que le coach, par de légers jabs, mais à la différence du pro préféra simultanément tourner autour d'Arthur... honnêtement, ses jabs avaient bien moins de puissance que ceux du coach... mais elle était trop rapide pour lui! Arthur frappait dans le vide 90% du temps, tandis que les coups de la petite abeille face à lui piquaient systématiquement!

              Cette situation se révéla bien pire que la précédente: se faire malmener par un pro était une chose... se faire humilier par une élève de moitié son poids avait quelque chose de profondément vexant.
              D'un autre côté, cela ne fit que renforcer ses certitudes sur ses lacunes.

              Ses années de combats de rues pour sa survie tentèrent de resurgir, mais Arthur les restreignit violemment d'un sourire presque euphorique qu'il ne se connaissait pas: il prenait du plaisir à cet échange.

              Mais pourquoi? Dans la rue il n'avait jamais ressenti de plaisir à survivre... était-ce justement l’absence de danger qui lui apportait cette excitation ? Non... ce n'était pas exactement ça... une nouvelle émotion commença à naître chez le jeune Veilleur mais son analyse attendrait : profiter du moment était plus important !

              Il était le seul à prendre des coups, mais il se sentait de plus en plus fort... et les dégâts reçus n'étaient même pas comparables à une balle ou un coup de couteau, sensation qu'il connaissait intimement.

              Mais il n'était pas masochiste. Quitte à devoir subir une défaite cuisante, il arriverait au moins à donner un bon coup par Toutatis !