Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Projet G.A.M.E.R. et présentation du bureau.

  • Invité
    Invité
    id30.11.16 12:07
    avatar

      Brook promena son regard autour d'elle. Ce bureau était son bureau et dieu, qu'est-ce qu'elle pouvait l'aimer. Elle ne savait même pas par où commencer. Peut-être tout simplement l'ascenseur privé spécialement aménagé pour elle afin qu'elle puisse naviguer entre les différents laboratoires et le bureau du chef. Et pas juste le petit ascenseur de service, non, le bon gros monte-lit où vous disposiez de tout l'espace nécessaire pour entrer et sortir sans aucun problème. Cela avait du coûter une fortune à Kaal de le faire passer par tout le bâtiment. Quand elle l'avait découvert pour la première fois cela l'avait fait pleurer. Après dix ans dans un lit on commençait à le voir comme une extension de son corps et elle détestait vraiment les chocs brutaux propres aux endroits exigus.

      C'était mieux qu'un pot de bienvenue.

      Tout le bureau avait été pensé pour elle, cela l'amusait régulièrement d'ailleurs quand un scientifique, nouveau généralement, jetait un regard perdu autours de lui. On aurait dit qu'il cherchait les meubles habituels, du genre bien massifs, qui rassurent. Mais ici rien de tout cela, uniquement des écrans aux murs faisant défiler données, caméras et chaînes de télé en fonction des humeurs de la dame, ainsi qu'un étrange (pour les autres, pas pour elle) bras robotique qui pendait au plafond, servant à la fois de support pour les machineries, pousse seringue et son serveur.

      Tout était bien sûr détachable et transportable, en dehors du serveur. Celui-ci ne servait de toute manière que de relais pour la salle principale ainsi que de stockage pour ses données personnelles. Le moniteur quand à lui était relié à son lit médicalisé, seul véritable « meuble » de la pièce.

      Ce dernier était de la même taille que ceux des hôpitaux mais bien mieux équipé et décoré. Brook se plaisait à parcourir des yeux les boiseries gravées de fleurs de cerisier en argent et autre fioritures asiatiques. Habituellement elle n'aimait pas ce genre de présupposé quand à son origine, mais pour Kaal elle faisait une exception et puis ce lit était mieux que confortable, il donne l'impression d'être confortable et quand on ne pouvait plus sentir ses fesses, l'apparence était ce qui comptait vraiment dans un meuble.

      Un ordinateur ultra performant y était incrusté, décoré et incrusté lui aussi si bien qu'on ne le remarquait même pas avant qu'il ne se déploie. Il réagissait à ses mouvements de tête et d'yeux et si il avait fallut un petit temps d'adaptation à Brook, elle le maîtrisait maintenant à la perfection.

      Le sol et les murs étaient très sobre, en matière hybride moderne apte à absorber les sons pour éviter les échos désagréable d'une pièce pratiquement vide. Une baie vitrée donnait sur une vue d'Alpha, l'autre sur la section plan des labos R&D. Toutes les deux étaient équipée de volet en métal automatique réagissant à un réglage de luminosité voulue ainsi qu'à d'autres paramètre, le verre quand à lui était perlé et blindé. LibertyTown pouvait se faire dangereuse quand elle le voulait et Kaal avait insisté pour mettre en place certaines sécurité, comme un plancher électrifié sur demande. Si Brook avait râlé elle rêvait maintenant de le tester, juste pour voir.

      En dehors de l'ascenseur et du labo la pièce donnait sur deux autres endroits. Une infirmerie équipée à outrance en matière médicale et une brancard douche fort apprécié par Brook lorsqu'elle enchaînait les journée de travail. Elle ne sentait pas l'eau mais se savait propre et c'était ce qui lui importait.

      Elle avait même un cuisinier attitré qui, sur demande, lui préparait des petits portions de plats riche en goût qu'elle pouvait mastiquer et recracher. Un pur délice et un luxe inestimable pour une personne qui était supposé ne plus pouvoir avaler quoi que ce soit de sa vie.

      Bref, pour faire cour, elle vivant dans un petit paradis.

    • Invité
      Invité
      id04.12.16 16:05
      avatar

        Mais même au paradis il arrivait qu'on s’ennuie. Il devait être 4 heures du matin et Brook n'avait plus sommeil. Son infirmière de nuit l'avait réveillé pour un sondage d'urgence quelques temps plus tôt et elle regardait maintenant les minutes défiler avec une insatisfaction croissante.

        Brook sentis monter en elle une envie fantasque. Tant pis pour les heures de sommeil, elle avait envie de renouer avec une période plus ancienne de sa vie, quelque chose qui remontait à son enfance. Un claquement de langue et l'ordinateur se déplia en ronronnant.

        Elle fixa la lumière bleu du scanner rétinien pendant quelques secondes et sa session s'ouvrit très vite suivit de plusieurs logiciels.

        Cela faisait maintenant plusieurs mois que les mutants étaient apparus. Leurs pouvoirs étaient ridiculement faibles pour la plupart, à peine de quoi rendre service au quotidien et encore, mais Brook ne pouvait s'empêcher de faire le rapprochement avec les comics qu'elle lisait plus jeune.

        Plus particulièrement elle se souvenait que certains des héros possédant peu ou pas de pouvoir utilisaient des séries de gadgets pour s'en sortir, elle avait elle même redessiné ces objets, les trouvant incroyablement cool.

        Puis elle avait grandis et avait eu son accident et ne s'était plus jamais intéressée aux comics.

        Cependant aujourd'hui Brook voulait savoir, savoir si elle était capable de faire naître une réalité de ces fictions. Et elle avait du temps à perdre.

        D'un clignement elle ouvrit les dossiers de l'armée. D'un autre elle créa une nouvelle fiche technique qu'elle intitula « Projet G.A.M.E.R ». Une petite blague de sa part, l'acronyme de « grappin assistée magnétique et renforcé ».

        Il y a de cela deux ans les USA avaient fait une offre pour développer un nouvel équipement de tyrolienne pour les opérations spéciales. Advent y avait répondu mais des pressions internes au sénat avait faussé les résultats. En définitive le projet proposé par Brook avait été mis au rébus pour préférer un modèle moins fiable mais soit-disant plus économique. Des crétins.

        Elle avait conservé les plans, au cas où. Cela avait d'ailleurs été rentable puisque l'année dernière une SMP en avait acheté plus de deux milles, générant un joli chiffre d'affaire, mais Brook avait une autre idée en tête actuellement.

        Elle allait rendre au design sa véritable forme. Adieu limitation de budget, conception prévue pour les chaînes industrielles, bonjour artisanat véritable et projet fait à la main en pièce unique. Plus question de profit ici, juste du plaisir de créer et des bonnes vieilles lois de la physique.