Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

test
test

Besoin de vos services [PV Nero]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
  • Natasha Eirenn
    CIVIL - Juge
    (0)112140797154040403015none
    id29.07.17 2:17
    (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
    (0)112140797154040403015none
    avatar
    (0)112140797154040403015none
      CIVIL - Juge
      29 novembre 2016, 15h25, Cybercafé, Upsilon

      Natasha était figée, les doigts au-dessus du clavier. Autour d'elle, les clients du cybercafé discutaient, tapaient, mangeaient ou buvaient. Elle était la seule immobile, silencieuse. Elle hésitait. Elle ne se souvenait pas de sa discussion avec Arthur, du moins pas en détails. Cela faisait quelques jours, les vapeurs d'alcool ne parasitaient plus sa mémoire, mais l'enregistrement était à jamais corrompu. Elle se souvenait, cependant, qu'il avait parlé de l'Underworld. La pègre, comme elle-même les appelait. Des gens qui défiaient la loi, qui l'ignoraient, qui n'agissaient que par intérêt ou pour le profit. Une menace pour le système, si pas LA menace. Et exactement ce dont elle avait besoin dans l'immédiat.

      Ne parvenant pas à se décider, elle relut son message, encore. Un mail adressé à un certain VON, destiné à une adresse obtenue auprès d'un contact d'un contact d'une connaissance d'un dealer que Natasha avait dû menacer de dénoncer à la police. Ce qu'elle n'avait pas fait, tenant sa parole. Il n'avait de toute façon pas vu son visage, pas entendu sa -vraie- voix, et elle n'avait pas d'ADN à laisser. En revanche, si elle s'associait à ce VON, elle ne pourrait pas ne laisser aucune trace. L'email, même envoyé depuis une adresse créée et utilisée dans un cybercafé, pouvait être utilisé pour remonter jusqu'à elle. S'ils se rencontraient, quelqu'un pourrait la suivre. Et s'il acceptait le contrat, elle devrait rouler plusieurs heures en sa compagnie. En compagnie d'un mercenaire sans scrupule qui avait déjà tué à plusieurs reprises. De quoi être arrêtée, découverte et envoyée dans un laboratoire du gouvernement.

      Mais elle avait vraiment besoin d'aide. Avec la sécurité augmentée en ville, elle ne pouvait pas faire entrer quelque chose d'aussi gros en ville sans se faire remarquer. Si au moins elle avait sa propre voiture, mais ce n'était même pas le cas. Elle ne savait pas comment faire, qui soudoyer, rien. Et de toute façon, elle n'était pas riche. Payer le mercenaire allait sans doute drainer tous ses fonds du mois, et une partie du suivant. Une bonne affaire pour lui, autant d'argent pour une journée de travail. Finalement elle soupira et baissa le doigt. Enter, message envoyé.
      Travail:
       
    • Nero Howard
      Genesis - Malfaisant
      (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
      id01.08.17 0:39
      (0)Volonté : 100Messages : 1787$US : 85Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxBadges :
      (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
      avatar
      (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
        Genesis - Malfaisant
        Comme d'habitude, Nero avait du mal à joindre les deux bouts. Il regardait son frigo avec un regard désabusé. Tandis que son ventre criait famine, il examinait ce qui pouvait faire office de repas. Une bouteille de bière, un fond de mayonnaise et une moitié de carottes. N'ayant pas tellement envie de toucher à sa mayonnaise et encore moins d'y tremper une carotte, il se contenta d'attraper la bouteille de bière et un des rares billets qui traînait dans le studio poussiéreux. Il allait essayer d'acheter de quoi se nourrir pour une semaine avec sa maigre somme dans la supérette au coin de la rue.

        Lorsque plus tard dans la soirée, il remonta dans son studio, un sac en plastique entre les mains, il prit le temps d'ouvrir son ordinateur avant de faire quoique ce soit d'autre. Ça faisait quelques jours qu'il n'avait pas consultés ses diverses adresses. Il s'attendait à trouver la plupart de ces boites vides ou remplit de spams, ce fut en partie vrai, sauf sur une. L'adresse destinée à son travail de mercenaire. Autrement, l'adresse où Nero s'était le moins attendu à voir un nouveau message.

        Il faut dire que VON n'avait plus donné beaucoup de signes de vie depuis qu'il avait intégré Genesis. Nero avait préféré se concentrer sur les activités de l'organisation pro-méta. De plus, il se méfiait de ce message, il tombait trop bien. Par curiosité, il l'ouvrit tout de même. Court et concis. C'était ce genre de message qu'envoyaient les gens qui ne savaient plus vers quelle option se tourner lorsqu'il était dans une situation délicate.

        Nero se mit à sourire en lisant « Rémunération négociable. ». Il allait clairement avoir l'avantage sur la négociation. Cependant, la signature l'intrigua, le pseudonyme était courant dans le milieu, mais n'augurait en général pas grand chose de bon, il allait devoir la jouer fine.

        Réponse:
         

        Il cliqua sur envoyer. Il observait son écran pensif en grignotant le contenu d'un paquet de chips, l'endroit qu'il avait donné était un bar remplit de méta et à Beta, qui plus est. Si la personne qui désirait l'employer déposait bien l'argent, alors, il pourrait avoir confiance.
      • Natasha Eirenn
        CIVIL - Juge
        (0)112140797154040403015none
        id01.08.17 23:13
        (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
        (0)112140797154040403015none
        avatar
        (0)112140797154040403015none
          CIVIL - Juge
          Elle ne vit pas la réponse avant le soir, sur un ordinateur de l'université. VON avait répondu. Mieux, il avait accepté. Enfin… presque. Elle se retint mais manqua hurler à la lecture du message. Deux-cent dollars ? Juste pour "en parler" ? Et huit cent de plus s'il acceptait ? C'était purement ridicule, pour un travail aussi basique ! Sans compter qu'il lui demandait d'aller à Beta ! Ça, elle aurait dû s'y attendre, a vrai dire. Quand au prix, c'était aussi attendu. Elle devrait se contenter de pâtes crues pendant quelques temps, elle savait les "consommer" aussi bien que les cuites. Mais payer d'avance, avant de savoir s'il voudrait bouger son postérieur, hors de question ! Elle se laissa emporter, tapant aussitôt une réponse pleine de verve et de mépris.

          Avant de l'effacer presque en entier. Si elle envoyait ça, il serait fichu de la retrouver et la tuer elle ! Enfin, elle supposait. Et de toute façon, donner ce genre de levier était toujours une mauvaise idée quand il fallait négocier. Un message simple, catégorique mais sans émotion, voilà ce qu'il fallait. Et c'était dans les cordes de S.I.F., enfin à peu près. Elle attendit tout de même le soir pour l'envoyer, depuis le même cybercafé. Il était probablement plus simple de se mêler aux habitués que de laisser des traces dans toute la ville.

          Après l'avoir envoyé, elle poussa un soupire et resta immobile un instant. Cette fois au moins, elle n'avait rien dit de vexant, pas de risque de représailles. Enfin normalement. Elle ne savait pas vraiment comment fonctionnaient ce genre de personnes. Les criminels, les tueurs, les mercenaires, les… les gens, en fait. Tous les gens, même les plus ordinaires. Elle devrait peut-être se mettre à la psychologie, aussi. Puis d'un coup elle se cogna le front. Merde, elle avait mis un féminin dans son message. Cinquante pourcent de la population mondiale, ou même locale, écartés de la liste des suspects.
          Réponse ::
           
        • Nero Howard
          Genesis - Malfaisant
          (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
          id04.08.17 1:19
          (0)Volonté : 100Messages : 1787$US : 85Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxBadges :
          (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
          avatar
          (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
            Genesis - Malfaisant
            Nero était dubitatif face à la réponse de son futur employeur, qui était d'ailleurs une employeuse. En relisant le message, il se rendit compte qu'il avait été un peu trop gourmand. Ou plutôt, il ne s'était pas douté que le colis avait des chances d'être classique. VON était habitué à accomplir des transactions pour les Crows ou à rendre des services tout aussi dangereux, où il risquait la mort. Le natif de beta n'avait même pas envisagé que la livraison puisse être sans danger.

            Cependant, le mercenaire restait méfiant. Son interlocutrice avait beau paraître déstabilisée, il ne savait pas si c'était du bluff pour qu'il baisse sa garde et, dans tous les cas, elle avait retournée les négociations en sa faveur. Il lui fallait être méfiant. Nero trouvait l'affaire étrange ; le fait qu'elle reste floue sur les détails était étrange si le travail était sans danger. Elle semblait également être ouverte aux négociations, VON avait pourtant donné son prix.

            Cette demande était étrange, mais Nero brûlait de connaître les détails. Il tapa rapidement, il n'hésitait plus, déterminé à découvrir la personne derrière cet étrange pseudonyme et la nature du travail qu'elle proposait. Oubliant même ses inquiétudes paranoïaques sur lesquelles son amour de l'argent et sa curiosité avaient définitivement pris le dessus.

            Réponse:
             

            Il joignit la localisation du bar. Au moment-même où il cliqua sur envoyer, il attrapa son téléphone et informa le gérant du lieu de la situation. SIF serait conduite dans une arrière-salle adaptée au rendez-vous ''secret''.
          • Natasha Eirenn
            CIVIL - Juge
            (0)112140797154040403015none
            id05.08.17 19:40
            (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
            (0)112140797154040403015none
            avatar
            (0)112140797154040403015none
              CIVIL - Juge
              La réponse fut rapide, cette fois. VON devait l'attendre, à moins que ça ne soit qu'un heureux timing. En tout cas, Natasha n'était pas encore partie du cybercafé quand sa boite mail signala un message entrant. Elle n'avait utilisé cette adresse pour communiquer qu'avec une personne, donc aucun doute possible. C'était bien VON, qui semblait avoir abandonné l'idée de la faire payer d'avance. Cela voulait aussi dire qu'il voulait la rencontrer en échange, mais elle savait qu'elle ne pourrait pas y couper. Cela voulait sans doute aussi dire qu'elle devrait payer plus cher, elle qui trouvait déjà les 800 dollars cher…

              Enfin, trop tard pour reculer. Enfin si, il était encore temps, mais elle n'en avait aucune envie. Elle ne voulait pas risquer que la machine, quelle que soit son nom. De la technologie extraterrestre, celle qui l'avait créée, avec le cadavre de Natasha à l'intérieur. Personne ne devait mettre la main dessus avant elle. Elle n'attendit pas et envoya sa réponse aussitôt avant de quitter le cybercafé.

              - - - -

              30 novembre 2016, 20h56, Chient Dormant, Beta.

              S.I.F. poussa la porte du bar. Elle avait sorti son pantalon de survêtement et son sweat les plus génériques possibles, avec une écharpe remontée jusqu'au nez. Se montrer oui, se pavaner non. L'avantage d'un rendez-vous à Beta, c'était que même son déguisement ne dépareillait pas. Elle faisait même couleur locale, enfin presque. Pas assez pour convaincre le videur, ou quel que soit son véritable rôle, de la laisser entrer. La montagne de muscle intercepta la nouvelle venue en demandant ce qu'elle venait faire ici, ce à quoi elle répondit qu'elle avait rendez-vous avec VON. Le videur haussa un sourcil mais s'écarta , lui indiquant une porte à moitié dissimulée dans un recoin mal éclairé. Seule, elle ne l'aurait peut-être pas remarquée.

              En tout cas, VON n'avait pas menti. Elle était attendue. Tout le bar la regarda traverser la salle, certains mourraient visiblement d'envie de se lever pour – au mieux – l'accoster, mais personne ne bougea. Elle put atteindre l'arrière salle sans le moindre soucis. Restait à voir ce qui l'attendait de l'autre côté.
              Message ::
               
            • Nero Howard
              Genesis - Malfaisant
              (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
              id07.08.17 9:46
              (0)Volonté : 100Messages : 1787$US : 85Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxBadges :
              (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
              avatar
              (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                Genesis - Malfaisant
                Nero se dirigeait vers le bar pro-méta-humain le mieux caché de Beta. Il était tout juste l'heure de rendez-vous lorsque le videur s'écarta en le voyant. Le mercenaire entra dans le bar, là, le changement d'ambiance le secoua un peu. Une tension pesait dans tout le bar. Un rapide coup d’œil à la clientèle répondit à ces questions ; il n'y avait que des habitués et des têtes connues de Nero. Le Chien Dormant fermait exceptionnellement aujourd'hui pour permettre un rendez-vous en toute sécurité entre VON et son employeuse.

                Cependant, tous les gens présents étaient donc sur le qui-vive. Si le natif de beta avait choisi cet endroit pour rencontrer SIF, c'était parce qu'il était certes méconnue, mais surtout sûr. Le noyau des habitués œuvrait à faire perdurer l'existence de l'établissement en étant parfaitement capable de le défendre et de faire taire les mauvaises rumeurs. De ce fait, savoir qu'une négociation entre un mercenaire et une tierce personne se faisait dans l'arrière-salle du bâtiment rendait anxieux à peu près tout le monde.

                Nero ne prêta pas plus d'attention aux possibles tensions. Il salua de la main les gens qu'il connaissait et se dirigea vers l'arrière-salle. Le gérant l'attendait devant la porte de cette dernière, il lui annonça qu'une femme était déjà arrivée. Le méta-humain acquiesça et poussa la porte. Planter devant l'entrée de l'arrière-salle, il y avait une femme. Vêtu de vêtement simple, cachant son visage dans une épaisse écharpe. De son côté, VON portait une tenue plus décontractée, un jean troué, une veste en jean ouverte sur un tee-shirt noir. Il ne faisait pas très mercenaire, si on mettait de côté son faciès. Il était l'incarnation de l'expression « la tête de l'emploi ».

                - SIF, je présume ? Asseyez-vous.

                Nero s'était approché lentement et s'était éclaircit la voix avant de parler pour attirer l'attention de SIF sur lui et ne pas l'effrayer en parlant. Il se présenta en lui tendant la main.

                - VON, en personne. Enchanté.

                Il montra la table située au centre de la pièce tout en tirant une des chaises sur laquelle il invitait son employeuse à s'asseoir. Puis, il se dirigea vers un meuble où était rangé divers boissons et verres.

                - Je vous sers quelques choses ?

                Après avoir écouté sa réponse, il l'a rejoint, lui ramenant ce qu'elle avait demandé et prit place face à elle. Prenant une expression calme et sérieuse, il ne voulait pas l'effrayer tout de suite.

                - Alors que pouvez-vous me dire sur ce travail ? De quoi avez-vous besoin ? Mais surtout, qu'entendez-vous par « normalement sans risque » ?
              • Natasha Eirenn
                CIVIL - Juge
                (0)112140797154040403015none
                id07.08.17 23:40
                (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
                (0)112140797154040403015none
                avatar
                (0)112140797154040403015none
                  CIVIL - Juge
                  VON ne la fit pas attendre longtemps. Dès son entrée, elle sentit que la situation lui avait complètement échappé. Elle s'était attendue à un Han Solo et avait droit à un Hitman à la place, propre et professionnel. Et chauve. Heureusement, entre son visage parfaitement contrôlé – quand elle s'y forçait – et l'écharpe, aucun signe de la surprise ne pouvait filtrer. Elle se contenta de hocher la tête en entendant son nom, qui faisait ici un parfait pseudonyme, et de rejoindre la chaise qu'on lui indiquait.

                  Aux boissons, cependant, elle fit signe que non. La nuit avec Angie et Virginia l'avait refroidie au sujet de la boisson, elle qui se croyait immunisée à l'ivresse s'était découvert d'autres faiblesses. Et elle était presque à plein, pas besoin de recharger plus ses batteries. Elle voulait seulement entrer dans le vif du sujet et en finir rapidement, avant que son idée imprudente ne se retourne contre elle. Heureusement, elle n'eut pas besoin de forcer, VON abordant lui-même le sujet.

                  "J'ai besoin de récupérer quelque chose actuellement abandonné dans le désert, à une trentaine de kilomètres de la banlieue de Las Vegas. Une grosse journée allez-retour. Personne ne sait que ce quelque chose existe, personne ne le garde, et personne n'a de raison particulière de s'y intéresser."


                  Natasha elle-même ne l'avait trouvé que par accident, et S.I.F. n'en connaissait l'emplacement que parce qu'elle en venait. Sans sa mémoire informatique, elle ne serait même plus capable de retracer l'itinéraire exact, et un autre ne pouvait simplement pas discerner le trou de l'extérieur. A moins d'un coup de malchance très improbable, la machine était toujours sur place. Et le cadavre de Natasha aussi. Elle croisa les bras sur la poitrine. A ce stade des explications, VON devait se demander pourquoi elle ne louait pas juste une voiture pour y aller elle-même.

                  "Mais ce quelque chose est aussi volumineux, lourd et enfoui dans une crevasse. Je ne pourrais pas l'en extraire seule, et je ne veux pas que quelqu'un sache que ce quelque chose existe ou se trouve à Liberty Town. Appeler des amis ou employer des gens attireraient trop d'attention. Vos services au moins sont discrets."

                  Et si VON était aussi professionnel qu'il en avait l'air, il ne chercherait pas à savoir ce qu'on lui faisait transporter ni à la doubler. Pour ça elle devrait s'arranger pour qu'il ne voit pas la machine directement, elle avait quelques plans à ce sujet. Après tout, elle devrait aussi s'arranger pour que les passants ou d'éventuels contrôles de sécurité sur la route ne voient rien.
                • Nero Howard
                  Genesis - Malfaisant
                  (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                  id09.08.17 1:57
                  (0)Volonté : 100Messages : 1787$US : 85Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxBadges :
                  (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                  avatar
                  (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                    Genesis - Malfaisant
                    Nero trouvait son employeuse assez intéressante. Du moins, assez pour piquer sa curiosité. C'était en particulier son cache-œil qui l'intriguait. Une blessure ? Comment se l'était-elle faite ? Mais il n'y avait pas que son cache-oeil qui attisait la curiosité du mercenaire. Ce qui attirait davantage son attention, c'était le travail pour lequel elle l'avait employé. Elle désirait passer inaperçu avec un objet volumineux dont personne ne voulait, pourtant elle appuya sur le fait que personne ne devait savoir que cette chose existait et qu'elle serait bientôt à Liberty Town. Sacré précautions pour quelque chose dont personne n'a de raison de s'y intéresser. C'était relativement contradictoire, mais VON choisit de ne pas poser de question, il aurait ses réponses en temps et en heure. En attendant, il écoutait calmement, notant dans son esprit toutes les informations importantes.

                    Lorsque Natasha finie de parler, il s'enfonça dans sa chaise. Réfléchissant à ce qu'il allait pouvoir lui proposer et ce qui serait possible. Il commença à se gratter la joue en regardant le plafond. Sans sortir de sa réflexion, il se mit à questionner son employeuse.

                    - J'imagine qu'on aura besoin d'un véhicule tout terrain type 4x4, avec du coup, une capacité de stockage conséquente. Il nous faudra aussi des chaînes pour le tracter, j'imagine ? Vous pouvez me décrire l'objet ? Uniquement sa forme, son poids et sa taille.

                    Nero se leva lorsqu'il eut fini et s'avança près d'un meuble, son dos face à Natasha. Il ouvrit un des tiroirs du meuble et prit soin de cacher ce qu'il plongeait dans une poche intérieure de sa veste à SIF. Il regagna sa place ensuite sa place, l'air de rien.

                    - Aussi, si je suis un aussi bon transporteur, ce n'est pas seulement parce que je fais preuve d'une grande rigueur. Mais parce que j'ai quelque chose en plus qui me facilitent la tâche.

                    Il plongea sa main dans sa poche intérieure, et en sortit une arme à feu qu'il posa lentement sur la table. Le tatoué plongea son regard dans l’œil de Natasha.

                    - Ainsi, j'espère que vous n'avez aucun problème avec les méta-humains.
                  • Natasha Eirenn
                    CIVIL - Juge
                    (0)112140797154040403015none
                    id09.08.17 22:11
                    (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
                    (0)112140797154040403015none
                    avatar
                    (0)112140797154040403015none
                      CIVIL - Juge
                      Elle hocha la tête alors que VON listait le matériel nécessaire. Il avait bien saisi le problème, et ne posait pas de question inutile pour l'instant. C'était rassurant, enfin aussi rassurant que pouvait l'être cette rencontre. Elle prévoyait aussi d'apporter des bâches pour cacher la machine, mais le mercenaire n'avait pas besoin de le savoir pour l'instant. A la place, elle repassa les enregistrements de ses premières secondes pour évaluer les caractéristiques du colis.

                      "La taille de deux cabines téléphoniques côtes à côte, à peu près la même forme. Quand au poids, je n'en sais rien mais je dirais une demi-tonne, une tonne tout au plus."

                      Elle n'en avait vraiment aucune idée, mais ça semblait logique. Pour grosse que soit la machine, elle était aussi très vide, son centre occupé par un compartiment creux. Rien qu'un gros 4x4 ne puisse supporter. Et même si elle était plus lourde que prévue, elle ne pouvait pas être si lourde.

                      Puis les choses prirent une tournure véritablement désagréable. Le Hitman professionnel essayait visiblement de l'impressionner, sauf que même en devinant son jeu, il marchait bien. S.I.F. se força à rester impassible, à ne pas reculer ni tressauter. Au moins VON avait-il eut la décence de dégainer son arme lentement et de préparer sa révélation, il lui avait épargné le choc brutal. Mais même comme ça, c'était la première fois qu'elle voyait un revolver en vrai. Ses parents n'en avaient pas, ils estimaient que ce n'était pas nécessaire, et elle aussi. Et ça restait un outil fait pour rendre la mort accessible, facile. Trop d'implications. Son regard resta fixé sur le métal sombre, sur les gravures du constructeur le long du canon, sur la texture irrégulière de la crosse, avant de remonter vers son interlocuteur. Ne rien montrer, ne pas paniquer.

                      "Aucun tant que ça ne gène pas votre travail. Par contre, ça…"

                      Elle déplia un bras, posant un unique doigt sur l'arme pour la repousser vers son propriétaire. Le métal grinça en glissant sur le bois, et le canon tourna jusqu'à regarder la poitrine de VON. Elle n'avait pas le doigt sur la gâchette mais un geste, un petit geste, et elle pouvait le clouer sur place à jamais. Ce qui lui vaudrait assurément plus d'ennuis qu'autre chose.

                      "… c'est bruyant, voyant et ça laisse des traces. Je préférerais que vous évitiez."


                      Si Natasha avait été là, son cœur aurait explosé depuis longtemps. Il fallait au moins le calme robotique de S.I.F. pour oser réagir comme ça, avec un peu d'inspiration de Lysander pour la répartie. Et même comme ça, elle n'arrivait pas à y croire. Jamais elle n'avait autant mis à l'épreuve ce détachement froid qui était venu avec le corps artificiel.
                    • Nero Howard
                      Genesis - Malfaisant
                      (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                      id12.08.17 3:39
                      (0)Volonté : 100Messages : 1787$US : 85Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxBadges :
                      (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                      avatar
                      (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                        Genesis - Malfaisant
                        Nero était rassuré. Son employeuse ne s'était pas dégonflée, ce qui prouvait à la fois sa force morale et sa sincérité. Si, elle avait été contre l'usage de capacités méta-humaine, elle n'aurait pas réagi d'une façon si ''pacifique'', si l'on peut dire. En parlant de réaction, même pour quelqu'un avec une grande force morale, c'était osée. Pour Nero qui avait vu toute sorte de profil au cours de sa carrière de mercenaire, ce genre de calme et ces réactions inexpressives étaient un spectacle rare. SIF savait ce qu'elle voulait, c'était une excellente nouvelle.

                        Pourtant, Nero ne put retenir un sourire. Attrapant lentement la main de SIF en ne touchant que sa manche, il la retira de l'arme. Puis, le mercenaire retourna l'arme, dévoilant la mention « Factice ».

                        - Veuillez m'excuser pour ce coup de pression déloyale, mais avec la loi Turenne, je préfère prendre des précautions. En contrepartie, je suis prêt à faire un effort commercial pour votre compréhension.

                        Une fois qu'il eût présenté ses excuses à son employeuse et ponctué sa phrase d'un sourire, il poussa l'arme vers un coin de la table et reprit la parole, comme si l'épisode du revolver ne s'était pas produit. Nero se représentait globalement l'objet, Marie pourrait aider à la tracter, mais pas le transporter sur tout un trajet. Il faudrait donc à SIF et VON un matériel adapté à cette course.

                        - Nous aurons donc besoin de quoi tracter l'objet. Je peux me procurer des chaînes et des cordes. Ainsi qu'un harnais. Pour ce qui est du 4x4 je suppose qu'il faut privilégier les vitres teintées ?

                        Le fait de se procurer tout ce matériel n'était pas compliqué en soit, c'était plus son utilisation qui allait poser problème.

                        - L'objet est enfoui profondément ? C'est pour savoir si nous aurons besoin d'autres personnes. Si vous êtes d'accord, je pourrai faire appelle à deux personnes de confiance, un conducteur de génie et quelqu'un qui nous aiderait à extraire l'objet. Le conducteur n'aurait pas à sortir de sa voiture et ne verrait donc pas l'objet. Quant à la deuxième personne, c'est un ami de longue date qui travaille dans cet établissement et en qui vous pouvez avoir une confiance aveugle, je vous le garantis.

                        Il toisa un moment son interlocutrice, lui laissant le temps de tout assimiler.

                        - Bien sûr, si cela vous gêne, je comprendrai parfaitement et je ferais en sorte de me débrouiller pour que cela soit possible sans ces personnes. C'est vous qui commandez, je me plierai à vos exigences, cela va de soit. Aussi, j'aurai besoin d'étudier le trajet, histoire d'éviter le maximum de contrôle.

                        Il lui fallait poser une dernière question avant de laisser la parole à son employeuse.

                        - Quand désirez-vous que la course ait lieu ? Et où dois-je vous rejoindre ?

                        À partir de maintenant, il n'imposait plus rien, c'était la demoiselle qui était devenue l'organisatrice de la suite des événements.
                      • Natasha Eirenn
                        CIVIL - Juge
                        (0)112140797154040403015none
                        id13.08.17 0:40
                        (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
                        (0)112140797154040403015none
                        avatar
                        (0)112140797154040403015none
                          CIVIL - Juge
                          Le soulagement de voir que l'arme était fausse fut presque plus difficile à masquer que la peur quand le jouet avait été posé sur la table. VON était vraiment doué pour jouer avec le cerveau des gens. S.I.F. aurait sans doute poussé un gros soupire si elle n'avait pas justement débranché certaines parties du sien. En l’occurrence, elle avait attribué toutes les capacités de ses processeurs à l'analyse de l'attitude du mercenaire pour se rendre incapable d'émotions. Au poker, elle aurait considéré ça comme de la triche, mais cette rencontre n'avait rien d'un jeu.

                          Au moins du bon ressortait de ce petit tour pervers. Non seulement Hitman avait accepté de l'aider, il avait parlé d'un "effort commercial". Elle ressortirait peut-être moins pauvre que prévu de cette histoire, et elle pouvait à nouveau se concentrer sur la préparation du transport.

                          "Les vitres teintées ne devraient pas être nécessaires si nous ne croisons pas de contrôle, des bâches suffiront. Quand à l'objet, il est enterré à cinq mètres dans une crevasse. La traction du 4x4 et des chaînes solides devraient suffire à l'extraire, je peux le faire sans aide. Inutile d'impliquer plus de personnes. Pour le trajet, je peux vous donner une position approximative si vous voulez préparer le trajet. Je ne serais par contre pas capable de trouver la position exacte sans être sur place."

                          Et bien sûr, impliquer moins de personne ne pouvait que réduire le prix puisqu'il y aurait moins de personnes à payer. Quand à la localisation précise, ne pas la donner à l'avance était le meilleur moyen de s'assurer que VON ne la doublerait pas en allant récupérer la machine sans elle dès qu'elle serait sortie du bar. Le tout enrobé de prétextes que Natasha espérait convaincants. Ne restait plus que la question du voyage lui-même. Ou et quand ? Ce devrait être un week-end, pour que son absence n'attire pas l'attention. Le point de rendez-vous devrait être loin de sa propre adresse afin que VON ne puisse l'utiliser pour remonter jusqu'à elle. Le point de livraison également, ce qui signifiait qu'elle devrait transporter la machine seule sur les derniers kilomètres. Cette partie du plan allait demander plus de réflexion. Elle prit quelques longues secondes pour réfléchir avant de hocher la tête.

                          "Un départ samedi matin dans deux semaines devrait suffire pour la préparation du matériel. Ce bar est un point de rendez-vous pratique, je propose de partir d'ici. A moins bien sûr que cela vous pose un problème particulier ?"

                          Si c'était le cas, le mercenaire l'aurait sans doute signalé plus tôt, mais elle préférait s'en assurer. Dans le cas contraire, il ne resterait que la question très secondaire du prix à régler.
                        • Nero Howard
                          Genesis - Malfaisant
                          (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                          id14.08.17 20:45
                          (0)Volonté : 100Messages : 1787$US : 85Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxBadges :
                          (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                          avatar
                          (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                            Genesis - Malfaisant
                            Nero acquiesçait tout ce que disait SIF. Gardant ses interrogations inutiles pour lui. Tracter quelque chose d'une demi-tonne, lui semblait tout de même compliqué. Il avait du mal à se représenter l'objet. Cependant, la jeune en face de lui, inspirait au mercenaire un certain sentiment de confiance. D'une part, parce qu'elle ne paniquait nullement, ses réactions étaient parfaitement contrôlées, avec elle, Nero se sentait presque rassuré. Elle allait faire une bonne employeuse.

                            Deux semaines pour préparer le voyage. C'était beaucoup, mais soit, ça permettrait de se procurait un maximum de matériel. Nero pourrait également prévoir le trajet avec un maximum de précaution jusqu'au désert, à partir de là, il laisserait son employeuse faire. Le lieu de rendez-vous lui convenait, le bar avait un garage dans une cours à l'arrière du bâtiment qui donnait elle-même sur une rue méconnue et peu fréquentée. Même les rebuts de Beta ne s'y cachaient pas, c'est dire si elle était inconnue. Lorsque SIF eut fini de parler, VON acquiesça une dernière fois avant de reprendre la parole.

                            - Ça me va. Disons, samedi à neuf heures ? Le samedi, ce bar n'ouvre qu'à midi, je vous y attendrez devant pour vous faire rentrer, le véhicule sera garé dans une cours intérieure. En revanche pour le retour, je ne sais pas où vous habitez, mais je ne pense pas que Beta soit un lieu convenable pour quelque chose qui doit passer inaperçu. Je pense qu'Upsilon serait plus adapté à ce genre de livraison. Si cela vous convient.

                            Il marqua une pause. Tout en sortant un papier de sa poche, il y griffonna un numéro et le tendit à SIF.

                            - Dans tous les cas, nous pouvons gérer ses paramètres pendant les deux semaines qui arrivent. Vous pourrez me joindre à ce numéro, j'attendrais également un mail de votre part pour l'itinéraire. Je vous laisserais les rennes une fois au désert, ça vous va ? Pour ce qui est du paiement, vous m'amènerez six-cents cinquante dollars, le matin-même. S'il y a des complications, vous devrez me payer cent dollars de plus après la course.

                            Après une éventuelle réponse de SIF, le mercenaire se leva.

                            - Je pense que nous en avons fini avec tout ça. On se revoit donc dans deux semaines.

                            Il la salua poliment et l'invita à sortir, dès qu'elle sortit, un individu mi-homme mi-taureau faisant deux têtes de plus qu'elle s'approcha pour l'escorter jusqu'à la sortie ; Nero avait pris cette précaution à cause de l'ambiance du bar qui, pendant l'entretien avait eut le temps de devenir moins propice aux affaires de ce genre. Nero quant à lui, alla se fondre dans la foule, commença déjà à dénicher le matériel dont il avait besoin.

                            ________

                            Ça faisait deux semaines que la rencontre entre VON et SIF avait eut lieu. C'était aujourd'hui que Nero et son employeuse allait se diriger vers le désert de Los Angeles pour aller chercher l'objet désiré par la jeune femme. Le natif de beta était devant le véhicule qui les conduirait là-bas. C'était un 4x4 classique en apparence, très bon état, large sans être trop remarquable. À l'intérieur, était entassé tout un tas de corde et de harnais.

                            Nero était venu assez tôt pour préparer la mission de la meilleure des façons possibles. Une fois fini, il sortit du bar pour s'allumer une cigarette en attendant la jeune femme aux cheveux émeraude. Il repensa aux capacités du véhicule qui était dans le garage du bar, un petit sourire d'excitation sur le visage. Nero savourait sa cigarette ; ça allait être une bonne journée.
                          • Natasha Eirenn
                            CIVIL - Juge
                            (0)112140797154040403015none
                            id15.08.17 13:17
                            (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
                            (0)112140797154040403015none
                            avatar
                            (0)112140797154040403015none
                              CIVIL - Juge
                              Le reste de la rencontre fut simple, une rapide discussion sur la logistique du trajet. Natasha et VON étaient sur la même longueur d'onde à ce sujet, inutile de débattre des détails. Le mercenaire proposa même un prix réduit pour ses services, une excellente surprise pour sa cliente qui accepta – en essayant de ne pas montrer son excitation et sa joie que leur tête à tête touche enfin à sa fin.

                              "Ça me semble parfait. Je vous transmet bientôt les coordonnées. A dans deux semaines."

                              Elle se leva et se laissa raccompagner jusqu'à la sortie, ignorant le géant bovin aussi bien que les regards peu amènes des clients. Elle traversa juste le bar en silence, droite, raide, puis s'éloigna d'une ou deux rues avant de s'effondrer, obligée de s'appuyer sur un mur pour ne pas tomber. Bon sang, comment avait-elle réussi à tenir aussi longtemps ? Même avec la moitié de la personnalité de Natasha débranchés, la tension de toute la scène avait failli la rendre folle ! Elle avait l'impression que ses jambes allaient la lâcher, et elle s'attendait à ce qu'une des silhouettes inquiétantes du bar surgisse dans son dos pour la poignarder à tout moment !

                              Après quelques secondes pour traiter toutes les informations, elle se redressa et quitta d'un pas rapide le quartier. Beta n'était définitivement pas pour elle, et les interactions avec toute la clique criminelle non plus. Une fois cette histoire terminée, plus jamais elle ne se mêlerait de quoi que ce soit d'obscur, de douteux ou de secret. Ce qui rayait beaucoup d'options pour son ascension au pouvoir, mais plus elle y pensait et plus elle se sentait détachée de cet objectif.

                              - - -

                              Pour l'occasion, elle avait enfilé un nouveau sweater, une nouvelle écharpe, mais l'objectif restait le même. A part un œil et un bandage, son visage était invisible. Parfait pour retourner à Beta, si possible pour la dernière fois. Les 650 dollars demandés étaient dans la poche, elle les avait retirés à différentes banques en trois fois pour ne pas attirer l'attention et une partie avait même été empruntée à des amies avec promesse de rembourser plus tard. Elle avait aussi des bâches volées dans le garage de l'université, bien rangées et compactées dans un sac à dos. La zone approximative de la crevasse avait été envoyée à VON le soir de leur rencontre, et ni le numéro ni le mail du mercenaire n'avaient été utilisés depuis. C'était la première fois en deux semaines qu'elle reprenait contact.

                              Le méta ne fut pas difficile à trouver. Il attendait devant le bar, une cigarette à la bouche, la seule personne de toute la rue qui restait simplement immobile au lieu de filer ou de lorgner les passants en jouant avec un couteau. Définitivement la dernière fois qu'elle allait à Beta. Pour ne pas prendre de risques inutiles, elle accéléra pour monter à la rencontre de VON.

                              "Vous êtes prêt ?"


                              Elle avait une fois encore débranché une partie de ses systèmes, adoptant la même personnalité froide et détachée que lors de leur première rencontre.
                            • Nero Howard
                              Genesis - Malfaisant
                              (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                              id16.08.17 16:37
                              (0)Volonté : 100Messages : 1787$US : 85Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxBadges :
                              (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                              avatar
                              (0)100178785000000Traumatisé du grand "boom"MeeticCourageux
                                Genesis - Malfaisant
                                Malgré l'heure, c'est vrai que Beta se teintait déjà de son allure dangereuse et hostile aux étrangers. Nero n'y faisait plus tellement attention, mais la démarche rapide de son employeuse le lui rappela. Ceux qui n'avaient pas l'habitude de Beta réagissaient généralement de cette manière. Mais c'était encore la moins dangereuse, Beta ne détestait pas les touristes, elle détestait seulement les menteurs. SIF n'avait pas fait l'erreur d'essayer de se faire passer pour une habitante de Beta, du moins pas totalement. Heureusement, cette zone-là de Beta était l'une des plus sûres, presque personne n'y mourrait en journée.

                                Nero regarda la jeune femme arriver, avançant de quelques pas vers elle. Il la salua poliment d'un petit signe de tête et acquiesça en réponse à sa question et lui ouvrit la porte en lui indiquant l'arrière-salle où ils s'étaient rencontrés il y a deux semaines. Il finit rapidement sa cigarette et l'écrasa dans un cendrier posé sur une petite table, la tatoué l'attrapa et rentra dans le bar à son tour. La seule personne que SIF avait pu voir en entrant, c'était l'impressionnante montagne de muscles bovine qui lavait des verres, tranquillement. Nero posa le cendrier sur le bar adressant un sourire à son ami avant de rejoindre la demoiselle dans l'arrière-salle.

                                Une fois, à l'intérieur, il se dirigea vers la porte donnant sur le garage pour l'ouvrir et laisser son employeuse y entrer. Le garage était plongé dans la pénombre, en y entrant, on y distinguait seulement la silhouette du véhicule. Cependant, une fois que le mercenaire actionna l'interrupteur et que de puissants néons éclairèrent la salle. Dévoilant un garage qui n'avait pas eut le temps d'être rangé. Des outils traînaient sur les divers établis. Plusieurs bidons d'essence étaient entassés autour du 4x4, Nero avait préféré prendre ses précautions. Il s'approcha de son employeuse en lui montrant le coffre ouvert.

                                - Vous pouvez déposer votre sac ou le vider un peu dedans. J'ai retiré les sièges arrière pour faire un maximum de place. Si ce n'est pas suffisant, dîtes-le moi.

                                Nero accompagna la demoiselle jusqu'au coffre pour ranger les bidons vides. Après avoir invité SIF à monter à bord du véhicule, il chargea deux bidons, plein cette fois. Nero jeta un œil à l'intérieur et repéra sa batte de baseball, poser en vrac au milieu des harnais. Le natif de Beta se demanda si SIF le croirait s'il disait qu'il l'avait emmené pour s'en servir d'éventuel levier. Nero n'avait pas trop d'espoir, mais sait-on jamais.

                                À première vue, son employeuse semblait prête. Il ouvrit le garage, et appela le meta-humain encore présent dans le bar pour qu'il referme le garage une fois que le véhicule serait sorti. Nero monta à bord du 4x4, attrapant la veste sur son siège et l'enfilant. C'était une épaisse veste muni de nombreuses poches, en guise de pantalon, il portait un treillis, lui aussi doté de nombreuses poches. Il avait accroché plusieurs mousquetons à sa ceinture au préalable.

                                - On peut y aller ?

                                Bien que la question soit rhétorique, il attendit quand même la réponse de la jeune femme avant de faire signe au Taureau que tout était bon et qu'il pouvait y aller. Nero démarra un peu vite, il se rattrapa tant bien que mal en ralentissant brusquement avant de retrouver une vitesse normale. Un sourire gêné sur le visage, il expliqua la raison de son erreur à son employeuse.

                                - Désolé, j'ai apporté quelques améliorations à ce truc pour nous faciliter la tâche, j'ai été un peu surpris.

                                Il reprit un ton plus sérieux et professionnel.

                                - On va sortir de Beta et directement aller en direction du périphérique. Si nous sommes contrôlés à l'aller ça pose problème ? J'ai prévu deux trajets, au cas où. On peut aussi s'arrêter quelque part pour prendre à manger, je n'ai pris que de l'eau. Puisqu'on en a pour la journée.

                                Intérieurement, Nero se maudit d'avoir parlé des bouteilles d'eau, puisque c'était sur elles que reposait sa batte de baseball.
                              • Natasha Eirenn
                                CIVIL - Juge
                                (0)112140797154040403015none
                                id16.08.17 22:47
                                (0)Volonté : 112Messages : 1407$US : 97Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
                                (0)112140797154040403015none
                                avatar
                                (0)112140797154040403015none
                                  CIVIL - Juge
                                  Il la guida rapidement vers l'intérieur du bar, jusqu'à un garage encombré qui rappela son propre garage à Natasha. Là les attendait un énorme 4x4 parfaitement de circonstance. Ses vitres n'étaient pas teintées mais c'était peut-être beaucoup demander, et ça aurait attiré l'attention. VON savait sans doute ce qu'il faisait. Elle put ainsi voir les jerricans d'essence à l'arrière, dont certains serviraient peut-être. Ce genre de véhicule avait une bonne autonomie mais le trajet serait long. Ils risquaient tout juste de prendre de la place à l'arrière, place dont ils auraient bien besoin pour la machine. Quoique, en laissant le coffre ouvert et en la fixant avec des bons câbles, elle devrait rentrer sans problème.

                                  "Ça fera l'affaire."

                                  Ils rangèrent les bidons à deux, les entassant bien en ordre pour économiser l'espace. Précaution inutile pour l'instant mais qui pourrait leur faire gagner du temps au moment de ranger la machine. Natasha ne savait toujours pas comment l'appeler. Le synthétiseur ? Ça lui faisait penser à de la musique. L'assembleur ? Langage de programmation. L'usine ? Meh. Mother ? Non, quand même pas, elle n'avait aucun attachement pour ce truc. Ce n'était qu'une nouvelle technologie à étudier et un secret à protéger.

                                  Une fois le véhicule chargé, Natasha s'installa à l'avant, laissant le volant au mercenaire. C'était lui qui avait tracé l'itinéraire, après tout. Elle n'eut pas à attendre bien longtemps avant qu'il ne démarre, révélant quelques défauts de conduite. Ça lui rappelait la première fois qu'elle avait bricolé une voiture en cours. Le professeur leur avait fait tester la réparation, et Natasha, sûre d'elle, avait préféré conduire que faire tourner le moteur à vide. Elle avait calé après deux mètres. Cette fois, au moins, le 4x4 retrouva rapidement un rythme normal. Quand VON voulut s'excuser, elle haussa les épaules. Ce n'était pas grand-chose, juste quelques cahots.

                                  "Aucun problème, sauf si vous transportez quelque chose d'illégal. C'est au retour qu'il faudra être discrets."

                                  Elle ne fit pas mention des arrêts, dont elle n'aurait pas besoin. Elle avait chargé ses batteries à fond la veille et pouvait sans difficulté tenir le trajet. Quand à l'eau, elle ne lui servait de toute façon plus à rien. VON pouvait la garder, ça en ferait plus pour lui. C'était tout de même intelligent d'y avoir pensé, elle-même n'avait rien prévu de la sorte.

                                  Plutôt que parler pour ne rien dire, ou risquer dire quelque chose de compromettant en parlant nourriture, elle suivit leur trajet sur le GPS. Ils sortirent rapidement de Beta, firent un crochet par Gamma, puis traversèrent Upsilon. Le trajet le plus simple pour rejoindre le périphérique puis sortir de la ville du bon côté. Cela les amenait aussi non loin de l'immeuble de Natasha, qui aurait déglutit si elle avait pu. Estc-e que c'était un tour de VON ? Est-ce qu'il l'avait suivie et voulait prouver qu'il en savait assez pour la retrouver si le deal tournait mal ? Ou juste une incroyable coïncidence ? Cette fois, plus question de rester muette, mais pas question non plus de montrer ses craintes. Elle réfléchit rapidement, son crâne bourdonnant faiblement, avant de trouver un angle d'attaque.

                                  "C'est le trajet le plus direct ? Il passe à proximité de la base militaire, il faudra éviter le secteur au retour."
                                Aller à la page : 1, 2  Suivant