Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

O Tempo, O Mores ! [F.T. Rayleigh Harper ]

  • Kyle Icks
    CIVIL - Indécis
    (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
    id07.08.17 16:37
    (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
    (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
    avatar
    (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
      CIVIL - Indécis
      Kyle s'était découvert un grand intérêt pour l'histoire, depuis l'Antiquité jusqu'à la Ruée vers l'or. Mais il avait beau être un brin naïf et crédule, il n'avait pu que constater que certains éléments, donnés en presque toute bonne foi par Soeur Amélie-Marianne, ne semblaient pas coller avec le plan d'ensemble de la fresque historique qu'il se construisait dans sa tête. Ses questions répétées, parfois pertinentes, parfois non, sur de nombreux points, souvent de simples détails, avaient réussi à user la patience de la Soeur Supérieure, au point qu'il avait obtenu de faire ses propres recherches parmi les ouvrages de la médiathèque toute proche, temple du savoir s'il en est.

      Pourquoi pas internet, me direz-vous ?
      D'abord parce que l'orphelinat ne possédait qu'un seul ordinateur, dévolu à l'administration, et que les nonnes se méfiaient de la toile, porteuse de tous les maux de l'époque moderne. Pas de Wifi, à Saint-Pancrace ! Et si les résident voulaient des smartphones, à eux de gagner de quoi se les payer, par la vertu de leurs efforts, sain moyen d'acquérir la notion de la valeur des choses.
      De plus, l'un des "chef-bibliothécaires" de l'endroit était un ancien de l'établissement, et la directrice savait pouvoir lui faire confiance, pour veiller sur son pensionnaire, tout en le surveillant, voir en l'orientant sur des ouvrages moins susceptibles de heurter sa "sensibilité" d'enfant.

      C'est ainsi qu'en ce début d'après midi d'hiver, le petit brun se trouvait à une table du deuxième étage, près de la grande baie vitrée donnant sur la place, froide et grise mais néanmoins bondée de la foule préparant Noël. La table, prévue normalement pour quatre utilisateurs et leurs bardas, était couverte de livres, ouverts, de feuilles pleines de notes, alors que le garçon en faisait le tour en marmonnant, lisant ici, raturant ou corrigeant ses notes là, rapprochant parfois deux ou trois des ouvrages l'un de l'autre avant de soupirer, ou de claquer de la langue, comme agacé.

      Son manège était observé par un homme, grand et élancé, appuyé contre un rayonnage, un peu à l'écart, un homme qui prenait grand soin de ne pas intervenir, malgré le badge sur sa poitrine qui le signalait comme un employé qu'un tel "désordre" aurait dû horrifier !
      Le manège du gamin, qui devait durer depuis un bon moment, n'avait suscité chez lui qu'un demi-sourire, quelque part entre amusement et compassion.

      L'orphelin, que l'excitation des recherches autant que la frustration des réponses avaient mis en nage, finit par venir voir l'homme discret, la mine défaite, la mise relativement débraillée pour un maniaque comme lui, en brandissant l'une de ses feuille de notes. Il avait l'air dépité, comme si un chien errant avait léché sa glace, comme si on venait de lui annuler son match de foot pour cause de mauvais temps. C'est avec une voix triste et un air abattu qu'il lui présenta les "résultats de ses recherches" :

      - Je vous assure, Monsieur Sturtmann, il y a forcément quelque chose qui coince, déjà, les livres ne sont pas tous d'accord entre eux, et en plus, les réponses ne collent pas !
      Portant, ce n'est QUE de l'Histoire, les chose soit se sont passées, soit elles ne se sont pas passées, non ?


      Le sourire de l'homme s’agrandit, ho, si peu ...
      Il sembla retenir un geste, puis céda à son impulsion, et tendant la main, il ébouriffa le petit désolé devant lui.

      - Et voilà, gamin ! Bienvenue dans mon monde !

      Il ne sembla prendre conscience de l'arrivée d'un nouveau venu qu'à se moment-là et décida de s'excuser pour le gosse.

      - Pardon Monsieur, veuillez pardonner ce désordre, ce jeune homme va très vite ranger ce capharnaüm, et vous permettre de vous installer !
    • Rayleigh Harper
      CIVIL - Bienfaiteur
      (0)303326000000none
      id11.08.17 17:35
      (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
      (0)303326000000none
      avatar
      (0)303326000000none
        CIVIL - Bienfaiteur
        Tout homme mérite un break vous ne pensez pas ? En une journée si grise, je ne me sentais pas de rester seul dans ce manoir si silencieux. De plus, c’est un de ces jours où je ressasse cet événement si tragique qui s’est produit il y a deux ans. J’ai besoin d’air. D’un break, comme on dit. J’ai donc décidé de me rendre à la médiathèque, pour fureter parmi les rayons, en quête d’un sujet d’étude qui me videra la tête. C’est étrange maintenant que je le dit. D’aucun irai au cinéma ou sortirai boire un verre pour décompresser. Mais pas moi. Que voulez-vous ? J’ai une insatiable soif de connaissances. Et en ces temps de changement, l’Histoire et la science ont plus que jamais de l’importance. Pour comprendre ce que Mère Nature essais de nous faire voir. Apprendre du passé est une notion importante. Pour ne pas répéter les erreurs déjà commises. Bien que cet état d’esprit ne soit que peu rependu, à mon grand regret.

              Les gens se complaisent à faire le mal autour d’eux, rejetant ce qu’ils ne comprennent pas, préférant ne pas voir ce qui est évident ou relève du bon sens. L’humain est par nature peureux et incapable d’apprendre, ou même de chercher à comprendre semble-t-il. C’est pour cela que la tâche qui m’attend et si lourde, et que je m’évertue à le faire comprendre au maximum de personne qu’il m’est possible d’atteindre. Que ce soit mes élèves à la faculté, ou les gens que je reçois au manoir. Et, certains jours, comme aujourd’hui, je me demande si cela est seulement possible. S’il y a réellement des gens prêt à essayer de comprendre, pour que nous puissions tous vivre en harmonie.

              Je regarde les gens qui passent dans la rue, en me dirigeant vers la Place Europe. Ils sont si ignorants, si peu tolérant. Je vois leurs regards sur ceux portant un bracelet électronique, marque de leur méta-humanité. Je ne vois que haine et dégoût. Mais il en est de même pour les gens qui sont trop différents d’eux, comme ceux portant des vêtements gothiques, ou avec des coupes de cheveux fantaisistes. Malgré tout, un calme certain règne, aussi étrange que cela puisse paraître. Douce brise de l’ignorance …

              Franchissant l’entrée de cet antre du savoir, je sors de ma rêverie, pour me mettre en quête d’ouvrages, sans trop savoir quoi chercher exactement. Les étagères sont presque aussi garnies que celle du manoir, et, parfois, avec des livres que vous ne trouveriez jamais chez les Harper, comme les mangas ou les comics. Je souris tristement en posant les yeux sur l’un d’eux. Les gens adulent ces héros fictifs aux pouvoirs surnaturels, mais ici, dans la réalité, ils en ont peur. Ironique n’est-ce pas ? Mais je divague encore. Reposant la bande-dessinée, je me dirige à l’étage, où sont rangé la plupart des livre d’Histoire. Tiens, l'Histoire du Japon Antique. Pourquoi pas ? C’est un sujet que survole depuis trop longtemps.

              Arrivé entre les rayons, je tombe avec l’un des bibliothécaires, apparemment en train de discuter avec un jeune garçon, au milieu d’un grand fatras de feuilles de notes. C’est cet enfant qui prend toutes ces notes. Mon esprit se focalise alors sur ces feuillets, et j’entends à peine l’employé s’excuser pour le bazar. Mes sourcils se froncent, voyant le travail produit, avec tellement de parallèles entre ouvrages et de réflexions, parfois extrêmement pertinentes. Je saisis l’une des feuilles et m’adresse à l’homme sans le regarder, absorber par ce que j’ai sous les yeux.

              « - Aucun problème. Je vais l’aider à ranger. Vraiment, cela ne me dérange pas. »

              L’homme sourit tristement, visiblement gêné, et tourne les talons. Je décroche mon regard vers le jeune garçon et lui sourit franchement.

              « - Sujets passionnants n’est-ce pas ? Que vois-je … La Révolution Américaine … Les Pharaons … Et bien ! Tu es versatile mon jeune ami ! Tant d’enthousiasme fait plaisir à voir. Peu de gens sont aussi passionné que toi tu sais ? Je ne serai pas étonné de te voir en face de moi à la faculté dans quelques années. Oh mais excuses moi, tu dois te demander qui est cet étrange homme qui te parle. Je m’appelle Rayleigh Harper. Mais tu peux m’appelez Ray. Je suis professeur d’Histoire Antique. »

              Soudain, un détail me fait réagir. J’ai déjà vu ce garçon quelque part …

              « - Sans vouloir être invasif … Ton visage me dit quelque chose … Comment te nomme tu, jeune explorateur de l’Histoire ? »
      • Kyle Icks
        CIVIL - Indécis
        (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
        id14.08.17 1:14
        (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
        (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
        avatar
        (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
          CIVIL - Indécis
          Kyle, tout à ses réflexions, n'avait pas entendu l'autre homme arriver. Certes, le coin de travail que lui avait choisi mister Sturtmann était un peu à l'écart de la travée centrale, et la foule ne s'était pas vraiment bousculée dans les rayonnages des Histoires Antique, Ancienne et Moderne, cependant le nouveau venu n'avait pourtant pas dû s'approcher avec des ruses de sioux sur le sentier de la guerre. C'est donc un marmot consterné par l'étalage de son désordre devant autrui, et mortifié de n'avoir pas tout compris du discours qui semblait lui être adressé qui se rendit, tête basse, vers les tables pour ranger ses diverses notes, ses cahiers d'histoire et les livres qu'il lui faudrait rendre au plus tôt.

          Il lui fallut tourner sept fois sa langue dans sa bouche, consigne de soeur Marie-Félicité de la Sainte-Trinité pour être sur de ne rien dire qu'on puisse regretter par la suite, avant de pouvoir répondre à cet étranger qui se disait Professeur d'Histoire Antique de la Faculté -quoi que ce puisse être- et lui demandait de se présenter à son tour.

          - Bonjour Monsieur le Professeur, je ne sais pas ce que c'est, votre versa ...truc, mais j'espère que c'est pas mal de l'être. On m'appelle Kyle, Kyle Icks, du moins pour le moment, et oui, j'aime bien l'histoire, mais des fois je me demande si ceux qui écrivent les livres ont seulement lu les livres existant avant eux.
          Parce que ça serait vachement bien qu'ils expliquent pourquoi, quand ils disent l'inverse d'avant, ils sont si sur d'eux, et sur quels éléments ils se basent.


          Rangeant ses feuilles dans des chemises, classant les livres par sujet pour faciliter leur retour dans leur rayon respectif, il ne pût s'empêcher de préciser.

          - Bon, pour les livres qui ont cinquante, ou cent ans d'écart, je peux comprendre, mais des fois ça change du tout au tout en même pas deux ans ! Et oui, c'est vrai qu'on m'a un peu vu à la télé ces derniers mois ... et dans les journaux aussi !

          L'enfant passa une dernière fois une main languide sur l'un des tomes, un de ceux qui l'avaient le plus marqué, le plus interpellé, avec une mine attristée. Cette "Histoire des Guerres Indiennes" de James Marsh lui avait saisi le coeur, enfiévré l'esprit, retourné la moelle !

          Le gamin fit un effort, violent et visible, pour se tirer de ses pensées, et pour la première fois regarda l'inconnu bien en face, avec son sourire éclatant habituel, et lui demanda :

          - Je vous demande pardon, mais ... c'est quoi, la faculté ?
        • Rayleigh Harper
          CIVIL - Bienfaiteur
          (0)303326000000none
          id18.08.17 15:53
          (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
          (0)303326000000none
          avatar
          (0)303326000000none
            CIVIL - Bienfaiteur
            Ce garçon est des plus intéressants. Bien que, visiblement, ma tirade la laissé pantois d’incompréhension. Je me sens idiot, oubliant que je parlais à un enfant et pas un adulte ou un de mes étudiants. Mais alors, il se met à la tâche de ranger le bazar que ses recherches ont engendrés, et, dans le même temps, il m’expose son point de vue, à la fois sur ce que je viens de dire, et sur ses recherches. Si jeune, et il décèle déjà le problème majeure des écrits historiques … Impressionnant. Bien peu d’enfant de son âge sont aussi intelligent, ou n’ont la maturité de se poser pareil questionnement.

                   Je l’aide rapidement à ranger ses affaires, l’écoutant patiemment, puis je le vois s’arrêter sur un livre de la culture amérindienne. Sujet vaste et passionnant, s’il en est. Il se passe quelques instants avant qu’il revienne de sa rêverie, et je suis resté là, attendant, un sourire amusé sur le visage. Et aussi, je me rappel où je l’ai déjà vu, lorsqu’il cite la télévision. Le miraculé des attentats de Septembre. Je suppose que beaucoup de gens ne lui parle que de cela. Je ne le ferai pas. Mais le voilà qui me pose des questions.

                  « - Versatile, mon jeune ami. Un mot qui signifie que tu es doué dans pleins de domaines. Ce n’est pas mal de l’être loin de là, c’est une qualité rare que tu as là. Quant à la faculté, c’est une école. Où tu pourras aller si ton gout pour l’Histoire continue à se développer. C’est un lieu où les jeunes de 18 ans et au-delà viennent apprendre. Pour préparer leur futur métier. Aux vues de ta passion, je ne doute pas que tu iras. Et il se trouve que je suis professeur là-bas. »

                  J’ai pris mon temps afin de bien expliquer au jeune garçon. Je lui souris de nouveaux, alors qu’il range son dernier livre. Le temps dehors semble se dégager, alors que je jette un coup d’œil vers la baie vitrée de la médiathèque, à quelques pas, menant sur un balcon.

                  « - Tu pointes du doigts un élément … Important, de la recherche en Histoire. Tu comprends déjà, sans le savoir, la différence entre corrélation et causalité. La corrélation est le fait de rejoindre deux histoires par un lien invérifiable, simplement parce que cela ‘’semble’’ lié. La causalité, en revanche est l’idée de relier une cause à une autre, par un lien logique. »

                  Je marque une pause pour constater si mon interlocuteur à bien tout compris. Mais, avant toute réponse, je reprends la parole un instant.

                  « - Avant d’aller plus loin dans la discussion, cela te dérangerai-t-il de venir prendre l’air avec moi sur le balcon ? Tu sembles être un garçon intelligent, et j’adorerai continuer à parler avec toi. Je peux t’aider dans ta quête de compréhension. »

                   Tel un protagoniste de film, je tourne alors les talons, me dirigeant vers ledit balcon, les bras croisés dans mon dos, espérant avoir provoqué la curiosité du garçon.
          • Kyle Icks
            CIVIL - Indécis
            (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
            id18.08.17 16:46
            (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
            (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
            avatar
            (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
              CIVIL - Indécis
              - Versatile, hmm ? J'aime bien, on dirait un nom de costume italien !

              Avec un grand sourire charmant, le gamin écoutait les explications de l'homme face à lui, du Professeur, puisque c'est ce qu'il était. Quand à savoir s'il irait un jour dans cette ... faculté, la question était pour le moins prématurée. S'il en croyait l'homme, c'était une question de passion, or l'Histoire n'en était pas une pour l'orphelin, pas plus que le chant ou la science, ce n'était en fait que l'un des multiples domaines où s'exerçait sa curiosité, quasi-maladive. Son besoin de remplir les vides laissés par sa mémoire enfuie lui était presque douloureux, si bien qu'il apprenait tout ce qu'on lui proposait, sans discrimination, sans vraiment chercher ce qu'il préférait. Il était cependant assez empathique pour savoir qu'un tel aveu risquait de chagriner le gentil professeur qui lui faisait face.

              Il fit une petite moue, avant de se reprendre.

              - Je suis désolé, monsieur le professeur, mais je ne sais pas si j'irai ... Je m'intéresse à plein de choses, mais je n'ai aucune idée du métier que je voudrais faire. Y'a plein de gosses de mon âge, à Saint-Pancrace, qui disent qu'ils veulent être pompier, policier, cascadeur ou homme politique, mais ça change dès qu'ils voient un nouveau truc à la télé ... Moi, je veux y réfléchir, avant, être sur que ce que je ferai me plaira, pas juste pour gagner ma vie.

              Les mots utilisés ensuite par le docte professeur lui tirèrent un petit éclat de rire, perlé et cristallin, quand l'image qu'ils lui inspiraient traversa son esprit.

              - Corrélation et Causalité ... il semblait sucer ces mots comme des bonbons au goût rare, Corrélation et Causalité, c'est marrant on dirait le titre d'un livre à la Stephen Hawkins !

              Le petit brun reprit son sérieux, semblant réfléchir à la question, se frottant le menton de la main droite.

              - En vrai, je suis même pas sur que c'est ce que je cherche dans l'Histoire, le Pourquoi, ça m'intéresse pas vraiment, pas encore, je cherche surtout le Qui, le Quand et le Où, pour le moment. Peut-être plus tard ?

              Si la proposition de sortir le surprit un peu, l'analyse un peu poussée de l'individu, tête légèrement penchée sur le coté, comme pour mieux marquer sa réflexion, lui permit d'en comprendre assez vite la raison.

              - D'abord, je dois rendre les livres, et puis je dois demander l'autorisation à Mr Sturtmann, c'est lui qui veille sur moi ici, et on devra rester à plus de trois mètres l'un de l'autre, j'ai pas le droit de fumer et la catcheuse a un odorat de loup !
            • Contenu sponsorisé
              id