Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPEt si on s'introduisait dans l'armée... - Page 2 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Et si on s'introduisait dans l'armée...

Aller à la page : Précédent  1, 2
  • Kate Ikeld
    Chef brigadier - Croisé
    (6)79194278770000none
    id20.08.17 15:47
    (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    (6)79194278770000none
    Kate Ikeld
    (6)79194278770000none
      Chef brigadier - Croisé
      ET SI ON S'INTRODUISAIT DANS L'ARMÉE...


      Oli Beach- EPSILON Début Novembre 2016

      Dilys prit une de mes boucles de cheveux entre ses doigts, jouant avec. Ce geste me rendait de plus en plus folle d’elle

      « On a tous les deux des cheveux magnifiques ? »

      Je pris alors une de mes mèches pour regarder de plus près pour comparer avec ses cheveux.
      Foutaises, les miens sont trop basiques… Les siens sont inhabituels !
      Je hoche la tête pour lui montrer mon désaccord, mais, la femme s’excusa pour m’indiquer la gravité de sa situation actuelle.

      « Je suis désolé, j’ai des journées difficiles ces derniers temps. »


      Des journées difficiles ? Si seulement elle savait ce que je peux endurer par jour…
      Je baisse alors un peu la tête, pour montrer à Dilys qu’elle n’est pas la seule à supporter des journées atroces. En effet, étant militaire et surtout dans une escouade de métas, je suis confrontée à chaque mission à du sang, des coups de feu et pleins de choses dégueulasses à voir. Certains jours sont plus calmes que d’autres, mais en général, ce n’est pas le cas. Bref, j’ai pris l’habitude avec le temps, celle d’être une arme de guerre.

      « Chaque jour est un combat, pas vrai ? Petite gazelle ... »Répondis-je tout en baissant la tête

      Chaque jour est un combat, c’est bien une expression de militaire ça, cela reflète bien que je sois une arme de guerre, je suis seulement utilisée pour faire la guerre. Pourquoi ? Pour protéger les citoyens de la menace que peuvent provoquer les métas. Je suis née pour sauver des personnes honorables des autres, de ceux qui ont soif de pouvoir, de ceux qui veulent la guerre. Cependant, ça me réconforte de savoir que je fais ce genre de combat pour protéger des personnes comme cette femme à la peau pâle.

      « Dis-moi. En tant que militaire, tu es toujours aussi sérieuse ou tu sais aussi faire preuve de folie ? »

      Je me mise à rire suite à la phrase que Dilys m’ait dite.

      « Comme tu l’as pu le voir, je sais être sérieuse… »

      Je pose alors ma main droite sur celle que Dilys utilisait pour jouer avec mes cheveux.

      « C’est parce que je suis folle que je suis dans l’armée »dis-je tout en lui faisant un clin d’œil



    • Dilys Sharp
      Kerberos - Esprit Libre
      (0)9135357152060301530none
      id20.08.17 18:51
      (0)Volonté : 91Messages : 353$US : 57Xp : 15Force : 20Résilience : 60Agilité : 30Réflexes : 15Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
      (0)9135357152060301530none
      Dilys Sharp
      (0)9135357152060301530none
        Kerberos - Esprit Libre
        « C’est parce que je suis folle que je suis dans l’armée »

        Dilys lâcha un grand sourire, elle comprenait parfaitement ce qu’elle voulait dire. Mais le but de sa question n’était pas vrai de savoir son niveau de folie, mais plutôt de la faire entrer dans son jeu. Elle recroquevilla une de ces jambes afin de poser son pied sur son siège et commença à défaire son lacet en lui retorquant.

        « Très bien, c’est ce qu’on va voir ! »

        Elle se débarrassa rapidement de ces chaussures, elle se leva de son siège et vint se coller contre la joue de Kate pour lui souffler un mot à l’oreille :

        « Si tu m’attrapes, je te dirais ce que tu veux savoir »

        Elle se remit devant le visage de la militaire, lui vola un smack et lui fit un geste du regard pour lui indiquer l’objet sur le comptoir. Lorsque la brune se tourna pour voir qu’elle faisait référence au papier qui gisait dans le cendrier, Zéro partit en trombe vers la sortie du bar. Sa course en ligne droite continua un moment, et ne s’arrêta qu’au bord de l’océan. Voyant Kate avait pris sa suite, elle retira rapidement de ces vêtements en prenant soin d’activer son brouilleur, on n’était jamais trop sûr. Sa poursuivante arrivant à sa hauteur, elle bondit en arrière et courra se mettre à l’eau.

        On était à la fin de l’automne et il était vrai que pour se baigner en sous-vêtement à cette saison, il ne fallait pas être très saine d’esprit. Mais le froid n’avait plus de prise sur la méta bleu. Cette épreuve n’en était pas une pour elle finalement, mais elle voulait voir jusqu’où sa partenaire était prête à aller. Puis les micro, ne résistant pas à l’eau ça disculperait ces derniers soupçon d’espionnage.



        Et si on s'introduisait dans l'armée... - Page 2 628453ScreenShot20170121at45351PM
      • Kate Ikeld
        Chef brigadier - Croisé
        (6)79194278770000none
        id21.08.17 16:03
        (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
        (6)79194278770000none
        Kate Ikeld
        (6)79194278770000none
          Chef brigadier - Croisé
          ET SI ON S'INTRODUISAIT DANS L'ARMÉE...


          Oli Beach- EPSILON Début Novembre 2016



          « Très bien, c’est ce qu’on va voir ! » dit-elle en défaisant ses lacets

          Ses chaussures lui gênent ou quoi ?
          Je me rappelle alors son grand sourire suite à la parole que j’ai dise. Je me doutais très bien qu’elle manigancer quelque chose, un sourire comme celui-là était très explicite, elle a dû forcement comprendre ce que je disais par « folie ». Je me demande alors ce que me réserve Dilys.

          « Si tu m’attrapes, je te dirais ce que tu veux savoir » proposa-t-elle tout en retirant ses chaussures hâtivement

          Elle me fait comprendre avec son regard qu’elle faisait allusion au papier que j’avais gribouillé juste avant.
          Elle va donc me dire ce qu’elle est ! Là j’aime !
          Lorsque je me retourne vers Dilys, cette dernière s’était déjà mise à courir en direction de la sortie. Pas de chance pour elle, j’étais en chaussure de ville, j’avais forcément un avantage matériel sur elle, et je pense que j’ai aussi celui du physique, courir, je fais ça tous les jours. Puis, je pourrais encore plus facilement la rattraper avec mon pouvoir mais, je veux m’amuser avec elle en tant qu’humaine.

          « Viens là que je te choppe petite gazelle ! » criais-je tout en riant à éclats

          Je me mise à courir le plus vite possible pour rattraper cette femme aux cheveux bleutés, comme je le pensais, mon conditionnement physique fait que je courrais plus vite qu’elle, je m’approchais d’elle à vue d’œil, sans réfléchir, en courant en ligne droite, longeant la plage.
          Arrivées au bord de l’océan, je voyais Dilys retirer ses vêtements tout en courant.
          Elle est sérieuse là ?
          Le fait de retirer ses vêtements Dilys lui fait perdre énormément de vitesse, ce qui m’a permis de la rattraper, fonçant tête baissée vers elle mais se suit une esquive remarquable de cette femme, courant ensuite dans l’eau sans broncher de sa température.
          Je regarde alors cette dernière courir jusqu’à avoir l’eau autour de la taille, puis se retourner pour me fixer.

          «Tu attends quoi ? L’eau est trop froide ? Je croyais que les militaires étaient plus résistants que ça ! » cria-t-elle pour me narguer

          Je retire alors mes chaussures, mon jean ainsi que ma veste et fonçai vers elle, tel un lion chargeant sur sa proie, en l’occurrence, une gazelle.
          Lorsque que j’arrive à la hauteur de Dilys, je l’attrape par la taille, grâce à ma vitesse, je fis perdre l’équilibre à cette dernière résultant un majestueux plaquage.
          Lorsque nos deux têtes sortirent de l’eau, nous nous sommes mises à rire à éclats.

          « On dirait que le lion a attrapé la gazelle, même si elle s’est laissé faire ! »

          Mes mains étaient restées sur la taille de Dilys, je la tire alors vers moi, pour coller son bassin au mien puis passai mon bras droit derrière son dos, pour la resserrer un peu plus.

          « Bordel elle est froide ! Réchauffe-moi maintenant ! »

          Il est vrai que je pouvais très bien utiliser mes pouvoirs pour me réchauffer, mais rien de mieux que la chaleur humaine pour cela.
          Je repousse une des mèches de Dilys qui s’était collée sur son front à cause de l’eau et je rapproche mon visage du sien.

          « N’oublie pas ce que tu as dit juste avant »

          Je déplace alors la chevelure de Dilys pour libérer son cou ainsi que son oreille.

          « Petite gazelle… » lui susurrais-je à l’oreille tout en échappant un petit baiser sur son cou


        • Dilys Sharp
          Kerberos - Esprit Libre
          (0)9135357152060301530none
          id21.08.17 18:12
          (0)Volonté : 91Messages : 353$US : 57Xp : 15Force : 20Résilience : 60Agilité : 30Réflexes : 15Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
          (0)9135357152060301530none
          Dilys Sharp
          (0)9135357152060301530none
            Kerberos - Esprit Libre
            J’étais contente de moi, j’avais réussi à amener ma proie où je voulais. Kate n’avait même pas cherché à s’arrêter et m’avait percuté assez violement malgré la résistance de l’eau. On plongea toutes les deux sous l’eau. A la sortie, j’éclatai de rire en cœurs avec ma partenaire. Même si elle était facilement manipulable, j’adorerai son caractère. Il y avait vraiment de quoi s’amusé et passer de bon temps avec une personne en son genre. Enfin, suivant mes goûts...

            « On dirait que le lion a attrapé la gazelle, même si elle s’est laissé faire ! »

            Ho, oui ! Elle se prend pour un lion ? Elle me prend vraiment pour sa proie ? Mais je suis en fait, la chasseuse dans les fourrés qui te berne avec son leurre. Tu as déjà oublié celle qui avait lancé les hostilités, ma pauvre fille… L’heure était venue de refermer mon piège doucement.

            « Bordel elle est froide ! Réchauffe-moi maintenant ! »

            Bloqué par les bras de ma belle, je n’avais pas forcement beaucoup de choix de mouvement. Quitte à vouloir rester au plus près d’elle, autant en profiter pour passer à l’étape suivant. Mais je ne voulais pas pour autant qu’elle attrape froid, ça pourrait compromettre la suite de notre soirée. Je bloquai son visage entre mes mains, et je ferma un instant les yeux pour laisser libre court à mes capacités cryogénique dans le dos et un peu à l’écart de ma partenaire. Ainsi la température de mon corps pourrait progressivement se réchauffer et atteindre une chaleur qui lui plairait bien plus. Réouvrant les yeux, je fis un dernier sourire coquin pour lui annoncer ma prochaine action.

            « N’oublie pas ce que tu as dit juste avant »

            Malgrès sa tentative de m’interrompre, je ne me laissai pas détourner de mon but. C’est ainsi que je vins pousser lèvres sur les siennes. Un baiser long et langoureux s’en suivit. La chaleur remplissait progressivement mon corps mélangé à une sensation de bien-être me remonter peu à peu dans les joues. J’eu du mal à vraiment distinguer la sensation dû à mon pouvoir ou à celle de cette relation naissante. Mais peu importe, elle était juste géniale…
            Je finis par décoller légèrement mes lèvres et venant coller à la place mon front contre le sien. Nos visions ne laissaient place qu’à l’observation de nos regards respectifs. C’était bien le but de Zéro qui ne voulait pas qu’elle remarque les dégâts qu’elle avait fait dans le voisinage. Les morceaux de glace flottant à la surface lui en apprendraient plus qu’elle ne voudrait sur ces capacités. Alors gardant le lien visuel, elle commença doucement à répondre à sa question :


            « Alors ça fait quoi de fleurter avec une hors-la-loi ? »

            Elle nota un léger temps d’arrêt, pour la laisser un peu cogiter avant de reprendre sa présentation :

            « Je suis une des cadres supérieures de Kerberos. Je suis surement confronté bien plus que toi à l’action, ma petite gazelle… »

            Reprenant ces mots, elle espérait lui remettre les points sur les « i » et lui faire réaliser qu’il en faudrait bien plus que ça pour avoir chance de la dominer comme elle semblait le sous-entendre. J’arborait un sourire un peu plus carnassier pour lui indiquer que si elle voulait une démonstration un peu plus physique, j’étais prête à lui faire. Même si au vu de sa réaction dans le bar un peu plus tôt, je doute qu’elle le veuille.


            Et si on s'introduisait dans l'armée... - Page 2 628453ScreenShot20170121at45351PM
          • Kate Ikeld
            Chef brigadier - Croisé
            (6)79194278770000none
            id21.08.17 18:54
            (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
            (6)79194278770000none
            Kate Ikeld
            (6)79194278770000none
              Chef brigadier - Croisé
              ET SI ON S'INTRODUISAIT DANS L'ARMÉE...


              Oli Beach- EPSILON Début Novembre 2016

              Dilys m’embrassa, langoureusement. Je suis surprise sur le coup, en temps normal, je ne suis pas trop attirée par les femmes, aurais-je trop bu ? Je ne pense pas, c’est juste que cette femme me fait de l’effet, je dirais… Puis cette dernière posa son front sur le mien, nos regards ne se quittèrent plus.

              « Alors ça fait quoi de fleurter avec une hors-la-loi ? »

              Hors la loi ? Ne me dis pas qu’elle est…
              Je restais là, devant elle, ne disant pas un mot, ne bougeant pas, attendant seulement la suite de son monologue.

              « Je suis une des cadres supérieurs de Kerberos. Je suis sûrement confronté bien plus que toi à l’action, ma petite gazelle… »

              Bordel !
              Sur le coup, j’ai été surprise qu’elle fasse partie de la haute hiérarchie de Kerberos, mais je savais très bien ce que je pouvais trouver en venant dans cette zone. D’après des sources très fiables, ce bar est infesté de cerbères. De plus, ce quartier est sous l’emprise de ce gang.

              « Tu crois vraiment qu’un Lieutenant débarquerait ici sans se renseigner ? Sérieusement quoi… »

              Son sourire était très explicite, elle voulait vraiment me tester, voir si je pouvais lui tenir tête.
              Attends… Elle croit que j’essaye de la manipuler ? Foutaises…
              Je force alors un peu sur mon front pour repousser le sien, tout en resserrant un peu plus mon bras qui l’enveloppait

              « Confronté à plus d’action que moi… Si seulement tu savais… »

              Je relâche alors le bras qui encerclait Dilys et décolle mon front de celle-ci, faisant deux pas en arrières.
              Je joue alors avec l’eau, faisant des passes sur ce dernier avec le bout de mon index, ne regardant plus une seule fois Dilys dans les yeux.

              « Tu t’es confiée… Merci Dilys… Merci beaucoup… C’est à mon tour maintenant. »

              Je lève la tête rapidement, regardant très profondément Dilys, avec un regard perçant.

              « Je suis le chef d’une escouade… Une escouade très spéciale »

              Spéciale ? C’est le meilleur mot que je peux trouver pour qualifier cette escouade. Il y avait tellement de possibilités différentes, mais celle-là me plaît le plus. Oui, nous sommes spéciaux, nous avons tous une capacité qu’un être humain normal n’a pas. Nous avons un don, exploité pour protéger la population.

              « Comme je te l’ai déjà dit, je suis comme toi… Dilys. »dis-je tout bas

              Je remarque que j’ai appelé cette femme par son prénom, ce que je n’avais jamais fait jusqu’à maintenant, j’utilisais seulement le surnom que j’avais trouvé. Suis-je déçue qu’elle soit vraiment une cerbère ? Je ne sais pas vraiment en fait.
            • Dilys Sharp
              Kerberos - Esprit Libre
              (0)9135357152060301530none
              id21.08.17 20:07
              (0)Volonté : 91Messages : 353$US : 57Xp : 15Force : 20Résilience : 60Agilité : 30Réflexes : 15Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
              (0)9135357152060301530none
              Dilys Sharp
              (0)9135357152060301530none
                Kerberos - Esprit Libre

                Visiblement, mon annonce avait jeté un froid. Elle m’avait repoussé directement à son issu. Et le pire, c’était qu’elle s’était reculée. Sa proximité avait les morceaux de glace que j’avais créé pour réchauffer l’ambiance était inquiétante. J’avais l’habitude de me débarrasser de toutes les personnes qui était au courant de mes capacités. Ça m’embêterait de devoir me débarrasser d’elle, surtout maintenant… Jouer ainsi avec mes capacités pour augmenter le plaisir de cet instant n’était pas judicieux, surtout avec la claque que je venais de me prendre.

                Tirant un peu la moue, je me plongeai dans l’eau jusqu’au niveau cou et je commençai à faire des grands mouvements de bras pour maintenir ma flottaison en équilibre sur un pied. Mon but était tout autre, sous cette mascarade, j’espérai pour écarter un peu les débris de glace. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien vouloir dire par le fait qu’elle s’était renseigné ? Tout cela était-il prémédité. Le doute revint me prendre. Pourquoi me dire ça maintenant ? Je la laissais s’exprimer, clairement je n’avais pas envie de prendre pas à la discussion pour l’instant.

                Elle reprenait ces propos qu’elle avait tenu un peu plus tôt. Mais au vu du cadre qui régnait actuellement, je pris ces propos de manière bien plus terre à terre. Ça ne pouvait vouloir dire qu’elle ne pouvait parler que de sa nature méta. Et là, ça pouvait aussi dire que la situation pouvait fortement se dégrader. Des rumeurs courrait sur des soldats qui arrêter des méta pour qu’il servent de cobaye chez H&S, si c’était le cas, ça pouvait devenir très embêtant. J’étais pas mal éloigné de mes hommes, et bien que l’eau soit mon élément, ça ne suffirait pas à me débarrasser d’une escouade militaire, si elle me tombait dessus. Ma moue se transforma peu à peu en peine, au fil de mes pensées.

                Je ne voulais pas reprendre la discussion, il fallait qu’elle s’explique. Je fronça tout de même les sourcils pour lui faire comprendre ce que j’attendais d’elle.



                Et si on s'introduisait dans l'armée... - Page 2 628453ScreenShot20170121at45351PM
              • Kate Ikeld
                Chef brigadier - Croisé
                (6)79194278770000none
                id22.08.17 17:08
                (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                (6)79194278770000none
                Kate Ikeld
                (6)79194278770000none
                  Chef brigadier - Croisé
                  ET SI ON S'INTRODUISAIT DANS L'ARMÉE...


                  Oli Beach- EPSILON Début Novembre 2016

                  Il est clair que cette femme est une méta, sa peau, ses cheveux parlent à sa place puis son attitude est assez spéciale quand même, à éviter le sujet. Ce qui souleva chez moi une question : A-t-elle honte de ses pouvoirs ou alors ne veut-elle pas que la population connaisse sa vraie nature ?
                  Après quelques réflexions sur sa personnalité, je déduis que celle-ci ne voulait pas que les gens soient au courant de ses capacités.


                  Dilys plonge devant moi, remuant l’eau.
                  Que fait-elle ?
                  C’est bizarre comme action suite à mon monologue. Cette femme ne faisait que me regarder, attendant plus d’informations sur moi.
                  Elle s’ennuie ou autre chose ?
                  S’ennuyer, je ne pense pas, elle était toujours en train d’attendre la suite de mon discours, c’est clairement pas normal qu’elle fasse cela. Puis son regard en disait long sur ce que Dilys pensait, elle est méfiante vis-à-vis de moi.
                  Elle me cache quelque chose !
                  Je ne dois pas me retourner tout de suite, ça pourrait être de mauvais goût pour elle, je dois attendre avant de faire cela, mais je suis sûre qu’elle me cache un truc.

                  « Au vu du regard que tu poses sur moi et que tu viens de me dire ta vraie profession, je me dois de te dire ce que je fais vraiment dans l’armée. »

                  En effet, sur ce papier qu’elle a déchiré, j’ai inscrit comme quoi je lui dirais tout si elle le fait aussi. Une promesse est une promesse, je dois l’honorer.

                  «Étant une haute gradée des cerbères, tu dois savoir qu’il existe une escouade de métas… C’est pas un secret non plus… »

                  Je me rapproche un peu d’elle, me penchant un peu en avant pour mettre ma bouche à hauteur de son oreille.

                  «Je suis leur chef »lui murmurais-je

                  Je laisse alors un temps pour laisser Dilys analyser la situation qui se présentait devant elle. Je reste toutefois toujours à hauteur de son oreille

                  «Alors ça fait quoi de fleurter avec ce qui pourrait être considéré comme ton pire ennemi ? »lui chuchotais-je tout en ricanant

                  C’est ironique, car je retourne sa phrase contre elle, histoire de la narguer un petit peu, pour mettre un peu plus de piment dans ce monologue.


                  « Mais ne t’inquiète pas, je ne le suis pas, ton ennemie, enfin cela dépend de toi…» soufflais-je dans son oreille

                  Je passe alors mes bras en dessous des siens et la relever pour la remettre sur ses pieds, je garde alors la position, laissant mes mains dans son dos, puis commence à déplacer ma tête pour repositionner ma bouche proche de son oreille.
                  Ce déplacement de tête me permit de voir dans le coin de l’œil ce qu’il y avait dans mon dos.


                  Des cristaux de glace ? C’est excellent ça !
                  J’étais sur le coup, surprise et heureuse, Dilys devait avoir un pouvoir similaire au mien. Elle est capable de geler l’eau donc forcément cela reflète un peu le mien qui me permet de manipuler la matière.
                  Son pouvoir doit être moins générique que le mien, il faut que je découvre c’est quoi exactement !
                  J’ai toujours été fascinée par la connaissance des pouvoirs des métas que je rencontre, jusqu’à la dernière facette de celui-ci.

                  « Tu as donc forcément compris que j’étais comme toi, une méta. Et à vrai dire, je crois savoir ce que tu es exactement » lui marmonnais-je

                  Je retire alors un de mes bras qui était dans son dos et le déplace derrière le miens pour attraper un des cristaux de glace.

                  « Tu es une gazelle gelée ! » dis-je en riant à éclats


                  Je lui donne alors le morceau de glace, commençant à fondre, formant petit à petit une pointe.
                  Le regard de Dilys me confirmait ce que je pensais : Elle n’aime pas que des personnes connaissent sa nature.

                  « Ne me dévisage pas comme cela ! Je ne suis pas ton ennemie, fait moi confiance ! »

                  Faire confiance ? Il est vrai que cela doit être difficile pour elle de me faire confiance, elle a dû apprendre des conneries concernant mon escouade, nous ne sommes pas si méchants que cela.
                  Mes hommes et moi faisons seulement que protéger la population comme l’armée normale.


                  La confiance doit être réciproque pour être fondée…
                  Pourquoi je pense à cela maintenant ? C’est une citation que nous apprenons à l’armée, nous devons faire confiance à nos frères d’armes sinon c’est foutu sur le champ de bataille. Je dois alors lui montrer que je ne suis vraiment pas son ennemie.
                  Je pris alors sa main qui tenait le glaçon et approche cette dernière proche de mon ventre, laissant la pointe de la glace toucher mon abdomen.

                  « Moi je te fais confiance, tu pourrais me tuer facilement si tu le veux là, mais… »

                  Je ne savais pas quoi dire de plus, mais il fallait que je finisse ma phrase par une chute très marquante. La seule chose qui me venait en tête était le fait que Kerberos était réputé pour ses agissements très mauvais, les cerbères doivent être donc tous méchant…
                  Doivent ? Stéréotypes ouais !
                  Je ne pense pas que cette femme, ayant le droit de vie ou de mort sur moi soit comme cela, enfin, je l’espère. Je ne peux plus revenir en arrière de toute façon.

                  « Mais j’espère que tu n’es pas ce que les personnes en général pensent de Kerberos, il n’existe pas d’extrêmes, même les méchants ont une bonne facette et c’est ce que j’ai pu voir en parti chez toi. »

                  Je retire alors ma main qui agrippait la sienne pour venir la positionner dessous son menton, rapprochant son visage du mien.

                  « Et le peu que j’ai pu voir me plaît énormément » lui dis-je avant de l’embrasser

                  Je recule alors doucement mon visage, ne quittant pas une seule seconde mon regard du sien.

                  « Veux-tu connaître plus de choses sur moi ? Moi je veux te connaître plus en profondeur ma petite gazelle gelée …. Sinon tu peux très bien me tuer mais, j’ai confiance en toi… » lui racontais-je tout en lâchant une petite larme

                  Cette larme signifie énormément de choses pour moi : L’espoir.
                  L’espoir qu’il existe vraiment dans chaque personne une bonne partie, je veux seulement les exploiter pour rendre le monde meilleur, éviter tout conflits et rechercher seulement des solutions sans forcément se battre. Idiot pour un militaire ? Je m’en contre fiche de ce que peux penser les autres sur ce sujet, je suis comme cela et je resterais comme cela.
                • Dilys Sharp
                  Kerberos - Esprit Libre
                  (0)9135357152060301530none
                  id24.08.17 16:37
                  (0)Volonté : 91Messages : 353$US : 57Xp : 15Force : 20Résilience : 60Agilité : 30Réflexes : 15Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
                  (0)9135357152060301530none
                  Dilys Sharp
                  (0)9135357152060301530none
                    Kerberos - Esprit Libre
                    Une gazelle gelée ? La blague… Elle disait ça parce que ma peau était glacée. Elle avait mis du temps à me faire la remarque, enfin la remarque était limite déplacée vu l’orientation qu’avait pris la discussion. Elle désirait que je lui fasse confiance alors qu’elle se présentait clairement comme une ennemie. Encore quelqu’un avec des concepts très abstrait visiblement.

                    Elle se saisit d’un morceau de glace, la situation se compliquait encore. Elle avait surement fait le rapprochement avec mes capacités méta. Cela devenait de plus en plus problématique, pourtant elle sembla lui servir une solution sur un plateau. Elle avait pris ma main et y avait placé un morceau de glace pointu et le posa contre son ventre. L’éventualité d’en finir immédiatement était tentante. Mais c’était contre mes principes. Il est vrai que j’avais déjà tuer des dizaines de personnes, mais c’était des situations de combat dirigé par l’adrénaline, action du moment. Exécuter sommaire quelqu’un ainsi : Ce n’était clairement pas dans ces habitudes. Et rien que l’idée qu’elle suggèrent que je puisse le faire me mettait en colère, jene se rabaisserait jamais à faire ça. Je serrai la pièce de glace de toute mes forces pour y évacuer ma frustration, enfonçant celui-ci contre sa peau sans pour autant chercher à la percée. La tension était palpable et malgré son air calme, elle ne devait se sentir très rassurée dans cette posture. L’arme finit par ce brisée, sous la puissance de ma prise et surement facilité par l’influence de mon pouvoir. J’avais assez mal pris ces commentaires sur Kerberos. Après cette destruction, j’arma mon poing au niveau de mon visage prêt à abimer le joli visage de Kate. J’étais vraiment énervé et j’avais vraiment l’intention de lui porter le coup, quand elle me sortit :


                    « Et le peu que j’ai pu voir me plaît énormément »

                    Sur ce, elle m’embrassa. Prise un peu au dépourvu, je me ressenti complètement désarmée. La laissant finir de s’exprimer.

                    « Veux-tu connaître plus de choses sur moi ? Moi je veux te connaître plus en profondeur ma petite gazelle gelée …. Sinon tu peux très bien me tuer mais, j’ai confiance en toi… »

                    Kate, lâcha une larme. C’était la plus grosse preuve d’émotion qu’elle lui avait montré depuis le début de leur entrevue. Mon poing vint finalement frapper la surface de l’eau nous éclaboussant. Voir la militaire en pleure m’attendrit. Je la rattrapai par le bras, dans son mouvement de fuite. La retirant vers moi, glissant mon autre main contre sa joue et vint la crocheter dans sa nuque. Je repris son baiser et le fit durée bien plus longtemps, vraiment très longtemps. Quand je repris finalement mon souffle, je lui lâchai finalement la question qui le turlupinait :

                    « Pourquoi me parlait ainsi ? Tu souhaites me recruter ? ou me faire comprendre que toute relation entre nous n’aurez pas d’avenir ? »

                    Mon bras qui avait attraper son bras, se glissa alors dans son dos afin d’éviter tout mouvement de fuite. Mon autre main vint essuyer ces pleurs.

                    « Et pourquoi cette larme ? Tu penses que tu vas devoir m’arrêter ? Enfin, pouvoir m’arrêter ? »

                    Je finis sur une pointe d’ironie afin d’essayer de détendre l’atmosphère. Je me sentais complètement fondre devant elle. Sa prestance d’officier militaire arrivait à contraster tellement ce geste quasi-enfantin.


                    Et si on s'introduisait dans l'armée... - Page 2 628453ScreenShot20170121at45351PM
                  • Kate Ikeld
                    Chef brigadier - Croisé
                    (6)79194278770000none
                    id24.08.17 18:23
                    (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                    (6)79194278770000none
                    Kate Ikeld
                    (6)79194278770000none
                      Chef brigadier - Croisé
                      ET SI ON S'INTRODUISAIT DANS L'ARMÉE...


                      Oli Beach- EPSILON Début Novembre 2016

                      « Pourquoi me parlait ainsi ? Tu souhaites me recruter ? ou me faire comprendre que toute relation entre nous n’aurez pas d’avenir ? »

                      Recruter Dilys ? Sur le coup, j’ai eu un petit moment de nostalgie, les souvenirs que j’ai de toutes les personnes que j’ai recruté jusqu’à maintenant dans l’escouade, chaque visage de ces gens au moment où ils ont vu que c’était moi leur chef.

                      Mais malheureusement, je ne peux pas recruter Dilys, elle est de Kerberos, c’est une ennemie de mon escouade, puis je n’aime pas mélanger vie active et vie privée, même si cela m’avait bien rendu heureuse.

                      « Ni l’un ni l’autre ! Je pense que tu n’aimerais pas être militaire et si, il y a possibilité d’un avenir ! »dis-je en regardant Dilys droit dans les yeux

                      Voilà que cette femme essuie la larme que j’avais fait couler pour elle, cette larme remplie d’espoir n’était plus maintenant sur ma joue.

                      « Et pourquoi cette larme ? Tu penses que tu vas devoir m’arrêter ? Enfin, pouvoir m’arrêter ? »

                      L’arrêter ? Je crois bien qu’avec le peu que je connais d’elle, même si on me l’ordonnait, je ne pourrais pas. Je n’imagine même pas comment ça sera quand je la connaîtrais encore mieux…

                      « T’arrêter ? Je ne voudrais jamais que ça arrive ! »

                      Je viens alors poser ma main sur sa poitrine, regardant Dilys avec des yeux enjôleurs.

                      « Sauf si c’est ton truc les menottes… »lui dis-je en riant

                      Il fallait que je rajoute un peu d’ironie dans la conversation, je ne suis habituellement pas quelqu’un qui montre mes sentiments, je crois bien que personne dans mon escouade m’a vu verser une seule larme. Même ceux qui m’ont vu souffrir, que ce soit de douleur superficielle comme celles intérieures…





                    • Dilys Sharp
                      Kerberos - Esprit Libre
                      (0)9135357152060301530none
                      id24.08.17 19:16
                      (0)Volonté : 91Messages : 353$US : 57Xp : 15Force : 20Résilience : 60Agilité : 30Réflexes : 15Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
                      (0)9135357152060301530none
                      Dilys Sharp
                      (0)9135357152060301530none
                        Kerberos - Esprit Libre

                        Rassurée sur les intentions de Kate, j’allais enfin pour me détendre et profiter de l’instant présent. Mais un détail qu’elle avait évoqué, me resta trotter dans ma tête.

                        « Je pense que tu n’aimerais pas être militaire »

                        A y réfléchir, je ne m’étais jamais posé la question. Son boulot ressemblait au mien d’un certain point de vue. Mais bon, je ne devais pas trop fantasmer à l’idée de bosser à ses cotés. J’avais déjà mes obligations vis-à-vis de Kerberos dont je devrais me soulager. Je ne m’attardai pas plus longtemps sur ces pensées. Mes dernières paroles avaient l’air d’avoir un peu blessé Kate même si elle voulait me faire croire la situation à la rigolade. Même si je ne pus que rire à sa dernière remarque. Mais…

                        « Non, les menottes c’est pas vraiment mon truc. Même si je ne dis pas non à un peu de domination. »

                        Après ces allusions coquines, je me dis qu’il était peut-être temps que je la sorte de là avant qu’elle attrape la mort. C’était bien de jouer la fière, mais les gens normaux ne devraient pas rester ici. Il était temps de profiter de cette relation naissante et lui proposer des moments plus chaleureux :

                        « Je pense qu’on devrait peut-être bouger, tu commences à avoir les lèvres qui deviennent violette. Tu vas finir par me ressembler »

                        Portant mon regard vers la rive.

                        « Je n’habite pas très loin, je te propose qu’on aille boire quelques choses de chaud. Ou un whisky ? »


                        Et si on s'introduisait dans l'armée... - Page 2 628453ScreenShot20170121at45351PM
                      • Kate Ikeld
                        Chef brigadier - Croisé
                        (6)79194278770000none
                        id26.08.17 8:27
                        (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                        (6)79194278770000none
                        Kate Ikeld
                        (6)79194278770000none
                          Chef brigadier - Croisé
                          ET SI ON S'INTRODUISAIT DANS L'ARMÉE...


                          Oli Beach- EPSILON Début Novembre 2016

                          « Non, les menottes c’est pas vraiment mon truc. Même si je ne dis pas non à un peu de domination. »

                          Un peu de domination ? Serait-ce une invitation à ce genre de pratique qu’elle vient de me faire ?
                          La blague que je venais de faire était de mauvais goût, je l’avoue. Je ne peux pas dire que ce n'est pas mon genre de faire ça, car je n’ai pas encore essayé jusqu’à maintenant. Après tout, il faut essayer pour donner son avis…

                          « Je pense qu’on devrait peut-être bouger, tu commences à avoir les lèvres qui deviennent violette. Tu vas finir par me ressembler »

                          Elle ne se trompe pas, je commençais vraiment à avoir froid dans cette eau, en plus, depuis que je lui ai dit que je savais ce qu’elle est, elle est devenue beaucoup plus froide de peau, ce qui fait que j’ai plus personne pour me réchauffer…
                          Je pourrais me réchauffer moi-même avec mon don…
                          C’est vrai que je pourrais, mais je ne le fais pas, car j’ai un petit avantage sur Dilys, c’est qu’elle ne sait rien sur mon pouvoir. Mais il est possible que je connaisse qu’une partie du sien aussi, mais une chose qui est sûre : elle est capable de geler des éléments.
                          Je me mise à me questionner sur la capacité de Dilys.
                          Peut-être un pouvoir modifiant la température de son corps, ou bien juste qu’elle est capable de geler des éléments… RAH ! Tellement de possibilités aussi…
                          Je secoue ma tête pour changer mes pensées.

                          « On a quand même des similitudes, mais j’aime bien ma couleur de peau. »lui répondis-je en rigolant

                          « Je n’habite pas très loin, je te propose qu’on aille boire quelques choses de chaud. Ou un whisky ? »

                          Je souris à Dilys, sa proposition est alléchante, mais, c’est bizarre d’aller chez quelqu’un dès la première rencontre. Me prendrait-elle pour un coup d’un soir ?
                          Sur le moment, je m’en foutais un peu, ma curiosité fait que je veux connaître plus d’elle.

                          « J’accepte volontiers d’aller au chaud ! Mais je préfèrerais un whisky » lui dis-je en lui faisant un clin d’œil

                          Je sors de l’eau, avec un Tshirt trempé ainsi que mes sous-vêtements. Heureusement, que j’avais laissé mon jean ainsi que ma veste sur la plage. Je retire alors mon Tshirt, me cachant un peu de Dilys et enfile ma veste ainsi que mon jean puis j’essore un peu mon tshirt.

                          « Avec tes conneries mon tshirt est trempé ! heureusement que ma veste protège bien du froid… »





                        • Contenu sponsorisé
                          id
                          Aller à la page : Précédent  1, 2