Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Un cadavre dans le placard [Lizbeth Delamorte]

  • Sarah Olyween
    CIVIL - Juge
    (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
    id19.08.17 1:33
    (6)Volonté : 148Messages : 7414$US : 143Xp : 2Force : 3Résilience : 2Agilité : 2Réflexes : 3Spiritualité : 2Astuce : Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.Badges :
    (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
    avatar
    (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
      CIVIL - Juge
      Dans quelle galère m'étais je encore embarquée en acceptant cette requête de mes anciens voisins ? Il faut vraiment que j'apprenne à dire non à l'avenir. Il faut dire que l'enigme qu'ils me proposaient de résoudre aiguisait ma curiosité et que l'argent qu'ils me promettaient me permettrait de payer les facture du mois. Toujours est il que leur fils, qui s'était révélé être une métahumain, était décédé à l'âge de vingt ans. Insatisfaits par la réponse des autorités légales au sujet de la mort de leur enfants et connaissant ma situation, ils avaient fait appel à moi.

      Après une autopsie tout à fait illégale, dans une clinique vétérinaire appatenant au parents, je parviens aux mêmes conclusions que mon collégue corroner : rupture d'anévrisme. Le soucis était désormais de rendre le corps présentable pour les funérailles, hors je ne connaissais qu'une seule entreprise pour ça.

      Je saisis mon téléphone portable et composa un numero.

      - Bonjour, je me présente Sarah Olywenn, puis je être mise en contact avec votre plus haut responsable je vous prie ? Merci.

      J'avais déjà par le passé eu à traiter avec la maison Delamorte et je n'avais pas pu échapper à l'entrefilet de leur sinistre disparition, laissant une seule survivante.

      - Mademoiselle Lizbeth Delamorte ?

      Demandais je une fois mis en relation.

      - Je vous présente tout d'abord mes sincères condoléances. Je n'ai, suite à des soucis personnels, pas eu le temps pour vous les présenter avant. J'ai un corps devant moi, qu'il faudrait thanathopraxer. Seulement ...

      Je m'interromps un moment, puis lui explique la situation

      - Puis je compter sur votre discrétion et votre silence ?
    • Lizbeth Delamorte
      CIVIL - Malfaisant
      (0)13/5000000none
      id19.08.17 9:55
      (0)Volonté : 13Messages : /$US : 5Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
      (0)13/5000000none
      avatar
      (0)13/5000000none
        CIVIL - Malfaisant
        *Pour Lizbeth tout commençait par une journée normale. Depuis le début de la matinée elle aidait Annie à continuer d'apprendre. Le programme d'aujourd'hui était concentrer sur les langues et l'Histoire. Lizbeth n'était ni une idiote ni une ignorante, pourtant elle avait été éduquée chez elle. Elle comptait donc prendre soin d'Annie comme Jeeves avait autrefois pris soin d'elle. Cependant elle savait qu'à un moment elle devrait demander à la gamine quels sont ses pouvoirs et essayer de l'aider à s'intégrer un peu au monde. Mais cette foutue Loi Turenne foutait le bordel.

        Le problème n'était pas de s'enquérir de quels pouvoirs avaient les citoyens, loin de là, l'idée n'était pas bête en soi. Mais elle renforçait le racisme ambiant, certains avaient perdu leurs emplois du jour au lendemain sans raison. Une ombre passa sur le visage de Lizbeth, elle avait des envies de trancher dans le vif. Cependant une petite main vint sur sa joue, la ramenant à la réalité, Annie venant lui demander de l'aider à écrire un mot qu'elle trouvait compliquée.

        La journée s'écoula ensuite sans accroc et paisiblement au plus grand plaisir de Lizzie. Annie était une enfant calme qui luttait pour accepter sa situation, qui malheureusement n'était pas unique de nos jours.

        La soirée commençait tranquillement, Annie s'occupant avec une pile de mangas de types Seinen, ce qui faisait toujours autant sourire Lizzie, de voir une gamine accroc à Berserk. Le portable de la Faucheuse sonna, annonçant qu'il s'agissait d'une de ses entreprises de Thanatopraxie. Décrochant, le chef de la dite succursale lui annonçant qu'une certaine Sarah Olyween souhaitait lui parler en personne.

        Olyween... Ce nom lui disait un truc. Ah oui. Même du temps de ses parents son frère et elle avait travaillée avec la demoiselle. Elle était aux dernières nouvelles légistes et Lizzie avait travaillée avec elle pour s'occuper de morts qui avaient fait reculer la plupart de leurs employés. Des affaires bien glauque. Lizbeth accepta donc la requête de la légiste.



        "Bonsoir Miss Olyween. Que puis-je pour vous ? "


        *Les condoléances de la légistes tirèrent un profond frisson à Lizzie qui du retenir un grognement agressif. La vue d'Annie paisiblement posée sur le canapé à lire suffit à la calmer. Pas la faute de Sarah. La blessure est récente.


        "Merci à vous. Donc ? "


        *La Demoiselle lui expliqua la situation au bout du fil. Des parents devenus parano à cause de la Loi Turenne avait demander une contre expertise à Sarah qui à cause de la même loi avait perdue son job. Lizzie soupira, évacuant toutes ses pulsions violentes. On avait besoin de Lizbeth Delamorte, pas de la Faucheuse. Liz' lui assura qu'elle serait bientôt sur place après avoir pris l'adresse et raccrocha. Elle alla voir Annie afin de lui dire de rester sage durant son absence.*



        "Je dois aller au boulot en urgence, tu reste sage petit chat ? Il y à tout ce qu'il faut dans le frigo; Ne te gave pas de glace et ne va pas te coucher trop tard non plus okay ? L'appart' sera fermer à clefs, okay ? Pas de raison de s'inquiéter. "


        *Lizzie était une vraie mère poule avec Annie qui lui adressa un sourire, hochant la tête pour la rassurer. Une fois sûre que tout irait bien pour la petite, Lizzie alla mettre un manteau et décolla vers Upsilon.

        Sur place elle n'eût pas trop de mal à trouver la clinique. Elle avait adoptée une tenue très sobre. Un t-shirt à tête de mort annonçant qu'elle était un Chevalier de la Mort niveau 99, un jean des baskets et un simple manteau noir. Elle frappa à la mort attendant qu'on vienne lui ouvrir afin de pouvoir commencer. Et de discuter des détails avec la famille et Sarah. A la main elle portait une mallette qui contenait tout le nécessaire pour sa besogne de ce soir.
      • Sarah Olyween
        CIVIL - Juge
        (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
        id19.08.17 18:50
        (6)Volonté : 148Messages : 7414$US : 143Xp : 2Force : 3Résilience : 2Agilité : 2Réflexes : 3Spiritualité : 2Astuce : Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.Badges :
        (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
        avatar
        (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
          CIVIL - Juge
          C'est un homme d'une quarantaine d'années finissante vêtu d'une chemise de bucheron qui ouvrit la porte à Lizbeth

          Entrez, votre collègue a terminé son ouvrage.

          Dit il simplement, menant Lizbeth jusqu'à la pseudo salle d'opération où je me lavais les mains et les avant bras après mon opération. Non pas qu'il y ai eu beaucoup d'éclaboussures, mais par soucis d'infection.

          - Bonsoir, mademoiselle Delamorte. Je vous remercie de vous être déplacée en personne. Le corps est ici.

          Rajoutais je en pointant du doigt le cadavre d'un adolescent à peine âgé de vingt ans. Puis j'ai un sourire en voyant le tee shirt de la jeune femme. Je suis pour ma part encore vêtue de ma blouse qui n'est plus si blanche que ça par dessous la quelle on peut deviner une chemise bleue dont tous les boutons sont fermés.

          - Comment procéderons nous pour la suite ? Ce jeune homme est déjà censé être dans la chambre funéraire pour être inhumé d'ici demain après midi. La police et moi même avons eu les mêmes résultats c'est une bête rupture d'anévrisme.

          Je regarde le cadavre d'un oeil sans émotion

          - Mourir si jeune ... quel dommage.

          Dis je d'un ton neutre.

          - Avez vous besoin d'une assistance pour prodiguer vos soins à ce cadavre ? Je sais que je vous dérange en pleine soirée, pour une pratique illégale, mais la famille qui m'a sollicitée ne roule pas sur l'or.

          Rajoutais je en m'avançant vers Lizbeth.

          - Je pourrais à la rigueur rallonger l'offre de la famille avec ce qu'ils m'ont promis, mais ça n'ira pas bien loin. Cela vous convient il ?
        • Lizbeth Delamorte
          CIVIL - Malfaisant
          (0)13/5000000none
          id19.08.17 20:08
          (0)Volonté : 13Messages : /$US : 5Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
          (0)13/5000000none
          avatar
          (0)13/5000000none
            CIVIL - Malfaisant
            *Lizzie fut accueillie par un quarantenaire vêtu d'une chemise de bucheron, lui annonçant que Sarah avait finit son travail. La jeune femme adressa un sourire désoler à l'homme et posa sa main sur son épaule, murmurant un "désolé, condoléances" avant de s'avancer. Elle avait du travail à faire.

            Liz' répondit aux salutations de Sarah avec un hochement de tête, lui adressant un léger sourire en posant sa mallette sur une table vide avant de s'approcher du pauvre garçon. Le commentaire de Sarah n'était on ne peux plus vrai. Mourir si jeune d 'une simple rupture d'anévrisme voilà qui était triste. La jeune femme soupira en croisant ses bras sous sa poitrine, observant le corps d'un œil calculateur, observant tout ce qu'il fallait faire disparaître, camoufler.

            La légiste s'approcha d'elle lui proposant son assistance et un rajout sur la somme promise par la famille.  Lizzie arqua un sourcil et fit un geste négatif de la main, balayant l'offre.*


            "Non merci. Je ne suis pas là pour l'argent. Je n'ai aucunement besoin d'un extra pour mes fins de mois. Je suis là pour rendre service surtout. Mais oui j'aurais besoin d'un peu d'aide pour préparer les outils et le maquillage. Tachons de rendre à ce pauvre jeune homme aussi beau qu'il pouvait l'être de son vivant. Que ses proches aient une belle image finale de lui.

            *Lizbeth alla tout de même serrer la main de Sarah, histoire de la saluer de façon plus, conventionnelle avant de débuter le travail. Son regard s'attarda sur ce jeune homme mort aussi stupidement. Encore un qui tombe. Un frisson parcourut son échine. C'était difficile de retenir toute cette violence qui coulait dans ses veines à cette vue, mais elle y arriverait. Le fait que le gosse soit mort de façon naturelle l'aidait pas mal dans cette tâche. Ce n'était que la faute du Destin et de personne d'autre.

            Elle se dirigea vers sa malle et l'ouvrit sortant divers instruments servant à rendre le corps du jeune homme regardable.*


            "Bien apporte moi les lingettes, que je puisse le nettoyer. Pendant ce temps, parlons un peu. Raconte moi donc les détails de ce qui t'as amener à devoir faire des autopsies clandestines chez un vétérinaire.

            *Le ton était celui du badinage. Aucune moquerie ou accusation dans la voix et les mots de Lizbeth qui continuait de fixer le corps, calculant ce qu'elle avait à faire./
          • Sarah Olyween
            CIVIL - Juge
            (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
            id20.08.17 13:56
            (6)Volonté : 148Messages : 7414$US : 143Xp : 2Force : 3Résilience : 2Agilité : 2Réflexes : 3Spiritualité : 2Astuce : Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.Badges :
            (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
            avatar
            (6)1487414143232232Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
              CIVIL - Juge
              je serra la main tendue de Lizbeth en souriant de manière à la fois aimable et gêné. Lorsqu'elle me pria de lui apporter des lingettes, je me dirigea vers le placard les contenant devant lequel je me stoppa peu après sa question.

              - Je suis métahumaine, je me suis recensée pour me conformer à la loi Turenne, puis je me suis faite licensiée et voilà quoi je suis réduite pour payer mon loyer et mes factures

              L'informais je en ouvrant le placar et en sortant les lingettes

              - J'ai tout de même manifesté mon mécontentement par un mail ouvert à notre président actuel. Et dire que nous avons encore quatre ans à supporter son régime.

              Je me rends alors compte que Barthelemew ayant été élu à la majorité des suffrages, je parles peut être à l'une de ses partisante

              - Enfin je veux dire que je n'ai pas voté pour lui et que ses mesures ne me satisfont pas.