Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Mauvais départ [PV Jean]

  • Nazirah Bitat
    CIVIL - Rebelle
    (6)28148713461300none
    id28.08.17 18:35
    (6)Volonté : 28Messages : 1487$US : 13Xp : 4Force : 6Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    (6)28148713461300none
    avatar
    (6)28148713461300none
      CIVIL - Rebelle
      J'ai encore dû me trouver un nouveau boulot, cette semaine. La livreuse que je remplaçais est revenue, du coup ce travail-là a sauté, et je suis trop limite sur les factures de ce mois-ci pour me permettre de perdre une source d'argent. En plus, comme je pouvais pas savoir à l'avance quand elle reviendrait, j'avais pas commencé à chercher autre chose, j'ai dû m'y prendre à l'arrache et sauter sur la première proposition venue. Une offre pour faire serveuse, dans un bouge mal fréquenté. Enfin je savais pas ce genre de détails avant, je savais juste que la paie était correcte et que les horaires étaient bons. En plus je faisais déjà serveuse dans un cabaret, faire dans un bar ça pouvait pas être très différent.

      Du coup j'ai été dès que possible pour vérifier que l'offre tenait toujours, histoire qu'elle me passe pas sous le nez parce que j'avais trop traîné. Bon, dès que j'ai vu la façade du truc j'ai su que ça allait pas le faire, que c'était vraiment pas le genre de coin où je voulais être, mais ça restait un bar, et j'avais besoin de l'argent, alors je suis quand même rentrée. L'intérieur collait avec l'extérieur, c'était sombre et pesant, il n'y avait pas beaucoup de clients à cette heure-là mais ils étaient tous du genre intimidants. Je suis restée un moment à la porte, à me demander si vraiment je me sentais prête à bosser là plusieurs heures par jour, mais j'avais pas le choix. Puis ça restait qu'un bar, qu'est-ce qui pouvait m'arriver ?

      J'ai quand même avancé un peu timidement vers l'intérieur, en cherchant du regard quelqu'un qui faisait partie du personnel. A part le barman, aucun serveur pour le moment ni aucun gérant, donc le barman ça a été. Il avait dû me repérer dès l'entrée, il faut dire que je faisais un peu tâche dans l'ambiance générale, parce qu'il est venu me voir dès que je l'ai approché.

      "Qu'est-ce que tu fais là, gamine ? T'es certaine de pas t'être plantée d'endroit ?"

      "Je suis venue pour le poste de serveuse."

      En disant ça j'ai sorti mon téléphone, ouvert sur la page de la petite annonce. Il a juste lancé un coup d’œil. C'était bien eux, mais il restait moyennement convaincu.

      "Mouais. Je veux bien te prendre à l'essai aujourd'hui, me le fait pas regretter."


      Il m'a ensuite fait signe de passer derrière le bar, le temps qu'il me pitch ce que j'aurais à faire. Il y avait une réserve où je pouvais poser mon sac pendant mon service, sinon pas d'uniforme, il fallait juste que je présente un minimum bien. Pas de remarque sur ce que j'avais à ce moment-là, donc j'ai estimé que ça suffisait. Pour le boulot par contre, ça a été un peu plus bizarre. C'était en gros un poste de serveuse standard, sauf que le barman m'a expliqué que les clients venaient parfois pour des trucs plus spécifiques que juste de la gnôle, auquel cas je devais pas forcément m'en charger moi-même mais juste faire passer le message. Si je trouvais pas déjà l'endroit craignos, là c'était bon, mais je suis quand même restée. J'avais rien trouvé d'autre comme travail et j'avais besoin de l'argent.

      Au début ça s'est plutôt bien passé. Les clients parlaient fort, étaient pas très sympa, mais sans plus. C'était juste désagréable. Puis il y en a un qui a commencé à se foutre de ma gueule. A m'appeler gamine, à me demander si je voulais qu'il "fasse de moi une vraie meuf", à chaque fois que je passais devant sa table il allait plus loin et devenait plus explicite, plus vulgaire, et plus lourd. A un moment j'en ai eu marre, j'ai décidé que s'il disait encore une connerie je lui rentrerais dans le lard. Sauf qu'au lieu de dire un truc il m'a choppé par les hanches, une main sur le cul et l'autre sur la taille, et a essayé de me tirer vers lui.

      Et… ben j'ai craqué, je lui ai expédié mon poing en plein dans le nez en lui hurlant quelque chose comme "Va te faire foutre, sale porc !". Ça a craqué méchamment, il est tombé en arrière et sa chaise avec lui. Le temps qu'il se relève, du sang plein le nez, son pote s'était déjà jeté sur moi, essayant de me chopper. J'ai réussi à éviter qu'il m'attrape la gorge mais il m'a quand même balancé un direct dans le ventre qui m'a fait reculer. C'était parti pour vraiment dégénérer, en le pervers a sorti un couteau en se relevant. Les autres clients étaient soit calés au fond de leurs sièges pour ne surtout pas se retrouver impliqués, soit déjà en train de se lever pour participer.