Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

CHAPITRE 2 ─ L'APPEL

  • Lazarus
    Maître du jeu
    (0)1162$0418000000???
    id02.09.17 12:35
    (0)Volonté : 1162Messages : $0$US : 418Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
    (0)1162$0418000000???
    avatar
    (0)1162$0418000000???

      CHAPITRE 2 ─ L'APPEL

      LA DÉTRESSE DE L'ÊTRE


      Quand tout d’un coup, ils eurent la sensation de ne plus être seuls, d’entendre un cœur battre, un souffle, un contact. Le créateur semble vouloir leur parler. Il hurle, il suffoque, il pleure… Mais personne ne peut  répondre à son appel. Il sombre, il tombe, il meurt… Chacun d’entre eux se sent dépérir, bordés par une tristesse incommensurable, déchirés par des maux térébrant, comme-ci on venait de scinder leur âme en deux… Les méta-humains savent à présent qu’ils ne sont plus seuls, que quelqu’un tente de veiller sur eux et leur ouvrir le chemin. Seront-ils à la hauteur ? Trouveront-ils le chemin qui les mènera à la liberté ?

      La haine envers les méta-humains n’a cessé de croître ses dernières semaines, bousculant la tranquillité de LibertyTown et de ses citoyens. Les attentats du 11 septembre 2016 ont été particulièrement difficiles à vivre et les plaies ne semblent pas vouloir cicatriser. Les habitants de la métropole se sentent trahis par ses hautes instances mais aussi par eux-mêmes ; la méfiance, mêlée à la tension, sont à leur comble et les regards baignent entre fatigue, tristesse, désespoir et peur. Personne ne veut baisser sa garde, encore moins quand l’homme à côté de soi dans le métro est possiblement un méta-humain qui vous veut du mal. 

      La police, l’armée et autres groupes de renseignement ont mené une enquête de grande envergure pour connaître avec précision le fond de l’affaires: il est évident qu’un gang a agit dans l’ombre de l’organisation qui se prétend “pro-méta”, ayant reconnu l’acte terroriste. Les soupçons tournent autour du gang de Kerberos, jusqu’ici jamais inquiété par la justice et n’ayant pas une seule condamnation à son actif. Un pavé dans la marre qui n’est pas de bonne augure pour le bien-être de LibertyTown, déjà bien détérioré.

      Les méta-humains sont quant à eux soumis à une politique plus répressive : une loi a été voté le 18 Novembre, la loi Turene - nom du gouverneur décédé, afin de lui rendre hommage - qui impose à tous les méta-humains de se présenter à sa mairie afin d’être enregistré sur le “registre méta-humain & type non-humain”.  Un papier leur est donné, unique et non reproductible, attestant du recensement et leur permettant de circuler librement dans le pays. En cas d’absence de papier, c’est l’incarcération en zone militaire pour suspicion d’attentat ou tout autre chose qui puisse les faire rentrer dans un sous-sol pour ne jamais revoir le jour. La loi Turene interdit tout groupement ou association entre méta-humain pouvant conduire à une ambition anti-humain ou anti-gouvernement. Aussi, les méta-humains sont interdits aux postes de types instructif, défense, médical ou militaire.

      Loi votée suite à l’élection du nouveau Président des USA : Bartholomew Enrick Grant, le militaire anti-méta humain.  Quelques jours après son élection, des soulèvements de foule ont été noté un peu partout dans le monde et particulièrement à Salem, où les “W.I.T.C.H”, un groupe féministe extrémiste, ont fait brûler une poupée ressemblant au Président.

      Nous sommes le 25 novembre. Le groupe “pro-meta” semble préparer un énième gros coup et personne ne parvient à savoir quoi - depuis septembre, personne n'entend parler d’eux. L’organisation anti-méta, l’ETA, laisse de plus en plus de cadavres derrière elle et fait de nombreuses victimes non-méta mais ayant un lien avec eux. Deux proportions extrémistes qui déplaisent vivement au nouveau Président.