Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Une question de feeling [PV Natasha]

Aller à la page : Précédent  1, 2
  • Natasha Eirenn
    CIVIL - Juge
    (6)121140741444444none
    id04.10.17 0:41
    (6)Volonté : 121Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
    (6)121140741444444none
    avatar
    (6)121140741444444none
      CIVIL - Juge
      Expliquer à Sheryl fut l'occasion de mettre à plat les événements de la soirée. Le pouvoir d'Emily en moins, bien sûr. Ce fut aussi l'occasion pour Natasha de se calmer, de rationaliser et de se rendre compte que ni la colère ni la panique ne résoudraient rien. Elle était beaucoup plus sereine quand les infirmiers passèrent la porte, emportant une Sarah inconsciente mais heureusement vivante sur une civière. L'un d'eux s'arrêta le temps de féliciter Natasha pour sa réaction rapide, un autre pour leur dire où et quand retrouver leur amie, un troisième pour lorgner Emily sur le départ. Quand ils disparurent dans l'escalier, à l'autre bout du couloir, Natasha était parfaitement détendue. Ce n'était cependant pas le cas des autres filles, calmées mais désormais nerveuses ou déprimées. Même Sheryl était abattue par la scène dans laquelle elle n'avait pourtant joué aucun rôle.

      La borgne retourna dans la chambre pour les rassurer, leur expliquer que ce n'était pas leur faute et que de toute façon, Sarah ne risquait plus rien. C'était bien sûr faux. La drogue qui avait mis leur amie dans cet état venait forcément de quelque part, vraisemblablement de l'une d'elles. Et Natasha ne s'y connaissait pas assez en médecine – pas du tout, en fait – pour dire si les jours de Sarah étaient menacés ou si elle pouvait avoir des séquelles. Mais inquiéter ses amies avec ça alors qu'elles étaient dans un état second, saouls, droguées et démoralisées, n'apporterait rien de bon.

      Elle voulait tout de même savoir qui était responsable, principalement pour identifier la substance. Dire aux médecins ce qui avait empoisonné Sarah les aiderait probablement à la soigner. Elle quadrilla donc la pièce du regard, cherchant des substances inconnues. Elle n'en trouva pas mais remarqua deux choses à la place. D'une part, Cao avait disparue. D'autre part, Emily était encore là. Il fallut tout le calme mécanique de S.I.F. pour ne pas simplement la chasser en hurlant. Elle se contenta de la rejoindre à grands pas, forcée de la suivre dans le couloir. Elle n'était pas énervée, elle n'était pas tendue, mais n'en était pas loin.

      "Je pensais avoir été claire. Je veux que tu dégages, maintenant."

      Elle jeta un rapide regard en arrière puis ferma la porte, au cas où Sheryl ou une des filles auraient pu les entendre. Sa voix était faible et maîtrisée, l'exact opposé de leur échange dans la salle de bain, mais ce n'était pas une raison pour laisser les oreilles indiscrètes traîner.

      "T'es peut-être pas responsable pour Sarah, mais ça t'excuse pas du reste, alors va traîner ton aura de je-m'en-fous-quoi ailleurs."
    • Emily Morgan
      Delta - Esprit Libre
      (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
      id06.10.17 1:08
      (6)Volonté : 46Messages : 2537$US : 71Xp : 1Force : 1Résilience : 2Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 2Astuce : V.I.P. Courageux MeeticBadges :
      (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
      avatar
      (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
        Delta - Esprit Libre
        Emuily poussa un soupir à la réaction de Natasha. Plus débile, tu meurs. N'avait-elle pas fait signe, discrètement, qu'il y avait un truc qui clochait ? Non, bien sur, c'était trop facile ! Il fallait l'accuser, encore, lui gueuler dessus, encore ! Et ça, la rousse ne parvenait pas à le supporter. Personne ne se permettait de lui donner des ordres ou de lui passer un savon comme ça. Elle avait largement les moyens de faire éliminer cette salope, si jamais le besoin s'en faisait sentir. Mais elle n'en ferait rien. Premièrement, parce qu'au fond, elle admirait cette loyauté indéfectible, qui pouvait certainement avoir son utilité. Deuxièmement, parce qu'elle en avait ras-le-cul, et qu'elle n'avait même plus envie de se taper quelqu'un, là. Juste de s'en aller.

        Bien sur, il fallait qu'elle joue les copines, et qu'elle reste pour montrer à l'autre la réalité qu'elle soupçonnait avoir trouvée. C'était malheureux, mais indispensable si elle voulait qu'on lui foute la paix – et aussi parce que, sait-on jamais, ça pouvait être un bon point de départ pour envisager une lente mais fructueuse conversion de l'étudiante à la cause de Delta – voir d'Emily tout court en fait.

        Elle roula donc théâtralement des yeux.

         « Ecoute-moi un peu, pauvre idiote. Je t'ai fait signe, pour que tu me suives à l'extérieur, mais visiblement, tu étais trop occupée à trouver une autre raison de me gueuler dessus. Soit. Mais sache, pour ta gouverne, que si je suis sortie là, maintenant, tout de suite, à l'instant, à la suite de Cao, c'est bien parce qu'elle est louche. »

        Le coup asséné. Maintenant, l'argumentation. Elle leva une main pour contrer la réplique cinglante et stupide qui menaçait de fuser vers elle.

         « Elle est sortie juste avant moi, me faisant signe aussi. J'ai rien fait pour qu'elle se manifeste ainsi, mais elle m'a montrée un truc qu'elle avait dans sa poche, m'a fait un clin d’œil puis est sortie. En temps ordinaire, j'aurais sauté sur l'occasion, je confesse. Mais là, c'était un joint qu'elle avait. Donc, soit ta pote me proposait de décompresser, soit elle voulait me faire signe, de manière complètement conne, qu'elle était pour quelque chose dans l'état de ton autre pote. Dont j'ai oublié le nom. Bref. »

        Emily indiqua d'un geste du bras la direction dans laquelle était partie Cao.

         « Que tu me crois ou non, elle est allée par-là. Tu veux qu'on aille voir de quoi il retourne, ou tu es trop occupée à me mater comme une conne pour essayer de faire toi-même des conclusions ? »

        Elle le vit dans les yeux de Natasha, sur son visage, dans son attitude. Elle était persuadée de l'avoir vu. Ose me frapper. Tu ne reverrais pas le soleil se lever, ma grande.
      • Natasha Eirenn
        CIVIL - Juge
        (6)121140741444444none
        id07.10.17 13:17
        (6)Volonté : 121Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
        (6)121140741444444none
        avatar
        (6)121140741444444none
          CIVIL - Juge
          S'il y avait bien une chose que Natasha ne supportait pas, c'était qu'on la traite d'imbécile. D'idiote. Stupide. Avant c'était humiliant parce que c'était vrai, un renvoi au fait qu'elle n'était pas futée et devait se battre pour arriver aux mêmes résultats qu'un autre. Maintenant, c'était purement énervant précisément parce que c'était devenu faux. Entre ça, le roulement d'yeux méprisant et l'attitude puante d'orgueil et d'importance d'Emily, Natasha aurait facilement pu céder et s'emporter à nouveau. Par chance, elle avait déjà déconnecté une partie de ses systèmes de personnalité pour n'être que S.I.F. avec sa rationalité froide et mécanique. L'insulte lui glissa donc dessus, appelant juste un grincement de mâchoire, et la gynoïde se concentra plutôt sur le message derrière. Mais bon sang, ce qu'Emily pouvait l'insupporter. Elle écouta donc, le visage neutre et impassible, tout juste légèrement lasse.

          "C'est Sarah."


          Ainsi, Cao avait invité Emily à poursuivre la fête, sans doute avec la même chose qui avait envoyé Sarah à l'hôpital. Et sans que la rousse, à ce qu'elle disait, n'ait rien fait pour. Dans les circonstances, Natasha devinait qu'elle parlait de son pouvoir. Donc soit Cao avait réellement un truc pour Emily, soit les effets sur le cerveau de sa séduction surnaturelle – ou quoi que ce soit – persistaient sur la durée. Soit Emily mentait comme une arracheuse de dents, ce qui était aussi plausible que le reste. Dans tous les cas, Natasha n'avait aucune raison de douter pour la partie qui concernait Cao. Ça collait trop bien au déroulé des événements.

          Natasha regarda donc la direction qu'avait soit-disant empruntée son amie. Si elle était partie par là, c'était sans doute pour rejoindre sa propre chambre puisque les escaliers et l'ascenseur étaient de l'autre côté. Destination évidente, donc. La gynoïde se tourna ensuite vers Emily et ouvrit la bouche, leva un doigt, sur le point de dire quelque chose, puis se ravisa. Elle avait failli lui répéter de partir, menacer d'appeler la sécurité si elle restait, avant de réaliser à quel point c'était idiot. D'une part parce que cela signifiait ne plus avoir la rousse sous les yeux et la laisser libre de faire n'importe quoi. D'autre part parce qu'elle pourrait sans doute charmer la sécurité et s'en tirer sans mal, voire même retourner la situation contre Natasha. Le mieux, au contraire, était de la garder près de soi.

          "D'accord, on y va toutes les deux. Mais tu restes derrière et tu n'utilises pas ton charme-machin."

          La réponse de la rousse lui important peu, elle partir aussitôt vers la chambre de son amie. Gérer le problème Cao et drogues n'était cependant plus sa seule préoccupation. Jusque là, elle n'avait considéré Emily que sous l'angle de ce qu'elle pouvait fait à, ou avec, ses amies. Ajouter la sécurité au problème lui avait fait prendre conscience d'autre chose. Emily était une nuisance bien plus importante que juste une séductrice perverse, et bien plus difficile à gérer. Si Natasha ne résistait que parce qu'elle n'était pas humaine, alors personne d'autre n'était à l'abri. Police, gangs, politiques, la rousse pouvait effectivement faire ce qu'elle voulait. C'était une nuisance grave que Natasha était la seule à pouvoir gérer.

          Un petit coup de couteau, peut-être. Le bâtiment était presque vide, la sécurité était occupée ailleurs, il n'y aurait aucun témoin. En plus, la voiture de Natasha était en bas et il lui restait encore les bâches achetées pour transporter la machine. Elle savait aussi où se débarrasser d'un corps, elle en avait déjà enterré un. Aucun risque de laisser de l'ADN puisqu'elle n'en avait plus. Idem pour les empreintes, plus de gras sur sa peau pour s'imprimer où que ce soit. Même le sang ne serait pas un problème car, depuis l'épisode des gicleurs, tout était couvert de flotte. Le sang se diluerait juste et disparaîtrait sans accrocher. Les conditions étaient idéales pour, si cela s'avérait nécessaire, commettre le meurtre parfait. Le peu de Natasha encore actif espérait que ça ne serait pas nécessaire. S.I.F. se promit tout de même d'être attentive aux couteaux abandonnés, au cas où.

          Le temps de passer en revue les plans du bâtiment, le meilleur endroit où frapper, le temps qu'il lui faudrait pour frapper, descendre chercher les bâches, remonter, enrouler le corps et redescendre avec le poids du cadavre, les deux filles étaient arrivées devant la chambre de Cao. La porte était entrouverte, confirmant que la brune s'y trouvait. Restait à la faire parler puis à la raisonner. Malheureusement, Natasha devait reconnaître que la première étape serait difficile pour elle. Outre qu'elle n'était pas très sociable, ce n'était pas elle que Cao attendait. Elle cacherait tout en la voyant entrer puis nierait en bloc. Si elle voulait confronter son amie, elle aurait besoin de l'aide d'Emily, et cette seule idée lui fit pousser un grognement frustré. Elle se tourna tout de même vers la rousse.

          "Ok, si tu veux te faire pardonner et que je te foutes la paix pour de bon, rentres là-dedans et fais-la sortir ce qu'elle a, quoi que ce soit. Joint, coce, je m'en tappes. Et fais-le en parlant assez fort pour que j’entende d'ici. Si vraiment Sarah est à l'hosto à cause de ce qu'a Cao et que je peux la forcer à en parler avec moi, ça te pardonnera pour lui avoir lavé le cerveau dans un premier temps. Deal ?"
        • Emily Morgan
          Delta - Esprit Libre
          (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
          id10.10.17 1:12
          (6)Volonté : 46Messages : 2537$US : 71Xp : 1Force : 1Résilience : 2Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 2Astuce : V.I.P. Courageux MeeticBadges :
          (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
          avatar
          (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
            Delta - Esprit Libre
            Se faire pardonner... si naïve, et si présomptueuse. Cette saleté d'étudiante ne perdait rien pour attendre. Mais soit, elle jouerait le jeu un petit peu plus. Sa curiosité sur comment cette histoire se terminerait l'emportant largement, Emily se dirigea vers la porte qui la séparait de Cao. En chemin, elle s'arrêta, une main tendue vers la poignée. Puis, avec un sourire espiègle, elle se tourna vers Natasha, et lui fit un clin d’œil.

             « Juste pour que tu sois au courant : je peux pas contrôler ce truc. »

            Et elle entra directement, comme si elle avait été soudainement très pressée et ne voulait pas qu'on la voit. Elle se colla dos à la porte, balayant la pièce du regard – la chambre de la jeune femme – pour analyser rapidement son environnement. Elle vit un lit, un petit canapé, un bureau, une fenêtre, une armoire et un coin où se trouvait un magnifique chaton noir. Cao se trouvait devant son armoire, nue, un joint à la bouche. Elle sursauta en voyant entrer Emily, mais se ressaisit rapidement – trop rapidement. Il y avait quelque chose, dans l'attitude de la brune, qui éveillait la suspicion de la rousse.

             « Désolée pour tout à l'heure, je voulais juste sortir de là tranquille... et puis, tu avais l'air de t'intéresser à moi, donc je me suis dit que ça valait peut-être le coup d'essayer un truc fun. »

            Elle lui fit un clin d’œil, avant de fouiller dans son armoire pour en retirer des sous-vêtements. Pendant ce temps, la Delta fit un rapide tour de la chambre, essayant de trouver quelque chose qui sortait de l'ordinaire. Mais hormis le chat, qu'elle aurait volontiers volé à sa maîtresse, rien ne l'intéressait ici. Sauf peut-être ce sac aux pieds de Cao, d'où dépassait des paquets de cigarettes et de tabac. Natasha soupçonnait-elle ses amies capables de s'adonner au trafic de drogues ? C'était certes un petit trafic, à l'échelle d'une université, mais quand même.

            Elle se força à faire un sourire dévastateur pour l'autre fille. Qui cilla en la regardant, rougit puis se hâta d'enfiler ses sous-vêtements.

             « Un truc fun ? Du genre ? Tu m'as plutôt l'air fille à aimer les mecs bien bâtis que les rousses blindées de thunes. »

             « Pas faux ! Mais tu éveilles un truc en moi, j'ai envie de tester du nouveau. Après tout, on est à la fac. Tu veux un pétard ou une clope ? Sers-toi, j'ai tout dans le sac là. J'finis de me préparer et on pourra sortir en ville, s'tu veux. »

            Elle parlait assez fort pour qu'on l'entende en mettant son oreille contre la porte. Parfait.

             « Tu veux faire l'amour à la jolie fille? » demanda Emily dans un Français parfait.

            Ce qui eut pour effet de faire rire Cao, qui s'empara d'un t-shirt blanc, qu'elle enfila.

             « Nan, pas tout de suite. Si jamais ça me plaît de flirter avec toi... peut-être ? Pour le moment j'ai surtout envie de prendre ce sac, d'aller en boîte, et de tout refourguer. Tu connais un bon endroit pour faire ça ? »

             « Ouais. Pour écouler de la drogue, rien de mieux. Pauvre Sarah, elle a pas su tenir. »

             « Une connasse. Et avant que tu dises quoi que ce soit, nan, pas comme Natasha. Nat' est cool, sauf quand elle a décidé de jouer les mère-poules. Une bonne baise, voilà ce qui lui faudrait. Bon, allez, j'enfile mes Convers et on peut aller dealer. »

            La porte s'ouvrit soudainement. Natasha, probablement, mais Emily n'attendit pas pour le savoir. Elle fit quelque chose de complètement stupide, afin d'éviter que la situation ne dégénère plus avec l'arrivée de l'autre étudiante coincée. Elle décocha un coup de poing dans le nez de Cao, qui fut projetée contre son armoire.

            Bordel, ça faisait mal, en fait, de frapper quelqu'un, se dit la jeune rousse en secouant sa main endolorie.
          • Natasha Eirenn
            CIVIL - Juge
            (6)121140741444444none
            id11.10.17 20:18
            (6)Volonté : 121Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
            (6)121140741444444none
            avatar
            (6)121140741444444none
              CIVIL - Juge
              La pique d'Emily passa vite au second plan. Natasha n'oublia pas, elle n'oubliait plus,  mais elle se concentra sur ce qui se passait derrière la porte. Cao était bien là, Natasha pouvait l'entendre. L'échange entre Cao et Emily révéla, petit à petit, tout ce que la borgne avait besoin d'entendre. Besoin, pas envie, car la vérité ne faisait pas plaisir. Cao n'avait pas juste ramené un gros pétard ou de la coke une fois, pour tester. Elle trafiquait. Elle avait un contact régulier avec de la drogue, depuis l'autre côté de la transaction.

              Mais le pire vint à la fin. Natasha était déjà refroidie, mais là, elle eut mal. Depuis son activation, S.I.F. n'avait plus mal. Elle avait des rapports de dommages, des alarmes de sécurité, pas de douleur. Mais ça, entendre une amie en insulter une autre, dire avec autant de nonchalance qu'elle se fichait de ce qui lui était arrivé, de ce qu'elle lui avait infligé, ça faisait mal. Elle grinça les dents. Si elle avait su, elle aurait désactivé un peu plus de Natasha. Maintenant c'était trop tard. Si elle pouvait, elle aurait pleuré. Pour ça aussi, c'était trop tard. Beaucoup trop tard.

              Elle ne pouvait plus pleurer, ni avoir les yeux rougis, ni la gorge serrée ou le nez pris. Quand elle ouvrit la porte, d'un geste qu'elle aurait voulu moins brusque, elle avait juste les épaules basses et le dos vouté. A l'origine, elle voulait simplement savoir ce que Cao avait ramené pour pouvoir le dire aux infirmiers, quitte à porter le chapeau pour couvrir une amie. Elle n'aurait même pas fait la leçon à la brune, ou juste un peu. Mais maintenant ?

              Maintenant, tout d'abord, elle avait toujours besoin d'un couteau. Plus encore maintenant qu'elle savait qu'Emily ne contrôlait pas son pouvoir. Ensuite… Puisque le peu de Natasha actif était déjà dévasté, elle remit le reste en route, avec l'espoir que cela l'aiderait à comprendre ce qu'elle ressentait. Ce ne fut pas le cas. Ce n'était pas de la colère. Pas de la surprise. Pas du désespoir. Natasha se sentait… vide. Désemparée, peut-être. Certainement pas prête à ce qu'elle venait d'entendre. Ni à ce qu'elle vit en passant la porte.

              Elle aurait volontiers associé beaucoup de qualificatifs à Emily, et ce même si elle ne l'avait rencontrée qu'une heure ou deux plus tôt. Égoïste. Sournoise. Énervante. Beaucoup d'autres. Mais violente ? Pourtant, elle venait de la voir propulser son poing dans le nez de Cao. Sans style ni technique, mais par surprise, même ce genre de coup pouvait faire des dégâts. Et surprise, Cao l'était. Elle fut projetée en arrière et s'écrasa contre son armoire avant de glisser au sol, le nez en sang. Natasha aussi était surprise. Tout ça était trop… imprévu. Elle ne savait pas comment réagir, S.I.F. ne savait pas quoi faire. Alors elle resta juste sur le pas de la porte, immobile, avant de finalement prendre la parole d'un ton neutre. Pendant tout ce temps, le chat de Cao les avaient regardées sans bouger de sa place.

              "Pourquoi t'as fait ça ?"
            • Emily Morgan
              Delta - Esprit Libre
              (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
              id13.10.17 13:28
              (6)Volonté : 46Messages : 2537$US : 71Xp : 1Force : 1Résilience : 2Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 2Astuce : V.I.P. Courageux MeeticBadges :
              (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
              avatar
              (6)46253771112172V.I.P. Courageux Meetic
                Delta - Esprit Libre
                Secouant toujours sa main endolorie, Emily fit une grimace, en réponse à la question de Natasha. Comment lui dire ? Elle avait agi d'instinct, persuadée que Cao aurait cherché à s'échapper si elle n'avait pas fait ça. Quelque part, elle comprenait la réaction de l'autre, qui forcément s'étonnait qu'on frappe son amie. Mais en toute logique, il valait mieux que ça se soit passé ainsi plutôt que de tenter d'empêcher la jeune fille de s'échapper. D'autant qu'il y avait là un sac rempli de drogue et de tabac.

                 « Ben... j'ai pas réfléchi. » finit-elle par dire. « Quand t'es entrée, me suis dit que ce serait mieux de neutraliser Cao au moment où elle s'y attendait le moins. Comme ça, elle ne risquait pas de s'échapper. »

                Piètre argumentation, mais elle n'avait pas mieux. Elle laissa l'étudiante faire ce qu'elle voulait, et s'empara du sac dans le but de l'examiner. A double but : premièrement, s'assurer que le contenu était bel et bien ce qu'elles soupçonnaient, et que la dealeuse en herbe avait dit, et deuxièmement, vérifier que toutes ces marchandises ne provenaient pas de Delta. Elle connaissait les drogues dont son gang faisait commerce, et heureusement, là, il n'en était rien. C'était du deal à la sauvette, entre étudiants qui voulaient pimenter des soirées.

                Mais que faire de tout ça ?

                Le mieux était sûrement de le remettre aux flics, allait suggérer Natasha. C'était évident. Coincée et étriquée comme elle était, elle allait dire un truc du genre. Mais Emily aurait bien gardé tout ça pour elle, dans le but de charger une tierce personne de revendre ça en son nom et de lui filer une bonne part des bénéfices. Elle jeta un coup d’œil au chat, qui ne perdait pas une miette de tout ce qu'il se passait. Etrangement silencieux, il fixait ses yeux jaunes sur la rousse. Oh, comme c'était tentant de récupérer ce chaton pour son propre compte !

                Elle se ressaisit ; elle aurait tout le loisir d'envoyer quelqu'un récupérer l'animal si elle en avait envie. Pour le moment, il allait falloir achever toute cette sordide histoire. Elle désigna le sac, le soulevant pour ça, en parlant à Natasha.

                 « Et on fait quoi de ça, du coup ? Non parce, faute de pouvoir le refourguer, c'est la porte ouverte à la prison pour ta pote ici présente. »

                Sauf si elle acceptait de bosser pour moi. Mais ça, c'était impossible avec Natasha dans les parages. Elle ne laisserait jamais faire une chose pareille, et Emily aurait mis sa main à couper que ça aurait fini en bain de sang.
              • Natasha Eirenn
                CIVIL - Juge
                (6)121140741444444none
                id15.10.17 23:52
                (6)Volonté : 121Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
                (6)121140741444444none
                avatar
                (6)121140741444444none
                  CIVIL - Juge
                  Natasha hocha la tête sans rien dire et s'avança dans la pièce avant de bifurquer vers la cuisine. Avoir un ordinateur en guise de cerveau ne lui servait à rien, pour une fois, elle n'arrivait juste pas à réfléchir. Cao en avait trop dit, trop vite. La drogue, l'égoïsme absurde, ça ne ressemblait pas à la Cao que la borgne connaissait. Alors quoi ? Est-ce qu'elle avait changée ? Est-ce que les souvenirs de Natasha étaient faux ? Ou est-ce qu'elle n'avait simplement jamais remarqué ? C'était bien possible. Ou elle n'avait simplement pas voulu voir. Plus le choix, maintenant.

                  Elle avança jusqu'au congélateur et en tira un paquet de légumes surgelés. Elle ouvrit aussi un tiroir, discrètement, et en tira un couteau de cuisine qu'elle cacha dans une poche. Puis elle retourna dans l'entrée et lança les légumes à Emily, pour soulager son poing endolori. Elle la rejoignit ensuite auprès du sac et le saisit, sans trop regarder son contenu. Elle aurait le temps pour ça plus tard. Et la proposition de la rousse lui avait, enfin, donné une idée.

                  "On ne va rien refourguer. Et personne ira en prison parce que la police ne saura rien."

                  Elle continua ensuite sa route jusqu'à Cao, qui gémissait au sol sans bouger. Le coup l'avait méchamment sonnée mais pas complètement assommée. Natasha s'agenouilla auprès d'elle et examina ses blessures. Le nez de la brune était cassé, il saignait abondamment. L'arrière de son crâne avait heurté la porte salement et saignait lui aussi. Est-ce que Cao risquait quelque chose, des séquelles ou quoi ? Natasha n'en savait rien et s'en fichait. Elle commença à fouiller dans le sac.

                  "Quelque chose là-dedans a envoyé mon amie à l’hôpital, donc je refuse de refourguer ça à des inconnus pour du fric. Ça ne serait bon qu'à causer plus d'incidents, attirer l'attention des autorités et perturber le quotidien de tout le monde."

                  Elle écarta les vulgaires paquets de cigarette, s'attarda un peu plus sur les paquets d'herbe, mais rien de tout ça ne semblait différent de ce toutes les filles avaient pris. Au fond du sac, cependant, elle découvrit une unique boite de pilules presque pleine. Bingo. Elle prit la boite à deux doigts, essayant de lire une éventuelle étiquette.

                  "D'un autre côté, appeler la police pour si peu serait excessif. Cao n'irait sans doute pas en prison mais elle perdrait sa place à l'université, et donc ses chances d'avoir un diplôme. Ses relations avec ses proches, amis ou famille, souffriraient également. Elle serait laissée sans d'autre vraie option que retourner voir ceux qui lui ont filé ça et dealer pour de vrai, empirant donc la situation."

                  Il n'y avait cependant aucune étiquette, et Natasha n'avait simplement aucune idée de ce dont il s'agissait. Ajouté à la petite quantité de la drogue, il devait s'agir de quelque chose de rare, cher, et puissant. Très probablement ce qui avait causé l'overdose de Sarah. Natasha ouvrit la boite et en tira une pilule.

                  "Donc non, on ne vent rien et on ne dénonce personne. Je refuse de croire que la Cao que je connais n'existe pas. Puis…"

                  Elle glissa un doigt dans la bouche de son amie, qui se débattit mollement alors qu'elle commençait à retrouver ses esprits.

                  "Je crois à l'apprentissage par l'exemple."

                  Et elle y glissa la pilule.
                Aller à la page : Précédent  1, 2