Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Partir pour mieux revenir [SOLO]

  • Kate Ikeld
    Chef brigadier - Croisé
    (6)79194278770000none
    id18.09.17 17:31
    (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    (6)79194278770000none
    avatar
    (6)79194278770000none
      Chef brigadier - Croisé
      Mars 2010Partir pour mieux revenir
      Voilà maintenant quelques jours que j’ai eu mes 17ans, j’attends ce moment depuis quelques années…
      Je peux enfin m’inscrire au service militaire, ce que je souhaite faire depuis petite.
      Je me réveille doucement, la lueur provenant de la fenêtre à côté de moi éblouie mes yeux. Après quelques secondes d’émergence, je me lève enfin, excitée à connaître la journée que je vais passer.

      Je sors de ma chambre et descends les escaliers pour rejoindre mes parents dans la cuisine, qui étaient déjà levés depuis un moment.
      Ma mère, comme à son habitude, m’avait déjà préparé mon petit déjeuné. J’ai une chance inouïe d’avoir une famille comme eux.

      « C’est le grand jour Kate, es-tu prête ? » dit ma mère, avec une voix un peu triste.
      Je sais très bien que mes parents ne sont pas trop d’accord avec le fait que je devienne militaire. Surtout mon père, il a fallu beaucoup de temps pour qu’il accepte cette décision, mais je le comprends, il a vécu dans la peur toute sa vie, la peur que sa femme ne revient pas du front, jusqu’au jour où ma mère fût promise à un poste de bureau, lui garantissant de ne plus aller sur le front.
      Ma mère, quant à elle, était heureuse de savoir que je voulais suivre son parcours de militaire.

      « Bien sûr que oui Maman ! J’attends ça depuis tellement longtemps ! » dis-je avec enthousiasme.
      Je ne pris pas beaucoup de temps pour finir mon repas, je suis tellement excité que je ne tiens à peine sur ma chaise, prête à partir dans ma chambre prendre mes affaires et rejoindre le bus qui m’attend pour partir. Mais j’ai des personnes à voir avant, car je sais très bien que je ne reviendrais pas avant quelques temps.

      Une fois fini mon repas, je débarrasse la table et je cours dehors, rejoindre mon voisin et petit-ami Eric.
      Il m’attendait, assis paisiblement sur sa terrasse. Ce jeune homme de 19ans, aux cheveux blonds.

      « Bonjour Kate, alors c’est le grand jour »
      Sa voix indiquait la tristesse qu’il avait à me voir partir. Je me sentais idiote de faire cela, de le laisser ici…
      « Oui, mais tu vas me manquer » Lui répondis-je
      Une larme commença à couler le long de ma joue, Eric l’essuya à l’aide de sa main.
      « On va se promettre quelque chose : Qu’un jour ou l’autre, on se reverra ! D’accord ? » me demanda-t-il
      Je pouvais voir dans ses yeux l’espoir, celui de se revoir et qu’il sera toujours là, à attendre mon retour.
      Je lui fais signe avec la tête que je suis d’accord avec ce qu’il vient de dire, puis se passa un long baiser entre nous deux, se serrant le plus fort possible dans nos bras.
      Nous savions tous les deux que c’était le dernier avant un très long moment. C’était notre dernier baiser avant un long moment.

      J’espère juste qu’il ne m’attendra pas, qu’il trouvera une fille qui lui convient. Son bonheur fera le mien, je regarde cet homme me faire un grand salut pendant que je m’éloigne de lui, rejoignant ma maison pour partir, loin de cet endroit.
      © 2981 12289 0
    • Kate Ikeld
      Chef brigadier - Croisé
      (6)79194278770000none
      id18.09.17 17:33
      (6)Volonté : 79Messages : 1942$US : 78Xp : 7Force : 7Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
      (6)79194278770000none
      avatar
      (6)79194278770000none
        Chef brigadier - Croisé
        Mars 2010Partir pour mieux revenir
        « Maman, je suis rentrée » criais-je dans la maison pour signaler mon retour
        Je remarque que mes bagages étaient prêts, devant la porte d’entrée. Un énorme sac de transport en tissu aux couleurs de l’armée, orné de bordures noires plastifiées. A première vue, il donnait l’impression d’être extrêmement lourd, très imposant. Dire que ce n’est que mes vêtements.

        Je m’avance vers ce sac, une photo de mes parents, d’Eric et moi était posée dessus. Elle datait de quelques années. C’était une journée paisible, dans le parc proche de la base militaire, nous avions pique-niqué ce jour. Je crois que je me rappellerais de cette après-midi toute ma vie, nous étions tellement heureux et joyeux. J’entends encore ces rires qu’Eric faisait lorsqu’on jouait.
        Une larme de nostalgie coula le long de mon visage.

        « Tu pleures déjà alors que tu n’es pas encore partie ? » s’exclame mon père en me voyant regarder cette photo.
        Il posa sa main sur la mienne, celle qui tenait la photo.
        « Allez, tu reviendras plus forte ! »
        J’essuie la larme avec mon autre main et lui sourit.
        Il était temps, de partir. J’attrape alors mon sac, qui se trouve n’être pas aussi lourd que je le pensais et le balance sur mon dos. J’avance vers la porte et l’ouvrit, ma mère était déjà partie allumer la voiture, elle nous attendait devant la maison, coffre ouvert, prêt à accueillir mes bagages.

        Je fais quelques pas en direction du véhicule et me retourne en direction de ma maison, savourant une dernière fois la vue de cette dernière, sachant que lorsque je reviendrais, cette vue aura beaucoup changer. Quelques secondes s’écoulèrent pendant ce temps, des secondes qui défilées plus vite que la normale, je voulais figer le temps, pour apprécier ce dernier instant le plus longtemps possible.
        « Allez viens ! » cria ma mère

        La route fut très courte, le point de rendez-vous se trouvait dans la base, mais à l’opposé de là où on habite. Se trouvait déjà quelques personnes, qui partent eux aussi faire leur service militaire. Nous étions tous affecté au même régiment, je savais très bien que j’allais vivre beaucoup d’aventures avec eux. Je regarde alors leurs visages, m’imprégnant de leurs formes pour les reconnaître à l’avenir.

        Un sergent instructeur s’avança vers nous puis fait l’appel, vérifiant que tous les futurs soldats étaient bien présents. A la fin de ce dernier, je regardais une dernière fois mes parents avant de rejoindre le bus se trouvant derrière cet homme.
        © 2981 12289 0