Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPMe laisse pas tout seul  5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Me laisse pas tout seul

  • John Doe
    Crows - Destructeur
    (6)8054692551111Me laisse pas tout seul  3PxpbdX
    id22.09.17 13:17
    (6)Volonté : 80Messages : 546$US : 92Xp : 5Force : 5Résilience : 1Agilité : 1Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Me laisse pas tout seul  3PxpbdXBadges :
    (6)8054692551111Me laisse pas tout seul  3PxpbdX
    John Doe
    (6)8054692551111Me laisse pas tout seul  3PxpbdX
      Crows - Destructeur

      Appartement de John Doe – courant février – 2h00 am:

      La bouteille de whisky de mauvaise qualité est vide. De la pointe du pied, elle roule sur le sol entre les détritus et autres emballages de mal-bouffe. L’alcool et les joins me sont montés à la tête et je déambule dans mon appartement poussiéreux. Le frigo vide et sale, je claque la porte et me dirige vers la salle de bain en titubant. L’ampoule vacille et clignote de manière inquiétante. L’eau s’écoule du robinet par intermittences dans un vrombissement haché. Le front pendu au-dessus du lavabo, je regarde le liquide incolore glisser dans le siphon. Métaphore de ma vie, je me sens tourner en rond et toucher le fond. Les missions, la voiture, les crises de D. Ces mots qui ne sont pas les miens et résonnent dans mon esprit. Ces gestes qui n’ont pas de sens et ces moments de vide. Ce noir, simple et puissant, qui m’englobe et allonge les secondes en jours. Le visage mouillé, je lève les yeux vers mon reflet mais ne découvre que celui de D. qui me regarde de haut, un large sourire morbide illuminant son visage. Son nez pointu et ses sourcils fins encadrent deux orbites noires et vides dans lesquelles la folie semble avoir élue domicile. Ses longs cheveux blancs cascadent autour de son visage ovale comme des serpents prêt à mordre à la première occasion. Nos regards plongeant dans celui de l’autre, les secondes filent attendant que l’un de nous craque :

      "-Je suis sérieux, malheureusement tu as choisi un mode de vie périlleux. Moi je suis cool d'abord. J'suis sûr qu'tu parles de moi quand t’dis "si tu fais le chaud mec, viens !"
      - Paraît qu'j'parle de moi, combien de fois j't'ai sauvé la mise ? Dis-moi, combien de fois j't'ai sauvé la vie ? Quand tu voulais faire la paix, être pacifique à chaque fois qu'tu baltringues, moi j'me sacrifie. On partage le même corps, pas les mêmes valeurs. Des fois tu veux me stopper ? Pfff, je n’ai même pas peur. Eh, demande au Boss qui il préfère. Il dira "Comparé à JD, D. est déter'.
      - ...
      -Entre dans mon monde Johnny, viens je t'emmène.
      - Non, j'veux rester lucide
      - Y'aura des liasses, du fun et des tass' par centaines.
      - Non, pourquoi tu m'incites ?
      - Parce que j'veux pas rester tout seul, j'veux qu'on fasse qu'un. J't'offrirai le succès, les mannequins. S’il te plaît suis-moi, ne me laisse pas tout seul. JD suis-moi, ne me laisse pas tout seul. Et ce n’est pas du bluff, on est lié t'façon. Ce qui nous séparera c'est la mort, ce n’est pas une meuf.
      - T’crois ça hein ?
      - Non j'en suis certain. Je suis le seul à taffer comme un chien pendant les missions.
      - Et moi j'suis qu'un petit môme apeuré ?
      - J'm'en fous !
      -Quand je prendrai le dessus, ouais crois-moi, Johnny va crever...
      - Hein ?! Johnny va quoi ?
      -Johnny va dead. D. nique ta mère. Bah ouais, D va perdre.
      - Eh, je compte pas m'en aller, tu vas en baver, oublie pas que c'est grâce à moi qu'on est au sommet.
      - Ouais c'est grâce à toi, mais j'en peux plus, les crises et les cris…
      - Ferme ta gueule, reste là, on doit ramener l'espèce. Tu n’as pas compris ou quoi ? Avec moi, on a des putes, du buzz, du fric et des privilèges.
      - J’sais, mais ça d’vient relou. J'ai l'impression d'couler et que toutes nos journées sont suicidaires.
      - Arrête ton baratin ! Grâce à moi tu es un Crow à la mode. Avant ça, t'étais qu'un Sarrasin. C'est grâce à qui que t'as baisé *****, que tu t'es fait sucer par ***** ? Quand je suis pas là tu flippes.
      - Y'a pas qu'le fun, y'a pas qu'la baise, y'a pas qu'le buzz, y'a pas qu'la fraîche
      - JD arrête tes bêtises, viens dans mon monde, là je t'emmène !
      - J'veux pas venir.
      - Pourquoi ?
      - Parce qu'avec toi c'est le martyr. Et que tu me donnes envie de vomir.
      - Johnny ne me laisse pas tout seul…"

      Je frappe. Le miroir se fissure et des morceaux tombent dans le lavabo. Les articulations en sang, je retiens un juron au travers d'un tchiip. Quelques gouttes étoilent de rouge le lave-mains. Reportant mon attention sur la vitre, il a disparu me laissant seul avec mes remords et mes doutes…


      Inspiré par Guizmo – « Entre dans mon monde »