La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
138 histoires et 1066 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

[Event]Décadence - Amadeus - Groupe 2

Aller à la page : 1, 2  Suivant
  • Maître du jeu
    Maître du jeu
    (0)155+0$0125000000Maître de jeu

    id22.01.17 20:04
    (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

    Badges :
    avatar
    (0)155+0$0125000000Maître de jeu

      Decadence

      11 septembre, 17h02



      Le soleil est déjà redescendu de son zénith. C'est une belle journée, ensoleillée et presque chaude, et l’après midi touche à sa fin. Pourtant, l’activité de l’espace Amadeus ne décroît pas, bien au contraire. De nombreuses familles en vadrouille vont et viennent dans les allées, dans les musées, les cinémas, les cafés. Des enfants se livrent à des courses poursuites malgré les remontrances de leurs parents. Une journée bien banale en somme. Personne n’aurait pu imaginer ce qui allait se produire. Et pourtant cela se produisit bel et bien.

      Vous vaquiez simplement à vos occupations, personne n’avait rien demandé à personne. Le rugissement féroce de la bombe arrive à vos oreilles, et pourtant, plusieurs secondes s’écoulent avant que votre cerveau ne fasse réellement les connexions nécessaires pour comprendre ce qui vient de se produire. Vous avez senti la secousse, elle a remué vos entrailles quand la terre a tremblé. Le souffle suspendu, vous avez tendu l’oreille, espérant que la ville reprenne sa respiration normale, ou que le rire d’un enfant s’élève. Au milieu des cris et d’une épaisse poussière qui emplit alors l’air, le cœur battant, vous distinguez le bâtiment d’un grand cinéma, affaissé sur lui-même, fumant. Vous étiez trop loin pour avoir été blessé. Peut-être que vous n’auriez même pas du vous trouvez ici, aujourd’hui. Mais maintenant que vous êtes là, témoin de cette indicible folie, que ferez-vous ?



      ► Récap joueurs

      Yvan, tu marchais en direction du cinéma tu étais donc aux premières loges de ce spectacle macabre. Le souffle de l'explosion et la poussière qu'il a soulevé s'est déposée sur tes lunettes, et du coup présentemment tu n'y vois plus grand chose. Jessie se tient à côté de toi au moment de l'explosion. Vous vous tenez tous deux à quelques mètres des bureaux d'Inside.
      Jet de dé : Sang-froid pour éviter de paniquer.


      Jessie, tu te trouves à côté d'Yvan dans la rue lorsque retentit l'explosion. Vous vous tenez tous deux à quelques mètres des bureaux d'Inside.
      Jet de dé : Sang-froid pour éviter de paniquer.


      Valérie, tu es dans les locaux d'Inside au moment du grand boom.
      Jet de dé : Sang-froid pour éviter de paniquer.







    • Valerie Turner
      W.I.P.
      (7)65+081810303030452035none
      id22.01.17 22:59
      (7)Volonté : 65Messages : +0Réputation : 818$US : 10Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
      avatar
      (7)65+081810303030452035none
        PNJ a écrit:
        Valerie: Tu es fébrile, l'explosion était loin mais tu as peur qu'une autre se produise d'ici peu de temps. La panique qui t'entoure commence à t'influencer, tu n'as pas cédé mais à ce rythme cela ne saurait tarder.

        Valerie Turner - Décadence




        Valerie commençait à se demander sarcastiquement si elle avait été embauchée en tant que journaliste ou en tant qu’informaticienne. Le problème n’était pas qu’elle ne voulait pas apporter son aide dans le domaine informatique, il résidait dans la potentielle conséquence de ses actes. A part les clichés qu’elle s’était fait au Rocky Bar Boa, elle n’avait que dalle.

        Cela faisait donc plusieurs jours que cette question la torturait : « Devrais-je les publier ? » La journaliste pesait le pour et le contre. Ce qui est sûr, c’est qu’elle n’aurait pas besoin d’écrire plus de 350 mots pour faire un bel article et recevoir les félicitations de son chef ; les photos étaient là et il n’y avait que les jaloux qui allaient crier « Photoshop ». Cependant, en bas de l’article doit toujours figurer le nom du journaliste. Cette fois-ci, elle n’était plus sur internet avec son identité de hater introuvable. « Vu comment elle a déboîté le mec, elle pourrait me faire la même chose »

        Quand elle regardait par la fenêtre, l’inspiration ne lui venait pas non plus. Pourtant, elle continuait de le faire. Ces gratte-ciels sont très métaphoriques en soi et votre étage correspond à votre grade hiérarchique. Valerie se trouvait seulement au sixième étage et les gens lui faisaient parfois « coucou », depuis en bas lorsqu’elle prenait son café devant la vitre.

        Alors qu’elle regardait au loin les bras à semi croisé -sa main droite tenant son café noisette-, le cinéma en face d’elle explosa soudainement pour se voir remplacer par d’immenses volutes de fumée et de poussières. Valerie écrasa dans un sursaut son gobelet et le contenu éclaboussa de toute part.

        _Nom... de... nom !

        Alors que la panique et les cris envahissaient le building tout entier et l’espace Amadeus, Valerie eut le pressentiment que sa « chance » était enfin arrivée. Premier arrivé, premier servi. Elle se précipita à son bureau toute tâchée de café pour attraper son appareil photo. A quelques mètres d’elle se trouvait une fenêtre. La femme-araignée profita de la foule occupée par l’évènement pour se faufiler par la fenêtre…



        _____



        Technique(s) utilisée(s):
         
      • Yvan Collins
        Rebelle
        (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
        id23.01.17 11:34
        (4)Volonté : 92Messages : +0Réputation : 8764$US : 11Xp : 30Force : 30Résilience : 61Agilité : 50Réflexes : 15Spiritualité : 14Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
        avatar
        (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
          PNJ a écrit:
          2+ 2 de sang-froid ce qui donne 4. L'explosion, le flash lumineux, le souffle. Tout ceci t'as bien perturbé. Pire, la poussière sur tes lunettes te donnent l'impression d'être aveugle. Gros coup de stresse qui explose dans ta tête et qui passera quand tu comprendras qu'il suffit d'enlever les lunettes pour les nettoyer. Mais arriveras-tu à reprendre tes esprits ? Il va falloir bien souffler et serrer les fesses ainsi que les dents.


          Fear
          the
          Vampire
          Décadence - Amadeus - Groupe 2


          Sous son imper et son borsalino, Yvan était assis dans un taxi en direction de l'Espace Amadeus. Caché derrière ces verres teintés, son regard était posé sur le chauffeur qui, par politesse, avait entamé la conversation avec l'étrange homme qu'il conduisait. Échange chaleureux, le conducteur questionna entre autres sur les intérêts qu'avait poussé Yvan, à se rendre à l'Espace Amadeus. Sans le moindre complexe, l'homme lui répondit alors qu'il avait pour but d'y aller voir un film au cinéma s'y trouvant. Glissant quelques détail sur le film en question, Yvan poursuivit en expliquant qu'il s’agissait là du dernier blockbuster policier en date, étant alors sorti quelques jours plus tôt et dont-il avait de long mois attendu la sortie. Le sourire qu'affichait Yvan contrastait totalement avec son apparence plutôt étrange et qui aurait pu en effrayer plus d'un.

          Il ne fallut au chauffeur que quelques minutes pour enfin parvenir à destination. Déposant Yvan à bon port, ce dernier sorti une liasse de billets du porte-feuille lui-même sortit de sa poche de pantalon, puis tendit la dite liasse au conducteur tout souriant à la vue de l'argent. Remerciement mutuel et Yvan prit la direction du cinéma. Là-bas, il espérait bien y passer un agréable moment, pourtant cela fut tout autre.

          S'avançant tranquillement parmi un foule quelque peu clairsemée, le pseudo-vampire fixait le cinéma lui faisant face, avec un grand sourire. C'est alors que vint une explosion. Le cinéma sembla s'éparpillait en millier de morceaux sous l'impulsion des flammes. Une onde de choc vint frapper Yvans, faisant au passage virevolter son imper, suivit rapidement d'un panache épais de poussières qui obscurcit rapidement les alentours. D'un réflexe bien que tardif, il tenta de se protéger le visage avec ces bras, mais il n'y voyait déjà plus et respirer devenait très difficile. Des hurlements, des cris et des pleurs parcouraient le nuage de poussière. Yvan ne voyait plus, devenu aveugle selon lui pendant un temps, c'est en passant sa manche trop prêt de ces lunettes qu'il comprit que ces dernières étaient alors recouvertes de poussières. Perdu et cherchant une réponse à cette situation, l'homme vint à ce caché le nez et la bouche avec le creux du coude. Toussant affin de faire évacuer de ces poumons ce qui ne devrait pas y être, Yvan tenta d’avancer à l'aveugle dans ce nuage de poussière qui l'englobait toujours. Frottant de son autre manche ces verres de lunettes, cela était très difficile à nettoyé de par l’épaisse poussière sur les lunettes, sur la manche de son imper et dans l'air. Toussant affin de faire évacuer de ces poumons ce qui ne devrait pas y être, Yvan tenta d’avancer à l'aveugle dans ce nuage de poussière qui l'englobait toujours.





          Fiche Technique

          Technique(s) utilisée(s):
           
        • Valerie Turner
          W.I.P.
          (7)65+081810303030452035none
          id23.01.17 21:51
          (7)Volonté : 65Messages : +0Réputation : 818$US : 10Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
          avatar
          (7)65+081810303030452035none

            Valerie Turner - Décadence




            Personne ne semblait avoir vu Valerie s’enfuir par la fenêtre. Du moins, c’est ce qu’elle pensait et puis, de toute façon, les gens n’auraient même pas calculé son comportement si jamais à cause de la panique, mais aussi à cause de l’épais nuage de poussière et de cendres qui flottait dans l’air.

            De celui-ci, la journaliste essayait tant bien que mal de s’en protéger avec ses lunettes roses flashy. La descente contre le mur fut relativement difficile : cela ne faisait que six mois qu’elle s’entraînait après tout, et la situation la stressait quelque peu. Quand elle « dés-escaladait » ce mur, la journaliste donnait l’impression d’être une enfant qui descend les escaliers sur les fesses.

            Une fois en bas, la jeune femme remit son débardeur en place ainsi que la bandoulière de son appareil photo. Elle alluma son fidèle outil qui lui avait permis de photographier incognito –ou presque- la mutante adepte du freefight et commençait déjà à prendre des clichés du nuage. La reporter se précipitait ensuite aux abords du cinéma et prenait en photo les décombres. La police et les pompiers n’étaient pas encore sur les lieux. La nippo-américaine en profita pour twitter en respectant le nombre de caractère imposé et ajouta une photo des gravats.

            #EspaceAmadeus Cinéma réduit en cendre. Explosion. Terrorisme ? Inside sur les lieux.

            Toute fière, elle se remit à prendre des clichés devant ce qui fut le cinéma entre deux quintes de toux. Elle comptait bien être la première à rédiger un article sur l’évènement.




            _____

          • Yvan Collins
            Rebelle
            (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
            id24.01.17 13:45
            (4)Volonté : 92Messages : +0Réputation : 8764$US : 11Xp : 30Force : 30Résilience : 61Agilité : 50Réflexes : 15Spiritualité : 14Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
            avatar
            (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
              Fear
              the
              Vampire
              Décadence - Amadeus - Groupe 2


              Le lieu était apocalyptique. Entouré de cet épais nuage de poussière qui peinait à se disperser, les hurlements et les pleures perçaient le très court calme qui avait suivit l'explosion. Le cœur d'Yvans bondissait encore au creux de sa poitrine. Cherchant à s'extirper de sa situation quelque peu perdue, le pseudo-vampire avait dorénavant saisit le haut de son imper pour protéger ses voies respiratoires de l'amas de poussière ambiant. La traversé fut compliqué et surtout périlleuse étant donné l'affolement de certaines personnes encore mobile qu'il fallait à tout prix éviter. Courant tel des ahuries à travers le brouillard, ils ne se souciaient guère des autres, n'hésitant pas à bousculer pour sauver leur vie, leurs trajectoires étaient de dénuer de sens, de par la peine visibilité et la peur les parcourant.

              Yvan avançait, la vue brouillée par la poussière. Pour lui, il y en avait autant sur les verres de ces lunettes, que face à lui. Le nuage était encore opaque alors qu'à peine quelques minutes étaient déjà passées depuis l'explosion. Tel un mur, voir à travers y était quasiment impossible. Pas à pas, l'homme peiné réellement à avancer. C'est alors qu'il vint à trébucher sur quelque chose. Son pied heurta quelque chose de plutôt mou, le faisant ainsi chuter, simplement rattraper par ces bras qu'il réussit à placer face à lui. Ainsi au sol, à quatre pattes, Yvan tourna le regard pour constater, qu'il devait alors sa chute à un corps semblant sans vie. S'en approchant, à travers la poussière, il aperçut l’horreur d'un être défiguré, causé par l'impact d'un débris sans nul doute projeté par l'explosion. Cherchant à utiliser ces connaissances de médecine pour porter secours à la personne. Malheureusement, il comprit rapidement que plus rien ne pouvait aider cette être, qui était alors déjà morte. Bien qu'encore chaud, celle-ci était sans doute décédé suite au choc violant qu'elle avait subi. Yvan lui constatait avec horreur ces pulsions animales, cherchant à prendre le contrôle à la vue du sang s’échappant des plaies du cadavre.

              Se levant alors, il vint à s'éloigner le plus possible pour s'engouffrer de nouveau vers l'inconnue. Traversant encore le nuage de poussière, ce dernier semblait entamer alors, sa décroissance via l’appui du vent qui fit acte de présence.





              Fiche Technique

              Technique(s) utilisée(s):
               
            • Valerie Turner
              W.I.P.
              (7)65+081810303030452035none
              id24.01.17 17:31
              (7)Volonté : 65Messages : +0Réputation : 818$US : 10Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
              avatar
              (7)65+081810303030452035none

                Valerie Turner - Décadence




                Tout en remplissant la carte SD de son appareil photo de clichés, elle observait les gens courir dans tous les sens. Valerie était presque sur le point de se vanter et de se féliciter intérieurement de garder son calme, ou était-ce une manière de s’encourager à le garder ? La journaliste était persuadée que l’endroit le plus sûr dans l’instant présent était à côté des gravats. Pour cause, il n’y pouvait pas y avoir de seconde explosion à cet endroit selon elle, sinon les explosifs auraient évidemment déjà sauté avec les précédents.

                L’opportuniste qu’elle était réfléchissait à ce qu’elle allait bien pouvoir rédiger avec toutes ces photos. A présent, c’était les pompiers qu’elle photographiait. Ces derniers s’étaient assurés de son état de santé et lui avait proposé une couverture ainsi que conseillé de se mettre en retrait. La jeune femme avait refusé et observait à présent les hommes fouiller les décombres.

                Son téléphone vibra, il s’agissait de ses parents. Ils lui envoyaient un sms après plusieurs appels manqués pour savoir si elle était en sécurité. Elle décida de ne pas répondre, jugeant que l’option « je suis en sécurité » sur son profil facebook était suffisante, surtout pour eux. Avec difficulté, elle rerentra son téléphone dans sa poche et, au moment où elle leva les yeux de nouveau, elle aperçut un homme penché sur un cadavre. C’était la première victime qu’elle constata et dut se retenir de vomir. Peut-être ne supportait-elle pas le choc autant qu’elle le laisse voir ?

                L’homme portait des lunettes de soleil et un borsalino. Son imper lui donnait un look de détective mais c’est en médecin qu’il se comportait.

                _Un médecin !? S’exclama-t-elle à haute voix.

                L’homme repartait braver le nuage de fumée après avoir tenté vainement de la sauver.

                _Une interview

                Valerie remit le cache sur la lentille de son appareil photo, puis se mit à lui courir après : son instinct de journaliste lui signalait une bonne interview en perspective. brassant les bras pour dégager la fumée, elle espérait ne pas le perdre de vue.



                _____



                Yvan, lis ceci s'il-te-plaît:
                 
              • Maître du jeu
                Maître du jeu
                (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                id24.01.17 21:08
                (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                Badges :
                avatar
                (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                  Decadence

                  11 septembre, 17h06



                  La poussière couvre l'endroit, rendant la visibilité presque nulle. Seul les cris de panique et de douleurs résonnent autour de vous. Vous permettant également d'estimer des distances entre vous et les blessés. Pour ce qui est des cadavres: là c'est plus difficile. Parfois vous vous prenez les pieds dans quelque chose, vous regardez, ou non, pour constater ce qui a faillit vous faire tomber. Reste que personne ne semble surprit de voir les pompiers déjà sur place. L'explosion vient de ravager le cinéma, des flammes s'échappent du bâtiment. Quelques minutes se sont écoulés, trois tout au plus. Mais la foule semble déjà rassurée de voir les soldats du feu, plus réactifs que jamais. Ils tentent, docilement, d'éloigner les gens du sinistre mais n'oppose aucune résistance quand quelqu'un refuse de bouger... Qu'ont-ils fait au final? Baliser la zone, garer le camion citerne et discuter avec les victimes ou les gens paniqués.

                  Mais tout ceci semble arranger Valerie, qui trop concentrée dans son idée de faire un scoop, de vouloir bien faire, ne doit pas se poser la moindre question. Quoique, la vue de Yvan semble l'intrigué, elle décide maladroitement de le suivre. La fumée étant son alliée, elle se dissimule tant bien que mal, finit par trébucher et tombe à plat ventre, à quelques mètres de l'homme en imper qui semble... Étrange, une pulsion peut-être? La vision du sang aurait-elle été un choc pour lui ? Mais la journaliste ne remarque rien, sa chute ayant trop occupée son attention. Les cris résonnent toujours autour de vous. S'en suit un grincement sonore qui vous fait instinctivement lever la tête...



                  ► Récap joueurs

                  Yvan, toujours un peu stressé par l'explosion, mais c'est surtout la vue du sang qui à présent te tracasse. Une envie de te nourrir peut-être ? (Enfin tu semblais très bien parti tout seul pour ce dilemme donc je te laisse continuer comme ça). Reste que tu aperçois tant bien que mal, Valerie s'effondrer non loin de toi.



                  Valérie, tu t'es prise les pieds dans un cadavre, la chute te secoue un peu. Tu as une douleur au poignet: peut-être est-il foulé ? Tu n'en sais rien, mais tu souffre. De plus ton appareil t'a échappé des mains, il a atterri "par chance" sur le cadavre qui t'as fait tomber et n'a rien subit comme dommage.
                  PV: -10.

                  Suite au grincement sonore. Vous me lancer les deux un jet de dé (soit ici soit: www- Le Hasard se jouera ici. La compétence pour le dé est au choix entre: analyse, anticipation, instinct ou perception (je suis gentil vous avez du choix! ^^). Reste qu'il faudra attendre une réponse suite au dé pour poursuivre.

                  P.S: Si vos pouvoirs/techniques ne sont pas encore validés (ce qui veut dire votre FT, pas encore dans la section "Validées"), veuillez éviter de les utiliser pour l'instant. Les coûts et effets pourraient être amenés à changer ce qui obligerait à revoir toutes les consommations précédentes durant l'event. Merci !

                  P.S²: On fait au plus vite pour valider vos FT ♥ (Désolééééé).







                • Yvan Collins
                  Rebelle
                  (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                  id26.01.17 11:57
                  (4)Volonté : 92Messages : +0Réputation : 8764$US : 11Xp : 30Force : 30Résilience : 61Agilité : 50Réflexes : 15Spiritualité : 14Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
                  avatar
                  (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                    Fear
                    the
                    Vampire
                    Décadence - Amadeus - Groupe 2


                    Quelques minutes s'étaient déjà écoulées, Yvan lui, n'en avait pas vraiment conscience le pseudo-vampire était alors bien trop perdu dans ces pensées et dans le chaos qui l'entourait, pour avoir ainsi, pleinement conscience de l'écoulement du temps qui continuait malgré cette sensation profonde, que le monde s'était alors arrêté autour de lui. Toujours le souffle court, encombré par la poussière ambiant et l'esprit quelque peu perturbé, il vint à entendre l'arrivé distincte des sirènes caractéristique des soldats du feu. Yvan ne savait pas où il se situait réellement, sachant encore simplement qu'il devait être bien plus proche du cinéma qu'il ne l'était à son arrivé. Au son des cris et des voix s'élevant au sein du nuage, il comprit plutôt rapidement où se dirigeaient les pompiers autour de lui.

                    À travers la poussière, l'homme vint à entrapercevoir une ombre qui semblait vouloir le suivre, puis qui disparus soudainement dans ce qui s'apparentait un bruit de chute. Ne comprenant pas si cet événement était issu de son imagination ou de fait réel, Yvan ne chercha pas à s'en inquiéter plus que raison. Pourtant, quelque chose d'autre vint à attirer son attention, quelque chose de bien plus réel, quelque chose de bien plus dangereux.

                    Des craquements, puissants, effrayants et insufflant en Yvan un sentiment de danger. Ces bruits, sont ceux de la devanture du cinéma, défiguré et alors sur le point de céder suite à l'explosion. Le pseudo-vampire, emporté par son instinct, vint par réflexes à plonger en avant. Venant alors d'esquiver les débris qui s’apprêtaient à lui tomber dessus, il se retrouva ainsi à l'intérieur du cinéma totalement délabré, entouré de nouveau d'un épais nuage de poussière. Au sol, allongé sur quelques débris, Yvan attendait la fin de l’éboulement, autant qu'il n'attendait sa mort qu'il pensait proche. Patientant quelques secondes, il comprit que le danger était momentanément passé et décida de se relever. Posant les mains au sol, il vint alors à s’appuyait sur ce qui s’apparentait dés lors à un poster. À travers la poussière, il distingua sur l'affiche le visage familier d'une star, celle du personnage du film qu'il devait voir en ce jour. Pris, un léger rictus, il se disait alors que c'était selon lui ''Mal barré'' pour voir le dit film en question. Revenue sur ces pieds, la visibilité était toujours mauvaise et Yvan n'avait que peu d'idée pour poursuivre son chemin.





                    Fiche Technique

                    Technique(s) utilisée(s):
                     
                  • Valerie Turner
                    W.I.P.
                    (7)65+081810303030452035none
                    id27.01.17 13:04
                    (7)Volonté : 65Messages : +0Réputation : 818$US : 10Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
                    avatar
                    (7)65+081810303030452035none

                      Valerie Turner - Décadence




                      Après avoir aperçu le supposé médecin, Valerie s’était lancée à sa poursuite. Elle fut de courte durée puisque la journaliste se prit le pied dans quelque chose et trébucha. Un corps ! Elle n’y avait pas prêté attention avec tout ce nuage de poussière !

                      _Bon sang ! dit-elle en se tenant la bouche. Aïe ! Fait chier ! Reprit-elle de plus belle.

                      Son poignet était foulé ! Quelle sale journée… Est-ce que le destin l’empêchait d’accomplir sa profession de journaliste ? D’abord elle ne trouve rien à rédiger, ensuite la mort, ou l’explosion, qui la frôle à quelques bâtiments près… Valerie n’avait qu’une envie : rentrer chez elle.

                      _Merde, mon appareil !?

                      Des jurons commencèrent à retentir dans le brouhaha ambiant. Après quelques secondes à attendre que les différentes volutes de fumées circulent et à tourner frénétiquement la tête de droite à gauche, elle l’aperçut.

                      _Te voilà !

                      Il était tout simplement posé sur… un corps. L’objectif de ce dernier semblait intact et c’est sur l’appareil qu’elle se focalisa, essayant d’ignorer la femme sur laquelle il était posé. Il n’était qu’à une portée de bras. Pas de chance, il était à portée de bras certes, mais de celui où elle s’était foulé le poignet. Elle dut ramper quelque peu en sa direction pour l’attraper de sa seconde main.

                      Mais ce fut sans compter le grincement sonore qui l’interpella. Celui-ci lui rappelait les bruitages du film Titanic qu’elle avait vu récemment. Alerte, elle observa autour d’elle pour se rendre compte qu’elle se trouvait devant l’entrée du cinéma.

                      _F#ck !

                      La devanture du bâtiment se penchait de plus en plus dangereusement vers elle. Très vite, elle roula dans l’autre direction. L’enseigne du cinéma tomba alors à quelques centimètres d’elle soulevant encore plus de poussière. Valerie eut l’intelligence de retenir son souffle un instant, mais les vibrations l’ont bien secouée.
                      La jeune femme regardait à présent cette portion de bâtiment qui venait de s’effondrer à côté d’elle. Depuis celle-ci s’écoulait une flaque de sang, qui provenait sûrement de la femme. Adieu l’appareil photo…

                      _Le fils de pute qu’a provoqué l’explosion, vaut mieux pas que je le retrouve ! Il m’avait coûté un demi-salaire cet appareil !

                      La journaliste se mit à grogner et jurer de colère autant qu'elle pouvait.



                      _____

                    • Yvan Collins
                      Rebelle
                      (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                      id10.02.17 15:14
                      (4)Volonté : 92Messages : +0Réputation : 8764$US : 11Xp : 30Force : 30Résilience : 61Agilité : 50Réflexes : 15Spiritualité : 14Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
                      avatar
                      (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                        Fear
                        the
                        Vampire
                        Décadence - Amadeus - Groupe 2


                        Yvan était prit au piège. Bloqué par l'éboulement de la face du bâtiment, rester ici n'était pas la meilleur idée qu'il soit. Que pouvait-il faire ? Il n'en avait aucune idée pour le moment. La poussière virevolter toujours autour de lui, n'ayant que pour source de lumière les quelques petites brèches parcourant l'éboulement bloquant l'entré. Encore un peu sous le choc de la situation, le pseudo-vampire mit quelques seconde à comprendre qu'il n'était pas le seul vivant dans cette pièce sombre. Mise à part les cadavres, il y avait bien quelqu'un avec lui ici. Se retournant vers la personne, il distingua de par la voix et le semblant d’apparence qu'il pouvait apercevoir dans la pénombre, qu'il s’agissait là d'une femme. Celle-ci semblait très énervée de par le flot de mots, peut recommandable, qui sortant alors de sa bouche.

                        Prenant quelques secondes pour l'analyser, il vint à la questionner : ''Vous allez bien mademoiselle ?'' Dit-il en s'avançant vers elle. ''Nous ne devrions pas rester ici trop longtemps, il doit y avoir des sorties de secours dans le fond des salles.'' Poursuivit-il alors avant de se dirigeaient plus en profondeur du cinéma.

                        Avançant après avoir constatait que la jeune femme pouvant marcher d'elle-même, cela même si elle se tenait le poignet, chose qui n'est guère utilise pour marcher, Yvan lui prit la tête de la marche à travers de sombre couloir. Marchant avec une main longeant un mur, l'homme portait le regard toujours face à lui, car une idée lui vint assez rapidement, celle que ces yeux, bien que caché derrière ses lunettes, était toujours un peu luminescent. Marchant donc assez difficilement avec ses lunettes sur le nez, ce qui ne facilite par là travers, il ne voulait pas les enlever affin de ne pas divulguer son état à la jeune femme le suivant, cela même si le simple fait de se retourner le trahirait rapidement.

                        Ne sachant pas vraiment où il pouvait aller, il espérait grandement tomber rapidement sur une porte de secours affin de sortir au plus vite.






                        Fiche Technique

                        Technique(s) utilisée(s):
                         
                      • Valerie Turner
                        W.I.P.
                        (7)65+081810303030452035none
                        id10.02.17 17:21
                        (7)Volonté : 65Messages : +0Réputation : 818$US : 10Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
                        avatar
                        (7)65+081810303030452035none

                          Valerie Turner - Décadence




                          Valerie avait dû rouler à l’intérieur du cinéma pour ne pas se faire écraser par la devanture. Comme si l’article tombé à l’eau et son appareil photo écrabouillé ne suffisaient pas, son poignet semblait être foulé. Quelle journée de chien pour la journaliste.

                          Alors qu’elle jurait en américain et en japonais (c’était d’ailleurs presque les seules choses qu’elle savait dire en japonais : les jurons), l’homme qu’elle présumait être médecin l’abordait.

                          _Non, ça ne/

                          Une quinte de toux l’empêcha de continuer sa phrase. Le médecin en imperméable lui proposa de trouver une sortie pour s’enfuir du bâtiment avant que celui-ci ne s’écroule. Souvent, les cinémas en possèdent au fond de leurs salles et celles-ci débouchent dans des ruelles pour éviter que les gens ne reviennent se mêler et gêner ceux présents dans l’entrée. La nippo-américaine se releva alors difficilement pour suivre l’homme au chapeau.

                          _Vous avez pas chaud en plein mois de juillet avec ce chapeau ? Il porte chaud non ?

                          Mieux valait l’aborder en le faisant parler de lui-même : Valerie le savait, mais son tact n’était pas légendaire, loin de là. L’homme en tête de file semblait déterminé, le regard comme fixé sur le fond du cinéma. Dans une telle pénombre, la femme araignée ne l’aurait jamais suivi à cause de son allure inquiétante, mais elle n’avait pas le choix ici.

                          Après avoir regardé à l’intérieur de deux ou trois salles, la jeune femme se rendit compte que ces fameuses sorties  sur lesquelles les deux aventuriers de l’obscurité comptaient n’appartenaient pas à l’architecture du bâtiment.

                          _Je pense que nous devrions faire demi-tour, dans la seconde salle, venez !

                          La salle 7 : cette salle semblait pourtant être la plus délabrée. Pourquoi y retourner si ce n’est que pour attendre que le plafond ne s’écoule sur eux ?

                          _Regardez !

                          De sa main valide, Valerie montrait maladroitement le plafond. Un jour ! Il s’y trouvait un trou assez grand pour une personne.

                          _Attendez une petite minute.

                          En réalité, il a fallu une dizaine de minute à Valerie pour grimper au sommet de la salle. Fredonnant un air des Ramones, elle rampait. Ne pouvant pas utiliser sa main droite, elle dut souvent faire des pauses pour reprendre son souffle, mais ne s’arrêta pas de dandiner son bassin pour danser. Une fois en haut, elle s’assit en regardant autour d’elle. Le toit semblait stable.

                          _Attrapez !

                          La journaliste tendit le bras gauche vers son acolyte après l’avoir salué depuis son perchoir puis fit genre de gainer par à-coups son avant-bras. Depuis le dessous de son poignet, elle projeta un fil de soie qui fusa pour se coller au sol.

                          _Montez !



                          https://www.youtube.com/watch?v=i5P8lrgBtcU







                          >Récapitulatif et Techniques:
                           
                        • Maître du jeu
                          Maître du jeu
                          (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                          id11.02.17 18:03
                          (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                          Badges :
                          avatar
                          (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                            Decadence

                            11 septembre, 17h06



                            Après un bel effort pour se hisser jusqu'au toit, Valerie utilise donc sa capacité à tisser des toiles pour aider son compagnon de fortune à monter. Comment Yvan va réagir ? Elle l'ignore. En attendant, elle regarde les alentours: les pompiers sont là, ils ont éloignés les badauds de la scène mais n'ont pas encore déployé la lance à incendie alors qu'une partie du bâtiment brule suite à l'explosion. Pourquoi ? Certes, les flammes ne sont pas bien vivaces, mais il y a tout de même un risque d'incendie ou d'explosion s'il y a une éventuelle fuite de gaz.

                            De sa position, Valerie voit deux fourgons arrivés et des hommes armés en descendre. Vu l’accoutrement, ils semblent être des militaires, voir peut-être des mercenaires. Rapidement; les hommes s'approchent des pompiers pour discuter avec eux... La foule semble également s'intéresser à la scène et quelques personnes s'approchent. Là, l'un des hommes armés tire avec son fusil d'assaut dans le tas, tuant ou blessant gravement plusieurs civiles. Valerie ignore ce qu'il se passe, mais elle peut en supposé qu'un carnage risque de se produire.



                            ► Récap joueurs

                            Yvan, un petit jet d'athlétisme pour savoir si tu grimpe facilement et sans trop t'épuiser.



                            Valérie, tu peux tenter un jet de perception pour essayer d'entendre la discussion entre les militaires (?) et les pompiers (?) juste avant la fusillade. Tu as un bonus de +5 pour le jet via ton avantage Lire sur les lèvres. [Les (?) étant pour soulever le doute sur le fait que ce soient de vrais pompiers/militaires]

                            P.S: pensez à toujours ajouter le lien de vos FT s'il vous plait ! ♥

                            Bon Rp !! :wee:







                          • Yvan Collins
                            Rebelle
                            (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                            id15.02.17 11:59
                            (4)Volonté : 92Messages : +0Réputation : 8764$US : 11Xp : 30Force : 30Résilience : 61Agilité : 50Réflexes : 15Spiritualité : 14Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
                            avatar
                            (4)92+0876411303061501514Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                              Fear
                              the
                              Vampire
                              Décadence - Amadeus - Groupe 2



                              Parcourant les salles les unes après les autres, dans un pénombre oppressante, une lueur de salut vint à eux. Malheureusement, celle-ci était bien trop haute, du moins c'est ce que pensait Yvan avant de voir sa camarade de circonstance entamer une escalade d'un mur à main nue. Pire encore, il n'y avait pas la moindre prise et celle-ci grimpait comme si elle adhérait au mur. Parcourant pourtant difficilement la distance qui la séparait de la sortie, la jeune femme parvint à y arrivait après de longues minutes sous le regard médusé puis réjouis du pseudo-vampire. Yvan avait été surpris, mais sachant son état lui aussi hors norme et celui de nombreux autres à travers la ville, c'était devenue plutôt normale à ces yeux.

                              En tout cas, la jeune femme avait atteint le plafond et surtout l'ouverture. C'est alors, qu'elle vint à éjecter de son avant-bras ou de son poignet, Yvan n'avait pas clairement vu sur le moment, mais celle-ci vint à faire sortir d'elle-même un fil dont la texture était semblable à de la toile d’araignée. Corde pour atteindre la sortie le pseudo-vampire empoigna le fil quelque peu poisseux. Ainsi collant et plutôt désagréable à toucher, Yvan s'empêtrait un peu lorsqu’il agrippait et essayait de grimper. S'appuyant de ses pieds sur le mur pour grimper et forçant sur ses bras, la situation était plutôt énervante pour l'homme qui voyait ses doigts se coller sur la toile. Pourtant, il parvient à monter et à atteindre le sommet du cinéma.

                              S’essuyant les mains alors collantes sur ses cuisses, il vint par la suite à réajuster son imper, ses lunettes et son chapeau et remercia la jeune femme de son aide. Malheureusement, Yvan n'eut guère le temps d'adresser le moindre mot à sa partenaire, car le bruit caractéristique d'une salve d'armes à feu vint à retentir. Suivant le regard de la jeune femme, l'homme vit un attroupement d'homme armées faire feu sur des civils. Aspiré par un instinct héroïque et bestial à la fois, le pseudo-vampire vint à entamé une course et un bond qui n'avait rien d'humain. Sous l'impulsion de son saut, son chapeau vint à s'envoler, c'est alors qu'il vint à faire surgir de sa bouche des canines proéminentes. Ses intentions étaient claires, il s’apprêtait à attaquer les hommes armées et à défendre les civils en danger.








                              Fiche Technique

                              Technique(s) utilisée(s):
                               
                            • Valerie Turner
                              W.I.P.
                              (7)65+081810303030452035none
                              id15.02.17 14:47
                              (7)Volonté : 65Messages : +0Réputation : 818$US : 10Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
                              avatar
                              (7)65+081810303030452035none

                                Valerie Turner - Décadence





                                L’homme costumé réussit tant bien que mal à la rejoindre au sommet du bâtiment. Ce dernier semblait avoir eu des difficultés avec sa toile. Valerie trouvait ça aussi amusant qu’étrange, car elle n’avait personnellement aucune difficulté à l’utiliser et à la manipuler. Peut-être était-ce parce qu’il s’agissait de sa propre toile ? En effet, les araignées ne s’empêtrent pas dans leur propre toile… A moins que sa nature désormais arachnéenne ne l’empêche de se patouiller avec et dans de la toile ? Qui sait ?! Elle gardait cette interrogation curieuse amenant sûrement à une série de tests pour plus tard.

                                Lorsqu’Yvan grimpait, Valerie s’était mise à observer les militaires fraîchement arrivés. Elle était intriguée car ceux-ci semblaient adopter une attitude assez relâchée pour la situation. Fière et se bénissant de ses capacités à lire sur les lèvres, elle essaya de déchiffrer ce que l’homme qui semblait mener la file se mit à communiquer.

                                « Sa…Sa…Lait…mMhm… Tout…Reine… »

                                Valerie baissa la tête en direction d’Yvan. Elle ne le regardait pas, la jeune femme regardait dans le vide pour se concentrer.

                                _Mais oui ! Dit-elle à voix basse. Salem Turenne, le gouverneur pro-meta ! Ils viennent sûrement le mettre en lieu sûr.

                                Il était enfin au sommet et sa gestuel indiquait qu’il allait la remercier. Il n’avait pas l’air choqué de sa nature. « Est-ce que les méta-humains courent déjà autant les rues pour qu’il ne soit pas choqué ? » Valerie se rappelait l’éditeur de comics Marvel. Plus précisément, elle pensait à la série Spiderman, sur laquelle elle s’était informée depuis sa transformation. La jeune femme avait même commencé à adopter le signe de main symbolique de Peter Parker pour tisser de la toile. Elle n’en avait nullement besoin, puisqu’elle n’avait pas de déclencher à actionner pour tisser de la toile, mais cela la faisait kiffer, parfois.

                                Alors qu’Yvan allait pour lui adresser la parole, les militaires se mirent à tirer sur la foule ! La journaliste les avait presque oubliés, puisqu’elle en avait conclu qu’ils étaient venus chercher le maire pour le conduire en lieu sûr. Ni une ni deux, Yvan se mit à bondir en leur direction. Les yeux de la jeune femme surprise étaient écarquillés.

                                _Ce bond est surhumain ! Vous êtes un mutant vous aussi ?! Suupeer ! OUPS !

                                Quelque chose clochait, des militaires qui tirent sur des civils ? Lors d’un attentant ? A la recherche d’un gouverneur pro-méta-humain ?

                                _Monsieur ! Revenez ! Ils vont vous tuer ! Ils sont forcément contre cet homme !

                                Sans trop hurler, elle essayait de rappeler l’homme, au moins elle avait su rattraper son chapeau au vol…

                                _Il fonce tête baissée, putain, il va y rester!

                                Quelque chose lui disait intérieurement qu’elle devrait juste rentrer chez elle et se mettre devant Netflix, en espérant que les serveurs n’aient pas été de quelconque manière touchés par l’explosion, mais encore allait-il falloir descendre de là sans se faire buter. Et ce bâtiment, combien de temps allait-il encore tenir debout ?



                                Fiche Technique



                                Récapitulatif:
                                 


                              • Maître du jeu
                                Maître du jeu
                                (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                                id24.02.17 1:04
                                (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                                Badges :
                                avatar
                                (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                                  Maître du jeu a écrit:
                                  Decadence

                                  11 septembre, 17h06



                                  Yvan saute du bâtiment pour rejoindre la foule, prit d'une envie héroïque de vouloir sauver les gens. Pour l'atterrissage, on verra, après tout: pourquoi s’inquiéter pour ses choses là ?

                                  En bas, déjà cinq hommes s’engouffraient dans le bâtiment. Trois autres restant dehors, montant la garde, leurs armes levées pour tirer sur les curieux osant approcher. Sans oublier la dizaine de pompiers qui ne devaient pas en être véritablement. Yvan allait tomber à coté des trois hommes, non loin derrière eux. Valerie était encore en haut, surement allait-elle le suivre ? Ou le regarder faire ?



                                  ► Récap joueurs

                                  Yvan, un petit jet d'athlétisme pour ton atterrissage, puis tu peux attaquer (si tu le souhaite) l'un des soldats.



                                  Valérie, tu es libre d'agir à ta guise.

                                  Bon Rp !! :wee:







                                Aller à la page : 1, 2  Suivant