La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
29/07 : Recensement & Prépa V3 ─ www
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 140 membres inscrits
148 histoires et 1181 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

[Event]Décadence - Hôpital - Groupe 2

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
  • Maître du jeu
    Maître du jeu
    (0)165+0$0134000000Maître de jeu

    id22.01.17 20:05
    (0)Volonté : 165Messages : +0Réputation : $0$US : 134Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

    Badges :
    avatar
    (0)165+0$0134000000Maître de jeu

      Decadence

      11 septembre, 17h03



      Le soleil commençait à décliner pour laisser doucement la place à son éternelle amie nocturne. C'était une belle journée, ensoleillé et presque chaude. Une journée où les événements s'étaient enchaînés pour beaucoup. La vie à l'hôpital est souvent mouvementée, ne laissant que peu de place pour les distractions à son personnel. Une journée comme une autre, des nouveaux arrivants aux urgences, son lots de petits bobos comme ses cas plus graves. C'était l'heure de relâche pour le personnel : infirmiers ou docteurs avaient le temps de souffler un peu. Les patients étaient pris en charge, attendaient leur tour ou un transfert vers un autre service si cela semblait nécessaire... Personne n'aurait imaginer ce qui allait se produire, personne n'aurait songé qu'un tel endroit puisse être la cible de ce qui arriverait. Et pourtant cela se produisit bel et bien.

      L'explosion secoue les urgences. Lieu de passage avec un accès facilité pour l'arrivée des secours, en a fait la cible idéale. Des pans de murs se sont effondrés, le plafond n'est plus qu'un lointain souvenir, laissant à présent voir celui des étages supérieurs dans un état similaire. Mais avez-vous vraiment le temps de vous attardez sur les détails ? Vos oreilles sifflent encore suite au vacarme de l'explosion, la fumée et la poussière véhiculées dans l'air renforcent ce sentiment de chaos, d'anarchie, de panique générale. L'odeur de brûlé qui remonte à vos narines n'a rien non plus de rassurant. Les cris, les gémissements qui vous entourent vous font bel et bien comprendre l'horreur de la situation.

      Eveleen et Sigrùn, vous étiez toutes deux en salle de repos. Le moment ayant été propice pour souffler, vous vous détendiez un peu autour d'un café avec quelques collègues. Les murs ont alors tremblé. Le plafond s'est fissuré et le néon a faillit vous tomber dessus, n'étant plus que suspendu en l'air par le câble électrique. La porte quant à elle, fut soufflée par l'explosion, s'écrasant au milieu de la salle de repos. La panique et l'incompréhension s'emparent rapidement de vous. Votre professionnalisme ou votre altruisme vous aidera-t-il à surmonter ce choc ? Le hall d'entrée est ravagé, le plafond a cédé, la moitié de la pièce est enseveli sous les décombres, coupant l'accès direct au couloir menant aux box attribués aux patients. Des sièges ont volé ici et là dans le hall, le distributeur de boisson  quant à lui, a traversé la pièce en emportant des personnes sur son passage pour finalement terminer sa course contre la grande porte d'entrée. Rendant cette dernière inutilisable si on ne bouge pas la machine. Gisant sur le sol, avec un cadavre en guise de couverture : Will, qui reprend doucement ses esprits, entendant des gémissements, des plaintes ainsi que des cris autour de lui. D'autres ont survécus apparemment, mais pas sans mal. Qu'allez-vous faire ?



      ► Récap joueurs

      ► Eveleen : Secouée par l'explosion, sûrement stressée ou un peu paniquée. Mais surtout l'incompréhension de ce qui vient d'arriver. Actuellement dans la salle de repos qui ne communique qu'avec le hall d'entrée, le couloir vers les box étant encombré de gravas.
      HP inchangés
      Jet de dé : Sang-froid pour éviter de paniquer.


      ► Sigrùn : Secouée par l'explosion, sûrement stressée ou un peu paniquée. Mais surtout l'incompréhension de ce qui vient d'arriver. Actuellement dans la salle de repos qui ne communique qu'avec le hall d'entrée, le couloir vers les box étant encombré de gravas.
      HP inchangés
      Jet de dé : Sang-froid pour éviter de paniquer.


      ► Will: étendu dans le hall d'accueil. La chance a voulu qu'une inconnue te serve de bouclier humain pour prendre la déflagration à ta place. Celle-ci est morte, malheureusement pour elle... Tu as tout de même quelques douleurs, elle t'a tout de même percuté avec violence.
      -20 HP
      Jet de dé : Sang-froid pour éviter de paniquer.
      Dans l'ensemble vous vous en sortez bien. Mais vos oreilles, elles, ont dégusté du bruit. La poussière et fumée obstruent un peu la vision, l'odeur du sang quand à elle, n'a rien de rassurant.







    • Sigrún Andersen
      Bienfaiteur
      (5)162+01444056202538382525none
      id22.01.17 21:47
      (5)Volonté : 162Messages : +0Réputation : 14440$US : 56Xp : 20Force : 25Résilience : 38Agilité : 38Réflexes : 25Spiritualité : 25Astuce : noneBadges :
      avatar
      (5)162+01444056202538382525none
        PNJ a écrit:


        Sigrùn: 2+Sang-froid 4. Soit 6. Tu es terriblement troublée, tu vois tes collègues autour de toi mais tu ne sais quoi dire. Tes oreilles bourdonnent encore, tu as peur. Y-a-t-il un risque d'une autre explosion? Tu n'en sais rien, mais tu commences à sentir monter une crise d'angoisse.



        11 septembre 2016 - Event Décadence




        La journée avait été comme les autres : le service des urgences voyait sans cesse du monde arriver et repartir, méta-humains ou non. Aujourd’hui, Sigrún avait pensé à son frère, Akseli, alors qu’elle accueillait un frère et sa sœur à l’hôpital. La fille, l’aînée et majeur, avait emprunté la voiture de ses parents pour emmener son frère mineur aux urgences, car celui-ci s’était fait une entorse à la cheville. La grande sœur qu’elle était aussi ne pouvait s’empêcher de penser à son frère parce qu’elle aussi avait toujours essayé de s’occuper de lui, sauf que ce dernier semblait ne pas le voir.

        La fin de la journée approchait et Sigrún avait prévue d’aller chercher  les résultats d’analyse de Derek Anderson. En effet, elle avait soupçonné une mutation miraculeuse, qui, si elle s’avérait juste, pourrait d’une quelconque manière changer la face du monde : l’organisme de ce vétéran semblait plus qu’en pleine forme!
        Cela faisait un paquet de fois que les pauses de Sigrún et Eveleen coïncidaient et la chef de service commençait à l’apprécier particulièrement. Très souvent, elle se plaignait à elle de ses problèmes familiaux. Pas du travail, pas de sa propre santé, pas du temps libre qu’elle n’avait pas, mais bel et bien de sa mère malade et de son frère qu’elle jugeait irresponsable et ingrat.

        Alors qu’elle soufflait sur son café entre deux répliques, une détonation se fît entendre et la porte de la salle de repos se retrouva au centre de la pièce. Le mur sur lequel elle s’appuyait, lui, trembla d’un coup sec dans le même instant, ce qui eut pour conséquence qu’elle renversa son café vers l’avant, où se trouvait Eveleen. Ce sursaut permit à Sigrún d’éviter inconsciemment le néon qui se précipita soudainement en leur direction. Une vague de poussière pénétrait la pièce tandis que la chef du service se bouchait les oreilles et observait les fissures dans le mur.

        _NON !!! Attention !!! Mettez-vous sous la table !!! dit-elle d’un air paniquée et après avoir retrouvé l’équilibre.

        Son corps eut le réflexe d’activer son pouvoir : autour d’elle, la gravité venait de changer.


        _____






        Technique utilisée :
         
      • En ligne
        Eveleen Callahan
        Indécis
        (5)363+0220944202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
        id23.01.17 19:07
        (5)Volonté : 363Messages : +0Réputation : 2209$US : 44Xp : 20Force : 20Résilience : 35Agilité : 50Réflexes : 30Spiritualité : 18Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
        avatar
        (5)363+0220944202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
          PNJ a écrit:
          Une explosion ? Quelle explosion ? Non tu l'as bien sentie et tu as eu la trouille sur le moment. Surtout le néon au plafond, un peu plus et il te fracassait le crâne. Ou peut-être pas ? Reste que tu parviens rapidement à retrouver ton sang-froid, te tournant vers ta chef de service pour attendre ses instructions.





          11 septembre 2016 - 17h03
          SALLE DE REPOS



          C’était un jour comme les autres. Le troisième d’affilé cette semaine. Eve s’était levée avec la ferme intention de sortir se détendre ce soir, boire un coup, danser, draguer, et pas se réveiller chez elle. Quelque chose la contrariait, une chose sur laquelle elle avait bien peu d’emprise et qu’elle s’appliquait minutieusement à ignorer depuis quelques semaines. Ca lui pompait une énergie folle en plus de lui filer une migraine carabinée.

          Il est aux alentours de 17h quand elle pose enfin ses miches endolories sur une chaise, usée, de la salle de repos. Les mains autour de la tasse de thé bien chaude qu’elle s’apprête à avaler, elle papote avec sa collègue médecin. Ca fait plusieurs fois qu’elles se croisent ici et leurs bons rapports de travail prennent une tournure plus personnelle. Fidèle à sa vocation, elle l’écoute d’une oreille attentive lorsque cette dernière vient chercher conseils et réconfort auprès d’elle. Mais ce jour-là, leur conversation fut coupée court, et pas par une urgence impromptue. Enfin… pas ce genre d’urgence là.

          Elle ne comprend pas bien comment elle se retrouve avec du café bien chaud sur les jambes, ni pourquoi est-ce que le sol et les murs semblent avoir des convulsions. Nan, le seul truc qu’elle aperçoit c’est ce néon qui lui siffle tout près de l’oreille alors qu’elle étouffe un cri aussi surpris qu’effrayé. C’est à peine si elle entend Sig’ hurler de terreur de se planquer sous la table. Malgré tout, le simple fait de constater qu’elle est encore entière suffit à lui faire reprendre ses esprits.


          Ok. Là, ça craint. C’est vraiment le gros bordel.


          Le cœur battant, elle se tourne vers sa collègue, visiblement indemne elle aussi. D’autres dans la pièce ne semblent pas avoir eu cette chance. Elle jette un œil autour d’elle, et des cris lui parviennent. Ya vraiment une couille dans l’potage là, c’était comme ça qu’il imaginait finir sa journée, mais alors, pas du tout comme ça.


             

          Eh, c’est fini, le calme a l’air d’être rev’nu.


             

          Elle entreprit de se rapprocher et de saisir doucement l'épaule du médecin.


             

          Ça va toi ?


           



          ► Récapitulatif

          www.FicheTechnique
          Pv : 200/200
          Fatigue : 0/690
          Volonté : 9/9

          Aucune technique utilisée ni action particulière entreprise.




          .
      • Will Donegal
        Esprit Libre
        (6)71+03450435601830836none
        id23.01.17 20:18
        (6)Volonté : 71Messages : +0Réputation : 3450$US : 4Xp : 35Force : 60Résilience : 18Agilité : 30Réflexes : 8Spiritualité : 36Astuce : noneBadges :
        avatar
        (6)71+03450435601830836none

          PNJ a écrit:

          Will: Une explosion, un cadavre, un distributeur de boissons volant. Ouais c'pas mal les animations qu'on trouve de nos jours dans un hôpital. Mais... Ne serait-ce pas un peu trop ? Plus sérieusement: tu repousse la pauvre femme morte sur toi, tu constates des dégâts. A part le bourdonnement dans les oreilles qui pourrait t'agacer un peu, tu es plutôt calme. Le détective qui est en toi n'a pas le temps pour la panique. Bon, tu as quand même eu ton petit coup de frayeur quand tout a explosé hein ?


          Will devait se rendre à l'hôpital pour un simple contrôle de routine, deux semaines après avoir miraculeusement survécu à un roulé-boulé dans la cage d'escalier de son immeuble, entre le deuxième étage et le rez-de-chaussée. Laissant sa cigarette se finir dans le cendrier à l'entrée, Will s'engouffra dans le hall. Il n'y eut aucun signe annonciateur, aucun chat noir qui vous feule à la gueule, aucun corbeau qui vous perce de son globe noirâtre. Rien.

          Une puissante lueur apparut alors au cœur de l'établissement, pour y faire brûler la chair et craquer la pierre. Will ne se sentit pas propulser sur le côté, il marchait vers l'accueil, le goût de sa cigarette encore en bouche, avant de se retrouver sur le sol, étouffé, le goût du sang au fond de la gorge et les yeux piqués par la poussière. La détonation laissa place à un profond silence, court, pesant. Les cris et les pleurs qui suivirent furent bien audibles, malgré le sifflement strident empêchant l'esprit de Will de s'amarrer à un quelconque repère.

          Le quadragénaire se dégagea finalement du cadavre de l'inconnue le recouvrant. La vision encore trouble, il parcourut la pièce, ou ce qu'il en restait, du regard. Une large trainée de sang le guida jusqu'à un distributeur et des morceaux de corps empruntés aux personnes rencontrées durant sa brève envolée. Derrière la machine abattue, il reconnut les portes qu'il venait tout juste de passer. Prenant appui sur le côté du distributeur, il entreprit de le décaler pour permettre à ceux qui le pouvait encore de quitter l'enfer.

          Et tandis qu'il poussait sur le rebord de l'automate, il prenait conscience d'où il se trouvait, ainsi que de la situation. Une brèche venait de fendre la corne d'abondance... "la réserve des antidouleurs."


          ► Récapitulatif

          PV : 380/400
          Force : 35
          Jet de dé pour tenter de déplacer le distributeur et libérer les portes. Quelque soit le résultat du dé, Will partira à la recherche d'antidouleurs.



        • Lazarus
          Maître du jeu
          (0)1081+0$0383000000???
          id23.01.17 20:18
          (0)Volonté : 1081Messages : +0Réputation : $0$US : 383Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
          avatar
          (0)1081+0$0383000000???
            Le membre 'Will Donegal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


            'd20' : 13
          • Maître du jeu
            Maître du jeu
            (0)165+0$0134000000Maître de jeu

            id23.01.17 21:56
            (0)Volonté : 165Messages : +0Réputation : $0$US : 134Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

            Badges :
            avatar
            (0)165+0$0134000000Maître de jeu

              Décadence

              Les Urgences, Groupe 2



              La main amicale et réconfortante de Eveleen se pose doucement sur l'épaule de Sigrùn, cherchant à l'apaiser. La chef de service, encore fébrile, doit surement encore penser à se jeter sous la table: juste au cas où le plafond s'écroulerait pour de bon. Plusieurs collègues des deux femmes paniquent également. Une infirmière entre dans la salle en hurlant qu'il y a une foule de blessés! Elle s'immobilise, regarde ses collègues un à un: surprise de voir autant de monde puis rassurée que personne ici n'ait été blessé. Celle-ci avance vers la responsable Andersen.

              "Qu'est-ce qu'on fait ? On évacue les blessés ? On évite de se mettre en danger ? Est-ce que quelqu'un a déjà contacté les secours ? Je veux dire la police, l'armée ou je ne sais qui d'autre pour nous protéger !"

              L'infirmière, une femme approchant de la cinquantaine, semble un peu en état de choc mais elle garde un certain calme, comme si elle était parvenue à compartimenter ses émotions. Elle remarque la main de Eveleen sur l'épaule de la femme ailée, afin de l'aider à reprendre son calme, du moins c'est ce qu'elle en déduit rapidement. Elle pousse alors un soupire.

              "Si vous paniquez pour ça... Je n'ose imaginer ce que ça va être quand vous verrez le bordel qu'est devenu le service. Reprenez vous ! Les consignes en cas d'attentat ? Inspirez un bon coup !"

              L'infirmière réitère sa question: que doit faire le personnel ? Devant l'absence de réaction de Sigrùn, l'employée se décide à la gifler avec force. Espérant ainsi lui faire retrouver ses esprits. Cela agit comme une décharge électrique dans tout le corps de Sigrùn qui parvient ainsi à reprendre une certaine contenance.

              De ton coté Will, tu regarde la machine à boisson, couché à moitié sur un coté. Parvenir à la faire basculer, voir rouler pour qu'elle tombe et libère la porte semble être possible. Tu pose tes mains dessus, tu commences à pousser avec force en grognant. Les quelques douleurs que tu ressens t'aident à pousser, à vouloir le faire. Devant ton acharnement, un aide soignant encore un peu confus par l'explosion, décide de venir t'aider. A vous deux, vous faite basculer le distributeur qui libère finalement la porte. Justement, celle-ci s'effondre à son tour, soulevant pas mal de poussière.

              Direction le stock d'anti-douleur donc ? Tu regarde autour de toi: un coté du hall détruit. Pas le choix, tu vas devoir prendre l'autre coté: direction les quelques boxs de patients et la salle de repos du personnel. Si tu compte passer discrètement, cela risque d'être compliqué ou alors il va falloir embobiner quelques personnes.



              ► Récap joueurs

              Will: tu parviens avec de gros efforts à libérer la porte d'entrée. Tu peux déduire facilement que pour ta recherche, il ni a pour l'instant qu'un chemin s'offrant à toi et qu'il faut de nouveau traverser le hall accompagné de ses blessés et cadavres.
              Fatigue: -30

              Sigrùn: La gifle que t'a collé l'infirmière proche de la cinquantaine semble t'aider à retrouver tes esprits.

              Eveleen: Tu assiste à la scène: la gifle en plein visage de ta supérieur. Sinon rien de spécial, attends les ordres ou vis ta vie ?

              Qu'allez vous faire à présent ?



            • Sigrún Andersen
              Bienfaiteur
              (5)162+01444056202538382525none
              id24.01.17 17:08
              (5)Volonté : 162Messages : +0Réputation : 14440$US : 56Xp : 20Force : 25Résilience : 38Agilité : 38Réflexes : 25Spiritualité : 25Astuce : noneBadges :
              avatar
              (5)162+01444056202538382525none

                11 septembre 2016 - Event Décadence



                Eveleen a sa main posée sur l’épaule de Sigrún. Elle, c’est sur son propre visage qu’elle appuyait sa main. La tête encore lourde et les oreilles bourdonnantes sans cesse, elle essayait en vain de retrouver ses esprits.
                La chef de service entendait des cris d’effroi et des pleurs. Cependant, elle avait déjà arrêté d’exercer son pouvoir sur les murs alentours et sur sa camarade. Ces derniers allaient finalement tenir. Du moins, ils tenaient là.

                L’urgentiste s’aidait du mur pour tenir encore debout et cette position lui permet d’encaisser par la suite la gifle qu’elle reçut. Une infirmière, qui paraissait énervée mais pas affolée venait de lui en mettre une. La femme ailée ne savait pas si elle devait la remercier ou lui présenter une lettre de licenciement.
                Sigrún eut l’impression d’avoir oublié quelque chose. En effet, Eveleen s’inquiétait et l’infirmière attendait toujours. Elle se tourna vers sa collègue :

                _Je pense que ça va mieux, merci. Dit-elle d’un ton interrogatif.

                Elle ne prit pas la peine de lui demander comment elle allait, Eveleen semblait aller mieux qu’elle. Après l’avoir détaillé de bas en haut et s’être senti désolé par rapport au café qu’elle venait de lui renverser dessus, elle fixait l’infirmière, sourcils froncés :

                _Il faut faire trois groupes. Le premier se charge d’emmener tous ceux qui peuvent se déplacer dans les services qui n’ont pas été touchés, pour éviter que le bâtiment ne leur tombe dessus. Le second se charge de stabiliser l’état des blessés et les évacuent de même dans les autres services. Que tous ceux qui sont capable de tenir debout laissent leur chambre aux blessés graves. Le troisième se charge de camoufler les victimes aux yeux des autres et de dégager les entrées. Pas besoin d’appeler la police, je pense que l’explosion elle-même s’en est chargé…

                Elle entend le distributeur de boisson tomber et aperçoit encore une vague de poussière se soulever.

                _Et par pitié, que ceux qui n’ont rien sortent de l’hôpital!



                _____






                Technique utilisée :
                 
              • Will Donegal
                Esprit Libre
                (6)71+03450435601830836none
                id24.01.17 19:14
                (6)Volonté : 71Messages : +0Réputation : 3450$US : 4Xp : 35Force : 60Résilience : 18Agilité : 30Réflexes : 8Spiritualité : 36Astuce : noneBadges :
                avatar
                (6)71+03450435601830836none

                  Le vacarme du distributeur résonna dans le hall, certains des survivants y entendirent l'écho d'une seconde explosion et la panique les gagna. L'aide-soignant qui venait d'assister Will l'abandonna pour ramener à la réalité ces égarés. De son côté, le détective aida un miraculé à se relever et le "poussa" vers la sortie. Etait-ce vraiment par altruisme ? Ou simple leurre que s'empresseront de suivre les patients suffisamment valides ? La réponse clopina devant lui jusqu'à la sortie, un boiteux de moins, très vite rejoint par d'autres.

                  Passant par dessus les débris et les cadavres, Will longea le mur pour atteindre l'unique couloir accessible. Déterminé à récupérer sa denrée salutaire, il dépassa plusieurs médecins et autre personnel médical affairés sur les cas les plus critiques, avant qu'une jeune femme ne le remarque enfin et l'interpelle.

                  -" Monsieur." Aucune réponse. " Monsieur ! " Toujours rien. L'aide-soignante attrapa alors Will par le bras. " Monsieur..." Le regard de l'ancien flic suffit pour lui faire lâcher prise. ...vous... vous ne semblez pas blessé. Il est... préférable que vous sortiez de l'hôpital. " Son regard se fit plus insistant encore.
                  -" N'avez-vous pas des patients à sauver ? "

                  ► Récapitulatif

                  PV : 380 / 400
                  Fatigue : 0 / 250
                  Volonté : 5
                  Intimidation : 5
                  Le jet de dé sert à intimider l'aide-soignante.
                  Will n'est pas encore rendu à la salle de repos.



                • Lazarus
                  Maître du jeu
                  (0)1081+0$0383000000???
                  id24.01.17 19:14
                  (0)Volonté : 1081Messages : +0Réputation : $0$US : 383Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
                  avatar
                  (0)1081+0$0383000000???
                    Le membre 'Will Donegal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


                    'd20' : 4
                  • En ligne
                    Eveleen Callahan
                    Indécis
                    (5)363+0220944202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
                    id25.01.17 19:39
                    (5)Volonté : 363Messages : +0Réputation : 2209$US : 44Xp : 20Force : 20Résilience : 35Agilité : 50Réflexes : 30Spiritualité : 18Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
                    avatar
                    (5)363+0220944202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.




                      11 septembre 2016 - 17h06
                      SALLE DE REPOS



                      Eve ne s’était pas réellement attendue à calmer le médecin. Son geste avait plutôt vocation à lui rappeler à elle même qu’elle était bien vivante. Et ce contact humain était en quelque sorte rassurant.

                      Quoiqu’il en soit, alors qu’elle attendait que sa collègue reprenne ses esprits, elle évaluait déjà les possibilités qui s’offraient à elle. Évidemment, hors de question de foutre le camp alors que ses compétences médicales s’avéreraient forcément utiles à un moment ou un autre. Non elle pensait surtout à la manière dont elle pourrait faire plus. Son pouvoir trouvait là un potentiel longtemps attendu, comme une sorte de finalité. Elle avait préféré jusque là rester discrète sur ses capacités, mais il s’agissait ici d’un cas de force majeure.


                      Il faut faire trois groupes. Le premier se charge d’emmener tous ceux qui peuvent se déplacer dans les services qui n’ont pas été touchés, pour éviter que le bâtiment ne leur tombe dessus. Le second se charge de stabiliser l’état des blessés et les évacuent de même dans les autres services. Que tous ceux qui sont capable de tenir debout laissent leur chambre aux blessés graves. Le troisième se charge de camoufler les victimes aux yeux des autres et de dégager les entrées. Pas besoin d’appeler la police, je pense que l’explosion elle-même s’en est chargé…


                      Mhhh.. moi j’irai aider à stabiliser ceux qui ont besoin de premiers secours


                      Elle n’avait pas eu besoin d’y réfléchir bien longtemps. Elle comptait aussi aider à se dégager ceux qui seraient pris au piège dans les décombres - et ce grâce à ce putain de don qu'elle s'emmerdait à planquer depuis des mois. Alors que le reste du petit groupe s’organisait, elle s’engagea vers la sortie de la salle de repos d’un pas décidé - et peut-être un peu solennel. Elle fut surprise en tombant sur une tête qui ne lui était pas totalement inconnue, et j’oserai même dire, qui l’avait plutôt marquée.


                       

                      ... pas blessé. Il est... préférable que vous sortiez de l'hôpital.


                      N'avez-vous pas des patients à sauver ?


                       

                      Eh mais... j’vous connais vous !


                      Elle s'était presque exclamé, sans se soucier de la discussion qu'elle interrompait. Elle affichait une moue circonspecte, ne s’attendant pas à tomber sur le vieux détective à l'autre bout du couloir, ici… et surtout aujourd’hui, après un bordel pareil. C’était cocasse. Elle esquissa un sourire nerveux.





                      ► Récapitulatif

                      www.FicheTechnique
                      Pv : 200/200
                      Fatigue : 0/690
                      Volonté : 9/9

                      Aucune technique utilisée ni action particulière entreprise.




                      .
                    • Will Donegal
                      Esprit Libre
                      (6)71+03450435601830836none
                      id01.02.17 20:23
                      (6)Volonté : 71Messages : +0Réputation : 3450$US : 4Xp : 35Force : 60Résilience : 18Agilité : 30Réflexes : 8Spiritualité : 36Astuce : noneBadges :
                      avatar
                      (6)71+03450435601830836none

                        Un cri de douleur accapara finalement l'attention de l'aide-soignante, tandis que Will se rapprochait de l'infirmière l'ayant interpeler.

                        La jeune irlandaise.  

                        -" Mademoiselle Callahan, content de voir que ce chaos n'a pas eu raison de vous. " Pourtant, dehors, l'enfer brûlait jusqu'au ciel. Nul doute qu'il consumerait les ailes de plusieurs bienfaiteurs avant de s'estomper. Le quadra n'espérait pas grand chose de ce foutoir, alors que son esprit oscillait entre l'irrépressible envie de récupérer des antidouleurs et celle de comprendre ce qui s'était produit. Qui ? Pourquoi ? L'insatiable curiosité -presque malsaine vu les circonstances-, d'un solitaire ennuyé, le poussait toujours plus profondément dans cet hôpital devenu caveau.

                        -" C'pas impossible que tout ça soit une attaque. "(1) Lâcha-t-il alors qu'il dépassait Eve. "Et à moins que vous n'ayez les talents cachés d'une combattante hors pair, je n'serai pas de trop pour vous accompagner chercher des survivants." Will dégaina alors son arme, canon vers le bas, l'index sur la sécurité.

                        -" Je passe devant. " Il ne semblait pas lui laisser tellement le choix et voyait dans cette accompagnatrice un passe droit face au reste du personnel soignant.

                        ► Récapitulatif

                        (1) Je pars du principe que l'on ignore ce qui a produit l'explosion, et que rien n'indique qu'il s'agisse forcément d'une attaque.
                        PV : 380 / 400
                        Fatigue : 0 / 250
                        Volonté : 5
                        Investigation : 7
                        Le jet de dé est à coupler avec sa compétence d'investigation, pour essayer de trouver un indice sur l'origine de cette explosion, tandis qu'il parcourt les couloirs.




                      • Lazarus
                        Maître du jeu
                        (0)1081+0$0383000000???
                        id01.02.17 20:23
                        (0)Volonté : 1081Messages : +0Réputation : $0$US : 383Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
                        avatar
                        (0)1081+0$0383000000???
                          Le membre 'Will Donegal' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


                          'd20' : 5
                        • En ligne
                          Eveleen Callahan
                          Indécis
                          (5)363+0220944202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
                          id02.02.17 19:05
                          (5)Volonté : 363Messages : +0Réputation : 2209$US : 44Xp : 20Force : 20Résilience : 35Agilité : 50Réflexes : 30Spiritualité : 18Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
                          avatar
                          (5)363+0220944202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.




                            11 septembre 2016 - 17h06
                            DANS LE COULOIR


                            Alors il se rappelait d'elle.


                            Et moi contente de vous trouver en meilleur état que la dernière fois. Paradoxalement d'ailleurs..


                            Alors qu’il évoquait la possibilité d’une attaque, la jeune femme réalisa qu’elle n’avait pas pris le temps de réfléchir aux causes de ce bazar. Une attaque vraiment ? Après tout… Vu l’ampleur des dégâts, il lui semblait peu probable qu’un patient sous oxygène ait simplement décidé de s’en griller une dans sa chambre, effectivement… Des terroristes ? Une bombe ? Des kamikazes ? Un méta ?... Elle afficha une moue sceptique alors qu’il dévoilait une arme, tout en prenant les devants. Elle n’eut pas vraiment le temps de répliquer. A part d'elle, elle pensa qu’elle pourrait néanmoins le surprendre un peu.



                            Euh ouais ok, si vous voulez.



                            Il l'avait déjà dépassée. Ne sachant pas ce qui les attendait plus profondément dans le bâtiment, une paire de bras supplémentaire pour aider avec les blessés ne serait pas de trop de toute façon, c'était certain. Et si les personnes responsables de ce chaos se baladaient encore dans le coin, son flingue ferait un bon parti malgré tout. Elle s’engagea à la suite du vieux détective. Alors qu'il semblait observer leur environnement, elle tendit l’oreille tout en ouvrant grand les yeux à la recherche de signes de vie nécessitant une aide direct. Et ce, malgré le brouhaha au dehors des murs de l'hôpital et ses tympans encore un peu assourdis par la forte déflagration.






                            ► Récapitulatif

                            www.Fiche-technique
                            Pv : 200/200
                            Fatigue : 0/690
                            Volonté : 9/9

                            Jet de dé + Concentration (4) : Dans l’immédiat, ce qui l’intéresse ce sont les blessés potentiels à sortir des décombres environnants. Entend-elle ou voit-elle quelque chose de particulier ?

                            Et voilà. Moi aussi je voulais lancer un dé. Deux à résoudre pour le prix d'un ♥




                            .
                          • Lazarus
                            Maître du jeu
                            (0)1081+0$0383000000???
                            id02.02.17 19:05
                            (0)Volonté : 1081Messages : +0Réputation : $0$US : 383Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
                            avatar
                            (0)1081+0$0383000000???
                              Le membre 'Eveleen Callahan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


                              'd20' : 17
                            • Maître du jeu
                              Maître du jeu
                              (0)165+0$0134000000Maître de jeu

                              id02.02.17 20:08
                              (0)Volonté : 165Messages : +0Réputation : $0$US : 134Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                              Badges :
                              avatar
                              (0)165+0$0134000000Maître de jeu

                                Décadence

                                Les Urgences, Groupe 2



                                C'est donc en suivant les ordres du docteur Andersen que le personnel commença à se former en trois groupes pour effectuer les tâches qu'elle leur avait donné. Il fallait rapidement déterminé quel service n'avait pas été touché, ou le moins possible pour y transférer les blessés. D'autres commençaient déjà à récupérer des draps pour aller cacher les morts de la vue des autres. Il y avait beaucoup à faire et le docteur Andersen semblait avoir mit tout le monde d'accord sur la marche à suivre. C'est alors qu'une pensée traversa l'esprit de Sigrùn: est-ce que sa mère allait bien ? Être ici, après avoir vécu une explosion, il semble normal de s’inquiéter pour les gens qu'on aime, surtout quand on ignore si d'autres endroits ont également été prit pour cible. Passer un coup de fil discrètement, ou obtenir des informations, d'une manière ou d'une autre pour s'assurer que sa mère allait bien. Cela virait presque à l'obsession. Il en sera plus difficile de ce concentrer sur l'urgence des blessés tant qu'elle n'aura pas été rassuré sur ce point.

                                C'est avec un certain soulagement que l'aide soignante entendit sa collègue parler au détective. Elle en profita même pour aller s'occuper d'autres blessés. Pas qu'elle avait peur de Will, mais il lui avait parlé sèchement et rappelé qu'elle avait mieux à faire. Reste que l'infirmière et le détective eurent ainsi droit à des retrouvailles presque touchantes. Will commençait déjà à avancer avec son arme à la main alors que Eve acceptait donc qu'il reste pour s'occuper d'une éventuelle menace. Et il était clair que Will allait bien et qu'il était armé, ce qui pourrait s'avérer utile. Comment le docteur Andersen prendrait le fait qu'un homme en parfaite santé ne sorte pas du bâtiment, qui plus est armé ? Seul l'avenir nous le dira.

                                En constatant des dégâts, l'état chaotique des urgences: Will en déduisait que la bombe avait été posé non loin d'ici. Que seul cette partie du bâtiment avait été détruite. Plusieurs endroits étaient totalement détruit: le hall d'entrée, le couloir et l'ascenseur menant aux autres services. Montrant qu'il y avait eut plusieurs charges d'explosifs visant bien à couper cet endroit du reste. Pourquoi ? Pour mettre à mal l'un des endroits les plus importants ? Pour paralyser l'hôpital ? Ou simplement pour marquer, ou plutôt choquer, les esprits ? A en juger par les dégâts, les marques de brulures sur les murs: Will parvient à estimer, non avec certitude, par des explosifs militaire. En tout cas pas par une vulgaire bombe artisanale. De son coté, Eve observait autour d'elle, cherchant à voir s'il y avait une urgence.

                                Rapidement, vous voyez des employés passer proches de vous. De ce que vous entendez: le service d'oncologie, maternité et de soins intensifs n'ont pas subit de sérieux dégâts. Les blessés vont donc être envoyés vers la maternité dans un premier temps. Plusieurs employés parlent d'aller s'occuper des morts, de rassembler les corps pour éloigner les blessés et éviter la panique.

                                C'est alors qu'un morceau du plafond fissuré commence à osciller doucement. Suivit de plusieurs craquements. Will avance et s'apprête à passer dessous alors qu'il va s'écrouler... Eve se situe quelques pas derrière lui, regardant à l'opposé: elle vient en effet de remarquer un enfant, coincé sous les décombres. Un énorme bout de mur appuie sur son torse, lui coupant la respiration et l'interdisant de hurler. Poussant ainsi des cris de douleur et de panique muet. Le petit a vu que l'infirmière l'a remarqué et il tend sa main pleine d'espoir vers elle, ses yeux larmoyants et implorant qu'on lui porte secours. Vu sa pâleur et ses gestes lents, il est évident qu'il ne tiendra plus très longtemps comme ça et qu'il va mourir d'asphyxie.



                                ► Récap joueurs

                                Will: Ta concentration sur l'explication de l'explosion, de ses dégâts et l'intention des terroristes t'occupent trop l'esprit pour remarquer quoique ce soit. Tu peux cependant lancer un dé de réflexe pour tenter d'esquiver (c'est un jet à gros malus auquel tu ajouteras Réflexes/10 donc +3 dans ton cas).

                                Sigrùn: Une envie presque irrépressible d'appeler ta mère ou quiconque pouvant te dire qu'elle va bien. Toute autre action reste possible, mais en cas de lancé de dé, tu auras un malus suite à un manque de concentration.

                                Eveleen: Tout d'abord, si tu veux aider Will: tu devras lancer un jet de perception pour savoir si tu remarques ou non le plafond qui craque et qui va s'effondrer sur Will. N'ayant pas de perception, ça sera donc un D20 sans bonus. (Je te conseille de le lancer ici. Si jamais le dé est mauvais, tu seras juste trop occupée et concentrée sur le garçon qui suffoque, coincé sous les décombres.
                                Une fois ça fait, si le jet joue en ta faveur pour voir ce qu'il se passe. Tu pourras faire un jet de réflexe pour éviter ou sauver Will avant de se faire écraser. (c'est un jet à gros malus comme pour Will auquel tu ajouteras Réflexes/10 donc +5 dans ton cas)

                                A vous de jouer ! :wee:



                              • Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant