La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
29/07 : Recensement & Prépa V3 ─ www
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 140 membres inscrits
148 histoires et 1181 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

[Event]Décadence - Hôpital - Groupe 2

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
  • Sigrún Andersen
    Bienfaiteur
    (5)162+01444056202538382525none
    id15.02.17 14:23
    (5)Volonté : 162Messages : +0Réputation : 14440$US : 56Xp : 20Force : 25Résilience : 38Agilité : 38Réflexes : 25Spiritualité : 25Astuce : noneBadges :
    avatar
    (5)162+01444056202538382525none

      11 septembre 2016 - Event Décadence



      Alors qu’elle arrivait dans le hall de l’hôpital, Sigrún remarqua aussitôt Eveleen agenouillée au sol. Cette dernière se tenait devant un corps inerte. La chef des urgences avait aussitôt compris de quoi il en retournait. Devant elle se trouvaient de nombreux cadavres et il lui fut difficile de vomir. De plus, un homme assez énervé vint lui pointer son arme à feu sur le visage en guise de réponse à sa question.

      _Maiiiiiis vous êtes dingues ! SECURITE !!!

      Le réflexe. Ce vieux réflexe qui vous fait appeler les agents de sécurité lorsqu’un mari -ou même parfois une femme- ne supporte pas la mort de son compagnon et vient à être violent, ou juste trop curieux lorsqu’on emmène sa moitié au bloc opératoire ou ailleurs. Encore une fois, le cœur de Sigrún se mit à battre la chamade. Il lui fallut encore quelques instants après l’intervention d’Eveleen pour que son organisme essaie de retrouver un semblant de sérénité. Elle en avait pour sûr l’apparence, mais ici, c’était bel et bien sa collègue qui semblait être l’ange gardien. Heureusement d’ailleurs que la jeune femme était là, car aucun agent de sécurité n’était intervenu entre-temps.

      Eveleen faisait le topo à sa chef pendant que celle-ci fusillait du regard l’inspecteur, et ce de travers en plus. Un de leur collègue aurait été assassiné d’après ses dires. En effet, malgré l’état dans lequel il se trouvait, elle put reconnaître l’infirmier Williamson. La médecin le connaissait juste de nom, en tant que supérieur hiérarchique, elle avait lu son dossier, quoi. Sigrún remarqua qu’Eveleen ne pouvait s’empêcher de regarder vers le plafond, dans un trou béant de celui-ci. Elle regarda elle aussi, confuse, mais ne vit rien d’intéressant, peut-être que le trou intriguait simplement sa collègue ?

      Un bruit assourdissant se fit ressentir et attira son attention. Un flash de lumière apparut également et le tout galvanisait la foule. Pourtant, le ciel était aussi bleu que jamais et la météo n’avait annoncé aucun orage. Eveleen, quant à elle, s’était mise en quête de témoin oculaire –comme l’on dirait dans le milieu de la police- et Sigrún en profita alors pour laisser l’inspecteur de côté et se diriger vers la sortie.

      « Une bouffée d’air frais… Enfin ! »

      Au centre de la foule se trouvait une femme qui ne devait pas dépasser la trentaine. Elle paraissait jeune mais pourtant expérimentée. La femme tatouée au visage se tenait droite et semblait l’être tout autant. Aux yeux de Sigrún, elle ne présentait aucun danger.

      _Vous… Vous êtes une méta-humaine, vous aussi ? Je suis le Dr Andersen et nous aurions bien besoin d’aide ici ! Eveleen ?!

      La médecin tendit la main à la jeune femme et attendait une poignée de main, comme le veulent les convenances. En même temps, et peut-être paradoxalement à son attitude, elle appelait Eveleen. La chef était dépassée et se reposait sur sa collègue, qui avait mieux su garder son sang-froid.



      Fiche Technique


    • Fareeha Amari
      Croisé
      (12)303+599809501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.
      id21.02.17 2:28
      (12)Volonté : 303Messages : +5Réputation : 9980$US : 9Xp : 50Force : 10Résilience : 10Agilité : 50Réflexes : 40Spiritualité : 10Astuce : FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.Badges :
      avatar
      (12)303+599809501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.











        A true hero is never late

        But she's not a hero yet


        11 septembre 2016 - 17h13
        DEVANT L'HOPITAL


        Maître du Jeu a écrit:
        Tu remarque la femme en pleure au milieu de la place, elle semble pas mourante, mais pas bien enfin inquiète. Sinon tu repère rapidement un vieil homme qui lui ne va pas bien du tout: il grimace, se tient le torse et semble sur le point de tomber.

        Tandis qu'elle regardait autour d'elle, cherchant quelqu'un qui pourrait bénéficier de son aide, Fareeha fut interpellée par quelque chose qu'elle ne pensait pas possible. Savoir que des personnes avaient des pouvoirs était une chose, voir des déformations physiques en était une autre. La jeune femme qui se présenta à elle avait une paire d'ailes dans le dos ! Absorbée une seconde par cette vision, elle remarqua tout de même deux personnes sur place qui pourraient avoir besoin d'elle. Serrant la main du Dr. Andersen presque sans vraiment l'écouter, elle nota cependant un détail.


        Vous êtes médecin ! Alors...



        Le corps de Fareeha se transforma alors en une sorte de boule de foudre qui s'éloigna rapidement de sa position pour aller se placer devant le vieil homme qui semblait en difficulté et en proie à une douleur thoracique. Posant ses mains sur ses épaules, l'égyptienne sourit amicalement en le regardant dans les yeux. Puis, l'attrapant dans ses bras, elle fit aussitôt le chemin inverse, apportant donc l'homme âgé devant le docteur.


        Pouvez-vous vous occuper de ce monsieur s'il vous plait ?



        Soutenant du mieux qu'elle pouvait la personne âgée jusqu'à ce que le Dr Andersen ou bien son staff la prenne en charge, Fareeha n'oublia pas pour autant la seconde personne qu'elle avait aperçu un instant plus tôt. Se tournant donc dès qu'elle eut les mains libres, elle se dirigea rapidement vers une dame semblant d'âge plutôt moyen. A première vue, elle ne semblait pas directement blessée par les dégâts de l'explosion, tout du moins pas grièvement. Mais son expression n'était pas celle d'une personne en état de choc, mais plutôt d'une personne rongée par l'inquiétude.


        Madame, est-ce que tout va bien ? Je peux vous aider ?






        ► Récapitulatif

        PV : 300

        Fatigue : 120



        • Utilisation de Ball Lightning sur 2 actions de distance (aller-retour) => +50 Fatigue






      • Will Donegal
        Esprit Libre
        (6)71+03450435601830836none
        id28.02.17 18:35
        (6)Volonté : 71Messages : +0Réputation : 3450$US : 4Xp : 35Force : 60Résilience : 18Agilité : 30Réflexes : 8Spiritualité : 36Astuce : noneBadges :
        avatar
        (6)71+03450435601830836none

          - " 'Font chier... " Le grief siffla entre les dents du quadra, vraisemblablement agacé par la latence des événements. Seul, il n'aurait pas perdu les deux inconnus, il se serait déjà introduit dans la morgue et aurait surement relevé suffisamment d'indices pour en conclure une première hypothèse. Mais là, avec elles, Will ne ressentait plus qu'un profond vide, creusé par l'inaction.

          Lueur d'espoir, lorsque finalement, de l'apathie générale émergea une ouverture. Une libération bienvenue se traduisant par la sortie de la médecin et la distraction de la jeune infirmière envers un quidam sous le choc. L'une voulait du repos, l'autre des réponses. L'ancien inspecteur ne leur en tint aucunement rigueur et dans un sens, les en remercia presque. Ses entraves se voyaient dissipées dans le flux des quêtes personnelles ; lui-même plongeant dans la sienne alors qu'il bifurqua au bout du couloir et emprunta les escaliers, direction la morgue.

          Enfin seul, arme au poing, l'enquête débuta.

          ► Récapitulatif

          Il descend les escaliers direction la morgue.

          PV : 330 / 400
          Fatigue : 0 / 250
          Volonté : 3
          Malus au jet de réflexion : -2 (4ème tour / 5) - non impacté sur ce tour.


        • Sigrún Andersen
          Bienfaiteur
          (5)162+01444056202538382525none
          id02.03.17 15:10
          (5)Volonté : 162Messages : +0Réputation : 14440$US : 56Xp : 20Force : 25Résilience : 38Agilité : 38Réflexes : 25Spiritualité : 25Astuce : noneBadges :
          avatar
          (5)162+01444056202538382525none

            11 septembre 2016 - Event Décadence



            La jeune militaire qui inspirait droiture et confiance à Sigrún empoigna la main chaleureuse du docteur tout en détaillant les alentours. Cette attitude en aurait froissé plus d’un, mais la femme ailée l’admira, car elle semblait en cet action plus héroïque qu’elle-même en cet instant. Fareeha cherchait à secourir les gens et c’est à une vitesse éclair qu’elle se précipita auprès d’un vieil homme pour le ramener tout aussi vite devant Sigrún. La médecin était stupéfaite de voir que cette femme était capable de se transformer en une sorte d’arc électrique, et ce sans blesser les personnes aux alentours ; elle se souvenait bien de ses cours de physique chimie où elle avait dû créer ces fameux arcs et leur comportement : à savoir essayer d’électrocuter tout ce qui était conducteur dans leur alentour.

            La femme électrique, que tout amateur de sobriquet aurait bien aimé surnommer « Electra » demanda l’aide de la chef des urgences avant de partir de nouveau pour réconforter une vieille dame. Plusieurs urgentistes, infirmiers et aide-soignants regardèrent la scène, intriguée par la latina. Sigrún en profita pour croiser leur regard et d’un signe de main les appelait à venir ici. Elle leur ordonna de s’occuper du vieil homme, puis, une fois la personne entre leurs mains expertes en qui elle avait totalement confiance, elle alla chercher une tierce personne appartenant au personnel ; il s’agissait de Lara Peterson. Toutes deux se dirigèrent vers Fareeha, sur l’épaule de laquelle Sigrún vint poser sa main.

            _Mademoiselle, vous m’avez l’air à l’aise avec votre pouvoir et sûre de vous… Le but ne serait pas d’en abuser, mais j’aurais bien besoin de vous ici-bas. Un homme qui vient de me menacer avec son revolver se dirige dans un accès réservé au personnel… Ne vous inquiétez pas, mon personne se charge des personnes ici, la situation est déjà bien stabilisée, rassurez-vous.


            Dans les yeux de Sigrún, on pouvait lire la peur. Elle avait toujours peur de cet homme, même si elle était difficilement parvenue à garder son calme. La jeune femme avait honte de demander une telle chose, « Pourriez-vous m’accompagner dans le noir s’il vous plaît ? », mais en même temps, elle savait que quelque chose de louche se profilait, et il était également son devoir de découvrir ce qu’il se tramait.

            _Eveleen, pourrais-tu nous accompagner aussi s’il te plaît ?

            Sigrún regardait sa collègue avec un air insistant.



            Fiche Technique


          • Eveleen Callahan
            Indécis
            (5)365+0220945202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
            id02.03.17 20:26
            (5)Volonté : 365Messages : +0Réputation : 2209$US : 45Xp : 20Force : 20Résilience : 35Agilité : 50Réflexes : 30Spiritualité : 18Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
            avatar
            (5)365+0220945202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.




              11 septembre - 17h18
              A l'extérieur de l'hôpital



              Alors qu’elle attendait des réponses qui ne viendraient vraisemblablement pas, Eve entendit Sigrùn l’appeler. Elle scruta les alentours à la recherche d’un collègue de confiance, et aperçut dans le même temps le vieux détective s'engouffrer dans un couloir, du coin de l’oeil. Elle haussa les épaules : il fallait prioriser. Elle aperçut un aide-soignant avec qui elle tournait souvent et que donc qu’elle connaissait bien, et l’interpella pour qu’il garde un oeil sur la petite fille jusqu’à l’arrivée de la police.

              A la deuxième interpellation de sa collègue, elle remercia le jeune homme puis se redressa pour sortir du bâtiment. Le médecin discutait avec une jeune femme dont Eve ne distinguait que le dos. Quelques enjambés plus tard elle était dehors : L’air frais de l’extérieur lui fit prendre toute la mesure de ce qui s’était passé, du théâtre sordide dans lequel elles se tenaient. Malgré tout, elle renforça son sang-froid en inspirant avec détermination. Elle sourit à ses camarades.


              Je suis là Sigrùn, et... Personne n’a su m’expliquer ce qui a pu se passer dans le hall - après l’explosion. Salut Lara, contente de voir que tu n’as rien.


              Elle marqua une pause.


              Et qui.. êtes-vous au juste ?


              Eve n’avait pas eu l’occasion de voir la démonstration de force de l’inconnue et la mésaventure avec les deux étranges infirmiers couplée à l’ambiance très anxiogène du hall la rendait… un peu paranoïaque, vis-à-vis des inconnus. Elle la dévisageait avec attention, le visage empreint de scepticisme et quelque peu inquiet.








              .
          • Maître du jeu
            Maître du jeu
            (0)165+0$0134000000Maître de jeu

            id09.03.17 21:11
            (0)Volonté : 165Messages : +0Réputation : $0$US : 134Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

            Badges :
            avatar
            (0)165+0$0134000000Maître de jeu

              Décadence

              Les Urgences, Groupe 2



              A peine que le docteur Andersen avait refilé le vieil homme à ses collègues que celui-ci fit un arrêt respiratoire, obligeant le personnel autour de lui à s'activer. La panique... Les gens regardaient la scène, comprenant que les infirmiers, aides soignants ainsi que docteurs, étaient bel et bien débordés... En même temps, comment ne pas l'être en ayant essuyé un attentat ?

              Fareeha s'arrêta devant la femme en pleure et lui parla doucement pour lui apporter son aide. La femme releva la tête, laissant voir ses yeux larmoyants, son regard inquiet voir même paniqué.

              "Mon fils !! Ils ont dit qu'il était mort. Ils ont dit qu'ils l'emmenaient. Qu'ils le transféraient... Pourquoi ? Pourquoi je n'ai pas pu aller avec lui ? Pourquoi l'avoir mit dans l'ambulance avec les.. Les autres ?"

              Les autres... Les autres quoi ? Elle ne parvenait pas à le dire, car c'était accepter l'idée que son fils était mort. Elle fondit en larmes, se raccrochant à Fareeha, hurlant à plein poumons pour évacuer sa tristesse, sa douleur. C'est là que la main de Sigrùn se posa sur l'épaule de l'égyptienne pour lui demander de l'aide vis à vis de Will.

              Lui justement, il était déjà dans le couloir qui menait à l'escalier et l'ascenseur pour rejoindre la morgue. En chemin il vit un tag sur un mur: fraichement fait. "Meta is the Future" Quelqu'un se serait introduit ici durant tout ce vacarme ? Il y avait du bruit un peu plus loin, des voix, suivit d'une sorte de cris rauque puis le silence. Une porte claque violemment pour résonner dans le couloir. Puis, plus rien.

              L'homme releva finalement la tête. Il poussa un soupire et avança vers Eve qui avait rejoint Sigrùn, Lara et Fareeha. Il attrapa le poignet de Eve pour l'inciter à l'accompagner à l'écart. Son regard était... Remplie de peur. Il avala sa salive, comme pour chercher en lui une once de courage.

              "Ils... Ils ont emmené l'aide soignant dans les toilettes mais sont ressortit avec sa blouse. Je les ai vu entassé des cadavres dans une ambulance, il y avait aussi des gens très mal en point... Pourquoi... Pourquoi faire ça ?"

              Alors qu'il disait sa dernière phrase, un sourire déforma son visage. Son regard était plongé dans celui de Eve. Une lame venait de perforer son ventre. L'homme était dans le coup ! Mais pourquoi faire ça ? Gagner du temps ? Semer la terreur ?




              ► Récap joueurs


              Fareeha & Sigrùn: Un jet de perception pour voir ce qu'il arrive à Eve.

              Will, tu arrives à proximité de Nero et John (dans l'autre groupe). Tu peux avancer pour les rencontrer et donc passer dans l'autre topic ou revenir en arrière. Ou simplement passer ton chemin pour descendre à la morgue.

              Eve, pas de chance, ce type n'était pas un simple civil apeuré... Un coup de cran d'arrêt: -68 PVs (prend ta résistance passif en compte pour ce que tu subis réellement). Tu peux me tenter un jet d'anticipation (malus -2) pour éviter le coup qui avouons le, n'était pas très prévisible donc pas d'esquive sauf sur un jet d'anticipation.


              Désolé de l'attente >.<



            • Fareeha Amari
              Croisé
              (12)303+599809501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.
              id11.03.17 21:59
              (12)Volonté : 303Messages : +5Réputation : 9980$US : 9Xp : 50Force : 10Résilience : 10Agilité : 50Réflexes : 40Spiritualité : 10Astuce : FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.Badges :
              avatar
              (12)303+599809501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.











                A true hero is never late

                But she's not a hero yet


                11 septembre 2016 - 17h18
                DEVANT L'HOPITAL



                La dame parlait sans le moindre doute de l'ambulance qui partait au moment où Fareeha arrivait sur place. Vu le choc émotionnelle de la mère ainsi que son blocage apparent pour parler de l'état de son enfant, partir du principe qu'il était potentiellement mort était le plus sûr. Cependant, pourquoi une ambulance évacuerait-elle des corps alors qu'il y a encore des blessés aux alentours ? Pourquoi empêcher une mère d'être avec son fils ? Elle n'était pas d'ici donc n'était pas sûre d'elle, mais il lui semblait bien trop étrange que le staff médical agirait de la sorte en état de crise, quelque chose n'allait pas.


                Ne vous inquiétez pas madame, je m'occupe de tout !



                Elle n'ignorait pas Sigrun ni sa requête, mais il lui fallait prioriser son ordre d'actions, et Fareeha jugeait que venir en aide à cette mère était plus urgent que d'aller chercher un homme armé. Non pas que le risque était plus grand avec l'ambulance, mais plus le temps passait, et moins elle aurait de chance de la rattraper. Une décision qui était peut être bien une erreur, mais elle était la sienne. Se tournant vers Sigrun, elle lui sourit chaleureusement.


                Je vais faire mon possible pour aider tout le monde. Je vais rattraper l'ambulance partie il y a quelques minutes et je reviens vous aider ici.



                C'est au moment où elle allait partir qu'elle aperçu du coin de l'oeil un homme sortir un couteau de sa poche pour le planter dans le ventre d'une infirmière, un sourire vil sur le visage. A cet instant, Fareeha maudissait son impuissance, à la fois son incapacité à avoir vu le danger plus tôt, mais aussi son impossibilité à être partout à la fois... Ce qu'elle voyait la faisait enrager et, serrant fort le poing, déformant son visage d'un air furieux, elle brandit le bras en direction du criminel, projetant en sa direction une lance de foudre afin de le frapper lourdement.


                Dr. Andersen, je vous laisse vous occuper de la suite ici, je reviens aussi vite que possible.



                En un instant, imprégnant bien le visage de l'homme au couteau dans sa mémoire, Fareeha repris la forme d'une boule de foudre et quitta les lieux à toute vitesse dans la direction prise par l'ambulance plus tôt. Le crépitement des éclairs générés par son pouvoir était assourdissant, si bien qu'à la fois les cris des passants que le cri de rage de l’égyptienne n'étaient pas audibles. Les méninges de la pilote étaient en surchauffe tant elle s'efforçait d'accumuler toute information nécessaire pour retrouver la piste de cette ambulance. La direction où elle était partie, les panneaux de directions, le nom des rues. Fouillant sa mémoire tout en se déplaçant, elle retrouva les chiffres de la plaque d'immatriculation de l'ambulance, lui permettant de ne même pas ralentir en en croisant d'autres que celle qu'elle traquait.

                C'est dans un lourd fracas sans nom, similaire à celui de son arrivée à l'hopital quelques minutes plus tôt, que Fareeha stoppa son mouvement, finalement arrivée devant l'objet de sa chasse. Elle se dressait au milieu de la route, sur le bitume noircit par la foudre qui venait de le frapper. Dans d'autres circonstances, elle aurait surement eut une autre approche, mais elle était toujours enragée d'avoir vu l'infirmière se faire poignarder sous ses yeux. Elle fit signe au conducteur de stopper l'ambulance, sans quoi elle n'hésiterait pas un seul instant à employer la force pour ce faire...






                ► Récapitulatif

                Ma FT

                PV : 300

                Fatigue : 300



                • Utilisation de 4 Points de Volonté
                  +8 Pistage

                • Utilisation de 4 Points de Volonté
                  +1 Actions pendant 2 Tours

                • Utilisation de Lightning Bolt sur le PNJ qui a attaqué Eve
                  +60 Fatigue | -96 Pv (dégâts Magique) | -5 Agilité pendant 4 Actions

                • Utilisation de Ball Lightning sur 3 actions de distance
                  +60 Fatigue

                • Utilisation de Ball Lightning sur 3 actions de distance
                  +60 Fatigue






              • Sigrún Andersen
                Bienfaiteur
                (5)162+01444056202538382525none
                id13.03.17 10:54
                (5)Volonté : 162Messages : +0Réputation : 14440$US : 56Xp : 20Force : 25Résilience : 38Agilité : 38Réflexes : 25Spiritualité : 25Astuce : noneBadges :
                avatar
                (5)162+01444056202538382525none

                  11 septembre 2016 - Event Décadence



                  Sigrún attendait la réponse d’Eveleen à l’accompagner en dessous. La jeune égyptienne à qui elle avait également demandé lui répondit qu’elle allait s’occuper de tout. Pour la médecin, cela signifiait qu’elle allait venir avec elle dans le sous-sol. Entre-temps et au grand dam de la chef qui devenait impatiente, Eveleen dut faire une halte par humanisme pour vérifier l’état d’un vieil homme, ce que Sigrún aurait bien sûr préféré laisser au personnel alentour afin de pouvoir la subtiliser elle et son sang-froid, qui allait s’avérer nécessaire pour la suite des évènements.

                  Le vieil homme semblait en proie au désespoir de par la manière qu’il agrippa le bras de sa bienfaitrice. Ceci attendrissait presque le cœur de la valkyrie et l’aidait à garder patience, jusqu’à ce qu’un vil sourire occupa tout son faciès. Une seconde et quelques cris de frayeurs plus tard, Eveleen avait été poignardé. Ascenseur émotionnel, de nouveau. La médecin suivait du regard le poignard rebondir contre le dur sol, maculant celui-ci de quelques tâches de sang.

                  A partir de cet instant, tout se déroulait extrêmement vite : Sigrún tendait soudainement le bras vers sa collègue en poussant un cri ; sa main ouverte et pointant en sa direction témoignait de son impuissance, mais était aussi signe d’utilisation de son pouvoir : Le docteur allégea la jeune femme pour éviter que celle-ci ne chute lourdement et se blesse encore plus, dans l’éventualité où elle ne serait pas assez rapide pour la rattraper au vol. Parallèlement, la femme en qui elle portait tant de confiance dès le premier regard lui assura en quelque sorte qu’elle avait la situation bien en main après avoir quelque peu foudroyé le malfaiteur et qu’elle reviendrait d’ici peu. Non, Sigrún ne voulait pas faire preuve de tolérance et reconnaître l'aide déjà apportée par celle-ci et ne considérait alors pas qu’avoir la situation bien en main consistait à partir à la vitesse de l’éclair en ayant blessé quelqu'un, aussi vil soit-il. Sa collègue, amie et confidente venait de se faire poignarder et en cet instant elle avait besoin elle aussi de quelqu’un pour la rattraper dans sa propre chute. Sigrún laissa alors l’égyptienne partir sans même essayer de la retenir et ne lui répondit même pas.

                  Cette journée était probablement la pire de sa vie entre l’hôpital qui manqua –ou manquait encore ?-de s’effondrer et les civils et blessés qui ne se présentaient apparemment plus digne de confiance. Ces 9 derniers mois avaient été vraiment rudes et Sigrún était au bord de la crise de nerf. Une adrénaline similaire à celle qui s’emparait d’elle lorsqu’elle utilisait ses pouvoirs ou se retrouvait à voler entre les buildings l’éprit alors et la rendit méconnaissable l’espace d’un court instant.

                  Dans son autre main, Sigrún tenait son téléphone, car elle avait peur de manquer un éventuel appel du centre où sa mère se trouvait. Celui-ci lui avait assuré que tout le monde était en sécurité, mais la situation pouvait évoluer, du moins c’est ce que pensait la médecin affolée. Elle dirigea ce téléphone en direction de l’homme, l’insultant de tous les noms en donnant quelques à-coups, comme si elle le poignardait à distance. Brusquement son index, son majeur et son pouce se relevèrent pour le pointer alors qu’elle avait cessé de frapper dans les airs. Sigrún utilisait la seconde variante de son pouvoir d’interaction sur la gravité. Clouant l’homme au sol et le réduisant dans ses mouvements, elle se dirigea vers eux.

                  Un infirmier qui se trouvait près d’Eveleen lâcha son stéthoscope pour tenter de la rattraper dans sa chute. En vain donc, puisque celle-ci semblait s’être transformée en fantôme et glissa au travers de ses bras. Sigrún fut surprise et trébucha dans sa course sur un débris. La jeune femme se rattrapa au sol pour se retrouver nez-à-nez avec le couteau qui avait poignardé son amie; elle aussi avait échoué à rattraper Eveleen. En quête de réponse, l’adrénaline l’obligea à ne pas s'arrêter pour autant et à agripper l’arme blanche toute rouge et, tout en continuant d’exercer son pouvoir de gravité visant à incapaciter le vieil homme, elle porta le couteau au niveau de la gorge du malfaiteur. Ses ailes, quant à elles, semblaient agir de manière synchronisée avec son corps. D'abord battantes dans tous les sens lorsqu'elle se dirigeait vers Eveleen comme pour exprimer leur colère, celles-ci entourent maintenant leur corps et celui du vieil homme, créant une sorte de dôme autour des deux personnes, afin d'empêcher le meurtrier de s'enfuir.

                  _Bon sang ! Qu’est ce qui se passe ici ? Qu-Qui et quoi êtes-vous !?!




                  Fiche Technique




                  ► Récapitulatif


                  J'allège Eveleen pour qu'elle se fasse moins mal en tombant. Usage de la technique "Walhalla".

                  J'alourdis le malfaiteur. Usage de la technique "Hel".

                  Je pars à la rescousse, en vain, d'Eveleen. Je trébuche et l'adrénaline me force à menacer l'homme, je suis à deux doigts de le planter.

                  Fatigue : + 15*2 : +30
                  PV : 225/225
                  Fatigue : 80/340
                  Volonté : 5

                • Eveleen Callahan
                  Indécis
                  (5)365+0220945202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
                  id20.03.17 18:51
                  (5)Volonté : 365Messages : +0Réputation : 2209$US : 45Xp : 20Force : 20Résilience : 35Agilité : 50Réflexes : 30Spiritualité : 18Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
                  avatar
                  (5)365+0220945202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.




                    11 septembre - 17h20
                    A l'extérieur de l'hôpital



                    Et cette gamine qui appelle sa grand-mère. Et cette réponse qu’elle attend, et cette femme qu’elle connait pas. Et la paranoïa, et la peur. Et ce monsieur qui veut lui parler à part du groupe. Il a parlé, mais qu’a-t-il dit déjà ? Trou de mémoire.


                    Et puis la lame. Glacée, déterminée, douloureuse. Qu’est-ce qui se passe ? La douleur ne dure qu’un bref instant. Un fard obscure vient voiler sa vision et ses oreilles bourdonnent. C’est comme avec la voiture cette nuit-là, à Beta. Le temps se suspend, comme la rosée sur les feuilles matinales. C’est délicat, sensible. Et puis la douleur et tout ce qui l’entoure s’évaporent, ensemble. Il n’y a plus qu’elle et cette lame, elle, le danger, le sang qui lui bat les oreilles. Adrénaline. Dans un réflexe bien mal maîtrisé elle active son pouvoir, libérant par la même occasion la lame qui se trouvait peut-être encore en elle. Elle l’ignore. Elle ignore à peu près tout ce qui peut bien se dérouler à ce moment là autour d’elle, elle ignore qu'elle a poussé un cri, elle ignore qu'elle est maintenent assise par terre. Elle se contente de l’inconsistance sécuritaire de son corps meurtri.


                    Respire, putain, continue de respirer.



                    Alors que ses mains se sont naturellement portées à son abdomen, son regard s’est perdu dans le vague un instant. Et puis elle baisse les yeux, elle veut voir. En vrai elle n’y voit pas grand chose, c’est seulement rouge, rouge et chaud. En rouge et blanc. Et la douleur reprend, torrentielle, elle irradie partout. Le coeur bondissant, elle se contente de fixer sa main droite dégoulinante d’un sang rouge vif, alors que la gauche, plus lucide, comprime sa plaie. Et pendant ce temps là, peut-être même sans qu’elle s’en rende vraiment compte, elle s’est rendue immatérielle, se dérobant à la dure réalité de cette horrible journée.



                    ► Récapitulatif

                    www.FicheTechnique
                    Pv : -60pv = 135/200
                    Fatigue : +90 190/690
                    Volonté : 9/9

                    Utilisation d'evanescence (1) x3 actions


                     







                    .
                  • Will Donegal
                    Esprit Libre
                    (6)71+03450435601830836none
                    id29.03.17 20:25
                    (6)Volonté : 71Messages : +0Réputation : 3450$US : 4Xp : 35Force : 60Résilience : 18Agilité : 30Réflexes : 8Spiritualité : 36Astuce : noneBadges :
                    avatar
                    (6)71+03450435601830836none

                      Atteignant l'étage inférieur, il n'y décela aucun bruit sinon celui de ses propres pas et des voix étouffées du hall résonnant à travers la cage d'escalier. Ce palier n'offrait rien de nouveau, pire, il accentuait l'amertume de l'ancien détective envers celle qui lui avait coupé sa poursuite des deux inconnus.

                      Le calme semblait propice à la fouille, Will ouvrit alors quelques placards du bout du canon à la recherche d'antidouleurs. Sans résultat probant il fit volte-face pour détailler le couloir qu'il venait de remonter. Dure révélation que d'admettre sa propre décadence, le quadra semblait régresser au rythme des accès de colère dont il pouvait faire preuve. Las, fatigué, il se laissa glisser le long du mur, le pistolet posé sur le côté. Extirpant alors son portefeuille de sa veste, il entrouvrit le cuir et en extirpa un morceau de mémoire, petite bribe presque oubliée de ce qu'il fut et de ce qu'il perdit. Il regardait le sourire d'une famille lui crachant son bonheur à la gueule. Une véritable claque émotionnelle qu'il s'infligeait consciemment. La tête entre les mains, la photo pressée contre son visage, il craqua et s'effondra en sanglot.

                      À jamais seul, perdu dans les ruines d'une civilisation à bout de souffle, perdu dans les méandres d'un système pestilentiel, larmes, bave et morve se mêlaient sur le sol craquelé de l'hôpital. Le canon froid de son arme s'était relevé et butait à présent sur la tempe du veuf.

                      "Tire... "

                      Il ne subsistait de Will plus qu'une faible étincelle de curiosité, la seule lueur de volonté qui le poussait à poursuivre sa misérable existence -qui l'eut fait, du moins-. Mais l'arme appuyait de plus en plus fort sur son crâne.

                      "Faible, lâche... tire..."

                      À croire que l'odeur putride du mal qui le rongeait pouvait se matérialiser face à lui, et lui vomir ses quatre vérités, aussi sordides fussent-elles.

                      "Tire. TIRE !"

                      Le bruit sec de la détonation claqua dans l'air. L'arme tomba au sol et la photo flotta quelques instants avant de l'y rejoindre. La poussière du mur qui venait de recevoir la balle recouvrit une partie de la veste de Will.

                      Le quadra se releva, s'essuya le visage et remonta les escaliers qu'il avait empruntés quelques instants plus tôt. La photo, une douille et le reste de son passé s'oublièrent entre deux débris du couloir. Pourtant, alors qu'il quittait l'hôpital et s'éloignait de l'esplanade faisant face à l'établissement, le timbre rauque d'une voix détruite criait vengeance au plus profond de son être. Nul doute qu'il nourrirait cet homme meurtri puis partirai, pour de bon.

                      ► Récapitulatif
                      Je me dis que pour le dernier post, je pouvais le faire dans le même groupe =).
                      PV : 330 + 20 : 350 / 400 (Finalement, j'ai  "Guérison Rapide" xD)
                      Fatigue : 0 / 250
                      Volonté : 3 / 5
                      Malus au jet de réflexion : -2 (5ème et dernier tour)


                    • Aller à la page : Précédent  1, 2, 3