Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

[FB] Errands are easy, right ?

  • Lysander Akardia
    CIVIL - Esprit Libre
    (6)83780799003173none
    id18.02.17 3:00
    (6)Volonté : 83Messages : 7807$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 3Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
    (6)83780799003173none
    avatar
    (6)83780799003173none
      CIVIL - Esprit Libre

      Réconfort
      ft. Juan Carlos Sanchez
      16:00. La cloche libératrice annonce la fin; la fin des cours. Lysander finissait ceux du jour avec des langues. Fort heureusement pour lui d'ailleurs puisqu'il avait pu dormir durant le cours. En effet, s'il y avait une matière pour laquelle il était extrêmement doué c'était bien les langues. Il possédait bien plus que le niveau demandé alors qu'il ne s'agissait là que de sa première année au Lycée. On peut dire qu'il y a un avantage à avoir un père "insistant". Mais ne parlons pas du passé. Certes, nous sommes dans un flashback mais nous nous comprenons. Concentrons-nous donc plutôt sur Lysander qui se dirige vers l'Usketon accompagné de ses amis.


      En chemin, ils passèrent chez une amie qui avait besoin de demander de l'argent à sa mère. Ils en ressortirent avec les biens étranges mais au combien appréciables cookies faits-maison. Cette semaine, c'était abricot, graines de sésame et violette. Honnêtement bien mieux que le précédent dont la composition était peu ragoûtante pour ne pas dire repoussante. Ce bref arrêt les fit tomber sur le sujet de l'avenir. Certes, ils venaient tout juste d'entrer au lycée, il n'empêche que des idées commençaient alors à venir pour la plupart d'entre eux. Lysander n'en faisait pas partie. Le jeune adolescent n'avait pas de projet particulier. Il pensait déjà à reprendre la boutique de sa mère plus tard puisqu'il avait déjà l'habitude de l'y aider. L'ambition n'était guère son point fort.


      Tiens. Ils sont à présent arrivés à destination. Lorsque ce n'était pas un lieu de détente, Lysander l'utilisait généralement comme lieu de rendez-vous. Place où, il arrivait généralement quelques dizaines de minutes avant pour jouer à son jeu d'arcade favori: Skullgirls. Il l'appréciait particulièrement car les personnages même ceux sans but se voyait offert un objectif et devait se battre pour le réaliser. Et, notre protagoniste aimait bien cette idée de défendre son idéal. Et puis... l'histoire était agréable. C'est ainsi qu'il se retrouva à y jouer la plupart du temps passé ici. Les bornes de jeu se trouvaient dans un coin de l'arcade du côté des fenêtres. C'est donc là qu'il se rendit et, pièce une fois insérée, commença sa partie.
    • Invité
      Invité
      id18.02.17 20:46
      avatar

        16h00. Un coup d’œil rapide vers sa montre lui indique que sa journée est bientôt finie.  En dépit de son récent statut de recruteur, Juan s’occupait encore de basses tâches comme des livraisons. En effet, loin était le temps où il avait à prouver sa valeur, se démarquer du lot pour espérer un jour faire parti des Joker ou des Kings. Il n’avait plus à parcourir les rues pour écouler la drogue cachée sous les poches de ses vêtements. Son boulot était maintenant de trouver les jeunes pousses qui allaient participer au développement de Delta. Pourtant, le latino appréciait donner un coup de main, prêter main forte aux livreurs ou bien participer à la surveillance d’un casino si un secteur manquait d’effectifs. Delta était sa seconde famille. D’où son besoin irrépressible de lui venir en aide dès lors qu’un problème se pointait.

        C’était pourquoi Juan avait déambulé avec deux jeunes, Mickey et Douglas, deux nouveaux membres, du petit matin jusqu’au milieu de l’après-midi. Ces derniers n’étaient pas encore habitués au boulot et avaient rencontré quelques difficultés dans leur travail, même deux semaines après leur intégration. Ils avaient besoin d’être guidés. Savoir où aller, savoir à qui parler, qui ou quoi éviter, où ne pas mettre les pieds, le métier nécessitait un peu d’expérience et un bon sens de l’orientation. Juan s'était donc naturellement proposé pour leur servir de "professeur". Ils avaient rencontré des clients, vendu de la marchandise, salué quelques connaissances, mangé un morceau ici et là, jusqu’à atterrir à Usketon et ses innombrables jeux.

        Les deux garçons, qui approchaient de la vingtaine, avaient manifesté l’envie de se défouler un peu devant des bornes d’arcade avant de mettre fin à cette journée. Le tatoué, qui n’était clairement pas un habitué des salles de jeux, voulut dans un premier temps rentrer chez lui. Il n'était pas à l'aise avec les boutons et les manettes. Les jeux et lui faisaient deux. Cependant, les jeunes insistèrent et parvinrent à le convaincre de faire une ou deux parties avant.

        « Je t’assure que tu vas kiffer, Juan ! » s’exclama Mickey. « Quel jeu on peut lui montrer Doug ? Hum... »

        « Et pourquoi pas Skullgirl ? C’est pas mauvais. » proposa Douglas.

        « Ouais, viens Juan, suis-nous. »

        Juan esquissa un sourire. Comment ne peut-on pas aimer la jeunesse et son insouciance ? Il n’avait pas eu le droit à une enfance des plus heureuses, mais il était heureux de voir que des jeunes qui n’avaient pas été gâtés par la vie comme Mickey et Douglas, gardaient toujours le sourire. Alors qu’il réfléchissait sur la jeunesse de nos jours, le regard du Joker crut reconnaître une silhouette familière. Effectivement, c’était le gamin d’une bonne femme qui tenait une boutique d’herbes et de grigris en tout genre. Juan le savait car sa mère avait coutume de l’y envoyer pour acheter des pendentifs ou porte-bonheurs.

        « Hey, salut, Lysander. Comment ça va ? La boutique se porte bien ? »
      • Lysander Akardia
        CIVIL - Esprit Libre
        (6)83780799003173none
        id19.02.17 2:38
        (6)Volonté : 83Messages : 7807$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 3Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
        (6)83780799003173none
        avatar
        (6)83780799003173none
          CIVIL - Esprit Libre

          Rencontre inattendue


          Lysander essayait de battre le meilleur score de la borne, en ce temps là, le sien. Et là, il sentit une paire d'yeux se poser sur lui. Pensant que c'était un de ses amis il s'apprêta à demander pourquoi ils étaient revenus aussi vite mais il fut surpris de voir qu'il n'en était rien. Du coin de l'oeil, il put apercevoir qu'il s'agissait d'une personne qu'il avait vu plus d'une fois pour être venu à la boutique de sa mère.


          « Tiens donc, El Tatuado... Plutôt concentré là. La boutique tient le cap. Et toi... tu m'as l'air perdu», laissa-t-il planer d'un air moqueur.


          Lysander qui était plutôt du genre taquin avait le don d'exaspérer certains comme de plaire à d'autres. Et, il ne manquait pas une seule occasion de rester fidèle à lui-même même s'il s'agissait d'un membre d'un gang. Par ailleurs, l'adolescent le trouvait plutôt sympa... peut-être trop tatoué à son goût cela dit et accessoirement inaccessible. Néanmoins, il n'en avait cure après tout «Jouer c'est vivre».  Ce qui faisait de Lysander un grand joueur. Ses yeux se mirent à faire des allers-retours entre sa borne qu'il ne voulait quitter  et le mexicain.


          « Je ne pensais pas te faire tant d'effet au point que tu viennes ici me voir, Juan.», ricana-t-il. « J'crois que les choses changent.»


          Son regard se rabattit alors pleinement sur sa partie où son personnage faisait la rencontre d'un ennemi plus puissant que les autres.
        • Invité
          Invité
          id22.02.17 21:35
          avatar

            Le garçon ne décrochait pas son regard du jeu. Juan se tourna en direction des deux autres jeunes, et les vit devant un écran. Le trentenaire avait à peine tourné le dos qu'ils avaient déjà filé sur leurs machines. Il ne put réprimer un sourire. Cependant, lorsqu'il se tourna en direction de Lysander, ce dernier ne manqua pas de lui lâcher une petite pique. Il est du genre taquin celui-là., pensa le tatoué. Étant plutôt laxiste comme personne, Juan ne souleva pas la remarque du jeune homme concernant son air perdu.

            Je ne pensais pas te faire tant d'effet au point que tu viennes ici me voir, Juan. ricana-t-il. J'crois que les choses changent.

            Désarçonné, Juan ne savait pas quoi répondre. A vrai dire, il n'avait pas l'habitude de faire face à des individus aussi espiègle et audacieux. Bien des jeunes gardaient leurs taquineries ou leurs médisances pour eux à l'approche d'El Tatuado. Les enfants et les adolescents du quartier le connaissaient, du moins pour la majorité, mais rares étaient ceux qui lui parlaient comme s'ils étaient de simples camarades de classe. En résumé, l'audace de Lysander avait laissé sans voix le recruteur de Delta.

            J'accompagne deux nouveaux de Delta. répondit Juan après quelques secondes de passer. Ils m'ont assuré que je vais m'amuser ici, mais... Je ne suis pas dans mon élément... Toutes ces machines, tous ces jeux, j'ai une vague idée de leur fonctionnement... avoua l'américano-mexicain.

            Il observa quelques instants avec un air vaguement intéressé la manière de jouer de Lysander. D'une certaine manière, ce membre de gang, qui n'avait pas eu la chance de jouer de pareille façon, ou bien qui n'avait jamais cherché à s'approcher des arcades, tenta de comprendre les mécanismes de...

            ...Skullgirl ?... se demanda-t-il plus à lui-même qu'à l'adolescent. Tu joues contre quelqu'un ? Contre Skullgirl ? questionna Juan sans savoir que Skullgirl n'était pas un pseudonyme, mais le nom du jeu.
          • Lysander Akardia
            CIVIL - Esprit Libre
            (6)83780799003173none
            id08.03.17 2:19
            (6)Volonté : 83Messages : 7807$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 3Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
            (6)83780799003173none
            avatar
            (6)83780799003173none
              CIVIL - Esprit Libre

              Initiation


              Lysander avait anticipé une réaction bien plus émotionnelle. Pourtant, pas grand chose ressorti de cette taquinerie. Il ne désespéra pas malgré et nota dans un recoin de son esprit d'en ressortir une à l'occasion. Et, malgré la concentration qu'il avait pour sa partie, quelque chose réussit à l'en tirer. En effet, Juan semblait ne pas avoir joué à Skullgirls. Pire encore, il venait de déclarer qu'il n'avait jamais touché à ces machines. Il trouva cela étonnant et pose un instant son regard sur ce dernier.

              « Attends..Tu n'as jamais touché à un jeu d'arcade de ta vie? Tu dois soit être un vampire endormi le dernier siècle soit tu es né adulte. Dis-moi donc.»

              Et, reposant son regard sur le jeu il continue sa partie qu'il ne continua pas longtemps en entendant l'intérêt qui semblait montrer le bout de son nez chez Juan. Certes, il trouvait cette question stupide mais, sachant que Juan n'avait guère de connaissance en la matière il s'empressa de lui laisser la place et inséra une pièce afin de démarrer une nouvelle partie. Et, il n'attendit pas l'accord de Juan et le plaça devant la machine sans un mot. Puis, il se mit à lui expliquer le fonctionnement d'une borne.


              « Tu sauras qui est Skullgirl en jouant. Je ne te gâcherai pas l'histoire voyons.», dit-il. « Ce n'est pas compliqué c'est un peu comme une voiture. Tu as le joystick à ta gauche c'est semblable à un volant et, les boutons à ta droite sont là pour donner des coups différents. Déjà, on va lancer un entrainement que tu prennes la main. Essaie donc de lancer le mode.»

              Lysander se positionna à coté de la machine observant le tatoué. C'était la première fois qu'il se trouvait aussi proche de lui physiquement et put prendre le temps d'observer ses tatouages qui rendait cet homme plutôt impressionnant. Mais, notre protagoniste n'était pas spécialement fan des tatouages surtout qu'il trouvait qu'il y en avait alors trop. Mais qu'importe, il y avait une urgence actuellement: Éduquer Juan.
            • Lysander Akardia
              CIVIL - Esprit Libre
              (6)83780799003173none
              id01.05.17 15:38
              (6)Volonté : 83Messages : 7807$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 3Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
              (6)83780799003173none
              avatar
              (6)83780799003173none
                CIVIL - Esprit Libre

                Départ


                Mais, il ne s'attendait pas à ce que cette session ne dure que quelques secondes. Juan, fut en effet sauvé par le gong -ou plutôt serait-il mieux de dire- un appel téléphonique. Au grand dam de Lysander qui avait pour une fois quelqu'un à initier qui semblait un tant soit peu intéressé de base.

                Et, Juan qui avait l'air plutôt désemparé face au jeu avait repris un visage beaucoup plus sérieux. Après une discussion dont la conversation ne fut pas audible pour le garçon, Juan s'excusa et quitta la salle d'arcades accompagné des deux bleus. Cela intrigua le garçon, mais il préféra ne pas en savoir plus et retourna à sa borne.

                Par la suite, le garçon n'entendit plus parler de Juan. Etait-il encore présent quelque part? Nul ne savait le dire. C'était comme s'il avait été... effacé.