La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
94 topics RP & 732 réponses RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

CHRONOSREP

L'Outfit

  • En ligne
    Jared Aberline
    Crows - Dominateur
    (7)64+06 35224153015204050none
    id01.04.17 18:16
    (7)Volonté : 64Messages : +0Réputation : 6 352$US : 24Xp : 15Force : 30Résilience : 15Agilité : 20Réflexes : 40Spiritualité : 50Astuce : noneBadges :
    avatar
    (7)64+06 35224153015204050none
      Crows - Dominateur


      15 Septembre 2016 - 05h20

      Insomniaque, le regard perdu vers l'horizon encore sombre, Jared avisait. Dehors, l'enfer qui déchira le ciel semblait avoir disparu, en apparence seulement, car l'horreur persistait en habillant les plus faibles de craintes. Les Crows dans tout ça ? Leur Parrain fit en sorte que Beta ne sombra pas dans un chaos incontrôlé -chaque dérive, chaque délit, chaque passe se dut d'être coutumier-, et n'autorisa personne à raviver l'incendie vécu dimanche dernier. Noble intention, fusse-t-elle dans le contexte d'un quartier n'autorisant que le commerce de la chair.

      Empreint d'un narcissisme jubilatoire, il rapporta son regard à la vitre le séparant de l'extérieur, plus précisément au sourire que lui offrait son propre reflet. Telle l'approbation d'une requête, ce simple rictus leva ses doutes quant à l'entretien tout particulier qu'il envisageait depuis deux jours. Ses rivaux n'en restaient pas moins des homologues aux difficultés comparables et le statu quo qui régnait depuis plusieurs années entre les trois gangs ne pouvait souffrir de l'attaque du 11 septembre.

      À l'occasion, deux enveloppes fermées du sceau du corbeau couvraient son bureau. Aucune adresse n'y figurait, seul un cerbère avait été dessiné sur la première et un delta grec sur la seconde. Leur contenu, identique sur le fond, avait été rédigé respectivement en irlandais et en espagnol.

      Deux hommes de mains entrèrent, récupérèrent les lettres et disparurent avec. L'heure suivante, chacune des deux messages avait été déposés à l'endroit indiqué par le Parrain, chez les Kerberos comme chez les Delta. La balle était dans leur camp.

      Contenu du message
      Les récents événements me poussent à vous contacter par l'unique moyen encore vierge de toute ingérence médiatique. Ces mêmes médias qui, sous couvert de la recherche constante du sensationnel, en oublient le nom des bâtisseurs de cette ville.

      Voyez en cette lettre le gage de mon soutien porté à Kerberos et de mon inquiétude vis-à-vis de ma propre famille, face à ce maelstrom médiatique qui, si rien n'est fait, s'étendra sans nul doute aux autres factions dirigeantes de LibertyTown. Je ne saurais végéter alors que les charognes de l'information cherchent l'insolite pour nourrir son audimat : une masse docile et moutonnière.

      En ces temps de doute, les rivalités passées ne sauraient être ravivées, ouvrons en revanche le dialogue entre nos trois factions. La neutralité d'Alpha offre un terrain prompt à la discussion.

      Bien que je sois à l'origine de cette entrevue, et en gage de ma probité, les Kerberos seront seuls décideurs du lieu de sa tenue, et les Delta en choisiront l'instant opportun.

      Ne tardons plus, forgeons ensemble une triple-entente sans précédent pour la ville.

      Veuillez croire en ma plus haute considération,
      J.Aberline





    • Andrew Zivel
      Esprit Libre
      (0)5+03022000000none
      id02.04.17 23:33
      (0)Volonté : 5Messages : +0Réputation : 302$US : 2Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
      avatar
      (0)5+03022000000none
        Le regard de l'As scruta le papier à de nombreuses reprises, s'attardant sur quelques mots en particulier. Il haussa un sourcil, puis l'autre, et déposa finalement la lettre sur son bureau. Soigneusement, il retira son pince-nez et le fourgua dans la poche de sa chemise. S'ensuit un bref soupir de contrariété, et l'homme pâle tourna la tête vers son valet, prostré au coin de la pièce.

        — Mon cher Miguel, vous savez très bien que je ne sais pas parler espagnol. Lisez-la pour moi.

        L'intéressé s'avança et lut la missive à autre voix.  Andrew écouta à moitié, mâchonnant son crayon et tournant sur lui-même dans sa chaise de bureau. Il interrompit brutalement le lecteur.

        — Tu m'ennuies, chou! Lis avec plus de conviction. Pense à...je sais pas, moi, Christopher Lee!

        Le laquais soupira. Les rêves de grand banditisme qu'il affectionnait depuis son plus jeune âge ne l'ont jamais préparé à travailler pour un tel clown. Quoi qu'il fasse, ce dernier trouvait toujours un reproche à placer. Miguel défit un brin le noeud suffoquant de sa cravate, et fit sa meilleure imitation de Dracula.

        L'As sourit, satisfait. Bien avachi dans son fauteuil, il esgourda attentivement les propos narrés. Une bonne main d'applaudissements marqua la fin du message.

        — Merveilleux, merveilleux! T'es sûr que tu n'as pas fait l'école du théâtre? Bon, si j'ai bien compris, il va nous falloir fixer une date pour ce petit rendez-vous... va me chercher un calendrier. Celui avec les panda roux, pas celui des pompiers.

        À ces mots, il farfouilla dans son tiroir et en ressortit une poignée de fléchettes, tandis que Sir Miguel acquiesça et quitta la pièce. Il y revint quelques instants plus tard, tenant l'objet demandé. À la demande de l'albino, il le plaqua contre son front et ferma les yeux. Il se surprit à prier pour que son patron fasse un excellent Guillaume Tell.

        Sifflement sourd et bruissement de papier. Le valet ouvrit les yeux et remarqua une fine gouttelette de sang qui perlait le long de son front. Contenant sa colère, il retira tranquillement la fléchette, et jeta un coup d'oeil à la marque laissée sur le calendrier.

        L'As sortit un mouchoir de sa poche, où furent brodées les initiales A.Z. Il épongea le front de son serviteur, puis le congédia d'un claquement de doigts.

        — Faites savoir à Monsieur Aberline que le sommet aura lieu le 22 Septembre prochain.
      • Maître du Jeu 2
        Personnage non joueur
        (0)10+0$010000000none
        id13.04.17 11:30
        (0)Volonté : 10Messages : +0Réputation : $0$US : 10Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
        avatar
        (0)10+0$010000000none
          Héléna Gauthier

          Epsilon - QG Kerberos



          La jeune femme poussa un soupir tout en se renversant en arrière dans sa chaise de bureau. Depuis les évènements du 11 septembre, elle n’en était pas à sa première nuit blanche passée dans les bureau du QG. Retirant ses lunettes, elle se frotta les yeux.

          Rien n’allait comme il le fallait, et elle qui gérait habituellement les aspects financiers des diverses activités de Kerberos se retrouvait à devoir faire bien plus usage de ses compétences en communication et en politique. Les conséquences des attentats étaient désastreuses. Si les trafics undergrounds ne pâtissaient encore pas trop des évènements, accusant simplement une méfiance accrue des usagers, le reste des activités ne se portaient pas bien. Les sociétés appartenant à Kerberos, écran ou non devaient faire face à une publicité plus que délétère, de même que tous les politiques et hommes d’affaires liés à eux de près ou de loin.

          Et il leur fallait nier, récuser, argumenter et étayer preuve sur preuve leur innocence dans cette affaire. C’était ridicule. Si Kerberos aurait pu tirer un certain profit de la vente d’une telle charge d’explosifs, ils n’avaient en revanche rien à gagner dans les conséquences de ces explosions, bien au contraire.

          Quelqu’un frappa à la porte, et elle repris sa position, droite et fière derrière son bureau, reposant les lunettes sur son nez.

          - Entrez.

          Sans paroles superflues, un de ses hommes de main vint déposer une lettre devant elle avant de sortir. Une enveloppe fermée du sceau du Corbeau. Levant un sourcil circonspect, elle décacheta proprement la lettre avant d’en déplier le papier, la lisant rapidement.

          - Une triple entente...

          Restant pensive quelques instants, elle pesa le pour et le contre. Si elle s’imaginait assez facilement traiter avec les Delta, elle était en revanche plus réticente concernant les Crows... Mais tout ceci méritait qu’elle s’y attarde.

          S’emparant d’un bloc de papier à lettres, elle y inscrivit rapidement de son écriture fine et minutieuse le lieu souhaité. L’un de leurs restaurants au sein d’Alpha, doté de salles de séminaires. Cela leur assurerai tranquillité et discrétion, tout en ayant l’avantage d’être sur son propre territoire.  

          Activant l'interphone de son bureau, elle convoqua l'un de ses hommes de main, lui remettant la missive avec l'ordre de la remettre à l'expéditeur de la première lettre.

        • En ligne
          Jared Aberline
          Crows - Dominateur
          (7)64+06 35224153015204050none
          id20.04.17 22:15
          (7)Volonté : 64Messages : +0Réputation : 6 352$US : 24Xp : 15Force : 30Résilience : 15Agilité : 20Réflexes : 40Spiritualité : 50Astuce : noneBadges :
          avatar
          (7)64+06 35224153015204050none
            Crows - Dominateur


            22 Septembre 2016 - 17h50

            Dès lors que la date et le lieu furent fixés, Jared profita de la semaine de battement pour se préparer à l'entrevue. Depuis l'existence commune des trois clans, jamais pareille rencontre ne s'était tenue. Alors, assis à l'arrière de sa voiture, le quadragénaire profitait de cet instant unique, camouflé par la vitre teintée. Le temps semblait flotter autour de lui, ce moment d'apesanteur se poursuivit alors qu'il quitta la berline noire et qu'il progressait avec ses hommes jusqu'au restaurant des Kerberos. Pourtant, l'unité s'était envisagée, dès lors que les irlandais avaient accepté sa proposition. Une première étape pour ouvrir la discussion, une première marche de gravie vers le rassemblement.

            Le caractère et la finesse des lieux le charmèrent, la réputation des créateurs de LT ne souffrait d'aucun euphémisme ni ne s'égayait d'aucun simulacre. Jared comprenait parfaitement qu'à travers les moulures ornant les corniches et les tableaux décorant les murs, résonnait le passé de cette ville. Et l'idée qu'il pouvait en représenter l'avenir l'amusa. Il lui restait tant à accomplir... .

            Une hôtesse vint à leur rencontre pour les accueillir et les guider jusqu'à la salle de réunion. L'égard qu'elle leur prêta fut remarqué. Jared avait beau diriger un groupe de "charognards", la moindre déférence était immédiatement perçue comme une marque de respect, et indéniablement appréciée. Arrivés à la double portes, l'hôtesse les invita à passer devant.

            - " Je vous laisse ici, à présent. Monsieur Aberline, votre siège sera indiqué par un petit écriteau. Vous y trouverez également des rafraichissements. Bonne fin de journée, Messieurs." Puis elle les salua de la tête.

            Une fois dans la pièce, ses yeux balayèrent les lieux. Hormis le personnel de l'établissement et quelques hommes de mains de Kerberos, le Parrain ne distingua aucun des dirigeants ou hauts placés du clan. Personne du côté des Delta non plus. Il s'installa alors dans son fauteuil. Ni ses hommes ni lui ne touchèrent au boisson, tant par politesse que par méfiance. Car s'il se savait capable d'allier ses intérêts avec ceux des Delta, les cerbères et les corbeaux souffraient d'un passé houleux. Faire affaire avec eux seraient un labeur d'un tout autre niveau.

            Lorsque les portes se rouvrirent enfin, Jared et ses hommes se levèrent pour saluer les nouveaux venus.


          • Andrew Zivel
            Esprit Libre
            (0)5+03022000000none
            id22.04.17 14:29
            (0)Volonté : 5Messages : +0Réputation : 302$US : 2Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
            avatar
            (0)5+03022000000none
              Les pneus de la Packard Patrician 1951 crissèrent sur la chaussée, faisant virevolter quelques malheureux morceaux de bitume. Andrew bondit hors du véhicule et s'empressa d'aller ouvrir la porte à son chauffeur, puis tendit la main, comme pour attendre un pourboire. Ce-dernier, irrité, y glissa quelques pièces, puis se planta à côté du véhicule, main à la ceinture. Le grand blanc fourgua la monnaie dans l'une de ses innombrables poches, puis s'avança en de grandes enjambées à l'intérieur du restaurant.

              Il ne manqua pas de captiver tous les regards, avec raison: L'homme s'était vêtu pour l'occasion d'un gigantesque manteau d'hermine, qui n'est pas sans rappeler celui d'un certain souverain du dix-septième siècle. Il claqua des doigts et le chauffeur se mit à lancer en l'air de petits pétales de roses, bien rangés dans un panier prévu à cet effet.

              L'hôtesse avait sans doute l'habitude des excentriques, car elle ne parut nullement impressionnée. Ce petit détail irrita Andrew, qui cherchait constamment à arracher une réaction aux gens. Il bomba le torse et prit une attitude exagérément hautaine, replaçant au passage sa frange d'albâtre.

              — Par ici, monsieur Zivel.

              La dame escorta les deux hommes jusqu'à la salle de réunion et leur ouvrit la porte. L'As de Delta salua poliment les présents d'un signe de la tête. Ce signe de modération était très inhabituel chez lui, mais comme il souhaitait éviter une guerre de gangs, mieux valait limiter les risques.

              Il s'avança vers le fauteuil à son nom et y toucha le coussin. Insatisfait, il tapa deux fois dans ses mains. Le chauffeur réprima un soupir et écarta le fauteuil, puis se positionna à quatre pattes sur le sol. L'albino sourit et s'assied sur la chaise humaine ainsi formée. Il se frotta brièvement les mains, puis les posa sur ses genoux, attendant quelconques instructions.
            • Maître du Jeu 2
              Personnage non joueur
              (0)10+0$010000000none
              id04.05.17 0:07
              (0)Volonté : 10Messages : +0Réputation : $0$US : 10Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
              avatar
              (0)10+0$010000000none
                Héléna Gauthier

                Epsilon - QG Kerberos



                La voiture aux vitres teintées se gara devant l’établissement choisi pour ce conciliabule sans précédent. Héléna ne savait trop quoi attendre de cette rencontre, mais elle était tout de même curieuse de savoir ce que les Crows avaient leur proposer. Curiosité teintée d’une lourde nuance de méfiance. Elle était toutefois plus sereine à l’idée de le rendez vous se tienne sur son territoire.

                Ses talons haut claquèrent sur le bitume alors qu’elle sortait du véhicule. Tailleur noir impeccable, chignon haut et lunettes élégantes, la jeune femme aurait presque pu être séduisante sans cet air de froideur qui incitait à la prudence.

                Le personnel présent ce soir là la salua avec respect, et la jeune femme nota qu’ils étaient, curieusement, en train de balayer ce qui ressemblait à des pétales de roses disséminés sur le sol habituellement impeccable. Sans faire de remarque, elle se dirigea vers la salle réservée pour l’occasion.

                Entrant sans cérémonie, elle se figea un infime instant en haussant un sourcil devant le spectacle qui l’attendait.

                Celui qui devait probablement être l’As des Delta se tenait assis, non pas sur le fauteuil qu’il avait dédaigné, mais sur le dos de ce qui était sans doute un de ses hommes de mains.Impérial, enveloppé d’un manteau d’hermine totalement anachronique, il se dégageait une aura d’excentricité de ce personnage.

                - Bonsoir messieurs.

                Se refusant à faire la moindre remarque sur la position originale de l’un d’entre eux, elle prit place à table, face à eux. Elle était pile à l’heure, comme à son habitude. Se tournant vers Jared Aberline,elle fut concise.

                - Bien, venons en rapidement aux faits. Qu’avez vous à nous proposer?



              • En ligne
                Jared Aberline
                Crows - Dominateur
                (7)64+06 35224153015204050none
                id09.05.17 23:45
                (7)Volonté : 64Messages : +0Réputation : 6 352$US : 24Xp : 15Force : 30Résilience : 15Agilité : 20Réflexes : 40Spiritualité : 50Astuce : noneBadges :
                avatar
                (7)64+06 35224153015204050none
                  Crows - Dominateur


                  -" Un contre feu. " Sa main s'était levée et deux pochettes s'y déposèrent. Chacune glissa alors sur la table pour atteindre les représentants des deux autres gangs. Jared leur laissa le temps d'en parcourir le contenu : un simple article renforçant le problème méta et la défiance qu'ils pouvaient engendrer.

                  -" D'autres articles sont dors et déjà prêts à couvrir les journaux, émissions et podcasts de l'Inside News tout au long de la semaine. Nos chers Métas constituent une cible efficace vers laquelle orienter la crainte de nos concitoyens. "

                  Si, de concert, les trois gangs dirigeaient leurs agents du Journal en ce sens, très vite les yeux des crédules peuplant LT délaisseraient Kerberos pour s'attachaient aux Métas.

                  Il leur offrait ainsi la première pierre d'une entente tripartite et imaginait déjà sans mal les sourires amicaux dissimulant des dents acérées. Sa manœuvre ne se prétendit aucunement altruiste, car chacune de ses actions camouflait une contrepartie, immédiate ou différée, mais attendue. Jared jouerait de cette peur comme d'un marqueur du pouvoir et, le moment venu, plongerait ses griffes dans la chair politique pour lui siffler ses directives dans le creux de l'oreille.


                • Maître du Jeu 2
                  Personnage non joueur
                  (0)10+0$010000000none
                  id10.06.17 15:06
                  (0)Volonté : 10Messages : +0Réputation : $0$US : 10Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                  avatar
                  (0)10+0$010000000none
                    Héléna Gauthier

                    Epsilon - QG Kerberos



                    La jeune femme s’empara de la pochette cartonnée ayant glissé devant elle. D’un geste de la main elle réajusta ses lunettes sur son nez et parcouru rapidement l’unique article que contenait le mince dossier.

                    -  Un contre feu, dites-vous?

                    Elle était... Déçue. Et agacée.

                    Qui donc avait allumé le feu contre lequel le leader des Crows entendait lutter? Elle ne pouvait que faire des suppositions, mais la soudaine attirance de ce dernier pour les alliances dans ces circonstances ne pouvait que la troubler. D’autant plus en connaissant les soupçons -infondés- auxquels était soumis Kerbéros.

                    Elle qui s’était attendue à quelque chose de bien plus concret, à ce que son interlocuteur joue finalement cartes sur table... Elle admettait avoir été naïve. Repoussant le dossier, elle se redressa.

                    - De la poudre aux yeux.

                    Héléna Gauthier retira ses lunettes pour soigneusement les ranger dans leur étui, puis dans son sac à main. Sa présence n’était plus requise ici.

                    - Même sans votre intervention, les métas seront incriminés tôt ou tard. Votre proposition n’ayant rien de concret, ni d’intéressant, permettez moi de prendre congé. Bonne soirée, messieurs.

                    Avec sa froideur habituelle, elle les salua avant de quitter les lieux. Kerbéros ne se lierait pas aujourd’hui au Corbeau. Elle n’avait aucune confiance en eux, et n’estimait pas bénéfique une quelconque alliance dans l’état actuel des choses.


                  • En ligne
                    Jared Aberline
                    Crows - Dominateur
                    (7)64+06 35224153015204050none
                    id11.06.17 15:04
                    (7)Volonté : 64Messages : +0Réputation : 6 352$US : 24Xp : 15Force : 30Résilience : 15Agilité : 20Réflexes : 40Spiritualité : 50Astuce : noneBadges :
                    avatar
                    (7)64+06 35224153015204050none
                      Crows - Dominateur

                      Jared encaissa ce refus sans broncher, il ne pouvait gagner systématiquement et la méfiance des Kerbéros était permise, justifiée même. Récupérant les dossiers, il ne s'éternisa pas davantage et quitta l'établissement sans engendrer de remous. Officieusement, l'édifice appartenait à Cyrus L. Freeman, homme d'affaire et intendant d'Alpha, imposant la neutralité sur son territoire. Tous, ici, savaient qu'enfreindre ce précepte engendrerait une réaction douloureuse.

                      Pourtant, au loin, derrière les vitres teintées d'une berline résonnaient les cliquètements des déclencheurs des appareils photos. Les réflex, sans flash, s'étaient excités à l'entrée de chaque représentant des gangs puis à leurs sorties respectives. Rien de bien concret en soi, sinon l'évidence d'une rencontre entre les trois gangs de LT. La rumeur et les spéculations combleraient les quelques points d'ombres concernant cette entrevue.

                      * * *
                      Même jour - 21h48 - QG des Crows
                      La déception du précédent échec se dilua à travers les clichés étalés sur le bureau du Parrain. Désignant de l'index trois d'entre eux, pour les trois gangs, il demanda à ce qu'une version 13x18 lui soit apportée au plus tôt.

                      Récupérant son carnet d'adresse, Jared en parcourut le contenu à la recherche d'une de ses sources d'informations à Alpha. Il mémorisa le numéro, sortit son téléphone et laissa la lente tonalité user sa patience.

                      Si la triple entente ne représentait pour l'heure qu'une idée, tôt ou tard, l'actualité de la rue se chargerait de la matérialiser. Le plan suivait son cours... .