La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
138 histoires et 1066 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

L'Art de la Guerre : Eternelle rivalité [ FB ]

  • Invité
    Invité
    id10.04.17 1:38
    avatar
      13 Juin 2005 – QG des Staya Volkov – Moscou

      La Paix. Cet objectif fictif que tout le monde cherche à atteindre sans forcément le désirer. Vivre dans l’harmonie la plus complète avec les autres, une douce chanson berçant les plus naïfs et faisant rire les plus anciens. Cependant, faire la guerre avait un coût, un coût assez important lorsque l’on n’avait pas réellement des moyens monstrueusement grands. C’était le cas cette année pour les gangs de Russie. Depuis des années deux des plus grands et puissants Gangs de Moscou sont en guerre. Les ‘Staya Volkov’ signifiant la meute de loup d’un côté, un gang puissant et influent qui fait son argent sur la drogue, les armes et l’immobilier. Et de l’autre côté les ‘Krasny Cherep’ signifiant les crânes rouges de l’autre. Eux étaient plus récents, mais gagnaient du terrain, ils faisaient leurs affaires sur la drogue qui était le premier point de conflit avec les Staya Volkov, sur la prostitution et ils avaient également depuis peu un pied dans la politique. Cette guerre durait depuis quelques années et faisait des ravages que ce soit en termes de vies perdues qu’en terme d’argent dépensé dans les armes, la sécurité, etc. A vrai dire, leurs dépenses commençaient à excéder leurs gains.

      Le déclanchement de ce traité de paix ? Un coup du destin. Dans un territoire qui n’appartenait à aucun des gangs, un convoi important d’explosifs de la police avait été la cible par les deux groupuscules, sans qu’ils le sachent. En pleine rue, une fusillade éclatait alors. D’un côté les Staya Volkov, de l’autre les Krasny Cherep et de l’autre encore, la police. Pendant plus de trente minutes, les rafales de balles firent de nombreux morts. Ils se tiraient tous les uns sur les autres. Résultat des courses : Chez les Staya Volkov, une trentaine de morts, deux généraux entre quatre planches, une dizaine de voitures détruites, un échec de mission, sept blessés dont trois graves dont l’un était Vladimir Sakharov, le frère ainé d’Aleksander. Chez les Krasny Cherep : Quarante morts, le Parrain entre quatre planches, une dizaine de voitures détruites, une importante somme d’argent partit en fumé, un échec de mission, aucun survivant. Chez la police : une vingtaine d’agents morts, un commissaire de police réputé politiquement parlant entre quatre planches, le convoi totalement détruit, des dégâts immenses sur la ville, un échec de mission. C’était la plus grande et la plus meurtrière des fusillades dues à des gangs depuis des vingtaines d’années.

      Remontons un peu dans le temps, avant ce traîté de paix.

      « S’il meurt, tu meurs. J’espère que tu as compris. » Venait de dire Aleksander à un médecin qui venait d’annoncer un macabre diagnostic de son frère qui était présentement allongé sur un brancard dans l’hôpital de fortune du QG des Staya Volkov. Prit de colère, il avait plaqué violement la tête de l’homme contre une table et l’avait menacé de mort dans le cas où il ne réussissait pas à soigner son aîné. Le relâchant peu à peu après que celui-ci ait approuvé d’un signe de tête, totalement apeuré, celui-ci se redressa et se mit immédiatement au travail, travaillant sur le corps inconscient de Vladimir. Sortant de la pièce, Aleksander vit une scène qu’il n’oubliera pas de si tôt.

      Tous les membres présents dans le QG étaient en alerte, ils couraient partout. Certains s’occupaient des blessés. Les leaders de Staya Volkov craignaient à cause de la mort de leur Parrain une rapide et brutale contre-attaque de la part des Krasny Cherep, ils préparaient donc la défense du territoire avec les armes qui étaient entreposées dans la quartier général. Inquiet pour son frère, mais répondant aux ordres des généraux, Aleksander se dirigeait vers une caisse où il se saisit d’un AK-47 avant que quelqu’un ne hurle l’arrivée de plusieurs voitures répondant à la description de celles des Krasny Cherep. Tous sur le pied de guerre, tous se dirigèrent à leurs postes, prêt à en découdre dès que les hostilités commenceraient. Aleksander se mit à courir à l’étage pour monter sur une sorte de balustrade, allongé sur cette balustrade, il visant avec son fusil sur les voitures qui arrivaient en masse à des centaines de mètres de l’entrée du quartier général des Staya Volkov. Les portes des véhicules s‘ouvraient..