La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
94 topics RP & 732 réponses RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

CHRONOSREP

The Scars Go deeper [PV Sarah Olyween]

  • Gabrielle A. Reyes
    Esprit Libre
    (11)64+010746653030151515none
    id30.04.17 18:22
    (11)Volonté : 64Messages : +0Réputation : 1074$US : 6Xp : 65Force : 30Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 15Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
    avatar
    (11)64+010746653030151515none


      La femme regarde paresseusement à travers la vitre du Bus l'emmenant à sa destination. Affublée de ses sempiternels bonnet et veste noire, Gabrielle reste silencieusement tandis que le paysage du plus imposant et le plus important quartier de LibertyTown défile devant ses yeux. Casque audio vissé sur la tête et jean délavé aux jambes, nul n'aurait pu penser que cette femme aux cheveux argentés à l'air patibulaire disposait d'un poste relativement avancé chez Advent Tec. Ne décochant aucun regard aux inconnus du bus, la jeune femme descends nonchalamment à son arrêt devant un bâtiment froid, engageant le pas de manière négligente sans regarder alentours.

      Le mois de novembre est bien entamé et les premières neiges ont commencé à tomber sur la vile, comme pour tenter de calmer le feu qui brûle sous cette chape d'indifférence. Depuis les attentats de Septembre, la ville s'était presque littéralement enflammée, déclarant une véritable chasse aux Sorcières contre ceux qui disposaient de capacités hors du commun. Reyes elle même s'était montrée sceptique lorsque les premiers signes d'une anomalie de grande ampleur avaient commencé à fuiter dans les rues de la ville. Ignorant les rumeurs et les qu'en dira-t-on, la jeune femme n'avait accordé aucun crédit à ses racontars avant de constater l'effroyable vérité un matin, entre les céréales et le cake matinaux. Ce jour là, la Divine avait failli recracher son petit déjeuner en découvrant sur son ordinateur les images et les résumés de la veille. La BellTower, ainsi que de nombreux autres locations dans la ville de LT avaient été la cible d'attaques terroristes revendiquées par des gens aux capacités irréelles. D'une certaine manière, Gab' avait été touchée également par ces événements car convoquée pendant les semaines suivantes régulièrement par le travail pour participer à la sécurisation et le confinement des lieux. De plus, pressée par ses dirigeants, tout le service dût se soumettre à un suivi psychologique suite à cela.

      Ce qui expliquait d'ailleurs sa présence en ces lieux. Remontant son écharpe d'un blanc éclatant, elle pénétra le batiment, se frayant un chemin à travers une foule bruyante et se dirigeant sans demander son reste vers la salle dédiée. Comme à chaque fois, une petite dizaine de personnes allaient se rencontrer et discuter de leur vécu, de leur peurs et de leur situation actuelle. Un exercice qu'elle ne tenait pas particulièrement à coeur, considérant ce " soutien psychologique " plus comme une punition qu'une réelle aide. Mais l'un dans l'autre, il s'agissait d'un moyen de ne pas devoir aller au travail pour se taper la paperasse et autres lubies de sa hiérarchie rendue quasi-paranoïaque par la dernière attaque. Pour ne rien arranger, il semblait que le pays voire le monde lui même se découvrait un nouvel ennemi commun dans ces " méta-humains ".

      Mais plus qu'une crainte des autres, le doute étreignait ses propres idées. Car la Seigneure des Conflits elle même avait ses propres pensées dévorées par l'indécision. L'enregistrement des individus particuliers avait été rendue obligatoire par les autorités, les fichant aux yeux de tous comme des pestiférés. En d'autres circonstances, la femme aux cheveux argentés aurait sans doute approuvé cette initiative, mais cette fois ci, son point de vue différait car sa propre sécurité était menacée. Outre cette présence perpétuelle, cet " appel " qu'elle ressentait au plus profond de son être, Reyes se sentait changer. Et si rien ne semblait visible de prime à bord dans son apparence, elle pouvait remarquer que ses forces fluctuaient régulièrement, comme " nourries " par quelque chose flottant dans l'air pourri de LT.

      Ayant considéré la possibilité d'être l'une de ces " créatures ", elle n'en était elle même pas sûre, mais craignait de devoir à son tour faire l'objet d'examens plus approfondis. Que lui réservait donc l'avenir ? Serrant les poings, elle leva les yeux, remarquant que ces compagnons de thérapie semblaient se diriger dans sa direction. Réprimant un soupir las, elle s'efforça de retirer son casque en arborant un sourire poli.

    • Sarah Olyween
      Juge
      (10)47+050083204020205022Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
      id20.06.17 10:32
      (10)Volonté : 47Messages : +0Réputation : 5008$US : 3Xp : 20Force : 40Résilience : 20Agilité : 20Réflexes : 50Spiritualité : 22Astuce : Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.Badges :
      avatar
      (10)47+050083204020205022Traumatisé du grand "boom"CourageuseV.I.P.
        Je ne parvenais que difficilement à trouver le sommeil depuis l'explosion étant survenue à l'hôpital Abraham, aussi avais je volontiers accepté de suivre la psychothérapie prodiguée aux témoin de cet attentat. Afin de suivre la séance de ce jour, j'avais eu un jour de congé et c'est avec une certaine appréhension que je pénétrais dans le centre psychologique où elle se déroulait. Les couloirs d'un blanc immaculé, me remémoraient les couloirs de l'hôpital Abraham avant qu'ils ne soient soufflés par la bombe.

        C'est les yeux fuyant, les oreilles aux aguets d'un quelconque indice pouvant me laisser penser à une détonation à venir que j'évoluais dans le centre. Vêtue d'une jupe droite de couleur terne tombant jusqu'au genoux, d'une chemise blanche par dessus laquelle un petit bolero sans manche assorti à la jupe se tenait, je fini par entrer dans la grande salle que l'on m'avait indiquée.

        "Bonjour"

        Dis je en voyant que je n'étais pas la première arrivée.

        "J'espère ne pas être trop en retard"

        Conclus je en passant mon regard parmi les autres témoins de l'attentat