Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

On se connaît, n'est ce pas ?

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
  • Yvan Collins
    CIVIL - Rebelle
    (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
    id30.04.17 19:12
    (6)Volonté : 102Messages : 10340$US : 188Xp : 3Force : 1Résilience : 3Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
    (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
    avatar
    (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
      CIVIL - Rebelle
      Fear
      the
      Vampire
      On se connaît, n'est ce pas ?


      Yvan était chez lui depuis plusieurs jours maintenant. Ne sortant qu'à de rares occasions, faisant habilement semblant d'avoir une vie descente malgré une absence claire d'activité professionnelle, l'homme passait ainsi par des commerces pour acheter entre autres de la nourriture qui au final, il ne mangera pas. Il ne communiquait plus avec personne ou presque, c'était déjà le cas avant les attentats du mois de septembre, mais là, c'était sans doute encore pire. Se sustentant des récoltes de son élevage de rats qui lui apporter une consommation de sang subvenant simplement à ses maigres besoins, le pseudo-vampire et scientifique qu'il était, peinait à élaborer le sang de synthèse sur lequel il travaillait depuis de nombreux mois maintenant. Nourrissant régulièrement ses rats avec ses achats passaient en magasin, nourriture qui devrait être pour sa personne en réalité, du moins aux yeux de ses voisins. En tout cas, grâce à ça,  il avait au moins des poubelles à sortir, ce qui dans le cas contraire aurait été suspect.

      Investissant régulièrement dans du matériel scientifique et artisanal avec l'argent du loyer qu'il percevait de la libraire, Yvan comptait bien parvenir à ses faims, et surtout à celle qui l'anime à heure régulière. En tout cas, remplir son garde-manger n'était pas la seule chose qui le préoccupait, non. Yvan s'était mis dans l'idée que s'il devait de nouveau sortir, du moins, user de ses capacités en extérieur, il devait le faire sans que l'on puise prétendre que c'était lui. De ce fait, ses lunettes, l'élément primordial de son ''anonymat'', du moins celle de méta, n'était pas suffisante, il devait voir plus grand.

      Pencher sur une table un crayon à la main et dessinant quelques ébauches de tenue, il peinait à réfléchir. Pensant que ses rares sorties allaient être encore bien plus clairement calculé, cela l'empêcher de se focaliser totalement sur son projet. L'unique raison à cela était la promulgation récente de la loi Turner, cette loi infâme à ses yeux qu'il ne comptait pas signer, qui avait pour but de recensement des métas, de les stigmatiser.

      Posant son crayon sur la table, Yvan vint à entendre le son de sa portable dans la pièce d'à côté. Ainsi écrit, un message de la prénommé Valerie, la même avec qui il avait survécus au attentat et qu'il avait recroisé lors d'une veillé en hommage aux victimes. Méta comme lui, il avait ce jour là échanger leur numéro. Hésitant quelques instants à l'invitation de la rejoindre dans le quartier Upsilon, il vint à s'habiller, puis de son portable contacta un uber pour l’emporter jusqu'à destination.




    • Valerie Turner
      CIVIL - Indécis
      (6)7281869006503none
      id01.05.17 10:49
      (6)Volonté : 72Messages : 818$US : 69Xp : 0Force : 0Résilience : 6Agilité : 5Réflexes : 0Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
      (6)7281869006503none
      avatar
      (6)7281869006503none
        CIVIL - Indécis




        Comme beaucoup de journalistes, Valerie se retrouva le jour d’après devant le cinéma. Quel traumatisme ! Quel sadisme de la part de son employeur de l’envoyer là-bas ! Il ne pouvait certes pas savoir, mais cela justifiait tout de même l’once de haine que l’arachnide avait éprouvée ce matin-là.

        Sa blessure sur le bras la lançait par moment. Elle n’avait rien vu venir et n’avait pas senti grand chose lorsque la balle avait traversé sa chair la veille, pourtant celle-ci lui faisait mal à présent.

        _Pas de répit pour les héros de l’information… Avait-elle répondu dans un soupir lorsqu’elle se mit en route vers… la place Amadeus.*

        Les jours passèrent et son bras se remit peu à peu. La balle avait laissé une cicatrice assez vilaine, surtout quand vous savez qu’elle existe et que vous la regardez constamment sans pouvoir détourner le regard de celle-ci devant le miroir.

        Un mois après l’évènement, une veillée avait été organisée devant la place Amadeus ; à vrai dire, il y en avait eu plusieurs, aux différents endroits des explosions. Ce jour-ci, c’était aussi en journaliste que Valerie s’y rendit. Elle était un peu énervée car son patron lui avait bien indiqué le jour précédent qu’elle n’avait pas intérêt à s’y ramener avec ses lunettes roses, sous peine d’avoir le droit de prendre une semaine de congé non payée. C’est donc avec une paire de lunettes sobre et trop grande qu’elle s’y rendit.

        Elle s’empressa de prendre avec son nouvel appareil photo un maximum de clichés avant que la minute de silence ne commence. Alors qu’elle le rangeait dans son étui, elle reconnut une silhouette familière. Du moins familière car déjà rencontrée sur cette place ; sans le lieu, elle ne l’aurait jamais calculée.

        _Bonjour. S’exprima-t-elle après l’éternelle minute de silence.

        L’homme en impair –ou plutôt l’homme aux canines ?- assistait également à la veillée. Mine de rien, Valerie avait beau avoir la capacité de grimper au plafond, elle avait besoin d’aide et seul Yvan Collins connaissait sa mutation pour l’instant. Elle avait bien hésité à en parler à Akseli, mais s’était dégonflée à cause des évènements récents. Le mois suivant la veillée avait aussi été un mois rempli d’hésitations malgré son problème.

        La monte-en-l’air avait soudainement décidé de contacter le vampire : les lois autour du recensement et des méta-humains l’inquiétaient, mais voir ceux-ci se faire tabasser gratuitement, c’en était trop. Quelque chose en elle bouillonnait, comme si on lui avait injecté de l’adrénaline, pulp fiction’s style.

        Exactement. Quelque chose s’était manifestée en elle depuis l’autre nuit. Une sorte de résonnement au creux de sa poitrine qui s’était propagé jusque dans sa tête pour lui laisser le souffle coupé, tout ça s’apparentant à une violente torture. Il faisait nuit lorsque ceci s’est produit et, au lieu de retourner se coucher, Valerie avait été éprise d’une envie. Cette volonté intra sec l’avait obligé à s’élancer par la fenêtre pour parcourir le pâté de maison au bout de ses toiles. Elle était à la recherche de quelque chose, ou quelqu’un. Ce quelqu’un était une présence qui l’opprimait à vrai dire. Bredouille, elle rentra pus épuisée que jamais. Depuis, elle se questionne à propos de cette soirée : était-ce bien la réalité ou simplement un rêve ?

        En tous les cas, Valerie avait enfin pris sa décision. Elle avait contacté Yvan, résolue à lui parler de sa mutation et demander son aide. Non, elle ne voulait pas être soignée, ses pouvoirs étaient bien trop cools et utiles. Ce qu’elle voulait, c’était comprendre, apprendre et agir. Agir contre les brimades et humiliations, pour ne pas dire violences et agressions, dont sont victimes les méta-humains.

        Pour ce faire, elle avait apporté quelque chose : la statuette qui lui avait donné ses pouvoirs il y a 11 mois de cela. Ce morceau de pierre avait subi tout type d’expérience entre les mains de sa propriétaire. De la simple observation à la loupe jusqu’aux martèlements contre le mur pour casser « l’écorce rocailleuse » et libérer l’araignée à l’intérieur, Valerie avait tout tenté mais la statuette semblait indestructible. Peut-être qu’Yvan allait savoir quelque chose à son sujet ? L’espoir fait vivre.

        Valerie avait donc donné rendez-vous au vampire à Upsilon. On ne parle pas trop de ce quartier, il s’agit après tout de la cinquième roue du carrosse ou rien ne s’y passe. Mais c’est faux. La journaliste est au courant de ce qu’il s’y trame le soir très tard. Aujourd’hui, cela allait se passer autrement. Un uber arriva au lieu de rendez-vous. La femme araignée attendit que le taxi soit assez éloigné pour descendre du toit de la superette ; la grande enseigne lui permettait de se camoufler derrière sans problème.

        _B’soir. Dit-elle en scrutant les deux côtés de la rue. Il faut qu’on parle. De notre condition, des conditions à LibertyTown en fait.

        Elle indiqua à Yvan la ruelle derrière lui. D’un pas lent, elle s’y engagea. La jeune femme plongea la main au fond de son sac à bandoulière pour en ressortir la fameuse statuette. Les connaisseurs remarqueront aussitôt qu’il s’agit d’une mygale, mais peu importe, Valerie n’était pas là pour parler de l’espèce représentée par cette statuette.

        _Un soir, je me suis fait piquer par une araignée dans mon sommeil. J’ai sursauté et trouvé cette statuette à côté de mon lit. En fait, j’l’avais acheté à un antiquaire à la base et en temps normal, elle repose sur un meuble dans mon salon. J’ai pas compris ce qui m’arrivait ce soir-là. Depuis, j’suis capable de faire rêver tous les gamins au cartable spiderman.

        Elle marqua une pause.

        _Et toi ? Comment ?

        Les présentations allaient sûrement être de courte durée ce soir. Valerie avait prévu autre chose. Sitôt fait, sitôt ils seraient sûrement en vadrouille sur les toits d’Upsilon. La journaliste avait entendu parler d’un groupe de skinhead qui tabassait les méta-humains à la sortie d’un bar, après que les bus du soir arrêtent de circuler.







        *: En fait, Inside et le cinéma sont sur la place Amadeus. Je voulais juste faire une petite boutade des familles.


      • Yvan Collins
        CIVIL - Rebelle
        (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
        id01.05.17 11:56
        (6)Volonté : 102Messages : 10340$US : 188Xp : 3Force : 1Résilience : 3Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
        (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
        avatar
        (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
          CIVIL - Rebelle
          Fear
          the
          Vampire
          On se connaît , n'est ce pas ?



          Assis bien confortablement dans un siège arrière de son chauffeur uber, Yvan avait ouvert son imper et réajusté ses lunettes rouge. Écoutant son chauffer entamer une conversation à sens unique sur son avis favorable à la loi Turner, le pseudo-vampire acquiescé normalement à toutes ses questions anti-méta, affin de ne pas éveiller de quelconques suspicions à son sujet, étant déjà bien asses suspect de par son accoutrement. Traversant ainsi la ville dans une ambiance mêlant l’euphorie du chauffer fermé d'esprit et l’aspect malaisant habilement caché par un masque que porté Yvan, ce dernier fut réjouit d'apprendre qu'il était arrivé à destination. Payant son trajet et remerciant l'homme qui l'avait amené là, l'homme à l'imper n'hésita pas à lâcher un petit Connard !, une fois la voiture s'éloignant de lui.

          Gardant son regard sur la voiture qui s'éloignait au coin d'une rue, il fut quelque peu surpris par l'arrivée de celle qui lui avait demandé de venir. Descendu de son perchoir, il vint à ce salut respectivement, puis rapidement, elle vint à implanter le sujet. La condition des méta sur le territoire, chose ardue pour deux concernés. Je t'écoute.Lança-t-il en s'engouffrant à ses côtés dans une ruelle sombre. Sortant quelque chose s’apparentant à une statuette de sa sacoche, la jeune femme vint à expliquer à son comparse, comment elle avait acquis ses pouvoirs.

          Intrigué et quelque peu perplexe, Yvan écouta la totalité des dires de la jeune femme. Spéculant tout seul sur cette histoire, le pseudo-vampire ne savait pas vraiment quoi en retirer. Scientifique qu'il était, il avait déjà bien des questions à poser à son interlocuteur, mais par politesse, il vint à répondre à sa question.

          Moi ? C'était au cours d'un voyage en Transylvanie et ... * Petit rire camouflé * Non en fait, car en réalité, j'en sais strictement rien. Pour dire vrai, je me suis réveillé un bon matin avec des yeux d'un rouge luisant. Dit-il en abaissant quelques instant ses lunettes de son nez, laissant ainsi apparaître deux petites lueurs rouges au niveau de son regard. Et ce matin-là, je n'ai pas pu avaler mon chocolat chaud sans le rendre dans mon évier, puis j'ai préférais m’attaquer à une belle pièce de bœuf sanguinolent de mon frigo, que je devais en réalité préparer pour le soir même.Poursuivit-il le plus calmement du monde.

          Soupirant quelques instants, il reprit. Comparé à toi, je n'ai trouvé aucun élément que je pourrais qualifier de déclencheur, rien, nada. J'ai remonté pas mal de jours avant cet événement au cas où, mais vraiment rien. Les jours précédents, j'avais travaillé à mon labo chez H&S comme je le faisais tous les jours depuis plusieurs années. Aucun projet spécial ou dangereux qui aurait pu m'affecter. J'ai tenté de faire des tests ADN, mais ayant rapidement quitté mon boulot en raison de ma condition, j'avais pas à ma disposition de moyen optimum. J'ai réussi à comprendre que mon ADN avait en quelque sorte muté, mais sans en trouver la raison.

          S'arrêtant quelques instants, il vint à porter son regard plus en détaille sur la dite statuette. Venant à se gratter le menton, il poursuivit. Si je n'étais pas quelqu'un de rationnel,…, et bien, je dirais que ton cas serait d'un genre paranormale, plus que le mien du moins. Mais, en tout cas, je m’avancerais pas à dire ''magique'' parce que je n'y crois pas vraiment. Dans tous les cas, je pourrais peut-être te faire passer quelques analyses à toi et ta mygale ''mystique'', si c'est bien une mygale, ça fait un moment que je n'ai pas étudié d'arachnide.




        • Valerie Turner
          CIVIL - Indécis
          (6)7281869006503none
          id01.05.17 17:40
          (6)Volonté : 72Messages : 818$US : 69Xp : 0Force : 0Résilience : 6Agilité : 5Réflexes : 0Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
          (6)7281869006503none
          avatar
          (6)7281869006503none
            CIVIL - Indécis




            Dans le plus grand des calmes, Yvan avait raconté à Valerie comment il était devenu amateur de steaks tartare. Cette histoire faisait froid dans le dos. Le vampire blaguait à propos de la Transylvanie et du fameux comte Dracula, mais la suite de l’histoire n’avait pas donné à l’araignée l’envie de rire. Tant mieux, ils n’étaient pas là pour ça.

            _Ah. Je vois. Dit-elle en se frottant le menton entre l’index et le pouce. C’est vraiment étrange. Surtout pour toi… Cette transformation subite… Moi au moins j’ai une piste, mais bon…

            Yvan continua de s’exprimer à propos de la statuette que Valerie tenait dans son autre main. La jeune femme était un peu triste à l’égard d’Yvan : ce pauvre homme avait apparemment perdu son boulot. La trépidante personne qu’elle était n’aurait pas supporté de devoir rester cloîtrée chez elle.

            _Non, il est clair que rien n’est magique dans tout ce que je fais. Mon corps a littéralement changé. Dit-elle en projetant un fil de soie dans le vide. Tu vois, pas d’éclairs multicolores, rien, que dalle. Pareil quand je grimpe aux murs : rien d’autre que de la transpiration soyeuse. Et encore, ça dépend les moments.

            La journaliste se mit en marche, faisant signe à Yvan de la suivre.

            _En revanche, peut-être que la statuette est magique... Avec l’apparition des pouvoirs, on ne peut plus ne plus croire à la magie. Je croirais presque au Père Noël si tu veux tout savoir.

            Une quinte de toux l’interrompit.

            _Si on reprend tous les contes pour enfants où la magie règne… Tu penses que l’humanité possédait des pouvoirs avant ? Puis plus rien, puis de nouveau des pouvoirs… On dit bien que l’histoire se répète, non ? De plus, on dit également que toutes les légendes ont une part de vérité…

            Valerie émit un petit rire étouffé par sa main.

            _Je ris, car cela me fait penser à une série télévisé, Heroes, où les protagonistes obtiennent et perdent leurs pouvoirs à cause d’une éclipse solaire. On prendra à droite.

            Ils arrivèrent quelques instants plus tard au bout de la ruelle.

            _A propos des mygales, reprit-elle, je me suis renseigné. C’est tout à fait ce dont je suis capable. Je peux tisser mes propres toiles, grimper aux murs mais également sur le verre. En fait, les araignées ne peuvent pas adhérer au verre, ou alors très difficilement. Les mygales peuvent le faire facilement, elle, car elles peuvent sécréter de la toile au bout de leurs pattes. Ce que je fais au creux de ma paume… D’ailleurs, je n’ai pas de chélicères, ou mandibules si tu préfères, mais j’ai moi aussi des sortes de crocs, regarde.

            Valerie ouvrit la bouche pour montrer ses deux paires de canines qui, de manière assez dégueulasse avouons-le, se glissèrent presque en dehors de leur gencive respective. Les 4 dents étaient incroyablement longues et quelque peu courbés. Durant le processus, on pouvait avoir l’impression qu’elles n’allaient jamais s’arrêter de grandir. Enfin, la journaliste s’amusa à les agiter : les deux paires de canines faisaient des « va-et-vient » sans que sa mâchoire ne bouge.

            _Mais ça, ce n’est pas le plus fou… Les insectes sont vraiment fascinants, tu sais ? Apparemment, les araignées utilisent leur soie principalement pour conserver de la nourriture ! Ou même –et c’est encore mieux- s’enrouler dedans ! Il est dit qu’elle est pleine de bienfaits, comme les pommades régénératrices des pouffiasses qui s’en foutent plein le visage. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il est dit que la toile d’araignée est presque indestructible sous réserve qu’elle soit bien tissée bien sûr !

            Valerie regardait Yvan avec euphorie. Elle avait adoré partagé ce qu’elle savait, l’enthousiasme qu’elle avait à propos de son pouvoir. Enfin elle pouvait l’exprimer après onze mois.

            _Ah, nous y voilà ! Viens !

            La jeune femme se mit à regarder sous ses chaussures en pliant la jambe vers le haut, comme si elle voulait vérifier qu’elle n’avait pas marché dans de la matière fécale. Ensuite, elle caressa lentement la semelle de ses chaussures avec ses paumes pleines de soie. Enfin, elle posa sa main le long du mur. C’est bon, elle était prête à débuter son ascension. Cela faisait plusieurs mois qu’elle s’entraînait à escalader les murs de la sorte. Le moins qu’on puisse dire était que ses mouvements étaient fluides et son agilité remarquable. Au bout de quelques instants, Yvan et Valerie se retrouvèrent en haut du bâtiment, à une dizaine de mètre de hauteur à peu près. Sans avoir le temps de reprendre son souffle, la jeune femme se mit à observer le bar. Puis sa montre. Puis le bar. Puis sa montre…







          • Maître du jeu
            Maître du jeu
            (0)170$0140000000Maître de jeu

            id07.05.17 13:48
            (0)Volonté : 170Messages : $0$US : 140Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

            Badges :
            (0)170$0140000000Maître de jeu

            avatar
            (0)170$0140000000Maître de jeu

              Maître du Jeu

                 
              Les minutes tournent alors que les deux acolytes sont perchés et attendent. Le dernier métro, puis le dernier bus passent. La rue est mal éclairée, mais de là où ils sont, Valérie et Yvan peuvent voir quelques individus s’y rassembler, non loin de l’entrée d’un bar.  Crânes rasé, jeans, blousons de cuir et rangers aux pieds, les hommes regroupés ressemblent à un mauvaise caricature de skinheads. Avec un timing ne relevant pas de la coïncidence, la porte s’ouvre et un autre groupe sort du bar.

              Les deux partie se font face. Inaudibles, les échanges montent toute fois en intensité. La tension et l’agressivité montent dans l’air. Une second et tout dérape, les premiers coup sont échangés. Un premier flash qui n’a rien de naturel éclaire un instant furtif la ruelle, alors que skins et métas s’affrontent.


                 ► Lancers de dés


              Valérie: Tu peux tenter un jet d’analyse pour évaluer le nombre d’adversaires et éventuellement leur armement. Ou alors simplement expliquer la situation à Yvan et décider d’intervenir.

              Yvan: Tu te retrouves ici sans trop comprendre ce que Valérie te veux. Jet de dé avec pour bonus astuce/10 pour essayer de comprendre la situation, ou tu peux simplement attendre qu’elle daigne t’expliquer ce que vous faites ici!
            • Lazarus
              Maître du jeu
              (0)1163$0418000000???
              id07.05.17 14:30
              (0)Volonté : 1163Messages : $0$US : 418Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
              (0)1163$0418000000???
              avatar
              (0)1163$0418000000???
                Le membre 'Jack Hamilton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


                'd20' : 13
              • Yvan Collins
                CIVIL - Rebelle
                (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                id07.05.17 15:26
                (6)Volonté : 102Messages : 10340$US : 188Xp : 3Force : 1Résilience : 3Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
                (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                avatar
                (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                  CIVIL - Rebelle
                  Fear
                  the
                  Vampire
                  On se connaît , n'est ce pas ?



                  Suivant sa jeune partenaire, le scientifique méta écoutait religieusement les paroles intéressantes de cette dernière en ce qui concernait ses pouvoirs. Cachant son petit sourire quand sa compagne méta vint à exhiber ses dents proéminentes qui lui rappeler ainsi les siennes, Yvan ne perdait pour ainsi dire pas un mot des dires de la jeune femme. La suivante dans cette pénombre ambiante, alors encore plus sombre avec ce pair de lunette sur le nez, qu'il vint à enlever après une certain temps, le duo vint à s'arrêter sous l'impulsion de la femme araignée. Lui indiquant qu'il était arrivé a destination, cette dernière vint à s'équiper de ses sécrétions arachnide puis à grimper le long du mur sur toute sa hauteur.

                  Yvan, pas aussi habile en surface plane, vint à distinguer des escaliers d'extérieur menant au toit. Repérant l'échelle d'accès aux escaliers, à peine situé, à un à deux mètres au-dessus d'un centenaire à poubelles, le pseudo-vampire vint à courir, puis bondir en direction de la dite échelle. La saisissante à bout de bras, il vint à y grimper, puis ce fut au tour des escaliers qu'il gravit à son rythme. Après quelques instants, il vint à rejoindre la jeune femme qui scrutait déjà les alentours. Suivant les agissements de sa partenaire, il vint à lui aussi poser son regard sur la ville.

                  Patientant de longues minutes dans un silence pesant et presque ecclésiastique, Yvan vint à distinguer un mouvement d'attroupement non loin d'un bar. Apparences négligées mêlant motards et prolétarises extrémistes de Grande-Bretagne, autrement dit Skinhead, à une heure si tardive, il était évident pour Yvan que de telles personnes n'était guère là pour simplement venir boire coup. En tout cas, aux yeux de la jeune femme, Yvan comprit que ses personnes devaient être la raison de leur présence sur ce toit.

                  Ce sont ceux pour qui nous sommes là si je ne m'abuse ? Lança alors discrètement le pseudo-vampire à l'égard de la femme araignée. C'est alors que vint à sortir du bar un autre groupe de personne, cette fois si bien moins stéréotypée que leurs ''opposants''. Les voix vinrent à s'élever et une lumière inonda la rue pendant quelques instants. Reposant ses lunettes sur son nez, Yvan se tourna vers sa partenaire et lui dit alors : Une toile ! Demanda-t-il activement en tendant la main vers la jeune femme et en s'approchant dangereusement du bord.









                  Technique(s) utilisée(s):
                   
                • Valerie Turner
                  CIVIL - Indécis
                  (6)7281869006503none
                  id08.05.17 11:54
                  (6)Volonté : 72Messages : 818$US : 69Xp : 0Force : 0Résilience : 6Agilité : 5Réflexes : 0Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
                  (6)7281869006503none
                  avatar
                  (6)7281869006503none
                    CIVIL - Indécis





                    Yvan avait eu besoin de plus de temps pour monter. Stupidement, ceci étonna courtement Valerie ; La jeune femme n’avait pas encore totalement calculé leurs « différences héroïques » et se demanda pourquoi il n’avait pas réussi à grimper aussi vite qu’elle. Le temps que son partenaire monte les escaliers, elle se demandait alors comment lui rendre la tâche plus aisée tout en regardant la ligne d’horizon. A vrai dire, lui envoyer une « corde » comme elle l’avait fait dans le cinéma se serait révélé ici plus laborieux et sûrement plus fatiguant que de prendre les escaliers de secours comme il le faisait. Mais comment faire ? La journaliste le croyait doté d’une force certaine, elle l’avait déjà vu bondir et se demandait dans l’instant présent si il serait capable de sauter de toits en toits ; en tout cas, une limite se voyait déjà établie : le bâtiment était trop haut pour son bond. Quelques instants plus tard, son partenaire vint finalement se mettre à ses côtés, n’osant pas la déranger dans ses songes et adoptant une attitude similaire.

                    Quelques minutes s’écoulèrent dans la douce mélodie que sifflait la légère brise avant que Valerie n’aperçoive ses cibles depuis son perchoir. D’un simple coup de la tête, elle les désigna à son acolyte du regard. Elle n’eut pas le temps d’expliquer à Yvan la raison de leur présence  puis de réfléchir à un plan qu’un groupe de méta-humain sortit du bar, tout comme sa source lui avait indiqué.

                    Dans une sorte de consentement mutuel, les deux groupes commencèrent à courir l’un vers l’autre. Brandissant armes de l’un et capacités méta-humaines de l’autre côté, ils chargèrent. Valerie n’avait pas du tout prévu ça comme ça, sa source ne lui avait pas présenté la chose sous cet angle. Un premier flash éclaircit soudainement la ruelle, puis un autre qui se voyait cette fois-ci doublé par un bref jet de flamme qui vint réchauffer l’atmosphère.

                    _Une toile ! s’écria Yvan.

                    Valerie était un peu décontenancée. Concentrée sur ce qui se passait en contrebas, elle n’avait même pas entendu les précédentes paroles d’Yvan. Son exclamation ainsi que la main posée sur son épaule la ramena peu à peu à ses esprits. Canines en dehors, elle se tourna vers lui le regard vide. Il fallait qu’ils se dépêchent, le méta-humain « lance-flamme » venait déjà d’être assommé par une barre à mine.

                    D’un geste brusque, elle saisit de sa main gauche le bras d’Yvan, comme si elle souhaitait faire un pacte d’amitié avec lui. Activant ses pouvoirs, elle fit suinter quelques millilitres de soie au creux de sa paume.

                    _Sautons. Lui répondit-elle sur un ton confiant.

                    Sans plus attendre, le vampire se leva et c’est ainsi que les deux sautèrent dans le vide ensemble. Valerie éjecta dans la même action un fil de soie depuis son autre poignet afin de créer une corde de rappel depuis le rebord du toit. Il allait toutefois falloir sauter au bon moment : sa toile n’allait pas résister éternellement lorsqu’elle allait atteindre son élasticité maximum.

                    Digne de paraître dans un film d’aventure, la scène paraissait tout autant héroïque que burlesque. Les deux acolytes effectuèrent une sorte de balancement au bout du fil de soie, comme s’ils se trouvaient à bord d’une balançoire.

                    _Maintenant !

                    Valerie lâcha le bras d’Yvan de telle manière à ce qu’il puisse être pseudo-projeté vers l’un des skinheads. L’araignée n’eut pas le temps de voir si son idée avait fonctionné : le fil de soie avait lâché presque aussitôt et toute l’attention de la jeune femme dut alors se focaliser sur sa chute d’à peu près un mètre. Heureusement, elle réussit à se rattraper quelque peu en effectuant une roulade sur le côté. Allongée sur le dos et légèrement secouée, elle se mit à observer les alentours : les combats duraient toujours, son adrénaline augmenta drastiquement.

                    L’instant d’après, elle s’était relevée pour se précipiter vers un des skinheads. Celui-ci lui tournait le dos, c’était le moment ou jamais. Valerie dut se retenir de crier lorsqu’elle se dirigea vers lui ; elle ne put le retenir lorsqu’elle sauta sur son dos. A califourchon sur sa cible, elle agrippa ses bras en plantant ses ongles dans les biceps du skinhead, puis plongea violemment la tête dans son cou.

                    Un cri de douleur sans égal retentit dans la rue : Valerie l’avait mordu plusieurs fois et des marques légèrement profondes démangeait à présent le skinhead, sa tenue, elle, se tâchait de sang noirâtre.







                    Récapitulatif:
                     



                  • Maître du jeu
                    Maître du jeu
                    (0)170$0140000000Maître de jeu

                    id08.05.17 20:16
                    (0)Volonté : 170Messages : $0$US : 140Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                    Badges :
                    (0)170$0140000000Maître de jeu

                    avatar
                    (0)170$0140000000Maître de jeu

                      Maître du Jeu

                       
                      Dans la descente, Yvan prend le temps d'observer les deux groupes qui s'affrontent. Les méta-humains sont clairement en sous nombre, 5 contre un groupe de 10 adversaires. Il remarque qu'ils sont armés, à priori une majorité d'armes blanches sans pouvoir définir plus clairement ce qu'ils ont entre les mains. Un des métas semble capable de manipuler des flammes, mais impossible de déterminer les pouvoirs des autres.

                      Un mouvement de flottement passe dans le groupe d'opposants alors que les deux acolytes semblent surgir de nulle part.

                      Alors que Valérie attaque la première, des cris d'effroi retentissent à la vue de ses crocs, et elle devient aussitôt la cible numéro 1. Les métas s'occupent d'évacuer leur blessé, se retirant pour le moment.

                        ► récapitulatif


                      Valérie: 40 de fatigue pour tes actions précédentes.
                      La majeure partie des skins semble se concentrer sur toi. Barres à mines et autres canifs sont braqués sur toi.

                      A toi de voir comment tu veux te sortir de ce faux pas <3

                      Yvan: Si l'attention qui t'es portée est moindre, tu as tout de même ton lot d'opposants. Préfèreras-tu t'en débarrasser d'abord, où alors aider ton acolyte.

                      Les jets de dés sont à votre initiative.
                    • Yvan Collins
                      CIVIL - Rebelle
                      (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                      id09.05.17 11:58
                      (6)Volonté : 102Messages : 10340$US : 188Xp : 3Force : 1Résilience : 3Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
                      (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                      avatar
                      (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                        CIVIL - Rebelle
                        Fear
                        the
                        Vampire
                        On se connaît , n'est ce pas ?



                        L'altercation venait de commencer avec fracas. D'un ratio d'à peu près deux contre un, en faveur des anti-métas, malgré leur capacité qui pourrait être un avantage, les métas étaient en mauvaise posture. Yvan, jouant du regard entre les échanges violents et sa partenaire, le pseudo-vampire attendait clairement une réponse, un mouvement de la part de la jeune femme. C'est alors que brusquement, la méta vint à saisir son bras et sécréter de la toile pour le maintenir à elle. Lui indiquant de sauter, de manière confiante, Yvan s'exécuta et le duo vint à bondir du toit. Retenue et légèrement balancé par un fil de soie précédemment tissé par la jeune femme, la vitesse de leur chute fut quelque peu réduite sur la fin. Lâché à un moment propice et activant le pseudo-vampire vint à tomber lourdement sur un des agresseurs. Yvan saisissant son adversaire le plus fermement du monde, Planta alors ses crocs acéraient dans le coup de sa victime.

                        Le sang coulait, dans la bouche de la bête qu'il était à moitié et le long du cou de sa victime, venant à s'en repaître, il vint à lâcher son emprise et tenta maladroitement d’assener un coup-de-poing à l'homme qu'il avait mis au sol. Bousculer par se dernier, il rata complètement son attaque, dès lors esquivé habilement par l'homme au crâne chauve et au tatouage de mort, qu'il arborait fièrement sur son cou, cela même, au niveau de la morsure. Bousculé et cherchant à intimider sa victime, ainsi que les agresseurs aux alentours, le pseudo-vampire arbora bestialement ses crocs sanguinolents à la vue de tous, laissant au passage, échapper un souffle très animal, voir bestial. Malheureusement pour lui, son attitude, tant bien aurait-elle attiré l'attention sur lui, n’effraya perso au premier abord. Serrant les dents et faisant face à quelques hommes, il constatait quelque peu impuissant la situation d'être acculé, auquel lui et les autres métas étaient ainsi confronté.








                        Technique(s) utilisée(s):
                         


                        Le premier : un dés ''Mains nues (2)'', affin d’assener un coup à l'homme ayant déjà subit la morsure et se trouvant au sol.

                        Le second : un dés  ''Intimidation (2)'', affin d'effrayer le plus possible d'agresseur, ou à moindre mesure l'homme sur lequel s'acharne pour le moment Yvan.

                        Si lancer deux dés est invalide, j'en sais strictement rien, mais si cela ne passe pas n'hésitez pas à me le signaler
                      • Lazarus
                        Maître du jeu
                        (0)1163$0418000000???
                        id09.05.17 11:58
                        (0)Volonté : 1163Messages : $0$US : 418Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
                        (0)1163$0418000000???
                        avatar
                        (0)1163$0418000000???
                          Le membre 'Yvan Collins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


                          #1 'd20' : 4

                          --------------------------------

                          #2 'd20' : 4
                        • Valerie Turner
                          CIVIL - Indécis
                          (6)7281869006503none
                          id09.05.17 14:13
                          (6)Volonté : 72Messages : 818$US : 69Xp : 0Force : 0Résilience : 6Agilité : 5Réflexes : 0Spiritualité : 3Astuce : noneBadges :
                          (6)7281869006503none
                          avatar
                          (6)7281869006503none
                            CIVIL - Indécis





                            Valerie venait de retirer ses canines du jeune homme. Du sang coulait le long de sa lèvre : dans sa bouche était contenu quelques centilitres du même liquide. L’adrénaline avait boosté la jeune femme et l’avait poussé à agir.

                            Dans une torsion de douleur, l’homme réussit à s’extirper de l’emprise de son agresseur. Valerie tomba sur les fesses et se rattrapa sur les coudes. Instinctivement, elle se remit rapidement debout. Le face à face débutait.

                            La journaliste réalisait son acte : un peu ébahie, elle observait avec fascination la profondeur à laquelle elle l’avait mordu, mais peu à peu, les skinheads autour d’elle s’approchaient et la pressait de réagir. Valerie détailla leurs armes. Aucune arme à feu, c’était un bon point, mais il lui allait falloir trouver une solution tout de même pour contrer leurs armes en tout genre. Pas encore cependant, il fallait qu’elle constate l’état d’Yvan avant de faire quoi que ce soit. Son acolyte semblait encore plus enragé qu’elle et le sang de sa victime lui avait barbouillé le visage. Au moins, il allait bien et c’était le principal.

                            Au fur et à mesure que les skinheads se rapprochaient d’elle, la peur l’envahissait. Elle reculait. Tout doucement. Pas à pas. Le mur la stoppa net au bout de quelques instants. Le danger approchait et c’était maintenant qu’il fallait agir !

                            Valerie se retourna rapidement et grimpa au mur aussi vite qu’elle le put. Elle se trouvait à présent à 3, 4 mètres de hauteur et regardait les fachos en contrebas. L’araignée venait d’avoir son idée. En s’essuyant le visage avec son poignet, elle cracha à leur figure le reste du sang contenu dans sa bouche. Celui-ci était aussi noire que celui qui s’échappait du cou de sa précédente victime, un sang contaminé par son venin.

                            _Vous avez intérêt à me foutre le camp si vous voulez pas qu’il vous arrive la même chose, bande de tocards ! Il lui reste 5 minutes à vivre… Ou moins que ça à vrai dire. Dit-elle en consultant sa montre.

                            L’intimidation. C’était cette carte là qu’elle jouait. La grimpe en l’air espérait de tout son cœur que ça marche, mais qu’en dît le destin ?







                            Récapitulatif ::
                             


                          • Lazarus
                            Maître du jeu
                            (0)1163$0418000000???
                            id09.05.17 14:13
                            (0)Volonté : 1163Messages : $0$US : 418Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : ???Badges :
                            (0)1163$0418000000???
                            avatar
                            (0)1163$0418000000???
                              Le membre 'Valerie Turner' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


                              'd20' : 2
                            • Maître du jeu
                              Maître du jeu
                              (0)170$0140000000Maître de jeu

                              id11.05.17 17:29
                              (0)Volonté : 170Messages : $0$US : 140Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                              Badges :
                              (0)170$0140000000Maître de jeu

                              avatar
                              (0)170$0140000000Maître de jeu

                                Maître du Jeu

                                 

                                Yvan essaie d’asséner un coup à sa première victime, mais cette dernière, se tenant la gorge en hurlant d’effroi, recule à toute vitesse pour se mettre hors de portée. Constatant que l’un des leurs est sérieusement blessé, certains des adversaires de Valérie se détournent d’elle pour lui venir en renfort. «Monstres», crient-ils. Peu intimidés, leur agressivité est au contraire renforcée.

                                Quant à Valérie, perchée au sommet de son mur, sa tentative d’intimidation ne rencontre pas plus de succès que celle d’Yvan. Les mouvements arachnides attisent la peur et la haine chez les skinheads, remontés comme jamais. Un premier canif fuse, entaillant l’épaule de la jeune femme. La second failli bien trouver une cible plus mortelle, Valérie ne devant son salut qu’à l’intervention d’un méta semblant pouvoir contrôler le métal. Le canif dévie brusquement sans s’enfoncer dans son ventre, tombant au sol avec un bruit métallique.

                                 ► récapitulatif


                                Valérie:
                                +20 de fatigue pour l’utilisation de ta technique.
                                -10 PV pour le coup de canif

                                Yvan:
                                +26 de fatigue pour l’utilisation de ta technique, et +15 de fatigue pour l'attaque ratée.
                                Total: +41 fatigue

                                Vous êtes en mauvais posture, mais le groupe de méta que vous vouliez secourir semble se réorganiser. Peut être pouvez-vous espérer leur aide?

                                Les jets de dés sont à votre initiative, n’oubliez pas de mettre à jour vos PV et points de fatigue dans le profil ! <3
                              • Yvan Collins
                                CIVIL - Rebelle
                                (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                                id11.05.17 21:01
                                (6)Volonté : 102Messages : 10340$US : 188Xp : 3Force : 1Résilience : 3Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.Badges :
                                (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                                avatar
                                (6)10210340188313313Traumatisé du grand "boom"VoteurV.I.P.
                                  CIVIL - Rebelle
                                  Fear
                                  the
                                  Vampire
                                  On se connaît , n'est ce pas ?



                                  Yvan faisait face à l'adversité, la tête haute et les lèvres recouvertes de sang. Crocs en avant, devant lui, était dressé ces hommes armés, déterminés et sans peurs qui n'avaient guère fait mine qu'une quelconque faiblesse face à sa tentative d'intimidation. Ressentent leur cohésion et leur unité face au danger, les anti-métas étaient encore plus déterminé à en découdre, au grand dam du pseudo-vampire qui aurait espéré éclaircir les rangs, quelques secondes plus tôt. Portant un vif coup d’œil à ses arrières de par un bruit métallique caractéristique d'un objet de cette consistance tomber au sol, Yvan entre aperçus sa comparse perchée sur un mur, ainsi qu'une des personnes agressé, la main tendu, en direction de l'arme tomber sol.

                                  Coupez les lumières camarades !! Lança Yvan à l'égard de sa comparse, mais aussi aux autres métas. Au même moment, il venait alors de fixer à nouveau du regard ses adversaires, qui s’apprêtaient ainsi à l'attaquer lâchement, mais qui vinrent à hésiter après avoir constaté qu'il leur portait tout son attention maintenant. Ils ne pourront plus faire grand choses face à moi une fois dans le noir !! Vint-il par finir avant de repasser à l'acte.

                                  Bondissant de sa position à vive allure grâce à son habilité vampirique lui permettant des déplacements à haute vélocité, le pseudo-vampire vint à s'approcher de très prêt d'un des agresseurs. Apparaissant devant sa victime alors circonspecte de voir le pseudo-vampire devant lui, Yvan vint à asséner un violent crochet du droit directement dans la mâchoire de l'anti-méta. Fort de son attaque, il vint à reculer de quelques pas, attendant patiemment un quelconque mouvement favorable à l'extinction des sources de lumière et gardant une position défensive en scrutant du regard ses opposants.








                                  Technique(s) utilisée(s):
                                   


                                  Petit lancer pour agrémenter les rp,

                                  Le premier : un dés ''Rhétorique (2)'', affin de d'influencer les autres métas à suivre sa logique de couper les sources de lumières et d'ainsi le faire de par eux-même, cela même s'ils n'ont pas connaissance de sa possibilité d'évoluer dans le noir sans difficulté. Cela pourrait par la suite mettre en difficulté les agresseurs, mais aussi les métas, mais une fois son sonar actif, Yvan allié à une bon jet de discrétion pourrait prendre le dessus sur ses adversaires par exemple.

                                  Le second : un dés ''Mains nues (2)'', affin d’assener un coup à un des hommes juste après s'être approcher de lui avec ''Déplacement Vampirique'', faisant ainsi qu'il apparaît devant sa cible sans que cette dernière ne puisse vraiment voir le coup ou presque. Annulé
                                Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant