La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
138 histoires et 1066 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

[Quête] Traque Macabre

Aller à la page : Précédent  1, 2
  • En ligne
    Lysander Akardia
    Esprit Libre
    (7)43+0686655153530354015none
    id02.07.17 12:41
    (7)Volonté : 43Messages : +0Réputation : 6866$US : 55Xp : 15Force : 35Résilience : 30Agilité : 35Réflexes : 40Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
    avatar
    (7)43+0686655153530354015none

      Arrivée

      Lysander avait définitivement laissé derrière lui un poumon. Evidemment pas littéralement mais courser une moto n'était clairement pas sa tasse de thé. Et puis, s'il avait su il ne se serait probablement pas pressé puisqu'il semblerait que ses compagnons de fortune n'aient guère besoin de lui. En effet, d'après ce qu'il entendait la fête avait déjà commencé sans lui et, pour une fois, il était content de ne pas en faire partie.

      Mais était-ce réellement raisonnable de laisser deux demoiselles se battre contre des criminels? Pour Gabrielle, il ne s'en faisait pas. Mais les deux autres par contre... Lysander était certes peu enthousiaste à l'idée de se lancer dans cette bataille. Peut-être pouvait-il tenter quelque chose de plus discret? Comme convaincre cet homme là à l'entrée qu'il était venu pour affaires? Enfin, pour cela, il serait nécessaire de prendre une nouvelle identité. Probablement russe, car il n'a point l'air chinois. Heureusement, il savait se débrouiller pour l'accent russe. Notre magicien, fixa sa queue de cheval quelque peu en vrac suite à la course et s'avança vers l'homme à l'entrée à l'air apeuré et pris son plus bel accent russe.


      - Et toi, kozel j'ai besoin de faire affaires mais dilmo vous foutez quoi là-dedans? , s'écria-t-il d'un air aussi surpris que colérique.

      Il espérait que son rôle fonctionnerait à merveilles quoi de mieux qu'un russe en colère pour extraire les informations d'un homme pris de court et apeuré?

    • Gabrielle A. Reyes
      Esprit Libre
      (13)100+0122112655030151515none
      id04.07.17 1:45
      (13)Volonté : 100Messages : +0Réputation : 1221$US : 12Xp : 65Force : 50Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 15Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
      avatar
      (13)100+0122112655030151515none
        Traque Macabre Various A peine avait elle atteint les lieux, le souffle légèrement court, mais sans réelle difficulté, que l'ex marine était prise à parti par l'inconnue ailée. S'immobilisant tout d'abord pour tenter de comprendre ce qu'elle voulait, la blonde s'exécuta ensuite sans demander son reste, curieuse de ce qui se tramait en ces lieux. Toutefois, Alejandra s'arrêta à nouveau en fixant la drôle de danse interprétée par son vis à vis. La femme ailée sautillait dans tous les sens, mimant des gestes pour le moins ridicule qui, dans un autre contexte auraient surement décoché une franche poilade pour l'ex marine mais; consciente que la discrétion était de mise, se contenta de pouffer de rire en mettant sa main devant sa bouche par courtoisie.

        Totalement incapable de déchiffrer les singeries de l'autre, elle ne comprit enfin que lorsque l'ange daigna faire le mouvement de saut, désignant une ouverture un peu plus haut. Poussant un soupir amusé, elle se retint de pousser un fou rire explosif. Ainsi donc, les singeries de la femme avaient pour but de l'inciter à joindre les hauteurs. Avant d'agir, l'ex marine fixa la distance la séparant de l'ouverture, perplexe. Elle pourrait sans doute atteindre cette hauteur avec un peu d'élan, se reposant sur sa force physique pour le moins ahurissante pour s'élancer.

        Elle prends ses appuis, une grande inspiration et... manque de crier un juron particulièrement vulgaire. Si sa force physique devait faire largement l'affaire pour atteindre les lieux, quelque chose avait fait en sorte de la soulever contre son gré,  multipliant la force pourtant déjà phénoménale qui alimentait ses jambes. S'élancant avec fracas, Reyes attrape de justesse le battant de la fenêtre afin de stopper son ascension fulgurante, avant de se projeter avec difficulté dans l'embrasure. Et alors que l'autre femme la rejoint comme une fleur, Gabrielle lui chuchote avec hargne :

        " Vous êtes malade ?! j'aurais pu me retrouver dans la stratosphère putain !!! "

        N'attendant pas de réponse, elle se retourne vers l'embrasure d'une porte avant de fermer les yeux, tentant de visualiser les lieux. Serait ce à cause de ses récents dons ? En tout cas, la blonde parvient parfaitement à entendre tout ce qui se passe dans l'entrepôt, comme si un troisième oeil avait poussé dans son esprit. Sans mot dire, elle s'avance quelque peu, avant de s'immobiliser brusquement: quelqu'un venait d'ouvrir les hostilités avec fracas. Des bruits de tirs se faisaient entendre depuis le rez de chaussée tandis que tension électrique se faisait ressentir dans l'air. Reyes pouvait sentir le chaos en bas, n'appelant que son intervention pour se délecter de cette merveilleuse puissance qui n'attendait que sa venue. Ignorant totalement les mots de Sigrùn dans sa soif de pouvoir, elle s'élance sans demander son reste, enjambant la balustrade d'un seul saut, juste au dessus d'un homme dont l'attention était bien trop accaparée par une boule électrique... pour son plus grand malheur.  

        Avant même qu'elle ne touche le sol, l'oeuvre de mort de l'ex marine avait commencé, saisissant le crâne de l'individu en plein déplacement, elle profita de sa vitesse de chute ainsi que de sa force pour le moins peu commune pour l'entraîner vers le sol, le déséquilibrant avant d'encastrer son pauvre crâne dans le sol, savourant un craquement sinistre et l'odeur de sang qui emplissait ses narines. Profitant du moment de surprise consécutive à sa venue, Gabrielle hurle à l'autre qui semblait être à l'origine de la boule de foudre, sans même lui jeter un regard:

        " Un sur la droite de la porte fermée, deux de part et d'autre de l'entrée et au moins deux derrière la porte fermée. "

        Sur ces mots, Reyes se saisit d'une caisse, poussant sur ses muscles afin de la projeter sur l'adversaire le plus proche.

        © YOU_COMPLETE_MESS

        Spoiler:
         


      • Sigrún Andersen
        Bienfaiteur
        (5)155+01310533202538382525none
        id05.07.17 14:55
        (5)Volonté : 155Messages : +0Réputation : 13105$US : 33Xp : 20Force : 25Résilience : 38Agilité : 38Réflexes : 25Spiritualité : 25Astuce : noneBadges :
        avatar
        (5)155+01310533202538382525none





          Dans la pénombre de l’étage, Sigrún avançait collée de près par Gabrielle, la méta-humaine insouciante de son état. Enfin, c’est ce qu’elle croyait. Tout à coup, celle-ci la dépassa puis entrait dans une sorte d’état de transe. Percevoir était difficile dans le noir de la nuit et entre ses murs qui ne laissaient presque pas les rayons de la lune pénétrer et c’est pour cette raison que Sigrún était en train de juger sa partenaire, qui, de plus, l’avait exaspérée l’instant d’avant lorsqu’elle s’était mise à crier pour lui lancer une réflexion pleine d’ingratitude alors qu’elle venait de l’aider à grimper en toute discrétion. La femme ailée craignait d’avoir été repérée par son beuglement. Cependant, elle fut soulagée en entendant un bruit qui s’apparenta à un fracas de porte.

          C’est donc vers et via l’agitation qui se déroulait au rez-de-chaussée que Sigrún se dirigeait au pas de course, laissant ses doigts effleurer le mur et tendant le bras vers l’avant pour éviter de se cogner contre un mur perpendiculaire à celui qu’elle utilisait comme repère ou simplement contre Gabrielle.

          L’égyptienne était sûrement passée à l’action. Avait-elle de nouveau foncé tête baissée dans le danger, comme à l’hôpital quelques semaines auparavant ? « Sûrement. »

          Et c’est sur ce songe que Gabrielle se mit à feindre sur un homme, son élan était tel qu’il rappelait le dernier film que Sigrún avait vu au cinéma : Assassin’s Creed.

          Sigrún descendit les escaliers 4 à 4 vers la scène un peu gore qu’avait organisée l’autre blonde –« autre blonde », la mutation de Sigrún avait entraîné récemment une dégénérescence de ses capillaires faisant tendre ses cheveux plus vers une rousseur qu’une autre teinte. L’homme qui accompagnait la boxeuse en début de soirée était arrivée, lui aussi, et se tenait près de la survoltée. Il s’adressait à l’un des gardes. Gabrielle, quant à elle, communiquait à l’égyptienne l’emplacement des hommes dans la pièce. Comment avait-elle su ? Ce n’était plus un doute : elle avait clairement hérité de pouvoir.

          _Ecarte-toi ! Il est temps de tirer cette affaire au clair, il est temps qu’on se réveille ! Commença-t-elle à expliquer en  faisant une référence à sa condition de méta-humaine, ce qui était tout à fait se mélanger les pinceaux, entre nous. Suivez-moi ! Nous ne pouvons pas perdre l’effet de surprise !

          Sigrún n’avait jamais pratiqué d’arts martiaux et n’avait jamais non plus suivi de formation militaire ou une quelconque formation de combat. Cependant, elle savait que l’effet de surprise donnait un avantage considérable : combien de personnes a-t-elle vu passer aux urgences qui, à cause de cet effet, n’ont pas pu se protéger efficacement contre le fléau qui les avait accablés ? Ô, elle se rappelait en l’instant présent comment elle n’avait pas été prête à devenir une méta-humaine ; la walkyrie se remémorait les six mois de dépression qui suivirent sa mutation !

          Après avoir écarté Gabrielle de la main, elle fit signe à Fareeha de la suivre. Elle ne s’occupa pas de Lysander, dont elle ne savait presque rien. Sigrún se dirigeait donc vers la porte fermée que le dernier homme gardait. Ses ailes lui donnait un air imposant.

          _Dégage !!! Adressa-t-elle au garde. Ou tu finiras comme ton acolyte !

          L’adrénaline était à son maximum. Sigrún se mit à utiliser son pouvoir aussi bien qu’elle le pouvait : en tendant son bras vers ce dernier, la gravitokinésiste créa un champ gravitationnel dans le but de le repousser contre le mur.

          Son cœur et ses battements frénétiques lui disaient d’enfoncer et de déchaîner la colère et la frustration qu’elle avait accumulées ces derniers temps. Pour le moment, elle se contentait de martyriser ce garde.

          Elle se tourna vers Gabrielle et Fareeha et leur adressa à chacun un regard déterminé :

          _Vous êtes prêtes à agir ? Je peux créer une zone de gravité à l'intérieur de la pièce pour les désavantager et ralentir leur mouvement. Pleine d'impatience, elle continua. Alors, prêtes ?








          Récapitulatif :
           
        • En ligne
          Fareeha Amari
          Croisé
          (12)275+599807501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.
          id16.07.17 7:31
          (12)Volonté : 275Messages : +5Réputation : 9980$US : 7Xp : 50Force : 10Résilience : 10Agilité : 50Réflexes : 40Spiritualité : 10Astuce : FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.Badges :
          avatar
          (12)275+599807501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.

            Gotta go fast !

            Ils étaient plus nombreux que prévu à travers le pseudo hangar. Certains tentèrent même de tirer sur Fareeha à priori, mais sans réussite. Son intervention à travers la pièce permis d'éclairer brièvement les lieux et donc donna le luxe aux autres personnes d'intervenir.

            Elle fit cependant face à une porte fermée. Les deux individus qu'elle avait aperçu avaient eut le temps de s'enfuir derrière cette dernière en voyant la descendante de Zeus arriver. Effrayés par une femme messieurs ? Vous n'êtes pas au bout de vos peines !

            Tandis que Nimbus se forme petit à petit au dessus des têtes des bandits, deux "alliés" de Fareeha interviennent. Elle ne pensait pas qu'il soit sage de laisser un médecin et une inconnue seules face à des criminels, mais à la fois, elle devait poursuivre les deux autres !

            Occupez-vous de cette pièce, je m'occupe du reste !

            Sans attendre d'avantage, Fareeha passe la porte et engage la poursuite des deux brigands.

            Recap:
             

          • Maître du jeu
            Maître du jeu
            (0)155+0$0125000000Maître de jeu

            id16.07.17 22:23
            (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

            Badges :
            avatar
            (0)155+0$0125000000Maître de jeu

              Traque Macabre



              En un instant, c'est la folie qui s'abat dans l'entrepôt. Gabrielle qui tombe des escaliers en chute libre pour venir percuter et écraser le crâne de l'homme dans un craquement sonore. Il n'a surement pas souffert... Elle attrape une caisse et la balance vers celui qui poursuivait Fareeha. La caisse vole. S'éclate contre le plafond. Surement un manque de contrôle dans le geste, pouvant s'expliquer par l'adrénaline. L'homme est cependant surprit et s'arrête, tournant la tête vers la blonde. Voyant passer une femme ailée qui lui hurlait dessus de dégager. Mais il n'en fut nullement intimidé, il leva son arme et tira, sans attendre. Un autre coup de feu résonna de l'autre coté du bâtiment, le dernier: caché derrière les caisses. Son tire avait également été pour Sigrùn qui parlait de ralentir ceux derrière la porte, pourquoi elle? Déjà avec ses ailes, elle attirait l'attention et maintenant qu'elle parlait sans trop bouger, une cible facile...

              A l'entrée du bâtiment, l'homme armé toujours un peu abasourdit regardait la scène. Son pote venait de se faire fracasser le crâne... Une femme avec des ailes, une autre qui fait de la foudre... Putain de métas, voilà ce qu'il pensa. C'est alors que Lysander l'approcha pour lui parler. Avec ses quelques mots en russe, son assurance apparente, l'homme y crut.

              "Ah! Camarade. On a des ennuis... Des fouineurs qui sont venus voir nos affaires. C'est le boss qui vous envoie?"

              Et là, Fareeha ouvrit la porte. Les hommes hurlèrent de se mettre à couvert, ou à terre. Elle eut juste le temps d'entendre un long bip sonore. Tournant les yeux vers le montant de la porte, son instinct avait vu juste: c'était piégé ! En effet, les malfrats utilisaient cet endroit comme transit, un point de rendez vous pour échanger de véhicules les blessés, les amener ailleurs. Prévoyant et sur ordre de leurs supérieurs, l'endroit était piégé. Cette porte devait toujours rester ouverte. Un mécanisme y avait été bricolé, une fois celle-ci fermée, elle enclenchait une petite bombe pour détruire la porte et le mur du bâtiment. Un moyen simple et efficace pour se débarrasser des gêneurs.

              L'explosion souffla la porte et une partie du mur ainsi que les caisses présentent dans l'entrepôt. Sigrùn vu les plus petits projectiles foncer au sol, alourdies par sa gravité. Mais le souffle de l'explosion, si proche la projeta en arrière avec force. Gabrielle qui en avait terminé avec son adversaire, trop concentrée à voir s'il était en vie ou à jubiler de son massacre, allez savoir. Fut percuté par la demoiselle ailée qui avait été soufflé.

              Du coté de Lysander, des débris volaient vers lui, il avait eu le temps d'entendre les hommes crier de se mettre à couvert. Ce qui ne fut pas le cas de son nouvel ami... Lui fut criblé par des morceaux de caisses et la porte qui avait volé dans la pièce vint le percuter de plein fouet.

              Une partie du toit du bâtiment s'écroula, soulevant beaucoup de poussière. Ensevelissant l'homme qui avait prit en chasse Fareeha. L'autre, dissimulé dans son coin, ne donna pas signe de vie. Mort ou attendant son heure pour agir?  Reste qu'il devenait difficile d'y respirer sans tousser, sans avoir la gorge et le nez irrité. Et avec la détonation... L’acouphène allait surement durer un petit moment.


              ► Récap'


              Explosion: 200PVs, Fareeha, tu peux tenter une esquive instinctive grâce au résultat de ton dé.
              Sigrùn: 140PVs pour le souffle de l'explosion, la projection en arrière et les plus gros débris qui te percutent malgré ta technique activée. Ton jet ne te permet pas d'anticiper l'explosion, donc pas d'esquive.

              Gabrielle: 120PVs (débris, les plus gros dont Sigrùn qui te percute) Non esquivable suite à ton jet.

              Lysander: 70PVs (débris), que tu peux esquiver, vu la distance et le temps de réaction.

              PNJ 1: toujours dissimulé, il tire sur Sigrùn: 60PVs

              PNJ 2: Tire sur Sigrùn: 60PVs. Se fait écraser et tuer par le plafond.

              PNJ 3: Mort suite à l'attaque de Gabrielle.

              PNJ 4: Prend des débris + la porte en pleine face. -140PVs.

              PNJ 5 et 6: ???


              P.S: Sigrùn, les deux tires avant l'explosion sont esquivables contrairement à l'explosion.

              P.S²: Vous pouvez, si vous le souhaitez, faire un jet de perception.

              P.S²²: j'ai un peu zappé, mais vu c'est un combat, vous pouvez faire des jets d'initiatives pour déterminer l'ordre des tours, s'il vous plait? Et merci !!

              Pour toutes questions: hésitez pas ! <3
            • En ligne
              Fareeha Amari
              Croisé
              (12)275+599807501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.
              id19.07.17 0:37
              (12)Volonté : 275Messages : +5Réputation : 9980$US : 7Xp : 50Force : 10Résilience : 10Agilité : 50Réflexes : 40Spiritualité : 10Astuce : FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.Badges :
              avatar
              (12)275+599807501010504010FondateurTraumatisé du grand "boom"MeeticCourageuxFlooderX-treme FloodVoteurModèleV.I.P.

                Gotta go fast !

                Elle ouvre la porte, mais ses réflexes de pilote font surface. Tout semble plus lent, certains hurlent de se mettre à l'abri & elle entend distinctement un déclic inhabituel en tournant la poignée de la porte. Pas le temps de réagir, pas le temps d'avertir les autres présents. Après tout, c'est leur faute, elle n'avait pas invité la blonde à venir et avait demandé au docteur de rester en retrait.

                Aussitôt, la jeune femme se transforme de nouveau en boule de foudre et, à mesure que la porte déclencha une vaste explosion, Fareeha se projette au travers et se lance à la poursuite des deux criminels qui s'étaient échappés par là un instant plus tôt.

                Ni une ni deux, elle parvint rapidement à les rattraper, littéralement leur passer au travers (-5 Agi/Ref) pour finalement reprendre sa forme humaine. Dans ses yeux, de la rage mais surtout de la frustration. Depuis tout ce temps qu'elle les chasse, tous ces échecs à leur mettre la main dessus. C'était terminé maintenant. Ils allaient payer pour leurs crimes ! Pour leurs ignobles actions.

                C'est terminé pour vous !

                Dans chacune des mains de Fareeha, un éclair est généré, et d'un seul geste fluide, elle propulse les deux sur une cible chacun. Tandis qu'à l'étage, elle avait laissés ses alliés se battre seuls sous couvert de Nimbus qui frappait de nouveau les ennemis restés là.

                Recap:
                 

              Aller à la page : Précédent  1, 2