La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
29/07 : Recensement & Prépa V3 ─ www
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 140 membres inscrits
148 histoires et 1181 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

Gerbe de braises et Eclat de blé [Rhéia Nikos]

  • Gabrielle A. Reyes
    Genesis - EspritLibre
    (13)118+0315244655030151515none
    id16.05.17 4:40
    (13)Volonté : 118Messages : +0Réputation : 3152$US : 44Xp : 65Force : 50Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 15Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
    avatar
    (13)118+0315244655030151515none
      Genesis - EspritLibre
      Gerbe de braises et Eclat de blé #Rhéia Nikos  

      Difficile et longue est la journée pour celui qui n'a pas eu son quota de sommeil. La trentenaire blonde, arpentant d'un air las les couloirs de la sécurité d'Advent Tech se dit qu'on ne l'y reprendra plus, à terminer un jeu à pas d'heure alors que les obligations quotidiennes l'attendent dès poltron minet; à plus forte raison lorsque le travail que l'on abat nécessite une certaine forme physique qui n'est pas vraiment améliorée par la fatigue particulière. Mais cette pensée lui tire un sourire amusé, constatant qu'un coin de son esprit lui rappelait qu'il s'agissait d'une oeuvre vidéo ludique d'exception. Cela valait-il donc le coup ? Hell Yeah ! Un voyage comme on n'en faisait que très rarement. Elle réprime un bâillement tandis que sa pas la conduisent en direction du bureau des "Techs". Ignorant le passage assez soutenu du bâtiment principal, elle traverse l'endroit en direction de ce que Reyes se plaisait à surnommer la caverne d'Ali Baba.

      Passant devant des panneaux sans teint cachant elle ne savait quel ténébreux projet ou quel département ennuyeux, elle en profita pour se détailler, espérant que sa fatigue ne soit pas trop visible en ce début d'après midi de novembre, d'autant qu'elle était en pleine digestion. Son regard noisette lui renvoie l'image d'une femme svelte, au teint mât et exotique. Le galbe de ses formes honorables sans être excessives s'harmonisaient parfaitement avec sa musculature discrète mais ferme se dessinant sous un uniforme bien taillé, malgré un pantalon légèrement plus grand. Ses cheveux d'un blond presque blanc généralement laissés en une tignasse sauvage étaient comme à leur habitude au travail, noués en une queue de cheval lui descendant jusqu'aux omoplates; encadrant des traits fins et avenants. Son regard en revanche était fatigué, presque usé à cause des quelques nuits passées à casser des racailles pour son addiction particulière ou d'autres à traîner sur le net sans pouvoir trouver le sommeil.

      Gabrielle prends une grande inspiration histoire de se redonner de la contenance, tentant de se rassurer en se disant qu'il ne restait plus que quelques heures avant le retour à son chez elle. Reprenant son chemin en hâtant le pas, Arès repense à ce qui l'attendait: somme toute une visite de routine avec l'un des représentants du département technique pour le suivi de son équipement. Visite que l'intéressée avait d'ailleurs pris avec le plus grand plaisir, se réjouissant d'un moment passé en dehors de l'administration et de la paperasse qu'on lui imposait depuis sa dernière mise à pied.

      Après quelques minutes elle passe le corridor menant aux locaux techniques, cherchant du regard l'un d'entre eux afin dans un premier temps de faire cette foutue visite technique, et pourquoi pas de taper la discute histoire de faire passer le temps ?

       
      © 2981 12289 0