Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

[QUÊTE] L'Oracle

  • Jared Aberline
    Crows - Dominateur
    (6)1168915115000077Animateur
    id16.05.17 22:18
    (6)Volonté : 116Messages : 8915$US : 115Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 7Spiritualité : 7Astuce : AnimateurBadges :
    (6)1168915115000077Animateur
    avatar
    (6)1168915115000077Animateur
      Crows - Dominateur


      Dans la voiture, avec Boris et Viatcheslav, Jared se dirigeait vers l'Ouest. La seule info qu'il parvint à obtenir sur l'hypothétique voyante, restait son appartenance au camp de gitans de la périphérie d'Upsilon.

      -" Boris, que sais-tu des tziganes ? "

      -" Qu'il faut pas leur faire confiance, Boss. " Jared partageait cet avis. Pourtant ils voyaient chez eux un miroir aux valeurs des Crows : la famille au centre de toute chose, la famille comme seul témoignage face au temps.

      L'unique frein interdisant toute entente solide avec cette communauté, outre la défiance invoquée plus tôt, résonnait dans les origines mêmes des corbeaux et de la mère patrie, géante endormie ayant laissé nombre de manouches se faire engloutir par l'aigle nazie durant le Porajmos.  

      Il sortit sa croix orthodoxe de sous sa chemise et la frotta entre le pouce et l'index, l'esprit tiraillé entre deux idées. Ni son rang, ni la réputation de sa famille ne lui octroierait un quelconque sauf conduit chez les gitans, il n'y serait qu'un gadjo, un non tzigane, une âme perdue qui espérait trouver des réponses mais qui, au moindre faux pas, entrainerait une réaction douloureuse.

      Le véhicule finit par se garer aux portes du camp. Le quadragénaire en sortit et se fit immédiatement accoster.

      - " Hein t'es Tommy ? T'vins pour la car'vane ? " Le gars bouffait les mots, au point que même Jared comprenait difficilement chacune de ses phrases. " Oh putain l'enculé ! R'gardez la taille de c'type !? " S'exclama le gitan, lorsque Boris s'extirpa à son tour de la voiture. " L'est mastar ç'ui là." Viatcheslav, quant à lui, resta derrière le volant. Muet depuis la naissance, sa compagnie ne serait que peu utile ici.

      -" Je suis Jared Aberline. Je viens voir l'Oracle."

      -" Ah, bah j'vais voir c'que j'peux faire. Suis moi. " Au bout de quelques pas, il se retourna vers Boris, puis vers Jared. " Et y vint pas ton copain ? "

      -" Non. Il surveille la voiture. "

      -" Pour qui y nous prend, des voleurs ? "

      -" Oh non, ce n'est pas ça. Il aime bien surveiller les voitures, c'est tout. "

      La musique, les aboiements et un brouhaha festif s'amplifia à chaque nouveau pas vers le cœur de ce campement de fortune.



    • Invité
      Invité
      id20.05.17 18:05
      avatar
        Une fois tous ses System activer, E-11Z4 ouvra les yeux. Assise devant son écran, sur une vieilles chaise en bois, les muscles légèrement endoloris, elle étira sa colonne vertébrale d'un souple mouvement des bras tendus vers le ciel. Une fois ce geste matinal effectué, rendu presque religieusement pratiqué, E-11Z4 se leva de sa chaise. Tournant le cou légèrement dans la direction du lit dans lequel Camille dormais maintenant depuis quelques semaines. Cette chambre peu meublé, orné d'une seule fenêtre et arpenté de mur vides de toutes décoration, semblait déjà bien plus vivante depuis l'arrivé de cet être vivant.

        Le monde étant ce qu'il était, E-11Z4 ne daigna pas réveiller sa patronne toujours endormie, et se dirigea tranquillement vers la porte à sa gauche. Mouvement qui fut abruptement interrompu lorsqu'un terrible cri strident raisonna dans tout l'être mécanique qu'elle était. Complètement paralyser et assailli d'une infinité d'émotions toutes les plus intense, stridente et déplaisante les unes que les autres. Perdant toutes les forces de son corps et son cortex cérébral complètement hors de contrôle, E-11Z4 tomba sur ses genoux et des larmes coulèrent sous son masque le long de son cou.

        Plusieurs secondes passèrent avant que le cri ne se tu. Toujours sous le choc, cela pris encore quelques instants à E-11Z4 avant de se détendre et tranquillement reprendre le contrôle de son corps et de sa tête. Une fois revenue à elle même une nausée commença à monté en elle. Puis sans la moindre chance de se diriger vers une poubelle et encore moins la salle de bain, E-11Z4 régurgita l'ensemble de son dernier repas sur le sol, repoussant la partie amovible de son masque, au niveau de la bouche, au moment de l'éjection.

        Maintenant son être complètement vidée et son plancher rempli, E-11Z4 se releva doucement, tant bien que mal. Négligeant complètement de jeter le moindre regards sur la dame dormant dans son lit, E-11Z4 se dirigea vers la cuisine. Elle s'accrocha sur l'une des quelques chaise présente en son centre, l'emmenant de nouveau corps contre sol. Un vacarme se fit résonner dans tout l'appartement.

        Sa tête la faisait souffrir, ses jambe ne voulaient plus répondre et ses bras étaient mous, mais il fallait qu'elle se relève. Un dégât qu'elle avait créé et elle se devait de le nettoyer avant que l'ensemble sèche. Et vu les nombreuses minutes qu'elle avait passé couché sur le sol suite a cette collision, il était fort probable que le processus d'assèchement c'était déjà entamer. Tout ça sans parler de l'odeur qui s'était déjà rependu dans l'entièreté de l'appartement.

        E-11Z4 laissa s'échapper un soupir puis se releva de nouveau. Elle alla voir sous le comptoir de l'évier afin de trouver un linge et des produits nettoyant. Seulement 50% des composantes requise étaient présente. Ainsi la jeune malade pris le premier linge sur le dessus de la pile puis continua son chemin vers la salle de bain.

        Ce voyage se passa sans la moindre culbute, elle trouva des produits nettoyant sous l'évier de cette pièces. Une fois les items acquis, elle retourna dans sa chambre et commença a faire le nettoyage de l'ancien contenu gastrique de sa personne.

        Une fois ce ramassis de tout et n'importe quoi nettoyer, E-11Z4 jetta finalement un regard sur sa patronne afin de vérifier si cette dernière était réveiller.

        Quel beau début de journée, de plus aujourd'hui elles avaient prévu rencontrer une personne dans les périphériques d'Ubsilon. Une source de Camille leur avait fait savoir qu'une certaine rumeur concernant une "oracle" y courrait, cette nouvelle intrigua les deux demoiselles avait prévu se rendre directement sur les lieux afin d'en trouver un maximum d'information.
      • Olivia Wendel
        CIVIL - Indécis
        (0)3692805355158030none
        id21.05.17 14:43
        (0)Volonté : 36Messages : 928$US : 0Xp : 5Force : 35Résilience : 5Agilité : 15Réflexes : 80Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
        (0)3692805355158030none
        avatar
        (0)3692805355158030none
          CIVIL - Indécis


          Je dormais, paisiblement. Mon rêve? De vagues souvenirs. Je sentais mon corps lourd, douloureux, comme si un courant électrique le parcourait. Ce qu'on appelle je crois: la sensation fantôme. Ce que l'on ressent quand on a été amputé. Dans mon cas, c'est de mon système nerveux qu'on m'a amputé, même si... Ok c'est un peu compliqué de retirer tout ce bric-à-brac de mon corps. Enfin, j'étais comme au milieu d'une grande étendue d'eau, mon corps flottant au gré des vagues et du vent, sans la possibilité de bouger. J'appelais à l'aide, en vain. C'est alors qu'un électrochoc plus puissant parcourut mon corps, me faisant sursauter. Le tonnerre gronda également autour de moi. S'en suivit un second, qui eut l'effet d'un flash dans mon esprit. D'un coup, je me sentais bien plus lucide, comprenant que je dormais, que tout ceci n'était pas réel. Mais pourtant, il y avait là quelque chose de nouveau, de différent. Mais quoi ?

          Des battements de cœur vinrent répondre aux miens sans que je puisse en déterminer la provenance. Il y avait quelqu'un d'autre, j'étais observée. J'étais... Oui, quelqu'un était entré dans ma tête et s'était semble-t-il invité dans mon rêve. Un appel? Oui, il me semblait entendre une voix, quelqu'un ou quelque chose appeler à l'aide. J'allais lui répondre, tenter d'obtenir une réponse: pourquoi venir me parler dans mon subconscient. Mais à l'instant même où je voulu ouvrir la bouche: mon corps sombra, emporté par une vague. Je coulais, je suffoquais et quelque chose en moi me faisait comprendre que l'être qui avait appelé à l'aide, vivait la même chose. Me faisait-il ou elle, ressentir ce qu'il endurait? Tout devenait flou dans mon esprit, je ne comprenais rien hormis que je tombais, que je suffoquais et qu'à ce rythme j'allais... Mourir.

          J'ouvris alors les yeux, prenant une longue inspiration comme si mes poumons réclamaient de l'air depuis un moment. Une toux faillit m'étouffer alors. Quelques secondes pour reprendre mon souffle, pour sentir une odeur désagréable dans la pièce. Une odeur de... Vomis? Mon regard chercha des réponses, mais ainsi installée dans le lit, il ne m'était pas évident de voir ce qui m'entourait. Je finis par apercevoir Eliza, qui semblait atteler à nettoyer quelque chose. Avait-elle vomit? Je lui demandais alors de m'assoir dans le lit, en la questionnant sur ce qu'il s'était passée.

          Quelques minutes après, Jim débarquait à son tour. Il devait nous emmener en voiture à Upsilon pour que nous essayions de rencontrer l'Oracle. Son teint était livide, il semblait également en sueur...

          "Toi aussi tu l'as... Ressenti?"

          Après avoir discuté de ce que nous venions de vivre, nous prîmes un petit déjeuner rapidement. Eliza m'aida à m'habiller pour me mettre ensuite dans mon fauteuil afin de nous rendre jusqu'à notre véhicule. Nous avions donc entendu ou ressenti cet... Appel à l'aide? Je pensais qu'une entité, un être surement un méta très puissant, venait d'entrer en contact avec nous. Dans quel but, ça je l'ignorais... Nous dire que quelqu'un veillait sur nous? Reste qu'il semblait avoir besoin d'aide également.

          ----------------

          Le voyage prit pas mal de temps, mais nous arrivions finalement à destination. Le camps des Tziganes... C'était là que vivait l'Oracle. Une personne se disant médium, pouvant voir l'avenir. Et depuis l'apparition des métas, ses prédictions semblaient bien plus fortes. On disait que l'Oracle ne se trompait jamais. Une personne capable de voir l'avenir... Eric m'en avait tout de suite parlé, me disant qu'il nous fallait rencontrer cette personne, tenter une alliance ou au moins parvenir à obtenir son aide. L'idée était donc d'en faire un allié ou faute de mieux: un consultant extérieur contribuant à notre organisation par le partage d'informations. J'ignorais si j'étais la mieux placée pour ça, mais il me semblait évident que je l'étais déjà plus que Eric... Un mec le visage peinturluré qui débarque chez des gitans, qui braille ou ordonne pour rencontrer quelqu'un. Oui, il nous aurait fait une sorte de... Conflit diplomatique.

          Jim arrêta la voiture en disant que nous étions arrivés. Il expliqua qu'il resterait là, dans la voiture et que si je le désirais: il veillerait sur mon corps. Ce à quoi je répondis d'un sourire. Il avait raison: me promener en fauteuil dans ce camp de gitan ne ferait que montrer à tous ma faiblesse et... Je pensais alors qu'il était important de montrer une certaine force, de gagner leurs confiances. Je fermis les yeux, prenant une longue inspiration.

          L'instant suivant, je me tenais debout, hors de la voiture. Habillée comme je l'étais dans le véhicule: soit d'un imper beige, avec en dessous un chemisier gris. Ainsi qu'une jupe arrivant juste au dessus des genoux, collants noirs et bottines. Et évidemment: mes habituelles lunettes de soleil. J'arrivais enfin à me matérialiser avec mes vêtements, ce qui avouons le, était bien plus pratique que d'apparaitre à poil à chaque fois. Je me penchais, disant à Jim qu'on essayerait de faire au plus vite. Puis je disais à Eliza qu'on pouvait y aller.

          Après quelques pas, un gitan nous observa et s'approcha de nous. Un sourire un peu... Déroutant, accroché à son visage.

          "J'peux faire qu'que chose pour vous mesdames? Son accent et sa façon de bouffer ses mots me firent un peu sourire.
          -Bonjour et oui. J'aimerai rencontrer l'Oracle s'il vous plait."

          Mon ton était neutre, montrant à l'individu que malgré son sourire pervers et son regard tentant de me déshabiller, il ne m'impressionnait pas. Cela sembla justement l'amuser et il hocha la tête en nous invitant à le suivre.

          L'Oracle prévoyait la fin du monde, des cataclysmes et une "arrivée obscure". Ce qui n'annonçait rien de bon... Je voulais déjà comprendre et savoir ce qui nous attendait. Si l'apocalypse était pour bientôt, il fallait y être le plus préparé possible pour y survivre. Ainsi, je verrais et pourrais estimer la gravité de la situation et hypothétiquement tenter une alliance avec l'Oracle. Reste que j'étais un peu inquiète et ce n'était pas car j'étais au milieu du camp des Tziganes...

          ► Récap'

          Utilisation de Matérialisation
          Fatigue: +30 pour l'activation et +20 pour le déplacement dans le camp des gitans.

          Mon vrai corps se trouvant à l'abri dans la voiture avec Jim (un PNJ) à l'entrée du camp.

          Fatigues max: 50/840
      • Invité
        Invité
        id24.05.17 11:08
        avatar
          « Donc c’est comme ça que ça marche dans cette putain d’organisation ? J’aide à la capture et à la torture de certaines personnes pour que la première mission qu’on m’attribue officiellement ça soit… d’aller choper une putain de voyante ?
          Faut juste que t’en saches plus, pas que tu te la tapes…
          Toi, j’t’emmerde. J’en profiterai pour lui demander de prédire combien de temps il te reste avant que j'te boxe ta sale gueule ! »

          Il fallait le comprendre. Ace n’avait rejoint l’ETA que depuis quelques mois, et pourtant son implication dans la structure de cette organisation ne pouvait être qu’à la hauteur des attentes de ses recruteurs. Ayant même été jusqu’à seconder la Seraphim, le boxeur clandestin ne pouvait qu’espérer mieux que cette « tâche » pourtant présentée comme importante.

          Il fallut qu’il obtienne davantage de détails – notamment sur le fait que toutes les prédictions de cet « Oracle » s’étaient avérées vraies – pour qu’il comprenne que ce n’était pas quelque-chose de routinier, bien au contraire. Sans être totalement satisfait, l’Argone avait fini par accepter sa mission et s’était décidé à se préparer.

          On ne savait pas grand-chose sur cette personne. Inconnue de l’ETA et donc probablement d’une grande partie de la populace de LibertyTown, Ace n’avait qu’une adresse pour commencer ses investigations. Et si c’était une maigre information, il pouvait néanmoins se réjouir d’avoir un point d’entrée pour ce problème à résoudre.

          Sur tout le trajet qu’il entreprit en voiture, le blond tentait de se convaincre davantage sur l’importance de sa journée, afin d’être sûr de se donner à fond. Et ce fut dans cette optique-là qu’il ne tarda pas à se garer dans une ruelle non loin de l’adresse convenue. Il fuma une cigarette avant de sortir de son véhicule.

          En jouant avec ses clés, qu’il balançait d’une main à l’autre, il arriva dans ce qu’il conclut rapidement comme étant un campement un peu louche. Une autre clope en bouche, il regarda tout autour de lui et s’adressa à tous ces apparents gitans qui pourraient être intrigués par sa présence.

          « Je suis là pour voir la voyante ! Pas la peine de la prévenir hein, elle doit déjà savoir que je suis là, c’est pas comme ça qu’ça marche ? »
        • Maître du jeu
          Maître du jeu
          (0)170$0140000000Maître de jeu

          id17.06.17 21:27
          (0)Volonté : 170Messages : $0$US : 140Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

          Badges :
          (0)170$0140000000Maître de jeu

          avatar
          (0)170$0140000000Maître de jeu


            Omen

            Les uns après les autres, vous êtes tous aiguillés jusqu'à entrer dans la roulotte de l'oracle. Petite pièce, décoration très classique, exactement ce que vous auriez pu imaginer d'une voyante en somme. Vous êtes seuls à l'intérieur, personne ne semble y pénétrer à part vous.

            Vous attendez là tous les quatre quelques instants avant qu'une vieille dame s'approche péniblement. Aidée d'une sorte de canne, elle s'avance doucement jusqu'à prendre place dans la chaise face à vous. Avec une voix chancelante, non étonnant à son âge, elle s'adresse à vous avec un sourire amical.

            Laissez-moi vous montrer... Pourquoi vous êtes là !

            Elle lève la main en votre direction et vous êtes tous immédiatement plongés dans une vision. Vous reconnaissez LibertyTown aisément. Pleine Avenue Roosevelt. Il fait jour, sans doute dans l'après-midi. Mais, le décor est en ruine. L'avenue déserte, peuplée uniquement de corps inertes, carcasses de véhicules brûlés et de gravats d'immeubles à moitié effondrés. Le chaos est total, et semble frais. Non loin devant vous, un seul individu semble encore debout. De dos, vous ne distinguez rien d'autre qu'une armure foncée semblant originaire des temps médiévaux. Difficile d'en tirer quelconque indice. En regardant de plus près, Ace et Jared peuvent s'apercevoir que l'individu, penché en avant, possède des cornes sur son crâne. Réelles ou simple artifice, il vous appartient d'en juger.

            Doucement, il se retourne et vous pouvez l'apercevoir de face.

            Spoiler:
             

            Il s'avance doucement, semblant vous fixer. L'air autour de lui vacille de manière surnaturelle, comme si la nature même essayait de le rejeter. Il s'arrête, penche la tête sur le côté et esquisse un léger sourire.

            Vous... Ne devriez pas être là...

            Il tend alors les bras vers le ciel, puis tout s'arrête. D'un coup sec, vous êtes de nouveau dans la roulotte de la voyante. Le souffle coupé, vous avez du mal à comprendre ce qu'il vient d'arriver exactement, ce que vous avez vu.

            Je ne peux vous en montrer plus et assurer votre sécurité... Ce que vous avez vu, c'est Liberty Town plus tard aujourd'hui.

          • Jared Aberline
            Crows - Dominateur
            (6)1168915115000077Animateur
            id21.06.17 21:46
            (6)Volonté : 116Messages : 8915$US : 115Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 7Spiritualité : 7Astuce : AnimateurBadges :
            (6)1168915115000077Animateur
            avatar
            (6)1168915115000077Animateur
              Crows - Dominateur

              On le conduisit jusqu'à la roulotte de l'Oracle. Confinée, étouffante, tamisée, l'atmosphère compressait le corps du Parrain durant la silencieuse attente qui précéda l'arrivée d'autres curieux. Ne décochant qu'un regard pour chaque nouvelle entrée, Jared ne reconnut personne. Pourtant, un sentiment étrange, comme une intuition piquante, le poussa à dévisager plus longuement la jeune femme brune. Mais la singularité se dissipa à l'odeur plus forte des encens, lorsque la voyante se présenta à eux.

              D'un mouvement de main, le décor se flouta, puis vint Alpha. Outre l'évident charnier qui leur faisait face et l'unique silhouette cuirassée et cornue, le Parrain nota l'absence de corbeaux dans le ciel. Rien, pas un seul charognard prêt à fondre sur les cadavres encore chauds pour y picorer son dû. La tristesse d'un marché à ciel ouvert inutilisé, l'amertume d'un gâchis visible, l'angoisse d'une impuissance future.

              Le regard de l'inconnu sembla le transpercer et sa voix continua de résonner dans son crâne, alors même qu'il était de retour dans le camp de tziganes. Au bout de quelques secondes, la question qui le désorientait fusa.

              -" Ce que nous avons vu n'est peut-être que le produit de votre envie. Jusqu'où porte votre regard à travers les sinuosités du Temps ? " Il avait senti la chaleur moite des corps en décomposition se plaquer sur son visage. Il avait senti leurs vapeurs nauséeuses s'immiscer dans ses poumons. L'illusion lui parut trop réelle pour n'être que le désir sadique d'une vieillarde métahumaine. Mais il ignorait la cause de son inertie.

              -" L'inaction de vos semblables ne signifierait qu'une seule chose vis-à-vis de votre vision: une imposture. Et si vous dites vrai, alors ce camp ne sera bientôt plus qu'un ossuaire, lui aussi. " Jared était calme, mais froid. Il souhaitait pousser l'Oracle et les Tziganes à se joindre à lui dans l'hypothèse d'une véritable apocalypse. " Le risque semble trop élevé pour que nous gardions nos distances plus longtemps. La raison nous pousse à nous rassembler sous une même bannière. " Que cherchait-il derrière cette alliance ?

              Des partisans prêts au sacrifice pour combattre un ennemi commun.

              De nouvelles marionnettes à articuler.

              De la chair à canon.

              Spoiler:
               


            • Olivia Wendel
              CIVIL - Indécis
              (0)3692805355158030none
              id23.06.17 21:39
              (0)Volonté : 36Messages : 928$US : 0Xp : 5Force : 35Résilience : 5Agilité : 15Réflexes : 80Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
              (0)3692805355158030none
              avatar
              (0)3692805355158030none
                CIVIL - Indécis


                Alors qu'on avançait dans le camp, Eliza finit par me dire qu'elle devait vérifier quelque chose. J'ignorais quoi. Peut-être trouver une mise à jour des lieux pour éviter toute mauvaises surprises? Allez savoir. J'arrivais finalement dans une roulotte, typiquement décorée comme tout truc de médium traditionnel. De l'encens, des trucs pour faire mystiques qui me donnaient envie de soupirer. Quoi? J'me promène avec de l'encens pour m'élever spirituellement peut-être? Pourtant je marche, mon esprit se déplace et se matérialise. Si ça c'est pas de l'élévation spirituelle, je ne sais pas ce que c'est. Un type était déjà là: le regard... Dérangeant. Surtout qu'il m'observait parfois avec insistance. Quoi? Je suis à son gout? Désolée, je n'aime pas les cheveux gris ni les cicatrices. J'ai eu ma dose de vilains garçons, ça m'a conduit à ma condition de légume pendant un long moment...

                Un autre individu nous rejoignit: jamais vu non plus. Il était déjà plus jeune et plus mignon. Dans mes cordes, si je n'étais pas là pour quelque chose d'important, peut-être aurais-je tenté de discuter, de briser la glace. Finalement une vieille dame arriva: l'Oracle. Elle marchait difficilement, s'installa confortablement et prit la parole. Elle allait nous montrer la raison de notre présence.

                L'instant suivant, j'étais à Alpha, dans une rue en ruines. Des cadavres, l'odeur du sang et de la poussière. Des morts partout, des voitures explosées, des bâtiments ravagés. D'accord, ceci n'avait strictement rien de rassurant. Encore moins cette ombre, celle d'un homme ou d'une créature humanoïde. Mais de ma position, je ne voyais rien. Mon corps était comme... Comme mon vrai corps: dans l'incapacité de se mouvoir. Tétanisée, surement à cause de la magie de la vieille dame. Mon esprit était directement touché et cela devait interférer. Une voix, disant quelque chose, je ne comprenais pas tout. Juste que... Nous n'avions rien à faire là? Hein? Il nous parlait?

                D'un coup, j'étais de retour dans la roulotte. Cette vision du futur était... Ok ça n'avait rien de charmant. Mais ce pouvoir!!! Il me le fallait. Bien sur, je ne pouvais le lui prendre. Mais obtenir son aide pour Genesis. Avec un tel don, nous pourrions faire des choses incroyables. Plus besoin de nous cacher, on aurait toujours une longueur d'avance. Sauf qu'elle nous disait alors que ceci allait arriver dans la journée, balayant mes rêves de recrutement pour me ramener à une réalité beaucoup moins réjouissante.

                L'autre aux cheveux gris prit la parole. Il voulait savoir à quel point cette vision était vrai puis tentait de la convaincre de nous aider à éviter un tel drame. Je lançais un bref regard à l'autre individu, toujours avec mes lunettes, ce qui était pratique pour qu'on ne voit pas ce que j'observais. Je réfléchissais... Les détails de la vision. J'avais le lieu, mais par exemple, y avait-il un truc qui m'aurait permit de savoir l'heure exact?

                "Vu l'état enfin, vu les ravages. Plus on sera nombreux pour éviter ça et mieux ça sera. Mais... Je pris une longue inspiration. Auriez vous la moindre information sur cet individu? Est-ce un méta ou autre chose? Une quelconque idée sur ses facultés?"

                Je n'avais pas bien vu, pour ne pas dire: presque rien. Hormis une silhouette et entendu quelques mots. M’accoquiner avec les deux autres ne m'enchantait pas trop, j'ignorais qui ils étaient. Mais ce type avait raison, on devait s'unir pour tenter quelque chose et éviter ça. Continuant de me creuser la tête pour trouver un détail sur l'heure ou sur cet individu. Si j'en avais vu d'avantage, peut-être pourrais-je avoir un début de piste?
                Spoiler:
                 
              • Maître du jeu
                Maître du jeu
                (0)170$0140000000Maître de jeu

                id12.07.17 3:34
                (0)Volonté : 170Messages : $0$US : 140Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                Badges :
                (0)170$0140000000Maître de jeu

                avatar
                (0)170$0140000000Maître de jeu


                  Omen

                  L'oracle, toujours son air souriante écoute attentivement Jared puis commença à lui répondre, la voix posée, calme.

                  Je ne fais pas que voir les choses. Je les vis et les fait vivre. Comme vous l'avez constaté, cet homme. Cette... chose, vous voyait, il a même tenté quelque chose à votre égard.
                  Ça, aucune autre vision partageait ce phénomène. Vous êtes bien entendus tous deux libres de croire que ce n'est qu'une illusion, qu'un vieux tour de magie incroyablement réaliste. Mais vous êtes ici, donc vous croyez suffisamment aux rumeurs à mon sujet pour vous intéresser à moi.
                  Elle marque une pause un instant pour boire une gorgée d'eau puis reprend. Et je sais que vous deux... et vos organisations, n'avez aucun intérêt à laisser cet individu semer le chaos dans LibertyTown. Quand à nous, cette bataille devra être menée sans nous, nous avons nos propres démons à combattre, mais je suis sure que vos ressources seront suffisantes pour protéger la ville de ce fléau.

                  Elle cherche alors quelque chose dans son sac derrière elle. Elle cherche. Encore. Et encore, mais ne trouve rien. Elle vous lance un regard embêté.

                  Je peux vous proposer quelque chose. Je connais deux individus qui pourraient vous venir en aide, si vous savez vous montrer convaincants bien sur. J'aurai voulu vous montrer des photos d'eux mais je ne les retrouve plus hélas. Vous trouverez l'un d'eux au Port à Epsilon. Vous n'aurez qu'à demander l'Amiral, les gens là-bas sauront de qui vous parlez. Le second sera peut être un peu plus délicat à trouver. Il traîne quasiment toujours dans les restaurants japonais de Gamma qui ne l'ont pas encore interdit de passage. Si vous passez pas loin de lui, vous ne pourrez pas le rater.

                  Si vous décidez cependant d'aller essayer d'obtenir leurs services, notes bien ce dernier conseil :
                  je doute que vous ayez le temps de vous rendre tout les deux à chaque. Il vous faudra en voir un chacun, ou bien un seul tous les deux. Ou bien aucun des deux si vous êtes confiants en vos propres capacités à vaincre, mais vu que vous insistiez pour que nous vous aidions, je ne pense pas que ce soit le cas, heh heh.

                  Concernant le fléau qui ravagera LibertyTown, je crains ne pas être en mesure vous indiquer quoi que ce soit. Je n'ai jamais vu quelqu'un de tel, que ce soit au cours de ma vie que dans mes visions.


                  Spoiler:
                   
                • Jared Aberline
                  Crows - Dominateur
                  (6)1168915115000077Animateur
                  id16.07.17 17:00
                  (6)Volonté : 116Messages : 8915$US : 115Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 7Spiritualité : 7Astuce : AnimateurBadges :
                  (6)1168915115000077Animateur
                  avatar
                  (6)1168915115000077Animateur
                    Crows - Dominateur

                    Leurs propres démons ? Quels démons nécessitaient l'attention de tout un camp de Tziganes pendant qu'un monstre cornu, défiant les lois de l'espace-temps, s'apprêtait à raser toute une ville ? Jared trouvait chez la vieille dame des ressemblances aux Moires de la mythologie grecque, sans parvenir à déterminer qui de la Fileuse, la Répartitrice ou l'Implacable elle était. Il ignorait les ambitions de la voyante, mais ce fut sa pleine conscience de cette ignorance qui l'agaçait davantage.

                    -" Le monde refuse de disparaître en une seule fois. Le processus est long et douloureux, éblouissant et invisible. Si votre avis venait à changer, puissent vos visions guider les vôtres avant que cet individu n'ait transformé LT en sépulcre." C'était tellement humain de se mentir à soi-même. De ne pas voir l'évidence. Puis son regard se porta sur la jeune brune. "Je me charge du port." Lâcha-t-il avec flegme, avant de quitter la roulotte. Pas de point de rendez-vous, rien. La vision parlait d'elle même selon lui, énoncer des certitudes n'était alors qu'une perte de temps. Un temps qu'ils n'avaient pas.

                    Il remonta le camp jusqu'à sa voiture "Direction le port d'Epsilon" ordonna-t-il à Viatcheslav. Une légère hésitation figea le muet. Mais lorsque leurs regards se croisèrent au détour du rétroviseur central, le chauffeur n'en demanda pas plus pour démarrer la voiture.

                    Le port. Kerbéros. Oui, le Parrain comprenait les conséquences probables de sa présence là-bas. Le contexte actuel et les récents évènements ne lui permettaient pas de tenter une intrusion discrète sur leur territoire. Alors il fit appel au seul homme apte à lui négocier un sauf conduit exceptionnel. Ou du moins, atténuer l'aspect provocateur de sa présence au port des chiens irlandais.

                    Parcourant son carnet de contacts, il immobilisa le défilement du pouce sur un nom particulier. Au bout de quelques instants, la tonalité laissa place à la voix de l'intendant d'Epsilon.

                    -" Monsieur Aberline au téléphone. J'ai une requête à vous faire."

                    Amer. Résolu. Jared s'engageait sur un sentier empreint de l'odeur âcre de la mort.

                    Récap:
                     



                  • Olivia Wendel
                    CIVIL - Indécis
                    (0)3692805355158030none
                    id29.07.17 18:47
                    (0)Volonté : 36Messages : 928$US : 0Xp : 5Force : 35Résilience : 5Agilité : 15Réflexes : 80Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
                    (0)3692805355158030none
                    avatar
                    (0)3692805355158030none
                      CIVIL - Indécis


                      La tentative de l'autre homme pour rallier l'oracle et ses hommes à notre cause ne fonctionna pas vraiment. Elle ne comptait pas nous aider, mais nous proposait tout de même des alternatives. Trouver deux personnes qui pourraient nous aider... Intéressant. Elle savait pour mon organisation et donc, l'autre faisait aussi parti d'une organisation? Restait à déterminer laquelle. Deux possibilités, deux destinations. L'autre comptait donc se rendre au port pour trouver l'un des deux individus. Il me restait donc à me rendre à Gamma. Faire la tournée des restaurants japonais donc. Cela promettait d'être amusant, ou chiant. J'étais encore mitigée sur ce point.

                      Alors qu'il allait partir, je le stoppais d'une main sur l'épaule pour l'interpeler gentiment. Prenant une longue inspiration suivit d'un sourire qui se voulait aussi charmeur qu'amical.

                      "On devrait... Échanger nos numéros de téléphone. Afin de nous organiser, nous donner un point de rendez-vous une fois qu'on aura récupéré les individus que l'Oracle vient de nous décrire. Si cela vous convient. Bien sur."

                      Si on se séparait maintenant comme ça. Nos chances de nous retrouver et de cumuler nos forces étaient moindres, autant s'organiser un minimum maintenant. Ce type me semblait un peu impulsif, pressé d'aller au port mais loin d'être stupide. Il y avait quelque chose chez lui qui m'inspirait la méfiance, une certaine... Fourberie.

                      Après l'échange de nos numéros, je me volatilisais, mon corps se désagrégeant pour tomber en poussière se rependant sur le sol et dans les airs. Réintégrant mon corps handicapé toujours dans la voiture à l'entrée du camp des Tziganes. Ouvrant les yeux, mon conducteur remarqua que j'étais de retour. Je poussais un long soupire.

                      "Direction Gamma. On doit fouiller tous les restos japonais qu'on peut y trouver. Je t'expliquerai tout ça en chemin."

                      Cela semblait n'être que le début d'une longue et bien périlleuse affaire. Après tout, un individu inconnu et puissant allait ravager la ville d'ici quelques heures...
                      Spoiler: