Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Paranormal activity [ft Kyle]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
  • Jiao Wu
    CIVIL - Indécis
    (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
    id19.05.17 22:44
    (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
    (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
    avatar
    (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
      CIVIL - Indécis

      Les blessures du cœur finissaient toujours par se refermer, ne serait-ce qu'un peu. Un mois après avoir perdu ses proches, Jiao était parvenu à retrouver le sourire. Le retour de sa gaieté n’était pas dû à une personne, mais à une série produite par Netflix, Stranger Things. Une pépite en matière de divertissement qui occupa les derniers jours du jeune chinois. Suspense, paranormal, action, chaque épisode l’avait emporté vers un nouvel univers. Le garçon avait dévoré chaque seconde, chaque minute de cette série, jusqu’à arriver au final grandiose. Cette œuvre de fiction lui avait donné goût au fantastique et au paranormal. Livres, poèmes films appartenant à ces genres défilèrent sous les yeux de Jiao.

      Il commença à fréquenter plus qu’auparavant la médiathèque de Liberty Town. Il y passait parfois des journées entières. Ce fut un jour comme autres, alors qu’il lisait un roman de Stephen King, qu’une rumeur lui parvint aux oreilles. Deux ados un peu plus âgés que lui, plutôt bruyants dans un lieu destiné au silence et à la lecture, parlaient d’une maison hantée par un fantôme. L’un des deux affirma même avoir vu par l’une des fenêtres de l’habitation une forme spectrale de couleur blanc. Cette affaire intéressait Jiao. Rencontrer un fantôme. N’était-ce pas une chose à vivre au moins une fois dans sa vie ?

      Le chinois ne fit ni une ni deux, il fila sans tarder chez lui pour récupérer son « équipement d’explorateur ». Arrivé à destination, comme une fusée que rien ne pouvait arrêter, il vida son sac à dos de ses fournitures scolaires pour y mettre le nécessaire. Un lance-pierre fait main, quelques pièces, des barres chocolatées et des chips pour les petits creux, une bouteille d’eau bien remplie et une lampe torche. Tout était là. Il était enfin paré pour son expédition « Le fantôme de la maison oubliée ». Il n’avait pas encore trouvé mieux, faute d’inspiration. Toutefois, il était excité comme une puce. La dernière fois qu’il avait été autant motivé remontait à loin.

      Dans les alentours de 16 heures, la tête remplie de points d’interrogation, le cœur tendu et un peu effrayé, il arriva à destination. La baraque paraissait sortir tout droit d’un roman. Une aura de mystère semblait l’entourer. Soudain, quelque chose d’étrange attira l’attention de Jiao l’espace d’une seconde. Était-ce le fantôme qui venait de passer par l’une des fenêtres de l’étage ?

      « Ou ce sont mes yeux qui me jouent des tours...? » se demanda Jiao.
    • Kyle Icks
      CIVIL - Indécis
      (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
      id20.05.17 11:27
      (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
      (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
      avatar
      (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
        CIVIL - Indécis
        La première fois que Kyle avait vu la Maison, c'était dans un rêve. Un de ces rêves où il avait l'impression de voyager, mais il oubliait habituellement presque tout. La raison pour laquelle il s'était souvenu de la Maison, en passant devant, était la terreur que lui avait inspiré ce rêve-ci.

        Il était là, planant au dessus de la ville, quand il s'était senti appelé, attiré vers ce lieu. Il en avait traversé la toiture, puis le grand grenier en forme de bateau à l'envers, une pièce ensuite, au second étage, un dernier plancher, puis un plafond, et il s'était immobilisé, près d'un lustre vieillot, planant au dessus d'un lit, entouré de machines étranges qui émettaient des sons et des lueurs de sinistre augure. Au milieu de ce lit, gigantesque pour un si petit corps, une vieille dame semblait se débattre, poussant râles et petits cris, tentant de gargouiller des paroles incompréhensibles. La vieille dame cessa soudain de lutter, tendant un bras vers le plafond, vers ... lui ! Elle cessa alors de bouger, le regard vide vers le ciel, alors que la machinerie commençait à faire entendre un couinement strident, qui rameuta une autre femme venue d'une pièce voisine. Cette dernière s'affairait autour du corps inerte quand soudain, la vieille dame jaillit du lit, visage déformé par la ... peur ? fureur ? et se lança, mains crochues en avant, droit vers Kyle pour tenter de l’agripper. C'est l'intense terreur qui le réveilla, cette nuit là, sanglotant, inconsolable, refusant de se rendormir.

        Il avait revu la Maison, des jours plus tard, mais l'impression terrible qu'elle lui avait fait laissait la place à une aura sourde d'oppression, une sensation de fatalité, un sentiment de solitude morbide. Il n'aurait su comment le dire, comment l'expliquer, mais il avait la certitude, planté là sur le trottoir, sous la pluie fine d'automne, que même les souris avaient déserté ce lieu.
        Ça n'est que quelques semaines plus tard qu'il avait repensé à la Maison, après être arrivé à l'orphelinat de la Paroisse de Saint Pancrace, l'une des, si ce n'est la plus ancienne église catholique de Liberty Town, énième point de chute depuis son réveil à l'hôpital, quand il avait fini par se dire qu'il lui fallait un repaire, une sorte de cachette qui, elle, ne changerait pas au gré des envies des adultes qui agissaient pour son bien.

        Quelques recherches rapides lui avaient permis de se rendre compte que la Maison était bien vide, abandonnée par les vivants le temps d'être mise en vente, ce qui ne semblait pas devoir arriver très vite. Il avait commencé à trainer autour, quand le temps lui en était donné, afin de trouvé un moyen discret d'y pénétrer. Il prenait d'infinies précautions pour ne pas laisser de traces, évitant la pelouse à l'abandon, passant de pierre en pierre de l'allée faisant le tour de la bâtisse, prenant garde à ne jamais se montrer depuis la rue.
        Il avait fini par trouver comment entrer, en se glissant par les grilles de l'antique système de chauffage à air pulsé, juste assez grand pour permettre à un petit gabarit comme lui de s'y glisser. C'est là qu'il avait découvert le secret, l'étrangeté des maisons américaines construites au début du XIXème siècle. Certains de ces bâtiments comportent des espaces assez larges entre les cloisons pour y circuler, l'origine du mythe des passage secrets de la littérature d'horreur américaine. Ces espaces, labyrinthiques, devaient esquiver l'emplacement des portes, contourner les vaste armoires murales dont les constructeurs avaient été friands.
        Il était facile de se prendre pour un détective, un fantôme ou un zombie, quand on se promenait dans la Maison, en espionnant les pièces depuis l'abri derrière les murs, au travers des multiples grilles de bronze ajouré, présentes un peu partout.

        Lors de sa première visite, Kyle avait malheureusement déchiré une des poche de la culotte courte qu'il portait, en plus de s'être couvert de poussière, de toiles d'araignées, et d'un peu de suie. C'est plus l'air affligé, peiné d'avoir été trahie, de sœur Marie-Félicité de la Sainte Trinité que la punition infligée par la badine de Sœur Marie-Clothilde de l'Enfant Jésus, que les enfants surnommaient entre eux la catcheuse, qui l'avait poussé à prendre des précautions vestimentaires pour ses promenades suivantes.
        Il avait déniché, dans l'un des ballots de vêtements promis au rebut, un de ces ponchos dont usent les cyclistes. Il avait du être jaune, dans un lointain passé, et même probablement réfléchissant mais l'âge, le soleil et la pollution urbaine s'étaient alliés pour en avoir raison. Il ne ressemblait plus maintenant qu'à une loque informe, d'un blanc délavé blafard, qui n'avait d'intérêt pour Kyle que de pouvoir l'envelopper complètement pour ses ballades entre les murs de la vieille demeure.

        C'est ainsi qu'il avait commencer à y stocker ses trésors, quelques outils et instruments, de menues ressources pour ses bricolages, quelques provisions "en cas d'urgence". La vieille Maison, bien que débarrassée de tout périssable, ainsi que tous les objets de valeur enlevé par les héritiers, restait une mine, une malle aux trésors gigantesque, depuis les celliers empoussiérés des sous-sols jusqu'aux réserves de vieux meubles et de souvenirs antiques du grenier gigantesque.

        La seule chose que Kyle craignait vraiment, c'était le salon de musique du premier étage. Bien que la plupart des fenêtres de la Maison soient encore munies de leurs volets, il y en avait une, là, dont les vitres n'étaient pas aveuglées, un miracle dont les enfants du quartier, surement trop sages ou trop bien gouvernés, n'avaient pas encore fait leur cible. Seulement, c'était un passage obligé, et le seul endroit où il pouvait être visible de la rue. Peut-être l'habitude avait-elle amoindrit ses réflexes, peut-être pensait-il à autre chose, mais c'est quand son regard machinal vers la rue lui montra cet enfant en arrêt sur le trottoir qu'il commença à paniquer.
      • Jiao Wu
        CIVIL - Indécis
        (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
        id21.05.17 13:57
        (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
        (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
        avatar
        (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
          CIVIL - Indécis
          Une frayeur passagère qui ne put être réprimée fit frissonner le garçon. Cet échange de regard l’avait laissé dans une apparente perplexité. Piégé entre le doute et la certitude, Jiao était marqué par l’hésitation. De l’index, le petit homme ajusta ses lunettes de vue avant de faire un premier pas vers l’avant. La peur ne devait pas l’arrêter. Cette sournoise amie n’était qu’une illusion. S’il rebroussait chemin à ce moment-là, il regretterait cette décision toute sa vie. Prenant son courage à deux mains, le pré-adolescent avança vers la porte d’entrée. Sans surprise, celle-ci demeurait fermer à clé.

          Enfoncer la porte serait un choix stupide. Il ne se risquerait pas à forcer l’entrée par la force de ses bras, vu son physique de gringalet, il se ferait plus mal qu’autre chose, mais par télékinésie, il pourrait envisager d’ouvrir la porte. Cependant, le vacarme qui suivrait, attirerait sûrement l’attention du voisinage. De plus, n’importe qui pouvait le voir depuis la rue. Ce serait stupide d’être vu puis attrapé par un adulte trop curieux et trop soucieux du respect des lois. Utilisant son don inné pour la discrétion et son sens d’observation, Jiao entreprit de chercher une autre entrée, sans s’être vu de qui que ce soit.

          Après quelques minutes d’analyse, il se rendit compte qu’il ne semblait pas être le premier à passer dans les parages. Il avait trouvé, par hasard, les traces du passage d’une personne, probablement du même gabarit que lui, sous un grillage. S’accroupissant afin de mieux voir l’intérieur, il constata la présence de toiles et de poussière. Soudain, une horrible araignée bien velue apparut et manqua de faire crier de surprise le jeune chinois. Il détestait les bestioles de ce genre. Fort heureux d’être un méta-humain, il put faire léviter l’arachnide dans les airs pour la jeter vers quelques buissons éloignés.

          Ceci fait, il se glissa dans le passage « secret ». Une fois de l’autre côté, les cheveux et vêtements sales, Jiao maugréa. Ses habits avaient manqué d’être déchirés. La prochaine fois, il prendrait soin de prendre quelque chose pour se protéger de la saleté. Toutefois, passé le mécontentement, la satisfaction d’être à l’intérieur de la maison le prit. Une première petite victoire selon lui. Mais il était plongé dans l’obscurité. Next step : trouver un interrupteur. À peine, il commença sa recherche qu’il fit tomber quelque chose. Un bruit sourd brisa le silence de la pièce plongée dans les ténèbres.

          « J’espère que le fantôme n’a pas entendu ça... » avoua Jiao.
        • Kyle Icks
          CIVIL - Indécis
          (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
          id21.05.17 21:20
          (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
          (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
          avatar
          (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
            CIVIL - Indécis
            Sa panique aurait bien voulu figer Kyle, mais il se força à bouger, pour sortir du champ de vision. Embusqué au coin de la fenêtre, il essayait de convaincre l'inconnu de continuer son chemin.

            *Ne viens pas, ne viens pas, surtout ne viens pas, stoplééééé*

            Mais sa supplication muette, malgré toute la force de volonté qu'il y mit, ne sembla pas porter ses fruits. L'autre garçon finit par se mettre en branle, non pas pour continuer sa route, mais bel et bien vers l'entrée de la Maison. Quand il disparut de la vue du petit brun, caché par la galerie qui faisait tout le tour de l'édifice à hauteur du premier étage, l'effet paralysant de la panique sembla se dissiper lui aussi, et le cerveau de Kyle se mit à tourner à toute vitesse.
            Il était sur d'avoir été aussi discret que possible. Il savait n'avoir pas remarqué d'intrusion, ni d'acte de vandalisme sur l'une quelconque des entrées de la Maison. Par contre, il savait que sa petite taille l'avait surement desservi dans ses recherches. Il avait testé l'électricité et l'eau, n'avait rien obtenu, mais sans savoir si les compteurs étaient seulement fermés ou si les contrats et abonnements avaient été résiliés (il aimait beaucoup ce mot, lui trouvait une poésie étrange ...). La seule chose qui semblait fonctionner encore était le gaz, dans la cuisine, mais combien de temps avant que la bonbonne, sous l'évier, ne soit vide à son tour ?
            Ce qui voulait dire que si "l'autre" réussissait à pénétrer dans la Maison, quel que soit le chemin emprunté, il ne pourrait pas suivre sa progression au gré  des allumages de lumières successifs. Sa seule option était de retourner dans le refuge de "l'entre-murs" où il pourrait resté caché, même s'il devait perdre de vue le cheminement du nouveau venu. Kyle était persuadé d'être le "primo découvreur" parce qu'il n'avait pas vu la moindre trace d'un passage antérieur. Il faut dire cependant que la Maison n'était pas vide depuis assez longtemps pour que la poussière ait formé un tapis où les allers-et-venues puissent être révélées. Il avait néanmoins décidé que toute sortie de l'abri protecteur, toute traversée d'une pièce devrait se faire sur les rabats des housses couvrant les meubles, et ce, muni de chaussons trouvés sur place, qu'il ne mettait (en gardant ses souliers vernis, tant la différence de pointure était importante) qu'au sortir de ses cachettes, pour éviter les traces révélatrices.

            Dès qu'il avait été de retour dans l'ombre salvatrice après sa traversée du salon de musique, il avait recommencé à se déplacer, de quelques mètres en quelques mètres, avec de longues pauses entre chaque mouvement pour tendre l'oreille, pour tenter de savoir si oui ou non il était seul dans la vieille bâtisse.
            C'est de cette façon qu'il entendit le bruit, semblant venir des sous-sols, des tréfonds de la maison, lui prouvant que le pire était bien en train d'arriver. La situation n'eût été aussi grave, il aurait surement éclaté de rire quand une rengaine d'émission satirique, ayant échappée à la censure minutieuse de sœur Marie-Clothilde lui revient en mémoire :

            * Eeeet galèèèère♫ et merde♪ ô merde♪ et meeeerde♫*
          • Jiao Wu
            CIVIL - Indécis
            (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
            id25.05.17 20:48
            (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
            (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
            avatar
            (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
              CIVIL - Indécis
              Quel abruti il était ! Il avait oublié qu'il avait en sa possession un objet indispensable dans ce genre de situations. Après avoir posé un genou à terre pour fouiller l'intérieur de son sac, Jiao sortit sa lampe-torche, l’objet qui lui rendrait la vie plus facile. Il avait de quoi s’éclairer pour quelques heures, par conséquent, il était inutile de partir à la recherche d’un quelconque interrupteur. De même, au vu de l’état de l’intérieur, le garçon se demanda si de l’électricité circulait encore dans la demeure.

              Bref, son objectif était d’atteindre la pièce dont une des fenêtres donnait une vue sur l’extérieur. Le premier étage était donc sa prochaine destination. Toutefois, sa méconnaissance des lieux rendrait sa route difficile, mais le gamin n’abandonnait pas facilement. Plus les obstacles se faisaient nombreux, plus son obstination s’accroissait. Enfin sorti de ce qui avait semblé être le sous-sol, Jiao arriva sans problème au rez-de-chaussée. Il aperçut la portée d’entrée dans le hall, et un escalier menant à l’étage.

              Avant de monter, le jeune chinois décida de jeter un coup d’œil aux différentes pièces. Une quinzaine de minutes plus tard, c’était un asiatique surpris par ses découvertes que l’on retrouva. Cette maison était vraiment vaste. A vrai dire, Jiao n’avait jamais vécu dans le luxe. Que ce soit avant ou après son arrivée aux Etats-Unis, il avait grandi dans de petits studios ou appartements étroits, où il y avait à peine assez de place pour lui. La maison de son oncle était certes grande, mais rien en comparaison de cette habitation.

              Grâce à cette première exploration des pièces du rez-de-chaussée, Jiao pensait avoir correctement mémorisé leur disposition. Ceci fait, il pouvait chercher la pièce tant désirée. Le garçon n’était pas si confiant qu’il en avait l’air. Le moindre bruit le faisait sursauter ou tourner la tête. Son tic, qui consistait à ajuster ses lunettes, était plus fréquent que d’habitude. En vérité, il avait peur, mais il arrivait d’une certaine façon à contrôler, dompter sa peur.
            • Kyle Icks
              CIVIL - Indécis
              (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
              id26.05.17 19:35
              (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
              (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
              avatar
              (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                CIVIL - Indécis
                Kyle avait pris son temps, pour quitter les abords du salon de musique et sa fenêtre, la seule non occultée par des volets de toute la Maison. Il faisait preuve d'une prudence extrême en progressant, pas à pas, entre les cloisons de la bâtisse, surtout depuis qu'il avait eu la preuve qu'il n'y était plus seul. Mais l'envahisseur avait du faire montre d'autant de précautions, car, n'eût été la lumière de sa lampe électrique, rien ne l'avait trahi depuis la chute d'un objet dans les caves.
                Heureusement pour lui, le petit brun avait lui aussi arpenté les lieux, depuis sa première venue, et il savait que le seul chemin pour remonter vers le rez-de chaussée aboutissait dans les cuisines et que, de là, à moins d'emprunter comme lui les voies de l'entre-murs, le seul accès vers les étages était le hall d'entré et son grand escalier. Il n'y avait que deux passages venant de la cuisine pour gagner l'entrée, la petite porte de service débouchant sous la double volée de marches, et le circuit, venant des cuisines, passant par l'office, puis la grande salle à manger et son imposante double porte donnant sur le hall.
                Le seul moyen pour le gamin de contrôler les allées-et-venues de l'intrus était donc de se poster derrière l'une des grilles de ventilation/chauffage donnant sur le hall, à hauteur de l'étage, quatre bons mètres au dessus de la porte de la grande salle de bal, transformée en bibliothèque.

                Il cheminait depuis assez longtemps dans l'obscurité pour que ses yeux soient habitués, les volets n'étant pas suffisamment jointifs pour empêcher toute la lumière du jour blafard d'entrer. Il faillit sourire, en voyant l'autre garçon passer une tête prudente par la porte, et balayer les "ténèbres", de droite et de gauche, du rayon de sa lampe. Il avait acquis la certitude que l'autre était bien celui qu'il avait vu, un peu plus tôt, planté sur le trottoir. Il lui semblait plus grand que lui-même, et devait porter des lunettes, au vu des reflets que jetait parfois son visage. Kyle n'en était pas sur, mais l'autre paraissait aussi porter un sac sur son dos.
                Il était si concentré sur l'autre qu'il lui semblait sentir sa curiosité, mélangée à une peur sourde, une crainte diffuse. Il lui apparut, comme une évidence, qu'il fallait jouer là dessus pour le faire fuir.

                Kyle fouilla sa poche, et en sortit l'une des petites boites en carton qu'il avait préparées. Certes, cette poussière, prélevée dans le grenier, aurait surtout du servir à couvrir d'éventuelle traces, mais elle ferait parfaitement l'affaire pour l'effet qu'il escomptait. Il vérifia la présence des trous, un de chaque coté, puis tira sur le fil métallique près de lui, celui qui, relié à une poignée proche de l'angle de la pièce, manœuvrait les grilles du hall. Il obtint ainsi deux résultats, tous les deux fort utiles. Le premier était un grincement du plus bel effet, raisonnant dans la pièce sans trahir son origine, puisque venant de quatre points différents. Le second était un léger courant d'air, tourbillonnant autour du hall, du bas vers le haut, comme s'il suivait la montée d'escalier. Et alors que l'intrus, effrayé par le bruit, commencer à balayer la pièce de sa torche, il anticipa le mouvement, et souffla légèrement par l'un des trous de la boite, propulsant un léger nuage de poussière par la grille, qui, propulsé par le courant d'air, commença à remonter l'escalier.
                Il commença alors à chuchoter au creux de ses mains, prenant une voix la plus caverneuse possible :

                - Faiiiiiim .... faiiiiiiiim ... faiiiiiiim !
              • Jiao Wu
                CIVIL - Indécis
                (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                id28.05.17 22:43
                (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
                (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                avatar
                (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                  CIVIL - Indécis

                  Un pied fut posé sur la première marche menant à l’étage supérieur. L’escalier émit un craquement sonore à faire froid dans le dos. Les dents serrées, le garçon craignait d’avoir une nouvelle fois attiré l’attention du fantôme. Il posa une main sur la rampe de l’escalier puis écouta. Aucun son. Par conséquent, Jiao décida de poursuivre sa montée, sur la pointe des pieds cette fois-là. Le bruit sonore qu’il avait provoqué l’avait quelque peu effrayé. Un pas après l’autre, il progressait avec lenteur et attention. A peine eut-il parcouru la moitié des marches qu’un horrible grincement brisa le silence.

                  « Hiiiiii… ! » lâcha l’adolescent.

                  Pris de panique, il manqua de basculer en arrière, se rattrapa de justesse en agrippant la rampe, puis recula d’une marche. Son corps était paralysé par la peur. Peut-être qu’il en avait été la cause ? Impossible. Le bruit ne venait pas de sous ses pieds, mais de partout. Quoiqu’il en soit, Jiao préféra passer à autre chose. Cette maison pouvait être tout simplement grinçante. Bref, peu importe l’origine du grincement, il ne s’arrêterait pas. Mais ce ne fut pas tout. Un étrange courant d’air frôla sa nuque. Il ne devrait pas avoir de vent à l’intérieur. Le garçon se tourna brusquement, s’attendant à voir le fantôme. Cependant, sa lampe-torche ne balaya que les ténèbres. Personne.

                  Son cœur commençait sérieusement à s’affoler. Dans quelle histoire s’était-il donc embarqué ? Jiao ne fut pas au bout de ses peines lorsqu’il vit un étrange nuage l’envelopper et passer. Cette situation n’était pas normale. Le fantôme était sûrement en train de le faire tourner en bourrique. Et ce dernier porta le coup final. D’une voix semblant venir d’outre-monde, le spectre se manifesta. Le sang de Jiao ne fit qu’un tour. Figé de stupeur, il n’osait plus émettre un son, faire le moindre de bruit. Le fantôme était là et avait terriblement faim.

                  Faim de quoi ? Faim de gamins perdus ? La première idée qui vint à l’esprit du jeune chercheur de fantômes était de se casser au plus vite. Toutefois, après deux ou trois secondes où il se concentra de manière à reprendre son calme, il prit une décision. S’il ne pouvait pas arriver jusqu’au fantôme, le fantôme viendrait jusqu’à lui.

                  « Faut que j’me tire d’ici ! J’suis sûr qu’il est dans le hall, la poussière vient de là-bas, pas question de redescendre !» s’exclama-t-il soudainement.

                  C’était la conclusion du jeune garçon. Si la poussière et l’air venaient du bas et étaient remontés vers lui, le fantôme se trouvait probablement dans le hall. De par cette idée, Jiao décida de partager à voix haute, de façon convaincante, ses intentions. Le gamin était astucieux. Cependant, il ne connaissait pas les capacités d’un fantôme. Pouvait-il se téléporter, traverser les murs comme dans les films ? Let’s find this ! Jiao courut précipitamment vers la pièce désirée puis la claqua dans son dos. Plongé dans le noir, le dos collé contre un mur, les mains tendues vers l’entrée, prêtes à utiliser la télékinésie, les sens en alerte, Jiao was ready !

                  Qu’il vienne !
                • Kyle Icks
                  CIVIL - Indécis
                  (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                  id01.06.17 16:15
                  (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
                  (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                  avatar
                  (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                    CIVIL - Indécis
                    Kyle était content de lui. Il se prenait pour un metteur en scène, un as des effets spéciaux. Les réactions de l'autre garçon le faisaient se prendre lui-même à son propre jeu, il pouvait sentir l'adrénaline courir dans ses veines, le bout de ses doigts en devenaient presque électrique !
                    L'ivresse du pouvoir, du contrôle de la situation montait en lui jusqu'à ce que ...

                    * Mais ... mais ? Mais qu'est ce qu'il fait, lui ? Mais nooooon, pas par làààààà ! *

                    Au lieu de fuir, purement et simplement, l'autre venait d'enquiller l'escalier en courant, se précipitant vers le ... premier étage ! Kyle savait pertinemment qu'il n'y avait pas d'issues par là, il ne comprenait pas la décision de l'intrus.
                    C'est quand il lui vit prendre cette porte là qu'il commença à perdre contenance, l'inconscient venait de se réfugier dans LA Pièce. La situation lui échappait, la peur naissante lui brouillait l'esprit, au point qu'il lui fallut plusieurs minutes avant de trouver le chemin le conduisant au plus près de l'autre enfant, sans pour autant abandonner son abri. Il ne se souciait qu'à peine de sa discrétion, ne ralentissant ses mouvements que lorsque le bruit des frottements de sa cape dépassait celui du sang battant à ses oreilles.

                    Entre les cloisons donnant sur LA Chambre, il pût voir qu'il n'atteindrait pas l'autre, réfugié contre le mur le séparant de la galerie extérieure. Il lui faudrait lui parler d'ici, à travers la grille proche du sol. Kyle n'avait même plus la force de chuchoter, la trouille lui tordait les entrailles, il fallait fuir au plus vite ... TOUS LES DEUX !

                    C'est d'une voix altérée par l'angoisse qu'il s'adressa à l'autre, pour la première fois :

                    - Tu ... tu ne peux pas rester là, c'est dans cette chambre que la vieille dame est morte, il faut se grouiller de sortir d'ici, stoplé, restes pas là ...

                    Sa tirade se cassa sur un sanglot, et Kyle se prépara à descendre, espérant que l'autre fou ne resterait pas, parce que si fantôme il y avait, dans la Maison, il ne pouvait être ailleurs.
                  • Jiao Wu
                    CIVIL - Indécis
                    (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                    id04.06.17 19:28
                    (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
                    (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                    avatar
                    (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                      CIVIL - Indécis

                      Tapi dans l’obscurité de la pièce, le garçon attendait patiemment l’arrivée du fantôme. Il avait la chair de poule, mais il avait fait tellement de chemin qu’il ne pouvait se résoudre à abandonner de sitôt. Cependant, il sursauta lorsqu’il perçut une voix semblant venir des murs. Une voix d’enfant, qui n’avait pas encore mué, l’invita dans un murmure angoissé à déguerpir. A cet instant-là, le jeune chinois eut envie de pouffer de rire. Le fantôme n’était donc qu’un autre gamin caché entre les murs de l’habitation. Un sentiment de victoire emplit Jiao, ravi d’avoir bravé la peur et l’inconnu.

                      Toutefois, alors que celui qui l’avait prévenu d’un potentiel danger semblait fuir, un étrange phénomène se produisit. Entouré d’un halo bleuté étrange, une vieille femme apparut dans la chambre. A quelques pas du jeune ado, elle parut articuler quelques mots, mais aucun son ne sortit de sa gorge. Tétanisé face à cette apparition, Jiao prit quelques secondes avant de réaliser l’impensable. Un authentique fantôme… Il hurla de terreur et détala comme un lapin, sans essayer d’interpréter le message que l’apparition tentait de partager.

                      Lampe-torche allumée, il prit le chemin qui l’avait mené jusqu’ici, manquant à plusieurs reprises de se ramasser. Le fantôme lui avait filé la peur de sa vie. Et dire qu’il avait osé prétendre quelques minutes plus tôt être capable de l’affronter. En même pas une seconde, il avait fait dans son froc.

                      « Merde, merde... » disait-il dans sa langue natale.

                      Le moment le plus tendu fut de repasser par le passage étroit entre la maison et l’extérieur. Si le fantôme l’attrapait là, il serait clairement fichu. Cependant, après avoir failli à nouveau déchirer ses vêtements, il fut enfin dehors, à bout de souffle et couvert de poussières. Avec un peu d’espoir, il espérait que la lumière du jour empêcherait le fantôme de le suivre. Pour l'heure, il ne se sentait pas capable de remettre les pieds dans cette maison hantée. Peut-être une autre fois, dans une semaine, dans un mois, voir même plus jamais.

                      Tout en nettoyant tant bien que mal ses vêtements, Jiao observait les alentours, à la recherche du gars qui l'avait prévenu du danger.

                      « J’espère qu’il n’est pas parti... » espérait-il.

                      Il n’avait pas l’intention de le réprimander pour la mauvaise blague qu’il lui avait fait, mais plutôt pour le remercier et lui demander le pourquoi du comment il était dans la maison. Peut-être était-ce un gamin aussi curieux que lui ? Ou pire encore, cette voix entendue pouvait être le fruit de son imagination. Comprenant qu’il était dans de sales draps, son esprit aurait conçu cette voix pour mieux le faire réagir. Les questions s’accumulaient et se bousculaient dans la tête du jeune gringalet.
                    • Kyle Icks
                      CIVIL - Indécis
                      (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                      id07.06.17 23:37
                      (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
                      (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                      avatar
                      (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                        CIVIL - Indécis
                        Certes, Kyle était des plus nerveux, parce que franchement, s'il y avait bien une pièce où il ne s'était encore jamais aventuré, c'était bien la chambre de la vieille dame. Il ne savait pas vraiment ce qui s'y était passé, il n'avait aucune certitude sur le fait d'avoir vu l'esprit lui foncer dessus, au moment de la mort de celle-ci. Il n'aurait pas juré que c'était un rêve ou la vérité, il n'était même pas certain d'avoir réellement été là, au ras du plafond, quand c'était arrivé. La frontière entre le rêve et l'éveil ne lui avait jamais parue si mince, surtout depuis qu'il avait retrouvé la Maison.
                        Toujours est-il que cette pièce entre toutes lui foutait les jetons, et que l'idée de s'y réfugier ne lui serait jamais passé par la tête. Et là, il en avait plus près que jamais, et pour prévenir un autre, en plus. L'angoisse lui tordait les tripes, il en était prêt à rendre son repas, par le haut ou par le bas. La seule solution qu'il voyait était de foutre le camp, et c'est ce à quoi il s'employait, descendant vers la cuisine et ses communs, lorsque retentit le grand chambard.
                        Il ne savait si l'intrus avait vu quelque chose, ou s'il s'était fait des films, toujours est-il qu'il avait fui l'étage en hurlant, rebondissant contre les murs à chaque virage de l'escalier, se battant avec les poignées de portes, laissant dans son sillage une odeur fétide et révélatrice, qui agressa les sens de l'orphelin lorsque sa fuite le mena devant le placard par où le gamin comptait sortir, avant qu'il ne se jette dans l'escalier menant au cellier, et surement à l'issue par où il était venu.

                        Kyle décida donc de ne pas sortir tout de suite, d'essayer de voir où l'autre en était, préférant éviter de se faire bêtement repérer, au grand jour. Il obliqua donc, évitant de descendre plus pour se faufiler dans l'espace, sous le perron, d'où plusieurs grilles lui donnaient une bonne visibilité sur les alentours immédiats.
                        C'est ainsi qu'il pût voir l'autre garçon, un peu plus grand que lui, semblait-il, et de type asiatique. Il lui chuchota donc, au travers de la grille latérale.

                        - Hey ! Psssst ! Ne restes pas cul-nu dans l'allée, on va te voir de la rue ! Viens au moins te cacher derrière le gros buisson du coin, on pourra discuter !
                      • Jiao Wu
                        CIVIL - Indécis
                        (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                        id11.06.17 13:53
                        (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
                        (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                        avatar
                        (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                          CIVIL - Indécis
                          Le regard du jeune asiatique balayait les alentours en vain. L'autre garçon s'était, semblait-il, volatilisé. Pourtant, après réflexion, le garçon avait juré avoir entendu des hurlements d'enfant apeuré avant qu'il ne songe à fuir à son tour. Avec une pointe de déception, Jiao conclut qu'il ne reverrait peut-être jamais le mystérieux personnage qui l'avait sorti de peu d'un mauvais pas. Mais le chinois n’eut pas le temps de faire un pas en avant que, tout à coup, un chuchotement lui parvint jusqu’aux oreilles. D’abord, sa première pensée fut que la vieille était de retour, et ce, pour lui jouer un mauvais tour, mais il reconnut un quart de seconde après la voix de son « sauveur ».

                          Ce dernier lui conseilla de ne pas rester longtemps à découvert et lui proposa même de le rejoindre derrière un buisson, suffisamment énorme pour les cacher. Surpris, Jiao resta pendant quelques secondes les bras ballants, jeta un regard en direction de la rue et croisa par mégarde le regard d’une passante . La bonne femme, accompagnée de son fils, l’observa avec l’air de quelqu’un qui ne comprenait pas la situation. Jiao lui fit un coucou, d’une part, pour paraître naturel, de l’autre pour ne pas éveiller la suspicion de la dame. Cette mère de famille, toujours autant perplexe, fit un coucou hésitant au jeune homme avant de reprendre sa route.

                          L’adolescent eut un soupir de soulagement puis se précipita vers le buisson désigné par son nouveau camarade. Accroupi et à l’abri de regards et d’oreilles indiscrets, il partagea à l’autre enfant ce qui venait de lui arriver.

                          « J’ai failli me faire griller par une passante, mais elle est repartie. » confia-t-il avec un sourire. « J’m’appelle Jiao Wu, merci de m’avoir prévenu dans la maison. » avoua-t-il, l’air sérieux. « Il y avait deux fantômes, je crois dans la maison. Un qui était derrière moi, et l’autre dans la chambre. Je remettrais plus les pieds à l'intérieur de sitôt. » dit-il avec un frisson. « Mais dis-moi, comment t’as fait pour te faufiler derrière les murs ? »

                          Jiao avait beau être un génie, il n’avait pas encore compris que le premier fantôme n’était autre que l’autre garçon. La mise en scène qu’avait réalisée Kyle avait été plus que réaliste. En attente d'une réponse, Jiao fixait le garçon d'un regard interrogateur en tapotant ses doigts sur sa joue.
                      • Kyle Icks
                        CIVIL - Indécis
                        (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                        id05.07.17 18:21
                        (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
                        (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                        avatar
                        (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                          CIVIL - Indécis
                          Le temps que l'autre ne réagisse, et ne fasse le tour pour s'abriter derrière les plantes, Kyle avait entrepris de sortir par l'une des grilles du perron, une de celle qui ne s'ouvraient malheureusement que de l'intérieur, une de celles, aussi, qui étaient trop en vue pour la garder bloquées en vue d'un retour, en raison des patrouilles de police, assez fréquentes dans le quartiers. L'orphelin ne savait pas grand chose des agents de police, mais il en avait vu assez, depuis l'Incident, pour savoir que bien peu d'entre eux ne risquaient d'avoir peur des fantômes.

                          Le temps que le jeune asiate le rejoigne, Kyle avait fini d'enlever la vieille cape de vélo qui le protégeait dans ses périples entre les murs de la vieille Maison. La vue de l'autre garçon, de son sourire engageant, de sa volonté à masquer la déconfiture de sa fuite éperdue et à arranger les dégâts subis dans la Maison, furent suffisants pour que l'amnésique se fasse un idée : celui ci ne serait pas un ennemi, il pourrait même devenir un ami, si les événements s'y prêtaient.

                          Et c'est avec un de ces grands sourires séducteurs dont il avait le secret qu'il lui distilla cette information qu'il considérait capitale :

                          - Si tu veux, il y a un seau sous la gouttière, un peu plus loin, je ne pense pas que l'eau qu'il contient soit gelée, et tu semble en avoir le plus grand besoin !

                          L'aller-retour du grand devait certainement permettre au petit de réfléchir à la réponse à donner aux questions déjà posées. Que dire ? Jusqu'où aller dans la confidence ? Ce n'était certainement pas parce que l'autre ne lui semblait pas dangereux que Kyle pouvait se résoudre à partager ses -quelques, rares- vérités.

                          - Au fait, moi c'est Kyle, et je savais, pour le fantôme de la Vieille Dame, je l'ai ... vu mourir !
                          L'autre, par contre, je le connais pas.
                        • Jiao Wu
                          CIVIL - Indécis
                          (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                          id07.07.17 0:35
                          (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
                          (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                          avatar
                          (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                            CIVIL - Indécis

                            L’autre garçon, avec le plus grand des sourires sur les lèvres, l’invita à prendre un seau déposé sous une gouttière. Jiao avait en effet besoin de se débarbouiller un peu pour retirer toute la poussière qui couvrait sa face et ses cheveux. Après un nouveau remerciement, il s’éloigna en direction du récipient. Il était bien rempli, en bon état, et l’eau s’y trouvant avait l’air plutôt propre. Sans hésiter, l’adolescent se versa de l’eau sur le sommet de la tête, en faisant bien attention à n’en pas mettre partout. Avec cette eau glacée et le temps actuel, il attraperait sûrement un vilain rhume, mais c’était ça ou rester sale, le choix était vite fait. En moins de deux minutes, Jiao fut de retour, plus propre et les cheveux trempés.

                            « Tu as vu la vieille mourir !? »

                            Il n’en croyait pas ses oreilles. Ce gamin était peut-être le petit-fils ou l’arrière-petit-fils de la dame, ce qui pouvait expliquer comment il avait fait pour assister à la mort. Cependant, suite à une petite réflexion, Jiao se ravisa sur sa première idée. Aucun petit-fils appelait sa grand-mère « la Vieille Dame ». Kyle était un enfant qui semblait cacher des choses derrière son air avenant. Toutefois, ce n’était pas dans les habitudes de Jiao d’exiger des explications quand une réponse ne lui convenait pas. La vérité éclatera en temps et en heure.

                            Mais l’Asiatique était plus que motivé pour autre chose : retourner à l’intérieur de la maison. Il y avait quelques minutes plutôt, il s’était juré de ne plus y mettre les pieds, mais c’était avant de rencontrer ce nouveau camarade. Le courage lui manquait. Seul, pas question. Avec Kyle, la possibilité de percer le secret à l’origine de l’existence deux fantômes était très grande. Comme disait un proverbe, l'union fait la force.

                            « Ça te dit qu’on retourne dans la maison, tout seul, j’pense pas que j’arriverais à affronter les fantômes, mais à deux, on sera plus fort, plus intimidant pour eux. T’en penses quoi ? »
                          • Kyle Icks
                            CIVIL - Indécis
                            (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                            id10.07.17 18:28
                            (0)Volonté : 105Messages : 6050$US : 99Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèleBadges :
                            (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                            avatar
                            (0)105605099000000V.I.P.X-treme FloodCourageuxModèle
                              CIVIL - Indécis
                              Au rappel de l'évènement, un écho de cette ancienne terreur résonna au fond du coeur du petit brun, fanant son sourire et voilant son regard d'une inquiétude non feinte.

                              - Oui, j'étais là. Mais le pire, c'est qu'elle m'a vu aussi !

                              Le frisson qui secoua le petit corps de l'amnésique avait du se voir, mais c'est autre chose qui le tira de son auto-apitoiement.

                              - Attends ! Tu veux quoi ? Mais t'es pas malade, dans ta tête ? Et puis même si, tu veux les affronter comment, les fantômes ? Si t'étais un sorcier ou un exorciste, je dis pas, mais de tous les curés que j'ai vu à Saint Pancrace, y'en avait aucun de ton âge !

                              Ce n'est que lorsque les mots eurent quittés sa bouche que l'orphelin se rendit compte qu'il en avait surement trop dit. Les yeux écarquillés, il porta ses mains crasseuses à sa bouche, en un geste vain pour retenir les mots déjà enfuis.

                              Un ange passa, les deux gamins se regardant, l'un dégoulinant et frigorifié, l'autre horrifié, tant des paroles dites que du projet de son ... "camarade ?".
                              Il fallut que le plus grand frissonne à son tour, pour que le plus petit rompe son silence.

                              - Je veux bien qu'on y retourne, mais que jusqu'à la cuisine. Y'a plus l'eau ni l'électricité, mais il reste encore le gaz, et j'ai encore assez d'eau en bouteille pour te faire un sachet de soupe pour te réchauffer. Et je dois aussi avoir de quoi te sécher, sinon tu vas attraper la mort...

                              Et y'a pas besoin d'un fantôme de plus, hein ?


                              Avec un clin d'oeil, dans une tentative dérisoire de détendre l'atmosphère.
                            • Jiao Wu
                              CIVIL - Indécis
                              (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                              id19.07.17 18:27
                              (0)Volonté : 79Messages : 1578$US : 62Xp : 10Force : 15Résilience : 30Agilité : 15Réflexes : 60Spiritualité : 40Astuce : VoteurV.I.P.Flooder[b]Badges :
                              (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                              avatar
                              (0)79157862101530156040VoteurV.I.P.Flooder[b]
                                CIVIL - Indécis
                                Kyle avait raison de s’inquiéter de la santé mentale de son nouvel ami. Jiao, lui-même, avait conscience de l’extravagance de sa proposition. Après l’horreur vécue dans cette maison hantée, le gamin était littéralement censé pisser dans son froc. Pourtant, son regard en disait long sur son état d’esprit. Il voulait davantage d’action, davantage de suspens, découvrir ce qui se tramait dans cette vieille baraque. La raison de la présence de la grand-mère parmi les vivants pouvait être dû à n’importe quoi. Et c’était le mystère autour de ce « n’importe quoi » que Jiao mourait d’envie d’élucider.

                                Alors qu’il était presque perdu dans ses pensées, l’Asiatique écoutait d’une oreille distraite l’autre garçon et releva un nom : « Saint Pancrace ». Ce nom lui était familier. Ce n’était pas une église dans la ville. Il était sûr d’avoir déjà entendu parler de ce lieu, mais il ne parvenait plus à se souvenir où et comment. Ne parvenant pas à s’en rappeler, Jiao décida de passer à autre chose, peut-être qu’il se souviendrait plus tard de ce qu’était cet établissement.

                                Finalement, Kyle était partant pour retourner dans la demeure, ce qui fit sourire le Chinois. En effet, Jiao avait bien besoin de se réchauffer un peu avant de rentrer chez lui. Prenant la tête de la marche, il dit à son cadet.

                                « Je vais devant, reste bien derrière moi »


                                Ce n’était pas dans son habitude de jouer les grands frères, mais cela aurait été lâche de sa part s’il n’avait pas osé se mettre devant. Observant l’obscur passage secret menant vers l’intérieur, Jiao alluma sa lampe-torche. En avant toute !
                              • Aller à la page : 1, 2  Suivant