Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

test
test

Et après ? [SOLO]

  • Eveleen Callahan
    CIVIL - Juge
    (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
    id20.05.17 1:26
    (0)Volonté : 363Messages : 3131$US : 175Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
    (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
    avatar
    (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
      CIVIL - Juge
      12 septembre, de retour du bloc

      Brouillard morphinique. Semelle plastique sur le sol du couloir. Agitation. Paupières trop lourdes pour des muscles anesthésiés et engourdis. Nouveau songe dans le silence cotonneux de la petite chambre aseptisée.

      (...)

      Le soleil. Haut très haut, le soleil, et plus que lui, et la lumière, et la chaleur. Ça remplit le vide. L’astre doré l’enveloppe de ses rayons, aussi réconfortants qu’assourdissants. On remue autour d’elle mais c’est comme un court-circuit cérébral. Se concentrer n'y change rien. Rideau.

      (...)

      Elle émerge doucement. Comme si ses neurones étaient empêtrés dans de la barbe à papa. Elle capte des voix, mais difficile de dire si elles sont proches ou lointaines. Remettre de l’ordre. Dans les mots, elle discerne parfois son nom. Eve. De l’ordre dans les voix. Il faut en remettre. Un frisson glacé lui parcoure l’échine. Elle commence à chercher.

      (...)

      Lorsque qu'un éclair de lucidité fend l'épais brouillard cognitif dont elle est imprégnée, elle demande après l'enfant, et après Sigrún, et après le vieux détective et l'inconnue tatouée. Comment tout cela s'est-il terminé ? Un besoin de savoir et de réponse gronde insidieusement en elle.  Et puis, une douleur ténue l'arrache à son égarement passager ; l'homme, avec la lame. Qu'est-il devenu ? Ou est-il ? Qui est-il ? Au de-là de la sourde douleur, c'est la chaleur feutrée d'une intense colère qui bouillonne partout en elle. Légitime ? Probablement.

      Les jours défilent ainsi, au gré des périodes d'acuité étourdie et des réminiscences douloureuses. Plusieurs personnes qu’elle connait défilent dans la petite chambre du grand hôpital. Ou de ce qu'il en reste. Sa mère, sa grand-mère, des collègues, quelques amis. Le goût doux-amer de la routine s'installe silencieusement. Les jours se ressemblent, elle rumine.


      .
    • Eveleen Callahan
      CIVIL - Juge
      (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
      id25.05.17 19:16
      (0)Volonté : 363Messages : 3131$US : 175Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
      (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
      avatar
      (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
        CIVIL - Juge
        18 septembre, fin de journée

        Sortir.

        Elle réunit ses affaires dans un mutisme non-feint. Elle ne supporte plus les odeurs, les couleurs, les sons de l’hôpital. De son hôpital, de ce qu’il reste de son hôpital. Elle veut retrouver son lit, son appartement désordonné, le bruit des camions poubelles le matin, la solitude méritée de son petite monde quotidien. Elle se meut avec précaution et lenteur.

        De l’air.

        Voilà plusieurs jours qu’elle se remet de l’opération et des complications de ce foutu “incident”. Ses doigts agiles frôlent le pansement rêche sur son abdomen. Elle n’y faisait pas vraiment attention. Mais une sorte de râle sourd brûlant et sensible crée un tumulte vraiment désagréable là d’dans. Hargne, rancœur, colère. Chance, vie, chaleur. Et le vide. Un vide, un manque, quelque chose à combler, à retrouver. Comment ?

        Elle avait pris le temps ces derniers jours de rassembler le puzzle en ruine dans son esprit. Elle avait pu lire des articles, écouter les actualités. Des rumeurs alimentaient ses propres soupçons ; si un gang rival était le véritable auteur de ce merdier, les corbeaux avaient malgré tout bel et bien joué un rôle dans cette grande mascarade. En bons charognards, ils avaient, comme toujours, tiré leur épingle du jeu au moment des attentats, profitant des dégâts collatéraux pour faire prospérer leur macabre business. Elle avait appris à vivre avec un pied dans leur univers, un pied dans Beta. Elle se fit la réflexion que cette attitude l’avait menée à porter des oeillères - pour son propre confort, pour que la réalité soit plus acceptable. Brusquement, ce constat la débecta. Alors qu’elle pestait contre l’injustice d’un monde, et surtout d’une ville rongée par le pouvoir et l’influence, la cicatrice encore sensible sur son ventre lui arracha un froncement de sourcil. Comme pour lui rappeler son propre échec.

        [dleft="#79BF67"]Capable d’éviter une voiture lancée à toute allure, la nuit, sous la flotte, mais pas un vieux croulant avec un cran d’arrêt en plein jour et avec une bonne dose d’adré… c’est quoi ton problème sérieux.[/dleft]

        Une colère muette et insidieuse était disséminée partout en elle, elle courait le long de son échine jusqu’au bout de ses doigts. Elle se rendit compte qu’elle bouillonnait lorsque ses propres ongles serrés fort contre sa paume lui firent mal.

        De l’air.

        Cette sourde rumeur belliqueuse lui servait de catalyseur. Elle lui donnait la volonté de se tenir de nouveau debout, de redresser le menton et tendre le regard vers une nouvelle version de son avenir.


        .
      • Eveleen Callahan
        CIVIL - Juge
        (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
        id12.06.17 22:10
        (0)Volonté : 363Messages : 3131$US : 175Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
        (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
        avatar
        (0)3633131175000000AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
          CIVIL - Juge
          20 octobre, dans la matinée ─ appartement d'Eveleen

          Plusieurs semaines avaient passées. Le triste quotidien de l’hôpital avait laissé la place au morne quotidien de la convalescence à domicile. La colère houleuse qui l’étreignait plus tôt s’était mue en un silencieux et malin courroux. Elle machônnait involontairement cette colère comme un vieux chewing-gum trop dur. Les Crows. Depuis sa naissance elle avait appris à composer avec ce “problème”. Ils faisaient partie du paysage urbain à l’instar des autres gangs, tant et si bien qu’on ne s’en indignait même plus. Elle-même, lors de ses maraudes auprès des plus démunis du quartier Beta, elle avait appris à faire avec. Lâcher un billet pour avoir la paix, accepter leur omniprésence sans broncher, presque avec le sourire et en les remerciant de leur sollicitude ─ toute personnelle. Ce genre de chose s’était ritualisée depuis son enfance et elle n’y prenait plus garde.

          Il avait fallu quelques pièces supplémentaires au puzzle pour qu’elle estime qu’il était temps de changer d’avis sur la question. Si elle n’envisageait pas du tout de retourner travailler à l’hôpital de si tôt, elle s’obnubilait en revanche de plans légèrement fantaisistes. Se trouver si démunie et vulnérable face à une nature humaine imprévisible, et foncièrement mauvaise, avait réveillé une combativité et une vigilance jusque là insoupçonnées. Elle s'enorgueillissait secrètement, et non sans une pointe de honte, d’apprendre à se battre, ou au moins à se défendre ─ en tirant intelligemment partie de son pouvoir. Un espoir indicible et crédule, pas si fantasmagorique que ça, commençait à polluer ses pensées.

          *****


          [dleft="#79BF67"]Un, deux, trois, quatre. Encore. Un, deu..aïe. [/dleft]

          Elle soupire dans une grimace. C’est au gré de ces notes belliqueuses que s'égrainent ses journées. Ses bras fendent l’air devant elle avant de s’enfoncer mollement dans le mur en face d’elle, comme s’il n’avait jamais existé. La plupart du temps tout du moins. C’est la méthode la plus efficace -mais aussi la moins indulgente- qu’elle ait trouvé pour travailler sa coordination et sa vitesse. Elle remarque que son poing rencontre de moins en moins souvent la résistance douloureuse du béton. Elle secoue la tête comme pour y puiser un regain de motivation ;

          [dleft="#79BF67"]C’est que ça commence à rentrer… Aller. Un, deux, trois…[/dleft]

          La rengaine entêtante reprend, machinalement. Alors que la maîtrise de son pouvoir lui semble meilleure au fil des jours, l’idée de se mettre en quête d’un professeur, d’un mentor, pour apprendre selon elle à “casser des culs” ne semble plus si illusoire.


          .