Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Morcellements respectifs [ft. John]

  • Cassidy Snyder
    Crows - Malfaisant
    (0)38170443104535153035none
    id20.05.17 21:10
    (0)Volonté : 38Messages : 1704$US : 43Xp : 10Force : 45Résilience : 35Agilité : 15Réflexes : 30Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
    (0)38170443104535153035none
    avatar
    (0)38170443104535153035none
      Crows - Malfaisant

      26 août 2016, fin de journée


      A l’instar de quelques autres rares bâtiments du quartier, le QG n’avait pas l’air de tomber en ruine. Il détonnait étrangement dans le paysage urbain. L’air chaud de l’été nimbait la bâtisse. Cette dernière faisait la fierté du gang et reflétait leur ineffable orgueil. Des gens allaient et venaient, des affaires se concluaient, de nouvelles missions débutaient.

      Cassie marchait d’un pas assuré. L’élégance de sa démarche et de sa tenue jurait avec son environnement, comme une pierre précieuse polie flottant sur l’onde d’un océan de détritus. Malgré tout, elle ne craignait aucune sorte de mal ici, car elle se tenait du bon côté de la barrière. S’il est exact de dire que Beta est un quartier pauvre et d’une avenance tout à fait discutable à première vue, il n’en reste pas moins que c’est un quartier sûr et en pleine expansion pour les corbeaux qu’il abrite. Riche de promesses, de rêve de gloire et d’opportunités.

      Et c’est d’opportunité dont il était question aujourd’hui. La découverte et l’apprentissage de son pouvoir avait fait germer une idée, délicate, aux contours encore mal définis. Mais tangible et à l’odeur entêtante. Décidée, elle pénétra à l’intérieur du bâtiment. Elle devait évoquer cette opportunité à leur Parrain. C’était de son devoir, c’était aussi dans son propre intérêt. Cette opportunité lui permettrait peut-être d’acquérir plus de valeur aux yeux de ses supérieurs, de sortir définitivement de l’anonymat de ces roses du bitume.

      Elle connaissait le chemin vers le petit salon attenant au bureau de leur leader. Elle salua les quelques gardes qu'elle croisa en chemin et entra dans la pièce en question. D'autres badauds attendaient là ou échangeaient quelques informations sensibles avec des supérieurs. L'endroit était meublé et décoré avec goût et raffinement, plus que dans le reste du QG. De larges fenêtres permettaient à la lumière du jour défaillant d'irradier à l'intérieur.

      Cassidy repéra quelques têtes qu'elle connaissait, qu'elle connaissait d'ailleurs professionnellement pour certaines d'entre elles. Elle choisit d'attendre son tour en appréciant les rayons du soleil, en silence, debout devant une des fenêtres, laissant son regard danser sur les passants en contrebas...



      Fiche de présentation Fiche technique
      Compte principal - Eveleen
    • John Doe
      Crows - Destructeur
      (6)8054692551111
      id22.05.17 21:59
      (6)Volonté : 80Messages : 546$US : 92Xp : 5Force : 5Résilience : 1Agilité : 1Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Badges :
      (6)8054692551111
      avatar
      (6)8054692551111
        Crows - Destructeur

        -Prêt ? Hochement de tête positif en face.
        -C’est parti. Chi-Fù-MI ! …
        -Et merde. Fais chier, chaque fois tu gagnes.
        -Ahahah, C’est la piquette John. T’es môvAIS !

        D’une poche intérieure, je sors un billet de 10$ et le tends au gamin devant moi, Jack Junior. J’ai l’impression de me revoir à l’époque, sympathisant avec les plus vieux. Une image, Boris et ses anciens cheveux, me fait sourire et lever la tête vers le bâtiment ; le QG. J’aime cet endroit, et le connais certainement par cœur. Si Bêta tombe en ruine, lui ne bougera pas. Tout le monde le sait. Seul un fou oserez s’en approcher.

        -Hey J-j, Tu connais l'histoire du touriste de 2012 ? Hochement négatif du gamin. -Elle est vachement sympa. T’veux que je t’la raconte ?
        -Bah ouai, balance.
        -Attends deux s’condes. Je fouille une poignée de secondes dans ma poche, avant d’en sortir un petit doigt d’honneur pointé vers Jack. -Non!

        Je m’éloigne du trottoir en rigolant pour me rapprocher de l’entrée. En traversant la chaussée, j’entends le gamin m’invectiver. Le sourire jusqu’aux oreilles, Je m’arrête devant le groupe. Y'a toujours un groupe. Des officiels et des mecs qui trainent. Peu importe l'heure. Quelques mots en se serrant les mains. Des questions sur la soirée, le présent, la météo et, pour finir, un faux combat de boxe avec Eddy. Le tout ponctué de rires ou de désapprobations compréhensives ; une famille.
         
        ///

        Dans le boudoir du Roi Corbeau, l’atmosphère est tout à fait différente. Le sérieux des conversations recouvre la salle d’un demi-silence fragile. N’osant déranger personne, je me retire à l'écart de la meute. L'Hideux trainait la patte en discutant avec d’autres supérieurs. Lui, on n'peut pas le louper. D’après certaines rumeurs, des restaurations se préparent. Vrai que sa cabane a perdu en vitesse. Tant pis pour lui c’pas mon souci ; j’ai d’autres chats à fouetter. Et, en parlant de chat, en voilà une jolie féline. Ses formes, appuyées par un rayon de soleil, se distinguent d’entre les carrures noirs et mornes du reste de l’assemblée. Un poil plus âgée, je ronronnerais sans hésitations entre ses griffes.
        M’approchant, comme si de rien n’était, je m’adosse à la fenêtre adjacente et allume une clope. J’esquisse un sourire dans sa direction.


        *M’a-t-elle vu ? Est-ce que j’ai un truc entre les dents ? Vas-y JD ! Lance-toi, sois un bonhomme, un vrai ! *
        -Hey saAaalUuu…

        Mon visage s’embrase sous les tonalités hasardeuses de ma voix et je sens une vague de chaud monter d’entre mes entrailles pour se lover au creux de mes joues. Bordel de merde, fallait que ça m’arrive maintenant. Dans la salle, un petit groupe rigole de ma prestation. Regard noir, les rires augmentent. Tant pis, je me râcle la gorge.

        -Salut, J’m’appelle John, mais tout l’monde m’surnomme JD. Je n’t’ai jamais vu dans l’coin, nouvelle ? Oh, 'scuse mes manières. Une clope ?  
      • Cassidy Snyder
        Crows - Malfaisant
        (0)38170443104535153035none
        id23.05.17 22:45
        (0)Volonté : 38Messages : 1704$US : 43Xp : 10Force : 45Résilience : 35Agilité : 15Réflexes : 30Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
        (0)38170443104535153035none
        avatar
        (0)38170443104535153035none
          Crows - Malfaisant
          Elle resta plusieurs minutes à observer les scénettes qui se déroulaient dans la rue. Ce théâtre vivant avait quelque chose d’enivrant à être contemplé du haut de son confortable perchoir. Elle commençait à trouver l’exercice amusant. Mais voilà, une voix qu’elle ne connaissait pas l’interpella - et l’interrompit par la même occasion. Elle tourna nonchalamment la tête. Elle n’avait pas anticipé la venue de cet illustre inconnu.

          Quoi ?

          Elle dévisagea le jeune voyou qui se tenait là, impudent. C’était certes un homme fait, mais quelque chose d’enfantin et d’immature transparaissait dans sa stature et dans ses traits et... dans sa piètre entrée en scène. Elle ne doutait pas d’être son aînée de quelques années. Elle prit le luxe de quelques secondes de réflexion, soulevant dans le même temps un sourcil, non sans perplexité.

          Sérieusement ?

          [dleft="#cc3366"]John[/dleft]

          répéta-t-elle comme un écho, faisant mine de réfléchir.

          Un rictus légèrement dédaigneux s’échappa dans un soupir, alors qu’elle parait son visage d’un sourire charmeur - paradoxalement. Délicieuse, elle sourit en même temps qu’elle le rejoignait. Quelques enjambés plus tard, elle se saisit de la cigarette qui dépassait du paquet tendu par le jeune audacieux, et, sans s'embarrasser de redondantes formules de politesse :

          - Nouvelle ? Elle alluma la cigarette et tira dessus, en remuant la tête de gauche à droite.. Ah, je crois pas non... T’es peut-être juste un peu... un peu jeune pour avoir déjà eu l’occasion de me rencontrer, honey.

          Et faudra plus d’une clope pour m’allonger, pensa-t-elle à part d’elle.

          Une forme de malice condescendante pétillait dans son regard alors qu’elle le jaugeait d’un air entendu et un peu… provocant. Cassie revêtait ce même masque séducteur dont elle usait au travail. C’était sa manière d’asseoir sa confiance en elle et de se protéger. Et le potentiel que ça avait à déstabiliser parfois ses interlocuteurs lui donnait généralement un ascendant sur ces derniers. Tout sourire, elle reprit une bouffée, puis, querelleuse, souffla délibérément la fumée sur le petit homme lui faisant face.



          Fiche de présentation Fiche technique
          Compte principal - Eveleen
        • John Doe
          Crows - Destructeur
          (6)8054692551111
          id22.07.17 0:11
          (6)Volonté : 80Messages : 546$US : 92Xp : 5Force : 5Résilience : 1Agilité : 1Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Badges :
          (6)8054692551111
          avatar
          (6)8054692551111
            Crows - Destructeur

            Les yeux fermés, la fumée passe sur mon visage. Désagréable sensation de se faire jauger. Les mains ballantes, je donne ma langue au chat. Autour de nous, plusieurs personnes nous regardent amusées par la scène. Enervé par sa réponse, ses mimiques, les mots s’enchaînent et se perdent dans ma gorge. La féline, elle n’a pas attendu pour sortir ses griffes. Pour qui se prend-elle avec ses grands airs olympiens et son antipathie gratuite… Un mauvais sourire en coin, je regarde le paquet quelques secondes et le range.

            *Pas besoin de s’énerver... On n’est pas là pour ça... Boris attend*.
            -Tu sais, la politesse c’est de dire merci et d’se présenter, au minima. J’sens que j’dérange alors… J’y vais. Bonne clope et à… longtemps.

            Un demi-tour, et je repars vers les étages inférieurs, cogitant.
            *Elle s’croît où, bordel !? Pfff j’te souffle la fumée dessus, j’suis sur mon piédestal « honey ». Vaut mieux partir. Winter n’est pas coming, il est là. Un nid de serpent…*

            J’empreinte les escaliers.
            *… Mais oui. J’aurais dû dire ça : c’est triste que vos beaux yeux aient plongés dans ceux de Médusa. Pourquoi les bonnes réparties arrivent toujours après ? *

            Une porte s’ouvre.
            -Salut Boris, t’as quoi pour moi ?
            -Salut Kiddo…


            ////\\\\

            13 septembre 2016 – 02h42:

            Appuyé à la fenêtre, j’ai le souffle court et la vision trouble. Encore une migraine dû à l’accident. La respiration au ralentie, je pose mes mains sur un crâne à demi-entouré de bandages.

            *Elles sont de plus en plus fréquentes et inquiétantes*.


            Fallait que j’me barre de l’hôsto’, pas d’autre moyen. Moment de rush, blouse sous les habits et j’suis parti. Simple comme Bonjour mais pas d’estime, c’est le bordel partout. D’un geste brusque je redresse la tête vers le toit des immeubles.

            -Personne… Logique mais cette sensation d’être observé, épié à chaque instant... C’est Lui le responsable. Le Vieillard, les chauffeurs du pick-up, les docteurs et leurs questions... Boris, mon père, ma mère, Bêta, le Clown!... Nero, La voix, Eux, tous autant qu’ils sont!... Ils ont participé à ce mauvais jour... Ils payeront le prix fort, sssoyez-en certain. Mais avant tout, des réponses. Il faut que j’en parle au Patron…

            Un bruit dans un coin attire mon attention. Me retournant, je mets un petit temps à réaliser. Cette chevelure, ces yeux, ce sourire… elle. Super, comme si j’en avais besoin maintenant.

            *J’ai parlé dans ma tête ou non ? Merde, est-ce qu’elle m’a entendu ? *
            -’Soir… tu passes une bonne soirée ?  
          • Cassidy Snyder
            Crows - Malfaisant
            (0)38170443104535153035none
            id14.08.17 1:18
            (0)Volonté : 38Messages : 1704$US : 43Xp : 10Force : 45Résilience : 35Agilité : 15Réflexes : 30Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
            (0)38170443104535153035none
            avatar
            (0)38170443104535153035none
              Crows - Malfaisant
              Les derniers jours avaient été éprouvants. La mission qui lui avait été confiée avait été menée à bien, mais le résultat avait nécessité de lourds efforts dont elle payait le tribut encore aujourd'hui. Elle avait joué son rôle à la perfection, trois jours durant. Une subtile pantomime qui avait consumée son spectateur et eut, en conclusion, raison de son intégrité. Quelques heures après avoir averti le père Corbeau, lui indiquant sur quels leviers faire pression, elle avait croisé le regard de Scarlett dans la glace, et elle avait eut une drôle d'impression. Un frisson délicat sur l'échine.

              Et nous voilà presque une semaine plus tard et elle ressent toujours cet étrange picotement sur sa colonne. Il est tard, la nuit a englouti le quartier bâtard de Libertytown, le laissant à la merci des charognards à plumes. Elle est dans le salon du quartier privé des corbeaux. Ce soir elle n'est pas là pour converser, parler mission, ou recrutement. Ce soir elle fait juste son travail : un des chirurgiens a loué ses services de manière plus exclusive pour la nuit. Il les aimait jeunes, candides et viscéralement naïves. Elle usait donc de son pouvoir et ses talents de comédienne pour ravir ses souhaits. Le pauvre bougre n'avait pas réellement prévu d'être convoqué ici si tardivement et elle se contentait de l'attendre dans le silence feutré de la petite pièce, pendant son entrevue avec son supérieur.

              Elle était confortablement installé dans un fauteuil et avait repris son apparence normale le temps que son client soit de nouveau pleinement disponible. Elle détaillait les rares allées et venues. Une tête qui lui disait quelque chose apparue et elle le dévisagea d'un oeil curieux. Il sembla la remarquer finalement, tandis qu'elle esquissait un sourire innocent et doux, imprégnée du personnage qu'on lui demandait d'incarner ce soir. Elle se rappela de lui lorsqu'elle entendit sa voix.

              - Oh, le petit homme. Je travaille, alors ça pourrait être profondément pire.

              Ce trait d'esprit n'amuserait qu'elle, mais on pouvait voir la malice danser dans son regard espiègle. Elle se redressa pour se retrouver à niveau de son interlocuteur. Elle pencha sa tête sur le côté en détaillant les bandages des yeux.

              - Et j'ai l'air de passer une meilleure soirée que toi à ce que je vois, oooh..

              Une moue sincèrement attristée traversa son minois. Son attitude aurait sûrement de quoi désarçonner son interlocuteur, mais de ça elle ne s'en rendait même pas compte à ce moment là.



              Fiche de présentation Fiche technique
              Compte principal - Eveleen
            • John Doe
              Crows - Destructeur
              (6)8054692551111
              id06.09.17 20:30
              (6)Volonté : 80Messages : 546$US : 92Xp : 5Force : 5Résilience : 1Agilité : 1Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Badges :
              (6)8054692551111
              avatar
              (6)8054692551111
                Crows - Destructeur

                Je regarde mon interlocutrice sans tiquer. Malgré sa petite pique de petit homme, son expression faussement attristée, je reste les bras ballants. A croire que c’est récurrent en sa présence. Mais, ce soir, d’autres préoccupations me trottent en tête. Lui adressant un faible sourire sans conviction, je me déplace vers les fauteuils avant de m’installer de tout mon poids dans l’un d’eux. Tout en fouillant mes poches, je lève tristement les yeux vers la belle femme dont je ne connais le nom.

                -T’aurais une clope s’te plait ? Pas eu le temps d’en acheter sur le chemin.

                J’attrape la clope entre deux doigts, la fait tourner sur elle-même avant de la pincer dans le coin des lèvres. Le visage de la belle corbeau apparait comme un mirage derrière une flamme. Je sens la fumée gonfler dans ma bouche avant de s’engouffrer vers mes poumons. Une poignée de seconde s’écoule avant que je sente les bienfaits de la nicotine parcourir mes membres. Enfin un peu de calme…

                *Hinhinhinhin…* Mes yeux s’écarquillent, mes mains se mettent à trembler tandis que je regarde autour de moi affolé.
                -C’est toi qui vient de rire ? HEY ! Y’a quelqu’un par-là ?! … Personne… merde.

                Ma voix se casse dans un demi sanglot, que ce passe-t-il ? Je… Avachi sur moi-même, la tête de nouveau entre les mains, une larme coule le long de ma joue avant de s’imbiber dans le tapis.

              • Cassidy Snyder
                Crows - Malfaisant
                (0)38170443104535153035none
                id06.09.17 22:35
                (0)Volonté : 38Messages : 1704$US : 43Xp : 10Force : 45Résilience : 35Agilité : 15Réflexes : 30Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
                (0)38170443104535153035none
                avatar
                (0)38170443104535153035none
                  Crows - Malfaisant

                  Il est vrai qu'elle n'aimait pas qu'on l'ignore sciemment. Mais, pour autant, attendait-elle une réaction de sa part ? Dur à dire. Toujours est-il qu'il reste planter là, sans rien faire et sans rien dire quelques instants. Elle le fixe alors qu'il sourit vaguement en allant se prostrer dans un fauteuil voisin. Cassie a l'oeil affûté pour décrypter les gens et il se dévoile à elle quelqu'un de préoccupé, en plus d'être salement abîmé. Elle lève un sourcil intrigué à son attention alors qu'il semble chercher quelque chose. Elle se rappela qu'elle lui en devait une depuis leur première rencontre, autant rembourser sa dette maintenant : elle sortit son paquet et fit descendre une cigarette, qu'elle lui tendit avec allégresse.

                  - J'peux pas résister à ce regard de chien battu. Tiens.

                  Un léger rictus habillait ses traits alors que son regard arborait le même air taquin que d'habitude. Elle laissa son regard suivre ses gestes, puis la flamme éphémère, avant de détourner le regard. Elle reporta son attention sur la grande porte derrière laquelle son client du soir se trouvait et se demandait s'il en aurait encore pour longtemps. Elle guettait du mouvement pour être prête à se "refondre" dans son rôle rapidement, afin d'assurer une prestation de qualité. Alors qu'elle soupirait en regardant le plafond, la tête rejetée momentanément en arrière, son regard fut attiré par "JD". Elle se redressa avant de le dévisager avec un intérêt curieux.

                  Avant qu'elle n'ait le temps de répondre quoi que ce soit, il se recroquevillait en s'étranglant à moitié avec ce qui ressemblait à un sanglot. Le potentiel empathie de la jolie blonde était extrêmement faible. En général, elle gérait la faiblesse avec dépit et méchanceté, de peur qu'elle ne soit contagieuse et qu'elle se trouve à son tour dans la même position. Mais une partie d'elle ne lui appartenait plus vraiment ce soir, ceci expliquant sûrement cela.

                  - Oh chaton, tu devrais te prendre du bon temps avec une fille, ça te ferait oublier tes tracas à coup sûr.

                  Elle ne se risqua pas à plus de démonstration mais elle le regardait avec inquiétude et circonspection. Elle se rappela ses paroles quelques secondes plus tôt, qui, même si elles manquaient de sens et évoquaient plutôt une sorte de rêve éveillé, semblaient avoir leur importance...

                  - Et personne n'a ri, on est seuls là, et j'ai autre chose à faire que me moquer de toi.

                  L'ambivalence était subtile, sa pique plutôt douce. Penchée en avant, accoudée sur ses genoux, elle continuait de le fixer avec précaution. Elle gardait une oreille attentive vers l'imposante porte qui trônait en arrière-plan.



                  Fiche de présentation Fiche technique
                  Compte principal - Eveleen
                • John Doe
                  Crows - Destructeur
                  (6)8054692551111
                  id07.09.17 14:03
                  (6)Volonté : 80Messages : 546$US : 92Xp : 5Force : 5Résilience : 1Agilité : 1Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Badges :
                  (6)8054692551111
                  avatar
                  (6)8054692551111
                    Crows - Destructeur

                    Prendre du bon temps ? C’est ce que je fais depuis mon entrée chez les Crows. Qu’est-ce que ça m’a apporté ? Rien à part des gueules de bois, des emmerdes et avoir récemment frôlé la mort par deux fois. En temps normal, j’aurais embrassé cette idée jusqu’à ne faire qu’un avec elle mais, aujourd’hui, ce sont les conséquences qui font parti de moi. Cette voix tranchante, ce rire lugubre et puis cet homme… enfin, ce clown. Pas celui de l’accident, non. L’autre, celui qui n’apparait que lorsque je suis seul. Qui me susurre des conseils de liberté morbide au creux de l’oreille. Qui m’incite au meurtre et au viol, à prendre ce que de droit par tous les moyens possibles. L’affranchissement au vrai sens du terme, la liberté comme la prône les pères fondateurs…

                    -Hum ? Du bon temps. Je n’aurai pas attendu ton conseil si c’la pouvait régler mes soucis.
                    … Ravalant un sanglot et des bouffés de larmes, je prends mes aises et bascule la tête en arrière. Le cuir du fauteuil fait corps avec la peau de mon cou. Cette soudaine fraicheur m’apaise, me tranquillise…

                    -C’est triste mais… J’sais qu’on est seul... Bah, vu ma gueule on croirait que je suis le doubleur de « La momie », ahah. Sinon toi, quoi d’neuf ?

                    Une nuage de produits toxiques plane jusqu’au plafond avant de disparaitre aussi tranquillement qu’il n’est apparut. Absorbé par cet instant éphémère, j’entends, d’une oreille distraite la réponse de la belle. Crachant une nouvelle taffe, j’observe les volutes, les formes et remous qui me plongent dans un rêve éveillé. Ces perturbations chaotiques chamboulent mon moi. La voute blanche s’éloigne dans un fondu opaque avant de me plonger dans le noir laissant place à ÇA.

                    -Hinhinhin… Entends-tu ces tambours de guerre belle plante ? Ta-Ta-Ta ! Ta-Ta-Ta ! Voyage vicieux de la folie du monde. Se redressant, la tête de JD tombe en avant comme trop lourde. Un silence plane avant que son visage, toujours baissé, se tourne vers son interlocutrice. Ses yeux bleus ont laissé place à deux petits points morbide surmontant un rire maladif. Seule sa gueule corrompue semblent vivante. Le reste de son corps : mort ; comme si un marionnettiste perfide avait coupé les fils de ses autres membres. -Ravi de faire ta connaissance. Ah.. excuse moi de ne pouvoir t’embrasser, encore difficile de venir ici. Première fois...  Joyeuse naissance D. ! OHohoo. Ne laissant pas le temps à une réponse: -JD te trouve très sexy tu sais. Entre nous... il a même fait un rêve cochon à ton sujet AHAH ! Dévisageant son interlocutrice et la pièce alentours, une moue colérique éclate comme un éclair sur son visage avant de se muer en un sourire en coin. -Oups ! C’est l’heure. A… Bientôt… Ma Belle..

                    Me redressant dans un sursaut, je regarde autour de moi. Soulagé, toujours au QG.

                    -S’cuse-moi, j’me suis endormi. J’dors pas bien en ce moment… Tu disais ?
                  • Cassidy Snyder
                    Crows - Malfaisant
                    (0)38170443104535153035none
                    id09.09.17 13:43
                    (0)Volonté : 38Messages : 1704$US : 43Xp : 10Force : 45Résilience : 35Agilité : 15Réflexes : 30Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
                    (0)38170443104535153035none
                    avatar
                    (0)38170443104535153035none
                      Crows - Malfaisant

                      Let it bleed

                      Elle ne peut s'empêcher de répondre avec connivence et force de sous entendus :

                      - Non chéri, ça c'est qu'tu connais pas les bonnes filles.

                      Elle était toujours dans son rôle de Scarlett, son numéro de scène, son personnage tout en charmes et en courbes. Cassie n'aurait peut-être que soupiré ici, déjà las de la soirée qui se profilait, las de la monotonie qui s'installait bizarrement dans sa vie. Elle répondit à sa question par des banalités, puis le temps s'écoula encore un peu. Elle décida de s'allumer une cigarette elle-aussi, juste avant d'observer le petit garçon à côté d'elle enfiler un masque de croquemitaine et réaliser un numéro pour le moins étrange et un peu glauque. La surprise laissa place à l'intérêt en piquant à vif sa curiosité. Elle le dévisagea avec un regard gourmand, charmée par l'écho que cela provoquait en elle. La dualité et les facettes cachées étaient des choses qui titillaient fortement son âme dernièrement.

                      Elle n'eut pas vraiment l'occasion d'en placer une ou de répondre à cette mystérieuse apparition. Mais elle le dévisageait toujours avec un regard félin lorsqu'il sembla émerger de sa sieste. Elle esquissa un sourire en lui répondant, sans le lâcher des yeux :

                      - Oh il faut avouer que tu es... Plus intriguant que prévu.

                      Elle fouilla dans la petite pochette qui trônait entre elle et le fauteuil et dégaina une de ses cartes de visite. Elle inscrivit "Cassidy" par-dessus "Scarlett" puisqu'il ne s'agissait pas vraiment de business ici.

                      - À l'occasion, j'aimerai bien rencontrer ce D. de nouveau, il m'a fait.. forte impression. Elle prononça ces deux derniers mots avec langueur. Ah et, tu devrais passer à l'Aphrodia, je saurai te conseiller une fille qui te passera l'envie de pleurer. Enfin au moins tu pleu'ras pas pour la même chose. Fais moi confiance. Elle lui tendit la carte rigide. Des bruits de pas et de vêtements froissés retentirent de l'autre côté de la grande porte. Tiens. Le travail m'appelle, à plus D.

                      Elle se relève rapidement, puis reprend son apparence candide en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Un battement de cil ou de cœur, et la blonde pulpeuse, piquante, a déjà cédé sa place à un visage plus rond, doux, avec des yeux immenses et dociles. Elle ne semblait alors âgée plus que d'une petite vingtaine d'année. Ses mèches blondes étaient à présent ébènes et elle semblait plus petite. Elle s'épousseta un peu, vérifia que sa tenue mettait assez en valeur ses arguments féminins et rejoignit l'homme qui sortait du bureau et qui l'avait déjà appelée d'un geste de main. Elle prit sa suite et disparut dans un bruit de plancher grinçant et de volutes de soumission surjouées.





                      Fiche de présentation Fiche technique
                      Compte principal - Eveleen