La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
94 topics RP & 732 réponses RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

CHRONOSREP

Nicolas "Nick" Eisenmann [Terminé]

  • Nick Eisenmann
    W.I.P.
    (0)1+0/0000000none
    id14.06.17 16:36
    (0)Volonté : 1Messages : +0Réputation : /$US : 0Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    avatar
    (0)1+0/0000000none
      Nicolas "Nick" Jefferson

      Informations Générales



      Nom :Eisenmann

      Prénom : Nicolas, bien que toute personnes le connaissant sait qu'il trouve  ce prénom désuet et préfère qu'on l'appelle "Nick"

      Age : 25 ans

      Nationalité : Américain bien qu'il soit originaire de la banlieue de San Francisco et que son grand-père était un immigré allemand.

      Métier/Activité : Avocat très engagé dans le secteur Alpha

      Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

      Nature : Humain

      Avatar : Tim Drake- Batman Universe


      Allons plus loin



      Nicolas est né dans une banlieue pauvre de San Francisco, sa mère, Lola, travaillait dans un diner et son père, Carl, comme agent de quartier. Il était le deuxième enfant d'une famille de quatre. Il vivait dans une petite maison agréable sans vraiment être luxueuse. Son frère,William, de onze ans son aîné devint rapidement un enfant turbulent qui a plus d'une occasion eu des altercations houleuses avec ses parents et ses professeurs. Malgré tout,William était très protecteur vis-à-vis de Nick (il est d'ailleurs à l'origine du surnom). Ils jouaient souvent ensemble, un soir alors qu'ils jouaient sur le balcon, Nicolas voulant impressionner son grand frère se mit à faire le funambule sur le garde-fou. Ainsi, avant que son frère n’ait pu l'empêcher de faire quoi que ce soit, il tomba dans le jardin quelques mètres plus bas. Bien que la blessure fût importante,elle ne laissa pas une marque plus importante qu'une cicatrice cachée sous ses cheveux et une légère peur de la hauteur. Cependant ce jour marqua un tournant pour la famille Eisenmann.
      Les disputes entre Carl et William, dont les relations étaient déjà dégradées, devenaient quotidiennes Carl accusant William d'avoir été irresponsable. Ce conflit culmina quand William et quelques un de ses amis se firent arrêter pour avoir vendu de la drogue pour un petit caïd du quartier . Bien qu'il n'eût pas vraiment de problème autre que quelques semaines de travail d’intérêt général, sa relation avec Carl s'envenima encore plus. Suite à cet événement Carl eut honte de son propre fils, sujet de moquerie récurent au commissariat.
      Suite à une autre dispute William décida de quitter le foyer familial pour continuer de travailler pour différent caïd et enchaîna les peines mineures jusqu'à se faire emprisonner dans une prison près de Libertytown.
      Pendant ce temps Nick était devenu un élève brillant reconnu pour ses qualités d'écriture et ses nombreuses facilités à l'oral. Cependant alors qu'il était au lycée, sa vie familiale subit un autre choc.  Alors que son père était en service, effectuant des contrôles de routine avec des collègues quand une foule de jeunes délinquants voulant en découdre avec les forces de l'ordre se rassembla autour des policiers. Les insultes fusèrent dans les deux sens et la rixe tourna à l’affrontement, les délinquants étant arrêtés de façon musclée non sans se défendre. Au cours de la rixe,un couteau vint à se planter dans la jambe de Carl sectionnant au passage quelques nerfs.Ce fut le dernier jour où Carl pût marcher sans l'aide d'une . Cette blessure marqua la fin de sa carrière et le début de son aigreur. Jaloux du succès des autres et de leur possibilité de se déplacer sans difficulté,il se mit à haïr les autres et d'autant plus son fils qui réussissait ces études et sa femme qui ne faisait selon lui pas assez pour l'aider.      


      Que fait votre personnage à LibertyTown ?
      A la sortie du lycée, on lui proposa une bourse afin de rejoindre la prestigieuse Libra University de Libertytown. Voyant que sa situation familiale devenait toxique il accepta la bourse et déménagea à Libertytown en 2009. Il étudia le droit pénal et obtint le prestigieux diplôme qui lui garantissait une place dans les cabinets d'avocats les plus prestigieux de la ville. Il travailla pendant un an pour l'un des fameux cabinets de la ville "Anderson & co". Il gagna en notoriété en étant chargé d'un fait-divers qui fit la une de Inside News. Il décida pourtant d'ouvrir son propre cabinet "Eisenmann & co" suite à de nombreux désaccord vis à vis de l'éthique de son précédent cabinet.  
       


      Quel est l'avis de votre personnage sur les meta-humains (si votre personnage en a conscience) ?
      Il croit à l'apparition des métas humains bien qu'il soit extrêmement prudent vis à vis des nombreuses rumeurs qui circulent sur ces deniers. Il se méfie quelque peu de ses nouveaux autres qui pourraient devenir des fauteurs de troubles. Cette méfiance n'a fait qu'être accentué par les attentats du 11 septembre.


      Quel est l'alignement de votre personnage ?
      Croisé, il essaye de se comporter à la manière d'un justicier dans sa vie comme à la barre.


      Quelles sont les plus grandes motivations & aspirations de votre personnage ?
      Son objectif est de faire du monde un monde plus juste. A la suite de la blessure de son père il obsédé par la sécurité de tous bien que cela peut parfois le pousser à faire des choix discutables. Il reste cependant un idéaliste qui veut croire en une justice pure, qui ne serait plus corrompu ni par l'argent ni par l'influence des hommes politiques ou des gangs. Bien qu'étant un idéaliste il n'est cependant pas naïf étant conscient que pour faire vivre ses idéaux il devra lutter. Il est près à sacrifier son ambition professionnelle (comme il l'a déjà fait en quittant "Anderson&co") et il réfléchit au vu de la situation actuelle de Libertytown à se lancer en politique.  


      Quel est l’événement le plus marquant/ayant le plus façonné la vie de votre personnage ?
      L'alarme de mon téléphone sonne, il est 7 heures du soir et  je transpire à grosses gouttes. Voilà presque un an que je travaille a "Anderson& co" et pour la première fois je suis convoqué chez Abella Anderson, la créatrice et la directrice du cabinet. Il fait chaud à Libertytown, je respire mal, le col de mon costume semble se serrer autour de ma gorge comme un serpent. Je sais pourquoi je suis convoqué bien entendu mais je ne me sens pas prêt à affronter ce moment. J’éteins mon ordinateur, puis me lance dans le couloir d'un pas incertain. La plupart des bureaux sont vides, je croise encore les derniers avocats du cabinet qui se dirigent vers la sortie un dossier ou leur ordinateur sous le bras. Seul un bureau est toujours occupé, celui d'Abella. Je toque trois petits coups sur la porte, un grognement m'indique de rentrer. Abella Anderson est une femme d'une quarantaine année bien qu'en réalité elle paraisse dix ans plus jeune. Elle porte un tailleur lui donnant l’apparence d'une femme d'affaires ou d'une femme politique. Ses cheveux noirs étaient coiffés en un chignon sophistiqué dégageant les fins traits de son visage. Je trouvais cette femme très belle, mais malgré cela, je ne pouvais m'empêcher de sentir un frisson me parcourir l'échine quand elle posa sur moi ses deux yeux inquisiteurs. Elle était au téléphone, je n'osais pas m'asseoir avant qu'elle ne m'en ait donné l'autorisation. Elle semble agacée par cet appel ne répondant que par de petites onomatopées, des grognements ou de courtes phrases prononcées à mi-voix. La discussion se poursuivit encore pendant de longues minutes qui ne font que me faire ressentir d'autant plus l'étendu de mon angoisse. Quand enfin elle appuie sur le bouton "raccrocher" de son portable j'ai l'impression que je vais défaillir tant ma respiration a été rendu difficile par le stress et la chaleur. Abella lâche un long soupir en posant son téléphone sur la table:
      - Asseyez-vous M.Eisenmann, vous savez pourquoi vous êtes ici ?

      Ça voix est lasse mais son visage ne laisse transparaître aucune trace de compassion. Moi, bien sûr que je sais ce que je fais là, j'ai décidé de jouer aux héros et maintenant  il est temps pour moi d’assumer mon acte.

      -Je n'en ai pas une idée précise mais je suppose que tout cela à un lien avec l'affaire Clover ?

      - Ne jouez pas à l'idiot avec moi jeune homme ! Je vous ai choisis pour diriger l'affaire Clover parce que vous aviez fait vos preuves avec l'affaire Ming. Vous êtes immédiatement devenu le nouveau petit chouchou de la presse mais ne rêvez pas monsieur Eisenmann ici, celle qui décide de qui a le droit aux grandes affaires et de qui doit s'occuper des procédures de divorce,c'est moi et moi uniquement et ça vos petits copains journalistes n'y pourront rien ! Dans quelques mois vous serez oublié monsieur Eisenmann, la presse aura trouvé un nouveau "prodige" à mettre en avant. Si vous voulez poursuivre votre carrière longtemps jeune homme c'est avec moi qu'il faut entretenir de bonnes relations. Dans votre cas Monsieur Eisenmann, ces bonnes relations peuvent commencer par le respect des consignes !

      L'affaire Clover, l'un des plus grands scandales industriels de l'année. Green Hills Technology (GHT), l'une des compagnies montantes dans le secteur de l'informatique et des nouvelles technologies fut accusée d'espionnage industriel et d'enfreindre un brevet d'Advent Technologic. Son nouveau module, le Clover, permettant de visionner des films en réalité virtuelle dans une qualité nettement supérieur à celle de la concurrence grâce à une technologie dont j'avoue ne pas avoir compris toute la subtilité. J'avais été chargé de la défense et de l'enquête pour la défense.

      - Madame, sauf votre respect, Green Hills était parfaitement innocent. Aucune preuve convaincante n'a pu être donnée qu'un module similaire était effectivement en développement dans les laboratoires de Advent. Les seules preuves qui nous ont été fournies consistent en des témoignages d'ingénieurs dont on peut douter de l’impartialité. Quant au brevet...  

      -Veuillez-vous arrêtez.*ça voix est devenu glaciale et me coupe net dans mon élan*Je connais le dossier au moins aussi bien que vous, et nous savons vous comme moi que ce n'est pas votre qualité d'avocat que je remet en cause mais votre capacité à exécuter les consignes que je vous avez donné. Je vous ai explicitement demandé de ne pas creuser plus que de raison et de laisser le procès se dérouler sans une intervention appuyée de votre part.

      Je sens mes poings se serrer, malgré la peur que m'inspire ma directrice je sens progressivement une confiance que je ne me connaissais pas naître probablement alimenté par la colère qui commence lentement à m'habiter et par le sang qui coule de ma lèvre mordillée.

      - Mais j'ai creusé et j'ai découvert que GHT était innocent ! La lumière a été faite sur l'affaire et la presse encense le cabinet pour avoir eu le courage de défendre une plus petite compagnie ! Je ne vois pas en quoi mes efforts sont répréhensibles !

      A peine eut-je finis ma phrase qu'elle me fusilla du regard mais cette fois-ci je ne tremblais pas bien au contraire, cette joute verbale commencer à me faire me sentir vivant,comme au barreau. Ce face à face se poursuivit encore quelques secondes dans le silence avant qu'Abella reprenne la parole:

      - Vous ne voyez pas en effet. Heureusement ce n'est pas ce que l'on vous demande ici. Ici ce que l'on vous demande c'est d'avoir l'air convaincant au barreau et d'écouter ce que l'on vous dit. Si je vous demande de ne pas creuser c'est qu'il y a une raison. La raison pour laquelle vous êtes avocat et moi directrice est que j'ai une vision plus large, plus lointaine que la votre. Vous, vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez, vous ne voyez que les conséquences immédiates et personnelles de vos actes. Moi, je sais que du fait du résultat du procès la confiance en Advant va baisser pour quelque temps ce qui va faire baisser son chiffre d'affaires. Cependant, cette baisse  ne va pas simplement toucher des secteurs comme les hautes technologies, mais également l'aide humanitaire ou l'aide à la défense que Advent procure actuellement à Libertytown. De plus dois-je vous rappeler que notre cabinet est l'un des actionnaires de Advent et que les dividendes obtenus étaient censés nous permettre de recruter de nouveaux avocats et d'augmenter les salaires des employés déjà présents ? Vous voyez bien maintenant que le choix de comment les affaires doivent êtres géré ne peuvent revenir à des employés comme vous.

      Tout se brouille, mon corps semble m'échapper, je réponds d'une voix sèche:

      - Vous savez quoi ? Vous avez raison je ne vois pas plus loin que le bout de mon nez mais vous avez fait qune erreur, je ne suis plus votre employé.

      Avant que mon cerveau ait le temps de comprendre ce que mes nerfs et mon instinct venaient de faire, mon corps lui avait déjà claqué la porte du bureau et attendait sur le trottoir totalement hébété. Je sens ma vision se troubler des larmes coules, je ne sais pas si ce sont des larmes de rage mais ce ne sont clairement pas des larmes de regret. Alors que je me prépare à appeler un taxi le monde se met à tourner autour de moi.

      J
      e suis réveillé par le klaxon d'une voiture à l'extérieur de mon nouveau cabinet. Je lève ma tête de mon clavier d'ordinateur la joue marquée par les touches de mon clavier. La nuit a été longue j'ai dû tombé de sommeil au cours  de l'étude d'un dossier de voisinage peu intéressant. Abella n'avait pas tort, la presse a vite oublié mes succès et mon cabinet et bien moins impressionnant que mon ancien. Mais plus je repense à ce jour moins j'ai de regret car ce jour là je me suis retrouvé, ce jour-là, j'ai décidé quel avocat et surtout quel homme je voulais être, un homme sans compromis, sans arrière penser, mais un homme combattant pour la vérité et plus que tout un homme combattant pour la justice, la vraie.  



      Le mot de la fin



      Parlez-nous de vous !
      Hey, moi c'est Shane je suis un fan de fiction en tous genre peu importe le médium. Je vais sur mes 18 ans (et donc oui, j'écris cette fiche en période d'examen ce qui est, on peut le dire,d'un sérieux assez médiocre), et j'ai un rapport disons assez particulier avec les forums RP car il se trouve que bien qu'ayant participé à de nombreux forum RP j'ai toujours du les quitter assez rapidement car le des événements venaient assez rapidement prendre tout mon temps m'empêchant de profiter longuement de l’expérience. Vu que je devrais (bien que je ne sois sur de rien) rentrer dans une période plutôt tranquille en événement bouffe temps (à part quelques trucs ponctuels déménagement& co mais rien qui ne devrait s'étendre sur plusieurs mois comme avant) j'ai envie de retenter l’expérience. D'autant plus que bon avoir la chance de trouver un forum qui s'inspire des comics comme "nouveau départ" avec une communauté qui m'a l'air bien active et un design totalement dans mon délire, que demander de plus.  

    • Eveleen Callahan
      Indécis
      (9)285+01 54120202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
      id16.06.17 11:45
      (9)Volonté : 285Messages : +0Réputation : 1 541$US : 20Xp : 20Force : 20Résilience : 35Agilité : 50Réflexes : 30Spiritualité : 18Astuce : AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.Badges :
      avatar
      (9)285+01 54120202035503018AdministratriceTraumatisée du grand "boom"V.I.P.
        Debriefing

        Heeeh, bienvenue :D

        Alors, j'ai bien pris le temps de lire ta fiche. Je serai partante pour te valider, car foncièrement ton histoire et on personnage tiennent la route et s'intègrent bien au paysage contextuel

        Mais, en revanche, j'aimerai quand même te demander deux choses avant ça :
        ─ La première étant d'enfiler un avatar à la bonne taille :) Tu as l'avatar par défaut pour le moment et tu n'es donc pas validable en l'état.

        ─ Ensuite, bien que ta syntaxe soit globalement d'assez bonne qualité, je note pas mal de petites fautes inattention je suppose, des fautes d'accord essentiellement, et des inversions de mots (et/est), bien dommage pour la lecture ): En terme de conseil pour améliorer le confort de tes lecteurs (dont j'ai fait parti quelques instants ! ♥) ce serait peut-être également de penser à plus découper ton texte en paragraphe ou à défaut, de plus découper tes phrases avec de la ponctuation ^^ Je trouve que ça tend à manquer lorsqu'on te lit, alors que les phrases sont bien construites et pourraient se lire facilement ! (une phrase de 3 lignes sans une virgule, on arrête de respirer pour la lire)

        Voilà, une relecture attentive et un avatar, et tu seras bon pour la validation :3♥