La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
29/07 : Recensement & Prépa V3 ─ www
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 140 membres inscrits
148 histoires et 1181 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

Daddy i'm yours - ft Cain

Aller à la page : 1, 2  Suivant
  • Hannibal Von Jäggerjack
    ETA - Dominateur
    (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
    Poule pondeuse
    id16.06.17 0:34
    (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
    Poule pondeuseBadges :
    avatar
    (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
    Poule pondeuse
      ETA - Dominateur

         
      the devil in your eyes
      Maman, maman. Des cris lointains, à peine perceptibles, qui pourtant éveillent la jeune femme à une certaine sensibilité, toute ouïe, attentive plus que jamais, à la recherche de cette voix étrangère et si familière à la fois. Ce timbre spécifique, cet accent allemand prononcé, un visage qui se dessine à travers les rayons de lumière : un enfant, une dizaine d'années, teint basané, des yeux gris et une prestance indescriptible. Wolfgang ? Tandis que la jeune femme s'approche à grands pas, l'enfant s'éloigne toujours plus, allant jusqu'à essouffler la jeune femme. Reviens, reviens...! Hannibal court désespérément après ce qui lui semble être son fils, paniquée à l'idée de laisser passer cette ultime chance de le serrer entre ses bras.

      Le décor change. La colombe se retrouve dans le grand manoir de son père, arpentant ses grands couloirs, se remémorant chacun des souvenirs qu'elle garde au plus profond de ses entrailles. La jeune femme tente depuis bientôt dix ans d'en ôter la moindre once d'existence. Son subconscient ne l'entends pas de la même oreille. Maman, maman! Cette fois-ci ce sont des hurlements ; arrivée dans le bureau elle est face à un effroyable constat, le corps de son fils étendu sur le sol, son père une arme à la main. AAAAAAHHHHHHHHHHHHHHH!!!! Arrachée à son sommeil, elle sort aussitôt son arme et la pointe vers... vers ce qui n'était plus rien d'autre qu'un mur blanc. Doigt sur la gâchette, prête à tirer au moindre bruit, en alerte la plus totale. Hannibal n'était pas dans sa chambre, encore moins chez elle, déboussolée, seule, elle ne constate rien d'autre qu'un vide et une peur au ventre. Jusqu'à qu'elle se souvienne de cette nuit, leur nuit. Instinctivement, elle hurla. A t-il osé se tirer tel un voleur ? CAIN ?! Mélange de peur, d'angoisse... et d'autres choses bien flippantes. Toujours l'arme braquée face au mur.
    • Cain Powell
      Dominateur
      (15)213+07606463030557030
      id16.06.17 1:00
      (15)Volonté : 213Messages : +0Réputation : 7606$US : 46Xp : 30Force : 30Résilience : 5Agilité : 5Réflexes : 70Spiritualité : 30Astuce : Badges :
      avatar
      (15)213+07606463030557030

        You wouldn't took me my surprise

        Fatigué par leurs ébats de la nuit passée, Cain n'avait pas songé, ni eut la force, de fermer les stores de la gigantesque baie vitrée de l'appartement. Le tout tant et si bien qu'il fut réveillé à l'aube, au terme d'une très courte nuit de sommeil. Elle dormait encore. Il ne souhaitait pas la réveiller, mais il était de ceux qui ne restaient pas au lit une fois réveillés. Prenant un minimum soin de ne pas la brusquer, il se leva doucement et se déplaça dans une autre pièce.

        En pressant simplement un bouton interrupteur dans l'entrée, il envoyait un message à la réception en bas. Réception à son service bien sur, qui ne tarda pas à lui apporter les journaux du jour ainsi qu'un café amplement nécessaire vu son quota sommeil du moment. Plongé dans sa lecture, il fut ramené de force à la réalité par le hurlement d'Hannibal. Se relevant immédiatement, elle criait son nom un instant avant qu'il arrive dans la chambre. Ne portant qu'un pantalon et ses pantoufles.

        Hannibal, baisse ton arme.

        Il est calme. Inutile de la brusquer ou bien de lui faire peur, un coup risquerait de partir et c'est la dernière chose qu'il souhaite actuellement. Journal replié dans sa main, il ne fait même pas le moindre geste à l'attention de la belle.

        Je suis là, respire. Tout va bien. Tu es en sécurité ici.

        Il marque une pause d'un instant avant de doucement s'avancer vers le lit où elle se trouve. Il s'assoit à côté d'elle et passe son bras dans son dos, posant sa main sur son épaule, la tirant vers lui pour poser sa tête contre son torse et l'enlacer doucement.

        Pose ton arme. Ramasse la clochette sur la table de chevet plutôt et agite là, on nous amènera le petit déjeuner.

        Caressant ses cheveux, il souffle doucement et lui répète à nouveau.

        Tu es en sécurité avec moi. Tout va bien.
      • Hannibal Von Jäggerjack
        ETA - Dominateur
        (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
        Poule pondeuse
        id17.06.17 15:44
        (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
        Poule pondeuseBadges :
        avatar
        (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
        Poule pondeuse
          ETA - Dominateur

           
          the devil in your eyes
          Les larmes arpentent sa peau pâle, roulent sur ses joues rosies par la chaleur et s’égouttent sur sa poitrine nue. Un souffle, un second, sa respiration tente de trouver une accalmie mais sa cage thoracique lui fait si mal qu'elle en tremble de douleur. La souffrance est telle qu’elle croit avoir tous les os de son corps brisés, détruits, réduits à néant. Bras tendus, arme pointée vers le mur, Caïn entre et aussitôt la cible change : le canon pointé vers lui prêt à expulser une balle entre ses deux yeux. Bien qu’elle soit pleinement consciente qu’il n’est pas un danger pour elle, Hannibal n’arrive pas à baisser son arme, n’arrive pas même à battre d’un cil, tétanisée, apeurée, laissée pour compte à ses maux silencieux mais destructeurs. Il prend la parole et s’approche, lentement, avec délicatesse et assurance. Caïn ne doute pas du fait qu’elle ne tirera pas. Il a raison.

          Je… J’ai pas l’habitude de… enfin.. Le mots se perdent dans une tentative d'élocution, elle abandonne finalement pour ne pas avoir à se ridiculiser davantage. Contre sa poitrine brûlante, le battement de son corps l’apaise et détend finalement tous ses muscles. Comme par habitude, elle baisse l’arme, le désarçonne de ses balles et le pose sur le lit. J’aurai pu t’abattre sans le moindre mal, il t’a pris quoi ? Quelque part, cette question imposait autant de taunt que d'inquiétude. Elle n’est pas consciente de ce que la peur peut la pousser à faire, jusqu’ici c'était la rage de vivre, de vaincre, menée par ses buts les plus loyaux envers son petit frère. Là, c’était la peur, celle de construire à nouveau quelque chose et d’avoir à nouveau tout à perdre. Sois plus prudent. Trois mots qui veulent en dire tellement plus pour la colombe. Ses bras enlacent son homme, fort, et le relâche quelques secondes après.

          Penchée vers la table de chevet, elle attrape la clochette et fait la fait s'ébruiter. Quelques minutes à peine après l’avoir fait claquer, une femme débarque avec plateau remplis de bonnes choses à manger. Déposé sur le lit, il n’y a plus qu’à déguster. La femme s’éclipse et les deux amants sont à nouveau seuls. Va falloir m’en dire un peu plus sur toi si tu veux que ça fonctionne. C’est quoi ton petit secret pour avoir de tels biens, une telle fortune ? Un ton songeur entre deux scones engloutis sans le moindre mal.



        • Cain Powell
          Dominateur
          (15)213+07606463030557030
          id17.06.17 19:34
          (15)Volonté : 213Messages : +0Réputation : 7606$US : 46Xp : 30Force : 30Résilience : 5Agilité : 5Réflexes : 70Spiritualité : 30Astuce : Badges :
          avatar
          (15)213+07606463030557030

            You wouldn't took me my surprise

            Elle sanglote. C'est bien, ça lui enlève l'esprit de son arme. Elle pense à autre chose, se concentre sur autre chose, puis se rend compte doucement de son geste et se déleste finalement de son pistolet. Elle ne comprend pas les actions de Cain mais c'est bien celles-ci qui lui ont ramenées les pieds sur terre.

            Tu ne m'aurais pas tiré dessus. J'étais plus inquiet pour le mobilier que pour moi.

            En un sens, c'était la réalité. En cas de réel risque, il aurait toujours pu faire appel à son pouvoir pour la forcer à ne pas tirer. Heureusement ce ne fut pas nécessaire et il pouvait garder le luxe de cacher son don un peu plus longtemps à Hannibal. Être plus prudent ? Bien qu'on ne s'en rende pas spécialement compte, il était certainement l'une des personnes les plus prudentes de cette ville... Il ne lui répondit rien, la serrant contre lui, un geste qui voulait en dire beaucoup également.

            Quelques minutes plus tard, les deux étaient à table dans ce qui semblait être un des divers salons de l'appartement. Elle mangeait à n'en plus pouvoir, si bien que Cain commençait à se demander comme un si petit corps pouvait autant engloutir de nourriture et garder une telle plastique.

            Tu me connais. J'ai beaucoup de... contacts. De gens qui me doivent des services. Et je sais me montrer très... persuasif. Le reste n'est que du business.

            D'un côté, il ne lui mentait pas, de l'autre, il ne lui révélait pas non plus qu'il était devenu propriétaire de la surface la plus chère et luxueuse de la ville en contrôlant l'esprit du précédant en lui faisant donc signer les papiers ainsi. Mais il n'est jamais aisé de dire à quelqu'un "bonjour, je peux contrôler les gens par la pensée et leur faire faire ce que je veux.". D'autant que, le moins de personnes sachant qu'il possède ce don, le mieux il se portera.

            Et toi ? dit-il entre deux gorgées de son café, après avoir reposé son dernier journal sur la table, tu es sortie de ta cachette et refait surface juste pour pourchasser les alliés de ton père ?
          • Hannibal Von Jäggerjack
            ETA - Dominateur
            (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
            Poule pondeuse
            id18.06.17 13:02
            (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
            Poule pondeuseBadges :
            avatar
            (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
            Poule pondeuse
              ETA - Dominateur

               
              the devil in your eyes
              L'art de répondre sans répondre, de danser entre les mots pour ne jamais donner trop de détails mais assez pour ne pas avoir à donner davantage de précisions. Un art que Caïn a toujours su maîtriser à merveilles mais qu'Hanni a su rôder avec le temps. Il est à présent son petit gibier et elle ne lâchera pas l'affaire si facilement. Mais avant ça, c'est à elle de prendre la barque pour la rive des vérités mensongères. Chemise de son amant sur le dos, trois fois trop grande pour son corps qui semble frêle et si puissant à la fois, glisse sur ses épaules pour dévoiler légèrement sa poitrine et les quelques cicatrices laissées au fil des années. La belle en exagère, joue de son sourire, de ses fossettes, des courbes bien placées de son corps... Une distraction qui ne tiendra pas longtemps avec messire Powell. J'ai un peu déformé la réalité tout à l'heure. C'est pas faux mais c'est pas vrai non plus ; Hannibal doit absolument se protéger et cacher quoi qu'il en coûte ses secrets. Dix ans qu'elle n'a pas croisé ce regard si froid et brusque à son cœur, et même si il lui promettait de la garder auprès d'elle sans plus jamais avoir à douter d'elle, Hannie se méfie, naturellement. J'ai beaucoup d'ennemis depuis janvier 2016 : je n'ai aucun pouvoir, je ne suis pas de ceux-là. Et là, à ce moment précis, la comédie d'Hannibal frôle le plus grand rôle de sa vie : elle venait de retenir un dégoût si profond qu'elle s'étonnait elle-même. Un air calme, intransigeant et souriant s'est installé sur son visage et rien ne semble pouvoir le déloger. Comme je sors d'une entité spéciale à l'armée - d'où ma disparition la plus totale - je suis aux premières loges pour faire régir les lois imposées concernant les méta-hu..main. Compliqué de prononcer un tel oxymore à ses yeux. Hannibal fit mine de reprendre un élan d'accent allemand pour justifier un tel doute sur sa prononciation, histoire de passer ça discrètement. Son racisme la tuera. Pour autant, mon rang de militaire va devenir plus que secondaire dans les semaines à venir : le Président me demande de me proposer en tant que Gouverneure de LibertyTown.

              Une pause, qu'il est le temps d'assimiler toutes ses informations. A son tour elle prit son café, avec une dose presque létale de lait pour le diluer - continuant son oeuvre avec une masse de sucre. Une hérésie pour les amoureux du café. Voilà une bonne trentaine de minutes qu'elle engloutit une masse interminable de bouffe, puis cesse pour terminer son caféaulaittrèsucré. Le problème c'est que les gangs ne sont pas de cet avis et souhaitent attenter à ma vie ; ils ne veulent pas de concurrence à leur plein pouvoir. Davantage Kerberos que tout autre... Ils veulent un membre de gang au pouvoir. Et celui qui l'aura, écrasera définitivement les autres. Tout ça sonne particulièrement vrai et pourtant si... Tu n'obtiendras pas Kerberos comme ça, Cain Powell. Un sourire aux lèvres, un clin d’œil. Au fond ses buts sont clairs mais parsemés de zone d'ombre.
            • Cain Powell
              Dominateur
              (15)213+07606463030557030
              id18.06.17 14:55
              (15)Volonté : 213Messages : +0Réputation : 7606$US : 46Xp : 30Force : 30Résilience : 5Agilité : 5Réflexes : 70Spiritualité : 30Astuce : Badges :
              avatar
              (15)213+07606463030557030

                You wouldn't took me my surprise

                Si d'habitude, les femmes entourant Cain n'étaient que des objets à ces yeux, cela ne les avaient jamais empêché de tenter de jouer de leurs atouts pour obtenir ses faveurs. Et même si les plaisirs de la chair intéressaient particulièrement le mafieux, il ne se laissait pas avoir pour autant. Dans le cas présent, les charmes d'Hannibal n'étaient plus à refaire et la voir en jouer ainsi devant lui le laissait songeur. Sans dire mot, une main sur la bouche, il pointe un élément de la pièce, puis un autre.

                Hm... Je sais que là et là, c'est déjà fait... Mais pas sur cette table.

                Quelques mots pour laisser l'imagination de la belle vagabonder quelques instants. Se remémorer la nuit dernière et lui donner la liberté de songer à ce qui pourrait lui arriver ici-même. Il l'écouta ensuite attentivement. Il la connaissait, et même si il n'était pas un génie, Cain serait parvenu à comprendre que les mots qu'il entendait là n'étaient pas nécessairement remplis de vérité. De là à savoir sur quel détail exactement la belle tentait de berner son amant, c'était une autre histoire. Mais une chose sautait clairement aux yeux, la simple mention des métas-humains lui retournait les intestins. Semblable à une haine viscérale à leur encontre.

                L'homme resta muet quelques instants, il était dur de lui avouer en être un, mais il le serait encore plus à l'avenir. Cela serait ressenti comme une trahison et pourrait briser à jamais la relation qu'ils commencent à faire naître. Elle pourrait devenir gouverneur ? Réellement ? Il serait à mesure de l'aider pour ça. Inversement, si jamais elle parvenait à prendre le pouvoir, elle pourrait l'aider dans ses projets. La matière grise de Cain gambergeait à un rythme acharné.

                Au moment où finalement elle lui lance un petit pic vis à vis de ses projets personnels, la petite attaque de la jeune femme fait effet et il ne parvient pas à retenir un petit rictus. Comme si elle venait de lui donner un challenge qu'il acceptait avec joie.

                J'ai eut la main mise sur Boston en partant d'absolument rien. Avec mon passif,
                les gangs de LibertyTown ne seront pas différents. Kerberos, Delta, Crows, cela ne fait aucune différence. Tôt ou tard, ils seront tous à mes pieds.


                Il réfléchit un instant, toujours songeur, dans une partie de son esprit, à ce détail sur la relation d'Hannibal et des métas. Il fallait adresser le sujet, c'était maintenant ou jamais.

                Que ferais-tu, si dans les mois à venir je devenais un méta ? Si toi-même tu en devenais une ?
              • Hannibal Von Jäggerjack
                ETA - Dominateur
                (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                Poule pondeuse
                id18.06.17 17:17
                (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                Poule pondeuseBadges :
                avatar
                (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                Poule pondeuse
                  ETA - Dominateur

                   
                  the devil in your eyes
                  Que ferais-tu, si dans les mois à venir je devenais un méta ? Si toi-même tu en devenais une ? Hurler, pleurer, griffer de toute part son corps, arracher le moindre soupçon de souillure sur son corps. Tuer, battre, saccager son corps, jusqu'à qu'il ne soit plus que poussière. L'amour surpasse t-il son devoir d'élue de Dieu ? Hannibal écarte d'un mouvement précis tout ce qu'il y a sur la table, sans rien casser, sans rien briser et s'assoit sur la table, face à lui, cuisses écartées, regard plongé dans le sien. Je te détruis. Un sourire aux lèvres. Hannibal pris le ton le plus sarcastique possible mais une pointe de vérité en fond fit sonner ces quelques mots comme une menace. Je ne sais pas si mon amour inconditionnel pour toi peut surpasser mes idéaux. Tu sais plus que quiconque que j'ai été élevé par un père fanatique religieux et que... Que même si je ne veux plus rien avoir à faire avec lui, j'ai malheureusement quelques points d'accord avec lui. La colombe approche sa main de son visage mais un doute s'installe en elle, un doute si profond, si remuant. Et si, et si il l'était déjà. Sa peau déjà pâle, blêmit davantage, le soupçon de vie qui est en elle presque éteint.

                  ___________

                  Seigneur Dieu, je viens à toi en pécheur et je me repens humblement de mes péchés. Je crois que Jésus est le Seigneur et je crois que vous l'avez ressuscité de la mort. Je vous demanderai que Jésus vienne dans ma vie et soit mon Seigneur et mon Sauveur. Je reçois Jésus pour qu'il prenne contrôle de ma vie et que je puisse vivre pour lui à partir de ce jour. Merci Seigneur Jésus de me sauver avec votre précieux sang. Au nom de Jésus, Amen.

                  Petite fille habillée d'une robe blanche bien trop grande pour elle, tellement qu'on ne voit pas ses sandales, trop large, si bien qu'on définit pas sa poitrine naissante ni même son fessier tout juste formé par le début de puberté. Face à la statut du saint fils de Dieu, la petite prie, mains jointes, répétant mot pour mot ceux de son père. Chaque fois qu'elle se trompe, son géniteur claque le martinet contre son dos... Et au fur et à mesure, sa robe se déchirait pour laisser entrevoir sa peau ensanglantée par les lanières de cuir. La petite fille ne laisse transparaître aucune émotion, reprends son élocution sans hésitation, pas même un souffle de trop ou un gémissement pour traduire ses maux : rien. Tu n'as nul droit à l'erreur, tu es l'enfant bénie de Dieu, l'élue et personne ne peut te surpasser. Ne déçois jamais Dieu, voue lui ta vie, sans hésitation, sans tromperie, sans retenue. Des mots que la jeune fille accepta sans vraiment comprendre que cela aura, par la suite, une portée bien plus grande que celle qu'elle peut bien s'imaginer.  Hannibal, Dieu n'a pas besoin de sur-homme, mais seulement de prières sincères et des vies qui lui sont pleinement vouées. A ces mots, la petite impératrice laissa un sourire s'afficher sur son visage et quitta la chapelle du manoir, main dans la main avec son père.

                  _____________

                  Le contact de sa peau contre la sienne fit tilt. C'est comme-ci pendant quelques secondes, Hannibal était morte. Sans vie, sans esprit. J'aimerai être différente. J'aimerai être capable de panser les plaies d'une enfance terrifiante. J'aimerai pouvoir te dire qu'il ne se passera rien. Et quand j'y pense, si notre, notre.. Bah j'aurai du me tuer une énième fois pour ne pas avoir à lui faire le moindre mal. A mi-mots, elle avoue être un monstre d'horreur et de terreur, être cette chose bâtie et construite par son père pour n'être qu’annihilation. Sans plus attendre, déjà suffocante et prise au dépourvu de toute part, Hannie se lève et rejoint en vitesse la chambre. Je vais y aller, ok ? Je vais pas plus te déranger. Affaires en mains, elle est prête à partir. C'est comme-ci l'espoir de construire à nouveau quelque chose se détruisait en quelques secondes.

                • Cain Powell
                  Dominateur
                  (15)213+07606463030557030
                  id19.06.17 0:55
                  (15)Volonté : 213Messages : +0Réputation : 7606$US : 46Xp : 30Force : 30Résilience : 5Agilité : 5Réflexes : 70Spiritualité : 30Astuce : Badges :
                  avatar
                  (15)213+07606463030557030

                    You wouldn't took me my surprise

                    Comme il le craignait, elle arborait une certaine aversion envers les métas. A l'heure actuelle, il ne serait pas sage de le lui révéler donc. Mais Hannibal était une femme intelligente, il n'était pas à exclure que cette vision des choses serait amenée à changer avec le temps. La fixant, la laissant parler sans l'interrompre, il finit par poser une main sur la cuisse de la belle, serrant fermement.

                    Tu ne montes sur le mobilier que quand je te jette dessus.

                    Puis d'un geste, il la fait glisser pour poser ses pieds sur le sol à côté de lui. Il est difficile de lui répondre. Difficile de trouver les mots. Cain n'est vraiment pas du genre à se torturer les méninges pour rassurer les gens. Enfin... Pas dans ce genre de situations en tout cas. Son fort c'est plutôt la manipulation en tout genre plutôt que ça. Alors qu'elle commence à faire mine de partir, il l'arrête, d'une main posée sur l'épaule.

                    Hannibal. Je ne suis pas l'un d'entre eux, je ne suis que moi. Tu n'as rien à craindre de moi. Tu ne me déranges pas et ne me dérangera jamais. Tout ira bien. Tu vas devenir gouverneur et tu feras un excellent travail. Considère que tu es ici chez toi. Je préviendrai les valets pour te laisser libre allées et venues. Si tu veux tout de même partir maintenant, tu es libre, je ne te retiens pas. Mais tu seras toujours la bienvenue ici, souviens-t-en.

                    Il marque une courte pause en regardant la table, puis reprend.

                    La prochaine fois j'aurai adapté en conséquence la quantité de nourriture.

                    Ses paroles... serait-ce suffisant ? Elle voue une véritable haine aux métas. Allait-elle lui faire confiance ? Avait-il été assez convainquant ? Ces questions, il allait se les poser pendant longtemps. Certainement à chacune de leur rencontre à l'avenir. Il était dans une situation délicate. Actuellement, lui révéler la briserai et pourrait le mettre lui en difficulté. Mais le lui révéler à l'avenir pourrait avoir un effet encore pire suivant la situation. Une impasse... Une situation que le mafieux détestait tout particulièrement.

                    Il allait devoir être sur ses gardes constamment désormais. Ne jamais faire de faux pas en sa présence, vérifier son entourage d'avantage à chaque fois qu'il utiliserait son don. Réfléchir d'avantage aux conséquences de chaque utilisation. S'assurer qu'elle n'aurait aucun moyen de s'en rendre compte peu importe la méthode. Il s'enlisait dans une situation plus que critique pour lui qui allait sans doute lui gâcher la vie à l'avenir...





                    Mais elle en valait la peine.


                    Elle en valait tellement la peine...
                  • Hannibal Von Jäggerjack
                    ETA - Dominateur
                    (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                    Poule pondeuse
                    id20.06.17 12:38
                    (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                    Poule pondeuseBadges :
                    avatar
                    (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                    Poule pondeuse
                      ETA - Dominateur

                       
                      the devil in your eyes
                      Un frisson de dégout parcourra tout son corps, une nausée retenue et des mains tremblantes, à deux doigts de fermer le poing pour lui coller le coup droit de sa vie. La suggestion qu'il soit un méta-humain devint presque censée, un peu trop réaliste et expliquerait pourquoi tous ces à peu-près dans son discours sans trop de détails. Mais lors qu'il prononça ces quelques mots, tout ce qui pouvait bien créer de la haine en elle, s'éteignit avec le calme de son élocution. Les larmes qui bordent ses yeux finissent par s'écouler, laissant apparaître une once de faiblesse chez la colombe. Toutes les affaires tombèrent au sol et sans plus attendre, sa main se glissa avec force à la gorge de Caïn. ... me saisir de ta gorge et te regarder gigoter jusqu'à ce que tu expulses ton dernier souffle d'air. Ces quelques mots qu'il avait prononcé quelques heures plus tôt, qui prirent tout leur sens lorsque la colombe les prononce à son tour. Hannibal finit par croire son innocence mais elle craint le fait qu'il devienne comme eux et c'est exactement ça qui fait naître en elle un flot de haine insurmontable. La belle devra se douter de chacun de ses faits et gestes, être prudente et cacher ses véritables intentions, surtout concernant l'ETA. Une relation tumultueuse qui prend naissance ici-même. Être le conjoint de la future Gouverneure ne te fera pas défaut ? Et si d’apparence cela semblait ironique et joueur, Cain aurait sûrement plus de problème à se montrer avec pour ses futurs business. Mes buts ne doivent pas entacher les tiens, faut fonctionner ensemble et correctement.

                      Un sourire, elle finit par se rassoir sur la table. Tu disais... ? Que si tu m'y jettes ? Elle finit par s'allonger dessus, légèrement cambrée et d'une manière plus que provocante. Il me semble avoir désobéis. Elle se retourne, se penche en avant sur la table, finissant par être couchée sur le ventre, poitrine écrasée contre la table. Viens petit agneau.

                    • Cain Powell
                      Dominateur
                      (15)213+07606463030557030
                      id21.06.17 23:26
                      (15)Volonté : 213Messages : +0Réputation : 7606$US : 46Xp : 30Force : 30Résilience : 5Agilité : 5Réflexes : 70Spiritualité : 30Astuce : Badges :
                      avatar
                      (15)213+07606463030557030

                        You wouldn't took me my surprise

                        Lorsque la main d'Hannibal vint se saisir de sa gorge, Cain ne bougea pas.
                        Comme si il avait accepter son destin. Ou bien comme si il savait que ce n'était que du bluff. Il demeura impassible quelques instants, inexpressif. Difficile à lire quelle était sa réaction au geste et aux paroles de la colombe. Le conjoint de la gouverneur ? Elle s'emballait beaucoup. Non pas sur son avenir professionnel, mais bien sur celui de leur relation.

                        Tâchons de mettre un pied devant l'autre sans trébucher avant de songer tant à l'avenir.

                        C'est alors qu'elle se lança à nouveau dans une petite provocation à l'égard du mafieux. Jouant une nouvelle fois de ses charmes pour aller volontairement à l'encontre de l'autorité du propriétaire des lieux. Mais rentrer dans son jeu de bon matin allait lui saper ses forces et ne serait pas bon pour la journée de travail qui l'attendait, surtout après sa courte nuit de repos.
                        Se levant, il se déplace sur le côté de la table, posant un doigt sur la jambe de la belle et le fait glisser doucement le long de son corps jusqu'à arriver à sa nuque puis ses cheveux, agrippant l'arrière du crâne de la jeune femme.

                        D'un geste ample, il tire sur sa prise, l'amenant hors de sur le meuble, comme pour la jeter au sol, à ses pieds. Restant debout, il la regarde de haut, d'un air sévère. Il n'était pas aussi intimidant qu'il l'avait été quelques heures plus tôt, mais l'était suffisamment.

                        J'ai bien dis, que si je t'y jette. Il commence à s'éloigner, se dirigeant vers la chambre où allait pouvoir s'habiller. Ta désobéissance ne sera pas oubliée. On en reparlera ce soir. Il s'arrête et se retourne un instant, posant une main sur son cou et lançant un regard noir à Hannibal. Et de ça également.

                        Il disparaît alors dans la chambre, où il ouvre sa penderie pour y chercher ses vêtements pour sa première sortie de la journée. Si ses mots étaient presque anodins, c'est surement le détail le plus insignifiant qui allait résonner le plus dans la tête d'Hannibal : "on en reparlera ce soir."
                        Impliquant qu'il allait la retrouver ici dans la soirée. La question était maintenant : allait-elle revenir le voir ?
                      • Hannibal Von Jäggerjack
                        ETA - Dominateur
                        (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                        Poule pondeuse
                        id22.06.17 0:13
                        (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                        Poule pondeuseBadges :
                        avatar
                        (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                        Poule pondeuse
                          ETA - Dominateur

                           
                          the devil in your eyes
                          Lorsque que Wolfgang vint au monde, quand la Terre cessa de tourner pour lui donner toute l’attention de l'humanité, à l’instant même où ses cris fusèrent pour s'éteindre la seconde d'après, Hannibal s’imagina une vie à trois, une vie avec son précieux bébé et son adorable mari. Un amour véritable, semé de bienveillance et de confiance, autant qu’elle pu serrer sa descendance entre ses bras frêles et épuisés de toute force. Elle imagina Caïn embrasser son front, caresser sa chevelure d’ange, ébahi par la beauté de leur fils, fier et éprouvant une telle gratitude pour sa douce et merveilleuse femme qu’il retint quelque peu ses larmes. Cette image gravée si profondément dans son esprit que pendant longtemps elle douta des faits, de la mort de son fils et l’absence de Caïn. De… de ce qu’elle souhaitait être son mari. Porter son nom aurait une valeur si forte à son cœur, mais… O grand jamais elle ne lui avouera.

                          À genoux face à lui, les deux mains posées sur le sol, presque douloureuses au contact violent qu’il y eut contre le parquet, Hannie comprit trop tard qu’elle venait de dépasser les bornes et que Cain ne jouerait pas plus avec elle. Déçue, elle leva les yeux d’abord avec un air soumis, mais purement naïf, et lorsqu’il s'échappa vers sa chambre, pour la menacer en montrant avec fureur son cou, la colombe laissa son visage épouser parfaitement la peur. Si il y a bien quelque chose que la jeune femme redoute c’est… “nous en reparlerons”. Des mots qu’elle entend avec la voix de son adorable dictateur de père et qui a le don de la figer sèchement.

                          La jeune femme finit par reprendre ses esprits, se lève et s’habille en vitesse. Au-delà de la charmante nuit passée en la compagnie de Caïn, Hannibal a un métier et de quoi véritablement s’occuper. Sans plus attendre, elle enfile ses vêtements, récupère son arme sur le lit et avant de filer entre les portes du bâtiment, jette un dernier regard sur son amant. On dit…. 20h. En sachant pertinemment qu’elle ne sera jamais à l’heure.

                          _______________

                          22h. Voir 22h10. Ou 20. Peu importe. Hannibal est comme à son habitude en retard, mais bien habillée, bien maquillée. Juste assez. Toujours dans l'élégant. Robe rouge, se posant parfaitement sur ses courbes, talons noirs aiguilles et strictement rien en-dessous. Madame Von Jäggerjack Monsieur Powell vous attend à l’intérieur, il se montre très… impatient. Un sourire aux lèvres, hâte d’être face à lui pour subir son discours minutieusement préparé sur “être à l’heure”.

                          Porte passée, table dressée. Son entrée fracassante le laissera sûrement de marbre. J'ai au moins fais l'effort de venir habillée, tu le remarqueras.
                        • Cain Powell
                          Dominateur
                          (15)213+07606463030557030
                          id22.06.17 0:33
                          (15)Volonté : 213Messages : +0Réputation : 7606$US : 46Xp : 30Force : 30Résilience : 5Agilité : 5Réflexes : 70Spiritualité : 30Astuce : Badges :
                          avatar
                          (15)213+07606463030557030

                            You wouldn't took me my surprise

                            20h. Très bien... Il avait pour habitude de rentrer plus tard que ça, mais supposons qu'il puisse faire un effort à la demande d'Hannibal. Il aménagerai son emploi du temps en conséquence pour lui faire plaisir.

                            20 heures pétantes, il était prêt, assis à table, la table dressée. Regardant sa montre à plusieurs reprises dans les minutes qui suivirent, il attendait là. A aucun moment il ne s'inquiétait pour elle,
                            il savait qu'elle viendrai, ce n'était pas une question de si, mais de quand. Rectification, ce n'était pas qu'il ne s'inquiétait pas pour elle, il ne s'inquiétait pas de ce qui aurait pu lui arriver dans la journée, car pour ces actions du matin, et son retard, elle allait payer cher.

                            Au bout d'un certain temps, Cain se mit à manger, tranquillement, seul. Une fois terminé, il fit débarrasser sa moitié de table puis se leva de cette dernière, allant tranquillement dans la salle de bain pour se laver. Comme si il comptait procéder à la suite de la soirée en ignorant cet éventuel rendez-vous, qui n'allait peut être bien pas même avoir lieu.

                            Cain était ce genre de personne qui aimait bien rester sous l'eau de manière presque indéfinie.
                            Le temps passait donc et c'est à mesure qu'il se séchait doucement les cheveux avec sa serviette qu'il entendit la porte se fermer. Les valets n'étaient pas admis sans être convoqués, il ne pouvait donc s'agir que d'elle. Ne terminant même pas de se sécher, il se contenta d'enrouler sa serviette autour de sa taille pour aller à sa rencontre, d'un pas lent.

                            Il se présenta devant elle les cheveux et barbe détachés, mouillés, nu en portant simplement sa serviette blanche unie autour de la taille, tombant jusqu'aux genoux. A moitié séché, son corps ruisselait encore de quelques gouttes d'eau. De manière très peu cachée, il la déshabilla complètement du regard. Bien que sexiste, Cain ne pouvait enlever une chose aux femmes :
                            leur plastique et leur charme. Le moins que l'on puisse dire était que la tenue d'Hannibal mettait les deux en valeur au plus haut point. Robe d'ailleurs assez serrée si bien qu'on devinait qu'elle ne portait pas de sous-vêtements.

                            Ils étaient donc deux.

                            Je t'invite à réchauffer tes plats. Ils doivent être froids maintenant.

                            Aucun autre commentaire. Sans la toucher, il alla s'asseoir à sa place, à table, de son côté complètement vide, toujours habillé seulement de sa serviette. Posant un coude sur le meuble à manger, il reposa sa tête sur son poing fermé.

                            Bonne journée ? Plus de travail que prévu je présume ?

                            Pas de remontrance ? Pas de remarque sur le retard ? Pas de rappel de sa promesse du matin ?
                            Cela cachait sans aucun doute quelque chose...
                          • Hannibal Von Jäggerjack
                            ETA - Dominateur
                            (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                            Poule pondeuse
                            id22.06.17 14:05
                            (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                            Poule pondeuseBadges :
                            avatar
                            (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                            Poule pondeuse
                              ETA - Dominateur

                              the devil in your eyes
                              Un soupçon d’inquiétude traversa son esprit, hésitant presque à prendre jambes à son cou et partir le plus rapidement possible. Son calme olympien vint presque briser toute l’excitation qui sommeille en elle depuis leur dernier échange ce matin-même. Mais dès lors que son regard se posa sur Cain, plus aucuns doutes, plus aucunes hésitations… Si bien que la vue ne pu lui retenir une morsure à la lèvres. L’homme parfait, l’homme le plus sexy et attirant qu’elle a pu croiser tout au long de sa vie. Et pourtant, des hommes, elle en a conquis, à la pelle. Détail formellement interdit d'évoquer en la présence de son nouvel amant. Un frisson d’excitation remonta tout son corps ; il ne la laissera pas s’en sortir aussi facilement, c’est certain. Beaucoup. J’ai eu un long entretien avec les conseillers du Président. Ça m’a pris plus de temps que prévu. Tandis qu’elle parle, la jeune femme se sert outrageusement, plus qu'affamée. Hannie a toujours été connu pour être un estomac sur patte. Son grand-frère l’appelait même “petit ogre”, un surnom qu’elle appréciait particulièrement parce qu’elle captait au moins son attention pour quelque chose. Je vais devoir me façonner sur la politique, apprendre deux trois points essentiels pour que ça se passe bien et ne pas passer pour une débutante. Même si c’est le cas. Avouer ses faiblesses, quelque chose qu’elle ne fait qu’en de rares occasions… mais nécessaire cette fois-ci, pour mieux avancer.

                              Assise, prête à prendre la première bouchée, elle s’arrête et le fixe, avec un sentiment de difficilement exprimable. Sur la réserve, elle tente cependant une seconde approche, cette fois plus… encline à une réponse positive de sa part. Et toi donc ? Ta journée ? Et si dans le fond ça l’intéresse, Hannibal n’attend plus qu’une chose : qu’il lui saute à la gorge.



                            • Cain Powell
                              Dominateur
                              (15)213+07606463030557030
                              id22.06.17 14:41
                              (15)Volonté : 213Messages : +0Réputation : 7606$US : 46Xp : 30Force : 30Résilience : 5Agilité : 5Réflexes : 70Spiritualité : 30Astuce : Badges :
                              avatar
                              (15)213+07606463030557030

                                You wouldn't took me my surprise

                                Elle faisait vraiment le plus possible pour devenir gouverneur donc. Ça pourrait devenir très intéressant aussi bien pour elle que pour lui à l'avenir.  Elle allait devoir de gros efforts cependant pour pouvoir s'intégrer à un milieu si rude que la politique. Cain le savait que trop bien, rôdant autour des personnes influentes des hautes strates depuis bien des années... Le père d'Hannibal n'en était qu'un parmi d'autres.

                                J'ai longtemps eut à faire aux politiciens, comme tu le sais... Je pourrai sans doute te conseiller sur quelques détails.

                                Une... offre... d'aide ? C'était louche, de plus en plus louche. Il était trop calme, trop patient, trop aimable. Ce n'était pas Cain ! Elle tenta alors de changer le sujet, portant l'attention sur le mafieux, lui demandant à son tour comment s'était déroulée sa journée à lui.

                                Plutôt bonne pour ma part. Ma piste pour mettre la main sur Kerberos étant froide, je me suis porté sur les Crows pour le moment. J'en ai rencontré plusieurs et ça progresse doucement. Je pense pouvoir rencontrer leur boss dans les jours à venir si ça continue ainsi.

                                L'observant manger, il se leva de table, lui faisant signe de poursuivre un instant sans lui. Il passa à côté d'elle, comme si il allait profiter du repas de la belle pour aller s'habiller.

                                Quelques moments plus tard, il se présenta derrière elle, sans se faire entendre, puis révéla sa présence en glissant une main sur l'épaule de la jeune femme puis sur son cou, pour finalement plonger sous sa robe. Elle était assise et lui penché au dessus d'elle, donc aller piocher plus bas était plus aisé. Remontant sa main quelques secondes plus tard, il déposa ses doigts sur les lèvres d'Hannibal, comme pour l'inviter à les goûter. A goûter à son gout à elle en quelques sortes...

                                Toi. Moi. Maintenant.

                                Sans dire un mot de plus, il se retourna et commença à se diriger vers une autre pièce.
                              • Hannibal Von Jäggerjack
                                ETA - Dominateur
                                (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                                Poule pondeuse
                                id27.06.17 0:16
                                (0)Volonté : 539Messages : +0Réputation : 1757$US : 56Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                                Poule pondeuseBadges :
                                avatar
                                (0)539+0175756403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
                                Poule pondeuse
                                  ETA - Dominateur

                                  the devil in your eyes
                                  Cain sera éternellement un soutien pour Hannibal, quoi qu’il dise ou fasse, il a toujours été derrière elle dans les moments de sa vie où il a pu être présent. C’est pour ça qu’elle lui sera aussi éternellement redevable - une condition qui la frustre beaucoup même si elle en dit mot. Dix années passées et c'est toujours le cas. Bien que sa proposition soit louche et clairement trop calme pour être une réelle solution sur l’instant, il n’empêche que l’homme auquel elle fait actuellement face ne parle jamais pour revenir sur ses mots. Il l’aiderait, c’est certain, mais pour le moment Hannie est en situation de non-négociation. Son heure arrive à grand pas. Des cours particuliers ? Je suis sûre qu’entre deux coups de fouet et des sessions shibari ça peut être amusant. Sa provocation n’a de limites que lorsque que Cain explosé de rage…. Et pour ça, il faut lui taire toute sa volonté, ce qui n’est pas aisé.

                                  Une fois la moitié des plats engloutis et un appétit repu, ainsi qu’un léger passage sur la journée de Caïn - qui fort heureusement fut armé de légers “détails", mais jamais trop - la colombe se retrouve à fondre sur la chaise. La main de Caïn glisse contre sa poitrine, puis entre ses cuisses. Surprise, excitée et particulièrement réceptive, la belle blonde se laisse charmer jusqu'à ce que ses doigts viennent caresser ses lèvres. Sans attendre la moindre consigne, elle suçote ses doigts et s’émerveille à l’idée de voir une réaction de sa part.

                                  Un ordre, une consigne simple et claire, qu’elle exécuta ne disant un mot de plus. À ce moment précis, dès lors qu’ils passent la porte, Hannie n’est plus Hannie, mais cette soumise, sa soumise. Elle rentre, attend une autre consigne et s’impatiente presque trop de la suite, frissonnante. C'est l'heure de la punition? Un sourire aux lèvres, une, puis deux bretelles qui glissent le long de ses bras pour dévoiler son corps totalement nu.


                                Aller à la page : 1, 2  Suivant