Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

test
test

Start : Project 4547765-34LKCG (ft Valérie)

  • Timothy Williams
    CIVIL - Rebelle
    (0)7968428000000none
    id16.06.17 23:58
    (0)Volonté : 79Messages : 684$US : 28Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    (0)7968428000000none
    avatar
    (0)7968428000000none
      CIVIL - Rebelle




      Accoudé sur son siège, son regard se riva sur la photo de son défunt frère. De vieux souvenirs oubliés remontèrent à la surface de son esprit. Son visage s’assombrit d’un chagrin profond, il était à deux doigts de laisser le champ-libre à sa tristesse, à ses émotions, mais il ne défaillit pas. Détournant ses yeux vers son ordinateur personnel, William prit une position plus convenable sur son fauteuil de bureau afin de mieux regarder le document sur l’écran de son laptop.

      Projet 4547765-34LKCG, aussi baptisé Projet « Secret War Machine » , était son nouveau projet top secret. Le projet était centré sur la création d’une armure de haute technologie surpuissante à but militaire. Cette idée s’était imposée à son esprit suite aux récents attentats orchestrés à Liberty Town. Les méta-humains, en particulier ceux de l’organisation notoire Genesis, représentaient de potentielles menaces pour l’avenir. C’était pourquoi notre scientifique avait décidé de démarrer le Projet SWM afin de posséder une arme pouvant rivaliser avec les métas de Genesis.

      Par la science et la technologie, le chercheur avait l’ambition de faire jeu égal, voir surpasser les individus évolués. Mieux valait se tenir prêt à affronter n’importe quel danger. Cependant, le Projet n’était encore qu’à ses balbutiements. Le Dr Kirk était confronté à de nombreux problèmes. Quelle source d’énergie pourrait alimenter cette armure ? Quels composants pourraient la composer ? Quelles seront les fonctionnalités, technologies ou armes utilisables ou insérables dans l’armure ? Quelques mois, un an, deux ans… combien de temps s’écoulerait avant que l’armure soit opérationnelle ? Les questions ne cessaient pas de se bousculer et de s’accumuler.

      Cependant, rien ne pouvait ébranler la volonté qui l’animait. Peu importe le temps, peu importe les obstacles qui se dresseront en travers de sa route, il les balayera du revers de la main. Il avait les fonds et le matériel pour travailler dans des conditions optimales. Toutefois, ses connaissances dans certains domaines étant limitées, William n'avait pas d’autres choix que faire appel aux compétences d’une tierce personne. Notre protagoniste avait besoin d’un ou d'une génie en informatique, capable de concevoir une intelligence artificielle très poussée. Après avoir parcouru de nombreux profils d’informaticiens, il avait décidé d’en convoquer plusieurs sur la journée, afin à trouver le bon ou la bonne, celui ou celle qui sera la clé de l’un de ses problèmes.

      « Ms Turner est arrivée, monsieur Kirk. » dit une voix en provenance d’un interphone.

      « Très bien. Faites-la entrer, Ms Pond. » demanda le scientifique.

      La première candidate sur la liste était enfin arrivée. Le recrutement pouvait commencer !




    • Valerie Turner
      CIVIL - Indécis
      (0)7081869303030452035none
      id22.06.17 9:18
      (0)Volonté : 70Messages : 818$US : 69Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
      (0)7081869303030452035none
      avatar
      (0)7081869303030452035none
        CIVIL - Indécis





        Ces derniers mois avaient été agités pour utiliser un euphémisme. D’abord les attentats avaient fait des ravages. S’en suivis la révélation progressive d’une population méta-humaine qui lui paraissait presque pulluler comme la peste au travers de ses enquêtes, interviews et articles. Vint ensuite –et en conséquence- les lois Turenne et l’acharnement anti-méta par le peuple qui en découla, bien sûr. Valerie n’en avait pas été trop victime. Enfin, si, mais elle l’avait cherché. Après s’être retrouvée dans une rixe accompagné de son nouvel ami, Yvan Collins, elle avait décidé de continuer à veiller sur les gens comme elle, poussée par un instinct inexplicable et inextricable.
        C’est alors qu’à l’aise avec ses nouvelles compétences hors du commun, la jeune femme fit le point sur ceux-ci et son entreprise naissante. A projeter de la toile à tout va dans son appartement, elle en devenait dextre à toucher ses cibles et les ramener aisément grâce à l’élasticité de sa soie tendue ; cela devenait presque un geste naturel. A ramper sur les murs et plafonds, la journaliste pouvait désormais plus facilement espionner certaines de ses « proies » qu’elle enregistrait pour ses articles. De ses canines, la tisseuse n’en avait pas réellement eu besoin, sauf lors de la rixe. Cette compétence naturellement mise à part, Valerie sentait tout de même un certain vide au fond de son être. Il manquait quelque chose. Il manquait exactement une partie d’elle, quelque chose qui la définissait et qui allait devoir être retrouvée si elle voulait être complète pour sa juste entreprise avec Yvan.

        _Oui…

        C’est en ouvrant sa boîte e-mail, habillée seulement de la culotte de la veille et d’un peignoir, qu’elle se rendit compte de ce qu’il lui manquait. A travers le store de sa fenêtre perçait les rayons du soleil à l’aube droit sur sa tasse de café arborant un smyley au sourire malicieux. Celui-ci pointait directement vers l’écran : Valerie avait reçu une invitation à se rendre au QG d’Advent Tech de la part de William E. Kirk. Sans détailler, ce dernier l’avait convié à un rendez-vous pour discuter à propos d’un projet qui nécessitait des compétences en informatique.

        _C’est ça qu’il me faut ! Si je ne suis pas aussi forte que Spiderman, j’ai besoin de technologie pour compenser.

        Son regard s’était posé sur les comics qu’elle s’était procurés à l’apparition de ses pouvoirs. Dans une pile se trouvait différents numéros de différentes séries et « verse. » De l’original Peter Parker à l’univers cyberpunk de 2099 mettant en scène Miguel O’hara, son attention se porta finalement sur le Superior Spider-man, où le savant docteur Octopus s’arma de technologie après avoir pris le contrôle du corps de Peter Parker. Ainsi, il disposait de nombreuses ressources pour mener ses missions à bien. Pensive devant sa fenêtre l’instant d’après, un nouvel horizon se dessinait alors qu’elle finissait de boire sa tasse de kawa.

        Quelques jours plus tard, Valerie s’appuyait contre la paroi de l’ascenseur qui la menait à l’étage où se trouvait le bureau du directeur R&D. La jeune femme avait peaufiné son discours pour cet entretien et se sentait prête à impressionner son interlocuteur.

        _B’jour. C’est moi, Valerie, la diplômé en informatique que vous avez contactée. Dit-elle en regardant ses ongles et en adoptant un déhanché.

        Ne pas faire l’intéressée, ne pas faire la meuf en déch’, telle était sa tactique.









      • Timothy Williams
        CIVIL - Rebelle
        (0)7968428000000none
        id25.06.17 22:50
        (0)Volonté : 79Messages : 684$US : 28Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
        (0)7968428000000none
        avatar
        (0)7968428000000none
          CIVIL - Rebelle




          En bon gentleman, William se leva de son siège pour accueillir comme il se doit Valérie Turner. Cette dernière, au déhanché envoûtant, se dandina avec nonchalance sous le regard amusé de l’homme. De son point de vue, le directeur du pôle de R&D ne savait pas quoi penser. Jouait-elle la désintéressée ? Le cas échéant, la tactique avait marché. Le chercheur était impatient de découvrir les capacités de la demoiselle. Il serait évidemment très déçu si tant d’arrogance ne servait qu’à cacher son incompétence.

          « Je vous en prie, prenez place. » dit-il en invitant mademoiselle Turner à s’asseoir en face son bureau. « Concrètement, j’ai besoin d’une personne plus que qualifiée en informatique pour un projet que je souhaite démarrer. Toutefois, pour... »

          Une alarme résonna soudainement dans la pièce, le type d’alarme qui ne disait rien de bon. William, lui, paraissait être plongé dans l’incompréhension. Il se précipita vers son ordinateur personnel puis fit les grands yeux. Le problème semblait sérieux. Ses doigts pianotèrent avec vitesse sur son clavier pour régler l’affaire. Cependant, il n’était pas de taille. En revanche, Valérie pouvait être la femme de la situation. Le visage sombre, l’Anglais frappa son bureau d’un poing rageur avant de fixer l’informaticienne.

          « J’ai besoin de votre aide, Valérie. Un hacker est parvenu à s’infiltrer dans notre réseau. Je ne parviens pas à le stopper. Si nous ne l’arrêtons pas, il pourra accéder à des dossiers confidentiels ! Pensez-vous être capable de l’arrêter ? » demanda-t-il avec une pointe de colère dans la voix.

          Il laissa ensuite sa place devant l’appareil à Valérie, dans l’espoir qu’elle parvienne à vaincre le hacker. Dès lors où elle se placerait devant le Docteur Kirk et que son attention serait braquée sur l’écran, le trentenaire sourira à pleines dents. En vérité, Valérie devra faire face à un hack informatique des plus corsés mis au point par le défunt frère de William. À moins d’être un génie en matière d’informatique, il était impossible d’arrêter le programme malveillant. Si la jeune femme n’était pas à l’auteur, l’ordinateur indiquerait « Échec de la mission » sur fond rouge.

          Dans le cas contraire, sur un magnifique fond vert, il serait écrit « Réussite de la mission ». William voulait engager la crème de la crème. Réussir la mission était le minimum syndical.




        • Valerie Turner
          CIVIL - Indécis
          (0)7081869303030452035none
          id02.07.17 23:10
          (0)Volonté : 70Messages : 818$US : 69Xp : 30Force : 30Résilience : 30Agilité : 45Réflexes : 20Spiritualité : 35Astuce : noneBadges :
          (0)7081869303030452035none
          avatar
          (0)7081869303030452035none
            CIVIL - Indécis





            Le directeur R&D affichait une mine perplexe. Si elle avait été en recherche d’emploi, Valerie aurait pensé que ce serait déjà dans la poche. Or la journaliste avait déjà un travail à l’Inside et ne venait ici que par curiosité. La mutante n’avait même pas encore décidé de si elle allait rendre service à AdventTech. Cependant, elle savait qu’elle avait besoin d’équipement et s’était préparée à troquer.

            Il s’approcha d’elle doucement plein de bonnes manières et l’invita à prendre place sur le fauteuil devant son bureau.

            Valerie s’assit sur le coude de celui-ci.

            La jeune femme observait le dos du scientifique s’éloigner. Elle était étonnée : Un scientifique qui aurait besoin de son aide ? L’informatique était si simple ! Du moins c’est ce qu’elle clame souvent avec sincérité et avec toute la subjectivité qu’un propos puisse avoir. Valerie avait donc du mal à concevoir en cet instant qu’un scientifique comme lui, un homme des sciences dures, n’ait pas déjà maîtrisé un de ses outils de travail le plus utile et le plus fréquemment utilisé.
            Alors qu’il arrivait à quelques centimètres de sa chaise, une alarme retentit ! Cette dernière était étrange, mais n’inquiéta pas Valerie. La femme araignée s’était exercée à grimper et surtout à se balancer de bâtiment en bâtiment, prête à sauter de n’importe quel étage dans le vide et se rattraper aisément. Certes, il fallait parvenir à briser le verre de ces vitres résistantes, mais c’était le seul souci. Tandis qu’elle songeait à son échappatoire, William Kirk tapotait sur son clavier à une vitesse folle. Tout à coup, son poing frappa brutalement son bureau.

            _Eh, détendez-vous ! Qu’est-ce qu’il se passe ? On n’est pas le premier mercredi du mois pourtant…

            Le directeur R&D en vint à lui expliquer le problème. Il était furieux, ce qui fit dans le contexte lever les yeux de Valerie au ciel.

            _Vous avez lu mon C.V., nope ? J’étais major ! C’est moi qui hack, et pas l’inverse !

            Valerie s’avançait près du clavier d’une démarche nonchalante. D’un geste tout autant nonchalant, elle poussa la petite mèche qu’elle avait sur le front qui ne la gênait à vrai dire pas le moins du monde, elle se présentait maniérée dans l’instant présent simplement –et vous l’aurez suffisamment compris- pour se la péter. La jeune femme fixait à présent son hôte. Après un léger silence, elle s’exprima :

            _Euh… Vous pourriez vous décaler un peu s’il-vous-plaît ? Elle vint apposer le dos de de sa main droite contre son menton. J’ai besoin de m’asseoir sur le siège. Continua-t-elle en chuchotant et en pointant ce dernier avec l’index de l’autre main.

            Le fauteuil roula quelques centimètres en arrière. Valerie s’était littéralement laissée tomber dedans. Après avoir craqué ses doigts et s’être étirée la colonne vertébrale, elle se mit à tapoter sur le clavier. La scène avait déjà duré longtemps et toute personne inexpérimentée aurait déjà paniqué plus d’une fois en pensant que ses données avaient été volées !

            _Voyons, voir ! Dit-elle en sortant la langue.

            L’alarme s’interrompit au bout de quelques secondes. Est-ce que l’intrusion avait été stoppée ?

            _C’est chaud ça, regardez ! Elle pointait l’écran du doigt. J’ai coupé internet, mais les données semblent continuer. Bizarre, non ? Try again ! Rien ne me résiste quand j’ai un clavier entre les doigts, Mr Kirk, rien !

            Elle gloussait presque à gorge déployée !