Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

test
test

[QUÊTE] Lanterns

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
  • Maître du jeu
    Maître du jeu
    (0)169$0139000000Maître de jeu

    id21.06.17 23:20
    (0)Volonté : 169Messages : $0$US : 139Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

    Badges :
    (0)169$0139000000Maître de jeu

    avatar
    (0)169$0139000000Maître de jeu


      Dans la nuit la plus noire...



      Périphérie de Liberty Town, 22h53.

      Alors que la situation semblait désespérée, William parvint à garder son calme, en dépit de la situation inédite. En homme de sciences et de savoir, il ne laissa pas cette expérience le démonter pour autant. Pour Derek, bien que la situation était diamétralement différente, son expérience en Afghanistan était un bagage qu'il n'allait pas oublier. Même face à l'inconnu ou à l'indicible.

      Pour Micah et Orpheus, cependant, les choses étaient plus compliquées. Tout comme les jeunes saisit d'effroi, ils ne purent esquisser le moindre mouvement ou mot, pris par le même souffle psychique et cette image qui resterait dans leur esprit à jamais. Le premier contact serait ce monstre d'horreur ? Et pourquoi venait il parler dans leurs esprits pour y déposer des mots sans le moindre sens ?

      Derek, quant à lui, ne parvint à esquiver l'assaut à temps. Même ses années d'expériences ne purent compenser la rapidité et fluidité de mouvement de la créature. Tenant l'homme sous son contrôle, celui ci s'avère finalement bien plus faible que ce que Derek pouvait imaginer. La prise est solide, mais il pourrait s'en extirper d'un bon mouvement d'épaule.

      "Ni wsyjjvi ! Emhid qsm !" Recommence la voix. Une nouvelle vague traverse l'air.

      Pour vous tous, l'expérience de ces vagues psychiques est désagréable, pour ne pas dire traumatisante : qu'y a t'il de pire que de ressentir que l'espace le plus personnel, sa voix intérieure, est parasitée par une présence étrangère ? Que ce qui vous qualifie d'humain unique, votre esprit, pouvait être aussi facilement envahi ?

      Alors que cette seconde pensée traverse chacun d'entre vous, vous pouvez percevoir - en léger halo - une lueur verdâtre entourer le monstre. Comme une aura de pestilence et de mort. S'approcher pourrait-il s'avérer dangereux ?

      Cependant, en y regardant de plus près, Derek note qu'un des tentacules est sectionné. Une seconde l'est aussi, mais partiellement. La créature affaiblie, il sera simple de sortir de son emprise, et de lui coller une balle dans la tête.


      ________________________



      Je vous laisse poster vos réactions, et actions si applicable. La créature ayant lancé une immobilisation physique, nous entrons dans une situation de combat ou chacun peut agir avec des aptitudes.

      Cependant, Micah et Orpheus perdent 1 tour, le temps de surpasser le choc.

      Enfin, dernier jet collectif : vous allez tous me faire un test d'Astuce ou Spiritualité (valeur la plus haute/10). Peut être cela vous permettra t'il de percer le mystère du langage de la bête ?



    • Orpheus K. Sturtevant
      Brigadier - Dominateur
      (0)41/18162430303040none
      id22.06.17 14:21
      (0)Volonté : 41Messages : /$US : 18Xp : 16Force : 24Résilience : 30Agilité : 30Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : noneBadges :
      (0)41/18162430303040none
      avatar
      (0)41/18162430303040none
        Brigadier - Dominateur

        Une vague de terreur s'empare des spectateurs trop curieux. Orpheus lui-même sent sa vessie le presser très fortement alors que les multiples vagues psychiques se répercutent dans son esprit confus par cette intrusion d'une nature jusqu'à lors méconnue. Ses jambes tremblent alors que chaque cri psionique est comme une vague venant déstabiliser et abîmer leur conscience. Plus rien n'avait de logique actuellement. Ils étaient dans un autre paradigme que celui de la réalité. Ils rentraient dans le paradigme de l'inconnu et de ses mystères.

        Des tentacules, des écailles, des dents. Est-ce ici qu'ils confirmeraient les écrits du célèbre Lovecraft? Allaient-ils ici mourir sous l'impulsion d'un envoyé de celui qui, selon les mythes du même auteur, résidait sous l'océan, dans un profond et éternel sommeil l'immunisant de sa propre disparition ? Le regard de la créature est saisissant. Dans un mouvement, elle se jette sur Derek. Est-ce une agression ? Ou autre chose ? Dans le chaos ambiant, plus rien ici n'a de sens commun. La méthode de communication de la créature est invasive pour les êtres humains présent. Orpheus lui-même coule dans ce qui est une brutale sortie de la routine de son existence.

        Ce que la créature dit ne veut rien dire. Mais ils étaient potentiellement tous en danger. Même l'homme qui était presque aux mains avec la créature. Tout allait trop vite. Il n'aimait pas ça. Allait-il encore rester impuissant face aux dangers? Allait-il laisser l'homme blond mourir ? Et cette rencontre avec un extraterrestre allait-elle finir dans un bain de sang ? Quelque chose n'allait pas. Il n'aimait pas ça. Quelque chose lui échappait. Et il allait avoir besoin de se ressaisir pour comprendre la situation.

        Simple constat : pourquoi communiquait-elle autant si elle souhaitait juste les tuer ? Et si elle était capable de les attaquer mentalement, il aurait été plus simple de rester au loin pour utiliser ses pouvoirs psychiques ; s'eut été moins risqué que de se jeter sur une créature inconnue. Au contraire, elle tentait de communiquer plusieurs fois de suite. Mais cela ne voulait rien dire. Pourtant, il ressentait quelque chose a travers ces mots. Et si les cris psychiques n'étaient finalement que les émotions ressenties par la créature ? Auquel cas... Si cela était vrai... Ils étaient sur le point de commettre une grossière erreur. L'adrénaline, l'injustice. Tout se mélangea dans un second souffle alors que son esprit se remit à réfléchir au code. Orpheus venait de surmonter sa peur et se préparait déjà à intervenir, si jamais son cerveau continuait à s'acclimater, il pourrait peut-être traduire ce qu'elle dit... Faiblement, le jeune homme laissa échapper : Attendez... Attendez... Quelque chose cloche... Nous sommes tous en train de louper quelque chose... L'esprit du jeune homme s'était alors concentré sur cette seule et unique tâche : comprendre assez vite... Et si...

        Il touchait au but. Ses pensées le pressaient : Allez Orpheus, tu y es presque... Il s'était mis à suer à grosses gouttes sous l'effort mental. Il y était presque. Mais dans le même temps, le temps pressait car l'incompréhension risquait était potentiellement celle qui serait l'instigatrice du meurtre d'un innocent.

        Spoiler:
         
      • Micah Prescott
        CIVIL - Indécis
        (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
        id22.06.17 15:20
        (0)Volonté : 100Messages : 2012$US : 98Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Chance du débutantCourageuseFlooder Badges :
        (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
        avatar
        (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
          CIVIL - Indécis
          À la fin de sa dernière phrase Micah sent une puissante déflagration la traverser de part en part. Son corps se balance d’avant en arrière, elle a juste le temps de se retenir en s’accrochant à ce qui se trouve à proximité. C’est-à-dire l’un des hommes qui l’accompagnait, pas celui avec l’arme, ni celui en retrait, ni l’un des adolescents. Celui qui avait sommé de rester prudent malgré tout. Son premier réflexe fut de ranger son appareil photo dans son sac pour ne pas qu’il tombe. Jamais elle n’aurait dû suivre le groupe. Une voix se fit soudainement entendre dans sa tête, des mots que la jeune femme ne parvenait pas à distinguer. Puis, des images. S’en suivit un mal de tête assourdissant durant quelques instants.

          Tout à coup, une vision d’horreur s’offrit à elle. L’homme armé se retrouve attrapé par des sortes de tentacules. Micah retient un cri d’effroi. La créature semblait arborer un air déterminé et menaçant. Dans l’esprit de la jeune femme, une voix se fait entendre à nouveau, elle comprit cette fois que c’était un langage inhumain. La rousse ne faisait plus attention à ce qui l’entourait. Ce fut le bruit de la peste tombant bruyamment à terre qui la ramena à la réalité. Que faisait-elle là ? Allait-elle mourir sans avoir percé à jour tous les mystères de Libertytown et des méta-humains ? Que voulait leur dire cette créature ? Et était-elle réellement un danger ? Micah n’arrivait plus à réfléchir, elle avait la sensation d’être comme déconnectée, que tout son corps ne lui appartenait plus. Aucun de ses membres ne semblait répondre.

          Sa vision fonctionnait encore cependant, elle put apercevoir, une lueur verdâtre émaner de la bestiole tentaculaire. On aurait dit que celle-ci était entourée par la mort. Le visage de la rousse arbora un soudain dégoût. C’était l’horreur de cette situation qui la dégoûtait.
        • Derek Anderson
          CIVIL - Esprit Libre
          (0)265224177000000
          id22.06.17 19:02
          (0)Volonté : 265Messages : 224$US : 177Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce :
          (0)265224177000000
          avatar
          (0)265224177000000
            CIVIL - Esprit Libre


            Des fois, tout ne se passe pas comme prévu. Genre là, j'étais tranquille à tenter de visiter un vaisseau d'origine alien. Sur le point de faire une rencontre du troisième type, de devenir le mec qui a noué un lien d'amitié avec une créature extra-terrestre. Mais finalement... Ouais, c'est parti en sucette. Et d'accord: tout le monde se doute que j'allais plutôt faire une bavure diplomatique plutôt qu'un rapprochement et un début d'alliance. Merci la confiance, merci l'estime que vous avez pour moi. Promis, je retiens...

            Reste qu'une sorte de déflagration me repoussa légèrement en arrière. Comme un souffle puissant suite à une explosion. Un sentiment qui ne me rassurait pas, voilà ce que ça m'inspirait. Tout ce bouscula alors dans ma tête, ouais, c'était encore d'avantage le bordel que d'accoutumé. Et si: c'est possible, la preuve. Un mal de crâne me tourmentait, me faisant jurer devant toute cette incompréhension. C'était quoi ça? Des flashs lumineux verdâtres, des étoiles. On venait de violer mon intimité, mon esprit. Je me sentais souillé, comme jamais. Même après qu'on m'ait piégé, qu'on a fait explosé un truc à coté de moi et me plongeant pour deux ans de coma. Ouais, tout ceci avait réveillé l'adrénaline en moi et c'était grâce à ça que je tenais, que je restais debout, que j'étais prêt à voir l'origine de tout ceci. Mais, y étais-je préparé?

            Avant de pouvoir réagir: des tentacules jaillirent de la pénombre. M'embarquant pour me saisir et me repousser. J'en avais lâché mon portable, mais pas mon arme. Instinct de survie et formation militaire obligent: on ne lâche pas son arme, on meurt avec elle en main. Des écailles, des tentacules, un regard à mettre mal à l'aise mais plein de détermination... Celle désireuse de me tuer ou de survivre? Ok, je m'étais plutôt attendu à un petit bonhomme vert, ou à un truc se rapprochant de l'alien grisâtre aux grands yeux qu'on voit dans les films. Pas à un dérivé de bestioles tout droit sortie de la japanimation pour adulte!

            La créature me tenait, mais sa force et sa façon de s'extirper du vaisseau laissaient comprendre qu'elle était affaiblit. Je pourrais m'en dépêtre sans trop de problèmes, mais pour l'instant, je n'en faisais rien. S'en suivit un autre viole spirituel. Une voix, qui n'était pas la mienne, résonna dans ma tête, dans mon esprit. C'était totalement désagréable et inédit comme impression. Surtout qu'en plus, je n'y comprenais rien. Parle au moins anglais foutu poulpe! Je remuais un peu, cette agression mentale me poussant à vouloir me défaire de sa prise sur moi. Une autre intervention s'en suivit, d'autres mots sans aucun sens pour moi. Pourquoi vouloir autant communiquer? Il pourrait m'envoyer voler ou essayer de me broyer? Les extra-terrestres étaient tous aussi bavard ou celui-ci avait-il un truc particulier à dire?

            Reste que cette façon de communiquer me donnait la nausée. J'avais envie de l'insulter juste pour qu'il comprenne que ça ne se fait pas. On n'entre pas dans l'esprit des gens comme ça sans y avoir été invité. Et mon esprit chaotique n'était pas un lieu touristique, désolé mais j'étais contre qu'on vienne jeter un œil, qu'on regarde la déco et qu'on test la résonance en braillant pour voir s'il y a de l’écho ou non. Comme je l'avais déjà dis, je me sentais souillé, c'était une expérience dont je me serai bien passé... Une lueur vert émanait du poulpe, lueur qui n'avait rien de rassurant pourtant, je ne ressentais pas d'effet particulier alors que j'étais en contact avec la chose ou alors, j'allais bientôt le découvrir et le regretter?

            Je notais que plusieurs tentacules étaient coupées ou blessées. La bestiole était dans un piteux états... Simple réaction d'auto-défense? Après tout, son vaisseau avait, semble-t-il, essuyé plusieurs tires. L'un de ceux qui étaient venu proche du crash hurlait d'attendre, disant qu'on loupait peut-être quelque chose. Ouais... Il avait surement raison. Je ne me débattais pas. Acceptant même d'être encore violé mentalement, désireux d'essayer de comprendre la chose, de sentir si ses mots étaient agressifs ou simplement de la peur ou juste un instinct de survie. Et voilà, j'étais entravé et quasiment ligoté par un poulpe et au lieu de me débattre, de vider mon chargeur dessus, j'attendais de voir si j'allais devenir une protagoniste tout droit tirée d'un hentaï ou si cette bestiole allait se calmer d'elle-même. Insouciant ou suicidaire? J'en sais rien. Personnellement, je dirai juste: con.



            -----------------------------

            derek
          • Timothy Williams
            CIVIL - Rebelle
            (0)7968428000000none
            id22.06.17 19:28
            (0)Volonté : 79Messages : 684$US : 28Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
            (0)7968428000000none
            avatar
            (0)7968428000000none
              CIVIL - Rebelle
              Quelque peu amusé par sa mise en garde, William se crispa soudainement lorsqu’un violent sentiment de terreur l’assaillit. Son corps chancela légèrement. Ses yeux se fermèrent et ses sourcils se froncèrent. En l’espace d’une seconde, qui semblait avoir duré un million d’années, d’étranges images envahirent l’esprit du scientifique. Étoiles, flamme, et cette maudite lueur verte… L’Anglais, encore sous le choc, recula d’un pas, le souffle court, puis essaya de comprendre ce qui venait de lui arriver. Son pauvre cerveau humain était incapable de concevoir ce phénomène mental.

              Cependant, il n’était pas au bout de ses peines. Une hideuse créature tentaculaire, comme sortie des enfers, émergea des portes du vaisseau et enroula l’un de ses appendices autour de l’homme armé. Tandis que ses compagnons de fortune cédaient à la panique, William parvint plus qu’à surmonter la peur de l’inconnu, il en fut fasciné. Si cette dernière ne paraissait pas autant dangereuse, pour sûr qu’il se serait avancer, étoiles dans les yeux, pour l’examiner sous toutes les coutures. Les Aliens existaient vraiment ! Qui l’eût cru ?

              Un « message » psychique s’imposa de force dans l’esprit du chercheur dont les jambes tremblaient de peur et d’excitation. En dépit de sa fascination pour ce « pieuvre » géant, Docteur Kirk n’appréciait pas pareille invasion mentale. L’humain s’apprêta à crier son mécontentement, mais une autre vague l’agressa.

              « Oh, du calme, nom de Dieu ! Comment voulez-vous que je vous comprenne si vous n’arrêtez pas de me hurler dans la tête ? Personne ne vous a appris à parler ? » cria William à l’adresse de l’alien.

              Pourquoi tant d’agitation ? Qu’est-ce qui pouvait expliquer son agitation ?

              Récap:
               
            • Orpheus K. Sturtevant
              Brigadier - Dominateur
              (0)41/18162430303040none
              id22.06.17 20:16
              (0)Volonté : 41Messages : /$US : 18Xp : 16Force : 24Résilience : 30Agilité : 30Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : noneBadges :
              (0)41/18162430303040none
              avatar
              (0)41/18162430303040none
                Brigadier - Dominateur

                Ni wsyjjvi ! Emhid qsm! Ni zmirw ir temb ! Comme un souvenir, les mots de la créature semblent s'imprimer dans son esprit. Pourtant, ils ne veulent rien dire. Dans le flot de ses pensées, le jeune homme remonte le cours de sa mémoire.  Une vingtaine de personne écoutent plus ou moins attentivement le professeur. C'était un peu idiot de se souvenir d'un cours du lycée lors d'une rencontre du troisième type... Et pourtant. Sa mémoire ne lui faisait pas défaut. Au contraire. Dans l'immensité de son esprit, à la lisière de l'inconscient et du conscient, entre mémoire et réel, les mots du professeur lui revienne. Le code César était la clef pour comprendre ce que maladroitement, l'extraterrestre tentait de leur faire comprendre. C'était apparu comme ça, dans son esprit. Une sorte de dialogue entre ce-dernier et la vague psionique. J'ai compris ce qu'il a dit ! Je ne sais pas pourquoi, mais je ne comprenais pas ce qu'il disait sur le coup, comme si mon esprit codifiait son language. Mais avec le recul... Si l'on ressent autant de terreur, c'est parce que lui aussi, est terrifié et souffre !

                Incapable de mentir, le jeune homme s'était écrié ainsi ce qu'il ressentait. Il n'avait pas vu d'aussi près la créature que l'homme inconnu qui s'était visiblement laissé approcher par la créature, mais celui-ci semblait relativement calme malgré la situation, ce qui lui arracha un sentiment d'admiration envers lui ; il n'aurait peut être pas pu rester stoïque face ce qui était véritablement une créature assez... Répugnante, pour le commun des mortels dont il faisait parti. Mais celle-ci semblait être innocente et terrifié. Alors, le jeune homme s'approcha en disant : Elle a dit "Je souffre ! Aidez moi! Je viens en paix !".

                Néanmoins, comment lui signifier que eux aussi, étaient là en paix et qu'ils ne désiraient aucun lui faire aucun mal? L'un des hommes, particulièrement calme et presque excité par la situation, avait crié sur la créature. Mais il doutait que celle-ci puisse comprendre le mode de communication humain. Ce qui semblait logique alors, c'était de répondre par la pensée. Cela étant, il n'en était pas capable, mais si la créature pouvait envoyer ses pensées, il n'était peut être pas impossible que celle-ci puisse également lire les pensées. Auquel cas... Le jeune homme s'approcha doucement en tentant de calmer ses esprits et tenta de fabriquer comme phrase dans son esprit : "nous aussi, nous sommes là en paix".

                Spoiler:
                 
              • Maître du jeu
                Maître du jeu
                (0)169$0139000000Maître de jeu

                id23.06.17 1:05
                (0)Volonté : 169Messages : $0$US : 139Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                Badges :
                (0)169$0139000000Maître de jeu

                avatar
                (0)169$0139000000Maître de jeu


                  Dans la nuit la plus noire...



                  Périphérie de Liberty Town, 22h54.

                  Alors que la situation semblait désespérée, ou du moins assez tendue pour que la moitié des témoins de ce premier contact soient paralysés par la peur, des personnalités commençaient déjà à  émerger. Toutes, porteuses d'une force de volonté hors du commun, étant peut être la seule chose qui les liait avant cette soirée.

                  Perçant le silence, une voix se fait entendre, lointaine, sommant le groupe de ne pas agir dans la hâte. Entendant cette requête, Derek sembla baisser les armes. Toute la fureur des batailles qu'il avait mené suspendue, un bref instant. Profitant de ce répit, William tenta de s'adresser à la créature. Mais c'était prévisible : aucune réaction de sa part traduisant la moindre compréhension, ni même intérêt pour ce qu'il disait. Au loin, la voix du jeune Orpheus se fait à nouveau entendre, avec des informations précieuses : il était parvenu à comprendre le message télépathique transmis, et en informa les autres.

                  La créature semble balayer la zone du regard, et le ciel. Elle semble particulièrement inquiète, et vous laisse le ressentir malgré elle.

                  Nouvel écho, nouvelle vague psychique. Mais cette fois, la vague se fait plus douce, bien intrusive et violente que les précédentes.

                  "N'em iglsyi. Ni wymw wymzm... Zsyw hizvmid jymv. J... Jycid ! JYCID !"

                  Vous ne ressentez plus de peur, mais une profonde inquiétude accompagnant ce message, alors que la créature prend appui sur la carcasse du vaisseau pour s'en extirper. Trois mètre cinquante d'envergure, elle semble bien plus intimidante que la taille du vaisseau ne pouvait le faire transparaitre. Lentement, elle relâche son emprise sur Derek et se dirige vers un vieux tronc, sur lequel elle s'appuie.

                  Qu'est-ce qui pouvait l'avoir menée là ? Peut être que cet instant marquait un calme bien fragile, précédent la tempête.


                  _________________________


                  Pas de jets de dé imposé :)
                  Chacun d'entre vous peut effectuer l'action qu'il souhaite.

                  @Orpheus, ta tentative de "télépathie" inversée ne fonctionne pas. Tu reçois, tu n'émet pas.
                  @Micah, tu n'es bien évidemment plus paralysée et peut agir librement.

                  Nous ne sommes plus en situation de "combat", personne n'ayant amorcé d'action offensive.



                • Micah Prescott
                  CIVIL - Indécis
                  (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
                  id23.06.17 8:06
                  (0)Volonté : 100Messages : 2012$US : 98Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Chance du débutantCourageuseFlooder Badges :
                  (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
                  avatar
                  (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
                    CIVIL - Indécis
                    Le jeune homme qui jusqu’à présent était resté en retrait, se manifesta. Il aurait, semble-t-il, compris ce que la créature leur disait. Elle venait en paix. C’était une bonne nouvelle. Micah souffla rassurée. Dans cette situation, elle avait rapidement fait confiance à des inconnus. Ce n’était habituellement pas le cas, cependant c’était une occasion peu ordinaire qui requérait qu’elle ne fasse pas sa difficile. Sentant alors que ses membres pouvaient à nouveau bouger, elle fit deux pas en avant. Puis, elle s’arrêta. Il ne valait mieux pas que la bestiole pense qu’elle voulait s’en prendre à elle. Même si vous aviez pu la comprendre, ce n’était pas dit que c’était réciproque.

                    La rousse ressentît une nouvelle intrusion dans son esprit, elle était plus forte que la précédente. La créature leur disait encore quelque chose. Elle semblait paniquée. Et si… ? Et si c’était pour les prévenir d’un danger imminent ? La demoiselle se rappela des traces de tirs sur le vaisseau. Peut-être que l’extra-terrestre s’était fait suivre par ses ennemis ? Si tel était le cas, alors les agissements du poulpe étaient compréhensibles. Mais étaient-ils d’origine terrienne ou aliène ? Elle se tourna en direction de l’homme qui avait réussi à comprendre la créature un peu plus tôt. Entre-temps, celle-ci s’était extirpée de son vaisseau.

                    « Qu’a-t-elle dit cette fois ? J’ai l’impression qu’on est en danger, que quelque chose va arriver d’ici peu. Vous ressentez la même chose ? »
                  • Derek Anderson
                    CIVIL - Esprit Libre
                    (0)265224177000000
                    id25.06.17 20:18
                    (0)Volonté : 265Messages : 224$US : 177Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce :
                    (0)265224177000000
                    avatar
                    (0)265224177000000
                      CIVIL - Esprit Libre


                      L'homme qui avait discuté avec les jeunes, tentait à présent de calmer la créature. Dire que ça fonctionnait, ça serait mentir. Le poulpe semblait soit ne pas l'entendre ou tout simplement ne pas le comprendre. Je cogitais, essayant d'analyser les mots du poulpe, de voir si je pouvais en apprendre quelque chose... C'est alors que le jeune homme qui nous avait dit t'attendre, reprit la parole. Lui, il était parvenu à décrypter la bête. Impressionnant le mec. Il disait que son esprit avait fini par analyser le langage et que si on ressentait de la terreur, c'était parce que la créature avait justement peur. D'accord, mais ça n'explique pas tout... Il termina en disant qu'elle venait de dire qu'elle souffrait et qu'elle venait en paix.

                      Je tournais brièvement la tête, observant le mec qui venait de décrypter le langage. Humain ou méta? Dans le sens: a-t-il comprit car il a un pouvoir lié à ça ou non? Je tentais de me remémorer les mots, de les comprendre. C'était... Putain c'était du chinois!! C'est alors que je senti l'étreinte sur moi se défaire, le poulpe me libérait pour se hisser hors de la carlingue. Il parla de nouveau mais de façon moins violente, sans que je me sente à nouveau souillé spirituellement parlant. Cette fois, les mots résonnèrent dans ma tête, j'essayais de faire des associations pour comprendre. J'étais pas totalement stupide, moi aussi je pouvais y arriver !!

                      Je rangeais alors mon arme, observant la bête se poser enfin s'appuyer sur un tronc d'arbre. Elle semblait dans un bien triste état... Mais ça ne m'aidait pas à comprendre ce qu'elle racontait. Pouvait pas débarquer avec un appareil high tech qui traduisait automatiquement, sérieusement? Quelle idée de venir sans même savoir notre langue. Les mots me revenaient, comme si on me les répétait: N'em iglsyi... Ouais et alors? Jycid ! Je sentais une certaine... Détresse? J'y comprenais rien et ça commençais à me frustrer.

                      "Elle raconte quoi bordel?"

                      Voilà, c'était officiel, pour moi l'extra-terrestre était une fille. Pourquoi? Car c'est compliqué à comprendre une fille. Et c'est une créature. Oui on pourrait dire un alien, un poulpe. Laissez moi jouer mon misogyne bordel ! Si on était dans un dessin animé, là de la fumée sortirait de mes oreilles tellement je cogitais et m'énervais. D'un coup, ma bouche s'ouvrit et j'affichais une expression de débile profond... Oui, plus que d'habitude. Tout venait de devenir clair! C'était comme si je venais de brancher le décodeur pour regarder canal + !!

                      "Elle dit qu'elle a échoué et qu'elle est suivit. Qu'on devrait fuir. Mais... Fuir quoi? Le truc qui a défoncé son vaisseau donc?"

                      Je levais les yeux au ciel, à la recherche d'un autre corps céleste en approche. Voir si un autre vaisseau allait débarquer pour ravager l'endroit afin de terminer le travail, c'est-à-dire: massacrer notre nouvel ami le poulpe de l'espace.
                      Spoiler:
                       


                      -----------------------------

                      derek
                    • Timothy Williams
                      CIVIL - Rebelle
                      (0)7968428000000none
                      id25.06.17 21:18
                      (0)Volonté : 79Messages : 684$US : 28Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                      (0)7968428000000none
                      avatar
                      (0)7968428000000none
                        CIVIL - Rebelle
                        Le jeune homme en retrait se manifesta de manière inattendue, détournant toute l’attention sur lui. William, l’air interrogateur, se demanda bien ce qu’il avait à dire. Cependant, sa colère se dissipa immédiatement après la révélation du garçon. Applaudissant la découverte, le scientifique se sentait incompétent pour n’avoir pas décrypter le message de la créature plus tôt. Subjugué par ses émotions, il avait été incapable de raisonner correctement.

                        Selon ses dires, cet être venu d’ailleurs souffrait et venait en paix. L’alien avait beau avoir une apparence des plus déplaisantes, William ne pouvait pas s’empêcher d’éprouver de la compassion. Son appel à l’aide ne le laissait pas indifférent, mais l’Anglais voulait en savoir plus sur le pourquoi du comment le Poulpe géant était parmi eux. Sans information, il n’irait pas bien loin.

                        Cependant, le directeur de R&D d’Advent Technology ne pouvait pas s’empêcher de lorgner sur le vaisseau. L’envie de se précipiter vers ce petit bijou en train de fumer le démangeait. Ah ! Impossible de résister à la tentation. Ignorant les paroles de ses confrères humains, William s’élança au pas de course en direction du vaisseau avant d’y plonger. Quelle merveille de technologie l’attendait donc ?

                        "Prévenez-moi si vous voyez quelque chose dans le ciel" ajouta-t-il distraitement.

                        Il fit à peine attention à la demande de l'alien de fuir les lieux. La science devant la vie !
                      • Maître du jeu
                        Maître du jeu
                        (0)169$0139000000Maître de jeu

                        id26.06.17 18:26
                        (0)Volonté : 169Messages : $0$US : 139Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                        Badges :
                        (0)169$0139000000Maître de jeu

                        avatar
                        (0)169$0139000000Maître de jeu


                          Dans la nuit la plus noire...



                          Périphérie de Liberty Town, 23h00.


                          Alors que le groupe semble parvenir, peu à peu, à comprendre la créature, tous réalisent sa détresse. Le rapport de domination s'inverse : de la peur, incompréhension et effroi, le groupe semble entrer dans une dynamique expectative.

                          Certains, comme William, reprennent rapidement leurs vieilles habitudes, et celui ci s'approche précipitamment du vaisseau pour en faire l'investigation. La créature s'inquiète un instant, avant de se concentrer à nouveau sur sa récupération, l'œil rivé vers les cieux. Dans le vaisseau, William ne pourra que déchanter : aucune commande, rien qui ne ressemble à un "cockpit". En même temps, pourquoi une technologie alien s'embarrasserait des contraintes humaines ? Il était déjà miraculeux que la structure de sa carlingue soit composé d'une matière aux airs métallique. William n'y trouve donc qu'une coquille vide à moitié cramée du côté moteur, avec ce qui ressemble à des glyphes incompréhensibles, tracées sur le mur. Fascinant, mais décevant s'il s'attendait à trouver des boutons, commandes, leviers, ou habitacle avec vue sur l'espace.

                          Les trois jeunes, récupérant de leur choc, récupèrent aussi au passage leur smartphone pour tenter de reprendre une vidéo. Mais pour une raison étrange, impossible pour eux de les rallumer "- Non mais... putain, mon tel est mort.
                          - Moi aussi.
                          - Tu déconnes, il nous a envoyé un EMP ?!

                          A force de regarder des films, même les plus incultes finissent par connaitre le rôle d'un EMP sur les appareils électroniques. Ayant oublié un instant vos smartphones, vous réalisez qu'ils sont tous éteints.
                          "- Putain mais attend, on s'en fout de nos tels, tu t'rends compte de ce qu'il y a d'vant nous ? Mais bro ! On est comme Lance Armstrong, le premier noir a avoir marché sur la lune.
                          - Dinnnnnngue.
                          leurs faces médusées peuvent peut être vous agacer : combien de scientifiques, d’hommes et femmes de valeurs mériteraient de participer à cette rencontre ?

                          Micah et Derek, prévoyants, plongent leurs regards vers le ciel pour ne rien y trouver... Le ciel nocturne semble calme, apaisé, laissant paraitre peu d'étoiles masquées par les lueurs de la ville.

                          Ils contemplent le ciel - attentifs - jusqu'à noter un étrange éclat lointain, accompagné d'un son sourd, semblant s'approcher à chaque instant...

                          Vous pouvez déjà facilement localiser la source du bruit : une lumière vous aveugle, avant que vous ne réalisiez qu'il s'agit...  d'un hélicoptère ! Le vrombissement des pales, une lumière braquée sur la zone du crash, puis sur vous. "Ici la L.T.P.D., éloignez vous de l'objet. Je répète, éloignez vous de l'objet". Les trouble-fête étaient déjà là.


                          ___________________________________



                          @HRP : Vous êtes face à la police de Libertytown. Que décidez vous de faire ? Ils ne voient pas tout de suite l'alien, mais le feront dans très peu de temps (ce n'est pas comme si il faisait 3m)...

                          @Orpheus, n'hésites pas à me dire si tu souhaites effectuer une action avant l'arrivée des policiers.



                        • Timothy Williams
                          CIVIL - Rebelle
                          (0)7968428000000none
                          id27.06.17 20:43
                          (0)Volonté : 79Messages : 684$US : 28Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                          (0)7968428000000none
                          avatar
                          (0)7968428000000none
                            CIVIL - Rebelle
                            La tête plongée la première à l’intérieur du vaisseau, William fut déçu par sa découverte comme un enfant déçu par ses cadeaux de Noël. Il n’y avait rien d’intéressant pour un être humain. Tout indiquait dans la conception de cette machine qu’elle avait été créée spécifiquement pour une race d’alien particulière. Après avoir donné un coup de pied de déception dans un débris métallique, le scientifique sortit de l’épave, les mains dans les poches. Cependant, tout n’était pas encore perdu, s’il parvenait à temps à contacter Advent Technology, il pourrait faire dépêcher une équipe sur les lieux. Cependant, aux dires des adolescents, un EMP avait été balancé.

                            « De mieux en mieux... » soupira Docteur Kirk.

                            William se couvrit le visage de sa main, soudainement exaspéré par le flot de stupidité que lâchait les jeunes. Il n’eut pas la foi de leur expliquer que Lance Armstrong et Neil Armstrong n’étaient pas  la même personne. L’un était un tricheur invétéré dans le monde du cyclisme. L’autre était quand même le premier homme à avoir marché la lune. La situation était délicate. Peu d’options sous la manche. Un danger imminent approchait selon le Poulpe.

                            Mais l’Anglais n’était pas au bout de ses peines, oh que non ! Au contraire de ses compagnons, il n’avait pas vu venir l’hélicoptère, ses pensées l’ayant trop occupé. Toutefois, le bruit assourdissant des pâles de l’hélicoptère lui fit lever la tête. La police de Liberty Town était venue en personne pour s’occuper de l’affaire. Il avait encore d'en savoir plus sur l'origine de l'alien et sur sa technologie. En revanche, William avait bien l'intention de s'interposer. Avançant de manière à être bien visible, il mit ses mains en porte-voix puis cria à l'attention des forces de l'ordre.

                            « Je suis William Edward Kirk ! Directeur du pôle de Recherche & Développement d’Advent Technology ! La situation est sous le contrôle d’AT !»
                          • Derek Anderson
                            CIVIL - Esprit Libre
                            (0)265224177000000
                            id27.06.17 21:37
                            (0)Volonté : 265Messages : 224$US : 177Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce :
                            (0)265224177000000
                            avatar
                            (0)265224177000000
                              CIVIL - Esprit Libre


                              Le ciel étoilé... Une vision magnifique rappelant que nous sommes bien petits dans ce vaste monde, dans cet univers. Et avec cette rencontre étrange, j'étais à présent persuadé que nous n'étions pas seul. Enfin... L'avenir nous dira si cette information sera utile ou non. S'il n'aurait pas été préférable d'être seul justement. Des bruits et des lumières, typique d'un appareil que je connaissais pour en avoir utilisé lors de mes missions en Afghanistan: un hélico approchait. Les flics ou l'armée seront là d'un instant à l'autre. Je baissais les yeux du ciel pour les poser sur la créature, qui reprenait ses forces petit à petit. Quelque chose allait débarquer pour terminer le boulot hein?

                              J'avançais d'un pas, passant une main dans mon dos: sous ma veste. Là, un bruit métallique glissa dans l'air alors que je dégainais mon fidèle couteau de chasse de son étui. Mon regard croisa celui de la créature, je lui fis un sourire amicale, une pointe de mélancolie dans le regard. Ne me demandez pas pourquoi j'ai voulu faire ça. Par pitié peut-être? L'envie d'achever ses souffrances? Surement...

                              Je m'approchais lentement d'une tentacule blessée de l'alien. Là, je levais lentement mon arme devant moi. Je pris une longue inspiration. Ignorant si ce que je faisais, n'étais que folie ou stupidité. Probablement, mais comme on dit: qui ne tente rien, n'a rien. La paume de ma main droite vint en contact avec la pointe du couteau. Je fermais les yeux, crispant la mâchoire. J'appuyais alors de toutes mes forces: enfonçant ma main sur la lame jusqu'à arriver à la garde de l'arme. J'ai beau savoir que ça cicatrisera: ça fait mal putain de merde!! Je tirais sur ma main, l'extirpant de la lame en me sectionnant entre le majeur et l'annulaire. Mon sang gicla sur le sol et un grognement s'échappa entre mes dents.

                              Je rebaissais mon arme, tentant de la ranger. Mais en priorité, je collais ma main ensanglantée sur la plaie du poulpe. Dans l'espoir de lui transférer un peu de mon sang, suffisamment pour activer mon pouvoir en lui et l'aider à récupérer plus vite, à se remettre d'aplomb. Priant que ce truc possède du sang et me fasse pas un rejet.

                              "Ok, j'ai jamais été trop croyant... Mais si tu existe dieu, Allah, Bob, James, Jésus, Marie ou qu'importe ton nom... T'as intérêt de faire que ça passe !!"

                              Je serrais tant bien que mal ma main sur la tentacule meurtrie de l'alien. Croisant son regard, lui faisant mon plus beau sourire. En espérant qu'il comprenne que je ne lui voulais aucun mal, bien au contraire. Putain, faites que ça marche !
                              Spoiler:
                               



                              -----------------------------

                              derek
                            • Micah Prescott
                              CIVIL - Indécis
                              (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
                              id27.06.17 22:45
                              (0)Volonté : 100Messages : 2012$US : 98Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Chance du débutantCourageuseFlooder Badges :
                              (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
                              avatar
                              (0)100201298000000Chance du débutantCourageuseFlooder
                                CIVIL - Indécis
                                L’homme précédemment armé informa tout le monde qu’il avait lui aussi réussi à comprendre la créature. Elle leur demandait de fuir. Micah garda ceci dans un coin de sa tête, pour le moment elle essayait de savoir comment ces personnes avaient su ce que l’alien voulait leur dire. Avaient-ils des connaissances que la rousse ne possédait pas ? Peut-être ? Étaient-ils méta et cela jouait-il à la compréhension de la langue étrangère ? Des questions qui ne trouveraient pas de réponses. Ou du moins, pas pour l’instant. La demoiselle était bien évidemment curieuse à ce sujet, cependant, pour une fois elle savait que ce n’était pas le moment de se focaliser sur ça. Un autre des jeunes hommes se dirigea vers le vaisseau. La rousse l’observa sans rien dire. Elle leva ensuite les yeux en direction du ciel, s’attendant à voir débarquer un faisceau lumineux extraterrestre. Il y eut bien une lumière, mais pas celle auquel Micah s’attendait. Sans qu’elle n’ait pu faire le moindre commentaire, la L.T.P.D les survolait et leur demanda de s’éloigner de l’objet.

                                « Et merde ! »

                                La rousse aurait préféré que ce soit d’autres envahisseurs venus de l’espace, plutôt que les forces de l’ordre. Celles-ci ne semblaient pas avoir repérer le poulpe puisqu’ils avaient parlé du vaisseau et non pas de la créature. La jeune femme était prête à s’interposer si la L.T.P.D voulait s’en prendre à l’extraterrestre sans aucune raison. Après-tout, de ce qu’elle en avait vu, elle n’était pas venue dans l’optique de leur nuire. Certes Micah n’était pas de taille face au nombre, encore inconnu, d’hommes présents dans l’hélicoptère. Encore moins si ceux-ci avaient prévu des renforts. De plus, elle ne savait pas comment les personnes présentes allaient réagir. Certainement que les adolescents allaient se rendre bien gentiment de peur de se voir retirer leurs appareils électroniques par leurs parents, parce qu’ils se seront retrouvés en garde-à-vue. Elle soupira. Se tournant vers le reste du groupe, elle leur lança un regard un peu inquiet.

                                « Est-ce que quelqu’un a un plan ou vous avez prévu de faire bien gentiment ce qu’ils disent et de vous rendre ? »

                                Elle tripota son colt rangé dans son sac. Devrait-elle s’en servir ? Elle n’espérait pas. Mais elle ne savait absolument pas comment la situation allait évoluer. Son regard passa du groupe à la créature. Micah tenta de lui lancer un regard qui signifiait je suis avec toi. Cependant, elle ne savait pas si celle-ci allait la comprendre. L’espèce de scientifique cria à l’intention des policiers qu’il était le directeur d’un des pôles d’AT. La demoiselle arqua un sourcil. C’était vrai qu’elle ne connaissait absolument rien des personnes présentes avec elle. Peut-être allait-elle avoir quelques surprises. Celle-ci étant bien évidemment la première. La rousse se posta à ses côtés. Elle essayait d’appuyer la tentative du jeune homme. Même si au fond, elle doutait que la LTPD les laisse tranquilles. Elle entendit tout à coup un grognement venir de derrière eux. L’homme armé venait de se sectionner la main et il s’était approché de la créature. Que faisait-il ? Une idée traversa son esprit. Et si c’était un méta ! D’accord, mais que voulait-il faire ? Apparemment il avait posé sa main sur le tentacule blessé du poulpe. Un don de soin ? Peut-être. Micah se tourna à nouveau en direction du scientifique et lui adressa quelques mots.

                                « Je crois que notre ami là-bas se prépare à affronter les hommes qui se trouvent dans l’hélico. Dans le cas où votre tentative n’aboutirait pas, je vous conseille d’en faire de même. »

                                Elle sortit alors discrètement son colt de son sac et le cacha dans son dos. Il fallait s’attendre au pire. Mais pour l’instant, il valait mieux rester tranquille afin de ne pas alerter les policiers.
                              • Maître du jeu
                                Maître du jeu
                                (0)169$0139000000Maître de jeu

                                id28.06.17 0:55
                                (0)Volonté : 169Messages : $0$US : 139Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                                Badges :
                                (0)169$0139000000Maître de jeu

                                avatar
                                (0)169$0139000000Maître de jeu


                                  Dans la nuit la plus noire...



                                  Périphérie de Liberty Town, 23h05.

                                  Difficile, pour William, de connaitre l'effet de son interjection. De son côté, Derek avait donc choisit la voie de l'altruisme, sacrifiant sa santé - profitant de sa régénération surnaturelle - au profit de la créature. Mais bien évidemment, de la même manière qu'on ne peut pas sauver un humain vidé de son sang avec celui d'une poule ou d'une baleine, rien, mais alors absolument rien ne pouvait lier les patrimoines génétiques d'un alien et d'un méta-humain. Si la magie peut ignorer les frontières inconnues de la science, une mutation - phénomène rationnel - ne saurait les outrepasser.

                                  Cependant, ce geste accompagné du regard de Micah vinrent nourrir la créature d'émotions positives qu'elle s'empressa de recevoir avec empathie, et de vous les rendre dans une émission d'ondes psychiques que vous parvenez étrangement à ressentir. Des ... remerciement ? Mais ces pensées ne s’embarrassent pas de mots. La créature semble désormais ignorer l'hélicoptère, percevant par votre comportement qu'il ne s'agit pas d'un danger immédiat. Elle semble regarder vers son vaisseau, et tente de s'y déplacer. Cependant, l'épuisement semble l'envahir. L'atmosphère n'est pas la sienne, tout comme la température et la gravité. Autant de chose que l'ont pourrait être tenté d'oublier à force de vivre sur Terre. Elle semble désormais regarder Derek et Micah, mais difficile de dire ce que son expression traduit.

                                  Jason et ses amis restent en retrait, sans faire le moindre geste suspect. Probablement sont ils entrain, comme vous, de réfléchir à la meilleur chose à faire ? Et si leur décision les menait à avertir la police de la présence de l'alien ? Cette pensée qui ne vous avait jamais effleuré l'esprit vint, un instant, le traverser quand l'un d'entre eux s'approche doucement de l'hélicoptère encore en vol au dessus de vous. Au même moment, une voix résonne dans le haut parleur de l'hélicoptère. "... Monsieur Kirk, nous allons vous demander de mettre les mains sur la tête. Pareil pour toutes les personnes ici présentes. Vous justifierez de votre présence au poste de police central de Gamma.".

                                  La situation était loin de s'arranger : William s'était présenté, et avait justifié sa présence. Mais quid de celle des trois jeunes visiblement loin d'être membres du même groupe ? Que faisait il ici seul ? Peut être connaissaient t'ils tout simplement ses agissement passé, de notoriété publique ? Vendre des armes aux Rebelles de Kasnie avait peut être tué un de leurs proches...

                                  Dans tous les cas, il était évident qu'ils n'étaient pas disposés à se satisfaire de ce maigre argument.



                                  ___________________________________



                                  @Ma fine équipe, le résultat est en demi teinte ! Vos tentatives ne sont pas fructueuses, mais vous ont permis de gagner un peu plus la confiance du monstre (ou peut être l'inverse ?) et gagner du temps auprès de la police. Qu'allez vous faire pour vous sortir de cette situation aux airs inextricables ?




                                Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant