La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
138 histoires et 1066 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

[Mission] Toi, tu creuses

  • Maître du jeu
    Maître du jeu
    (0)155+0$0125000000Maître de jeu

    id20.06.17 23:38
    (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

    Badges :
    avatar
    (0)155+0$0125000000Maître de jeu

      Au nord d'Alpha - 23 Novembe 2016 - 20h47

      Une grande campagne de recrutement avait été lancée par la société de travaux DeLuca Subway LLC, promettant un salaire honnête à toute personne dégourdie avec ses dix doigts ou comprenant un minimum la mécanique des appareils de chantier sous-terrain. Ainsi la centaine d'employés côtoyait pas moins de cinquante prestataires, en constante augmentation avec les recrutements fréquents. En somme, une masse ouvrière de trois-cents bras s'acharnait depuis le début du mois à construire le réseau de transport underground de la ville.

      Le bruit retentissant des outils cassant la pierre remplit les galeries labyrinthiques dissimulées sous LT. Il est tard mais l'atmosphère reste lourde, principalement dû aux machines qui grondent sans cesse là-dessous, ainsi qu'à l'absence d'un réel brassage pour l'air.

      L'équipe C -celle de nuit, dont vous faites partie- doit prendre la relève, la seule instruction que l'on vous ait fournie se résume à "filer voir aux vestiaires de la zone AN3-BS2", du jargon d'agent de maîtrise pour situer le secteur sous LT.  L'équipe B, qui vous précède dans la tâche, remonte le tunnel, presque amorphe, surement la fatigue s'est-elle accumulée depuis 13h aujourd'hui.  


      Spoiler:
       
    • Natasha Eirenn
      Juge
      (8)60+023016154040403015none
      id21.06.17 22:34
      (8)Volonté : 60Messages : +0Réputation : 230$US : 16Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
      avatar
      (8)60+023016154040403015none
        Ça ressemblait à une bonne idée, au début. Bien sûr, S.I.F. se rappelait que tomber dans un trou pour avoir voulu regarder de près des grosse machines était ce qui avait valu à Natasha de mourir, et à elle d'exister. Mais cette fois, au moins, ce serait encadré. Et elle ne serait pas seule. Et il y avait de l'argent à la clé. De l'argent dont elle avait bien besoin pour payer les solvants, colles, colorants et autres produits chimiques qu'elle essayait de combiner presque à l'aveugle pour trouver comment se rafistoler. Et puis, elle n'avait jamais vu de vraie foreuse avant aujourd'hui.

        Elle se mêla donc au groupe des autres employés pour descendre. Aucun ne semblait beaucoup plus qualifié qu'elle pour ce boulot. Elle-même n'avait été prise que parce qu'elle savait -en théorie- comment faire fonctionner et comment réparer les appareils du chantier. Parce que sinon, entre sa carrure fine et son œil manquant, elle prêtait plus à rire qu'autre chose. Enfin, l'ambiance n'était pas trop à ça dans le tunnel. Il faisait sombre, l'air était lourd, le vacarme incessant, et les regards vides des ouvriers exténués remontant la galerie en sens inverse n'arrangèrent rien. S.I.F. n'avait pas grand-chose à craindre de ce côté, tant qu'elle surveillait la charge de ses batteries elle ne craignait pas la fatigue, mais les autres de son groupe finiraient sans doute comme ça. Au moins la paie était honnête.

        Elle n'avait donc échangé que quelques mots avec ses collègues du soir quand ils rejoignirent le vestiaire. Natasha n'avait encore rien vu d'intéressant, juste des éclairages de chantier et des caisses de matériel. Les engins devaient être plus bas, directement sur place. Passage obligé par les vestiaires avant de profiter du spectacle. Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre, précisément. Les consignes données à l'entrée des tunnels n'avaient pas exactement été claires. Natasha en avait déduit que les vrais consignes seraient données sur place, quand ils seraient tous harnachés. D'ailleurs, à quoi ressemblerait la tenue de protection ? Casque, gants, peut-être un tablier et des bottes. Voire une tenue complète. Elle était curieuse de voir ça, tiens.
      • Dario Vazalenosvik
        Kerberos - Dominateur
        (9)31+032019104060401010none
        id25.06.17 12:46
        (9)Volonté : 31Messages : +0Réputation : 320$US : 19Xp : 10Force : 40Résilience : 60Agilité : 40Réflexes : 10Spiritualité : 10Astuce : noneBadges :
        avatar
        (9)31+032019104060401010none
          Kerberos - Dominateur
          Dario avait entendu parler de cette mission consistant à développer les réseaux sous terrains de Liberty Town, il avait considéré cette demande de mission comme étant très intéressante. Etant un spécialiste des sous terrains, il connaissait bien le réseau de Liberty Town en particulier tout ce qui concernait les canalisations. Il s’y connaissait un peu en outils de chantiers et surtout il avait conscience qu’il faudrait respecter certaines normes pour ne pas être en danger dans les sous-sols. On lui avait demandé en tant qu’agent municipal de s’investir dans ce projet car ses compétences et connaissances pourraient être utiles notamment tout ce qui concernait le bricolage. L’avantage, c’était que pour participer à ce type de mission, il aurait sans doute une bonne prime sur son salaire. La particularité de la tâche qui lui était confié était qu’il obéirait aux ordres d’une compagnie privé  et servirait ainsi de prestataire, la société de construction DeLuca Subway LLC. Le slave n’oubliait pas également le côté pratique de la mission, si il pouvait de bons endroits où des membres de Kerberos pourrait se planquer ainsi que des sous terrains secrets, cela serait sans doute bon pour les affaires.

          L’égoutier avait été affecté à l’équipe de nuit, cela ne l’arrangeait pas spécialement car la nuit en général il exerçait son activité de cerberus, il avait donc dût prévenir les autres qu’il partait en mission d’exploration dans les souterrains. Les causes pouvant amenés Dario à voguer dans de tels endroits étaient multiples, on ne lui posa donc pas de questions. L’agent municipal avait regardé les plans avant de venir, il voulait savoir exactement où allait passer le métro pour le moment la station en construction se trouvait dans le quartier Alpha. Il serait intéressant de voir quel pouvait être le développement prévu dans tout ça. Le Yougoslave partit donc sur le lieu de rendez-vous alors que la nuit était déjà tombée, l’équipe semblait prête à s’acquitter de sa tâche.

          Le petit groupe commença à s’avancer croisant au passage ceux dont ils  prenaient la relève, l’équipe B semblaient on ne peut plus fatiguer sans tout à cause des efforts physiques intenses fournis pour la creuser des galeries. S’approchant de plus en plus de leur destination finale, Dario remarqua que les grondements des machines et des outils se faisaient de plus en plus intense. Il comprit alors que la nuisance sonore était sans doute l’un des éléments nuisible de cette mission qui pouvait saper le moral des ouvriers. Ajouté à cela le faible éclairage ainsi que les différents amas de poussières et de gravats et on obtenait un dangereux cocktail pouvant amener une personne à la dépression.

          Le serbe avait reçu ses instructions, il commença à partir se changer pour pouvoir ensuite recevoir les nouvelles instructions de la hiérarchie.
        • Maître du jeu
          Maître du jeu
          (0)155+0$0125000000Maître de jeu

          id25.06.17 16:47
          (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

          Badges :
          avatar
          (0)155+0$0125000000Maître de jeu

            Lorsque vous entrez, un colosse avec tout l'attirail EPI réglementaire vous accueille et place le décor.

            -" Bon, la bleusaille, soyons clairs dès le départ, moi c'est Big Micky, vous suivez ce que j'vous dit ou vous dégagez de mon chantier. Ici c'pas un camp de vacances. On est bon ?" Simple rhétorique, il ne vous laisse pas le temps de répondre et poursuit sa présentation. " Vous avez des casiers de ce côté-ci pour y déposez vos affaires. L'image, de ce côté-là, c'est pour vous expliquer comment enfiler votre matos. Le premier qui oublie un seul de ses EPI, je le dégage moi-même ok ? Bon ! Vous avez 10 minutes, après on part visiter la ligne. " Des questions ? Pas le temps, il est déjà sorti du bungalow. Vous vous retrouvez à douze, face à vos casiers.

            * * * *

            Lorsqu'il revient, trois autres ouvriers presque aussi imposants que lui l'accompagnent, une grosse pastille verte ornant l'arrière de leur casque. Et si à côté de Big Micky, ils paraissent à peu près gentils, n'espérez pas qu'ils vous maternent. "Allumez vos frontales, on y va !" Ordonne votre chef de groupe. Tandis que l'un du trio reste à l'avant avec lui, les deux autres se placent en bout de file.

            Plus vous descendez, plus le bruit et la sensation d'étouffement se font grands. Vous vous arrêtez à l'arrière de ce qui semble être une machine titanesque, aussi grosse que le trou qu'elle creuse. Bien qu'à l'arrêt, le bruit qu'elle fait oblige Big Micky à hurler

            -"Voici Elaine !" Sa main se pose sur le côté d'un des tableaux de commande. "C'est un tunnelier à pression de terre de plus de 80m de long pour 10m de diamètre et de presque 1500 tonnes. Elaine a faim ! Mais Elaine est lente ! Elle progresse à la vitesse de 3m par heure. Pour ceux qui n'ont pas encore saisi, ça représente 250m3 de roche à déblayer durant l'heure. Alors, Elaine, vous allez l'aimer, vous allez la chérir et vous allez faire en sorte que sa digestion se passe bien. OK ?" Il poursuit la visite en guidant le groupe dans l'estomac d'Elaine.

            -" Les zones trop dangereuses et donc interdites sont délimitées par des bandeaux lumineux qui clignotent deux fois rouge, une fois bleu. Ce que vous voyez là..." Sa main se plaque alors contre l'une des parois du tube creusé. "...ce sont des voussoirs en béton. Vous en trouverez jusqu'aux épaules d'Elaine. Au-delà, c'est une zone dangereuse qui vous est interdite d'accès. Deux fois rouge, une fois bleu. Le premier que j'trouve là-bas reçoit mon 49 au cul pour seul salaire et dégage du chantier. Merci, au revoir. OK ?" Il pousse un portique et emmène le groupe sur une ligne de convoyage de débris.

            -"Bienvenue dans la zone de convoyage des déblais. Considérez cette zone comme votre nouveau chez vous. Il y fait chaud, c'est bruyant, mais vue l'salaire, demain vous allez en redemander. Si vous pensiez faire mumuse dans les sous-sols de LT, vous vous êtes plantés !" Il fait signe de la main à Jerry, resté à l'arrière du groupe. Lequel grimpe dans la salle de pilotage, démarre un cycle et revient.

            Les mécaniques vrombissent jusque dans votre cage thoracique. Big Micky redouble d'effort pour hausser la voix "Ne vous fiez pas au bruit, ce sont les verrines, tout du long, là, qui détermine si oui ou non Elaine grignote." La lumière tournoyante imprègnent le lieu d'un halo vert, presque rassurant. "Et là, elle grignote." Il se position en face d'une des lignes de convoyage, attrape un bac qu'il positionne à ses côtés et explique aux nouveaux le labeur qui les attend. "Vous récupérez les morceaux dépassant cette taille là !" Il récupère un bloc à deux mains qu'il leur présente "Puis vous remplissez votre bac. Une fois qu'il est plein, vous appuyer sur ce bouton et votre collègue récupère le bac pour aller le positionner sur la seconde ligne là-bas." Telle une chorégraphie parfaitement répétée, l'un des seconds exécute la manœuvre sans que Big Micky n'ait besoin de le demander. "Chaque session dure une heure ! Vous aurez quinze minutes de pause entre chaque session, puis une heure de pause au bout de la quatrième session. Vous serez par groupe de quatre, encadré par l'un de mes hommes. Deux sur la ligne, deux au déplacement des bacs, vous tournez toutes les heures. Allez, faites vos groupes et c'est parti pour la première session !" Lui, prend la direction de la salle de pilotage, ses seconds sont positionnés sur trois zones différentes. À vous de choisir.


            Spoiler:
             
          • Natasha Eirenn
            Juge
            (8)60+023016154040403015none
            id26.06.17 9:25
            (8)Volonté : 60Messages : +0Réputation : 230$US : 16Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
            avatar
            (8)60+023016154040403015none
              Comme elle s'y attendait, tout leur fut expliqué une fois dans le vestiaire. La tenue complète, un peu encombrante et pas très pratique ; la façon de l'enfiler et le temps qu'ils avaient pour le faire – serré comme timing, il ne fallait pas traîner ; et enfin ce qu'on attendait d'eux et le planning de la nuit. La plupart des autres employés semblaient impressionnés par Micky, ses gros muscles et sa grosse voix. Natasha était trop occupée à dévorer Elaine du regard pour ça. Les explications étaient claires, audibles, elle les enregistrait et pourrait les réécouter plus tard. Pour l'instant, elle savourait le spectacle. Enfin, le peu qui était visible, à savoir pas grand-chose. Pour vraiment étudier le tunnelier, il aurait fallu entrer à l'intérieur, ou au moins en faire le tour. Malheureusement, les deux étaient interdits. Avec un peu de chance, elle pourrait se faufiler plus tard.

              Pour l'instant, il fallait se mettre au boulot. Voulant rester au plus près de la machinerie, Natasha s'affecta au ramassage des débris. Elle trouva vite deux autres personnes pour convoyer les gravas, et plus difficilement un second ramasseur. Personne ne voulait vraiment rester dans le tunnelier en permanence, c'était l'endroit le plus chaud et le plus bruyant. Il n'y avait qu'elle que ça ne dérangeait pas – et encore, ça la dérangeait moins mais la surcharge sonore n'était pas non plus agréable. Elle en profita pour rajuster les uniformes d'un de ses collègues qui n'avait pas eu le temps de bien l'enfiler, rappeler les consignes de sécurité à un autre qui ne les avaient pas bien entendues, et globalement s'improvisa chef de la petite bande. Les travaux d'équipes fonctionnaient toujours mieux avec quelqu'un pour les coordonner.

              Au bout d'une heure, ils eurent droit à leur première pause. Natasha resta sur place, voulant en profiter pour examiner plus en détail l'organisation d'Elaine, tandis que les autres s'éloignaient pour retrouver un peu de calme. Impossible cependant pour Natasha de passer dans les zones non-autorisées, les hommes de Micky surveillaient. Elle finit par se faire une raison et repris le travail, passant cette fois au transport des bacs. Elle aurait peut-être plus de chance à la prochaine pause. Pour l'instant, elle avait un travail à faire.
            • Dario Vazalenosvik
              Kerberos - Dominateur
              (9)31+032019104060401010none
              id01.07.17 1:45
              (9)Volonté : 31Messages : +0Réputation : 320$US : 19Xp : 10Force : 40Résilience : 60Agilité : 40Réflexes : 10Spiritualité : 10Astuce : noneBadges :
              avatar
              (9)31+032019104060401010none
                Kerberos - Dominateur
                Dario fut soudain submergé par l’angoisse quand il vit Big Micky, l’ouvrier lui rappelait atrocement un bosniaque qu’il avait connu dans sa jeunesse et qui était connu pour être une terreur dans le quartier d’enfance du Yougoslave. L’égoutier se sentait patraque et impressionné quelque peu tétanisé, c’était définitivement un homme avec lequel Dario n’avait pas envie d’avoir de problème. Lui qui voulait en profiter pour pouvoir à l’occasion faire des repérages, il faudrait se montrer prudent surtout que le chef de chantier n’avait pas l’air d’être un rigolo. L’homme bourru n’hésitait pas à indiquer que si on le faisait chier on pouvait facilement se faire renvoyer, il maitrisait de bout en bout ses ouvriers. Il aurait aimé connaitre un peu mieux cette machine appeler Elaine, une telle machine aurait pu être utile au Kerberos pour créer des tunnels même si c’est vrai que cela n’était pas très discret comme appareil. Enfin 1500 tonnes se serait dur de faire bouger ce truc sans éveiller les soupçons en plus cela pourrait fâcher Big Micky.

                La sécurité semblait être l’élément le plus important des galeries à plusieurs reprise le responsable de chantier incita là-dessus au point que Dario se demanda si il n’y avait pas déjà eu des incidents à cet endroit précédemment. En tous les cas, cela allait sembler compliqué pour l’exploration Big Micky et ses hommes semblaient tout surveiller, la seule fenêtre envisageable pour pouvoir faire des repérages semblaient être au moment de la pause après le quatrième service.

                Encore perdu dans ses pensées, Dario ne remarqua pas que les équipes commençaient à être constituer. En plus, que fallait-il faire déjà ? Il n’en avait plus la moindre idée, il avait déjà tout oublié à part le fait de prendre les blocs de pierre et les mettre dans le chariot. Une fille qui semblait plutôt frêle pour ce type de boulot, l’interpella alors pour qu’il rejoigne un groupe, elle semblait aimer prendre les choses en main et Dario décida de rejoindre ce petit groupe. N’ayant pas bien compris le travail qu’il avait à effectuer, le yougoslave se fit rappeler les consignes par la jeune femme. Troisième arrivé dans l’équipe le cerbère demanda alors à s’occuper de faire le convoi des gravats, c’était la tache la moins fatiguant et c’était plutôt bien pour commencer. Une heure passa ainsi pendant que le jeune homme s’efforçait de faire de son mieux.

                Dario n’avait même pas tenté d’explorer quoi que ce soit dans le tunnel ne cherchant qu’à se reposer, il espérait pouvoir disposer de plus d’informations à la fin de la quatrième heure. Pour le moment il devait surtout s’occuper des gravats. Malheureusement il n’avait pas vraiment le souvenir de l’ensemble de la procédure et ne tenait pas vraiment à se prendre des remontrances de la part de Big Micky. Par chance le boulot de la deuxième heure allait commencer et ils étaient tous à peu près au même endroit pour débuter, il se tourna vers la demoiselle qui avait compris l’ensemble des consignes et demanda doucement :

                - Tu peux me remontrer le bouton pour appeler ? Je me souviens plus comment on fait, je veux pas me faire virer et ma famille a besoin d’argent.

              • Natasha Eirenn
                Juge
                (8)60+023016154040403015none
                id02.07.17 20:32
                (8)Volonté : 60Messages : +0Réputation : 230$US : 16Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
                avatar
                (8)60+023016154040403015none
                  Entre la frustration de ne pas pouvoir s'approcher plus avant du ventre de l'excavatrice, si proche et pourtant si lointaine, et l'ennui d'une tâche répétitive sans intérêt, travailler dans le sous-sol était presque insupportable. Au moins elle ne fatiguait pas, elle voyait juste son niveau d'énergie baisser lentement. Ça devait vraiment être insupportable pour les autre. Pour une fois, elle était vraiment, vraiment heureuse d'être une machine. Sans compter que cela lui permettait aussi de parfaitement retenir ce qu'elle entendait, ce qui n'était visiblement pas le cas de ses collègues. Alors qu'ils venaient de changer de postes, le quatrième de son groupe vint à son tour lui demander de répéter les explications de Micky.

                  Heureusement, ses efforts et sa patience finirent par payer. Pendant la troisième heure, Micky et ses hommes changèrent de position. Peut-être qu'il se passait quelque chose, peut-être qu'ils avaient le même genre de rotations que les ouvriers, Natasha s'en fichait. En revanche, elle se fichait beaucoup moins de voir Micky entrer dans la zone interdite, vers le cœur de la machine. Natasha s'immobilisa un instant. La porte était fermée avec un digicode, aucune chance qu'elle puisse entrer seule, mais elle avait une vue impeccable du clavier de là où elle était. Trois, huit, quatre, huit. Elle ne pouvait pas voir à quoi ressemblait l'intérieur d'ici, mais ça ne tarderait pas à changer.

                  Remplacer la frustration par l'impatience ne rendit pas le travail plus agréable. Elle décida d'agir à la pause d'une heure, ce qui lui laisserait le temps d'agir. Et avec de la chance, Micky et ses hommes seraient aussi en pause et ne surveilleraient pas aussi efficacement. Encore une session complète, en plus de celle en cours, et elle tenterait sa chance.

                  - - -

                  Une alarme finit par signaler la pause. Les autres ouvriers abandonnèrent leurs postes et se rassemblèrent pour remonter dans les galeries, s'éloignant ainsi du vacarme et de la chaleur. Natasha, au contraire, se faufila jusqu'à la porte de la zone interdite. Ses compagnons ne semblèrent pas remarquer qu'elle s'éloignait, trop occupés à parler entre eux. Natasha ne pouvait pas entendre leur discussion mais elle semblait animée. Sans intérêt.

                  Elle se colla à la porte, essayant d'être discrète. Si elle se faisait prendre, Micky la jetterait dehors et elle pourrait dire adieu à sa paie. Paie dont elle avait besoin. Hors de question de se faire prendre. Mise en pause fonctions secondaires, redéfinition objectif prioritaire, allocation processeur maximale aux systèmes dédiés. Risques de détection sonore faibles. Concentration sur la dissimulation visuelle. Tracé d'itinéraire optimal. Recherche de cachette. Erreur. Détection de mouvement anormal. Individu en approche. Échec. Retraite. Retraite ! Merde, merde, merde, pas encore !

                  Dès qu'elle reconnut la silhouette de Micky qui approchait, Natasha fit demi-tour. Tant pis pour l'exploration d'Elaine, il fallait penser à sauver sa paie. Et son arrière-train, si Micky mettait vraiment ses menaces à exécution. Elle se ferait rattraper de toute façon, son objectif n'était pas de semer Micky. Par contre, tous les ouvriers avaient le même uniforme, casque compris. A part son bandeau, Natasha n'avait aucun signe distinctif et avec de la chance, Micky ne l'avait pas vu. Si elle arrivait à se mêler aux autres ouvriers, il ne pourrait pas la reconnaître. C'était sa meilleure chance de sauver sa paie.
                  HRP ::
                   
                • Dario Vazalenosvik
                  Kerberos - Dominateur
                  (9)31+032019104060401010none
                  id05.07.17 2:31
                  (9)Volonté : 31Messages : +0Réputation : 320$US : 19Xp : 10Force : 40Résilience : 60Agilité : 40Réflexes : 10Spiritualité : 10Astuce : noneBadges :
                  avatar
                  (9)31+032019104060401010none
                    Kerberos - Dominateur
                    Dario avait un problème. Le problème c’était ce gars qui risquait de le balancer auprès de Big Mick, Le yougoslave avait espérer convaincre ses deux équipiers mais un seul d’entre eux c’était montré particulièrement intéressé. La jeune femme qui était aussi dans leur groupe semblait avoir ses propres attentes et ses propres envies, cela permettrait à Dario de pouvoir mener sa mission a bien si besoin était. En tout tous les cas, leur groupe devenait bien étrange entre un suiveur, une éventuelle taupe et une grosse curieuse de la machinerie. Le serbe passa énormément de temps à chercher à concocter un plan pour pouvoir mener à bien l’exploration des sous terrains et trouver d’éventuelles cachettes. Il ne tenait pas spécialement à se faire repérer du coup il devait compter sur le gars avec lequel il venait de fraterniser un peu plus tôt. Pour le moment il fallait décrédibiliser le gars qui risquait de leur poser un problème.

                    Une fois que la pause de la 4ème heure commencer, Dario s’isola avec son compagnon appeler Timmy, celui-ci semblait apprécier le slave et il mit donc un plan au point avec lui pour se débarrasser de leur gêneur et surtout le décrédibiliser auprès de la direction. Les deux ouvriers commencèrent à évoquer à haute voix le fait que le troisième de leur petite compagnie aurait couché avec la sœur de Big Micky et qu’il ne faudrait pas le contrarier. En parlant de cela, Dario espérait que la rumeur se répandrait comme une trainée de poudre étant donné qu’il s’agit de paroles au milieu de la masse des ouvriers. Peu importait en vérité que Big Micky est une sœur, leur compagnon de travail serait accuser de mentir pour pouvoir se faire bien voir des autres ouvriers. Vu qu’il avait une bonne tête de balance, cela pouvait être parfaitement crédible, une fois que Big Micky aurait entendu parler de cette rumeur, le gêneur serait peut-être virer. C’est en tout cas ce qu’espérait grandement le jeune homme.

                    Maintenant que la rumeur était lancée, ils allaient pouvoir faire ce qu’ils voulaient sans risquer que le troisième membre de leur groupe ne puisse les dénoncer de manière crédible. Il expliqua alors à Timmy, qu’il serait bon de trouver des petites planques ou l’on pourrait cacher des trucs comme des bières ou autres. L’égoutier indiqua à son compagnon une direction dans laquelle chercher pendant que Big Micky ne regardait pas par ici, pendant ce temps lui irait dans une autre direction. Il précisa également à son nouveau larbin, enfin son nouveau compagnon que si il était repéré il aurait juste à dire qu’il avait perdu son médaillon ou un truc comme ça. Une fois Timmy partit, Dario resta avec le groupe pour garder sous surveillance le gars de leur groupe qui risquait de les balancer. Le cerbère n’allait certainement pas ignorer les consignes qu’on lui avait donné, il ne tenait pas à se faire botter l’arrière train par le chef des ouvriers.


                    Hrp:

                    Spoiler:
                     
                  • Maître du jeu
                    Maître du jeu
                    (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                    id05.07.17 23:48
                    (0)Volonté : 155Messages : +0Réputation : $0$US : 125Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Maître de jeu

                    Badges :
                    avatar
                    (0)155+0$0125000000Maître de jeu

                      L'attroupement homogène d'ouvriers engloutit la silhouette de Natasha sans que Big Micky ne réussisse à distinguer son visage. Porter son casque et son uniforme en toute circonstance une fois en bas... sage précepte pour leur sécurité, maudite consigne pour le discernement de Big Micky. L'un de ses seconds vient finalement à sa rencontre pour lui remonter une discussion entendue plus tôt.

                      -" Boss, l'un des ouvriers s'vante d'avoir ta sœur comme trophée." Son index pointe en direction d'un trio dont Dario fait partie. Dès lors, le faciès initialement perplexe du chef se voile d'une sévérité froide. Dépassant Dario, il agrippe l'ouvrier se trouvant juste derrière lui par le col et le soulève jusqu'à sa hauteur.

                      -" Si je n't'éclate pas la tête tout de suite, c'est qu'j'ai envi de terminer l'chantier. Mais sois certain que si j'te recroise là-haut un jour, tes chicos vont fleurir les quatre coins de LT. OK ?" Le pauvre homme tente de se justifier tant bien que mal, prétextant ne rien comprendre. Mais l'avis de Big Micky est irrévocable.

                      Timmy profite de la diversion due à l'altercation pour suivre les instructions de Dario. Il se faufile à l'écart du groupe et bifurque à l'entrée d'Elaine pour remonter un corridor rejoignant les égouts.

                      Jerry s'approche de vous, "Il est passé où Timmy ?" Son regard se porte alors sur le reste du groupe, sans succès. "Boss ! On en a perdu un !" Sa patience craque, il jette l'ouvrier qu'il soulevait toujours, non sans lui avoir murmurer un "dégage de mon chantier" sans équivoque.

                      -"Je crois que vous avez tous décidez de m'les briser aujourd'hui ! On fait deux groupes..." Son bras fend l'air devant lui pour tracer une ligne imaginaire. "Vous !" Sa main indique un côté de la ligne. "Avec Jerry et moi. Les autres..." Sa main pivote vers l'autre côté, "...avec Danny et Smitty Joe. On va retrouver c't'enculé qui confond la pause avec une classe de découverte."

                      Spoiler:
                       

                    • Natasha Eirenn
                      Juge
                      (8)60+023016154040403015none
                      id07.07.17 0:23
                      (8)Volonté : 60Messages : +0Réputation : 230$US : 16Xp : 15Force : 40Résilience : 40Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 15Astuce : noneBadges :
                      avatar
                      (8)60+023016154040403015none
                        Au moins, ce n'était pas un échec. Enfin si, c'était un échec. Elle n'avait pas réussi à s'approcher des machines, et vu l'énervement de leur responsable, il était peu probable qu'elle puisse retenter sa chance en demandant gentiment. Elle était surtout descendue pour étudier l'excavatrice, ce qui ne risquait plus d'arriver. Alors oui, elle avait semé Micky, qui avait désormais d'autre problèmes et semblait l'avoir oubliée. Mais cette soirée restait un échec.

                        Sans compter qu'elle n'était pas la seule à avoir voulu jouer la maligne. Elle n'avait pas tout compris des conversations qui se jouaient quand elle se fondit dans la foule, mais une information surnagea. Suivant peut-être son exemple, Timmy avait disparu. L'idiot. Si Natasha s'était permise d'aller fureter, ou du moins d'essayer, c'était parce qu'elle savait ne pas courir de risque. Elle avait les connaissances techniques et les compétences nécessaires pour s'approcher sans risque d'un tel colosse mécanique. Timmy, lui n'avait… pas beaucoup de compétences, et certainement pas celles nécessaires. Son imprudence menaçait la bonne marche de l'excavatrice, la bonne avancée des travaux, le bon travail des ouvriers et la sécurité de toutes les personnes présentes. Si Natasha avait pu atteindre Elaine, personne ne s'en serait rendu compte. Si Timmy y arrivait, ce serait catastrophique.

                        Il était donc essentiel de retrouver le fuyard. Natasha emboîta rapidement le pas à Micky, prête à explorer les souterrains. Elle savait que son aide ne changerait pas grand-chose. Elle ne voyait pas d'un côté, manquant d'ailleurs plusieurs fois de percuter le grand responsable de chantier, et ses capteurs optiques n'avaient pas une très bonne sensibilité. Dans l'obscurité des tunnels, elle ne voyait pas plus loin que le faisceau de sa lampe. A défaut de pouvoir chercher, elle ralentit le pas et migra vers l'arrière du groupe. Placée ainsi, elle pouvait observer les six autres, regarder qui parlait avec qui, et surtout qui essayait de s'éloigner. Pas question de perdre quelqu'un de plus, cette soirée ne ressemblait déjà plus à rien. Si elle ne pouvait pas chercher, elle allait encadrer.
                      • Dario Vazalenosvik
                        Kerberos - Dominateur
                        (9)31+032019104060401010none
                        id14.07.17 21:40
                        (9)Volonté : 31Messages : +0Réputation : 320$US : 19Xp : 10Force : 40Résilience : 60Agilité : 40Réflexes : 10Spiritualité : 10Astuce : noneBadges :
                        avatar
                        (9)31+032019104060401010none
                          Kerberos - Dominateur

                          Dario était perplexe, il espérait réussir à faire virer son équipier pouvant éventuellement poser problème et bien sûr, il fallait pour cela que la petite rumeur qu’il avait commencée à répandre parmi l’ensemble des ouvriers fasse son œuvre. Le chef de gang fut satisfait quand il vit l’un des contremaitres de Big Micky rapporter sa rumeur, il avait réussi à manœuvrer habilement pour que l’on puisse continuer l’exploration du tunnel. Timmy quand à lui était partie pour une mission on peut plus simple, trouver des tunnels inexplorés ainsi que des cachettes éventuelles qui pourraient par la suite servir au gang des Kerberos. Si son acolyte menait à bien cette mission nul doute que Dario l’engagerait ensuite dans le gang. Bien sur Timmy pourrait refuser mais dans ce cas, le Yougoslave devrait s’assurer que personne ne puisse connaitre les cachettes, il serait bien entendu assez déplaisant de devoir faire disparaitre Timmy mais le gang prévalait.

                          D’un coup Jerry vint soudain vers le petit groupe les interrogeant sur la disparition de Timmy, cela commençait à sentir les problèmes pour eux. Le slave n’avait pas pensé que son éclaireur mettrait autant de temps à pouvoir juste trouver quelques chemins. S’il ne pointait pas vite sa tête par ici, Big Micky allait surement se mettre à grogner voir même a botter les fesses de Dario ce que ce dernier ne souhaitait absolument pas dans l’absolu. Après avoir viré l’élément gênant du groupe de travail, l’ensemble des équipes se mirent à entamer les recherches concernant leur disapru. Tout l’équipe allait prendre du retard et cela risquait de retomber sur la faute de Dario, il fallait à tout prix empêcher ça.

                          Après la division du groupe, deux équipes se formèrent pour rechercher le compagnon de Dario, celui-ci c’était retrouver avec Big Micky, gros manque de bol. En plus les tunnels sortant du chemin n’était pas vraiment très bien éclairé. Si on avait été dans une histoire post apocalyptique des zombies serait surement sorti en essayant de leur bouffer le crane. Selon les instructions données à Timmy, Dario recherchait plus au niveau des murs du tunnel qu’au milieu, il regardait surtout où il mettait les pieds de peur que Timmy ne soit tombé éventuellement dans un trou. Le jeune homme n’osait cependant pas attirer trop l’attention vers les murs, si une éventuelle cachette venait à être publique, elle deviendrait sans nul doute inutilisable pour les Kerberos.