Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Métah dans la bratva [Pegah]

  • Jared Aberline
    Crows - Dominateur
    (6)1168915115000077Animateur
    id24.06.17 20:10
    (6)Volonté : 116Messages : 8915$US : 115Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 7Spiritualité : 7Astuce : AnimateurBadges :
    (6)1168915115000077Animateur
    avatar
    (6)1168915115000077Animateur
      Crows - Dominateur

      26 Novembre 2016 - 06h55

      La tourmente s'abattait sur les Métah à travers une chasse aux sorcières, dernier exploit d'un gouverneur défunt, première bavure d'un président élu. Sévère, le bec clos, le funèbre oiseau noir s'apprêtait à croasser au clan son devoir face à la loi Turenne. Protecteur avant tout, Jared n'appréciait guère l'intrusion licite orchestrée par Washington.

      Dès l'annonce du 18 Novembre, sans connaître encore la voie qu'il emprunterait, le Parrain avait pris ses dispositions avec l'Intendance de Beta et s'était assuré de l'indéfectible soutien des marionnettes qu'il y avait placées au fil des années. Il s'isola les 24h qui suivirent loin des siens, loin de tout contact, pour réfléchir posément à la loi Turenne et ses conséquences probables. Jared en ressortit avec l'intime conviction que l'élection prochaine du nouveau gouverneur serait décisive. Et qu'il devrait, de ce fait, élargir ses relations à la sphère politique, pour contribuer à la nomination d'un allié suffisamment puisant pour tenir tête à la maison blanche.

      L'Aberline attendait de pied ferme sa jeune protégée et Main droite, Pegah, pour partager avec elle sa vision. La famille représentait le bien le plus cher chez les Crows, pour autant, certains sacrifices seraient inévitables.


    • Jared Aberline
      Crows - Dominateur
      (6)1168915115000077Animateur
      id24.08.17 12:34
      (6)Volonté : 116Messages : 8915$US : 115Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 7Spiritualité : 7Astuce : AnimateurBadges :
      (6)1168915115000077Animateur
      avatar
      (6)1168915115000077Animateur
        Crows - Dominateur

        En aucune façon les Crows Métah ne se soumettront à la loi Turenne. La servitude volontaire ne saurait être tolérée, je ne saurais l'accepter parmi les miens. Le plan avait été évoqué, et la vision partagée. Mais avant que l'entrevue ne s'achève d'un commun accord, je laisse échapper mon avis, honnête, poussé par un instinct paternel. "Nous restons une famille, Pegah." Et je vois le réconfort broder un sourire sur ton visage, enfin chaleureux, enfin satisfait. Délicieuse récompense que je ne t'avouerai jamais.

        Ce besoin insatiable de toujours tout contrôler, de connaître la big picture, d'anticiper, calculer, prévoir... comme porté par l'envie arrogante de percer le voile de l'avenir, cette appétence ne m'a jamais quitté et ne le fera probablement jamais. Pourtant, dans le néant que j'ai entrevu semble briller une étincelle d'espoir, à travers tous ceux qui, comme toi, ma protégée, portent en eux l'extraordinaire et le surhumain.

        À présent que les règles établies volaient en éclats, et bien qu'habitué de l'ombre, il serait naïf d'en conclure que je manquerais de courage pour rester en pleine lumière. Je suis le Nocher, le Guide, celui qui porte les Corbeaux vers la postérité, à travers les fils du destin, aveuglé comme un papillon de nuit vers l'étoile qui l'éblouit. D'aucuns traitent mon entreprise d'ignoble mais combien en comprennent seulement l'enjeu ? La vérité sur notre compte leur est tout aussi intangible que ne l'est l'opportunité de garder leur jugement faussé. Pauvres âmes insipides. Que pourront bien raconter vos langues, une fois mises en ventes sur nos étals ?

        Ma main se crispe sur le verre, tandis que Pegah quitte le bureau. Et je laisse mon esprit s'animer d'une amertume usée à l'encontre de ces faibles et pitoyables bien-pensants.

        Les gorgées s'enchainent puis l'amertume s'estompe. Les affaires reprennent, le plan se construit. Non, les miens ne courberont pas l'échine face à cette loi.

        De fait, l'opposition au système venait de gagner une voix.

        Spoiler: