Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Aux prémices d'une anarchie

  • Will Donegal
    CIVIL - Esprit Libre
    (0)7134507435601830836none
    id29.11.16 0:02
    (0)Volonté : 71Messages : 3450$US : 74Xp : 35Force : 60Résilience : 18Agilité : 30Réflexes : 8Spiritualité : 36Astuce : noneBadges :
    (0)7134507435601830836none
    avatar
    (0)7134507435601830836none
      CIVIL - Esprit Libre

      Ravale ta fierté, joue pas à celui qui est le plus con, tu risquerais de gagner. Appelle-la ! Elle a les moyens de t'aider. Et puis ça lui fera surement plaisir de revoir ta salle tronche d'acariâtre. Avec un peu de bol, elle pourrait même t'offrir quelques verres. t'as déjà refusé de l'alcool gratis ?
      L'épave qui se voulut inspecteur laissait sa carcasse rouiller sur le comptoir du "Celtic Corner", les origines avaient la dent dure. Un bar de Beta, certes miteux, qui respirait l'essence d'un pays que Will n'avait même pas connu, seul son nom lui permettait de prétendre à un passé d'Irlandais. Accroché sur le zinc comme à son verre, il se décida à envoyer un message sur le portable de Fëng. "Celtic Corner du secteur Deuzio. 1,5$ la pinte jusqu'à 21h." Aller à l'essentiel, être direct et concis, voilà bien l'une des rares caractéristiques que l'alcool n'avait pas altérée chez lui.

      En attendant sa venue, et pour effacer le regard azur de sa femme posé sur ses pensées, Will commanda une nouvelle fois un double Godfather. L'esprit s'embruma légèrement, les perles bleues s'estompèrent peu à peu et disparurent dans une ultime gorgée, laissant place aux indices trouvés cinq mois plus tôt. Le slogan digne d'une secte, l'empreinte de quarante-huit et le paquet vide de tabac à rouler, de Natural American Spirit, représentaient le point de départ de sa vengeance, le fil ténu d'une intuition macabre, les sordides témoins d'une scène nauséeuse. Will était mort intérieurement il y a cinq mois, pour lui, la suite ne s'apparentait plus qu'à un moratoire tourmenté. Les flots déchainés d'une anarchie intérieure brillèrent alors au fond de sa pupille, que l'alcool se chargerait bien vite de recouvrir d'un filtre vitreux. Will leva son verre, à rien sinon sa propre chute, puis en termina le contenu d'une traite, histoire d'accélérer un peu plus le processus.