Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

test
test

La vie est un éternel apprentissage [PV Cirilla]

  • En ligne
    Emily Morgan
    Delta - Esprit Libre
    (6)36253764112172V.I.P. Courageux Meetic
    id08.07.17 20:02
    (6)Volonté : 36Messages : 2537$US : 64Xp : 1Force : 1Résilience : 2Agilité : 1Réflexes : 7Spiritualité : 2Astuce : V.I.P. Courageux MeeticBadges :
    (6)36253764112172V.I.P. Courageux Meetic
    avatar
    (6)36253764112172V.I.P. Courageux Meetic
      Delta - Esprit Libre

      La pluie ne gênait pas vraiment Emily, mais par contre elle gênait beaucoup les autres conducteurs. Un sourire se dessina sur ses lèvres minces, alors qu'elle tournait la tête de part et d'autre pour essayer de voir au-delà de la voiture, bien trop lente, devant elle. Voyant qu'il n'y avait personne, la jeune anglaise fit ronfler le moteur de sa moto, et doubla sans aucune forme de respect du code de la route. Elle entendit le klaxon derrière elle, signe que l'automobiliste n'avait pas apprécié de se faire doubler. Tant pis, t'as qu'à mater mon cul maintenant. De fait, maintenant qu'elle était devant la voiture, le conducteur de cette dernière avait tout le loisir d'observer Emily de dos. Du moins, durant les quelques secondes que mit la jeune femme avant de tourner, et de se diriger droit vers l'université de LibertyTown.

      L'université... totalement le genre d'endroit où elle n'irait jamais pour son but premier. Les affaires de son père tournaient trop bien, et elle était sollicitée souvent pour l'épauler dans la gestion de l'Aphrodisiaque, ce qui lui prenait pas mal de temps. Emily était, du coup, la plupart du temps dans Gamma ou à l'établissement lui-même, en robe ou des trucs du genre, en train de charmer des gens, de côtoyer des puissants, de s'amuser autant que possible dans le monde des affaires. D'exercer sur eux cet attrait irrésistible qu'elle avait, celui qui faisait tourner les têtes des hommes (et de certaines femmes) et rendaient leurs partenaires insensibles jaloux. Mais pas là, pas cet après-midi. Là, la jeune femme se rendait à l'université pour le plaisir d'y croiser des gens qu'elle connaissait, se montrant sous une facette plus commune pour quelqu'un de son âge. La séductrice laissait la place à la bonne vivante, qui se souciait de bien peu de choses hormis son amusement.

      Ces pensées la suivirent alors qu'elle arrivait à destination, se garant à l'abri pour éviter de laisser le véhicule sous la flotte. Elle retira son casque, passant une main dans ses cheveux pour les remettre en place, avant de se diriger vers le campus. Malgré la pluie, il semblait qu'elle continuait de représenter une vue fort agréable pour les autres, essuyant comme d'habitude des regards – dont certains assez lubriques. Emily s'en foutait pas mal, tant qu'on ne venait pas l'emmerder ; ce qui, heureusement, n'arrivait pas trop. Elle savait se montrer assez convaincante pour repousser les gens. Un jeune homme, bien habillé, et l'air d'avoir à peine quitté l'adolescence, la héla depuis un préau.

       « Hey, Em' ! »

      Emily se dirigea vers lui, constatant avec ravissement qu'elle était davantage en tenue pour sortir par ce temps que le mec qui venait de crier. Sa veste en cuir et son jean étaient plus adaptés à la pluie qu'un costard. Elle lui adressa un sourire, avant d'aller lui faire la bise, comme il se devait.

       « Salut, Kilian. T'es pas censé être en cours, à cette heure ? »

      Question purement pour la forme ; elle n'en savait rien, et s'en foutait. Kilian Harger était le fils d'une riche, très riche, famille d'Alpha, mais il avait un côté espiègle et décontracté qui lui permettait d'être pote avec des gens de classe sociale très différente. La preuve en était des deux filles et de l'autre gars, assis à une table, à côté, en train de jouer aux cartes. Emily elle-même ne se sentait pas pauvre, mais pas non plus ultra riche. Surtout pas comparé à son ami.

       « Bien sur que non ! Je t'attendais. Faut absolument que je te présente mes nouveaux copains. Alors... elle, la brune, c'est Juliet. La blonde un peu hipster, c'est Cirilla, et le moche, là, Tom. Tu viens jouer aux cartes avec nous ? »

      La dénommée Cirilla attira l’œil de la jeune anglaise, qui se sentit aussitôt prise d'une curiosité dévorante à son sujet. Elle avait un air simple, et hipster, qui poussait à poser des questions. Evidemment, pas question de jouer sur ses émotions pour le moment. Mais quelque chose lui disait que ça pourrait être amusant, plus tard.

       « Alors, Cirilla. Tu te plais ici ? Et aux côtés de ce merdeux ? » demanda-t-elle, directe, tout en s'installant à côté d'elle pour jouer.