La Terre, cœur de l’Univers, s'éveille au surnaturel… Janvier 2016, les méta-humains font leur apparition dans un fracas invraisemblable ; des hommes, des femmes, des enfants, personnes âgées à nourrissons, sont frappés par ce qu’on explique pas, des dons - ou une malédiction ? - qui les cataloguent comme des êtres à part entière, des faux humains, des méta-humains. Le monde entier est touché, nulle exception.

Nous sommes à LibertyTown, aux États-Unis, une ville aux grands enjeux, là où les méta-humains sont recensés en masse. Les médias s’y affolent, jouent des coudes pour avoir les derniers potins, les derniers événements marquants. Un jeu dans lequel tout le monde se plaît de participer, au point d’oublier la question essentielle à cette découverte : quel avenir pour ceux qui finiront par surpasser la race humaine ?

Lire la suite...
Actualités récentes
10/06 : Recrutement & Animation ─ www
30/05 : Amélioration du contenu graphique ─ www
29/05 : Système de succès opérationnel ─ www
Activité du forum
8 mois d'existence
Plus de 100 membres actifs
138 histoires et 1066 pages RP

LE STAFF
LES PRÉDÉFINIS
LES AMIS

Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPG CHRONOSREP

Here Come The Grim Reaper

  • Lizbeth Delamorte
    W.I.P.
    (0)1+0/0000000none
    id16.07.17 14:52
    (0)Volonté : 1Messages : +0Réputation : /$US : 0Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    avatar
    (0)1+0/0000000none
      Modèle de présentation

      Informations Générales



      Nom :Delamorte. Ce n’était pas le nom officiel de la famille, mais il y a de cela de nombreuses générations, Vincente leur ancêtre entama la construction de l’empire mortuaire de la famille, changeant, au nom de la blague et par apport à leur très illustre ancêtre, la Faucheuse, par Delamorte.

      Prénom :  Lizbeth( surnom : Liz, Lizzie ou encore Reaper qui est le nom qu’elle se donne quand elle sort “se promener” avec ses atouts de Faucheuse.)

      Age : 25

      Nationalité : Américaine ( Famille d’origine Italienne )

      Métier/Activité : Propriétaire des cimetières et du business mortuaire de Liberty Town/ The Grim Reaper

      Orientation sexuelle :  Du moment que ça lui plaît, peu importe le reste. Et Bon Dieu que récemment Bonnie lui plaît. Oui Bonnie est une femme, et une sacrée bonne femme, mais leurs parties de jambes en l’air la laisse toujours sur le carreau. Donc oui en ce moment , Bonnie est son orientation sexuelle.


      Nature : Magique demi-dieux . Personnification du principe de Mort, de la Grande Faucheuse. Oui dit comme ça, c’est flippant. Et elle adore ça. Son ascendante lui permet de faire apparaître les atours de la Faucheuse qui lui confèrent divers pouvoirs.

      Avatar :Bernie de  Death Vigile ( Spejan Seijiic )


      Allons plus loin



      Quelle enfance a eu votre personnage ?
      Lizbeth a grandi à Liberty Town. Sa famille, la famille Delamorte est depuis toujours une famille étrange. Tout d’abord son nom de famille, qui vient de leur ancêtre immigré italien, est une vaste de blague faite quand il s’est lancé dans le business de la mort. Et une légère anomalie génétique leur donnant à tous les cheveux, et autres poils, blancs. Sa famille possède les cimetières, les entreprises de pompes funèbres et les crematoriums de Liberty Town depuis toujours ou peu s’en faut.

      Lizbeth grandit à l’écart du monde civil, seulement avec sa famille. Qui par tant de générations d’ostracismes et de tâches lugubres finit par devenir un véritable Freakshow. Son enfance paraît étrange aux autres mais pour elle, c’était une enfance tout ce qu’il y a de plus heureuse. Petite dernière de sa famille, elle fut choyée par ses parents et son frère. Quand elle repense à son enfance, loin de tout manque matériel de par la richesse de sa famille, et d’affection, de nombreuses anecdotes amusantes à ses yeux lui viennent en tête.

      Comme pour son 8e anniversaire. Son père et sa mère avaient mis en scène leurs suicides avant de la poursuivre dans tout le manoir familiale en grognant des "cerveaux", faisant hurler la gamine de rire. Si jeune et si tordue. Autant le dire, bien qu’à l’écart du monde, Jeeves, leur majordome lui faisant son éducation “scolaire”, Lizbeth eut une enfance dorée dont elle chérit chaque souvenir. Plus qu’étrange pour les personnes extérieures, pourtant, chacun de ses jeux étranges fut une merveille pour elle.

      Les moments qui l’ont marqué le plus au sein de sa jeunesse sans encombre furent chacun des halloweens qu’elle passa avec sa famille. Les préparatifs, les costumes, tout commençait déjà à être mis en place à la fin de l’été. Peu à peu, le manoir gothique et familial, qui de base n’était pas très rassurant, se transformait en véritable palais des horreurs. Pour tous les amoureux d’Halloween, la soirée au manoir Delamorte était un immanquable. C’était aussi un de ces rares moments où elle rencontrait des gens de l’extérieur, avec bien sûr le fait d’accompagner son père, qui loue les concessions du cimetière, au bureau, ou encore sa Mère au “magasin” des pompes funèbres.

      En résumé aussi étrange que paraisse et qu’a été son enfance, Lizbeth l’a plus que bien vécu, et n’a clairement pas été malheureuse. Même si une méfiance envers les autres s’est mise en place, car comme disait maman “Ils ne comprendront pas ce que nous sommes.”



      Que fait votre personnage à LibertyTown ?
      Elle y vit depuis toujours. Avant janvier 2016 et l’éveil de Lazarus elle travaillait comme Fossoyeuse et Gardienne du cimetière principal de Liberty Town depuis ses 20 ans. Sa famille tenait le business de la mort de la ville, cimetière, pompes funèbres, crématorium leur appartenait. À leur mort tout l’Empire macabre des Delamorte revient de droit à Lizbeth. Ainsi elle s’occupe de gérer le tout, ayant mis aux postes qu’occupaient autrefois sa mère et son frère des employés de longue date.

      Depuis qu’elle est devenue l’incarnation de la Faucheuse, elle se balade avec ses pouvoirs un peu partout récoltant l’énergie de ceux qui trépassent et fait ce qui lui passe par la tête pour s’amuser, quand elle ne travaille pas ou glande chez elle.
      Enfin ça c’est ce qu’elle dit. Lizbeth Delamorte est plus une couverture au final pour Reaper. Quand elle se balade dans Liberty Town avec ses atours sous le pseudo de Reaper elle se contente de se défouler sur tous ceux qui lui déplaisent se gavant de l’énergie que dégagent leurs trépas. Oui disons le Reaper est un tueur en série.

      Enfin ça c’est ce qu’elle dit. Lizbeth Delamorte est plus une couverture au final pour Reaper. Quand elle se balade dans Liberty Town avec ses atours sou le pseudo de Reaper elle se contente de se défouler sur tout ceux qui lui déplaisent se gavant de l’énergie que dégage leurs trépas. Oui disons le Reaper est un tueur en série.


      Quel est l'avis de votre personnage sur les meta-humains (si votre personnage en a conscience) ?

      Lizbeth a pris conscience des métas humains en janvier 2016 quand elle et toute sa famille se soit retrouvée affublée de pouvoir. Cela donna quelques situations amusantes et d'autres catastrophiques. Lizzie n’a aucun avis préformé sur eux. Pour elle ce sont des gens qui eux aussi se sont retrouvés à devoir faire avec des pouvoirs les dépassants et chacun se débrouille comme il peut, et comme il veut, et du moment qu’on ne vient pas l’emmerder, elle se fiche bien du paladin sauveur de grand-mère comme du braqueur de banques. Donc pour elle Métahumains = Humain, ils ont juste des pouvoirs en plus.


      Quel est l'alignement de votre personnage ?
      Neutre Mauvais- Malfaisant

      Lizbeth, et surtout sous sa forme Reaper fait ce qu’elle désire. Elle prend ce qu’elle veut, quand elle veut et où elle veut. Et elle tue tout ce qu’elle et qui elle veut. Suite à la mort de ses parents, elle décida de se venger du monde entier se vengeant sur toutes les personnes qui lui déplaisait, n’étant presque plus à se soucier de ses affaires, les laissant tourner. Cependant depuis peu elle s’est reprise. Elle garde son identité civile à flot et propre et se concentre un peu plus, continuant de tuer, cependant elle essaye la plupart du temps de ne s’en prendre qu’à des personnes dont le profil les relierait à la mort de sa famille.

      Qui plus est Lizbeth est acide, cynique, sarcastique et disons-le carrément trash dans ses interactions sociales, quand elle ne doit pas garder la face, car elle sait qu’elle en à besoin pour continuer.


      Quelles sont les plus grandes motivations & aspirations de votre personnage ?
      Si on lui avait posé la question avant sa rencontre avec Bonnie, tuer tout ce qu’elle croise et qui lui déplaît aurait été sa réponse. Mais devoir s’occuper de Bonnie l’a remis sur les rails, maintenant son objectif est clair : trouver les anti-Meta qui ont assassiné sa famille. Et leur faire du mal, beaucoup de mal. Et pourquoi ne pas tuer tous les anti-Meta de la ville. Lizbeth est fatiguée de ces derniers, de leurs propagandes, leurs actes violents et gratuits. Et aussi idiot que cela puisse paraître elle sera aussi violente et gratuite. Voir un, si ce n’est plusieurs crans au-dessus. Voilà donc ce qu’elle désire : la vengeance, et une vengeance sale.

      De plus, elle souhaite de tout son être à aider bonnie dans sa quête de mémoire. Pour ses beaux yeux, pour la voir sourire et tout le bien-être que d'être près d'elle lui procure.


      Quel est l’événement le plus marquant/ayant le plus façonné la vie de votre personnage ?
      Étrangement, on pourrait croire que la phase la plus marquante de la vie de Lisbeth aurait été la révélation de ses pouvoirs le janvier 2016, ainsi que ceux de toute sa famille.
      Mais ce ne fut pas ça, aussi marquant que cela puisse être de voir votre père relever d’entre les morts votre majordome qui vient de mourir de vieillesse.
      Non cette phase commença en mars 2016.

      Lizbeth à ce moment-là travaillait encore comme Fossoyeuse et Gardienne de cimetière au cimetière central de Liberty Town quand un flash info à la radio rapporta le fait que le manoir Delamorte était en flamme en ce moment même. Paniquée elle se rendit aussi vite que possible sur les lieux.

      Et en effet. Sur place le manoir Familial était en flammes. Pris de panique, ne remarquant pas qu’un groupe de personnes l’observait elle hurla, à la fois de peur et de désespoir.
      Tout ceux qu’elle avaient connus et aimés était là sous ses yeux à flamber, sous le choc il lui fallut un léger moment pour se rendre compte que le groupe de personnes l’encerclait. Tout était masqué et se mit à lui hurler jurons sur jurons. La jeune femme ne comprenait pas d’où venait toute cette haine, elle qui n’avait jamais rien fait à personne, restant avec les siens, isolés du monde à vivre leur vie, certes grâce à la mort d’autrui, mais ils ne provoquaient pas ces morts. Sous le choc elle ne se défendit pas lorsque le groupe la passa à tabac avant de fuir à l’approche des sirènes de pompiers et de police, laissant Lizbeth seule, évanouie sur l’herbe, face à ce qui représentait sa vie entrain de se consumer.

      Elle ouvrit les yeux de nombreuses heures plus tard. Un policier et un docteur lui expliquant ce qui lui était arrivé. Elle s’était faite passée à tabac par ceux qui avaient incendié sa demeure, et que malheureusement toute sa famille y était restée.

      Quand ils laissèrent Lizbeth sortir de l'hôpital cette dernière s’occupa de la succession, de mettre les bonnes personnes aux bons endroits avant de se laisser couler dans la dépression.

      Durant plus d’un mois elle passa journées et soirées à boire jusqu’à ne plus tenir debout et éveillée. Dans sa déprime, quand elle ne buvait pas elle s’est convaincue d’une seule chose : elle devait se défouler, se venger. Usant de ses pouvoirs elle prit l’identité du Grim Reaper, et sortit dans les rues de Liberty Town, traquant des gens au hasard, s’en prenant à eux dès l’instant où il lui déplaisait, peu importe la raison, elle n’avait aucun but autre que de se défouler sur des gens. Ses gens qui lui avaient tout pris alors qu'elle ne leur avait jamais rien demandé ou fait. Et bien maintenant ils auraient une raison d’avoir peur. Si elle n’avait pas pu vivre heureuse, personne ne le pourrait de son vivant.

      Puis vint la fin de ce cycle et le début du renouveau, celui où elle se trouve en ce moment.
      Et cela commença via une rencontre. Une rencontre étrange, malsaine mais qui permit à Lizbeth de se sortir de son cycle infernal, pour en commencer un certes tout aussi malsain, mais sous contrôle.

      C’était une nuit comme d’autres. Rien de spécial ne se passait dans le monde à ce moment-là, mais pour la Faucheuse, ça allait être une nuit qui marquera un renouveau. Lizzie était posée dans un bar, affalée sur le zinc, son verre de whisky devant elle, les yeux dans le vide, une fois de plus elle laissait la déprime l’emporter sur la rage ou quoi que ce soit de constructif.

      Et vint ce gros blaireau. Un mec lambda à la vie sans intérêt, alors, maintenant qu’il était ivre il essayait d’en donner un peu. Il balançait tout un tas de saloperies sur les Métas. Lizzie sentait une veine battre sur sa tempe, s'il ne fermait pas sa gueule bientôt il allait bouffer un tabouret par tous les orifices. Mais il ne la fermera pas, il fit bien pire.

      “Vous vous rappelez la baraque qu’à cramer le mois dernier . Et béhen c'était tous d'putains d'monstres là-bas Moi je vous le dis, c'obien FAIT POUR EUX PUTAINS D'ABERRATIONS !”

      Là c’en était trop. Lizbeth se leva, bien décidé à dessouder et désosser ce merdeux. Cependant, ses propos avaient fini par mettre une ambiance électrique dans le bar et il fut sorti avant qu’un autre client ne lui mette son poing dans la gueule. La Faucheuse elle ne lâchera pas l’affaire. Elle suivit donc l’homme dehors et au détour d’une ruelle fit appel à ses atours, devenant Reaper. Elle rattrapa l’homme et tapota son épaule, ce dernier poussa un cri de peur et de surprise en la voyant, et alors qu’il allait se reprendre, la faux de Lizbeth lui entailla le front. Pris de paniques, il commença à fuir en hurlant. La chasse était ouverte.

      Courant après l’homme en affichant un sourire dément, faisant jouer sa faux dès qu’elle était proche de lui, il fallait le dire l’adrénaline l’avait fait décuvé et surtout s’en prendre à cet homme était particulièrement satisfaisant. Lui qui il y a cinq minutes disait pouvoir botter le cul à une légion de méta avec son petit doigt, le voilà le visage rougeaud et bouffi, les larmes aux yeux à hurler et courir tout ce qu’il sait. La douce ironie de la vie.

      Vie qui n’avait pas fini de lui en foutre plein la gueule. Toute cette peur et ses hurlements, à par faire se retourner les badauds avaient attiré l’attention d’une autre personne. Qui a l’heure actuelle devait se délecter de toute cette peur.

      Alors que l’homme pénétrait en trombe dans une ruelle, s’appuyant contre le mur, soufflant et haletant pensant avoir semé Reaper, qui en réalité c’était juste mise à marcher pour reprendre son souffle et lui s’offrir le plaisir sadique de ruiner les espoirs, la voix de sa proie s'éleva dans un nouveau cri et elle put le voir détaler une autre personne à ses trousses. Intéressant.
      Passant au travers d’une rue, Lizbeth reprit la poursuite mais via l’autre côté de la rue, suivant sa proie et la chose qui la poursuivait. Vraiment, Timmy, tu n’as pas été sage cette année, le Karma t’en veut méchant.

      Timmy s’engouffra dans une ruelle pour passer de l’autre côté de la rue, mais au bout il put voir Reaper et son sourire carnassier lui barrer la route. Lâchant un hoquet de terreur ses jambes le lâchèrent et quelques-uns de ses cheveux avaient blanchi sous la peur. Parfait.

      Sa tête tournait frénétiquement entre la chose de l’autre côté qui s’approchait et la Faucheuse qui faisait de même. Il hoquetait et bredouillait des mots sans liens les uns avec les autres cherchant sans doute à implorer la pitié des deux prédateurs. Chose purement inutile.

      Une fois à la hauteur de l’homme, Lizbeth remarqua que la chose s’était stoppé et restait là à observer goulument la scène.

      La Faucheuse se pencha et posa un de ces doigts ganté sur les lèvres de l’homme murmurant un chut. Ainsi penchée, les lumières de la ville se reflétaient sur sa peau pâle et ses cheveux blancs rendant le sourire rassurant qu’elle avait adopté à la fois magnifique et terrifiant. Sa faux tendue dans une de ses mains et l’autre faisant taire l’homme, elle lui dit d'un ton amusé.

      “Je suis le Père Noël Timmy, et tu as été un vilain garçon, alors c’est l’heure de ta fessée !”

      D’un geste brusque elle dirigea sa faux vers la gorge de l’homme qui mourut d’un arrêt cardiaque avant que la lame ne le touche, faisant s’arrêter Lizbeth qui se mit à hurler frustrée.

      “PUTAIN ! Même pas eut le plaisir de le trancher moi-même !”

      Suite à quoi la chose s’approcha d’elle. Chose qui s’avéra être une personne. Une longue discussion entre les deux s'ensuivit, devant le corps sans vie de Timmy. Lizbeth décida de prendre la dénommée Bonnie sous son aile. Après tout elle était tout aussi endommagée qu’elle, si ce n’est plus, particulièrement à son goût, et absolument pas dérangée par le concept de tuer des gens. Et elle avait besoin d’un toit. Le duo parfait était né.




      Le mot de la fin



      Parlez-nous de vous !
      Eh bien on m’appelle Vaas, je pratique le jeu de rôles et le jeu de rôles textuels depuis longtemps maintenant. J’espère juste m’amuser sur ce forum, que j’ai trouvé à grands coups à googler. En ce moment je suis surtout dispo le week-end même si j’essaie de me rendre disponible un peu le soir en semaine.


    • Hannibal Von Jäggerjack
      ETA - Dominateur
      (9)428+095527403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
      id17.07.17 13:14
      (9)Volonté : 428Messages : +0Réputation : 955$US : 27Xp : 40Force : 30Résilience : 10Agilité : 40Réflexes : 30Spiritualité : 40Astuce : FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.Badges :
      avatar
      (9)428+095527403010403040FondatriceFranc-maçonGrand fouMeeticV.I.P.
        ETA - Dominateur
        Débriefe

        Heeeeeeeeeeeeeey.

        J'aurai adoré une enfance comme ça, sincèrement. J'aurai peut-être été moins flipette. BREF. Bon, cette présentation est sympa, mais trop longue et surtout blindée de faute. Ca me fait chier parce qu'en soit Lizbeth est intéressante mais. Mais ça mérite une relecture attentive. Des fautes et des tournures de phrases fracassantes. Aller au plus vite parce qu'on veut rp c'est sympa, mais tu prends pas le temps de la relecture et que ça donne la même chose dans les rps, c'est pas viable.

        Donc grosse relecture, reformulation de certaines phrases etc, et je te valide. Pas avant. Franchement ça m'agace un peu parce que l'histoire et le perso sont intéressants, mais les fautes donnent envie d'abandonner au bout de la deuxième question. Prends garde.

        Courage pour la relecture attentive.