Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Of Flesh & Bones | Pv Rayleigh Harper

  • Gabrielle A. Reyes
    Genesis - EspritLibre
    (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
    id28.07.17 1:56
    (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageuxBadges :
    (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
    Gabrielle A. Reyes
    (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
      Genesis - EspritLibre
      Flesh'n Bones Harper ft Reyes En cette journée d'hiver, le temps est particulièrement clément sur la ville de LibertyTown. A l'image du beau temps et de la tempête, les conflits intestinaux bouillaient ci et là dans la ville malgré une apparente accalmie rendue possible par la tentatives des différents camps pro et anti-meta de calmer les échauffourrées qui pourtant éclataient ici et là. La Loi Turenne était au centre du débat, catalysant les esprits des uns comme des autres.

      Comme beaucoup, l'Ex marine s'était servi d'internet pour répondre à ses propres questions. Se rappellant d'une époque - qui pourtant paraissait venir d'une autre vie - où elle était certaine d'être une simple humaine dans un monde dont l'évolution semblait s'emballer au delà de toute compréhension, Reyes avait joint plusieurs forums de discussions sur le net concernant la question des métas. Et si  au départ elle se positionnait plus comme une détractrice de leurs droits, les choses avaient peu à peu évoluées en ce qu'elle furent aujourd'hui. Ayant eu plusieurs débats houleux au fil des derniers mois, la trentenaire avait fini par avoir des contacts réguliers avec un autre internaute, avec qui elle échangeait depuis régulièrement.

      Lorsqu'enfin la vérité de son propre sort avait fini par la toucher de plein fouet, Gabrielle avait tenté d'évacuer ses questions et ses craintes grâce au prisme d'anonymat que lui offrait le world wide web, allant jusqu'à dévoiler sa qualité de mutant à cette unique personne. Sans pour autant rentrer dans les détails, la jeune femme lui avait parlé de cette dépendance à ses pouvoirs qui lui offraient des sensations de toute puissance à l'état brut; sans lui dévoiler ses expéditions nocturnes, elle lui avait confié son extase suite à l'utilisation de ses capacités. Sans lui dire ses regrets et sa culpabilité elle s'était décrite comme une droguée réclamant son fix.

      Et aujourd'hui, ils en discuteraient en privé. Sortant de sa rêverie, la blonde ouvre la porte du taxi qui l'avait conduit à l'addresse indiquée par l'autre. Renvoyant l'employé, elle observe d'un oeil hagard l'immense bâtisse qui s'élève devant ses yeux, constatant les moyens pour le moins impressionants dont devait disposer son correspondant. Elle pousse un soupir impressioné, se sentant hors du cadre pour le moins aisé des lieux. Du haut de son mètre quatre vingt, tank top blanc et jean basique sur des baskets usées, l'ex marine parait bien en dehors de ce à quoi l'on pourrait s'attendre. Elle passe machinalement le regard sur sa montre, rivée sur son poignet droit, frottant sa peau délicieusement hâlée tandis que son autre main passe dans sa crinière lâchée d'un blond presque blanc.

      Elle était en avance de quelques minutes sur son rendez vous mais, sans crier gare, se rapproche du porche avant de sonner à la porte, dégageant son casque audio de ses oreilles, le laissant pendre à son cou.

      Quel genre d'invidiu lui ouvrirait donc la porte?


      ©️ YOU_COMPLETE_MESS
    • Rayleigh Harper
      CIVIL - Bienfaiteur
      (0)303326000000none
      id30.07.17 9:26
      (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
      (0)303326000000none
      Rayleigh Harper
      (0)303326000000none
        CIVIL - Bienfaiteur
        Ah Internet … On y trouve à la fois tout ce que l’on veut et tout ce que l’on on ne veut pas à la fois. Dans mon cas, je ne savais pas trop ce que je cherchais. D’aucun aurait dit que je cherchais des rats de laboratoire pour comprendre ces dons qui touchent la population, dans le but égoïste de ne comprendre que le mien, sans tenir comptes des autres. Mais tel n’est pas le cas. Alors, peut-être que je cherche simplement à aider mon prochain, fusse-t-il humain ou méta-humain. Nous sommes un tout. Nous ne pouvons pas faire comme si l’autre n’existait pas. Nous devons comprendre, nous comprendre, pour trouver l’harmonie. Du moins, c’est ce qu’il me semble être du bon sens. Peut-être en sera-t-il autrement pour mon invité d’aujourd’hui.

              Nous nous sommes rencontrés dans les méandres du Net, tous deux en quête de réponses à nos questions. Elle m’a parlé de son don, si destructeur, selon elle, et si enivrant. Comme toute forme de pouvoir, il fallait s’attendre à ce que certains se prennent pour des Dieux et en fasse pâtir les humains comme les méta-humains. Alors, au bout de plusieurs discutions, j’ai décidé de l’inviter au manoir, pour discuter, voire de mes yeux ce don qui la rend si addict. Mais je ne prétendrai jamais pouvoir la soigner. Ce n’est pas de mon ressort. Je ne souhaite que l’aider à comprendre, à contrôler. Et, qui sait, lui faire voir les choses telles que je les vois.

              Le ciel est dégagé aujourd’hui, malgré une brise fraîche qui me lèche le visage tandis que je fume une énième cigarette sur le balcon de ma chambre, attendant mon invitée. Ma chemise blanche vole au vent, ouverte sur un tee-shirt bleu nuit. Mon pantalon de toile noir claque sur mes tibias à cause du vent. J’expire un nuage de fumée après une longue inspiration dans ce qui pourra ressembler à un soupir triste. Car une question ma taraude. Une question que je me répète sans cesse. Et si je n’étais pas à la hauteur ? J’ai beau me savoir plus intelligent que la moyenne, qui suis-je pour prétendre comprendre Mère Nature, et les changements qu’elle nous impose ? *soupire* Au moins, je me dois d’essayer.

              La sonnette de l’entrée retentit alors et résonne dans la grande maison vide. J’écrase ma cigarette dans le cendrier sur la balustrade, qui, littéralement, déborde déjà de mégots, et me dirige vers l’entrée. Je m’efforce de repousser le stress qui m’envahit. Mais je ne peux m’empêcher de craindre cette personne, aux pouvoirs si puissants, selon ses mots, qu’elle pourrai me tuer en un instant.

              Allons Ray ! Si toi, tu as peur de cette femme, comment espères-tu que la population la voit autrement que comme une menace ? Ne la juge pas. Tu ne la connais pas. Respires, tu lui as promis des réponses, de l’aide. Et tu vas le faire. J’arrive alors dans l’escalier du hall principal et, en descendant, j’allume machinalement une autre cigarette. J’ouvre alors le battant droit de la lourde porte en bois pour accueillir mon invitée, armé d’un grand sourire charmeur. Elle n’est pas tout à fait telle que je me l’imaginais. Pas aussi intimidante, mais presque … Craintive ? Sa nonchalance évidente doit cacher quelque chose.

              Je lui tends la main qui ne tient pas ma cigarette, ma manche blanche remontant le long de mon avant-bras du fait de la taille de ma chemise.

              « - Enchanté de te rencontrer enfin en personne. Rayleigh Harper. Comment te portes-tu ? Je peux t’offrir quelque chose à boire ? » ai-je lâché d’un trait en lui serrant la main puis faisant un geste pour l’invité à rentrer.
      • Gabrielle A. Reyes
        Genesis - EspritLibre
        (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
        id30.07.17 16:12
        (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageuxBadges :
        (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
        Gabrielle A. Reyes
        (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
          Genesis - EspritLibre
          Flesh'n Bones Harper ft Reyes La trentenaire n'eut pas à attendre longtemps devant la porte avant qu'une personne ne vienne l’accueillir. Mais dès que la porte s'ouvrit, ce fut l'odeur du tabac froid qui lui agressèrent les narines en premiers. Visiblement, le propriétaire des lieux était un fumeur invétéré. Reyes eut cependant un léger mouvement de surprise lorsque l'homme se présenta totalement à l'embrasure de la porte. Compte tenu de leurs discussions ainsi que des paroles pour le moins posées et réfléchies de son interlocuteur, l'ex marine se dépeignait son correspondant comme étant une personne d'un certain âge: la fin de la quarantaine, voire la cinquantaine tassée avec un crâne chauve et un esprit d'un intellect certain, image renforcée par les lieux qui laissaient présager une aisance financière que seuls quelques hommes d'affaires ayant amassé une fortune au long des années pouvaient avoir; quelle ne fut donc sa surprise de voir un homme dans la fleur de l'âge, clope à la main et chemise blanche plutôt relax.

          Serrant sa main par politesse, Reyes afficha un sourire de courtoisie, se présentant à son tour avant de suivre l'homme à travers la batisse.

          " Bonjour, Gabrielle. Ca va merci. Ben oui, pourquoi pas ? "

          Plus que jamais, la blonde ressentait la différence de milieu abyssale qui la séparaient de Rayleigh. Alors qu'elle emboîtait le pas du dandy, elle eut tout le loisir d'apprécier la décoration pour le moins chic et luxueuse de l'endroit. Lustres, parquets, quelques dorures ici et là... Harper devait être soit l'un de ces génies ayant fait fortune dans sa prime jeunesse grâce à un concept révolutionnaire ou un héritier de bonne famille. Faisant fi de l'odeur pénétrante du tabac froid, elle se contenta de laisser son regard se promener sur le luxueux mobilier, s'extasiant en silence sur la majesté des lieux.

          Puis, peu avant d'atteindre les lieux que Rayleigh avait choisi pour leur entrevue, Reyes déclara pour rompre le silence:

          " Sacré manoir dis donc, j'pensais pas retrouver des quartiers aussi huppés en dehors d'Alpha. Tu fois être quelqu'un de particulièrement influent, Rayleigh. Honnêtement, ça me fait bizarre d'être ici, j'ai pas l'habitude de cotoyer la crème de la société mondaine "

          Elle laissa échapper un gloussement amusé à cette pensée, mais l'homme devait déjà le savoir, après tout Reyes lui avait déjà dit qu'elle avait fréquenté BETA et son desespoir pendant un temps - sans rentrer dans les détails - et noyé quelque fois ses passions dans les salles de jeu et les bars de Gamma.

          Peu adepte du " small talk ", elle renchérit avant d'entendre sa réponse, préférant aller à l'essentiel sans tourner autour du pot:

          " Donc, tu es un Meta aussi. J'en ai croisé beaucoup ces derniers temps, c'est assez affolant. Plus j'en croise, plus je me dis que les humains ont raison d'avoir peur. Entre ceux qui d'un claquement de doigt déchaînent la foudre et ceux qui s'enflamment littéralement... Tu sais faire quoi du coup ? "

          Down to business comme dirait l'autre, Gabrielle n'était pas le genre de personne à s'attarder sur les mondanités de base qu'elle jugeait assomantes et inproductives. Néanmoins, elle s'intéressait réellement aux capacités de son interlocuteur.

          © YOU_COMPLETE_MESS
        • Rayleigh Harper
          CIVIL - Bienfaiteur
          (0)303326000000none
          id31.07.17 13:24
          (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
          (0)303326000000none
          Rayleigh Harper
          (0)303326000000none
            CIVIL - Bienfaiteur
            Cette maison fera donc toujours autant d’effet semble-t-il. Je sens le regard de Gabrielle inspecter la moindre parcelle de cette luxueuse demeure. Cette extase est intrigante. Ce n’est qu’une maison, certes chère, spacieuse et ornementée, mais une maison tout de même. Peut-être que le fait d’avoir vécu toute ma vie dans de pareilles palaces altère mon jugement. Sûrement même. Je me surprends à penser que je devrai, à l’avenir, préférer les visites chez mes futurs contacts. Cela serra moins embarrassant pour eux, je suppose. Cette maison doit me donner l’air affreusement intimidant. Bien que Gabrielle déroge à cette observation.

                  Je la guide donc, au travers des couloirs ornés de tentures et divers autres décorations, vers la bibliothèque, mon sanctuaire. Nos pas résonnent dans le silence sépulcral du lieu, à tel point que l’on pourrait presque entendre nos battements de cœur sur le parquet lustré. Ce silence pesant est interrompu par une tirade de Gabrielle. Elle est visiblement peu à l’aise dans cet endroit riche, mais cela la fait rire plus qu’autre chose, ce qui est rassurant. Il est vrai que cela doit drastiquement changer de ses habitudes de courir le quartier Beta. A assouvir Dieu sait quel vice.

                  Enchaînant sans me laisser parler, elle me déstabilise une fraction de seconde avec une question ma foi très directe. Pas de fioriture hein ? Je prends bonne note ma chère. De plus, elle confirme une de mes craintes : selon elle, les humains ont raisons d’avoir peur de nous. C’est un écueil dans lequel aucun méta-humain ne devrait tomber.

            Nous arrivons dans l’immense antre du savoir. Une pièce dont chaque mur est tapissé d’ouvrages divers et variés, traitant tantôt de biologie, de géologie et d’autres domaines de science, et tantôt de poésie ou encore de traité philosophique. La pièce s’entend jusqu’à l’étage supérieur, dont la séparation ne se fait que par une fine balustrade permettant de se déplacer dans la partie supérieure. C’est ici, entouré par les écrits des plus grands penseurs de ce monde, que je cherche des réponses à mes questions.

                  Je souris à l’interjection de mon invitée, me préparant à ce qui semblera être une discussion des plus passionnantes. D’un geste de la main, avant de lui répondre, je l’invite à prendre place dans l’un des fauteuils en cuir noir près d’une table basse. Je me penche alors vers cette dernière, sur laquelle trônent une bouteille de bourbon et deux verres. Tandis que se sert le liquide alcoolisé, je prends la parole :

                  « - Je suis en effet un méta-humain, tout comme toi. Pour faire simple, mon don consiste à absorber, amplifier et rejeter l’énergie électrique. Qu’elle provienne de mon propre corps, comme d’une source externe »

                  Je fais glisser le verre plein vers elle, puis prend le mien avant de m’enfoncer dans le fauteuil en face du sien, allumant au passage une énième cigarette. Après une gorgé rapide et une expiration de fumée, je reprends :

                  « - J’ai cru comprendre que ton don était des plus puissant. Enivrant même, selon tes mots. Pour ne pas dire addictif. Avant de te demander plus avant ce qu’est réellement ton don, j’aimerai te poser une simple question, Gabrielle. Pourquoi le commun devrai-t-il avoir peur de nous ? »
          • Gabrielle A. Reyes
            Genesis - EspritLibre
            (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
            id31.07.17 16:26
            (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageuxBadges :
            (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
            Gabrielle A. Reyes
            (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
              Genesis - EspritLibre
              Flesh'n Bones Harper ft Reyes S'affalant lourdement sur le siège si gentiment proposé, la jeune femme promène les yeux alentours, toujours aussi estomaquée par son riche environnement. Cet endroit devait compter plus de livres qu'elle même n'en avait jamais lu au cours de sa vie... Au contact de tout ce luxe, elle lui semblait d'ailleurs pour le moins fade. Elle se tortille dans son siège avec avidité tandis que l'hôte lui sert son verre, avant de s'immobiliser avec un soupir d'aise avant de lever le bras pour saisir ce que Ray lui offrait. Se contentant de l'écouter pour le moment mettre à nu ses capacités, la trentenaire appréciait l'arôme et la robe du liquide qui tournoyait entre ses mains, se demandant combien de repas elle devait sauter pour s'offrir ce type de bouteilles.

              Cet instant de pure appréciation primaire ne dure néanmoins que quelques secondes, le riche propriétaire des lieux lançant une seconde tirade en pointant le doigt sur les causes qui pourraient amener les humains à les craindre; " eux ", les Méta-humains. Gabrielle prends une grande inspiration pour remettre ses idées en place, se préparant à devoir sans doute mener une joute verbale malgré ses lacunes abyssales sur ce type de sujet. Par quoi fallait il commencer? Par le fait que de ses 70kg toute mouillée elle pouvait soulever une moto sans trop d'effort? Que des meta qu'elle avait fréquenté jusqu'à présent tous avaient le potentiel destructeur d'une petite armée? Ou que le climat actuel allait sans doute évoluer vers une guerre ouverte de toute manière?

              Contrairement à son habitude, Gabrielle ne vida pas le verre d'un trait, préférant savourer le liquide dans son palais avant de le laisser créer une traînée de feu dans sa trachée tandis qu'elle reprenait le silence après un silence réfléchi. Elle repose son verre sur la table avant de s'asseoir correctement face à son interlocuteur:

              " Au hasard, parce que nous représentons des choses qu'ils ne comprennent pas? La différence fait toujours peur, c'est compréhensible. Mais s'il est facile de s'accomoder d'un nouveau gadget ou d'une nouvelle technologie, nous représentons l'exact opposé de tout ce que l'Humanité a toujours connu. On nous enseigné qu'il était impossible de contrôler l'électricité sans une installation préalable, et voilà que tu peux la manipuler à ta guise.

              On nous a enseigné que le contact des flammes est douloureux et à éviter, je connais quelqu'un qui est capable d'embraser son crâne à tel point que seul ses os sont visibles. Et plus que tout, on nous as appris qu'on doit contrôler ce que l'on ne connait pas.

              Ils ne pourront pas nous détruire, ce qui leur laisse le contrôle. Et cela a déjà commencé avec la loi Turenne, Ray.
              "


              Forte de son laïus, elle regarde le sol pendant un moment, laissant ses paroles planer dans l'imposante pièce. Elle s'affale sur le canapé, le regard fuyant avant de rajouter à demi voix:

              " J'ai été un soldat. J'ai vu faire et fait beaucoup de choses, et le sort réservé à ce qui ne s'accorde pas aux violons des officiels n'est guère enviable."

              L'oeil éteint, elle regarde ailleurs, se remémorant un passé qui paraissait pourtant tiré de la vie de quelqu'un d'autre.

              © YOU_COMPLETE_MESS
            • Rayleigh Harper
              CIVIL - Bienfaiteur
              (0)303326000000none
              id11.08.17 12:48
              (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
              (0)303326000000none
              Rayleigh Harper
              (0)303326000000none
                CIVIL - Bienfaiteur
                Lorsque Gabrielle a commencé à parler, j’ai croisé les jambes, tout en tenant ma cigarette à la verticale près de mon oreille, et mon verre posé sur l’accoudoir du fauteuil. J’ai alors écouté avec attention ses propos, alternant bourbon et fumée.
                Ses propos sont tranchés, sans détours. C’est ce que je craignais en lisant ses e-mails. Il est clair que cette femme a vécu des choses qui me dépassent. Qui plus est, c’est un soldat. Mais j’ai peur que ce passé guerrier ne lui obscurcisse les idées. Ce qui se passe autour de nous n’est pas une guerre, pas encore du moins. Et il faut l’éviter à tout prix. L’Humanité ne se remettrait pas d’un tel conflit. Les forces en présence sont trop puissantes.

                     De plus, je dois admettre qu’elle marque un point sur l’acceptation de la différence. Notre race a peur du changement, et manifeste cette peur par le rejet et la chasse. Mais ce n’est pas une fatalité en soi. La loi Turenne n’est pas un mal contrairement à ce qu’elle peut penser. Même si, cette histoire d’homme au crâne enflammé donne des frissons je l’admets. Mais je prends note. J’aimerai beaucoup le rencontrer.

                      Alors que j’allais reprendre la parole dans la discussion, je marque un temps d’arrêt en voyant le regard de mon invitée s’assombrir. Je m’en doutais. Son passé la hante. Le problème n’est clairement pas les métas-humains en soi, elle a peur du conflit en lui-même, de ce qu’il implique. Voyons si je peux exploiter cet angle. Je décroise mes jambes, pose mon verre sur la table en bois lustrée et reste penché vers l’avant et marque une légère pause en observant la jeune femme. Ramenant mes mains sous mon menton, les coudes sur les genoux, je lui souris et reprend.

                      « - Tu as raison sur beaucoup de points. Nous sommes dangereux. Certains plus que d’autres. La loi Turenne est nécessaire. Nous devons être bridés, mais pas dans le but de nous contrôler par la force, mais bien pour apprendre à nous intégrer. Je ne suis pas un partisan du président Bartholomew, ses méthodes sont … Barbares … La loi Turenne est nécessaire, mais mal implantée. Je ne veux pas nous mettre dans une position de soumission suprême, mais nous sommes effectivement nouveaux dans ce monde, nous sommes incompris, impossibles et terrifiants. C’est à nous de faire un premier pas vers la paix. Tendre une main amicale, faisant abstraction des jets de pierre et des insultes. Faire front pacifiquement.

                      Si nous résistons et bien … Tu es soldat, comme tu l’as dit, tu sais ce que se passera. Et je lis dans ta voix que tu ne veux pas le revoir. Ni y prendre part. Tout comme moi. Mais rappelle toi ton engagement. Tu as voulu faire le bien, au nom de tes idées, que je suppose bienveillantes. Mais au lieu d’avoir le sentiment d’aider là où tu allais, tu as eu l’impression de massacrer des vies dans un but qui n’était plus le tien, mais celui d’une idée préconçue, guidée par la peur ou les intérêts économiques. Alors tu es partie.

                      Mais alors, tu as découvert ce que tu étais. Une méta-humaine. Et soudain, à cause de la loi Turenne, tu as senti que la situation s’inversait. Et tu as succombé à l’apathie, de par ton expérience. Tu sais que si la méta-humanité réplique, ce sera la guerre ouverte. Et les morts déferleront dans les rues. En faisant cela, tu alimentes le cycle de la peur. Et cette appréhension finira tôt ou tard par jaillir sur un innocent. Et là, tu joueras le jeu de ceux qui veulent nous détruire. Tu leur donneras une raison. Est-ce réellement ce que tu veux ?
                »
              • Gabrielle A. Reyes
                Genesis - EspritLibre
                (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                id11.08.17 18:48
                (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageuxBadges :
                (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                Gabrielle A. Reyes
                (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                  Genesis - EspritLibre
                  Flesh'n Bones Harper ft Reyes " Non."

                  La réponse avait fusé sans équivoque, tranchant littéralement le silence qui avait suivi le laius de Ray. Un voile de ténèbres s'abattit dans le regard noisette de la blonde tandis que sa voix prenait un timbre plus sinistre. Ray semblait être un pacifiste dans l'âme, prônant des idées nobles de compréhension, de modération et d'entraide avec les humains. Gabrielle quand à elle, avait sa propre idée de la façon dont les choses se déroulaient. Elle parla sur un ton posé dont le calme jurait avec les propos abominables qu'elle allait énoncer.

                  " Et si je te disais que la situation est exactement celle que j'aime? Je ne me suis pas engagé sur des idéaux manichéens pour protéger la veuve et l'orphelin, Ray, désolée de briser cette belle image que tu as de moi. C'est même plutôt le contraire. J'aime cette sensation que t'offre le pouvoir de vie et de mort. J'ai toujours aimé cette adrénaline qui se déverse en toi quand tu mènes un assaut dont tu pourrais ne pas revenir.

                  La guerre est un jeu, Ray. Tu gagnes ou tu perds, ni plus ni moins. Mais ce que tu paries c'est ta vie et celle de celui en face. Si tu gagnes, tu remporte le sésame, si tu perds, tu perds tout. Littéralement. Si j'ai quitté l'armée ce n'est pas par conviction, mais parce que je voulais jouer dans la cour des grands avec les SEALS et je n'ai pas réussi à y rentrer. Je suppose qu'on peut dire que c'était un caprice ?
                  "

                  Elle suspend son monologue l'espace d'une seconde, quittant sa position affalée pour joindre ses mains sur ses jambes, soutenant son faciès impassible malgré des paroles particulièrement dures.

                  " Il faudra sans doute toujours des gens comme toi, Ray, qui soutiennent un idéal de paix, d'intégrité et de coopération. Sans vouloir t'offenser, j'appelle ça des doux rêveurs, mais le genre humain a besoin d'espoir. Malheureusement, ce n'est pas mon cas. JE suis de ceux qui se salissent les mains avec un grand sourire. La Guerre, c'est mon business, et l'affrontement est la plus belle sensation de vie.

                  Et plus encore depuis que j'ai mes pouvoirs. Vois tu, j'ai toujours été relativement forte malgré mon gabarit. Mais aujourd'hui, je suis bien au delà de ça. Quand je me bats, je deviens une bête avec une force monstrueuse, et plus le combat est violent, plus je me renforce. Mes Mains peuvent briser des os comme des allumettes tandis que mes pieds peuvent défoncer des murs.

                  Et j'aime cette sensation, Ray. J'aime avoir le pouvoir de vie ou de mort sur ceux qui me font face.
                  "

                  Elle s'arrête un instant pour reprendre son souffle, perçant le regard de son interlocuteur, avant de reprendre d'un ton presque amusé:

                  " Je ne suis pas dupe, je sais qu'on  a besoin de gens comme toi. Ne le prends pas mal, mais ce que tu me dis me fait sourire, car j'ai eu droit il n'y a pas si longtemps à un exposé totalement opposé. Je connais quelqu'un qui prône contrairement à toi, la guerre ouverte et la domination en vertu de nos capacités... quasiment divines par rapport à un humain lambda. Je t'avoue que ses idées m'ont plu, inutile de t'expliquer pourquoi je pense. Et il est tout feu tout flamme là dessus si j'ose dire, mais dis moi, si une guerre ouverte éclate - et je pense que c'est inévitable - quel camp choisiras tu ? "

                  Une lueur d'intérêt traverse la trentenaire alors que la question fuse, Rayleigh se battrait il avec ou contre les Meta Humains?

                  © YOU_COMPLETE_MESS
                • Rayleigh Harper
                  CIVIL - Bienfaiteur
                  (0)303326000000none
                  id12.08.17 17:06
                  (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                  (0)303326000000none
                  Rayleigh Harper
                  (0)303326000000none
                    CIVIL - Bienfaiteur
                    Durant ces longues minutes où Gabrielle me lance ce qu’elle a sur le cœur, je reste impassible. Une expression digne des plus grands joueurs de poker me recouvrant le visage. Ce n’est cependant pas un visage froid et calculateur, non, mais plutôt le visage de la curiosité dans son aspect le plus brut. Mes yeux cyans restent plantés dans le regard empli de ténèbres de Gabrielle. Je sens qu’elle est sincère. Brutale. Instinctive. Ce serrai mentir de vous dire que je n’ai pas eu l’échine parcouru d’un frisson de terreur. Mais aussi, étrangement, d’excitation. Ca y est. J’y suis. Me voilà lancé dans la bataille. Impossible de faire marche arrière. Gabrielle n’est qu’un début.

                          A la fin de son discours, si sinistre, je sépare mes mains qui se trouvaient devant mon visage, croisées, pour révéler un sourire franc, voir presque moqueur. Je laisse le silence faire sa place un instant. D’une main, je vite mon verre de bourbon d’une traite et le repose sans ménagement sur la table en bois. De l’autre, j’attrape mon paquet de Lucky Strike, en attrape une entre les lèvres, et l’allume de mon briquet à essence. Soufflant un épais nuage de fumée blanche, je joue mon tour dans cette partie d’échec.

                          « - La guerre est évitable Gabrielle. Tu le sais aussi bien que moi. Il y a cependant quelque chose que tu ne saisis pas. C’est la notion d’apprentissage. Alors oui, pour toi, je suis un idéaliste naïf, jouant les super-héros depuis sa forteresse d’argent. Qui fuira aux premiers combats, si tant est qu’il y en aura. Et peut-être que tu as raison. Je ne tiens pas à me battre. Ni contre toi, ni contre ton ami inflammable, ni contre quiconque. La violence, la guerre, le conflit, se là l’apanage des peureux. Parce que, comme tu l’as dit, l’incompréhension mène à la peur, et la peur enclenche un appel aux armes.

                          Tu dis aimer avoir ce pouvoir de vie et de mort sur le monde. Te sentir toute-puissante. Divine même, selon les mots de ton ami. En quoi tu si différente d’une junkie en manque alors ? Prête à commettre des atrocités pour se sentir vivante. Parce que c’est ce que tu fais Gabrielle. Tu cherches à te sentir vivante. Je conçois que cela soit grisant de posséder une telle force. Mais tu ne crois pas que mettre cette force, cette sensation, au service de ceux qui ne la possède pas, serrai un meilleur choix ?

                          Je te l’ai dit, la guerre est évitable. Mais pas les batailles. Il y en aura. Le sang coulera. Méta-humain comme humain. Je ne suis pas naïf à ce point-là. Je vais te retourner ton argument en disant qu’on a besoin de gens comme toi. Prêt à se battre. A faire ce qui doit être fait
                    . »

                          Je reprends une bouffé de fumée, me redressant, prêt à passer à la vitesse supérieure. Son attitude est mauvaise, et je m’en fais lui faire comprendre.

                           « - Mais le monde n’a pas besoin de chien assoiffé de sang comme toi. L’Histoire à prouver que ce sont toujours ceux qui perdent le plus vite. Le sang appelant le sang. En continuant de te battre pour ton plaisir personnel, tu vas non seulement te faire des ennemis toujours plus puissants, mais surtout, tu finiras seule Gabrielle. Abandonnée. Avec rien d’autre que ta soif de combat. Tu deviendras un monstre. Chassée par la Terre entière. Comme un animal. Et ce faisant, ton image ternira celle des autres mutants, qui suivront ton exemple, toujours plus nombreux, poussé par la répression et la haine qui seront dans ton sillage. Tu sèmeras cette guerre que tu veux tant. Mais tu entraîneras un nombre incalculable d’innocents ignorants dans ta folie.

                          Cette force devrait servir à faire le bien. A repousser ceux qui menacent cet équilibre, déjà si précaire, entre Humanité et Méta-Humanité. Tu veux te battre ? Très bien. Dans ce cas aide nous. Tu seras le rempart de la liberté de tous, tandis que j’apprendrai à tous à nous comprendre les uns les autres. Pour enfin vivre en paix. Et toi, tu garderas cette paix intacte à la force de tes poings si tel est ta façon d’être. Et tu ne seras pas une arme incontrôlable, ne semant que mort et chaos.
                    »

                          Mon cœur bat à tout rompre. Je sais que si elle le prend mal, elle me tuera en un instant. Mais il faut que j’essaie de faire comprendre à cette jeune femme les enjeux qui sont en lice, qu’importe si je dois utiliser des mots durs.

                    « - Et pour te répondre Gabrielle. Si bataille il y a.
                    Je me rangerai du côté de l’Humanité.
                    Sans hésiter.
                    »
                  • Gabrielle A. Reyes
                    Genesis - EspritLibre
                    (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                    id12.08.17 21:34
                    (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageuxBadges :
                    (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                    Gabrielle A. Reyes
                    (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                      Genesis - EspritLibre
                      Flesh'n Bones Harper ft Reyes Alors que le riche propriétaire reprends la parole, l'ex-marine se réinstalle confortablement sur son siège, savourant le liquide qui exaltait ses sens. Ce cru était un véritable cadeau des dieux, et distraitement, elle le fait tourner dans son verre en écoutant posément son interlocuteur. Et cependant que l'homme semble s'enflammer par ses idéaux pour le moins louable, Gabrielle laisse échapper quelques murmures d'approbation bien ses yeux soient fixés sur un vague point au dessus de Ray.

                      " Ton discours est touchant et grisant Ray. Il aurait pu me toucher en d'autres temps. Toucher le point sensible en pointant ma solitude est un coup de génie, tout en soulevant la montagne de cadavres que je traînerais dans mon sillage. Et finir par un laius grisant sur la défense de la liberté, des faibles et tous ces bons sentiments. C'est beau putain "

                      Et comme pour appuyer son opinion, la femme lève son verre au bon samaritain avant d'en prendre une belle lampée.

                      " La guerre était évitable avant les évènements de Septembre. Je sais parfaitement que ce sont les Meta qui ont enflammé cette hostilité à leur égard. Comme tu le dis si bien, la violence appelle la violence, et la Loi Turenne est la résultante directe de cette escalade. Par ailleurs, je pense être une junkie oui, addict à la sensation qu'ils me procurent, au point où il m'arrive de tabasser des gens innocents dans la rue pour satisfaire mon besoin.

                      Du reste, je ne suis pas un chien de guerre, je suis une bête, ça sonne tout de même plus cool. D'autant plus que, cette fameuse Histoire que tu invoques a prouvé aussi que les pires dictateurs et autres fanatiques d'une idéologie, que ce soit religieuse comme les croisés ou les Jihadistes, purgatrice comme les Nazi etc...  Tous ont commis des choses que l'on juge aujourd'hui répressibles et inhumaines alors qu'ils étaient persuadés d'agir pour le bien de tous.

                      Ce que je veux dire, c'est que pour toute grande cause - mégalomane a mon sens - tous se servent de la même excuse de la défense des droits de tous, des combattants pour un monde meilleur. Mais pour moi, c'est du pareil au même, ton si beau monologue sur la protection des faibles et des opprimés, Stalline s'en servait également pour justifier ses purges et installer une dictature totalitaire et un système repressif.

                      Quelque soit le camp gagnant après cette guerre, les perdants seront réduits à l'état de simple menace contre la liberté des un des autres, ce qui servira à nourrir une propagande nauséabonde.
                      "

                      La  blonde s'arrête pour reprendre son souffle, la tirade ayant été lancée d'une seule traite avant de reprendre:

                      " Que vas tu dire à un homme dont la famille a été massacrée car ils étaient méta? Il réclame justice, cette même justice que réclame l'humain dont la famille a été victime des terroristes meta. Vas tu refuser la justice de l'un au profit de l'autre? Médites là dessus car c'est une situation que tu vas sans doute très vite rencontrer vu tes idéaux.

                      Alors tu me demandes de faire parler mes poings pour écraser ceux qui se dressent sur ton chemin? En quoi es tu différent de ceux qui m'ont contactée pour faire la même chose, mais dans leur camp? Eux aussi pronent la liberté des meta humain, au détriment des humains. Mais les humains quand à eux chassent les meta.  C'est strictement la même chose.

                      Et c'est pour ça que la Guerre m'amuse tant. Vous autres penseurs, vous êtes bien à l'abri dans vos tours d'ivoire, vous pavanant sur comment diriger tel ou tel assaut contre telle ou telle troupe. Vous êtes tous pareils, blanc bonnet et bonnet blanc. Et si vos idéologies diffèrent, vous utilisez les mêmes méthodes.

                      Tu sais, si il y a bien un truc que j'ai appris durant mes années à l'armée, c'est qu'une geurre c'est Sale. Il n'y a pas de belle Guerre. On n'y côtoie l'odeur des cadavres décomposés et l'odeur âcre de la poudre. On y fait des choses qui nous répugnent parce que c'est l'un ou l'autre. Au final, c'est l'expression de l'existence dans sa forme la plus pure. Vivre et faire ce qu'il faut pour,
                      ou mourir des mains d'un autre qui poursuit le même but.

                      Alors aujourd'hui je te le dis, les idéaux et les camps, je leur chie dessus. Il n'y a qu'une cause qui mérite mon intérêt et c'est la mienne. Si j'étais restée humaine, j'aurais adopté la même attitude, et je serais montée au front pour descendre autant de meta que possible avant de tomber. Et je resterais fidèle à moi même, quelque soit la situation. Et pour le coup, j'ai envie de savourer ce que le destin m'a offert. Donc je me battrais dans le camp des meta, mais pour mener ma guerre personnelle, pour mon propre egoisme. Pour moi. Si sur mon passage je laisse une montagne de cadavres, c'est qu'ils n'avaient pas ce qu'il fallait pour m'affronter.

                      Entendons nous bien sur un point: je ne me bats pas pour un idéal. Défendre la veuve et l'orphelin ou détruire le monde n'a aucun intérêt pour moi. Je ne ferais que ce qui me parait sensé, en accord avec mes propres préceptes. Je mourrais sans doute à cause de ça, mais c'est le jeu.
                      "

                      Après son exposé, elle pousse un soupir de résignation avant de vider son verre à son tour,  guettant la réaction du propriétaire des lieux.

                      © YOU_COMPLETE_MESS
                    • Rayleigh Harper
                      CIVIL - Bienfaiteur
                      (0)303326000000none
                      id17.08.17 16:44
                      (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
                      (0)303326000000none
                      Rayleigh Harper
                      (0)303326000000none
                        CIVIL - Bienfaiteur
                        Les mots de Gabrielle sont durs, cinglant, et sans hésitations. Ils transpirent également l’égoïsme. D’une certaine façon, je me doutais que des gens comme elle apparaitraient. Sans convictions autres que leurs propres intérêts. Je regarde la blonde, me murant dans le silence quelques instants, soufflant de nouveaux nuages de fumée. Et, finalement, je me lève du fauteuil, pour me diriger vers la fenêtre derrière moi. Dehors, le soleil est encore haut dans le ciel. Je soupire profondément, avant de reprendre la parole.

                              « - Je comprends où tu veux en venir Gabrielle. Vraiment. Ma démarche n’est effectivement pas celle d’un guerrier, mais d’un penseur. Et cela peut me mener dans les limbes de la mégalomanie, voir même de la folie, comme les tyrans que tu as cités. Politique … Guerre … Toutes ces choses sont vouées à recommencer, à détruire des vies. Je suis lucide là-dessus. Mais je ne peux rester là sans rien faire. Je suis seulement déçu que tu ne vois pas la chose plus loin que ta propre personne. Mais encore une fois, je peux le comprendre. Prendre parti est dangereux. Nous faisons tous nos choix. C’est la beauté de la condition humaine, et son plus grand défaut à la fois. Peut-être la guerre est-elle inévitable. Peut-être pas. Toujours est-il que je continuerai de me battre pour mes idées, tout comme toi. Et si ma croisade me mène sur des sentiers inhumain, et que je mets en danger cette Humanité qui m’ai si précieuse, je sais que quelqu’un devra m’arrêter.

                              Je ne vais pas tenter de te convaincre plus avant. Ni toi ni moi, ne somme visiblement disposés à revoir nos positions. Mais je prends bonne notes de ce que tu as dit. Mes idées sont loin d’être parfaites. Mais c’est la voie que j’ai choisis.
                        »

                              Je fini la cigarette entamée plus tôt, et en rallume une autre, pour marquer une courte pause.

                              « - Je en sais que te dire de plus Gabrielle. Si ce n’est que je n’arrêterai pas mon combat. Et que si, dans le futur, nos chemins se recroisent, en tant qu’ennemies, mon cœur saignera, mais je t’affronterai. Et mourrai surement. Tu l’as dit. Je suis un penseur, je suis faible. Mais cela ne m’empêchera pas de combattre. Au mieux de mes capacités.
                        L’avenir est sombre. J’aurai aimé être une lumière, un phare, pour ces pauvres âmes qui ne veulent pas de ce conflit. Mais seul le futur nous dira qui de nous deux à raison.
                        »

                                Ma cause est juste. Mes idéaux bons. Mais Gabrielle me fait voir, à raison, que les bons sentiments ne suffissent pas toujours. Je ne souhaite pas la mort. Ni la destruction. Juste l’harmonie. Et je sais que je vais devoir me « salir les mains » pour l’atteindre. Mais pas de la même façon que Gabrielle. Ce débat sera sans fin. Je finis par me retourner vers mon invitée.

                              « - Je n’ai aucun griefs contre toi. Ma porte te sera toujours ouverte Gabrielle. Il semblerait que nous nous puissions tomber d’accord. Je ne te mets pas dehors, loin de là. Si tu veux rester un peu, restes. Ta présence me reste agréable. »

                              Je reviens m’asseoir sur le fauteuil, resservant la blonde, son verre vide.
                      • Gabrielle A. Reyes
                        Genesis - EspritLibre
                        (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                        id21.08.17 21:55
                        (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageuxBadges :
                        (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                        Gabrielle A. Reyes
                        (6)1434516133743000Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper Ii1jWooV.I.P.Of Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper 9jStNkfX-treme FloodOf Flesh & Bones | Pv  Rayleigh Harper KGuEpqyCourageux
                          Genesis - EspritLibre
                          Flesh'n Bones Harper ft Reyes Gabrielle reste muette, observant le liquide ambré se déverser dans son verre, amenant avec lui un clapotis assourdissant dans le silence de la pièce. Articulant un merci enjoué, la blonde se penche à nouveau vers la table pour saisir sa part, avant de dévoiler sa pensée à son tour:

                          " Nos visions sont effectivement radicalement différentes, Ray. Et pourtant, nous avons le même but: créer un monde meilleur. La portée étant le point le plus opposé. Je cherche un monde meilleur pour moi, tandis que tu veux le rendre ainsi pour le bien commun. T'es un type qui a un excellent fond, fais attention à ce que les gens ne te prennent pour un pigeon. "

                          Elle coupe pour boire un tiers du verre avant de reprendre, s'affalant à nouveau dans son fauteuil:

                          " Je ne vais pas rester longtemps, j'ai rendez vous à Gamma ce soir. Mais j'aurais une remarque à faire ceci dit: si une guerre ouverte finit par éclater et que nous nous retrouvons face à face, je détournerais les yeux. Je ne veux pas affronter quelqu'un que je considère respectable, mais pour ce que ça vaut, les penseurs ont de bien qu'ils savent créer des liens autour d'eux. Et si on en viens à cette extrêmité, je suis à peu près certaine que tu ne seras pas seul. D'autres se joindront à ton idéal de paix.

                          C'est pourquoi j'aimerais tout de même préciser une chose: si tu considères que ta place n'est pas sur un champ de bataille, ne fais pas l'erreur d'y aller. Tu ne ferais que ralentir tes soldats et être un point faible chez eux. Je ne dis pas que tu l'es bien sûr, mais que tu agisses en fonction de tes convictions. Aller en première ligne quand on est pas un soldat, c'est du suicide pur et simple pour la grande majorité des gens.

                          Quand à ceux qui te suivront, mets les bien en garde. Je ne t'attaquerais pas, mais si le besoin s'en fait ressentir, je me défendrais.
                          "

                          Elle vide le reste de son verre d'un trait avant de se lever et de s'étirer, l'alcool lui montant légèrement à la tête.

                          " Je ne te considère pas comme un ennemi Ray. Si sa tourne en guerre civile,
                          on sera tous dans la même merde après tout. Fais juste attention à toi et à ceux te suivront,
                          car ce sont ceux là qui te donneront la force d'avancer dans ta voie malgré les gens comme moi.

                          Sur ce, ne t'embêtes pas à me raccompagner, je connais le chemin. Ce fut un plaisir de discuter en tout cas, j'espère que nous saurons garder un climat tout aussi cordial à notre prochaine rencontre.

                          Allez, Ciao !
                          "

                          Et c'est d'un pas guilleret affublé d'un sourire sincère et chaleureux que la Guerre s'en fut, espérant réellement recroiser Ray dans des circonstances tout aussi plaisantes. Mais l'avenir nous le dira après tout.
                          © YOU_COMPLETE_MESS
                        • Contenu sponsorisé
                          id