Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Contes de la crypte épisode 1 : La Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes]

  • Lizbeth Delamorte
    CIVIL - Malfaisant
    (0)13/5000000none
    id06.08.17 15:04
    (0)Volonté : 13Messages : /$US : 5Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    (0)13/5000000none
    Lizbeth Delamorte
    (0)13/5000000none
      CIVIL - Malfaisant
      *Dans l'appartement qu'Elizabeth possédait à Epsilon, tout était calme, baigner dans la pénombre. Dans son canapé la petite Annie venait de s'endormir, la tête sur ses genoux pendant qu'elles regardaient des épisodes de Chairs de Poules.

      La demoiselle eût un sourire attendrit devant ce spectacle, se levant avec beaucoup de précaution pour ne pas la réveillée, laissant les épisodes tourner en boucles pour que l'enfant ai un fond sonore.

      Son téléphone émit un rire maléfique, signe qu'elle venait de recevoir un message où une notification. Déverrouillant l'appareil, elle découvrit une notification de l'application de rencontre sur laquelle elle zonait depuis un moment, sous le pseudo de BellaMorte. Depuis deux semaines elle tchatait avec une certaine ErosGodess. Et ça se passait bien. Les deux femmes semblaient bien s'entendre ainsi ce soir elles devaient se retrouvées. A cette pensée Lizzie s'activa, commençant à préparer divers petits plats pour Annie si jamais elle se réveillait pendant son absence, lui écrivant un petit mot qu'elle collera via un post-it sur l'écran de la télé, au moins elle était sûre que la petite verrait le mot. Lizbeth s'amusa même à mettre d'autres petits mots sur le plastique où les boîtes dans lesquelles elle plaçait les repas qu'elle préparait.

      Une fois fait elle alla se préparer avec un sourire aux lèvres. Bon déjà car pour une fois elle allait avoir une vie sociale, même si de base ça l'enchante pas, quand c'est son choix, c'est différent. Et aussi pour la petite blague fait à cette chère ErosGodess. En effet elles allaient se voir ce soir mais... Lizzie avait un rendez-vous pour le boulot.

      Un gala dans une maison de retraite d'Epsilon. La simple idée fit rire Lizzie devant son miroir. Pour beaucoup ça s'appelle du mauvais goût, mais aucune foutue importance. Elle devait y aller, en effet un gala était organiser pour les 110 ans de Germaine Rochefort, la pensionnaire la plus âgée de la maison de retraite et c'était une bonne occasion de faire la pub de la maison Delamorte.

      Bon il était temps de se préparer. A peine une petite heure plus tard Lizzie était plus que présentable. Pour elle s'était comme se déguiser à Halloween, et là-dessus elle était experte.
      Son reflet lui renvoyait une jeune femme d'un mètre soixante-dix aux longs cheveux blancs noué en une longue natte indienne qui tombait sur son épaule, décorées de plumes noires. De un pour le plaisir et de deux pour rajouter une petite touches macabres qui lui plaisait tant. Lizbeth portait une longue robe noire dont les épaules étaient dénudées et avec de longues manches en dentelles formant au passage des mitaines. Le tout accompagnées de talons hauts.

      Le noir ressortait particulièrement sur sa peau pâle et ses yeux bleus tout aussi pâles. Ainsi elle en profita pour mettre du rouge à lèvres rouge sang auquel elle accorda son vernis. *


      "Bien, Morticia 2.0 est dans la place."


      Lizbeth se regarda de façon satisfaite dans le miroir, prenant la pose. Elle fit un petit "au revoir" discret à une Annie endormie avant de sortir et prendre sa voiture. Moins d'une demi-heure plus tard elle était sur place à serrer des mains et à sourire de façon forcée en distribuant compliments, cartes de visites et de détails d'offres commerciales. Le calvaire commençait, manquait plus que l'arrivée d'ErosGodess, histoire de s'amuser pour de vrai
    • Gabrielle A. Reyes
      Genesis - EspritLibre
      (6)1434516133743000Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageux
      id06.08.17 19:15
      (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageuxBadges :
      (6)1434516133743000Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageux
      Gabrielle A. Reyes
      (6)1434516133743000Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageux
        Genesis - EspritLibre
        Guerre et Mort Delamorte & Reyes L'arrivée dans une grande ville se fait souvent avec de profonds doutes et une période de solitude profonde. Nouveau venu dans un microcosme régit par ses propres codes, ses propres cultures déjà établies et pouvant varier d'une sphère à une autre peut se révéler profondément destabilisant pour une personne fraîchement débarquée d'un autre milieu. Ce déracinement se montrait le plus fort chez les individus qui sortaient d'un milieu où la discipline et la loi du plus fort étaient reine. Milieux carcéraux ou tout simplement armée, les originaires de ce type d'endroits particuliers souffraient du décalage d'atmosphère plus que quiconque. Or, Gabrielle était de ceux là.

        Cela faisait à présent près d'une année que l'ex-Marine s'était installé dans Liberty Town et, si elle avait pu faire de nombreuses rencontres toutes plus intéressantes les unes que les autres, la jeune femme n'avait jusqu'à lors pas eu l'occasion de "choisir" décemment ses fréquentations. Force fut de constater que tous ceux dont elle avait croisé la route jusqu'à lors étaient reliés d'une manière ou d'une autre à ses capacités surnaturelles, qu'il s'agisse du Roi des Cendres, de la femme ailée ou encore de Lysander. Et si ces rencontres avaient été plus qu'enrichissantes d'un point de vue personnelle, la trentenaire ne pouvait s'empêcher de penser qu'il eut été bon d'avoir des connaissances plaisantes et recherchées pour une fois dans sa chienne de vie.

        S'étant donc enregistrée sur l'un des nombreux réseaux sociaux parcourant la belle capitale, Reyes s'était vue multiplier les contacts avec le temps, s'acoquinant tantôt avec telles ou telles créatures aux courbes délicieuses pour des désirs peu catholiques; tantôt pour se contenter d'apprécier un moment de détente sans avoir à se soucier de ses pouvoirs. Et ce soir, elle comptait bien passer un bon moment avec l'un ces contacts. Sortant du taxi qui l'avait déposée à l'adresse indiquée par sa correspondante, Gabrielle jeta un coup d'oeil au quartier avant de s'engager dans une avenue adjacente, le téléphone à la main.

        Comme à son habitude, la trentenaire ne s'était nullement embarrassée d'un ensemble trop voyant, se contentant d'arborer un T-shirt Blanc avec une tête de mort stylisée sur un jean fit surplombant des converses usées jusqu'à la corde. Laissant sa crinière d'une blondeur presque blanche voleter au gré du vent tandis qu'une veste de couleur noire trônait sur ses épaules au teint délicieusement hâlé. Protégée des aléas et des bruits de la rue par un casque audio proéminent, Alejandra se dirigeait vers le lieu appointé par son interlocutrice du jour ou plutôt de la soirée, s'attendant à voir un quelconque bar ou autre lieu branché fréquenté les amateurs des sites de rencontre.

        Ce n'est qu'une fois avoir poussé les portes du batiment sans trop y faire attention que la blonde se figea sur place à la vue de l'assistance. Une odeur âcre de renfermé,de vieux médicament et de bave empestait la pièce tandis que des grabataires et autres vieilles carnes semblaient errer en toute liberté sur une musique de fond à leur image : dépassée. Si la jeune femme attirait très fortement le regard de tous ces guindés retraités, visiblement présents pour un quelconque type de gala, La Demi Déesse quand à elle fit volte face sans demander son reste, fuyant l'odeur nauséabonde et le sentiment d'impuissance que lui procurait la vue de toutes ces dépouilles en devenir. Et tandis qu'elle se dirigeait vers la sortie, ErosGodess envoya un message à son interlocutrice, à la saveur douce amère:

        "Ok, tu m'as bien eue. J'suis dans un rassemblement de vieux cons. Je te ferais payer ça tôt ou tard haha. J'suis à l'adresse où tu m'as donnée, t'es dans le coin? "

        Elle ne put néanmoins s'empêcher de sourire, amusée par la farce dont elle était la victime... Aucune chance qu'une personne censée et pour le moins à croquer ne veuille volontairement traîner avec des sous hommes... N'est ce pas ?

        © YOU_COMPLETE_MESS
      • Lizbeth Delamorte
        CIVIL - Malfaisant
        (0)13/5000000none
        id06.08.17 20:13
        (0)Volonté : 13Messages : /$US : 5Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
        (0)13/5000000none
        Lizbeth Delamorte
        (0)13/5000000none
          CIVIL - Malfaisant
          *Lizbeth s'affairait donc à distribuer tracs, contrats avec la maison de retraite pour les personnes n'ayant plus de familles vivantes quand son alarme sonna. EroGodess allait arrivée. S'excusant auprès de ses interlocuteurs, elle s'éloigna avec plaisir de ses vermines agaçantes dont seul le porte-monnaie l'intéressait.

          S'isolant un peu en gardant un œil sur la porte d'entrée. Et là sa soirée fut illuminée. Arrivant par la grande porte, comme prévue, une jeune femme. Les deux aigue-marines de Lizbeth la détaillèrent dans les moindres détails, sourire aux lèvres.

          Habillée de façon décontractée, un t-shirt à tête de mort sur le dos et une veste noir qui laissait entrevoir des épaules magnifiquement hâlée, et qui contrastait particulièrement avec la pâleur de Lizbeth. La mine déconfite de l'EroGodess ravie au plus haut point Lizbeth, qui du se retenir d'éclater de rire sur le coup, surtout quand elle fit promptement volte-face pour sortir de l'édifice.

          Aux yeux de la Faucheuse, tout ça était absolument délicieux, et le message légèrement amère de la demoiselle ne fit que la faire rayonner un peu plus, sans prendre la peine de répondre elle avança d'un pas rapide vers la sortie, profitant que les gens discutent encore de l'arrivée impromptue de la dénommée EroGodess. Franchissant les portes Lizbeth trouva la jeune femme près de la porte, attendant une réponse.

          Sans dire un mot Lizbeth s'approcha doucement d'elle avant de toussoter, un immense sourire amusée, et un poil moqueur sur le visage.*



          "Bonsoir, Mademoiselle la Déesse de l'Erotisme. Un plaisir de te voir ce soir. "

          *Lizzie fit une révérence en tenant les bords de sa robe, même si cette dernière était fendue, devant Gabrielle, son grand sourire ne la quittant pas.*



        • Gabrielle A. Reyes
          Genesis - EspritLibre
          (6)1434516133743000Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageux
          id09.08.17 20:48
          (6)Volonté : 143Messages : 4516$US : 133Xp : 7Force : 4Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageuxBadges :
          (6)1434516133743000Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageux
          Gabrielle A. Reyes
          (6)1434516133743000Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] Ii1jWooV.I.P.Contes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] 9jStNkfX-treme FloodContes de la crypte épisode 1 : La  Guerre et la Mort dans une maison de retraite. [PV Gabrielle A. Reyes] KGuEpqyCourageux
            Genesis - EspritLibre
            Guerre et Mort Delamorte & Reyes Un mouvement derrière la trentenaire,mais celle dernière fait mine de l'ignorer, supposant qu'il s'agissait là de l'une de ces reliques humaines qui tentaient d'engager la conversation pour une raison tout aussi passionnante que devait être sa morne petite vie. Tentant d'ignorer tant bien que mal la suffocante odeur de médicaments et de vieillesse qui empestait l'endroit, Gabrielle se remémora sa propre reluctance vis à vis de l'âge, se jurant une fois de plus qu'elle ne terminerait jamais sa vie sur une lente agonie et l'extinction de tout ce qui faisait son essence: sa force physique.

            Mais tandis qu'elle amorce son mouvement pour fuir cet endroit lui rappelant la réalité, une voix pour le moins charmante se réfère à son pseudo de chat. Elle tique pendant une seconde à l'évocation de ce dernier, maudissant son manque de sérieux lors de la selection de ce dernier. Elle se retourne néanmoins, et laisse une expression de surprise lui échapper pendant une seconde. Si tout le décor environnant donnait des airs apocalyptiques, où des créatures décérébrées et malodorantes erraient parmi leurs pairs; la femme aux cheveux d'argent paraissait - et était vraisemblablement - somptueuse. Arborant une magnifique robe noire réhaussant ses attributs plus qu'honorables et jouant a merveille avec le contraste de sa peau d'ivoire.

            Appréciant la vue que lui offrait sa correspondante, Gabrielle se contenta de laisser échapper un sourire satisfait, non sans une certaine appréhension mêlée d'intérêt. Que faisait donc une femme qui paraissait pourtant avoir de solides atout dans un rassemblement aussi terne ? Peut être cela avait il quelque chose avoir avec ses choix de vie? Quoiqu'il en fut, la blonde rangea son portable avant de rejeter un coup d'oeil à l'assistance qui vaquait paresseusement à ses occupations.

            Avec un sourire courtois, elle brise finalement son mutisme:

            " Bon. Tu m'as bien eu pour cette fois. Plutôt inhabituel d'avoir une première rencontre dans ce genre de ... rassemblement. Mais on va pas rester là à se toiser dans le blanc des yeux ? Propose moi donc à boire, le cadre est carrément déprimant. "

            Elle se référait sans aucune retenue à l'assistance, avant de reprendre, le regard toujours ailleurs:

            " Tu travailles dans le milieu il me semble ? "

            © YOU_COMPLETE_MESS
          • Lizbeth Delamorte
            CIVIL - Malfaisant
            (0)13/5000000none
            id09.08.17 21:26
            (0)Volonté : 13Messages : /$US : 5Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
            (0)13/5000000none
            Lizbeth Delamorte
            (0)13/5000000none
              CIVIL - Malfaisant
              *L'expression de surprise que laissa échapper Gabrielle était tout à fait délicieuse. Lizzie prenait déjà beaucoup de plaisir dans cette rencontre. Au détriment de sa comparse certes, mais la voir afficher une telle tête n'avait pas de prix et valait le risque. La trentenaire la dévisagea un moment, appréciant sans doute le spectacle avant d'engager la conversation.

              Lizbeth l'observa un peu plus, appréciant la carrure de Gab' et son air revêche renforcer par son sourire satisfait, croisant les bras sous sa poitrine une fois sa révérence terminée. La demoiselle ria un peu jaune de sa plaisanterie avant de lui demandée de l'invitée à boire, car le cadre la déprimait avant de demander si elle travaillait dans le milieu. Lizzie lui répondu dans un petit sourire.*


              "Bien suis moi. Je te promets qu'on ne passera pas la soirée ici. Je nous emmènerais ailleurs "

              *Faisant un demi-tour qui fit voleter sa robe, Delamorte s'engagea dans le hall où se tenait le gala. Une fois au buffet où elle servie une coupe de champagne à Gabrielle, elle répondit à sa question.

              "Oui on peut dire que je travaille dans le milieu. Je gère une entreprise de pompe funèbres. Donc c'est un peu ma clientèle cible ici.  "

              *Liz se retourna vers son invitée, avec un petit sourire cynique sur les lèvres, faisant un geste de bras englobant la foule d'humains décrépits qui face à eux vaquait à diverses occupations afin de donner un peu d'emphase à sa phrase.

              "Bien, je pense qu'on peux entamer des présentations en bonne et dûe forme. Lizbeth Delamorte, patronne de la Maison Delamorte, un plaisir de vous rencontrée mademoiselle. A qui ai-je l'honneur ? "

              *Le sourire cynique de Lizbeth ne l'avait pas quittée tandis qu'elle tendait sa main à Gabrielle, s'amusant clairement de ce petit jeu. Pour le moment elle avait le contrôle de la rencontre, mais elle comptait bien très vite l'offrir à Gabrielle, un échange de bons procédés en sorte, et surtout un jeu qui divertissait Delamorte. Ses interactions sociales sincères sont vraiment trop rares pour qu'elle n'en profite pas. Une fois que la conversation serait bien entamée elle comptait bien laissé le choix de la suite à Miss Reyes, sinon cela n'aurait aucun intérêt. Et puis son travail ici était terminer, elle pouvait s'en aller sans remords, du moins sans qu'on vienne l'emmerder le lendemain au téléphone plutôt. Les remords, c'est surfait.*
            • Contenu sponsorisé
              id