Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPNe parlons pas de mes études [Pv. Rayleigh Harper] 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Ne parlons pas de mes études [Pv. Rayleigh Harper]

  • Dilys Sharp
    Kerberos - Esprit Libre
    (0)9135357152060301530none
    id17.08.17 17:04
    (0)Volonté : 91Messages : 353$US : 57Xp : 15Force : 20Résilience : 60Agilité : 30Réflexes : 15Spiritualité : 30Astuce : noneBadges :
    (0)9135357152060301530none
    Dilys Sharp
    (0)9135357152060301530none
      Kerberos - Esprit Libre
      Dilys avait encore choppé une salle blessure, mais aujourd’hui leur médecin attitré ne répondait pas. Il était injoignable. Elle avait pris une balle dans la hanche, et ses connaissances en médecine suffisait largement à connaitre la conséquence de ce genre de dommage. Etant à proximité du campus, elle décida de profiter des installations qui lui était plutôt familière et de mettre ces cours en application.
      La fin des cours avait eu lieu, il n’y a pas longtemps. La majorité des étudiants avait déserté les lieux. S’introduire dans ces lieux discrètement ne devrait pas être difficile. Même si elle boitait un peu et devait maintenir la pression sur sa plaie qu’elle avait à moitié gelée, elle savait se faire discrète, s’était l’une des raisons pour laquelle arrivait à éviter la majorité des problèmes malgré ses fréquentations. Enfin aujourd’hui ça n’avait pas trop marché.

      Presque arrivée à son but, elle se posa contre un mur pour reprendre son souffle. Les réserves des labos de médecine se trouver au bout du couloir. Là-bas, elle trouverait tout ce qu’elle aurait besoin pour nettoyer sa blessure au mieux. Couvrant sa blessure d’une couche de glace épaisse, elle se dirigea vers sa destination, se munit de son passe-partout et commença à crocheter la serrure. Sa blessure la lançait de manière répétitive. La tâche était vraiment complexe, bien plus qu’elle n’y avait pensée. Elle mit un temps fou à ouvrir la porte. Mais elle y arriva finalement et s’introduit dans le dépôt.
      Elle rassembla rapidement tout ce dont elle avait besoin et se posa au sol contre un établi. A moitié vautrée par terre, elle retira rapidement la balle, puis désinfecta la plaie et se saisit du fil pour recoudre la blessure. C’était à ce moment que la porte se réouvrit. Elle n’avait pas pris le temps de reverrouiller la porte. Vu son état ce n’était pas jouable. Elle laissa échapper quelques mots en serrant les dents :


      « Et Merde ! Les ennuies continuent… »

      Elle n’avait plus de munitions, ça aller s’avérait compliquer de gérer ça. Elle pouvait toujours bluffer mais elle n’était pas vraiment en état de fuir pour l’instant. Elle allait devoir la jouer fine, pourvu qu’il la prenne un minimum en pitié… Un jeune homme entra, il semblait avoir à peu près le même âge qu’elle. Ce n’était certainement pas un des professeurs de médecine, elle les connaissait depuis le temps. Il ne ressemblait étrangement pas un élève non plus, bien qu’il soit jeune, il semblait faire part d’une étrange prestance. La carte de la séduction était peut-être envisageable. Embrouiller dans son questionnement, elle ne sut pas trop comment engager la discussion.

      « Ce n’est pas ce que vous croyez ! »

      Cette phrase était tellement stupide, mais sur le coup c’est tout ce qui lui venu. Il valait peut-être mieux le laisser s’exprimer avant de continuer.


      Ne parlons pas de mes études [Pv. Rayleigh Harper] 628453ScreenShot20170121at45351PM
    • Rayleigh Harper
      CIVIL - Bienfaiteur
      (0)303326000000none
      id23.08.17 17:19
      (0)Volonté : 30Messages : 33$US : 26Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
      (0)303326000000none
      Rayleigh Harper
      (0)303326000000none
        CIVIL - Bienfaiteur
        Une soirée comme les autres.

              C’est ce que je pensais du moins. Mais il faut croire que je suis destiné à ne pas pouvoir vivre normalement. Mon projet d’école de méta-humains n’a rien de normal me direz-vous. Je vous réponds : certes, mais la normalité à quelque peu évolué ces dernières années. Me voilà encore en train de rêvasser, me parlant à moi-même. Ce n’est pas moi que je dois convaincre par mes idées, aussi nobles et naïves soient-elles, mais le reste du monde. Plus le temps passe, plus je rencontre de personnes, plus je me dis que cet objectif va être plus compliqué que prévue à atteindre. J’ai besoin d’alliés puissant et influents. Mais qui croirait en moi à ce point ?

              Toujours-est-il que, en cette fraîche soirée, je marchais au sein du campus, près des bâtiments de médecine, déambulant sans réel but, une cigarette aux lèvres. J’aime me balader ici, lorsque les élèves ne sont plus là. J’aime ressentir les connaissances qui gorgent ce lieu. Et j’aime par-dessus tout la solitude de ce genre de moment, me permettant de réfléchir, loin du manoir et des souvenirs qu’ils contient. Cela étant, cette solitude allait être rompue par une silhouette titubante et fine, rentrant précipitamment dans le bâtiment voisin. Sans plus de cérémonie, j’emboitais le pas à cette apparition si étrange, faisant fi du potentiel danger que j’encourrai. De l’inconscience ? De la curiosité ? Peut-être les deux en fin de compte.

              Le premier détail qui me frappa en entrant fut la trace rouge sur le sol lustré du couloir. En penchant pour toucher, je constatai que c’était du sang, très peu certes, mais du sang tout de même. Dans quoi tu t’embarque encore Ray … Continuant d’avancer prudemment, j’entendis des cliquetis métalliques plus loin, précipités. Je passe alors discrètement la moitié de ma tête au coin du mur, pour observer le couloir d’où provenait le son. Une femme se tenait là, visiblement en train de crocheter la serrure. Mais sa peau … Est-elle bleue ? Mais je n’ai pas le temps d’observer plus avant, la demoiselle s’engouffrant dans la pièce en hâte. Une voleuse ? Non. Ce doit être elle qui est blessée. Elle aurait donc besoin d’aide. Prenant une grande inspiration, je prends la direction de ladite pièce, et y entre sans frapper.

              Je trouve alors cette jeune femme, à la peau bleutée, presque aussi blanche que ses cheveux, au sol, affairée à recoudre une plaie sur sa jambe. Une méta-humaine, sans équivoque. Je comprends qu’elle ne soit pas allée à l’hôpital pour faire soigner sa blessure. Elle laisse échapper une phrase de justification, qui ne fait pas mouche sur moi. Ses yeux me fixent avec une dose de peur, dont je ne suis pas la cause. Elle est en danger. Blessée. Cela me suffit pour l’aider sans poser de question. Sans prévenir, je viens m’accroupir près d’elle pour lui parler.

              « - N’ayez crainte, je vais vous aider. Je ne suis pas médecin, mais aux vues du travail que vous avez mené jusqu’ici, vous semblez connaître votre sujet. Laissez-moi vous assister, guidez-moi. Je suis Rayleigh. J’enseigne ici. »

              Je regarde sa plaie avec plus d’attention. Elle était visiblement gelée, à la lumière des fragments cristallins autour de la plaie et sur le sol. Malin. Elle a bouchée la blessure pour limiter la perte de sang, tandis que le froid cautérise la plaie. Je lui souris franchement, ajoutant, pendant que le lui prend le fil des mains pour me mettre à l’ouvrage.

              « - Cryo-kinésie ? Fascinant. C’est intelligent de votre part d’avoir utilisé votre don de la sorte. »