Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPEt là, bagarre ! [PV Krystopher] 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Et là, bagarre ! [PV Krystopher]

  • Nazirah Bitat
    CIVIL - Rebelle
    (6)28148713461300none
    id18.10.17 0:08
    (6)Volonté : 28Messages : 1487$US : 13Xp : 4Force : 6Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
    (6)28148713461300none
    Nazirah Bitat
    (6)28148713461300none
      CIVIL - Rebelle
      Samedi 14 janvier 2017

      Je me suis battue, l'autre jour. Je sais, je suis pas supposée, mais… Je vais tout raconter, vous allez voir, n'importe qui aurait fait pareil !

      J'étais en train de… euh… Je sais plus exactement ce que je faisais. C'était hier après-midi, donc… Ah, oui, il y avait une exposition temporaire dans une petite galerie d'art d'Epsilon, avec un artiste un peu plus connu que d'habitude, donc ils ont voulu engager un rab de gardiens et un second videur. Pour surveiller à l'intérieur, avec les œuvres, il faut une formation. Pas longue, enfin je supposes, mais je l'ai pas donc de toute façon, j'ai pu postuler que pour faire videur. C'était supposé être pour la semaine, mais ils m'ont viré hier, donc…

      Enfin du coup je devais rester dans la rue et vérifier que les personnes qui essayaient d'entrer avaient bien une invitation, ou qu'ils avaient acheté leur billet. C'était un peu informel, j'ai pas bien compris comment c'était organisé. J'ai pas spécialement fait gaffe non plus, tant que je savais ce que j'avais à faire. Mais du coup, comme c'était un peu informel, j'avais pas non plus de super uniforme, et je pouvais facilement ressembler à juste une pauvre fille en train de faire le pied de grue dans la rue. C'est ce qu'ont dû penser les deux connards qui sont venus m’emmerder. Ils devaient avoir la petite vingtaine, à peine plus vieux que moi, mais ils étaient habillés comme des fils de riches qui se la pètent, montre en or et chemise de marque, qui parlent fort et se moquent de tout. Et ils étaient blancs, l'un roux et l'autre brun. Je précise parce que le premier truc qu'ils m'ont dit, c'était si je devrais pas plutôt rentrer dans mon pays au lieu d'encombrer leur rue. Histoire de poser le décor.

      Je crois que c'est le brun qui a dit ça, en tout cas ça les a bien fait marrer tous les deux. Moi ça m'a gonflée de suite, alors que j'étais encore relativement calme à ce stade. Je leur ait répondu que j'étais née ici et que du coup, c'était autant mon pays que le leur. Le bavard a pris l'air surpris, l'autre s'est calmé le temps de cracher par terre, puis ils ont recommencé à rire et ils ont dit que les parasites de clandestins sans papiers qui creusaient sous la frontière, ça comptait pas. Une insulte et une connerie dans la même phrase, j'étais furieuse, mais j'ai pas attaqué ! J'ai juste sorti ma carte d'identité pour la leur brandir sous le nez, leur prouver qu'ils disaient n'importe quoi. Mais le rouquin m'a donné un coup dans le poignet, par surprise, qui m'a fait lâcher ma carte, et l'autre a commencé à marcher dessus. Il a dit Oups, mais ils étaient tous les deux en train de se bidonner.

      Alors ouais, il y avait peut-être d'autres solutions, mais ils m'avaient provoquée ! C'était deux petits cons racistes, j'allais pas faire la courbette et m'excuser ! Bon, j'aurais pas dû utiliser mon pouvoir, mais dans la confusion, j'ai pas réfléchi. D'abord j'ai frappé le brun au visage pour le faire reculer, qu'il vire son pied de mes papiers. Le rouquin a réagi en me sautant dessus et en me bousculant en arrière, je crois qu'il m'a demandé ce que je croyais faire en hurlant. J'ai répondu en gueulant un truc qui voulait rien dire et j'ai chargé, lui balançant mon épaule dans le torse. Il a roulé par terre mais son pote est venu me carrer son poing dans le coin de la mâchoire. Ça m'a surprise et un peu sonnée donc il en a profité pour enchaîner et me frapper au ventre.

      Le temps que je me redresse j'ai vu un troisième coup arriver, en plein vers le visage, alors j'ai pas réfléchi, je me suis changée en sable. Le coup a quand même touché, en plein la pommette, mais je l'ai pas senti et j'ai contre-attaqué sous la mâchoire. Ça a suffit à le faire reculer, et trébucher sur son pote qui galérait pour se relever. Faut dire qu'ils étaient un peu maigrichons les deux, alors que bon, ça se voit pas forcément sous les fringues mais je suis plutôt balaise. Par contre j'avais un bout de visage un peu tordu à cause du coup, de façon pas super naturelle.
    • Krystopher J. Andrews
      CIVIL - Juge
      (6)141297767222233Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèle
      id24.10.17 7:16
      (6)Volonté : 141Messages : 2977$US : 67Xp : 2Force : 2Résilience : 2Agilité : 2Réflexes : 3Spiritualité : 3Astuce : Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèleBadges :
      (6)141297767222233Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèle
      Krystopher J. Andrews
      (6)141297767222233Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèle
        CIVIL - Juge
        Il y a des jours ou dire que tout va bien ne suffit pas à duper les gens. Elli avait remarqué que quelque chose clochait, malgré mes belles paroles et mes sourires. Elle voulait discuter, j'en avais besoin et pourtant je ne voulais pas avec elle. Je trouve qu'il a une certaine hypocrisie de demander à ce qu'une personne soit complètement honnête alors qu'on lui cache des choses. Elle ne voulait pas parler de sa mère, j'avais respecté cette situation, pourquoi ne pouvait-elle pas respecter mon silence. Je parlerais le temps venu, là j'en avais pas envie, c'était simplement déprimant. Il y avait quelques semaines de cela, j'eus une discussion mouvementée avec mes parents et bientôt cela ferait un an que ma soeur s'était suicidé, être irritable est tout à fait normal.

        «Alors, comment ça c'est passé avec tes parents?»

        Je m'attendais tellement à cette question et bien sûr, elle avait choisi le moment où j'étais pris au piège. Je savais que j'aurais dû prendre ma voiture, j'aurais eu plus de liberté. Comment s'était passé mes vacances de Noël? Quelle réponse désirait-elle? Ma mère voulait m'interner parce que je ne désirais pas servir de cobaye. Le ton avait levé et elle n'avait pas été des plus agréables, mon père quant à lui, il avait été très nébuleux: «Arrête Leslie, il a pris sa décision et il faut respecter ses choix!» J'ignore s'il parlait du fait de vouloir rester métah ou bien de ma présence à Libertytown.

        «À peu près comme je m'y attendais»

        Je m'étais plus attendus à ce que ce soit mon père qui soit exécrable et ma mère soit nébuleuse, cela avait toujours été le cas. Je crois que mon esprit les avait rangés dans leurs petites cases. On est qui on est, on ne peut pas simplement nous classer dans de simple catégorie et cela valait aussi pour mes parents. Je ne pourrais pas dire que tout avait été mauvais. J'avais passé beaucoup de temps avec mes grands-mères, elles avaient accepté plus facilement que je sois différent. Il faut dire que Meredith s'était fait rejeter par sa fille, il y a quelques années, elle savait parfaitement ce que cela faisait. Elle avait peut-être raison, elle finirait par accepter, il lui fallait simplement du temps.

        «C'est-à-dire?»

        Elle ne lâcherait pas l'affaire. Je crois que j'aurais été plus bavard si elle avait été moins insistante. Elle réussissait simplement à m'irriter. J'avais soudainement envie de mettre le sujet de sa mère sur le plancher. Heureusement les conflits seraient mis en pause, le talent naturel d'Elli avait repris le dessus.

        «Tu viens de passer tout droit»

        Le reste de notre discussion fut principalement des indications, pour qu'elle puisse trouver le parking. Ellisa avait décidé de me sortir, on aurait beaucoup de temps pour parler. Du moins, c'était le plan original, il ne tarderait pas à changer. Alors qu'on se dirigeait vers l'entrée, des bruits attira notre attention. Une bagarre avait éclaté et elle n'était aucunement équitable, deux hommes contre une femme.

        «Si j'étais vous, j'arrêterais avant que cela dégénère»

        J'étais peut-être un peu trop doux en disant ses mots et il était possible que ce soit trop tard. La situation était légèrement dérangeante, si cela dégénérait on se souviendra surtout qu'elle avait des pouvoirs. Ce serait un bon article pour alimenter la peur des gens : «Une métah attaque deux jeunes hommes» Les faits ne serait pas tout à fait véridique, mais il arrive on s'en fout.
      • Nazirah Bitat
        CIVIL - Rebelle
        (6)28148713461300none
        id26.10.17 0:20
        (6)Volonté : 28Messages : 1487$US : 13Xp : 4Force : 6Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
        (6)28148713461300none
        Nazirah Bitat
        (6)28148713461300none
          CIVIL - Rebelle
          Le temps que les deux connards se relèvent, ce qui pouvait plus ou moins arriver de pire est arrivé, à savoir que quelqu'un est arrivé. Enfin ils devaient être là avant, genre avoir assisté à toute la scène avant d'arriver à portée de voix. Parce qu'ils se sont pas contentés de regarder, le gars a voulu participer. Enfin c'était mieux que rester à l'écart ou filmer bêtement avec son téléphone, puis au moins il en a pas parlé à mes patrons. Ils l'ont su quand même, ils ont dû le voir de l'intérieur, mais bon… Je sais, c'est ma faute.

          Puis bon, il est intervenu pour essayer de calmer le jeu. Je sais pas si ça a servi ou pas, après la tannée que je venais de leur mettre, mais les deux gars se sont tirés. Le roux avait l'air furieux et m'a hurlé que ça se terminerait pas là, le brun avait plutôt l'air de flipper et m'a traitée de monstre. Moi je leur ait juste fait un doigt pendant qu'ils disparaissaient puis j'ai remis mes fringues en place et me suis tournée vers les deux nouveaux venus. J'avais pas encore réalisé que j'avais un bout de visage qui s'effritait, à ce moment-là.

          "Merci, je suppose. C'était pas vraiment nécessaire, mais c'était sympa. Je suppose."


          C'était un peu bizarre. Et gênant. Surtout qu'à les voir, comme ça, avec un style cool décontracté mais avec des moyens – l'inverse de moi, en fait, à quelques détails près – je me suis dite que ça devait être des visiteurs pour l'expo. Sinon je voyais pas trop ce qu'ils auraient fait dans le coin, c'était pas exactement la rue la plus animée du quartier, plutôt isolé au contraire. Et on était plus trop à l'heure de pointe. Dans le doute, parce qu'on sait jamais, j'ai levé le poing et désigné la porte de la galerie avec le pouce.

          "Vous êtes là pour l'exposition ? Je peux vérifier vos invitations ?"

          Au moins, je me suis dite, ils allaient pas essayer de gruger ou faire les malins après m'avoir vue cassez la gueule de deux types aussi pas épais qu'eux.
        • Krystopher J. Andrews
          CIVIL - Juge
          (6)141297767222233Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèle
          id29.10.17 17:33
          (6)Volonté : 141Messages : 2977$US : 67Xp : 2Force : 2Résilience : 2Agilité : 2Réflexes : 3Spiritualité : 3Astuce : Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèleBadges :
          (6)141297767222233Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèle
          Krystopher J. Andrews
          (6)141297767222233Et là, bagarre ! [PV Krystopher] KGuEpqyCourageux Et là, bagarre ! [PV Krystopher] Ii1jWooV.I.PEt là, bagarre ! [PV Krystopher] RwoVvfGModèle
            CIVIL - Juge
            Les deux hommes venaient de partir, on pouvait sentir la peur chez l'un d'eux, puis la frustration chez le second. Le rouquin risquerait d'être le plus dangereux des deux, il avait quelque chose dans son regard. D'ailleurs c'était cet homme qui la menaçait, à entendre ses dires il reviendrait. Il optait pour la tactique fuir, pour mieux revenir. Notre jeune demoiselle semblait l'ignorer, difficile de savoir si elle était trop confiante ou bien si elle considérait cette menace comme du vent. Elle ne manquait pas de confiance en elle, selon ses dires, mon intervention était inutile. Elle avait probablement raison, cela n'empêchait pas de montrer qu'elle avait une certaine confiance en ses capacités. Espérons qu'elle n'ait pas l'impression d'être invincible, cela pourrait lui revenir en plein visage. Parlant de visage...

            «Votre mâchoire est un peu de travers»

            Elle me rappelait un de ses personnages de films d'horreurs possédé par un démon, lorsqu'on se rend compte qu'un truc cloche, il est trop tard. Je suppose qu'il ne tardera pas à avoir quelques parodies sur internet, ainsi qu'une phrase clefs : «Are you metah?» Et le protagoniste mourrait violemment, emporté par son incapacité de reconnaître le mal à l'état pur, le confondant avec de simple métah. Si cette situation me donnait des idées intéressantes, on pouvait apercevoir un certain malaise chez Elli.

            «Désolé de ne pas avoir été d'une grande aide»

            L'hypocrisie est une chose de fascinante, bien placé, on confond avec la vérité, j'ignorais qu'Elli avait ce talent, il faudrait que je me méfie d'elle. Il avait quelques signes qui la trahissait, elle avait les bras croisées, le ton utilisé était presque trop mielleux. Voulait-elle simplement bien paraître ou c'était une manière de l'envoyer promener? Il est vrai que Sandgirl n'avait pas été très dynamique dans ses remerciements. Il se pourrait que ce soit simplement de la frustration. Bien que la situation l'ait troublé, Ellisa sorti machinalement nos billets. Il semblerait que Sandgirl s'occupait des réservations. Un badge avec son nom aurait été la moindre des choses, simplement pour la différencier des autres. Qui sait, tout cela aurait peut-être été évité, les gens craignent parfois les signes d'autorités.

            «Au fait, qui a commencé?»

            Il semblerait que j'aie dit ses mots à voix haute. Il aurait été préférable que je cherche une manière plus agréable de poser la question, mais c'était trop tard. Étais-je désagréable? Personnellement je m'en fous, la curiosité était plus grande que la raison. On était arrivé à un moment trouble, difficile de savoir qui avait commencé, ainsi que l'origine du conflit. Était-ce en lien avec ses pouvoirs ou bien ses origines ethniques? Je ne dirais pas qu'elle avait un accent particulier, mais elle avait un teint de peau et une physionomie qui la trahissait.

            «Krystopher»

            Je crois qu'Ellisa avait qu'une envie, oublié ce moment et profité pour m'agresser de question. Je veux dire passer du temps de qualité avec moi... Ma question peut être déplacée, mais elle était libre de ne pas répondre, après tout, je ne lui tordait pas un bras. Malgré tout, une réponse serait apprécié. Elle me permettrait de juger le niveau de stupidités de ses deux personnes et de savoir s'ils étaient dangereux. Lorsqu'on dit que ce n'est pas fini, il y a généralement une suite à l'histoire. Et le problème avec les suites, la plupart du temps, les fins sont nuls.
          • Nazirah Bitat
            CIVIL - Rebelle
            (6)28148713461300none
            id01.11.17 14:14
            (6)Volonté : 28Messages : 1487$US : 13Xp : 4Force : 6Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : noneBadges :
            (6)28148713461300none
            Nazirah Bitat
            (6)28148713461300none
              CIVIL - Rebelle
              Il a fallu qu'il me dise que mon visage était de travers pour que je me décide à regarder, un peu paniquée, vers la vitrine de la galerie. Et que je me rende compte, encore un peu plus paniquée, que le coup m'avais effectivement déformé une pommette, de façon absolument pas naturelle.

              "Aaah !"

              J'ai vite été me remettre le visage en place, avant de… je sais jamais trop comment le décrire, arrêter d'être en sable. J'ai jamais essayé mais j'ai toujours peur que si j'arrête alors que je suis encore abîmée ou de travers, je vais finir déformée en vrai, alors je fais plutôt attention. Puis bon, ressembler à une statue en argile ratée, ça fait flipper les gens et j'ai déjà pas besoin de ça. Après ça, l'espèce de fierté d'avoir repoussé deux connards toute seule était un peu retombée, et j'étais plutôt gênée.

              "Merci… Et c'est pas grave, vous pouviez pas faire grand-chose de toute façon."

              J'ai pris leur billets en disant ça, évitant trop de la ramener à partir de là. J'ai vérifié qu'ils étaient valides, déchiré un coin pour qu'ils ne resservent pas, et me suis écartée pour les laisser passer. On aurait pu en rester là, ça aurait pas valu que j'en parle, mais le mec a insisté et a demandé qui avait commencé. La baston, forcément, parce qu'il pouvait pas parler d'autre chose. Sa… copine, je sais pas, en tout cas elle l'a repris quand il a insisté. Moi j'ai plutôt cherché quoi dire et bafouillé un peu parce que, ben, techniquement, c'est moi qui ait attaqué. Ils l'avaient cherché, c'était des connards, mais ça reste… pas cool de ma part.

              "Ben, euh… techniquement je me suis juste défendue, et… mais… euh… Je vous souhaite une bonne visite ?"

              Après tout ils étaient là pour ça, ils avaient les invitations et tout, et la fille paraissait ne pas avoir plus envie que moi de s'étendre sur le sujet. Mais bon, je me rendais bien compte que c'était un peu pourri et que ça risquait juste de bien montrer qu'en vrai, j'avais quelque chose à me reprocher.
            • Contenu sponsorisé
              id