Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPN64 Toad's Turnpike 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

N64 Toad's Turnpike

  • Invité
    Invité
    id11.03.17 17:19
    Anonymous
        Elle ne soupire pas, mais semble prête à le faire. Yosetta se tient, parfaitement droite, face à l’inattendu. Face à la panique d’un jeune élève qui ne sait plus comment penser, figé par ce qu’il venait de créer. Être un surhumain est encore difficile. L’enfant à cette pression qui écrase ses épaules. D’abord ébahi et enjoué devant son don, il repense à toutes ces tragédies survenues dans Libertytown et a perd le contrôle. La Directrice a les yeux levés vers l’immense silhouette prête à éclater. Sévère, elle toise la créature sourde aux supplications du jeune homme l’ayant créée. Quelques pupitres ont été lancés, des chaises se sont fracassées contre les murs. Ceux présents ont été sorti de la salle de classe et Yosetta fait de son mieux avec son personnel encore limité en matière de méta-humains.

        “Calme-toi.” S’exclame-t-elle de sa voix forte, neutre.

        L’homoncule s’agite de manière confuse, se fracasse contre un mur. Dans les rues se sont arrêtés quelques passants, curieux de ce qu’ils aperçoivent par les fenêtres. Yosetta serre les dents, elle n’aime pas que l’Institut attire l’attention. Derrière elle se tient un des membres de son personnel. Plus en retrait, à l’abri. L’homme est concentré sur la créature, utilisant, lui aussi, son pouvoir nouvellement acquis. Sa pédagogie est encore obscure, mais ses capacités sont hautement requises.

        La situation requiert de nombreux quarts d’heure à régler. Yosetta encourage l’enfant sans le prendre en pitié. Elle le rassure sans le bercer d’illusion. L’Avatar de la Mort sait qu’aujourd’hui n’est pas la fin de sa vie. Elle demande à Hel de juger de son âme, de l’apaiser. Quand le calme prend le dessus de la situation et que l’étrange homoncule diminue en intensité, la femme exprime un court sourire. Oh, ça ne sera pas le pire qu’elle aura à affronter. Elle est prête et se languit pour le futur.


        La Directrice est questionnée. Ceux ayant aperçu l’incident en ont parlé, mais peu se sentent d’attaque pour ouvertement critiquer l’Institut Belltower. Critiquer l’énorme Entreprise qui prend soin de ces enfants en nécessité et en qui personne ne croit. Des quelques personnes se présentant, curieuses, désireuses de rendre cette histoire plus horrifique qu’elle ne l’est vraiment, personne ne plait à Yosetta. L’un d’eux accuse même la borgne de faire parti de ces monstres qui défient la nature. Un autre lui demande si l’enfant recevra le vaccin développé par H&S. La Directrice reste froide, discrète. Elle ne leur répond pas vraiment, ou vaguement. Rien de tangible, elle leur fait perdre leur temps. Ils s’éclipsent.
    • Micah Prescott
      CIVIL - Indécis
      (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
      id14.03.17 22:28
      (6)Volonté : 100Messages : 2012$US : 98Xp : 3Force : 3Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder Badges :
      (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
      Micah Prescott
      (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
        CIVIL - Indécis

        Micah Prescott

        ft. Yosetta Cyr-Rancourt

        「 Belltower's Institute 」
        Il n’est pas étonnant que les métas soient au centre des informations que publient tous les jours le journal Inside et pourtant, les situations ne sont que rarement les mêmes. Parfois, ce sont des accusations de vol, parfois d’abus de pouvoir pour une quelconque raison, d’autres fois encore ce ne sont pas des choses négatives. C’est cliché, mais il arrive qu’il ait des sauvetages de chats. C’en est presque drôle de voir que des choses aussi banales se trouvent amplifiées lorsque ça concerne un méta. Il est difficile pour Micah de comprendre pourquoi la plupart des gens les traitent différemment. Certes, elle ne peut pas nier qu’elle éprouve plus de curiosité lorsqu’il s’agit d’enquêter sur eux que sur de simples humains. Mais ce n’est que pour savoir ce qui les rend si menaçants aux yeux de la population. D’accord, ils ont des habilités nettement supérieures et qui peuvent être nettement plus dangereuses. Et alors ?

        « Micah ? T’as vu ce qu’il vient d’arriver à l’institut Belltower ?! Il faut qu’on y aille, maintenant ! »

        Une voix que la jeune rousse pouvait reconnaître entre mille venait de faire irruption dans son bureau. L’une des journalistes les plus influentes d’Inside. Devant l’air blasé de Micah, la journaliste ne peut s’empêcher d’ajouter qu’il y avait un méta impliqué. Ni une, ni deux, la demoiselle bondit hors de sa chaise, attrape son appareil photo et tire le bras de sa collègue en sortant de la pièce. En l’entraînant dans sa course, elle répond enfin.

        « T’aurais pas pu me dire ça plus tôt ! Allez faut qu’on arrive les premières. »

        Une dizaine de minutes plus tard, les voici enfin à l’intérieur du bâtiment. On les avait laissé facilement entrer pour une raison qui échappait un peu à Micah. Habituellement, il était plus compliqué de pouvoir interviewer les personnes présentes sur le lieu de l’incident seulement quelques minutes après que cela se soit passé. Peut-être était-ce une manière de montrer que l’institut était un établissement respectable et qu’il appliquait le principe de transparence. La rousse n’allait pas s’en plaindre. Comme à son habitude, elle ne disait pas un mot et se contentait de suivre sa collègue. Elle l’avait vaguement briefée en chemin, lui expliquant que l’un des pensionnaires avait créé un espèce de monstre qui avait fait valser quelques-uns des meubles. Cela promettait d’être intéressant. Elle espérait juste que sa collègue poserait les bonnes questions.

        Une fois quasiment arrivées devant le bureau de la directrice, les deux jeunes femmes purent voir d’autres journalistes et quelques curieux sortir de la pièce. Mince, on n’est pas arrivées les premières. Micah émit un soupire discret. Il ne lui restait plus qu’à faire confiance au talent son acolyte. La rousse vit la journaliste d’Inside tendre la main vers la directrice pour la saluer et se présenter. Micah écouta le blabla d’une oreille distraite. Elle aperçut un peu plus loin sur sa gauche un jeune homme en pleine discussion avec deux autres hommes, il semblait être terriblement désolé. Ce devait certainement être le méta qui avait causé tout ce raffut. Elle aurait aimé pouvoir aller lui parler, mais elle vit le regard de la directrice se poser sur elle. Celle-ci devait certainement attendre qu’elle se présente.

        « On m'appelle Calypso, je suis la photographe. Enchantée. »

        C'était un choix de ne pas révéler son nom et son prénom. En général, ils lui servaient pour son autre métier. Elle lui serra poliment la main et attendit que sa collègue commence son interview, tout en analysant les réactions de la responsable des lieux. La journaliste débuta avec une question bateau, où était-elle au moment où cela est arrivé ? Il fallait y aller progressivement afin que la directrice ne se braque pas. Il était toujours compliquer de faire parler les gens surtout après des évènements comme ceux-ci et surtout après avoir discuté, ou pas, avec d’autres journalistes un peu avant.
      • Invité
        Invité
        id22.03.17 22:05
        Anonymous
          Yosetta soutient le regard de la journaliste. Un moment court, mais qui paraît long et, comme si la Directrice avait prit le temps de juger la personne en face d’elle avant de la considérer comme une interlocutrice, celle-ci lui serra la main d’une poigne ferme. La dame se présenta à son tour et, d’une mouvement autoritaire, fit signe aux autres journalistes tentant de récolter le plus d’informations possibles de s’en aller. Elle les chassait, tout simplement. D’une manière trop dure pour être gentille mais encore trop respectueuse pour être une mal élevée. La petite tête rousse se présente à son tour et Yosetta esquisse un sourire. Ce petit nom, vrai ou faux, ce n’était pas important, tout droit tiré de la mythologie, adoucissait ses traits.

          “Enchantée, Calypso.”


          Son oeil valide se porte un instant sur le jeune garçon encore secoué. Il se savait différent, mais pas dangereux. Voyant l’enfant entre de bonnes mains, elle s’éclipse avec la journaliste et la photographe pour aller s’asseoir dans une salle de réunion, pas son bureau. La pièce est bien éclairée, une grande table trône au centre. La décoration est sobre, mais décorée de divers tableaux : Des souvenirs des réussites de l’Institut Belltower et d’Advent Tech. La borgne s'assoit et fait signe aux je femme de prendre place près d’elle.

          Les réponses de Yosetta sont aussi banales que les questions posées. Elle ne s’élance pas dans d’immenses détails, au contraire elle est précise et directe. “J’étais ici.” Puis ensuite : “Quand l'événement s’est produit, je me suis rendue dans sa salle de cours.” La Directrice ne semble pas émue ni secouée. Elle s’exprime de manière égale mais surtout, comme si c’était ordinaire. Et sur le même ton, Yosetta décide que c’est à son tour de poser une question à la journaliste et la photographe.

          “Comment comptez-vous portrayer ce jeune garçon ?”

          Comme un monstre ? Un miracle ? Un être humain ? La Directrice ne laisserait sans doute pas une fâcheuse critique sortir de son établissement. Ou du moins c’est ce que son regard sévère semble insinuer.
        • Micah Prescott
          CIVIL - Indécis
          (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
          id25.03.17 11:35
          (6)Volonté : 100Messages : 2012$US : 98Xp : 3Force : 3Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder Badges :
          (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
          Micah Prescott
          (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
            CIVIL - Indécis

            Micah Prescott

            ft. Yosetta Cyr-Rancourt

            「 Belltower's Institute 」
            Dans un regard en coin, Micah avait pu remarquer que la Directrice avait jeté un coup d’œil au jeune garçon. Elle ne semblait pas inquiète, tout devait être sous contrôle du côté de l’Institut. Ou alors c’était ce qu’ils voulaient laisser paraître. Il serait peut-être bon d’enquêter en partie à ce niveau-là. Madame Cyr-Rancourt venait de mener les deux jeunes femmes dans une pièce qui semblait être une salle de réunion. La rousse parcourut rapidement la pièce du regard. Encore une espèce de démonstration de la bonne réputation de l’Institut. Il était en même temps important de se valoriser aux yeux des personnes externes, afin de montrer que l’on est digne de confiance. La Directrice répondu simplement à la question que Sonia (la journaliste) avait posée. Elle était apparemment ici. Avait-elle une réunion dans cette salle ? Ou alors voulait-elle dire qu’elle se trouvait dans le bâtiment ? Dans un sens, cela importait peu.

            La situation venait de s’inverser, ce n’était plus Sonia qui posait les questions, mais la propriétaire des lieux. Elle posa une question intéressante. Il ne fallut pas longtemps à Micah pour répondre, coupant ainsi dans son élan la journaliste qui venait d’ouvrir la bouche pour parler. « Comme une personne. » Elle n’allait rien ajouter de plus. Ce n’était pas nécessaire. Pour la rousse, les humains et les métas étaient sur un pied d’égalité. Même si les seconds étaient souvent plus intéressants et plus souvent le centre d’intérêt du journal. La demoiselle n’allait pas non plus dire "comme une personne normale", puisqu’il fallait dire ce qui était, ce garçon n’était pas la définition habituelle du mot normal. La journaliste arqua un sourcil, n’ajouta rien tout de suite et se contenta d’hocher la tête en signe d’approbation. Micah savait que Sonia lui faisait un minimum confiance et qu’elle n’avait pas tort de prendre des pincettes pour répondre. Même si, pour la jeune femme c’était tout bonnement sincère. Sonia ne put s’empêcher de dire quelques mots.

            « Nous n’allons pas vraiment parler tout le long du jeune homme dans notre article. Nous allons aussi évoquer la manière dont vous avez réagi face à ce qui est arrivé. Êtes-vous autorisée à nous donner des détails ? Ou plutôt, souhaitez-vous nous en donner ? »

            Ce n’était pas négatif comme question, mais Micah savait que la manière dont la journaliste avait tourné sa phrase pouvait le faire penser. Pourtant, elle ne rattrapa le coup, essayant de voir comment cela allait tourner. Elle espérait cependant que la Directrice n’allait pas rapidement les congédier. La rousse réfléchit quelques instants. Allait-elle prendre des photos de cette pièce pour l’article ? Certainement pas, l’élément central de cette histoire était le jeune garçon. Cela souleva une question dans l’esprit de la demoiselle. Elle s’empressa donc de la poser. « Excusez-moi, mais je voulais savoir si vous permettez que je prenne en photo le jeune garçon à la fin de notre entretien ? Si vous préférez garder son anonymat, puis-je au moins en faire une en contre-jour ? De manière à ce que l’on aperçoive juste sa silhouette. » Sonia lui lança un regard qui signifiait qu’elle aurait souhaité que Micah pose cette question un peu plus tard. La rousse haussa les épaules et attendit la réponse de la femme assise face à elle.
          • Invité
            Invité
            id27.03.17 22:37
            Anonymous
                Comme une personne, répondit rapidement Calypso. Yosetta hocha la tête pour acquiescer. Elle aussi pensait cela. Comme tous les autres, ils finiraient dans les bras de Hel, après tout. La Directrice croisa les jambes, posant un coude sur la table dans une position détendue. Elle battit des cils finement maquillés et ajouta :

                “L’institut a pour but d’aider les enfants qui ont moins de chance. Ceux qui sont mis de côté, traités comme des êtres sans avenir, sans espoir. Nous ne considérons pas les méta-humains différemment. L’important est qu’ils soient, comme tous les autres, bien encadrés. Des ajustements de personnels sont en cours.”

                Il était important, pour Yosetta, de préciser l’opinion de l’Institut Belltower aux côtés d’Advent Tech : en faveur des méta-humains. Elle souleva un sourcil, quand la journaliste expliqua qu’elle désirait également parler de sa réaction face à l’incident de l’enfant ayant eue lieu plus tôt. l’Avatar de la mort était une femme froide, imperméable aux événements extérieurs. Les pouvoirs du jeune garçon étaient certes, impressionnant, mais pas suffisamment pour effrayer ou émerveiller la directrice. Yosetta baissa le regard, les traits légèrement froncés. Elle était pensive, à la recherche au creux de son esprit de détails susceptibles d’être intéressants mais surtout, s’il était bon de les donner à une journaliste.

                “Ce n’est pas une situation extraordinaire, ou du moins pas pour moi. Les camarades du garçon sont sortis et j’ai discuté calmement avec celui-ci. D’entre tous, il devait être le plus effrayé.” Répondit-elle après les mots de la photographe.

                Ordinaire, presque une journée comme une autre. Entre un méta-humain paniqué et un adolescent hors de contrôle, la ligne était infime. Les deux se traitaient de la même manière, aux yeux de Yosetta.

                “L’anonymat serait l’idéal, en effet. Pour le reste, si vous désirez prendre une photo c’est à lui qu’il faut demander. Voulez-vous que j’aille le chercher ?”



                [Tu peux considérer, selon ta réponse, que Yosetta ira chercher le garçon et le ramènera, btw]
            • Micah Prescott
              CIVIL - Indécis
              (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
              id31.03.17 10:45
              (6)Volonté : 100Messages : 2012$US : 98Xp : 3Force : 3Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder Badges :
              (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
              Micah Prescott
              (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
                CIVIL - Indécis

                Micah Prescott

                ft. Yosetta Cyr-Rancourt

                「 Belltower's Institute 」
                Comme Micah le pensait, la Directrice était du même avis qu’elle ; les méta-humains sont des personnes. Ils ne doivent pas être traités trop différemment. Madame Cyr-Rancourt ne semblait pas se justifier. Selon elle, la situation était ordinaire. À croire que cela arrivait tous les jours. Ce qui était possible, puisque l’Institut était en quelque sorte un refuge pour les jeunes méta. C’était un endroit bien intéressant. Micah aurait voulu passer plus de temps en ces lieux, mais elle savait que ce serait difficile. Il était déjà étonnant que les deux jeunes femmes aient pu faire cette interview. La Directrice prônait l’anonymat et la rousse ne pouvait pas lui en vouloir. Cependant, elle proposa tout de même de demander son avis au jeune garçon et d’aller le chercher.

                Micah regarda du coin de l’oeil Sonia, attendant une quelconque réaction. Celle-ci ne semblait pas vraiment d’accord d’interrompre l’interview tout de suite. La demoiselle émit un petit rire silencieux et répondit à la Directrice : « Ce ne sera pas nécessaire de le chercher immédiatement, nous pouvons attendre la fin de l’interview, mais je vous remercie de la proposition. » On aurait dit que Madame Cyr-Rancourt s’était un peu adoucie par rapport au début de leur discussion. Ce n’était pas pour déplaire à Micah. Sonia posa alors une autre question.

                « Vous avez parlé d’ajustement du personnel tout à l’heure, qu’entendez-vous par là ? Et cet ajustement, est-il dû à ce genre d’incident ? »

                Il était important de rappeler que Sonia était une très bonne journaliste, mais parfois la rousse se demandait si ses questions étaient réellement neutres. Le plus important pour Micah était de ne jamais prendre parti pour un côté ou un autre. Il fallait prendre en compte tous les éléments, et surtout les faits, pour déterminé si c’était quelque chose de plutôt bienveillant ou au contraire malveillant. Parfois les personnes concernées ne s’en rendaient pas compte d’elles-mêmes. D’où le fait qu’il y ait plusieurs facteurs aussi à prendre en considération. Et le cadre de cette interview et la nature des personnes concernées par cette affaire étaient des points importants.
              • Invité
                Invité
                id10.04.17 23:29
                Anonymous
                    Yosetta incline la tête et avorte l’idée d’aller chercher le jeune garçon encore troublé. Ce n’est pas comme s’il allait s’enfuir, il est beaucoup mieux ici qu’ailleurs, surtout depuis l’incident. Les deux jeunes femmes demeurent polies, semblent posséder de bonnes intentions. Mais sembler, n’est-ce pas le métier des journalistes de sembler ? Pour mettre en confiance ? La Directrice réagit lentement face à cette nouvelle question. À tout vitesse défilent les membres de son personnel, ceux qui étaient là au début, ceux qui sont encore présents, ceux qui partiront. Yosetta ne les connaît pas personnellement, mais elle sait leurs forces, leurs faiblesses. Kaal Belltower désire posséder les meilleurs, les meilleurs seulement resteront.

                    “Certains ne partagent pas notre vision vis à vis des objectifs de l’institut. Nous avons besoin de personnes qui croient en ce qu’ils font, et qui agissent de manière adéquate.”

                    Un bref instant de silence. Ses mots sonnent froids, presque cruels envers ceux dont les idéaux ne se conforment pas à ceux de l’institut. Ces pensées traversent rapidement l’esprit de la dame et elle ajoute, rapidement mais sans presse :

                    “Les méta-humains sont récents et chacun a besoin de s’y adapter, d’apprendre. Nous ne jetons pas à la rue les membres du personnel dès qu’ils émettent de la surprise ou de l’hésitation face à ce phénomène.”

                    Un sourire, peut-être. Ses lèvres rouges qui s’étirent, rassurantes ou inquiétantes. Quand elle apprit être l’avatar de la déesse de la mort, Yosetta ne fut pas impressionnée. Pas même un battement de coeur de travers. Elle accepta le ton calmement, mais surtout avec excitation. Tous ces dons qui couraient les rues, ces êtres légendaires qui amèneraient du piment à LibertyTown.

                    Yosetta a ses mains posées contre la table, le dos mollement pressé sur sa chaise. Son corps était moins à angle droit, elle est prête pour la suite. Pour les nouvelles questions. Jamais son oeil valide ne se détache des journalistes. Ou presque.
              • Micah Prescott
                CIVIL - Indécis
                (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
                id13.04.17 10:10
                (6)Volonté : 100Messages : 2012$US : 98Xp : 3Force : 3Résilience : 1Agilité : 3Réflexes : 1Spiritualité : 3Astuce : N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder Badges :
                (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
                Micah Prescott
                (6)100201298331313N64 Toad's Turnpike 7sazyWOChance du débutantN64 Toad's Turnpike KGuEpqyCourageuseN64 Toad's Turnpike 5QthYSrFlooder
                  CIVIL - Indécis

                  Micah Prescott

                  ft. Yosetta Cyr-Rancourt

                  「 Belltower's Institute 」
                  La réponse que la Directrice donna à la question de Sonia pouvait certes paraître d’une certaine froideur, cependant Micah la comprenait. À quoi bon engager du personnel qui ne partage pas les convictions de l’Institut ? Si ces personnes venaient à laisser certaines choses arriver sans réagir ou sans savoir comment s’adapter à des situations comme celle qui s’était produite, cela ne servait à rien. Comme pour se rattraper, elle ajouta qu’elle ne renvoyait pas ses employés à la première faute de leur part. La rousse qui était de son côté jusqu’à présent trouva cette justification peut-être de trop. Madame Cyr-Rancourt n’aurait pas eu besoin de dire quoi que ce soit sur ses manières d’agir, en faisant cela, cela montrait qu’elle pouvait avoir tout compte fait quelque chose à se reprocher. Sonia, qui avait remarqué la même chose que Micah, voulut poser une question délicate, mais en croisant le regard de la rousse, elle se ravisa. Micah souffla discrètement.

                  «Bien, en dehors de ces ajustements au niveau du personnel, avez-vous prévu d’autres nouvelles structures ? Je parle de psychologues par exemple, même les méta-humains peuvent en avoir besoin. Je me doute que vous devez peut-être en avoir à disposition, mais organisez-vous des séances de groupes ? Cela peut être intéressant pour ces jeunes, savoir qu’ils ne sont pas seuls à vivre leur expérience. »

                  La photographe fut un peu étonnée des questions de sa collègue, mais en bien. Sonia semblait s’investir un peu pour la cause méta-humaine. La demoiselle n’avait aucune idée de ce que sa collègue pensait d’eux, elle s’était toujours efforcée de rester neutre lors des interviews qu’elles avaient effectuées ensemble. Sonia et elle ne discutaient pas vraiment en dehors du travail. Elle restait professionnelle et c’était tout ce qui importait à Micah. Pendant quelques secondes de silence, la rousse vit Sonia dubitative. Elle semblait réfléchir, mais à quoi ? Micah se remit droite sur sa chaise, se sentant glisser, lorsque la journaliste ajouta quelque chose. Elle devait sûrement s’être demandée si elle n’avait pas été trop intrusive dans la vie de l’établissement. Même si pour elle, c’était tout à fait normal, pour les autres cela pouvait être offensant.

                  «Je ne vous dis pas comment vous occuper d’eux, bien entendu. Je me permets juste de proposer quelques idées pour éviter que ce genre d’événement arrive tous les mois. »

                  Si elle voulait se rattraper, pas sûr que ce soit le meilleur moyen. Malgré le ton doux qu'avait pris Sonia, la rousse n'était pas certaine de la manière dont la Directrice allait réagir à cette dernière phrase.


                  HS : pas d'intervention directe de Micah cette fois-ci, mais tu peux toujours interagir avec elle
                • Contenu sponsorisé
                  id