Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP[Solo] Retour au quartier ☠ 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

[Solo] Retour au quartier ☠

  • James Black
    Genesis - Destructeur
    (6)2181465100510017[Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.
    id23.06.17 19:34
    (6)Volonté : 218Messages : 1465$US : 100Xp : 5Force : 1Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 1Spiritualité : 7Astuce : [Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.Badges :
    (6)2181465100510017[Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.
    James Black
    (6)2181465100510017[Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.
      Genesis - Destructeur

      ...And they shall know


      NO FEAR






      Beta, bouche à incendies ouvertes sous la chaleur écrasante. Des milliers de mètres cube d'une précieuse eau douce gâchés par des jeunes populations inconscientes. Nous sommes en été 2014. James à 25 ans, et vient à peine de sortir de prison pour une attaque à main armée complètement ratée. Un vol aggravé sans incidence qui lui vaudra 3 mois de prison ferme et 6 avec sursis. Mais la condamnation vint après un an de paperasse administrative, année qu'il dû passer derrière les barreaux en maison d'arrêt en attendant son procès. Il était la victime de toute l'absurdité du monde judiciaire de Libertytown.

      Les rues sont animées, bien plus que je ne l'aurais pensé. Amanda - la femme de Jozef - me dépose au croisement Roosevelt et Brighton. Pas étonnant qu'elle ne veuille aller plus loin étant donné le chaos ambiant sous un soleil de plomb. L'eau dégoulinait des trottoirs à la chaussée, les gamins se baignant à même le sol. Où sont leurs parents ?! Et me voila, seul, bagage en main, suivant les traces de mon père. Sortie de prison au même âge, pour le même motif. Comme mené par un destin inéluctable, je reproduisais ses erreurs.

      Mon père, Darius Black, n'était pas un enfant de chœur. D'abord parce qu'il était adulte et rigoureusement athée, mais aussi et surtout parce qu'il avait cette fâcheuse tendance à gagner sa vie en faisant des "braquos" avec son comparse Josh. Alors qu'il traversait le pays en quête du meilleur plan, revenant de temps en temps au foyer familial, nous restions là, avec ma mère, à subir son incapacité à nous fournir des revenus stables. Les choses n'étaient pas simples pour moi et ma mère. Theresa Stonewell-Black, une américaine issue d'une famille de militaires de carrière déchue suite au pétage de plomb de leur paternel. Un PTSD mortel qui coûta la vie de ma grand-mère que je n'ai donc jamais connu, et à son amant, accessoirement voisin de palier opportuniste.

      Bouh ! Pardon, je raconte ma vie familiale, instant privilégié, séquence émotion. Comme s'il en restait quelque chose aujourd'hui. Pourtant, la seule chose qui me donnait envie à l'heure actuelle, c'était un putain de burger et une partie de jambes en l'air. N'importe qui. Amanda, même. La femme de mon ancien codétenu ? Et alors ! Qui pourrais vraiment me faire la morale : je n'ai aucune pitié sur ce sujet. Mais il fallait d'abord que je retrouve les miens. Ma mère n'était jamais venue me voir au parloir. La honte, peut être, que la malédiction du père se reporte sur le fils. C'est peut être ce sentiment étrange qui, arrivé devant la porte de l'appartement familial, fit s'éteindre mon courage. Ai-je vraiment envie de croiser le regard inquisiteur de ma mère ? Je pose mon sac, et rebrousse chemin. Rien n'a réellement plus de valeur que les pulsions qui m'animent. Je sors mon smartphone, crédité suffisamment pour quelques appels, et un peu de data. En quelques instant, je trouve le numéro d'Amanda et la rappelle. Elle doit être encore en route, mais peu importe, elle décrochera :

      Deux sonneries, et sa voix résonne, surprise par mon appel. Elle conduit.
      "- J'peux venir chez toi ? Dis-je, sans détour. Elle comprendra.
      - ... Maintenant ? Me dit elle, après un bref moment d'hésitation.
      - Oui.

      Un long silence, animé en fond par le bruit des radios à pleine balle, les rires d'enfant et les klaxons nerveux de citoyens.
      - D'accord." conclut elle.

      Désolé mate.
      J'espère que tu ne m'en voudras pas...






      James Black : My dark pages



      Invité, ne vois tu pas la guerre qui se profile ?
    • James Black
      Genesis - Destructeur
      (6)2181465100510017[Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.
      id25.06.17 2:41
      (6)Volonté : 218Messages : 1465$US : 100Xp : 5Force : 1Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 1Spiritualité : 7Astuce : [Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.Badges :
      (6)2181465100510017[Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.
      James Black
      (6)2181465100510017[Solo] Retour au quartier ☠ EUlWaxRAdministrateur[Solo] Retour au quartier ☠ BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ [Solo] Retour au quartier ☠ HD9WvNSMeetic [Solo] Retour au quartier ☠ KGuEpqyCourageux [Solo] Retour au quartier ☠ 5QthYSrFlooder[Solo] Retour au quartier ☠ Ii1jWooV.I.P.
        Genesis - Destructeur

        ...And they shall know


        NO FEAR




        Il est 8h30 quand je m'éveille, pas de culpabilité : je voulais combler le manque causé par une année d'isolement, alors qu'elle souhaitait retrouver une part de son mari défunt en couchant avec son dernier ami vivant. Je me lève en silence, jetant un dernier regard sur son corps dénudé endormi, avant de remettre mes vêtements et prendre la porte. Elle est belle, sa chevelure rousse tombant jusqu'au creux de son dos tatoué d'une fleur rouge, mais je ne pourrais pas pousser le vice jusqu'à rester toute la matinée : ça rendrait les choses trop sérieuses à mon goût. Trop humaines. Il était déjà l'heure de la première clope, mais il me fallait rapidement reprendre le cours habituel de mon existence.

        J'allais certainement recevoir un coup de fil sur le téléphone fixe antique de ma mère : l'administration me proposera un job à la con, alimentaire, supposé m'éloigner de la rue et de l'argent facile. Mais à plusieurs dizaines de dollars le pochon de drogue, qu'on achetait 10 fois moins cher en gros, pourquoi se priver ? Quel autre business vous fait faire ce genre de marge, avec un risque si minime ? Mais la police était sur mon cul maintenant : les options s'étaient grandement réduites depuis mon année de prison. J'étais fiché, j'avais un casier : les murs de la taule m'entouraient toujours.

        A peine sorti dans la rue, je le vois, devant moi : Solaar, alias la putain de balance qui à contribué à me faire tomber. Je sais qu'il est devenu mac. Dangereux aux yeux de certains, surtout à ceux de ses pauvres marchandises importées des pays de l'est, d’Asie ou d’Afrique, mais il ne pourra pas me tenir tête : je sais qui il est vraiment. Je traverse la rue sans regarder, et le surprend en pleine discussion avec une de ses filles, a qui il semblait faire passer un sale quart d'heure pour avoir pris trop de temps sur sa dernière passe d'une longue nuit.
        "- Alors, toujours entrain de passer tes nerfs sur les plus faibles, on dirait ? Dis-je, en arrivant sur son trottoir. J'avais passé mon enfance à le cogner, même s'il était plus vieux de quelques années.
        - J... James ?! Il est évidemment surpris, comme s'il venait de voir un fantôme.
        - Quoi : elles n'arrivent pas à faire bander ta putain de queue ? Enfoiré de rat. "
        Le prenant par le col, je le plaque sans ménagement contre le mur.  Un de ses hommes se tient derrière moi. Je ne l'avais pas noté, comme un imbécile se jetant dans la gueule du loup. Un autre à ma gauche, Glock noir à la ceinture prêt à être dégainé. Solaar jette un regard rapide à ses hommes pour leur faire comprendre qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter, faisant soudainement baisser la tension palpable dans l'air.
        "- Relax, James.
        - Tu t'fous d'ma gueule ? Tu sais ce que tu m'as coûté ?
        - Ta crédibilité ? Non ? Alors dis moi."

        Il me repousse, se rhabillant au passage et regardant autour de lui.
        - Tu n'as jamais rien réussi ici. Comme ton père. Tu crois que tu me fais peur parce que tu as le coup de couteau facile ?
        Je regarde ses larbins, leurs flingues, et réalises à quel point l'année a dû être fructueuse pour lui. La prostitution ? Était-il passé chez les Crows ? Je n'arrivais pas à le croire. Je recule de quelques pas. Doucement, alors qu'il continue.
        "J'te croyais mort, mais laisse moi te donner un conseil : change de métier, fais toi discret. T'es une brute, tu manques cruellement de subtilité."
        Hommes de main ou non, je suis sur le point de lui écraser mon poing sur la gueule. Mais qu'est-ce que j'aurais à y gagner ? Ma poucave est devenue plus puissante que je ne l'ai jamais été.
        - Tu sais quoi ? Tu m'fais pitié : tiens. Si t'as besoin d'un job, appelle-moi. J'te trouverai bien un truc à faire pour compensé ton année de taule.
        Il s'éloigne de moi, s'éloigne de la pute par la même occasion, mais s'arrête un instant et ajoute : "- Si tu me refais ça devant mes gars, j'te bute."
        Il était sérieux. Sévère. Un regard que je n'avais jamais vu en lui. En un an, la rue l'avait transformé en homme. Putain. La roue avait tourné, mais j'étais désœuvré : j'allais repartir tout en bas de l'échelle sociale.







        James Black : My dark pages



        Invité, ne vois tu pas la guerre qui se profile ?