Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPUn premier cadavre, c'est pas banal 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Un premier cadavre, c'est pas banal

  • James Black
    Genesis - Destructeur
    (6)2181465100510017Un premier cadavre, c'est pas banal EUlWaxRAdministrateurUn premier cadavre, c'est pas banal BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ Un premier cadavre, c'est pas banal HD9WvNSMeetic Un premier cadavre, c'est pas banal KGuEpqyCourageux Un premier cadavre, c'est pas banal 5QthYSrFlooderUn premier cadavre, c'est pas banal Ii1jWooV.I.P.
    id10.07.17 17:24
    (6)Volonté : 218Messages : 1465$US : 100Xp : 5Force : 1Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 1Spiritualité : 7Astuce : Un premier cadavre, c'est pas banal EUlWaxRAdministrateurUn premier cadavre, c'est pas banal BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ Un premier cadavre, c'est pas banal HD9WvNSMeetic Un premier cadavre, c'est pas banal KGuEpqyCourageux Un premier cadavre, c'est pas banal 5QthYSrFlooderUn premier cadavre, c'est pas banal Ii1jWooV.I.P.Badges :
    (6)2181465100510017Un premier cadavre, c'est pas banal EUlWaxRAdministrateurUn premier cadavre, c'est pas banal BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ Un premier cadavre, c'est pas banal HD9WvNSMeetic Un premier cadavre, c'est pas banal KGuEpqyCourageux Un premier cadavre, c'est pas banal 5QthYSrFlooderUn premier cadavre, c'est pas banal Ii1jWooV.I.P.
    James Black
    (6)2181465100510017Un premier cadavre, c'est pas banal EUlWaxRAdministrateurUn premier cadavre, c'est pas banal BGKzPNYDestructeur Destructeur ♫ Un premier cadavre, c'est pas banal HD9WvNSMeetic Un premier cadavre, c'est pas banal KGuEpqyCourageux Un premier cadavre, c'est pas banal 5QthYSrFlooderUn premier cadavre, c'est pas banal Ii1jWooV.I.P.
      Genesis - Destructeur

      Je ne vois plus de différence entre la vie et la

      Mort




      07 Novembre 2016, 21h23


      La soirée commençait mal. Très mal.

      Le pluie avait rendu particulièrement difficile la combustion du cadavre de Rip Gerdy. Mon contrôle du feu était si instable que j'étais déjà au bord de l'épuisement au milieu de la ruelle, le dos cloué sur le mur fripé d'un bâtiment démesuré. Mais qu'est ce qui m'avait mené à cette situation, alter-ego flamboyant sous une pluie battante et écrasé par la culpabilité, bien temporaire, d'un premier meurtre ?

      Gerdy était le genre de type qui ne manquera à personne. Ce n'est pas vraiment pour ça que je l'ai tué, mais j'ai quand même eu le temps de préparer un plaidoyer au cas où Vicious viendrait encore jouer les moralistes. Non, c'est son incapacité constante à répondre aux questions posées : "Où est Wilson ?" par exemple. La question est simple, et la réponse aurait dû l'être aussi. Pourtant, il bafouille, évite la question, et pire encore, faisait mine de ne pas savoir pourquoi je lui posait la question. Et ma patience, lorsqu'on me provoque, n'est pas la première qualité que je tendrais à citer. Mais en arriver à tuer ? Une sensation nouvelle, grisante, probablement offerte et décuplée par mon alter égo.

      La main désormais fumante, tremblante, j'espérais que personne ne vienne - attiré par un coup du destin - s'aventurer dans ce coin de Beta où personne ne va. "Enculé de Rip. Même mort, tu arrives encore à me casser les couilles. Tu veux pas cramer ? Tu veux pas, dis moi ?". Je venais d'être promu de simple braqueur sans nom à véritable meurtrier, potentiellement digne de la chaise électrique à Sinner Island. Mais la sensation de puissance que m'offrait le Dieu des Cendres était trop jouissive. Inexplicable. C'était un pouvoir sans borne. Je sentais cette puissance nouvelle me nourrir, ce pouvoir me parcourir de la tête aux pieds et me rappeler la douce sensation de ma Révélation. Levant les yeux aux ciel, je comprenais enfin où était ma place. J'étais ce prédateur, agent de la Destruction faite tangible, et voué à ramener les simples humains, les non-élus, aux cendres qui les avait fait naître à l'origine. Oh, la Bible. Oh, le sacré. Rien n'avait de valeur une fois que se révèle l'extatique plaisir d'être enfin arrivé à comprendre quel est le sens de la vraie vie.

      Je me penche désormais vers lui. Son corps est à moitié brûlé : inutile de dire que cela rendait manifeste la présence de traces de coups de couteau, son identité, et devait au passage abriter bon nombre de mes empreintes. J'allais devoir continuer à expérimenter mon pouvoir. "Allez, crame !" Mains sur sa tête, rien ne se passe. les flammes entourent mon poing, mais rien de suffisant pour qu'il soit suffisamment couvert : j'aurais pu y passer la journée, s'il le fallait, mais il me fallait trouver un moyen d'exploiter mon pouvoir. La pluie perle sur mes doigts, me rappelant un principe qui pourrait sembler évident mais ne l'était pas pour moi : pourquoi ne pas puiser la force de celui qui semblait, apparemment, intéressé par mon potentiel de destruction ?

      Mais forcément, je n'allais pas voir le temps de penser. Comme prévu, la ruelle s'anime : deux SDF rentraient d'une longue journée de mendicité. Et tout comme ma Révélation, les meilleurs choses font sens dans l'urgence: pourquoi vouloir perdre du temps brûler quand on peut faire exploser ? Un effort soudain, spontané, plutôt qu'un effort sur le long terme inutile et, visiblement, épuisant. Voila une idée ! A nouveau, main sur son crâne, je laisse ma nouvelle énergie se répandre jusqu'à ma paume. Une étincelle, une deuxième, ponctués de silence. On aurait dit ce genre de vieille voiture qui peine à démarrer. Mais après plusieurs à coups, enfin, l'explosion libératrice ! Les deux SDF se précipitent vers la source de l'explosion : ils ne trouvent qu'un tas de fumée, et ma sale gueule enflammée.

      Leurs regards croisent le mien, dans un instant d'effroi où ils n'osent esquisser le moindre geste.
      Le Dieu des Cendres flamboyant, leurs jambes qui tremblent et peine à supporter leur poids.

      C'est tout le temps qu'il me faut pour fuir, gardant mon apparence de monstre de flamme pour m'assurer que personne ne puisse jamais les croire...







      James Black : My dark pages



      Invité, ne vois tu pas la guerre qui se profile ?