Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREPDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 5kv4
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière]

Aller à la page : Précédent  1, 2
  • Arthur Lumière
    Crows - Indécis
    (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
    id19.07.17 19:55
    (6)Volonté : 100Messages : 4349$US : 88Xp : 2Force : 7Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèleBadges :
    (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
    Arthur Lumière
    (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
      Crows - Indécis
      Une pragmatique ? Oui peut-être... on aurait surtout dit qu'elle n'en faisait pas grand cas malgré son argumentation, presque comme si ça ne la concernait pas ?

      Il n'empêche, ce qu'elle disait était intéressant mais aussi inquiétant. En clair, soit tout le monde apprenait à vivre ensemble façon bisounours, soit un des deux camps allaient exterminer l'autre selon toute vraisemblance?

      Ça n'augurait rien de bon tout ça.

      Bien entendu, elle retourna la question et Arthur s'aperçut qu'il ne savait pas vraiment quoi en penser. Du moment qu'on le laissait tranquille lui et ses mères... le reste n'était pas vraiment important. Mais alors que se passerait-il si une de ses mères ou lui-même se révélait être un méta? s'inscrirait-il comme l'obliger la Loi Turenne ?

      " En fait il y'en a quelques uns d'assez connu à la Nouvelle-Orléans. Papa Legba en particulier, est un méta qui semble pouvoir contrôler les animaux et s'en servir d'espions. Ce n'est pas son vrai nom bien sûr ! Il a prit le nom du dieu messager de la culture Vaudou. Oui, parce-que "Albert" ça fait tout de suite moins impressionnant...

      Honnêtement, en tant qu'humain, je me fiche que les gens soient métas, humains ou même ET sur son vélo... du moment qu'ils ne me menacent pas moi et ceux que je protège... ça n'a aucune importance ce qu'ils sont. Ce qui importe est ce qu'ils font.
      Maintenant si un membre de ma famille -ou moi-même- devient un méta, je ne sais pas si je m'inscrirai sur la liste ou leur conseillerai de le faire. C'est sur que si il me pousse des ailes dans le dos ou une tête de coq, je pourrai difficilement faire autrement..."


      Il prit son menton entre son index et son majeur quelques secondes, en pleine réflexion, puis décida:

      " Si je devais me transformer, du moment que la mutation est discrète, il y'a peu de chances que je m'inscrive en fait. Je n'ai jamais été un grand fan des Lois, et je ne vois pas pourquoi ça changerait au final.

      Par contre, pour ce qui est de la concentration inhabituelle de méta sur LibertyTown et ses environs... je ne vois absolument pas ce qui pourrait causer ça, et honnêtement je n'y avais jamais réfléchis jusqu'ici. Peut-être un truc radioactif dans le sol ? Ou simplement la surmédiatisation de la ville ? A force de parler de LibertyTown sur toutes les chaines depuis des mois, même moi j'ai fini par faire un cauchemar bizarre ! ça ne m'étonnerait pas que les métas aient entendu parler de la forte population des leurs sur la région, ce qui du coup les fait rappliquer et augmenter encore plus la population de métas... ce qui donne du grain à moudre aux médias et aux politiques... etc...

      Cercle vicieux quoi."


      Arthur éteignit la TV et enchaîna:

      " Vous connaissez des métas vous? Vu qu'ils courent presque les rues dans le coin... vous vivez ici, vous en avez forcément croisé ou côtoyé? "

      Le jeune homme  regarda les cheveux mouillés et s'empressa de lui rappeler qu'elle n'était pas forcée de repartir chez, par ce froid, avec des cheveux encore mouillés. Elle attraperait la mort à coup sûr !


      Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 884279ghostreconwildlandsdeserteaglebykairogcd8z7d7x
    • Natasha Eirenn
      CIVIL - Juge
      (6)122140741444444none
      id19.07.17 23:11
      (6)Volonté : 122Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
      (6)122140741444444none
      Natasha Eirenn
      (6)122140741444444none
        CIVIL - Juge
        Elle écouta sans rien dire, enregistrant en parallèle le débat qui avait perdu tout intérêt jusqu'à être remplacé par un énième reportage sur les attentats et la politique qui en avait découlé. Arthur avait l'air d'y réfléchir pour la première fois, là, en direct. C'était presque mignon. Forcément, il était humain et pas du coin. Les métas, il s'en fichait comme d'une guigne. Natasha elle-même s'en serait moquée éperdument si elle n'en avait pas été une. En tout cas, l'avis du blond était… simple. Pas d'avis sur la société, sur le monde, sur le système. Juste un avis très personnel. Il se demandait ce que lui en pensait, ce que ça changeait pour lui et comment lui y réagirait. Les autres, il s'en fichait. Ça devait être reposant, de penser comme ça. S.I.F. ne pouvait plus, mais elle aurait bien aimé.

        Mais à part ça, elle était plutôt d'accord. L'intégration des Métas était la meilleure solution, la plus pacifique, et cela impliquait de leur foutre la paix. Mais les gens étaient idiots, irrationnels. Arthur aussi. Mais il était plus bienveillant que la moyenne de la société, enfin envers elle. Et même si c'était inutile. Elle haussa les épaules quand il la mit en garde contre la crève. Elle ne pouvait pas être malade, elle ne risquait absolument rien à sortir dans une baignoire, si elle voulait. Mais Arthur ne pouvait pas le savoir. Elle ignora le sujet, se concentrant sur la conversation. Après une courte hésitation, elle répondit franchement. Après tout, elle-même ne risquait rien à raconter ça.

        "Ouais, j'en ai rencontré une, une fois. Une fille qui venait d'un autre monde, qui voyageait grâce à une étincelle, ou je sais pas quoi. Elle voulait en apprendre plus sur la mécanique, comprendre comment marchaient toutes nos machines. Mais c'était une connasse alors on s'est engueulées, je l'ai baffée et on s'est jamais revues depuis. En gros elle était bizarre mais pas plus dangereuse que quelqu'un d'autre, et pas moins humaine."

        Elle ne se demandait d'ailleurs pas ce qu'Ava était devenue. Repartie dans son monde, partie emmerder quelqu'un d'autre ? Tant qu'elle ne revenait pas à l'université, Natasha s'en contentait bien. En tout cas c'était sa seule expérience personnelle avec un méta. Enfin, à part elle-même. Et S.I.F. ne se considérait pas comme spécialement dangereuse, juste plus solide. Et plus performante qu'avant, mais pas plus qu'un génie ou un athlète. Natasha en mieux.

        "Sinon nan, j'en ai jamais croisé d'autre. Enfin, sans doute que si, mais sans le savoir. C'est comme vous avez dit, si la différence avec un non Méta-humain n'est pas flagrante, c'est impossible de le savoir juste en interagissant normalement. Un peu comme les Silons, ils faudrait un test très spécifique pour savoir qui est Méta-humain et qui ne l'est pas. La plupart doit juste vivre une vie normale, mêlé à la population, avec juste un peu plus de peur ou d'excitation."

        Comme elle. Et comme elle, ils devaient se demander ce qu'ils étaient, comment ils fonctionnaient, pourquoi ils étaient comme ça. Enfin S.I.F. savait pourquoi elle était comme ça, mais elle avait d'autres lacunes. Et sans pouvoir demander d'aide à qui que ce soit, certaines de ces questions n'auraient jamais de réponse.

        "En fait vous savez quoi ? Je crois qu'ils sont surtout à plaindre. Ils sont obligés de se restreindre, ils peuvent faire confiance à personne et ils risquent la tôle pour quelque chose qu'on leur a imposé. C'est pas juste."
      • Arthur Lumière
        Crows - Indécis
        (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
        id22.07.17 12:05
        (6)Volonté : 100Messages : 4349$US : 88Xp : 2Force : 7Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèleBadges :
        (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
        Arthur Lumière
        (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
          Crows - Indécis
          Oh?

          La dernière réflexion fit hausser un sourcil au jeune ange-gardien. Voilà qui était prometteur : Un sentiment d'injustice! C'était comme ça que beaucoup des gens "du-dessus" finissaient par vivre pleinement dans l'Underworld, parfois sans même le savoir.

          Il n'empêche... elle touchait du doigt un poing épineux potentiellement dangereux pour l'Underworld. Les métas recensés étaient grosso-modo sous contrôle gouvernemental qu'ils le veuillent ou non, ce qui revenaient à dire une police avec des métas comme chiens d'attaques ou super-scoubidou ! Cette Loi Turenne était un problème pour les gens comme Arthur.
          Résultat : La plupart des nouveaux métas cachaient leurs pouvoirs par peur et entraient donc automatiquement dans l'illégalité en faisant cela... autrement dit l'Underworld.

          " De mon point de vue, les métas ont trois options :

          Première option, ils se font recenser afin de rester intégrer à la société actuelle et ce même si ils sont traités différemment. Mais à partir de là, il serait simple pour l'Etat de leur donner des ordres en prétextant une trahison quelconque en cas de refus... et au premier problème il n'en faudra pas beaucoup pour retirer aux métas le statut "d'êtres humains", ce qui du coup les rendraient vulnérables aux pires traitements.

          Seconde option, ils évitent non seulement le recensement, mais cherchent activement à s'isoler de la société humaine "classique", soit pour vivre en ermite, soit pour fonder une nouvelle société pro-métas pacifique et cachée.

          Troisième option, ils refusent de se faire recenser, mais considèrent cela comme une attaque à leurs droits les plus basiques... et choisissent de contre-attaquer. Ceux-là sont ceux qui basculeraient dans le vrai Underworld, au début du moins. Une fois assez de puissance accumulée, ils réclameraient certainement un territoire quelconque, une guerre s'ensuivrait... et les conséquences seraient nombreuses quelque soit le vainqueur."


          Arthur se gratta le nez et poussa un énorme soupir avant de conclure : " Ou quatrième option, une tierce puissance débarque et met tout le monde d'accord. Appelez ça Dieu, une race extra-terrestre surpuissante, ou n'importe quoi d'autres... au final une autorité suprême prend les rênes."

          Il se mit alors à rire doucement de sa propre blague avant de se lever du fauteuil.

          " Quelque ce soit le cas de figure, le monde a commencé à changer. La civilisation actuelle est en train d'être rasée par une super équipe de démolition... et nous n'allons pas tarder à commencer la construction des fondations. C'est maintenant que tout se joue, car sans fondations parfaites..."commença-t'il à murmurer presque à lui-même, ses yeux fixés sur une reproduction de la Nuit Etoilée de Van Gogh sans réellement la voir. Puis, aussi vite, il sembla sortir de sa réflexion d'un coup et son regard se posa sur Natasha.

          " Mais je vous tiens éveillé alors que vous devez être exténuée. Je renouvelle mon invitation, la seconde chambre est libre, mais je ne tiens pas à vous forcer. Si vous décidez de partir quoi qu'il en soit, laissez-moi vous appeler un taxi au minimum. Et voici mon numéro de téléphone portable... qui sait ? Peut-être désirerez-vous tabasser quelques voyous une autre nuit ?". Conclut-il avec un franc sourire.


          Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 884279ghostreconwildlandsdeserteaglebykairogcd8z7d7x
        • Natasha Eirenn
          CIVIL - Juge
          (6)122140741444444none
          id22.07.17 16:49
          (6)Volonté : 122Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
          (6)122140741444444none
          Natasha Eirenn
          (6)122140741444444none
            CIVIL - Juge
            "Donc ils peuvent – elle tendit les bras devant elle et leva un doigt avec son autre main – soit devenir des esclaves, soit – second doigt – partir vivre dans leur coin, soit – troisième doigt – se rebeller, soit – dernier doigt – attendre un miracle. Mouais – elle laissa retomber les bras – z'êtes pas un optimiste non plus, mais je vois pas d'autre option."

            Entre son ton las et le changement de sujet d'Arthur, la discussion semblait close. Plus rien à ajouter sur le sujet. Est-ce que ça l'avait aidée ? Pas vraiment, elle ne savait pas plus maintenant ce qu'elle comptait faire que la veille, ou tous les jours depuis son activation. Est-ce qu'elle se sentait concernée ? A peine. Tout ça semblait loin, et même si elle savait qu'elle devrait s'y intéresser, elle n'y arrivait pas. Ça n'avait pas été une perte de temps, pas complètement, mais ça n'avait rien changé.

            Quand le blond proposa une fois encore de l'héberger pour la nuit, elle tourna son œil vers lui et ne dit rien. Elle était tentée de rester, cette fois. Elle n'avait pas l'énergie de rentrer. Pas qu'elle soit fatiguée ou à cours de batteries. C'était plus une fatigue mentale, un épuisement purement psychologique très humain et parfaitement imité par son système. La conversation pesante sur les Métas et leur place dans la société l'avait plombée. En plus de ça, Arthur avait dit quelque chose d'intéressant. Une tierce puissance venue d'ailleurs pour mettre tout le monde d'accord. Une race extraterrestre… Est-ce que c'était ça ? Est-ce que c'était ça, le mystérieux objectif qu'elle avait oublié, ce pour quoi elle avait été programmée sans le savoir ? Était-elle supposée devenir ce Messie unificateur, ce faiseur de miracles qui éviterait le chaos et restructurerait un meilleur monde pour tous ? Est-ce que c'était pour ça qu'elle était supposée gouverner ? Si oui…

            Si oui, S.I.F. était vraiment la copie de la mauvaise personne. Natasha n'avait aucune des capacités nécessaires, elle partait de trop loin. Elle ne pourrait pas faire quoi que ce soit, pas assez vite pour empêcher qu'un nouveau système se construise. Guerre civile, gouvernement totalitaire, exode, quelle que soit l'issue de la crise des Métas, elle ne pourrait pas l'empêcher. Elle partait de trop loin… Alors qu'elle réfléchissait et se morfondait, un sous-programme lui fit sortir son portable et enregistrer le numéro d'Arthur.

            "Merci. Je crois que je vais rester finalement, je n'ai pas envie de rentrer. Pas maintenant. Puis le siège est confortable, encore un peu et je m'endort comme ça. Je voudrais pas piquer votre chambre."

            En vrai elle n'allait pas dormir, tout juste se mettre en veille, ce qui ne demandait pas particulièrement de confort. Elle pouvait bien rester tordue et avachie sur le canapé, tant qu'elle ne tombait pas.

            "En tout cas c'est plus fort que vous, vous avez encore ramené la discussion à la pègre. Un genre d'obsession ? Vous seriez pas plutôt flic que garde du corps ?"
          • Arthur Lumière
            Crows - Indécis
            (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
            id22.07.17 19:37
            (6)Volonté : 100Messages : 4349$US : 88Xp : 2Force : 7Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèleBadges :
            (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
            Arthur Lumière
            (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
              Crows - Indécis
              Arthur accueillit le changement d'avis de Natasha avec une légère surprise mais surtout un plaisir inattendu.

              Il dut néanmoins rectifier un léger malentendu:

              " Je n'habites pas ici. La seconde chambre est celle d'Angelica, et vu qu'elle dort avec Virginia ce soir... son lit est libre.
              Je dormirai sur le canapé pour la forme et surtout pour rassurer les filles à leur réveil demain matin, car je doute qu'elles se souviennent de grand chose et la présence d'une possible inconnue chez elles pourrait les affoler un peu au début, le temps que leurs gueules de bois disparaissent et leurs souvenirs reviennent."
              Puis il fit quelque pas avant de répondre à la question de Natasha. " Obsédé ? Moi ? Mmm... oui peut-être dans un certain sens... je suis nouveau à LibertyTown, mais il semble que j'en connaisse certains rouages mieux que vous... disons que cette ville est bien moins "blanche" que vous ne semblez le penser. Juste un exemple : vous savez que la ville est partagée en cinq petites villes avec chacune leur propre "maire", comme à New-York? Et bien saviez-vous que les maires de trois des cinq zones font partie d'un gang? Directement ou indirectement, ce sont les gangs qui dirigent cette ville actuellement... y compris les affaires légales.
              Pour assurer leur protection, j'ai besoin de savoir ce genre de choses et les garder à l'esprit. Ignorer la main-mise de l'Underworld sur LibertyTown revient à vivre dans une illusion."


              Arthur guida Natasha jusqu'à la chambre d'Angie, et pénétra... dans un labo photo.

              Les filles lui avaient bien dit qu'elles avaient fini d'aménager leurs chambres, mais ÇA, ce n'était pas une chambre ! C'était la première fois qu'il entrait dans leurs chambres après leur installation, et la chambre de Virginia, bien que comportant une grosse bibliothèque, restait une chambre assez normale... mais celle d'Angie... des cordes à linges pendaient en travers de la pièce dans tous les sens, des dizaines de photos accrochées dessus ainsi qu'aux murs, toutes représentant des foules diverses des quatre coins du monde... des manifestations plus ou moins violentes, des rushs de soldes inouïes, des guerres civiles, des flashmobs... et bien d'autres.

              Un grand bureau avec un ordinateur dernier cri à trois écrans, tout un équipement photo et un petit meuble avec quelques livres complétaient le tableau. Heureusement, un bon tiers de la chambre était réservé au lit et aux vêtements.

              Arthur bloqua quelques secondes, clignant des yeux deux ou trois fois le temps de comprendre ce qu'il regardait, puis se retourna mécaniquement vers Natasha comme si tout était normal.

              " Voilà. C'est la... chambre d'Angélica..."

              Il laissa la porte ouverte et recula de deux pas.

              " Mettez-vous à l'aise, enfin si vous y arrivez, et nous nous reverrons demain matin. Je doute que les filles se réveillent avant midi vu leur état donc ne vous inquiétez pas pour le bruit : elles ont un sommeil très lourd.

              Bonne nuit Natasha."
              Finit-il en s'inclinant légèrement.

              Il fit demi-tour tranquillement et alla se poser sur le canapé, quelque peu fatigué lui aussi.


              Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 884279ghostreconwildlandsdeserteaglebykairogcd8z7d7x
            • Natasha Eirenn
              CIVIL - Juge
              (6)122140741444444none
              id23.07.17 21:36
              (6)Volonté : 122Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
              (6)122140741444444none
              Natasha Eirenn
              (6)122140741444444none
                CIVIL - Juge
                Elle finit par se redresser suivant Arthur dans le couloir. Elle n'avait pas pensé à ça, que peut-être les deux filles auraient oublié leur rencontre au bar. Ce serait… Dommage. Peut-être qu'une fois sobres, elles seraient bien moins intéressée par l'amitié de Natasha. Peut-être qu'elles auraient autre chose à faire, ou qu'elles ne trouveraient juste plus Natasha à leur goût. Arthur, lui s'en souviendrait. Et il lui avait laissé son numéro, cela devait vouloir dire qu'il voulait garder le contact.

                Sur le trajet, il tenta d'expliquer la raison de son obsession. Ses arguments n'étaient pas faux, juste… limités. Le blond ne regardait qu'un côté du problème. Son analyse du rôle des gangs et de leur influence excluait les autres facteurs tels que les administrations et le gouvernement central, l'armée et ses incursions contre les gangs justement, le rôle de la presse sur la diffusion de l'information et donc sur l'opinion publique. Bien sûr la pègre avait une influence sur tout cela, mais l'influence était mutuelle. Les membres de gangs eux-mêmes se faisaient influencer par les médias, ils réagissaient aux opérations lancées contre eux, ils avaient besoin de clients et de victimes à extorquer. Ils n'étaient qu'un rouage du système, ni plus ni moins importants que les autres.

                Enfin, le moment était mal choisit pour argumenter. Ses propres systèmes luttaient encore avec les vapeurs d'alcool et ne fonctionnaient pas à pleine puissance ; Arthur était fatigué par l'heure avancée ; en bref, aucun d'eux n'était en état de tenir un débat riche et profond sur la place des mafias sur la politique de Liberty Town. Elle se contenta de hocher la tête et de rejoindre le pied du lit en évitant les photos pendues à des fils. Un autre aurait pu trouver ça difficile de dormir ici. Une chambre inconnue, un lit inconnu, et des visages accrochés partout dans la pièce Mais Natasha ne dormait pas et se moquait bien de l'environnement. Elle se tourna vers Arthur avant qu'il referme la porte.

                "Bonne nuit Arthur, et merci pour l'invitation."

                Et sans se changer elle se laissa tomber en avant, visage le premier. A peine avait-elle touché les draps que ses circuits se débranchèrent un à un, ne gardant que quelques senseurs actifs en cas de menace.

                .
                .
                .

                Réactivation. Analyse environnementale. Natasha était… Dans un studio photo. Sur un lit. Dans un studio photo. Ses souvenirs de la nuit précédant sa mise en veille étaient confus. Erratiques. Des morceaux manquaient. Elle se souvenait d'Arthur, de Angie et de Virginia. Elle se souvenait d'avoir parlé de la pègre, de s'être battue, qu'Arthur l'ait invitée à rester pour la nuit. Oui, elle était chez Arthur. Non, pas chez lui, chez Angie et Virginia. Elle regarde sa montre. Huit heure vingt-sept. Diagnostique performances… Efficacité optimale. Plus aucun symptôme d'alcool. Elle se redresse. Son niveau d'énergie est bas, elle doit se recharger. Et plus précisément ingérer de quoi se recharger. En gros, manger.

                Elle sortit et se dirigea de mémoire vers le salon qui jouxtait la cuisine. Autant dire, avec ses souvenirs mal enregistrés, qu'elle se perdit et dut faire demi-tour pour trouver son chemin. Elle parvint finalement à trouver la cuisine, et donc le frigidaire, mais s'immobilisa. Elle ne pouvait pas juste piller leur garde-manger, pas comme ça. Elle devait au moins demander leur autorisation à Angie et Virginia. Mais elle ne voulait pas non plus les réveiller et elle ne pouvait pas attendre de tomber en panne. Elle ne savait pas quoi faire.
              • Arthur Lumière
                Crows - Indécis
                (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
                id25.07.17 8:39
                (6)Volonté : 100Messages : 4349$US : 88Xp : 2Force : 7Résilience : 3Agilité : 0Réflexes : 1Spiritualité : 1Astuce : Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèleBadges :
                (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
                Arthur Lumière
                (6)100434988273011Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 Ii1jWooV.I.P.Demoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 7sazyWOChance du débutantDemoiselles en détresse [PV Arthur Lumière] - Page 2 RwoVvfGModèle
                  Crows - Indécis
                  Arthur se réveilla brusquement d'un cauchemar des plus étranges, des savants fous avaient réussi à créer une machine si intelligente qu'elle était parvenue à dominer et asservir le monde...

                  «  Huhhh... dernière fois que je regarde Terminator moi. » Grommela-t'il en repensant à la semaine passée.

                  Machinalement, il leva son poignet gauche et plissa les yeux pour distinguer l'heure inscrite dessus : 8h37.
                  Déjà l'heure de se lever pour lui et voir comment se portaient les filles. Toutes les filles.

                  Il bascula pour s'asseoir sur le canapé et prit quelques secondes pour se masser la nuque et bâiller,  récapitulant les étapes à suivre... se lever, vérifier que les filles n'ont pas vomi dans leur lit et vont bien, descendre à la boulangerie, préparer café et thé... ensuite il s'occuperait de lui.

                  Les souvenirs de la veille revinrent comme un film en accéléré alors qu'il se dirigeait vers la première chambre. Avec le recul, cette rencontre avait été des plus intéressantes. Combien de chances pour qu'une jeune femme borgne rencontre ses filles, gagne un concours de boisson dans un bar, se montre une sacrée bagarreuse et une future as de la mécanique ? Même ivre et fatiguée, elle parvenait malgré tout à tenir une conversation sur la politique !

                  Natasha. Borgne. Jolie. Étudiante en mécanique. Milieu vingtaine ?

                  Il serait aisé de la retrouver quand il le souhaite, et de creuser un peu au passage. Elle n'avait rien de ces jeunes femmes effacées et timides, et donc beaucoup d'étudiants la connaîtrait, ne serait-ce que de vue.

                  Mais à peine arrivé à la cuisine, le jeune homme se stoppa nette. La lumière était allumée ?

                  Il vit alors Natasha, plantée comme un piquet, fixant le réfrigérateur sans l'ouvrir. Se demandant ce qu'il lui arrivait, il attendit une dizaine de secondes pour voir ce qu'elle allait faire mais étrangement elle ne fit rien.

                  Somnambulisme ?

                  «  Natasha ? » lança-t'il doucement avec hésitation, tentant de ne pas effrayer la jeune femme.

                  La réaction de celle-ci prouva fausse la théorie d'Arthur. Elle était parfaitement réveillée, mais semblait légèrement confuse... gueule de bois alors ? Cela n'aurait rien eut d'étonnant avec la quantité d'alcool de la veille !

                  Ne sachant pas bien quoi faire, il passa à côté d'elle et ouvrit ce qui semblait tant capter son attention : le frigo.

                  «  Servez-vous si vous désirez quelque chose. Dans quelque minutes je vais descendre à la boulangerie et ensuite je préparerai le petit-déjeuner si vous le désirez. Promettez-moi simplement d'attendre que je vous appelle un taxi pour repartir ! Il est hors-de-question que vous repartiez seule et à pied. »

                  Il sortit alors de la cuisine et avant de disparaître dans le couloir lança un petit : «  Bien dormi ? »

                  Après avoir écouté la réponse, il arriva enfin à la porte de la chambre de Virginia qu'il entrouvrit doucement... les filles étaient pelotonnées l'une contre l'autre, le lit était propre, leur respiration normale... ok tout allait bien !
                  Refermant doucement, il se dirigea vers l'entrée, enfila son manteau, vérifia que son porte-feuille s'y trouvait toujours et repartit vers Natasha afin de s’enquérir de ce qu'elle prévoyait de faire pour l'heure.

                  «  Désirez-vous quelque chose de particulier de la boulangerie ? À mon retour je vous préparerai un petit-déjeuner à la française qui m'a valu une certaine notoriété vous savez ! » exagéra-s’il avec le sourire et l'attitude d'un enfant qui se vante. Un peu d'humour ne fait jamais de mal de bon matin !

                  Préparer pour trois ou pour quatre, il y'a peu de différences après tout ! Et les filles voudraient peut-être dire au revoir à Natasha et garder le contact... ou pas ? Zut ! Et si au contraire elles n'étaient pas heureuses du tout ?

                  Laissant la décision à Natasha, il sortit et se dirigea vers la boulangerie.
                • Natasha Eirenn
                  CIVIL - Juge
                  (6)122140741444444none
                  id25.07.17 23:45
                  (6)Volonté : 122Messages : 1407$US : 41Xp : 4Force : 4Résilience : 4Agilité : 4Réflexes : 4Spiritualité : 4Astuce : noneBadges :
                  (6)122140741444444none
                  Natasha Eirenn
                  (6)122140741444444none
                    CIVIL - Juge
                    Elle se tourna d'un geste en entendant son nom. Arthur s'était approché sans qu'elle l'entende. Elle ne faisait pas très attention, aussi. Elle réfléchissait beaucoup trop fort à ce qu'elle devait faire. Attendre quitte à ne plus avoir de batteries, ou piocher sans demander dans le frigo. Arthur trancha net. Elle pouvait se servir. Elle hocha la tête.

                    "Oui, nickel. Je n'ai presque pas rêvé de photos flippantes."

                    Voire pas du tout. Mais la blague lui était venue comme ça, chose rare, alors elle l'avait dite. L'influence de Lysander ? Elle avait essayé d'apprendre de lui, cela commençait peut-être à payer. Ce serait pas mal, Lysander avait toujours eu des facilités à parler en public, alors qu'elle… Enfin, que Natasha, au contraire, avait du mal.

                    Mais elle n'avait pas envie de penser à ça maintenant. Comme Arthur lui avait donné son autorisation, elle ouvrit un placard et se sortit quelques biscuits. C'était spartiate mais ça suffirait en attendant qu'Arthur revienne, ou si elle décidait de rentrer tout seule. Elle était déjà assise sur le canapé, une assiette sur les genoux, quand le blond réapparut pour lui demander ce qu'elle voulait. Bonne question. Ça n'aurait pas de goût, de toute façon. Rien n'en avait. Elle agita mollement la main comme pour dévier la question.

                    "Je suis pas difficile, surtout quand on m'invite. Faut pas vous déranger pour moi."

                    Elle lui fit au-revoir du bout des doigts, son autre main fourrant un troisième biscuit dans sa bouche. Elle avait fait attention à ne pas mettre des miettes de partout mais même ainsi, son casse-croûte improvisé fut vite terminé. Juste à temps pour qu'elle entende une petite voix dans son dos alors qu'elle lavait son assiette.

                    "Arthur, fais moins de bruit… J'ai l'impression que…"


                    La voix se tut en entrant dans la cuisine. Natasha se retourna pour découvrir Angie, débraillée, avec de petits yeux sous sa tignasse ébouriffée. La gueule de bois ne lui réussissait pas. Natasha lut de la surprise dans son regard, un peu de peur aussi. Pour la rassurer, elle sourit et salua tout en lavant son assiette. Cela ne suffit pas à convaincre la blonde.

                    "T'es qui ? Qu'est-ce que tu fais chez nous ?"

                    "Je suis Natasha, on s'est rencontrées hier soir. On a fait un concours de boisson, puis je vous ai aidées à rentrer et j'ai croisé Arthur qui m'a invitée à rester pour la nuit."

                    "Oh."

                    La gueule de bois ne lui réussissait vraiment pas. Au moins l'explication lui convint, à moins qu'elle n'évoque des bribes de souvenirs. En tout cas, Angie se retourna en se massant les yeux.

                    "Désolée… Je me souviendrais dans quelques heures… Sans doute… En attendant, tu veux bien faire moins de bruit ?"

                    Natasha hocha la tête en la regardant s'éloigner, titubant dans le couloir jusqu'à retrouver sa chambre. Ou celle de Virginia. En tout cas, le court échange avait laissé Natasha sans voix. Angie ne se souvenait pas. Ça… n'était pas agréable. Ça faisait mal. Et si elle s'était fait des idées ? Et si elle n'avait été que ça, une inconnue avec qui picoler, une rencontre passagère qu'on oubliait aussi vite qu'on l'avait rencontrée ? Elle ne voulait pas savoir, pas tout de suite. Elle n'avait pas assez d'énergie pour ça. Après un rapide coup d’œil, elle trouva un prospectus publicitaire et un stylo pour laisser un message. Elle écrivit quelques minutes puis abandonna sa note sur la table du salon et sortit.
                    "Arthur:
                     
                  • Contenu sponsorisé
                    id
                    Aller à la page : Précédent  1, 2