Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

test
test

[Event]Décadence - Amadeus - Groupe 1

Aller à la page : Précédent  1, 2
  • Invité
    Invité
    id19.02.17 22:30
    avatar

      Juan attrapa le téléphone en manquant de l'arracher des mains de son propriétaire. Les doigts de l'homme tatoué s'agitèrent sur le clavier de l'appareil et composèrent en un rien de temps le numéro du frère du latino. Ce dernier colla le cellulaire contre son oreille, le visage éclairé d'espoir. Sa face s'assombrit dès lors qu'il apprit que toutes les lignes étaient occupées. Cette nouvelle lui fit froncer les sourcils. Sa main se leva, prête à briser au sol le téléphone, mais le mexicain se ravisa au dernier moment. Le téléphone ne lui appartenait pas. Juan se passa la main sur le visage. Cette journée allait être longue.

      Un homme approchait à ce moment-là dans sa direction. Il était suivi de quelques pas par une femme. Les événements récents semblaient avoir déboussolée cette dernière. Juan pouvait voir que le premier inconnu était blessé au niveau de l'épaule. Cependant, ça n'avait pas l'air d'être une blessure due à l'explosion du cinéma. Devenu méfiant et peu avare de mot, Juan répondit aux questions de l'individu par de brefs mouvements de la tête : un oui et un non, puis ajouta.

      Sûr de vouloir tenter une expédition à l'intérieur ? On s'ra con si toute la structure nous retombe sur la gueule. émit une courte puis continua. Mais des blessés sont sûrement à l'intérieur. J'passe en premier si quelqu'un veut m'accompagner.

      Juan croisa les bras, en attente d'une réponse de ses nouveaux "camarades". Ce ne serait pas la première fois qu'il jouerait aux héros. Et sûrement pas la dernière...enfin, il l'espérait.

      Spoiler:
       
    • Akseli Andersen
      CIVIL - Dominateur
      (0)7290068153135232145none
      id21.02.17 18:49
      (0)Volonté : 72Messages : 900$US : 68Xp : 15Force : 31Résilience : 35Agilité : 23Réflexes : 21Spiritualité : 45Astuce : noneBadges :
      (0)7290068153135232145none
      avatar
      (0)7290068153135232145none
        CIVIL - Dominateur
        Akseli s'esquinta les yeux mais ne parvint pas à voir quoi que ce soit d'utile, si ce n'est une autre colonne de fumée qui semblait s'élever plus loin dans Liberty Town. S'il pouvait y avoir des doutes sur un possible accident - après tout, les fuites de gaz, ça arrive - ce n'était plus possible. La fumée et la poussière lui brûlaient les yeux et la gorge.
        Un homme s'approcha d'eux avec une démarche assurée, et Akseli le détailla de haut en bas. Il était blessé mais ne semblait pas s'en formaliser.

        - Vous allez bien? Une idée de ce qu'il se passe? On essaie de jeter un oeil dans le cinéma?

        La désinvolture de ces questions scia le jeune homme. Il se croyait dans un cluedo géant?
        L'idée de rentrer dans un bâtiment qui venait d'exploser n'enthousiasmait pas particulièrement Akseli, cependant il fallait bien avouer que c'était surement là qu'ils trouveraient des informations. De plus, ses deux nouvelles connaissances donnaient l'impression d'être habituées à des situations similaires. Elles pourraient lui être utile.
        A sa grande surprise, l'homme tatoué accepta de rentrer afin de voir s'il y avait des blessés à sauver. Akseli douta que la déflagration aie épargné qui que ce soit se trouvant aussi près de la bombe, vu les dégâts et les morts qu'elle avait déjà fait autour du cinéma, mais il garda sa langue dans sa poche. Bien qu'il n'y paraisse rien, il était effrayé à l'idée de rentrer à l'intérieur, mais d'un autre côté il estimait avoir eu une chance inouïe d'avoir échappé déjà deux fois à la mort et de se trouver aux premières loges d'un événement aussi important. Peut être que sa chance ne s'arrêterait pas là. De plus, il n'avait jamais eu l'occasion d'interpréter un héros, ça promettait d'être amusant.

        Il hocha donc la tête d'un air grave et regarda son sauveur droit dans les yeux.

        - Oui, s'il y a encore du monde à l'intérieur il est de notre devoir de leur venir en aide.
      • Derek Anderson
        CIVIL - Esprit Libre
        (0)265224177000000
        id03.03.17 12:49
        (0)Volonté : 265Messages : 224$US : 177Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce :
        (0)265224177000000
        avatar
        (0)265224177000000
          CIVIL - Esprit Libre


          Les deux individus semblaient d'accord pour aller vérifier l'état du cinéma. Enfin, voir s'il y avait des survivants. Moi, j'avoue que me mettre à l'abri d'un éventuel tireur embusqué, me convenais parfaitement. Si Higins était dans le coin, je pourrai m'en protéger en étant à couvert. Quoi de mieux qu'un bâtiment dévasté pour ça ? Si jamais je parvenais à l'attirer dedans... Je pourrai également régler mes comptes avec lui. Et sinon... On pourrait peut-être sauvé des vies aussi. Oui, c'était important. Même si là de suite, je voulais surtout m'occuper de celui qui m'avait tiré dessus.

          Le tatoué passa donc devant alors que l'autre sortait la belle tirade sur le devoir de venir en aide aux autres. j'écoutais que d'une oreille, regardant souvent derrière moi pour voir Abby mais surtout la foule, espérant y trouver le tireur...

          "L'un de vous est de Gamma ?
          Le cinéma avait une signification particulière pour le quartier ?"



          L'idée était simple: savoir si le ou les terroristes visaient un point particulier car historiquement parlant important ou s'il y avait la visite de quelqu'un d'important. Bah oui, on fait pas exploser des trucs juste pour le fun... C'est du moins ce que j'ai appris à l'armée. On vise un point stratégique, on l'attaque avec force pour avancer, le reprendre ou empêcher l'ennemi de l'avoir. Restait donc à savoir ce que ce cinéma signifiait pour ceux l'ayant prit pour cible... Je profitais du calme et du fait qu'on avance, les deux nouveaux devant moi pour fouiller de mes doigts mon épaule. Espérant y retirer la balle qui devrait normalement sortir toute seule suite à ma régénération accélérée: oui, les tissus se reformant, ils allaient naturellement -normalement?- repousser la balle de mon corps pour l'expulser. De mon index, je senti la petite boule sous la peau, j'appuyais dessus, la faisant rouler faire le trou de la plaie. Grimaçant un instant, le suivant, je jetais la balle derrière moi en me sentant soulagé.

          ► Récapitulatif

          J'ai retiré la balle en prenant en compte ma régénération qui va donc avoir tendance à faire que mon corps veuille l'expulser, ce qui me facilite grandement son extraction. Si ça ne conviens pas, je dirai que je l'ai encore et qu'au final, je n'ai retiré qu'un morceau de la balle.

          Technique utilisée:
          [ 1 ] Récupération accélérée
          Effet: +10PV/action soit 20 pour 1 tour.
          Coût: 10 de fatigue/action soit 20 pour 1 tour.

          Avantage: Guérison Rapide, +20PVs/tour.

          PV: 540/540

          Fatigue Max: 90/400

          www- Fiche Technique


          -----------------------------

          derek
        • Akseli Andersen
          CIVIL - Dominateur
          (0)7290068153135232145none
          id04.03.17 18:04
          (0)Volonté : 72Messages : 900$US : 68Xp : 15Force : 31Résilience : 35Agilité : 23Réflexes : 21Spiritualité : 45Astuce : noneBadges :
          (0)7290068153135232145none
          avatar
          (0)7290068153135232145none
            CIVIL - Dominateur
            Décadence


            - J'habite à Gamma depuis quelques mois, répondit Akseli tout en se dirigeant vers le cinéma. L'Espace Amadeus est un lieu culturel où il y a toujours beaucoup de monde, et le cinéma est sans doute l'endroit qui attire le plus large public. Ce sont des raisons suffisantes pour le choisir comme cible, je pense. Mais ce n'est pas le seul endroit à avoir été touché, il y en a au moins un autre : j'ai vu s'élever un autre nuage de fumée un peu plus loin.

             Akseli entra dans le cinéma en ruine. C'était étrange de voir un tel lieu dans un état pareil. L'air était saturé de poussière et de fumée. Akseli couvrit le bas de son visage avec un pan de son T-shirt pour ne pas respirer trop de particules malsaines. Cela amena ses pensées vers Sigrún ; même dans le cas où l'hôpital n'avait pas été touché, elle aurait sans doute beaucoup de travail. D'ailleurs, combien de temps la police et les urgences allaient-ils encore mettre?

             Il hasarda un "Y a quelqu'un?!" sans vraiment s'attendre à une réponse. De plus, vu sa carrure, il ne serait pas d'un grand secours pour quelqu'un coincé sous des décombres. Il s'aventura encore plus loin dans le cinéma, dépassant la machine à pop corn ravagée. Avancer n'était pas facile : la moitié de l'étage supérieur avait atterri ici. Il jetait néanmoins des coups d'oeil partout, à la recherche de la moindre information utile. Il tendait également l'oreille, guettant le moindre craquement suspect.

             - Quelqu'un s'y connait un peu en bombe? Je veux dire, vous avez une idée du type d'explosif qui a été utilisé? Où il a été posé?

             Ces informations les aiderait peut être à comprendre qui avait fait ça et, qui sait, pourquoi.

            Spoiler:
             
          • Invité
            Invité
            id04.03.17 21:45
            avatar
              Gamma, c'était un peu le berceau de Juan. Le quartier l'avait vu venir au monde, faire ses premiers pas, survivre dans la rue et devenir quelqu'un au sein de Delta. Cependant, le tatoué n'était pas du genre à balancer ces informations au premier venu. Ce n'était pas un homme extraverti, c'est-à-dire, le type de gars à parler de sa vie, de la pluie et du beau temps. De plus, il préférait instaurer pour le moment une certaine distance avec ses nouveaux compagnons, au cas où ces derniers se révéleraient être de dangereux terroristes ou des tarés du même genre.

              C'était pourquoi Juan laissa le blondinet se charger de répondre à l'interrogateur. Le jeune homme répondit sous le regard approbateur de l’américano-mexicain aux questions. Le cinéma était l'un des lieux les plus prisés de Gamma. Ce n'était pas étonnant qu'il ait la cible de personnes malveillantes. Juan n'était pas mécontent d'avoir décidé de chercher des billets à la place de son frère. Le savoir ici l'aurait sûrement mis dans un grand état de tension nerveuse.

              L'heure de jouer les héros avait sonné. Le recruteur fit craquer son cou et les jointures de ses poings, puis s'avança d'un pas ferme en direction du cinéma. Sur le qui-vive, Juan progressait lentement à l'intérieur du cinéma ravagé.
            • Akseli Andersen
              CIVIL - Dominateur
              (0)7290068153135232145none
              id18.03.17 16:33
              (0)Volonté : 72Messages : 900$US : 68Xp : 15Force : 31Résilience : 35Agilité : 23Réflexes : 21Spiritualité : 45Astuce : noneBadges :
              (0)7290068153135232145none
              avatar
              (0)7290068153135232145none
                CIVIL - Dominateur
                Décadence


                 Tout à coup, l'odeur qui régnait dans le cinéma fut insoutenable à Akseli et le prit à la gorge. Il recula, l'estomac soulevé, et s'appuya contre un mur. Malgré sa tête qui commençait à tourner, il parvint à distinguer quelque chose : des bruits de pas, de pas de course même. Serait-ce les secours? Mais il entendit autre chose : "Le paquet doit être quelque part ici. Trouvez le!"
                 Le cœur du jeune homme s'emballa. Ce n'était définitivement pas les secours, mais vraisemblablement les instigateurs de cette explosion. Il regarda autour de lui, cherchant ses camarades d'infortune, mais ils l'avaient doublé et étaient hors de vue. Le calme qui l'habitait - du moins en apparence - depuis un moment déjà commença à voler en éclat. Les bruits de pas indiquaient que les hommes entraient dans le cinéma. Seulement, les débris empêchaient Akseli de les apercevoir.
                 Il songea un moment à s'enfuir, seulement qui lui disait qu'il n'y avait pas d'autres hommes qui montaient la garde devant l'entrée? C'est alors que la phrase qu'il avait entendue plus tôt prit un sens nouveau. Un paquet? Quoi comme paquet? Cette attaque n'était donc pas un simple attentat voué à terrifier les habitants de Liberty Town, il y avait un autre objectif derrière.
                 Sa curiosité qu'il devait admettre dévorante et le fait qu'il pouvait tomber nez à nez avec une partie du groupe à l'origine de cette explosion s'il sortait du cinéma lui donna l'idée de suivre discrètement les hommes qui étaient entrés. Peut être pourrait-il découvrir qui ils étaient et ce qu'était le "paquet". Il aurait préféré que ses compagnons - qui avaient l'air bien plus aptes à se défendre que lui - l'accompagnent, seulement il ne savait pas où ils étaient et craignait de perdre les terroristes s'il partait à leur recherche.
                 C'est ainsi que, faisant extrêmement attention à ne pas faire de bruit en marchant sur les gravas, se courbant à demi pour être moins visible, il contourna les décombres qui lui avaient caché la vue et qui le séparaient du chemin qu'avaient emprunté les hommes.

                Spoiler:
                 
              Aller à la page : Précédent  1, 2