Metro, l'Apocalypse à vos portes : Forum RPGCHRONOSREP
Amélioration du contenu graphique

29.05.2017 | Découvrez les dernières améliorations graphiques du design !

Recrutement & Animation

10.06.2017 | Lazarus passe à la vitesse supérieure !

Recensement & Prépa V3

29.07.2017 | Préparez-vous à de gros changements...

Version 3.0 en ligne !

03.09.2017 | Récapitulatif des changements et feedbacks des joueurs

Du mouvement dans les rangs

03.09.2017 | Changements dans le staff

Boutique & Races 3.0

16.10.2017 | Elles sont enfin là :)

test
test

[Event]Décadence - La Base Militaire

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
  • Caithleen Miller
    CIVIL - Rebelle
    (0)122478294000000Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.Courageuse
    id09.04.17 11:43
    (0)Volonté : 122Messages : 4782$US : 94Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.CourageuseBadges :
    (0)122478294000000Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.Courageuse
    avatar
    (0)122478294000000Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.Courageuse
      CIVIL - Rebelle
      Caithleen sentait bien qu’elle avait joyeusement fichu en l’air tout le joli plan d’action de son compagnon. A vrai dire, elle s’en fichait un peu, d’ailleurs, trop préoccupée par sa situation actuelle.

      Merde, merde, merde, merde!

      Pour le coup, elle avait grave dévissé. Voire carrément cramé une durite. Elle était certes quelqu’un d’entier et d’impulsif, mais tout de même doté d’un minimum de sang froid. Cela ne lui ressemblait pas de céder de la sorte à ses émotions, de les laisser guider ses actes à ce point. Ce qu’elle venait de faire était totalement stupide. Elle aurait été bien plus inspirée de rester cachée, laisser Monarch gérer le méta en pyromane et prendre la tangente dès qu’elle en aurait eu une occasion.

      Bon, ce qui était fait était fait. S’exhortant au calme en respirant calmement, elle haussa un sourcil consterné aux paroles malades du méta. Deux anti-métas, disait-il...? S’il avait su... Cette description convenait certes tout à fait à Monarch, mais quant à elle... Cela étant dit, même si elle avait clamé son appartenance au «genre méta-humain», elle ne pensait pas que cela aurait changé quoi que cela. Cet individu était bien trop dégénéré pour que toute logique ait prise sur lui.

      Mais déjà son compagnon d’infortune agit, ouvrant le feu sans que cela ait une grande efficacité, à la plus grande déception de Caithleen. Et la riposte du camp adverse ne se fait pas attendre, le visant directement alors que pourtant la jeune femme est la seule personne que le monstre regarde. Esquivant une nouvelle salve de Monarch, il s’avance calmement vers elle, déclenchant une frisson incontrôlable dans tout son corps.

      Je vais me faire buter. Je vais y passer, et je l’aurais bien cherché.

      La panique menace de la clouer sur place alors que Monarch beugle un ordre à son intention. Caithleen constate où elle se trouve, et se souvient de ce qu’il a installé sous le camion. Il compte sur elle pour attirer le mutant au plus près de cette bombe pour ensuite le faire sauter. Et dans l’idéal, elle avec, faisant d’une pierre deux coups.

      Alors là, dans tes rêves, pense-t-elle férocement en lui adressant un regard furieux. Dès le départ j’aurais mieux fait de te laisser clopiner, voire crever sous les décombres.

      Rivant son regard sur le pyromane, elle recule d’un pas à chaque fois qu’il en fait un, déclenchant son hilarité la plus totale. Une nouvelle salve enflammée naît dans sa main, dirigée vers elle. L’onde brûlant la frôla lui tirant un gémissement d’angoisse alors qu’elle s’écartait de sa trajectoire.

      - Recule, recule ma jolie... Je vais finir par t’avoir. Et je suis sûre que ton corps brûlé aura une odeur délicieuse...!

      Elle le laisse divaguer, et il ne cesse d’avancer, serein quant à l’issue de la situation, s’amusant qu’elle fuie, recule devant lui. Il n’est plus qu’à quelques pas du camion quand Caithleen se tourne de nouveau vers Monarch. Si il veut tout faire péter, c’est le moment ou jamais.
    • Invité
      Invité
      id10.04.17 21:42
      avatar
        Je recharge mon arme, adossé contre un des petits murets en pierre. Le méta semble bien décidé à se faire sa nouvelle proie, tant mieux pour moi.
        Me retournant, je jette un œil derrière ma barricade improvisée. Il s’approche de Caith, et cette dernière ne m’écoute pas, bien évidemment. Bordel.

        C’te méta est quand même incroyable. J’suppose que ses pouvoirs ne servent pas qu’à soigner, ça doit pouvoir faire l’inverse.. Ce serait une arme parfaite, bien utilisée.
        Et si, je m’en servais pour affronter d’autres métas ? Bordel, j’suis un génie. Il doit y avoir un moyen pour que son pouvoir agisse comme un poison sur ses congénères.

        Je me mets à rire, quelques secondes. C’est pas Ethan qui aurait réfléchit ainsi.

        Elle recule, laissant le pyromane s’approcher d’elle. Encore quelques pas.. J’en viendrais presque à regretter que Caith ne soit plus à portée, mais bon, tant pis.
        Je tire le détonateur de ma poche intérieure, regarde quelques secondes ma future victime, et déclenche la bombe.

        C’est dans un parfait spectacle que se mélange taules, flammes, sang, tripes, et divers morceaux du méta, avec en fond un parfait bruit d’explosion. Assurément, il est mort.
        Je sors de ma cachette, rangeant mon arme dans le dos, et m’approchant de Caithleen. Lorsque je suis face à elle, je ne peux pas me retenir d’exploser de rire, elle est couverte de sang, et elle pue les entrailles.

        - Ah ben ça te vas bien, tiens, tu devrais tuer plus de métas !

        Je retire définitivement mon masque, pour le mettre dans ma poche. Les alentours sont plutôt déserts, et on ne risque pas grand-chose. Je fouille également dans ma poche, pour y sortir mes clefs de voiture. Je pointe du doigt la Jeep, à l’extérieur de la base.

        - J’te dépose en ville ?
      • Caithleen Miller
        CIVIL - Rebelle
        (0)122478294000000Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.Courageuse
        id12.04.17 18:08
        (0)Volonté : 122Messages : 4782$US : 94Xp : 0Force : 0Résilience : 0Agilité : 0Réflexes : 0Spiritualité : 0Astuce : Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.CourageuseBadges :
        (0)122478294000000Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.Courageuse
        avatar
        (0)122478294000000Modératrice - Univers / PrésentationsTraumatisé du grand "boom"FlooderV.I.P.Courageuse
          CIVIL - Rebelle
          Les flammes dansent autour du corps de ce méta, et si cet homme n’avait pas été aussi fondamentalement pervers et dégénéré, Caithleen aurait presque pu trouver cela beau, et fascinant. Que le feu léchant la peau ne consume pas celle ci, la laisse intact au lieu de carboniser les chairs. En soit c’était un miracle, et c’était tellement triste que ce miracle soit utilisé de la sorte. Cela attisa la colère qui disputait la peur en elle, et elle songea que les pompiers de cette ville se seraient damnés pour avoir un don, une capacité pareille. Elle était peut être très naïve et idéaliste, mais elle ne pouvait s’empêcher de croire que chaque mutant avait de la sorte une place, une utilité...

          Mais celui là, elle devait avouer -et cela l’horrifiait quelque part- qu’elle l’aurait souhaité mort et enterré. Parce que rien de bon ne pouvait sortir d’un psychopathe pareil. Lui ne vivait que pour la souffrance et l’odeur de la chair carbonisée sur son palais. C’était sa drogue, sa raison de vivre, et rien ne pouvait l’en guérir.

          Sans se douter de rien, l’individu s’est avancé vers elle, amusé, grisé de la voir se dérober à chaque pas, certain de finir par l’attraper. Il va prendre son temps, savourer la traque de cette proie de choix. Il en a totalement oublié le mercenaire, retranché dans son abri de fortune.

          Ce dernier comprend ce que veut lui dire Caithleen en regardant dans sa direction, il n’attendait de toute façon qu’une occasion pour agir. La jeune femme se retient de tourner les talons en courant pour ne pas gâcher toute la mise en scène. Elle se crispe, et dès que la détonation retentit, elle se jette au sol, accroupie, la tête sous ses bras.

          Une onde brûlante la heurte, ses cheveux sentent le roussi. Une plaque de tôle la heurte, lui arrachant un cri alors qu’elle bascule en arrière. Puis vient le calme. Elle ouvre les yeux, médusée par le carnage. La déflagration a laissé un ide là ou se tenait le véhicule piégé, et Caithleen prend conscience de la chance de n’avoir était qu’égratignée et légèrement brûlée. Et elle prend également conscience du charnier dispersé au sol et sur elle. Ce qui semble déclencher une hilarité sans pareille chez Monarch. Se relevant avec un gémissement de dégoût total, elle le fusille du regard, folle de rage.

          - Bordel de merde, t’es vraiment un taré! Connard!

          Attrapant un poignée du mélange de chair et d’entrailles qui la recouvre par endroits, elle le projette sur l’homme, profitant qu’il ait ôté son masque pour l’en frapper en plein visage. Cela la fait jubiler un instant de voir les entrailles dégouliner de son front.

          - Je me barre de là, et pas avec toi! T’as qu’une envie, c’est de saisir la prochaine occasion de me buter, très peu pour moi!

          Elle retire son pull, ne gardant que son haut, et se sert de l’envers du tissu de laine pour s’essuyer tant bien que mal, avant de l’abandonner dans les gravats. Au loin, elle entend des sirènes, et des lueurs bleues.

          - Mes collègues sont là, je me casse avec eux.

          Avec un dernier regard pour Monarch, le mettant en défi de l’en empêcher, elle tourne les talons et rejoint les ambulances qui hurlent au loin au pas de course. Rentrer chez elle, se soigner, prendre un bain et des vacances. Bon programme.
        Aller à la page : Précédent  1, 2, 3